Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

et recevez la synthèse de l'actualité vue par Causeur.



X

Fallait-il exhumer l’Etat palestinien fantôme ?

La France a récompensé le jusqu’auboutisme de Mahmoud Abbas

Publié le 05 décembre 2012 à 17:24 dans Monde

Mots-clés : , , ,

mahmoud abbas israel palestine

Le 29 novembre dernier, l’Assemblée générale des Nations Unies, faute de majorité au Conseil de Sécurité, a été appelée à la demande de Mahmoud Abbas à conférer à la Palestine un statut d’Etat observateur non membre. Nous ne commenterons pas ici le côté ubuesque de la sacralisation d’un Etat dépourvu de frontières, de capitale reconnue, coupé en deux fractions ennemies sur deux territoires géographiquement séparés (Cisjordanie et Gaza) en état de belligérance permanent et représenté en Cisjordanie par une « Autorité » dotée d’un Président dont le mandat est expiré depuis plus de trois ans !

Voyons où en sont rendus les Arabes de Palestine soixante-cinq ans après le vote des Nations Unies du 29 novembre 1947 qui avait permis l’adoption de la résolution 181 afin de partager la Palestine mandataire en deux Etats : un Etat arabe et un Etat juif. En ce jour anniversaire de la résolution 181 qu’ils avaient rejeté et qui leur conférait pourtant un véritable Etat palestinien avec une continuité territoriale et une reconnaissance pleine et entière de la communauté internationale, les dirigeants palestiniens se sont retrouvés devant cette même institution à mendier, pour deux territoires irréconciliables, un statut d’Etat observateur.

Si la résolution 181 fut acceptée par les sionistes qui s’y référèrent lors de la déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israël le 14 mai 1948, celle-ci fut aussitôt rejetée par les dirigeants arabes proche-orientaux. Sinistre présage des événements qui allaient sceller le destin de la région : le 29 novembre 1947, l’un des représentants arabes fit une déclaration sans équivoque devant l’Assemblée générale : « Toute ligne tracée par les Nations Unies ne sera rien d’autre qu’une ligne de sang et de feu. »1 Repoussant toute idée de partage territorial avec les sionistes, les Etats arabes (Irak, Egypte, Syrie, Liban, Transjordanie) et les leaders de Palestine, dont le célèbre grand mufti de Jérusalem Hadj Amin el-Husseini (allié d’Hitler pendant la guerre) entrèrent en guerre contre Israël le 15 mai 1948, c’est-à-dire le lendemain de sa création. Pour quelle raison l’appel pacifique lancé par David Ben Gourion lors de la déclaration d’indépendance de l’Etat hébreu fut-il ignoré par les dirigeants arabes ainsi que sa reconnaissance par les Etats-Unis et l’URSS ?2

Le refus d’accepter la résolution 181 dès son adoption en 1947 et le déclenchement de la première guerre contre Israël en 1948 démontrent que la motivation profonde des chefs arabes n’était pas d’établir un Etat palestinien mais d’empêcher par tous moyens la fondation et l’existence de l’Etat hébreu, nation non musulmane créée au cœur d’une région islamisée. En atteste également la création de l’OLP en 1964 pour « libérer la Palestine », conformément à son appellation. De quelle Palestine s’agissait-il sinon d’une Palestine « libérée d’Israël » tel qu’établi dans les lignes de 1948, c’est-à-dire avant les conquêtes de 1967 ? Le refus arabe de reconnaître l’existence du nouvel Etat avait été à l’origine de la première guerre israélo-arabe de 1948-1949, ouvrant le conflit israélo-arabe et le drame des réfugiés palestiniens.

La première victoire israélienne en 1949 permit à cet Etat, avec l’aide des Nations-Unies, d’agrandir le territoire qui lui avait été alloué en annexant la zone occidentale de Jérusalem, le Néguev et la Galilée. Pour sa part, la Cisjordanie fut annexée à la Transjordanie qui ne lui permit jamais d’espérer accéder à l’indépendance puisque l’émir Abdallah voulait établir un royaume hachémite palestinien. Depuis 1949, les guerres se sont succédé : 1956 (crise du canal de Suez), 1967 (guerre des Six Jours), 1973 (guerre du Kippour), 1982 (guerre du Liban). Puis ce furent les intifadas (1987 et 2000) et les opérations militaires israéliennes contre le Hezbollah (2006) et le Hamas (2008-2009 et 2012).

En dépit de certaines offres généreuses proposées par les Israéliens que Yasser Arafat, ancien chef de l’OLP, et Mahmoud Abbas crurent bon de repousser, combien de victimes, combien de souffrances, combien de destructions sans espoir à terme d’une solution au conflit ? En juillet 2000 lors du Sommet de Camp David II et en septembre 2008 à la suite de la proposition d’Ehud Olmert, alors Premier ministre d’Israël, les dirigeants de l’Autorité palestinienne, Yasser Arafat (en 2000) et Mahmoud Abbas (en 2008), rejetèrent tout compromis. Considérée par la communauté internationale comme étant la solution du conflit, la proposition israélienne de 2008 garantissait pourtant l’établissement d’un Etat palestinien sur la quasi-totalité des territoires, l’internationalisation du Mont du Temple, le partage de Jérusalem et l’acceptation de réfugiés palestiniens en Israël sur la base de réunifications familiales. Mahmoud Abbas repoussa catégoriquement cette proposition et déclara « en mai 2009 au journal américain Washington Post que le fossé entre ce qu’a proposé Ehud Olmert et ce que les Palestiniens sont prêts à accepter est (…) énorme.» Ainsi, malgré les gestes de bonne volonté d’Israël et certains efforts diplomatiques, les actions armées comme les tirs de roquettes sur Israël continuent et aggravent la situation (crise économique, morcellement des territoires palestiniens, guerre civile…), enfonçant la population palestinienne dans une plus grande détresse.

L’unilatéralisme d’Abbas, partagé cette fois par le Hamas, ne contribuera guère à améliorer la situation sur le terrain. Les Etats-Unis, Israël et d’autres nations non inféodées aux pays arabes (Canada, République Tchèque par exemple) estiment d’ailleurs qu’un véritable Etat palestinien ne pourra résulter que de négociations directes entre Palestiniens et Israéliens. Mais les dirigeants palestiniens sont-ils profondément animés par cette volonté ? Pour Abbas, l’objectif de cette reconnaissance consistera, entre autres, à saisir les instances pénales internationales afin de poursuivre Israël contre l’occupation des territoires. Territoires conquis en 1967 par l’Etat hébreu et qui constituent une monnaie d’échange contre la paix.

Pour la première fois dans l’histoire de l’ONU, un peuple, dont le but déclaré dans les chartes du Hamas et de l’OLP est d’anéantir un Etat, vient d’être reconnu en tant qu’Etat observateur. Au moment où la dépouille de Yasser Arafat est exhumée, le vote par la majorité automatique d’une résolution de l’Assemblée générale créant un Etat palestinien fantôme prend un sens macabre. Aussi qu’il soit permis de dire avec tristesse pour les victimes d’un conflit fratricide : tout ça pour ça !

*Photo : h2onews.

  1. Abba Eban, Mon pays. L’épopée d’Israël moderne, Paris, Editions Buchet-Chastel, 1975.
  2. La déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israël se termine comme suit : « Nous tendons la main de l’amitié, de la paix et du bon voisinage à tous les Etats qui nous entourent et à leurs peuples. Nous les invitons à coopérer avec la nation juive indépendante pour le bien commun de tous. L’Etat d’Israël est prêt à contribuer au progrès de l’ensemble du Moyen Orient. »
Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Cet article vous a plu, inscrivez-vous à notre Newsletter.

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire sur Causeur.fr

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

534

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 13 Décembre 2012 à 23h19

    Bibi dit

    Certaines interventions se réclamant de l’anti-judaisme primaire ne méritent, à mon avis, même pas du mépris.
     
    Ce n’est pas sur moi qu’il faut compter pour souhaiter aux auteurs de ces messages de se retrouver dans un bus en compagnie d’un de leurs idôles explosifs.
     

  • 13 Décembre 2012 à 16h51

    RotilBis dit

    C’est acquis, la musique adoucit les moeurs

  • 12 Décembre 2012 à 16h54

    Bibi dit

    • 12 Décembre 2012 à 18h40

      kravi dit

      Qu’attendre de l’IRIS sinon d’être les laquais du Quai ?

      • 12 Décembre 2012 à 23h26

        Bibi dit

        L’IRIS et toute officine pense et dit ce qu’elle veut. Publier son commentaire en guise de rapport des faits au lieu de position engagée ne relève pas du journalisme mais de la supercherie.
          

  • 12 Décembre 2012 à 15h58

    Bibi dit

    On dirait le scribe vermillon en orgasme devant le discours de Machaal devant les foules gazaouïes en délire. 
    Ardounam doit le mettre en condition et Itbah al-Yahoud fait couler sa bave.
     

  • 12 Décembre 2012 à 9h48

    kravi dit

    @antisiomites du site, qui se reconnaitrons, pour une information qui leur manque tant :
    le plan de Naftali Benett, sioniste nationaliste religieux [à ce mot, hurlez votre indignation, mes agneaux] :
    La zone A sous contrôle total d’Israël sera annexée. Les 48.000 arabes auraient trois choix : devenir israéliens à part entière comme ceux de Nazareth, avoir un statut spécial comme ceux de Jérusalem-Est, intégrer le nouvel Etat de Palestine.
    Les zones B et C seraient réunies pour créer le nouvel Etat de Palestine avec obligation d’évacuer les petites implantations juives.
    Possibilité de compenser les palestiniens par d’autres territoires et pourquoi pas Oum-El-Fahm et Taybe totalement arabes.
    Je sais pour avoir interviewé hier un proche de Mahmoud Abbas que ce plan ne leur convient pas. Je crains aussi que les nationalistes israéliens attachés au dogme du Grand Israël n’y souscrivent pas. (Jacques Benillouche)
    [à ce projet, hurlez à nouveau votre indignation, mes bons amis]
    oui, Bibi, je sais, mais on a les mais qu’on peut…
    Au fait, sar-el demande des volontaires…

    • 12 Décembre 2012 à 10h44

      kravi dit

      pardon : oui, Bibi, je sais, mais on a les amis qu’on peut…

    • 12 Décembre 2012 à 11h15

      JMS dit

      A mon ce genre d’ultimatum à comme devenir de rejoindre la poubelle comme tous ceux qui l’ont précédé et tous ceux qui le suivront : la poubelle.
      Ce n’est pas à Israël de décider pour les autres les Palestiniens sont majeurs et assez grands pour se passer de l’aide de quelque “sioniste nationaliste religieux que ce soit et pour voir ce qui leur convient par eux-mêmes.
      Ce n’est pas ce que demande la communauté internationale et se satisfont la grande majorité des Palestiniens : la Cisjordanie dans les frontières de 1967.  
      Après c’est à chacun des deux gouvernement de mettre au pas ses extrémistes au besoin par la force comme l’avait fait en son temps Ben Gourion.
      J’espère qu’il ne vous a pas échappé que la paix comme la guerre ça se fait à deux .?

      • 12 Décembre 2012 à 12h09

        kravi dit

        S’ils voulaient la paix, ça se saurait.
        Les arabes de Palestine (nom romain donné à la Judée) n’ont aucune légitimité sur le territoire d’Israël, que ça plaise ou non aux antisiomites de tous poils.

      • 12 Décembre 2012 à 12h28

        JMS dit

        On a compris, on a compris, c’est ça calmez vous. Reposez vous, vous avez l’air un peu énervé devant une imposture qui consisterait à penser que les Palestiniens auraient les mêmes droits d’exister que les Israéliens, les seuls légitimes à exister et à disposer d’un état pour ce faire.

    • 13 Décembre 2012 à 13h37

      eetu dit

      “Au fait, sar-el demande des volontaires…”
      Même si je n’étais pas antisémite – ce qu’à Yaveh ne plaise -, je bondirais en voyant cette annonce de recrutement de mercenaires sur le site Causeur.
      Mais après tout, je comprends les impératifs d’efficacité du promoteur de cet appel: le nid grouillant d’intégristes bornés enracinés chez Causeur est une cible bien tentante; on pourrait même le considérer comme une “zone D” déjà annexée par Israel.
      Et puis, si cet appel émouvant est suivi, ça pourra peut-être nous débarrasser de cette colonie qui pollue quotidiennement ces colonnes; de plus, s’ils possèdent le moindre amour-propre, ceux qui répondront à cet appel mettront sûrement un point d’honneur à renoncer à leur nationalité française en allant s’enrôler dans une armée étrangère. Ce sera plus clair.

      • 13 Décembre 2012 à 16h44

        RotilBis dit

        Il y a bien eu des volontaires pour soutenir les républicains durant la guerre d’Espagne, eux se battaient, dans le cadre de sar-el personne n’est combattant. 

        Eussent-ils dû renoncer à leur nationalité française?  

  • 12 Décembre 2012 à 9h29

    Bibi dit

    Jihad-Machaal-Staffel a oublié de signer son message d’amour, tolérance et paix par un retentissant “Heil Mufti!”

    Quelle chance pour la France celui là.
      

    • 12 Décembre 2012 à 11h07

      JMS dit

      On a compris, on a compris, c’est ça calmez vous. Reposez vous, vous avez l’air un peu énervé devant une imposture qui consisterait à penser que les Palestiniens auraient les mêmes droits d’exister que les Israéliens, les seuls légitimes à exister et à disposer d’un état pour ce faire.

  • 12 Décembre 2012 à 7h12

    JMS dit

    Mais oui, la clique Bibi, Kravi, Rotilbis, Fiorino et autres, on a compris que les Palestiniens n’existaient pas avant le vingtième siècle.
    A part peut être quelques vagues tribus de  bédouins pouilleux qui erraient entre la méditerranée et le golfe persique.
    On a compris qu’avant l’arrivée des colons sionistes n’existaient en Israël dans sa version extensive, ni villes, ni villages, ni cultivateurs, ni rien.
    On a compris que les rares zombis translucides qui s’y trouvaient n’avaient ni langue, ni religions, ni traditions, ni cuisine, ni littérature, ni rien.
    Ces populations c’était quelque chose à mi-chemin entre l’infra-humain et l’animalité avant qu’un peuple sans terre  ne vienne régénérer une terre sans peuple.
    On a compris, on a compris, c’est ça calmez vous.
    Reposez vous, vous avez l’air un peu énervés devant une imposture qui consisterait à penser qu’ils ont les mêmes droits d’exister que les Israéliens, les seuls légitimes à l’être. 

  • 11 Décembre 2012 à 19h09

    Guenièvre dit

    Comprendre un événement suppose de remonter loin en amont. S’en tenir à une courte durée est déjà en soi un parti pris qui ne peut rendre compte d’une tragédie. Faire remonter le conflit israélo- palestinien à 1948 condamne d’emblée à ne pas en saisir l’enchevêtrement.
    A cela vous ajoutez quelques à-priori du genre ” le sionisme est un racisme” et vous avez un discours manichéen et caricatural.
    Après , saisir les événements dans leur complexité si tant est que l’on y arrive, ne veut pas dire que l’on est d’accord sur les solutions mais au moins la discussion a un sens, ici elle n’en a pas .

    • 11 Décembre 2012 à 19h27

      Bibi dit

      C’est aussi pour cela que le rapport de la commission Peel de 1936-7 est une lecture passionnante. Avec plusieurs passages qui semblent tirés de reportages récents.
       

    • 11 Décembre 2012 à 19h29

      kravi dit

      Bonsoir Guenièvre,
      notre ami reprend mot pour mot l’infecte propagande avalisée par Durban I — et récusée par l’ONU depuis — , c’est tout dire. Ce seul extrait disqualifie totalement l’individu.

      • 11 Décembre 2012 à 19h34

        Bibi dit

        T’as de drôles d’amis. On dirait un modéré partenaire de paix.
         

  • 11 Décembre 2012 à 14h29

    Bibi dit

    En matière de construction, il faut savoir qu’Israël ne construit que dans la zone sous son contrôle, de même que la construction dans les zones sous contrôle de “l’Autorité palestinienne” et celle du Hamas se poursuit vigoureusement. Il y a aussi des colonies sauvages falastini érigées sans permis en zone C (sous contrôle israélien). Curieusement, on ne parle pas de ces vagues immobilières dans les médias.

    Les “Pali leaks” révélés par al-Jazeera montrent des choses un peu (beaucoup même) différentes de ce que certains journaleux en ont fait. C’était encore une manip de la chaine (et ses commanditaires) pour décrédibiliser la direction olpiste “modérée”. En tout cas, cette direction a formellement nié toutes les concessions qui lui ont été imputées.

    Avec tous les changements pas encore fixés par le Printemps en cours, l’environnement et les alliances sont volatiles et concernent près d’un milliard de personnes (dont des centaines de milliers de réfugiés). La fixette sur certains qui, objectivement, ne sont pas le plus mal lotis au moins du point de vue humanitaire, est disproportionnée.
      

  • 11 Décembre 2012 à 14h06

    Bibi dit

    @Barackisaitou,
    En termes de Droit Intl., on ne peut reconnaitre qq chose qui n’existe pas, en l’occurrence l’état de Falastine. Je crois que lors de son avant-dernier discours à l’AG de l’ONU, Bibiyahu a dit haut et fort qu’Israël sera le premier à reconnaitre et à saluer l’état falastini, dont le but des négociations est d’aboutir. Pour le moment, celui qui refuse les négociations avec Israël est le négationniste de Ramallah. Ses divers émissaires s’expriment à profusion dans divers médias, en toutes langues, posant comme conditions de départ des négociations les termes mêmes sur lesquels la négociation doit porter: frontières, “droit de retour” (inexistant en Droit Intl!), Jérusalem… Que reste-il à négocier?
    +@Oiseau’le: les résidents des camps, que ce soit ceux sous “Autorité palestinienne” ou dans d’autres pays, dénommés réfugiés, ne seront – slon ladite Autorité – jamais citoyens du projet d’état de Falastine. Ils sont destinés à “revenir” là d’où leurs (arrière) grands parents ont fui ou se réclament. Peu importe que les mêmes ou leurs parents étaient originaires des régions plus ou moins avoisinant Israël. 
     
    En revanche, il y auraient des négociations/pourparlers d’unité entre l’OLP et le Hamas. Je ne sais pas combien de français sont au courant du contenu du dernier discours du Guide Suprême de l’organisation à but génocidaire gazaouïe, mais les israéliens le sont. Et ils sont aussi au courant de l’absence de condamnation de ce discours par le “partenaire modéré de paix”.
     

  • 11 Décembre 2012 à 10h40

    Fiorino dit

    Si non personne parle du fait qu’un groupe de djihadistes d’Iraq on prix possession d’une base militaire près d’Aleppe. Un éclatement de la Syrie en vue?

  • 11 Décembre 2012 à 9h28

    l’oiseau bleu dit

    Abbas a clairement prévenu – et à plusieurs reprises – qu’il n’y aurait pas de juifs dans son futur état.
    Apparemment cela laisse froid les adorateurs de Falastine  

    • 11 Décembre 2012 à 10h23

      JMS dit

      Pourquoi, qu’est-ce qui vous parait extraordinaire ?
      Vous souhaiteriez qu’existe à l’intérieur d’un état souverain des implantations de civils armés, formé de citoyens d’un état étranger, n’ayant de compte à rendre à personne d’autre qu’à cet état étranger ?
      Vous trouveriez normal que ces civils puissent commettre n’importe quels crimes ou délits et n’être ni arrêtés, ni jugés et encore moins condamnés et de toute façon ayant toujours la possibilité de faire quelques kilomètres  pour devenir intouchables ?
      Maintenant je vous retourne la question, l’état d’Israël est-il prêt à s’engager à expulser en Palestine, les “colons” qui commettraient un crime ou un délit, et à accepter par avance les sanctions conformes à la loi palestinienne ?

      • 11 Décembre 2012 à 10h28

        Fiorino dit

        Et vous vous apprêtez à expulser les juifs de France? Ou vous contez simplement sur l’antisémitisme pour le faire petit-à-petit? Car à vous lire les juifs sont des personnes dangereuses pour n’importe qu’elle société. J’imagine que vous avez approuvé l’expulsion des juifs des pays arabe. En fait vous voulez simplment qu’il disparaissent de la terre. En Israël 20% de la population est arabe et elle n’a aucune envie d’emigrer ni en palestine ni dans les état aux alentours. Alors pourquoi il ne pourrait pas y avoir des juifs dans le futur Etat de palestine? Qui vous dit qu’il serait armées?

      • 11 Décembre 2012 à 10h36

        Fiorino dit

        D’ailleurs avec l’établissement d’un Etat palestinien c’est plutôt les arabes israéliens qui pourrait échapper à leur crime et se présenter en héros en Palestine. On a vu comment l’Azerbaigian a accueili en héro l’azéri qui a tué un arménien dans son sommeil… continuez à soutenir la cause du nationalisme et de l’impérialisme arabo-islamique. Pourquoi pas au fond un nouvel etat arabe téocratique et islamique dans le nord du Mali, là la France a une carte à jouer contrairement à la Palestine…peu importe si les populations sont des culture berbères, l’Algérie les assimile bien donc…

      • 11 Décembre 2012 à 11h24

        JMS dit

        Qu’Israel expulse déjà l’escroc Flatto-Sharon et les escrocs du scandale du Sentier…
        Ensuite vous pourrez donner libre cours à vos fantasmes et à vos délires 

      • 11 Décembre 2012 à 13h07

        Fiorino dit

        Ah c’est encore pour l’histoire du séntier, dites JMS c’est pas un premier ministre français qui parleait des juifs et des français innocents?

      • 11 Décembre 2012 à 13h22

        JMS dit

        Il ne s’agit pas de “juifs” mais d’escrocs, citoyens français, condamnés dans certains à de multiples reprises et qui, sur le point d’avoir à rendre des comptes à la justice se réfugient en Israel où ils font jouer la loi du retour pour profiter de leurs exactions sans être inquiétés par qui que ce soit.
        Ils ne sont ni juifs ni catholiques, ni protestants, ni musulmans, ni bouddhistes, ils sont escrocs.
        Alors si des délinquants de droit commun peuvent bénéficier de telles complaisances voire de telles complicités de la part d’Israël, vous voudriez nous faire croire que la clique d’allumés fanatiques armés jusqu’aux dents et qui ont déjà commis des crimes pourraient continuer de le faire impunément et que les Palestiniens devraient l’accepter ? 

      • 11 Décembre 2012 à 13h29

        Fiorino dit

        Il me semble qu’en France il y a des juifs pourquoi il ne devrait pas y avoir en Palestine? Votre raisonnement ne tient pas debout. Dites-le vous admirez les arabes parce qu’il sont rendu leur terre judenrhein et vous ne supportez pas qu’un petit bout de terre soit aux juifs. En tout cas belle la palestine une seule religion une seul langue vive le uniculturalisme et puis avez encore le courage de reprocher aux juifs ce que vous apréciez chez les palos.

      • 12 Décembre 2012 à 5h54

        JMS dit

        Si vous tenez absolument à ce que des milices armées de colons n’ayant des comptes à rendre qu’à un état étranger puissent sévir en Palestine, pourquoi pas.
        Maintenant, je suppose dans ce cas que vous ne trouverez pas exorbitant que réciproquement les Palestiniens puissent eux aussi s’organiser en milice islamiste armée à Jérusalem, Tel Aviv, Jaffa etc.
        Et au cas fort improbable où il y aurait quelques assassinats ne relèvent que de la législation de la Palestine et d’elle seule. 
        Ça ne se partage pas la connerie. 

      • 13 Décembre 2012 à 16h41

        RotilBis dit

        JMS, 

        C’est pas la mauvaise foi qui vous étouffe, vous!

        Vous savez parfaitement qu’il y a 1 million et demi d’arabes en Israël m^me, citoyens d’Israël, dont quelques-uns d’ailleurs commettent crimes et délits de diverses natures…
        Par ailleurs, Israël sanctionne durement toutes les – rares – actions commises contre les arabes, et ce depuis toujours.  

  • 11 Décembre 2012 à 7h43

    eclair dit

    @bibi
    J’avais été frappé par quelque chose lors de la préiode suivant  les accords d’oslo que vous mettez en avant.

    israel avaiit demandé en préambule que les etats arabes reconnaissent israel et que l’olp reconnaisse israel.
    Chose que tous firent lors de déclaration publique.

    Mais au grand jamais je n’ai entendu israel reconnaitre un état palestinien. 
    Si je me trompes sortez  la déclaration officielle d’israel qui reconnaissent un état palestinien.
    Et entre reconnaitre l’OLP et un état palestinien. Cela n’est pas la même chose. L’OLP est une organisation qui est reconnu par israel depuis les années 60. dans les années 90 israel a accepté d’avoir un dialogue avec cette organisation.

      Vous parlez de méconnaissance mais quand des pays reconnaissent l’existence d’un état palestinien israel proteste et reprend la colonisation et l’annexion de nouvelles terres. Territoire que je vous le rappelle n’ont pas de statut depuis 1967. Cela s’appelle une annexion et une colonisation en droit international.

    Passons vous n’avez toujours pas répondut à cette petite question que faire de ces population si israel ne veut pas d’état palestinien
    Assimiler
    réserves indiennes
     exterminer 
    expulser 

    • 11 Décembre 2012 à 7h51

      eclair dit

      @bibi
      vous parlez du plan barak en 2000.
      Entre autre la frontière et les bords du jourdain auraient toujours été sous contrôle israélien.
      Et le principal point d’achoppement c’était le sous sol et l’eau qu’il contient. 

      Mais passons Vous dites qu’il faut un accord de paix pour reconnaitre un état palestinien. Ce qui est faux un état peut être reconnu sans accord de paix.
       
      Alors la réponse à cette petite question, que faire des palestiniens en l’absence d’état
      expulser 
      exterminer
      assimiler
      réserves indiennes? 

      • 11 Décembre 2012 à 13h20

        Fiorino dit

        Et Marine Le Pen elle veut faire quoi des musulmans en France? La France a fait une demande de levée d’immunité pour que marine le pen soit jugé pour islamophobie.

    • 11 Décembre 2012 à 9h08

      JMS dit

      Assimiler c’est impossible, ils ne sont pas juifs, et par définition Israël est un “état juif”, c’est le fondement même du sionisme.
      Encore faudrait-il qu’ils le veuillent…
      Exterminer c’est impossible, personne ne le tolérerait y compris les Etats Unis.
      Réserve indienne, c’est tentant mais ça pose un problème du fait de la natalité palestinienne, et bien entendu d’avoir sur place des gens disposé à ne pas se laisser traiter en sous-citoyens à qui on dénie les droits les plus élémentaires, par contre cela a l’avantage d’avoir une main d’oeuvre économiquement contrainte et qu’on peut facilement exploiter.
      Expulser en masse c’est tentant aussi, mais comme cela ressemble beaucoup à la politique de “purification ethnique” du regretté Milosevic, c’est difficile à mettre en oeuvre (voir plus haut exterminer).  
      La solution est donc subtile, il s’agit de rendre la vie suffisamment impossible aux Palestiniens pour que beaucoup s’en aillent mais qu’une bonne partie restent comme alibi, otages pour une éventuelle agression iranienne, main d’oeuvre bon marché mais que le désespoir les poussent à soutenir leur propres extrémistes qui continuent de balancer des missiles au petit bonheur la chance ce qui a le grand avantage de pouvoir continuer de prendre la posture “du-petit-état-épris-de-paix-agressé-par-les-méchants-zarabes” pour continuer d’illusionner les gogos.

      • 11 Décembre 2012 à 13h17

        Fiorino dit

        Quel mentalité tordue JMS. Les algériens attendent des excuses de la part de la France pour les crimes coloniaux et les génocide que la France aurait commis. Vous avez l’intention de vous prosterner? Entre temps marine le pen va bientôt être jugé pour ses propos sur l’islam. Laïque mon cul la république.

      • 11 Décembre 2012 à 13h23

        JMS dit

        A part vous qui parle de l’Algérie ?

      • 11 Décembre 2012 à 13h32

        Fiorino dit

        Tout le monde en ce moment en France vu le prochain voyage de hollande en Algérie. D’ailleurs l’hymne algérien est très agressif envers la France. Dites la marseillaise sifflé par les jeunes d’origine algérienne en France c’était une minorité?

  • 11 Décembre 2012 à 1h00

    El Rato dit

    Je ne pense pas que les 138 nations du monde entier (y compris de l’UE) qui ont voté en faveur d’un Etat palestinien non-membre à l’ONU soient “inféodées aux pays arabes”.

    Je m’étonne aussi que vous ne mentionniez pas le grignotage progressif du territoire de la Cisjordanie par des colonies israéliennes, et de l’annonce de la reprise de la colonisation en représailles suite à la démarche à l’ONU (malgré la portée essentiellement symbolique de celle-ci). Colonisation entre autre dans une zone à laquelle Israël avait promis à ses alliés de ne pas toucher.

    Enfin, sur les refus par les Palestiniens d’accepter des propositions généreuses faites par les Israéliens, on a appris qu’il y avait aussi eu des concessions très importantes des négociateurs palestiniens (bien au-delà du discours officiel, qui porte en effet une ligne très dure), et ces concessions n’ont rien donné : http://www.lefigaro.fr/international/2011/01/26/01003-20110126ARTFIG00765-les-secrets-des-negociations-israelo-palestiniennes.php

    On peut prendre parti, y compris pour Israël, mais là, il y a un grave manque d’objectivité dans la présentation des faits…

    • 11 Décembre 2012 à 6h32

      JMS dit

      Je n’ai bien entendu aucun conseil, à aucun titre, à vous donner, par contre autant vous prévenir tout de suite que ces constatations équilibrées, humanistes et de simple bon sens vous vaudront sur Causeur un déferlement d’injures de la part d’une petite clique qui a nom Bibi, Rotilbis, Fiorino Kravi.
      Si vous persistez dans ces constations d’évidence vous serez traité d’antisémite, voire de nazi, de dhimmi (?) et autres conneries destinées à vous intimider.
      N’y faites pas attention. 
      Vous ne serez pas le premier, vous n’êtes pas le seul.
      Il s’agit d’une petite clique d’Israéliens inféodés à ce qui se fait de pire dans la société israélienne à savoir une droite et une extrême droite dure, impérialiste, assez volontiers raciste.
      Ce sont des gens qui sont les tenants du “grand Israël”  annexionniste, des tenants de l’apartheid vis à vis de la population arabe sous leur domination dans l’immédiat et à terme de la “purification ethnique” dans les territoires occupés.
      Mais et vous le verrez vite qui seront les premiers à pleurnicher quand cette politique suicidaire déclenchera des conséquences en Israël même de la part de la résistance palestinienne et dans le monde en terme de discrédit politique et moral de l’Etat d’Israël.
      Attendez vous à recevoir des réponses de diversion sur le comportement d’une infime minorité de musulmans en France.
      Attendez vous à des appels à un soutien communautariste à la politique d’un gouvernement étranger.
      Attendez vous à des agressions permanentes sur le caractère Laïc de la République française, et à des délires sur le destin historique du “peuple juif” et autres billevesées. 
      Voilà, vous êtes informés, et par ailleurs je suis complètement d’accord avec votre post. 

      • 11 Décembre 2012 à 13h14

        Fiorino dit

        Pour l’instant on a vu l’éclatement des banlieues en 2005 ou les écoles laïques françaises ont cramé sous les agissements d’une “petite minorité”. Mais pourquoi vous avez toute cette haine à l’intérieur de vous. On dirait que votre seul unique intérêt pour l’avenir est de voir Israël échouer.

      • 11 Décembre 2012 à 13h26

        JMS dit

        “Attendez vous à recevoir des réponses de diversion sur le comportement d’une infime minorité de musulmans en France.”

      • 11 Décembre 2012 à 13h36

        Fiorino dit

        Ce qui s’est passé dans les banlieues en France en 2005 c’était à la une mondiale. Avec des accusation d’apartheid, tout le monde donnait raison aux jeunes à l’étranger. L’Iran a même proposé de s’occuper de la minorité musulmane en France. Alors JMS vous vous occupez de temps en temps de vos problèmes ou pas? Vous êtes simplement aïgri parce que la catastrophe que vous attendiez après le vote à l’onu ne s’est pas produite. D’ailleurs mechal vient de dire devant 500.000 de personne (une minorité?) qu’il ne reconnaitre jamais israël

      • 11 Décembre 2012 à 13h44

        Jérôme Leroy dit

        Bah en même temps, hein…

  • 10 Décembre 2012 à 21h36

    RotilBis dit

    Je vois que le jms ne s’arrange pas avec le temps… Quelle pitié! 

    • 11 Décembre 2012 à 5h08

      JMS dit

      Entre l’opinion de 138 pays auquel s’ajoute les USA et le Canada partisans eux aussi d’un état palestinien, l’ensemble de tous les partis politiques européens et des nations civilisées et l’opinion de quelques néo-fascistes israéliens à la Rotilbis, Bibi, Kravi et consorts j’ai plutôt l’impression d’être dans le vrai que l’inverse… Mais moi ce que j’en dis…

      • 11 Décembre 2012 à 13h10

        Fiorino dit

        Donc le général de gaulle qui qualifiait l’onu de machin c’était un néofasciste? Intéressant.

  • 10 Décembre 2012 à 15h17

    JMS dit

    Je ne vous le fais pas dire en effet.
    En dehors de ces conneries religieuses à base de “peuple élu” qui, appliquées à la France ferait de nous des descendants des Gaulois, il n’y avait rien de commun entre les minorités juives dispersées en Europe et en Orient jusqu’aux Indes.
    Ou alors expliquez moi sans rire que ça devait être formidable de voir tous ces pieds noirs se bousculer dans les théâtres yidishes d’Alger ou de Constantine.
    Et admirables de contempler toutes ces salles de spectacles de Vienne Berlin Varsovie ou Riga qui vibraient au son de la musique malouf.
    Vraiment cette culture commune du peuple juif on ne la célébrera jamais assez…

    • 10 Décembre 2012 à 15h29

      Guenièvre dit

      Evidemment, si pour vous la Culture se réduit aux pratiques culturelles ….je termine là car il faudrait de sérieuses remises à jour …

      • 10 Décembre 2012 à 15h44

        Bibi dit

        Vous n’appréciez pas l’Histoire revue et corrigée par les disciples de Goebbels? Attendez que la propagandastaffel sorte les origines jébusites des nobles falastinis, là ce sera un régale!
         

      • 10 Décembre 2012 à 17h36

        JMS dit

        Sacré Bibi…!!!
         

      • 10 Décembre 2012 à 17h43

        JMS dit

        On a toujours besoin de remettre à jour ses connaissances, mais c’est aussi une nécessité que de redescendre sur terre de temps en temps.

      • 10 Décembre 2012 à 18h40

        Bibi dit

        Pour ma part, vous pouvez demeurer sur votre planète, l’univers alternatif  du Moulag correspond bien à vos aspirations de meneuse de revue.
         

      • 11 Décembre 2012 à 5h07

        JMS dit

        Entre l’opinion de 138 pays auquel s’ajoute les USA et le Canada partisans eux aussi d’un état palestinien, l’ensemble de tous les partis politiques européens et des nations civilisées et l’opinion de quelques néo-fascistes israéliens à la Rotilbis, Bibi, Kravi et consorts j’ai plutôt l’impression d’être dans le vrai que l’inverse…
        Mais moi ce que j’en dis… 

      • 11 Décembre 2012 à 13h19

        Fiorino dit

        L’onu c’est un machin comme disait le général de gaulle. Si vous croyez être dans le vrai parce que l’onu a voté pour alors sachiez que l’onu avait dit aussi que la France était un pays islamophobe sous sarkozy. Vous n’avez pas voté pour sarkozy vous aussi jms?

  • 10 Décembre 2012 à 14h55

    Bibi dit

    Bonjour Dame Guenièvre,
    J’admire votre persistance à répondre aux persiflages de Jihad-Moulag-Staffel. Le seul intérêt de ses fariboles réside dans le détournement du sujet, car il est question ici des manœuvres falastinies pour s’orner d’une légitimité sans pour autant œuvrer pour fonder un système de vie collective impliquant la responsabilité assumée par un gouvernement souverain. Or les diatribes auxquelles vous répondez sont des accusations dépourvues de fondement qui ne rendent résponsable des malheurs du monde entier et sa sœur Israël, les juifs, les sionistes, et ce qui s’apparente de près ou de loin  à ces entités dénigrées. Hormis l’ardent désir de débarrasser la Terre de ces êtres, je ne vois rien dans les interventions hors sujet.
     

    • 10 Décembre 2012 à 15h10

      JMS dit

      C’est vrai que vous êtes un spécialiste de l’épuration ethnique, vos propos ne surprendront donc personne.
      Les Palestiniens qui eux aussi n’existaient pas il y a un siècle ont autant de légitimité à avoir un état que les Israéliens.
      Ce n’est pas que ma position c’est celle de tous les partis politiques français et européens de l’extrême gauche à l’extrême droite et de toutes les nations civilisées USA compris tout allié d’Israël qu’ils soient. 

      • 10 Décembre 2012 à 15h21

        JMS dit

        Maintenant ceci posé il y a les Bibi, Kravi Rotilbis et autres fascistes…
        Mais ce n’est rien, ces théories mystico-racialistes finiront comme toutes celles qui les ont précédées dans les poubelles de l’histoire.

      • 10 Décembre 2012 à 15h40

        Bibi dit

        Vous voulez raconter des mensonges? Vous voulez y croire? C’est votre problème. Les mensonges ont la vie courte: le peuple juif le sait depuis plusieurs milliers d’années :-D
         

      • 10 Décembre 2012 à 17h18

        a2lbd dit

        “Les mensonges ont la vie courte: le peuple juif le sait depuis plusieurs milliers d’années :-D”

        Mouai enfin penser qu’il y a un dieu qui veille sur le peuple d’Israël après la diaspora, les pogromes et la Shoah faut quand même une grosse dose de…naïveté ?…crédulité?…opiniâtreté?…enfermement communautariste?…

      • 11 Décembre 2012 à 13h24

        Fiorino dit

        Vous vous y êtes déjà dans les poubelles de l’histoire JMS. Votre idéologie en France ne marche plus mis à part chez les musulmans. Donc bonne chance avec eux.

  • 10 Décembre 2012 à 13h03

    Guenièvre dit

    Une dernière chose JMS,

    Parce qu’avec vos allusions à l’ADN il vaut mieux préciser. Dire qu’il n’y a pas de peuple juif ” biologiquement parlant ” c’est enfoncer une porte ouverte. C’est une construction imaginaire , “un collectif bâti culturellement autour de l’expulsion mythique de 70″ comme le dit G.Bensoussan. Mais c’est peu ou prou la même chose pour tous les peuples. Cela ne le délégitime pas pour autant et ce n’est pas à nous de décider que ça n’existe pas.

    • 10 Décembre 2012 à 17h06

      Saul dit

      +1

    • 10 Décembre 2012 à 19h55

      eclair dit

      @guenievre.
      Non, cela date du sionisme en opposition du pangermanisme.
      Quand les juifs allemands ou autre sont arrivés dans l’entre deux guerres ils étaient mal vu en général par les français de confession juive. Ils trouvaient qu’ils étaient trop bigots d’une autre culture!

      Culturellement tous les français sont conditionnés par le leg commun. Après il y a des divergences à la marge sur la religion ou autre.

      Que fait le crif vouloir separer les français de confession juive des français non juif. Il dresse minutieusement des barrières des murs afin de créér une communauté separée.

       
       

      • 10 Décembre 2012 à 20h03

        Bibi dit

        Racontez-nous comment, de préférence quand ce sera le sujet.
        D’ici là, vous êtes invité à vous exprimer sur les sujet: Falastin n’a jamais existé, mais existera-t-elle un jour?
         

      • 10 Décembre 2012 à 21h07

        eclair dit

        @Bibi
        Non la question n’est pas là.
        Que faire des palestiniens? S’ils n’ont pas d’états qu’en faire?
        Les assimiler à israel?
        les expulser?
        Les reserves indiennes?
        Ou les exterminer? 

      • 10 Décembre 2012 à 22h44

        Bibi dit

        Voyons, Barackisaitou, pourquoi prenez-vous ces gens pour des demeurés qui ne peuvent se prendre en charge eux-mêmes? C’est très dégradant. Ce ne sont pas des enfants, certainement pas de chœur, mais des adultes. Pourquoi leur déniez-vous la responsabilité de leur propre sort? 
        Croyez-vous que c’est un état indépendant qu’ils veulent? Croyez-vous que c’est un état voisin d’Israël qu’ils veulent?
         

      • 10 Décembre 2012 à 22h55

        eclair dit

        @bibi
        iVous éludez la question.
        Que doit faire israel de ces palestiniens si’il n’y a pas un état pour les palestiniens.
        Les expulser
        les assimilez
        la reserve indienne
        ou les extermnez? 

        La question est pourtant simlple. Israel ne veut pas qu’on reconnaisse un état palestinien.
        Très bien Mais dans ces cas quid de la population? 

      • 10 Décembre 2012 à 23h15

        Bibi dit

        Vous-vous trompez et trompez. Israël est signataire des accords de paix d’Oslo; Israël, à travers plusieurs premiers ministres, a proposé plusieurs plans de paix déstinés à créer Falastin, l’actuel premier ministre a appelé dès juin 2009 à des négociations dont le but est la fin du conflit et l’établissement d’un état voisin d’Israël (appel répété encore à l’Elysée il y a quelques semaines).
        C’est vous qui traitez les arabes d’incapables en leur enlevant la responsabilité de déterminer leur propre sort.
        Les croyez-vous capables d’avoir une volonté individuelle et collective? Que croyez-vous qu’ils veulent?
         

      • 10 Décembre 2012 à 23h31

        eclair dit

        @bibi
        Israel a reconnu quand un état palestinien?
        Israel s’offusque qu”un état soit reconnu.
        Lequel des plans de paix? Celui d’ellon citer par kravi? 

        Le dernier en date coupant en deux la cisjordanie?

        Vous êtes dans l’inversion! Si israel ne veut pas reconnaitre un état alors quid des populations.

        http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120424.OBS6961/cisjordanie-israel-legalise-trois-colonies-sauvages.html 

        Bien peu de grignoter petit à petit le terrain.

        Mais à un moment se posera le sort des populations.
        Réserves indiennes voir ghetto.
        extermination
        assimilation
        ou expulsion 

        Alors c’est quoi la réponse à cette question s’il n’y a pas d’état?

        Et un état cela signifie une souveraineté du sous sol des frontières et une continuité territoriale. 

        Les arabes vous dites vous parlez de qui des arabes alégriens lybiens libanais ou palestiniens? Soyez précis.
        Qui ne veut pas reconnaitre un état c’est pas israel? Qui poussait des cris d’offraie sur d’autres fils à cause de cette reconnaissance par la france? 

        Alors Bibi quid des populations palestiniennes la question est pourtant simple. 

      • 11 Décembre 2012 à 0h07

        Bibi dit

        Barackisaitou,
        J’ai bien noté que vos connaissances sont fragmentaires (alerte euphémisme). Ce n’est ni par le NObsessionnel ni par wiki (surtout en français) que vous connaitrez les faits. 
        En reconnaissant l’OLP lors des accords d’Oslo, la voie vers la reconnaissance israélienne d’un futur état de Falastin a été ouverte. Ledit état, ses frontières et sa militarisation (entre autres sujets) sont à déterminer par des négociations, selon les accords signés. Ces négociations sont bloquées par le négationniste de Ramallah, mais il n’est pas le premier à procéder ainsi. Son prédécesseur a refusé le plan de paix de Barak en 2000, lui préférant “la lutte armée” en envoyant ses Chahids exploser des civils israéliens, et le plan d’Olmert de 2008 n’a pas été jugé digne de réponse. 
        Pour l’instant, les seuls extérminateurs des arabes plus ou moins liés à feue la Palestine mandataire sont des arabes, avec Assad père et fils, le roi Hussein, Arafat et son successeur ainsi que le Hamas en tête de liste. Depuis juin 1967, la longévité, la santé, l’éducation, et la situation économique des arabes dans les territoires conquis ont très significativement augmenté et sont largement supérieurs aux mêmes indices/taux de leurs frères des pays voisins. 
        Depuis 1995 plus de 90% des arabes des territoires vivent sous “Autorité palestinienne” ou Hamas.