Zemmour : un Sopo et au lit ! | Causeur

Zemmour : un Sopo et au lit !

Les habits neufs de Fouquier-Tinville

Auteur

Daoud Boughezala

Daoud Boughezala
est rédacteur en chef de Causeur.

Publié le 28 mai 2012 / Société

Mots-clés : , , ,

La nouvelle est tombée comme un couperet : d’après le journaliste « médias » Renaud Revel, Zemmour sera débarqué de la matinale de RTL à la rentrée prochaine.
Couic ! Un verdict sans appel ni remise de peine possibles pour le multirécidiviste de la mauvaise pensée. Eric Zemmour paie ainsi l’une de ses dernières chroniques radio. Contestant la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs, le trublion réactionnaire y blasphémait la garde des Sceaux : « En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais. Après tout, les femmes votent majoritairement à gauche depuis 1981, et dans les banlieues, Hollande a réalisé des scores de dictateur africain. »

Enfer et damnation. Evidemment, les chiens de Pavlov de l’antiracisme subventionné par vos impôts ont dégainé les premiers. Quand il entend le mot « banlieues », le MRAP sort son revolver. L’association qui s’était attiré les foudres de son ancien compagnon de route Jean Ferrat1 en substituant l’ « amitié entre les peuples » à la lutte contre l’antisémitisme, s’est fendu d’un communiqué assassin. En l’espèce, il s’agirait d’un « délire misogyne et raciste » justifiant que le MRAP « en appelle donc au Conseil Supérieur de l’audiovisuel pour que sa mission s’exerce contre une radio qui donne un tel espace à la haine raciste et misogyne ». Voilà RTL prévenue !

Mais la salve la plus pernicieuse est venue du SOS Racisme, qui entretient de vieux griefs à l’encontre de l’indiscipliné polémiste. Dans une tribune aux accents de lettre de cachet, l’ineffable Dominique Sopo plante ses banderilles dans le dos de son meilleur ennemi Zemmour, déjà condamné pour provocation à la discrimination raciale. Il y a quelques années, le natif de Montreuil expliquait imp(r)udemment sur France Ô que la pénalisation de la discrimination était absurde. Car la vie ne serait qu’une longue suite de discriminations, de choix arbitraires et d’affinités électives, y compris dans le monde impitoyable de l’entreprise, qui ne sauraient disparaître sous l’effet magique de la loi. Pour cette sortie scandaleuse, Eric Zemmour avait été condamné à une peine de sursis par un tribunal l’ayant par ailleurs blanchi après la polémique sur les « délinquants noirs ou arabes ».

Qu’importe, Sopo n’étant pas rassasié par cette condamnation en demi-teinte, il flaire l’odeur du soufre dès qu’un « dérapage » pointe le bout de son nez. Pensez donc : critiquer Christiane Taubira, auteur d’une loi mémorielle inattaquable sur la traite négrière2, représentante de la « diversité » et de la « parité » (que ces noms soient sanctifiés) au sein d’un gouvernement aussi exemplaire que « normal », dépasse les capacités d’entendement du président du SOS Racisme. On comprend que Dominique Sopo ait la rancune tenace. Depuis quelques années, au gré d’une médiatisation intensive, Zemmour se fait le promoteur du brillant essai de Paul Yonnet, Voyage au centre du malaise français. Dès 1990, ce pamphlet précurseur décortiquait les tenants et aboutissants de l’idéologie antiraciste3, y décelant le bras moral du mitterrandisme post-socialiste et post-national. Dominique Sopo, militant PS dans la parfaite continuité de ses prédécesseurs Harlem Désir et Julien Dray, ne digère pas la verve zemmourienne, coupable d’avoir décillé des millions d’auditeurs. On ne sait quel costume Sopo a endossé en rédigeant cet appel au licenciement, celui de militant « antiraciste » ou « socialiste ». A y regarder de près, sa robe de procureur aux sermons pontifiants le dispense de choix : en guise de catéchisme, notre père-la-morale pourfend « la dynamique suintant le racisme qui aurait permis à Marine Le Pen de réaliser un score élevé à l’élection présidentielle et à Nicolas Sarkozy de “limiter la casse” le 6 mai ». Patrick Buisson-Zemmour : même combat, vos idées « suintent » !

Ce fin exégète de la prose zemmourienne perçoit en outre dans le refus – certes, contestable – du délit de harcèlement – récemment censuré par les Sages de la rue de Montpensier, ces suppôts du machisme immense et rouge – le symptôme d’une « misogynie » échevelée. Attendez, le plus drôle est à venir : dans sa réhabilitation enflammée du délit de harcèlement, Sopo se la joue paritaire intégral, s’indignant que « pour Eric Zemmour, le délit de harcèlement sexuel est une entreprise dirigée contre les hommes. Peu importe que les lois de 1992 et de 2002 sur le harcèlement sexuel n’identifient évidemment pas le sexe des auteurs et des victimes potentiels. Il ne s’arrête pas à ces détails qu’un minimum de déontologie journalistique lui aurait pourtant commandé de présenter ». Autrement dit, un homme aussi peut être harcelé… par une femme. A la bonne heure ! Sopo reconnaît enfin l’ambivalence du Mal, irréductible au Mâle, mais pas…au blanc puisque « le racisme anti-blanc est une notion forgée par l’extrême droite » dixit notre Bourdaloue du XXIe siècle. Tarik Yildiz, auteur d’un courageux essai sur la question, appréciera le procès en sorcellerie intenté contre son « nauséabond » objet de recherche.

Nous achèverons notre inventaire à la Prévert par cette phrase poilante : « Eric Zemmour glisse, en matière de délinquance, de la question des mineurs à celle des jeunes de banlieue ». Il est vrai que la gauche de gouvernement4 pratique assidûment l’amalgame entre « banlieues » et « quartiers populaires », au point de rendre ces deux expressions quasi synonymes. Faut-il y voir une honteuse discrimination des zones péri-urbaines et rurales où se regroupent 85% de la pauvreté et du chômage hexagonaux ? Non, plutôt un savant mélange d’ignorance, de démagogie et de lâcheté. Quant à la bonne vieille culture de l’excuse qui semble animer notre sacrosainte garde des Sceaux, n’a-t-elle pas partie liée avec une certaine idéalisation de la délinquance juvénile et/ou immigrée ? En réaction à la précédente affaire Zemmour, dans son dernier opus Le Complexe d’Orphée, le cruel Jean-Claude Michéa relevait ce sophisme de la gauche morale : bien qu’inexistante, la surdélinquance immigrée serait imputable aux discriminations quotidiennement infligées aux fameux « jeunes ». En termes de « glissement » incohérent jusqu’à l’absurde, Ionesco n’aurait rêvé mieux.

Mais puisque Dominique Sopo se sent pousser des ailes de Fouquier-Tinville avec le retour de la gauche aux affaires, nous l’inviterons à examiner au peigne fin cette saillie de la toute nouvelle ministre déléguée à la Francophonie et aux Français de l’étranger, Yamina Benguigui : « à qualité égale, priorité au beur » déclarait en 2004 cette fervente avocate de la discrimination positive restée impunie par la XVIIe chambre du TGI de Paris. Dans la phraséologie « antiraciste », cela s’appelle une « vision racialisée de la société ». Benguigui démission ?! L’on n’entend guère ce refrain du côté de SOS Racisme, qui préfère savourer l’exécution de sa sentence prémonitoire : « Espérons qu’un jour les complexes d’Eric Zemmour se résoudront sur un divan plutôt que par l’expression radiophonique d’une haine quotidienne obligeamment permise par la sollicitude de RTL à l’endroit de ce personnage. »

Il fut un temps – que les moins de quarante ans ne peuvent pas connaître … – où la gauche attaquait l’ordre établi, quitte à mettre dans le même sac patrons, bourgeois et soutiers du capitalisme financier. Les jeunes qui ont exulté le 6 mai à la Bastille n’auront connu que l’époque bénie des dieux où de sinistres chiens de garde compensent leur impuissance à changer la vie par de vaines croisades morales. Faute de danger fasciste imminent, ces consciences éclairées s’efforcent de museler le débat public autant que faire ce peut en agitant de faux épouvantails. L’exorciste Sopo ayant sorti ses gousses d’ail, la France pourra bientôt dormir sur ses deux oreilles : l’incontrôlable Zemmour ne la réveillera plus. On a les Goldstein qu’on mérite…

  1. Connu pour ses penchants droitiers !
  2. Qui reconnaît les Européens comme seuls et uniques responsables de la traite, au mépris des trafics interafricains et arabo-musulmans. Il y a quelques années, pour avoir préféré la rigueur historique à la repentance et démontré la diversité des traites négrières, le chercheur Olivier Pétré-Grenouilleau s’est vu poursuivre par des associations communautaires qui brandissaient la loi Taubira, avant de retirer leur plainte devant la bronca générale.
  3. Qui est à l’authentique antiracisme ce que la RDA fut à la démocratie.
  4. Et ses marges « libérales-gauchistes », comme les a baptisées le répréhensible Richard Millet.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 30 Mai 2012 à 9h55

      Patrick dit

      @ Livia

      J’ai trouvé ceci : http://niniescrap.wordpress.com/2012/05/27/maj29mai2012-10h22-petitions-pour-la-reintegration-de-eric-zemmour/
      Cette pétition sur Avaaz avait recueilli environ 5000 signatures.
      Désormais je ne signerai plus aucune pétition sur Avaaz. J’avais déjà envisagé cela avant pour une autre raison. Mais maintenant la décision est prise.

      • 30 Mai 2012 à 10h17

        Marie dit

        Moi aussi je n’aimais ce site , je sais pourquoi. La seconde sur le m^me site avait 2000 signatures avant que son auteur la ferme pour la transmettre sur un autre site!

    • 30 Mai 2012 à 8h53

      prune84 dit

      ET à voir aussi: http://www.dreuz.info/2012/05/laurent-gerra-censure-pour-avoir-dit-les-journalistes-il-faut-les-terroriser-ou-coucher-avec/

      (il est intéressant ce site: dreuz.info.. Je viens de découvrir)

    • 30 Mai 2012 à 8h52

      prune84 dit

      Il y a une autre pétition qui circule. A faire passer: http://www.dreuz.info/2012/05/petition-si-zemmour-sen-va-de-rtl-nous-aussi/

    • 29 Mai 2012 à 23h52

      Sophie dit

      Non, ce sont deux histoires différentes. Cette fois il n’y a pas eu de dégâts matériels, contrairement à 2010 où une statue de la vierge fut endommagée.

      Sophie, journaliste bien introduite. (!)

      • 30 Mai 2012 à 12h45

        Pierre Jolibert dit

        Justement, on pourrait se demander si c’est la même paroisse, les mêmes ensembles-collectifs-qui-crament, s’il y a entre les deuxièmes caillasseurs et les premiers un rapport d’imitation-émulation, questions équivalentes pour les caillassés, etc.
        Sophie, utilisez votre introduction si bonne pour motiver des enquêtes approfondies.

    • 29 Mai 2012 à 22h38

      Pierre Jolibert dit

      Des jets de pierre sur des catholiques à Carcassonne… il me semblait avoir déjà vu ça. Vérifiant rapidement, je crois voir que c’est en effet arrivé il y a deux ans, en novembre (deux agresseurs, une statue de la Vierge endommagée). Je suis étonné que cela ne soit pas mentionné dans les articles que vous avez mis en liens.

    • 29 Mai 2012 à 17h55

      Benzeroth dit

      Concernant le caillassage de fidèle dans une église de Carcassonne, silence radio du Monde et de Libé. Le Procureur dit qu’il prend l’affaire au sérieux. Est-ce que Causeur et ses journalistes bien introduits pourraient nous pondre une enquête sur le traitement hypomédiatique de cette affaire ?
      J’aimerais assez lire une interview de Sopositoire (et de ses acolytes subventionnés de la Licra et du Mrap) sur la non action de SOS Racisme et autres boutiques.
      Ce caillassage semble être un cas d’école de la pensée anti-raciste comme communisme du 21ème siècle.

    • 29 Mai 2012 à 15h33

      livia dit

      Et cette censure des pétitions i on peut savoir d’où ça vient ?
      Qui ? des experts:hackers fous et appointés ? des annonym. ou équivalents ? y a-t-il une moyen de savoir.

    • 29 Mai 2012 à 14h58

      prune84 dit

      Ah si je retire, ils en parlent ds le point. mille excuse.

      • 29 Mai 2012 à 16h23

        Patrick dit

        Oui, c’est ici : http://www.lepoint.fr/societe/carcassonne-jets-de-cailloux-sur-des-fideles-l-eveche-minimise-pas-le-fn-28-05-2012-1466058_23.php

        Mais bien sûr :

        “Nous dénonçons un acte stupide d’adolescents, agaçant, mais peu grave” a déclaré à l’AFP la responsable de la communication du diocèse de l’Aude Sarah Jaffé qui se refuse à employer le terme de “caillassage” utilisé dans la presse locale.
        Si ce n’est pas un caillassage, c’est quoi ??

        “Nous souhaitons éviter toute récupération ou amalgame” lié à l’origine ethnique apparente des jeunes trublions, a-t-elle ajouté en soulignant les “très bonnes relations (de l’église) avec la communauté musulmane”.
        Ben voyons !

        A force de minimiser et de trouver des excuses, les chrétiens occidentaux finiront par subir le même sort que ceux des pays musulmans.

        • 29 Mai 2012 à 16h28

          Marie dit

          une lapidation?

        • 29 Mai 2012 à 16h50

          isa dit

          Patrick, vous avez raison, j’en ai assez qu’on parle d’adolescents, ah ils ont bon dos “les jeunes”!

          et là, effectivement, censure totale de la parole,”les mots pour le dire”, c’est bien démodé.

        • 29 Mai 2012 à 20h28

          Bibi dit

          @Patrick,

          La France produit plein de machines à laver. La preuve: le lessivage + adoucissant ci-dessus. C’est ça le redressement progressif!
          L’AFP lave mieux – méfiez-vous des contrefaçons!
           

    • 29 Mai 2012 à 14h55

      prune84 dit

      Pas vraiment lié, mais dans le genre traitement deux poids deux mesures de l’information: Y a-t-il un seul grand média qui ait parlé de ça? : http://www.dreuz.info/2012/05/nouvelle-attaque-de-chretiens-pas-au-mali-pas-en-egypte-a-carcassonne/

    • 29 Mai 2012 à 13h30

      ACL dit

      signez et faites signer la pétition :
      http://www.petitionbuzz.com/petitions/zemmour

      • 29 Mai 2012 à 13h45

        Marie dit

        Fait , le compteur affiche presque 3000 signatures:)

      • 29 Mai 2012 à 13h45

        Patrick dit

        Comme signalé sur “Zemmour répond au Mrap et à SOS Racisme sur RTL : le verbatim”, j’ai signé.
        Mais je trouve que le site montre des failles : il y apparaît des noms comme Taubira Christiane, HOLLANDE François, Melanchon JeanLuc, PULVAR AUDREY, RUQUIER Laurent etc.

    • 29 Mai 2012 à 13h13

      livia dit

      a …

    • 29 Mai 2012 à 12h45

      livia dit

      Pirate

      Bibi (pour moi, Shlomo pour vous à presque toujours raison, c’est ainsi;-)

      Livia ( la groupie)

      • 29 Mai 2012 à 14h12

        Bibi dit

        Cara Livia, 
        Un stronzo spregevole che si crede divertendo strillando come uno camicia marrone non merita la vostra attenzione.
         

        • 29 Mai 2012 à 21h41

          pirate dit

          mais si Schlomo, je mérite son attention, comme vous méritez la mienne, d’ailleurs vous faites absolument tout pour l’attirer, même à nous faire la frime en ritale, vous êtes une blague juive à vous tout seul mon ami.

    • 29 Mai 2012 à 12h35

      livia dit

      Isa

      Je ne suis pas non plus une passionnée d’EZ, mais de là à dire qu’il est dans la haine des femmes ??? franchement …quand on veut …son chien… la rage ;-)

    • 29 Mai 2012 à 12h16

      Sophie dit

      Ben quoi Bibi? Vous croyez que les journalistes sont les garants du bon usage? ;-)

      • 29 Mai 2012 à 14h00

        Bibi dit

        Pour que vous sachiez dormir la nuit, je vais sonner Goldnadel pour qu’il voit une fois s’il sait corriger son texte. ;-)
         

    • 29 Mai 2012 à 10h08

      Patrick dit

      Il n’y a plus qu’à espérer que Taubira perde aux législatives. Elle ne serait plus ministre… si toutefois FH tient parole.

      • 29 Mai 2012 à 10h36

        kacyj dit

        Vous avez zappé un petit détail Patrick
        Petit détail qui évitera le problème de la parole : elle a renoncé à se présenter aux législatives. 

        • 29 Mai 2012 à 12h33

          borgoloff dit

          Courageuse mais pas téméraire…

        • 29 Mai 2012 à 13h27

          Patrick dit

          Ah zut ! et FH n’avait pas prévu ce cas de figure ?
          Trop facile !

    • 29 Mai 2012 à 1h23

      Sophie dit

      “dont les décisions politiques ne sauraient être débattues.”

      Tssssssssss!

      “Ne pourraient” pas “ne sauraient”!

      C’est une Belge qui vous le dit!!!
      ;-)