Home Politique Un boomer de 40 ans


Un boomer de 40 ans

Un boomer de 40 ans
Raphaël Glucksmann au parlement européen, mars 2019 © FREDERICK FLORIN / AFP.

Glucksmann fils publie Lettre à la génération qui va tout changer (Allary éditions)


“J’ai réellement ouvert les yeux sur le monde à 14 ans, un triste jour d’avril 1994. Mes parents venaient de s’abonner à la télévision câblée et je découvris sur CNN des images de miliciens massacrant des civils sur une route en terre ocre.” Soyons honnêtes, avant d’ouvrir le nouveau manifeste du fils Glucksmann, nous avions anticipé la lecture de ce type de cliché pour lycéen attardé.

Il semble que la vie intellectuelle de l’ancienne tête de liste socialiste aux élections européennes se soit figée dans les années 90. Les années CNN, quand on regardait les chasseurs de l’OTAN bombarder Belgrade en direct.

A ne pas manquer: France Inter: ras-le-bol de payer pour se faire insulter!

Tel père tel fils

Avec ses homélies progressiste, écologiste, humaniste, cette gauche un peu puérile de Place publique ressasse l’élan missionnaire et belliqueux des années Kouchner. Notre apprenti démiurge veut sauver la planète tous les quatre matins et ne jamais sortir de l’enfance. Glucks junior est donc reconnaissant envers son père, cet ancien maoïste soixante-huitard qui a fini neocons à la faveur de son combat pour la Tchétchénie et la guerre en Irak.

Même enfermement, même prison intellectuelle, on pourrait croire que l’activiste, devenu eurodéputé social-démocrate, vient de sortir de Sciences-Po, radotant ici et là quelques références philosophiques sorties du programme de Terminale.

A lire aussi: BHL, réac asymptomatique

Une révolution… virtuelle

Résumer sa longue lettre est assez rapide : les jeunes sont l’avenir et les réseaux sociaux sont leur porte-voix. Ne faites pas attention aux observateurs réalistes et désabusés du monde car, en relayant un hashtag sur Instagram, vous pouvez par exemple sensibiliser Adidas sur l’identité de ses sous-traitants chinois, témoigne le jeune Glucksmann. Indigné par le cynisme de ses partenaires au parlement de Bruxelles, le philosophe ne se contente pas d’expliquer les réseaux sociaux à des gamins déjà gavés d’indignation sur Twitter. Il leur demande de “faire l’Europe souveraine”, de “remettre de la République partout”. On reste interdit devant tant d’imagination politique. Il faut “proclamer la République écologique”, sans renoncer à la “justice sociale” ose encore Raphaël Glucksmann… Des slogans si datés qu’ils fleurent bon les années Mitterrand…

Raphaël Glucksmann, Lettre à la génération qui va tout changer, Allary éditions, septembre 2021.

Lettre à la génération qui va tout changer

Price: 18,90 €

18 used & new available from 14,32 €

La France atlantiste ou le naufrage de la diplomatie

Price: 20,90 €

12 used & new available from 14,27 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article La liberté de gré ou de force!
Next article Didier Lemaire: sous le régime de la terreur
est responsable des questions internationales à la fondation du Pont neuf.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération