Je suis vieux et je vote Macron! | Causeur

Je suis vieux et je vote Macron!

C’est le seul capable de résister aux diktats écolos

Auteur

Luc Rosenzweig

Luc Rosenzweig
Journaliste.

Publié le 23 avril 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

Mon vote en faveur des générations futures visera à débarrasser la France des faux prophètes, rouges ou roses repeints en vert. En votant pour le candidat pro-chasse et pro-nucléaire, seul capable de résister aux diktats écolos.

Soutiens d'Emmanuel Macron à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), avril 2017. SIPA. 00803000_000025

J’appartiens à la génération pré-baby-boom, donc bénie des dieux : classes peu nombreuses nées sous Pétain, éduquées sous la IVe République, devenues adultes sous la Ve, bénéficiaires privilégiées des Trente Glorieuses dans tous les domaines, emplois à gogo, logements achetés en monnaie de singe inflationniste, débarrassées par Mai 68 des carcans moraux superflus, profitant à fond de l’allongement de la vie en bonne santé dû aux progrès de la médecine et de pensions de retraite perçues dès 60 ans, sinon avant dans le cadre de plans sociaux amortissant les effets de la crise advenue et toujours en cours…

Grey vote matters !

Cette génération et la suivante immédiate, celle des baby-boomers, constituent une partie non négligeable du corps électoral, phénomène amplifié par le fait que les vieux, puisqu’il faut les désigner par leur nom, ont une propension à voter en masse, alors que les jeunes, notamment dans les milieux dits populaires, se laissent plus volontiers, les dimanches d’élection, tenter par la pêche à la ligne – alternative métaphorique, vu que ce loisir est principalement celui de vieux mâles blancs promis aux poubelles de l’histoire…

>> A lire aussi:Emmanuel Macron, le Michel Drucker de la politique

En bref, les plus de 64 ans pèsent d’un poids particulier dans l’avenir politique de la nation et devraient sérieusement réfléchir en termes politiques, philosophiques et éthiques à l’acte consistant à glisser un bulletin de vote dans l’urne républicaine. Grey vote matters ! comme diraient les jeunes helpers de la campagne Macron

Première question : la prise en compte de mes intérêts immédiats, dans un avenir compatible avec l’espérance de vie accordée par l’Ined (pour moi, elle tourne autour de dix ans), doit-elle être déterminante dans mon choix électoral ? Si c’était le cas, je commencerais par sanctionner sévèrement le pouvoir sortant, au nom des avanies subies depuis cinq ans par les membres de la catégorie sociale à laquelle j’appartiens, celle des retraités de la classe moyenne supérieure : matraquée fiscalement alors que le montant des retraites stagne, voire diminue. On n’ose pas vous dire en face qu’il n’est pas juste que le niveau de vie moyen des retraités dépasse celui des jeunes actifs, mais on fait des coups de vice en douce, comme la fiscalisation du supplément de 10 % accordé aux pensions des fonctionnaires retraités ayant élevé trois enfants, ce qui est le cas de mon épouse. C’est humiliant, injuste, mesquin et, en plus, cela ne rapporte pas gros : nous nous sommes serrés la ceinture pour élever et éduquer décemment trois rejetons, au lieu de jouir sans entraves des plaisirs égoïstes des nouveaux bourgeois pleins d’aisance. Aujourd’hui, ces enfants créent de la richesse par leur travail, paient des impôts et des cotisations sociales que les vieux jouisseurs (sseuses) d’antan dépensent à présent allègrement en cures de thalasso et surconsommation médicale. Le vieux méchant et vindicatif que je suis susceptible d’être pourrait alors sanctionner la gauche, toutes boutiques confondues, pour ce forfait, et l’ostentatoire et hypocrite compassion manifestée aux « petits retraités » pour mieux pressurer les autres.

Je comptais voter Fillon mais…

Une telle attitude serait politiquement impeccable : qui me reprochera de défendre mes intérêts par la voie démocratique ? Mais est-elle moralement acceptable ? Non, car cela ferait

[...]

  • causeur.#45.couv.bd

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 104 - Avril 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#45.couv.bd
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 27 Avril 2017 à 18h57

      birdie92 dit

      Comment Macron peut faire illusion? voici la réponse de Boris Cyrulnik dans son ouvrage ” Ivres paradis et Bonheurs héroïques” Odile Jacob avril 2016
      « Tous les régimes totalitaires cherchent à contrôler les artistes qui sont une arme pour gouverner les esprits. Si l’on veut s’emparer du pouvoir, il faut transformer en instruments de combat les romanciers, les comédiens, et même les musiciens qui acceptent la cause du dictateur »
      « le mot instinct devient une explication : instinct de domination, instinct de survie, instinct maternel, instinct de justice, instinct de ce que vous voudrez… sans avoir à élucider ! Est ce que ça nous invite à ne pas à utiliser notre entendement ?

    • 25 Avril 2017 à 17h53

      Philvar dit

      ” Je suis vieux et je vote Macron! C’est le seul capable de résister aux diktats écolos ”
      Et moi je suis aussi vieux et peut-être même plus et je vote Poutou pour embêter mon voisin qui a une plus grosse voiture que moi ! Je ne voterai Micron que s’il a une très grosse voiture ! NA !

    • 25 Avril 2017 à 15h04

      Philvar dit

      Avec un petit peu de recul, la restructuration des anciens partis était inévitable ; il fallait en venir à la réalité en laissant tout d’abord tomber les anciens clivages gauche/droite qui avaient fait leurs preuves par leurs échecs. Le nouveau clivage est bien plus réaliste = mondialisme contre souverainisme. Maintenant le choix est bien plus clair et facile ; d’autant que les protagonistes représentant les deux visions du monde actuel et prochain sont bien représentatifs des enjeux : un ectoplasme démontrant bien le flou d’une mondialisation par le nivellement au plus bas ; et, un fer de lance montrant le chemin de la réhabilitation des valeurs ancestrales. En fait plus de flou ni d’enfumage, nous entrons dans le dur. Les rêveurs qui croient à une bonne qualité de vie pour tous vont enfin être mis devant la réalité et très probablement être très déçus : l’état ne paiera pas ! Il va falloir se battre ou laisser les plus faibles disparaître. La loi de la nature ! à chacun son choix !

    • 25 Avril 2017 à 12h04

      lafronde dit

      Il est vrai que Macron s’est affranchi de pas mal de convenances, et c’est tant mieux. Rappelons quand même que ces limites à ce qui est convenable viennent de la Gauche militante ! C’est le même PS et ses partisans dans la Presse qui rallient un Macron buziness-friendly et son ISF boursier qui hier critiquaient le bouclier fiscal de Sarkozy !

      Le citoyen ne doit pas se laisser leurrer par les mutations du socialisme. Hier socialisme de production (Régie Renault…) aujourd’hui socialisme de redistribution (exonération fiscale de la Taxe d’Habitation, discrimination positive à l’Ecole : nombre d’écoliers par classe…). Macron ne change rien à l’Etat-Providence français, et à l’assistanat. Il l’ouvre même un peu plus à l’international.

      Tant Macron que Le Pen sont des périls, mais pas au même titre ni de la même urgence. Macron dès qu’il sera élu, et qu’il aura nommé son premier ministre et accepté son gouvernement, pourra dès lors réaliser son programme : laisser entrer massivement les migrants, autant qu’en Allemagne (un million) ce dont il a félicité la Chancelière. En revanche Mme Le Pen devra pour sortir de l’euro ou de l’Union européenne, faire avaliser ces décisions par la Chambre, qui pourra s’y opposer.

      Il résulte que le péril majeur est le laxisme migratoire, que Macron va aggraver par idéologie multi-culturaliste et repentance post coloniale (voir son discours à Alger). Face à lui la candidate patriote, défenderesse de nos droits indivis, hérité de nos pères, sur la France. Droits nier faut-il le rappeler par la CEDH donc l’UE.

      Je voterai Marine Le Pen, non pour son programme économique, mais pour protéger notre Patrie de l’invasion. Chaque vote pour Mme Le Pen est un signal politique adressé directement aux chefs actuels et futurs de l’Exécutif : “n’ouvrez pas la porte à l’invasion musulmane, ce serait une trahison du Peuple français !”

      Je ne doute pas que ce message soit entendu par les dirigeants de la République.

    • 24 Avril 2017 à 19h23

      Pyrrhon dit

      Une lecture de Macron à l’opposé de la précédente. Qui se trompe, ou cherche à tromper?

    • 24 Avril 2017 à 17h35

      Warboi dit

      Au fait j’espère que le titre ne vaut pas pour mon excellent ami F. qui est au premier plan sur cette photo prise à Nantes le 19 avril dernier. Je ne suis pas sûr qu’il apprécierait.

      • 24 Avril 2017 à 17h40

        gigda dit

        On se fiche de vos amis figurez vous et de votre snobisme de midinette … macreuse.

      • 24 Avril 2017 à 17h48

        steed59 dit

        belle tête de con

    • 24 Avril 2017 à 17h12

      Liamone dit

      Je suis jeune et je vote contre Pétain.

      • 24 Avril 2017 à 17h54

        golvan dit

        @ liamone à 17h12
        Otez moi d’un doute: Macron est bien germanophile non ? Un peu comme Pétain non ?
        Mais c’est sûr vous êtes jeune, étant donné les lacunes désastreuses en Histoire, on ne peut pas vous retirer ça.

    • 24 Avril 2017 à 15h34

      Daniel dit

      Dialogue générationnel:

      Le retraité “FILLONISTE ” / MACRONISTE ” dit à son fils et à sa fille :
      Ecoutez moi bien mes petits chéris :
      Voila pendant toute ma carrière j’ai été plutôt bien payé sous contrat CDI dans une ambiance cool de plein emploi, j’ai acheté ou hérité de la maison avec un prêts à 8 % et une inflation de 11 % , on a bénéficié de la sécurité sociale avec des remboursements à 90 % ( même les enveloppements aux algues de votre mère en cure ont été remboursés à 100 %),

      Comme vous le savez j’ai pris ma retraite l’année dernière à 60 ans et je touche un max compte tenu des mes salaires, alors avec votre mère on à voter pour :
      - que vous n’ayez plus de contrat de travail
      -que vous n’ayez plus de retraite (vus vos salaires, c’est pas la peine)
      - que vous n’ayez plus de sécurité sociale

      Ah j’oubliais, on a vendu la maison et on part en croisière !

    • 24 Avril 2017 à 14h20

      castor27 dit

      Je suis vieux et je ne voterais pas Macron.
      Pourquoi : Mr Macron est un européiste, un immigrationniste convaincu, un clone de Hollande, un liquidateur de la France au profit de l’Europe avec sa commission non élue, sa mafia de la finance,j’en passe et des meilleurs. C’est le vendeur de la France : Alstom aux américains, résultats des chômeurs supplémentaires, l’aéroport de Toulouse aux chinois, etc.. La France de Macron est devenue grâce à lui un marché à la découpe. Je continue :”il se prononce en faveur de la recherche sur les OGM, de l’extraction des gaz de schiste et du maintien d’une part conséquente du nucléaire dans notre modèle énergétique”, on ne doit pas avoir le même programme “Programme-Emmanuel-Macron.pdf” ! Ou alors, j’ai mal lu. Mis à part ça, les écolos n’en sont pas, ce ne sont que des politiques qui se foutent de l’écologie seulement parce que la soupe est bonne et le “boulot” est bien payé. Ils sont bornés et surtout ignares en écologie.