Vel’ d’hiv’: Marine Le Pen en piètre Machiavel | Causeur

Vel’ d’hiv’: Marine Le Pen en piètre Machiavel

Le cynisme a ses limites

Auteur

Benoît Rayski

Benoît Rayski
Journaliste et essayiste

Publié le 10 avril 2017 / Histoire

Mots-clés : , , , , , ,

Marine Le Pen sur le plateau du Grand Jury de LCI, avril 2017.

Qu’est-ce qui a pris à Marine Le Pen de reparler de la rafle du Vel’ d’Hiv’ ? Pourquoi a-t-elle choisi de porter le fer dans des plaies juives cicatrisées depuis longtemps et qu’elle a délibérément rouvertes ? On n’imagine pas un seul instant qu’elle ait reçu un coup de téléphone suppliant de son papa : « S’il te plaît, fifille, fais-moi plaisir une dernière fois ». Il doit donc y avoir autre chose.

Marine Le Pen a expliqué que la rafle du Vel d’Hiv n’était pas le fait de la France. En rupture totale avec le discours de Jacques Chirac de 1995. Il avait alors, et à juste titre, décidé de ne pas ignorer que des milliers de policiers et de gendarmes français avaient été mobilisés (sans qu’aucun ne refuse obéissance) pour enfourner dans des wagons à destination d’Auschwitz 13 000 Juifs, dont 4 000 enfants. Marine Le Pen sait ce qu’elle fait. Et, on l’espère pour elle, elle sait ce qu’elle dit.

Elle s’adresse à cette frange de son électorat qui se reconnaît dans un FN-Canal historique, tendance Jean-Marie Le Pen. Cette frange-là, antigaulliste et nostalgique de l’Algérie française, pense, comme papa, que les juifs font ch…  En même temps, elle satisfait une partie de son électorat musulman, plus important qu’il n’y paraît. Marine Le Pen a lu Machiavel. Il n’est pas sûr qu’elle ait tout compris.

Revoilà Jean-Ma!

Car elle a assorti sa déclaration d’un communiqué réfléchi et argumenté faisant explicitement référence à la tradition gaulliste. Vichy, dit-elle, ce n’était pas la France : la France, la vraie, se trouvait à Londres. Et à propos de la rafle qu’elle trouve quand même « ignoble », elle qualifie Vichy de « régime collaborationniste ». Papa doit se retourner dans sa tombe : ah non, c’est vrai, il n’est pas mort…

Il paraît que le cynisme est une vertu prometteuse en politique. Qu’on y ajoute une certaine dose de rouerie machiavélique et c’est bingo garanti. Mais Marine Le Pen n’est pas de taille. Elle distille ses petites saletés et, pour les rendre présentables, les habille d’une croix de Lorraine. L’histoire de la Ve République – elle doit bien la connaître grâce à papa – dit bien des choses sur la tragédie des Juifs sous le règne du maréchal Pétain.

De Gaulle tenait le régime de Vichy pour nul et non avenu. Lui seul avait été, et était légitime. Donc à ses yeux, Vichy n’était pas la France. La France, il la voulait à sa taille, qui était grande. Pompidou qui lui succéda resta fidèle à la doctrine du général. Vint Valéry Giscard d’Estaing qui, lui non plus, ne pipa mot. Pensez donc : il avait comme secrétaire d’Etat au Budget un certain Papon, qui organisa la déportation des Juifs de Bordeaux.

Quant à Mitterrand, il se tut également. Il avait un ami de jeunesse auquel il resta fidèle : René Bousquet, l’organisateur précisément de la rafle du Vel d’Hiv. Mais tout ça est sans doute trop compliqué pour Marine Le Pen. C’est pourquoi nous lui suggérons d’aller se promener devant les écoles du XIe arrondissement. Elle y verra des plaques avec des centaines de noms des enfants juifs gazés. Ça lui apprendra peut-être à se taire. Quel besoin avait-elle d’aller remuer leurs cendres avec ses délicats petits escarpins ?

 

P.S. : Je viens de lire l’excellent (comme toujours) article de Luc Rosenzweig. Il dénonce le lynchage de Marine Le Pen. Je comprends, et je partage, nombre de ses arguments. Mais il ne répond pas à la seule question qui vaille. Pourquoi Marine Le Pen a-t-elle éprouvé la nécessité de parler de la rafle du Vel’ d’Hiv ? Ça la chatouille ou ça la gratouille où ?

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 12 Avril 2017 à 7h38

      QUIDAM II dit

      Pendant le 20° siècle,
      l’Etat russe, c’est-à-dire la Russie de l’époque, a commis des atrocités dans tout l’empire soviétique ;
      Le Japon, c’est-à-dire l’Etat japonais de l’époque, a commis des atrocités en Chine ;
      la Chine, c’est-à-dire l’Etat chinois de l’époque, a commis des atrocités en Chine et au Tibet ;
      L’Allemagne, c’est-à-dire l’Etat allemand de l’époque, a commis des atrocités partout en Europe ;
      L’Etat turcs, c’est-à-dire la Turquie de l’époque, a commis des atrocités contre les Arméniens et les Grecs ; etc…
      Dans ce siècle de folie et d’horreurs, la police française sur ordre de l’Etat français en raison de lois françaises, c’est-à-dire la France, a ordonné la rafle du Vel d’hiv… alors même qu’à Londres des dissidents, gardiens de l’esprit français des lumières et de l’amour de la liberté, menaient la lutte contre Vichy qui avait inféodé notre pays aux nazis.
      Malheureusement, c’est comme ça et pas autrement.

      • 12 Avril 2017 à 7h44

        steed59 dit

        et donc ?

        • 12 Avril 2017 à 9h21

          QUIDAM II dit

          “la police française sur ordre de l’Etat français en raison de lois françaises, c’est-à-dire la France, a ordonné la rafle du Vel’ d’hiv”

          Vous ne savez pas lire ? 

    • 12 Avril 2017 à 0h11

      furseal dit

      Pour en finir, je vous demande d’enquêter sur gilbert (français dit de souche) qui dés 39 ( a 17 ANS !!) s’est barré et a été sous marinier sur le casabianca effectuant des aller et retours afrique du nord-corse pour la résistance. J’ai fait des recherches vite bloquées. J’ai lu des lettres échangées avec ma grand-mère qui m’ont mises en larmes tellement c’était d’une haute teneur morale et combattante. Ce jeune homme est décédé en rade de toulon après la libération dans un sous marin allemand réquisionné.Rendez justice à ces gens merveilleux ! Plutôt que que de soulever la saleté, rendons honneur à nos héros.

    • 11 Avril 2017 à 23h21

      furseal dit

      Mon propos n’est pas de défendre MLP, je veux seulement exprimer ma douleur plus que légitime. J’espère sincèrement que vous lirez ces lignes. J’ai la chance(pour l’universalisme de l’humanité) et la terrible douleur d’être “l’héritière” d’une histoire familiale extrêmement douloureuse et métissée.Des réfugiés fuyant le barbarisme soviétique(dont de nombreux suppliciés) puis détruits par l’idéologie nazie. Des menbres de ma famille figurent au memorial de la shoah. Et puis aussi des “français dits de souche” qui malgré la terreur du joug ont accompli des plus ou moins actes héroïques. D’envoyer des colis alimentaires à des inconnus pour des amitiés d’enfants, sabotages divers, caches d’armes( ce qui leur sera rapproché par leurs propres enfants en raison du danger), soigner les gens au péril de sa vie…etc.Malgré l’horreur de la barbarie(qui est indiscutable), je refuse qu’on fasse injure à une partie de ma famille et à la France. Insultez, les collabos autant que vous voulez: vous avez raison. Ne salissez pas mon pays , je vous en supplie. Je suis à votre disposition pour étayer et prouver chaque fait que j’ai décrit. Ecrasez l’infâme mais arrêtez de nous faire du mal, par pitié, nous ne méritons pas telle infamie.

    • 11 Avril 2017 à 22h09

      Wil dit

      J’ai compris pourquoi Causeur m’a censuré pendant des semaines.
      La “blague” du FN,Macron/Jean claude Van Damme,C’est moi.Le FN me l’apiqué sur Causeur.
      Elle est pas terrible en fait,je pourrais faire mieux mais j’attends qu’ils me payent.

      • 11 Avril 2017 à 22h39

        Moumine dit

        En dépit de ses débordements intempestifs, votre verve a manqué à l’ambiance des commentaires sur Causeur, je trouve. C’est du 1er degré.

        • 11 Avril 2017 à 22h50

          Wil dit

          J’en suis tout chose….C’est du 1er degré aussi.Merci.
          Il ne vous reste plus qu’à gueuler contre Causeur qu’on puisse censurer un tel talent.
          Moi je dis ça…hmmm.

        • 11 Avril 2017 à 23h00

          Moumine dit

          Ah ben… Causeur m’aura peut-être entendu !

        • 11 Avril 2017 à 23h11

          Wil dit

          Putain mais j’ai des fans…hahaha!Le monde devient fou…

    • 11 Avril 2017 à 22h00

      Wil dit

      Qui a dit”Les petites ambitions font les petits hommes”?…Raysky est un petit bonhomme qui pense qu’il est un grand,comme beaucoup.
      C’est bien Raysky.Ce soir tu as tapé sur le FN pour bien signaler au boboland,ton maitre à penser,que malgré ton cinéma permanent tu es toujours une larve du système,un écrivain sans talent incapable se s’assumer sans les subventions de l’état ou des passes droit et tes subventions que te jettent sur le trottoir tes maitres quand tu quémandes dans une soirée comme un va-nu-pied.
      “Touchez ma bosse Monseigneur”
      Loser va!

    • 11 Avril 2017 à 19h09

      Naif dit

      ah oui voilà une question qu’elle est bonne ! Pourquoi Marine Le Pen se met à sortir cette histoire ? Si c’est pour plaire aux musulmans alors c’est un amalgame qui en dit long sur l’opinion qu’elle a des musulmans. Si c’est pour faire le buzz, ben c’est réussi mais elle risque de le payer cher. Et puis après tout je m’enfous c’est une histoire sans intérêt   

      • 11 Avril 2017 à 20h23

        Maringo dit

        C’est beaucoup plus simple et moins machiavélique : elle a répondu à une question de Maserolle en disant ce que Mitterrand, Seguin, De Gaulle, Dupont Aignan, Guaino etc ont dit avant elle.

    • 11 Avril 2017 à 18h52

      Alucard dit

      @Liamone ,
      Vos commentaires sont pleins de malhonnêteté …
      Sachez tout d’abord que la plupart des principaux cadres de Vichy proviennent de la gauche , SFIO (PS) et non extrême-droite . Laval(Qui appelait à la victoire des nazis) ,Bousquet et d’autres en sont des exemples flagrants.
      Ce qu’Eric Zemmour a bien rappelé en expliquant que 80 % des collabos proviennent de la gauche .

      Je vous rappelle aussi que l’excellent livre de l’historien spécialiste de l’antisémitisme Simon Epstein ,”le paradoxe Français” , rappelle que la plupart des plus fervents collabos furent ceux-là même qui dans les années 30 , se disaient “humanistes” et appeler à combattre l’extrême-droite .

      Alors que bien des membres de “l extrême-droite” , même antisémites , se sont immédiatement engagés dans la résistance en raison de leur haine de l’envahisseur Allemand .

      Je vous rappellerai aussi que bien des anciens collabos furent présents dans les rangs des divers partis politiques , ou avez-vous oublié Maurice Papon dans le gouvernement Barre ?

      Si le Front National compta , parmi ses fondateurs , certains nostalgiques de Vichy (nostalgiques que l’on trouva dans d’autres partis politiques), il compta aussi de nombreux résistants et non des moindres , comme Rolande Birgy , qui en plus de résistante illustre , sauva de nombreux Juifs et fut récompensée du titre “juste parmi les nations” .
      Vous dites l’énormité que le FN inculque la haine de la civilisation Européenne . Avez vous perdu vos esprits ?
      Quand Macron salit sans cesse la France qui pour lui , n’a pas de culture ; ou pour qui la colonisation fut un crime contre l’humanité …
      Quand Mélenchon ,Macron et d’autres font les yeux doux à la montée de l’islam qui entraîne aussi celle de l’islamisme ..
      Quand , comme le rappelle Lafronde, tous les tués en France le sont par les islamistes … Si vous entrez un jour en clandestinité , ce sera en raison de l’islamisme qui aura prospéré à cause d’aveugles comme vous .

      • 11 Avril 2017 à 21h40

        Liamone dit

        Le clan Le Pen c’est l’extrême droite avec tous les extrémistes qui suivent et qui attendent l’heure où ils pourrons travailler à ciel ouvert contre la Patrie dont ils rêvent de s’emparer. Le clan Le Pen incarne le combat quotidien contre la grande nation Européenne et sa civilisation. Il n’y a qu’à écouter les discours quotidiens de ses porte Parole. Le Clan Le Pen incarne la déchéance des valeurs et des idéaux de la résistance que le père de la patrie, le général de Gaulle à porté et imposé dans notre pays, contre ce clan que les français, n’en douté pas , ne porterons jamais au pouvoir.

        • 11 Avril 2017 à 21h46

          Martini Henry dit

          Allo? Docteur? C’est pour une urgence!

        • 11 Avril 2017 à 22h25

          C. Canse dit

          Liamone

          Ouvrez les yeux. La gauche, c’est le parti de toutes les collaborations !
          La droite aime tellement la France qu’elle la (la France) place au-dessus de tout oubliant les luttes moindres, la droite ce sont ces lycéens qui défilèrent le 11 novembre 1940 bravant l’interdiction formelle des Allemands.
           

        • 11 Avril 2017 à 23h16

          Liamone dit

          Ganse
          Le Pen ce n’est pas la droite. Le Pen c’est l’extrême droite qui ne milite pas pour la Grande Europe unie et dont nous partageons la même civilisation et les mêmes valeurs. Au quotidien l’extrême droite avec tous les porte-paroles de Le Pen insulte l’Europe et ses valeurs. Voila la démarche réelle de l’extrême droite Lepéniste.

        • 12 Avril 2017 à 21h59

          Laocoon1 dit

          En effet il y a une urgence à ne pas voter FN !

          Mme le Pen a vécu dans une famille mal aimée en raison du parti de son père. Totalement immergée dans les frustrations, elle veut prendre sa revanche, pour parvenir à ses fins elle est prête à tout…Une vidéo qui révèle certains points surprenants.
          https://www.marianne.net/…/video-aymeric-chauprade-raconte-une-marine-le-pen-so..

      • 11 Avril 2017 à 22h15

        Liamone dit

        Vous devriez relire les discours du conducator du clan Le Pen qui distille depuis les années cinquante l’antisémitisme. Le chef et le fondateur du clan Le Pen a même encensé l’occupation “douce” de notre pays. Depuis 1958 le clan Le Pen a combattu le général de Gaulle, qui a imposé les valeurs et les idéaux de la résistance et de la Libération. Valeurs et idéaux combattus jusqu’à nos jours par le clan Le Pen. Les discours quotidiens du clan Le Pen sont dirigés contre la grande nation européenne et ses valeurs. Vous devez réviser les discours du clan et de ses porte-paroles quotidiens. Les français dans leur grande majorité connaissent et portent en eux les valeurs et les idéaux de la résistance et de la libération. Ils cultivent et mettent en valeur la fraternité à l’égard des nations de la grande Europe dont nous partageons les objectifs avec ses peuples. Malgré les discours de haine du clan Le Pen contre nos valeurs européennes et les liens qui nous unissent à nos frères européens. Nous savons aussi que la majorité du peuple français, exceptés les communistes et l’extrême droite Lepéniste, aussi nous sommes rassurés quand à l’issue du scrutin. L’extrême droite n’accèdera jamais au pouvoir dans ce pays. Il en sera également ainsi pour la déchéance communiste

    • 11 Avril 2017 à 15h53

      lafronde dit

      Y a-t-il un sujet ? L’estime de soi est aussi nécessaire aux Nations qu’aux personnes.

      Le Front national, et il n’est pas le seul à Droite, souhaite mettre un terme à la culpabilisation de la France et à la repentance perpétuelle de la République. Quoi de plus louable ?

      Cette culpabilité n’existait pas sous De Gaulle, ni sous tous les Présidents qui avaient combattu durant la Guerre.

      Puis vint BHL et son “Idéologie française” qui accusait la France et les français d’être à l’origine de l’antisémitisme. Mais en ces années (1980) il y avait encore des intellectuels résistants comme Raymond Aron capable d’envoyer paître ces nouveaux philosophes-procureurs.

      Chirac, l’enarque d’après guerre, n’ayant été formé qu’à Science-Po pour ce qui est de l’Histoire, et s’étant montré assez perméable aux idées progressistes, n’avait pas la formation intellectuelle et morale pour résister au “politiquement correct” et au “terrorisme intellectuel”. (lire avec profit ces deux ouvrages éponyme de Jean Sévilla)

      Le lecteur se reportera à son discours de 1995 archivé par l’Ina. Chirac mêle les faits avérés de collaborations de l’Etat français avec l’occupant, à des considérations contemporaines de politiquement correct.

      Ce mélange est fautif. L’Histoire ce sont des faits avérés par la recherche contradictoire, comme la Vérité pour la quête de la Justice.

      Le régime pétainiste, Pétain lui même, et les complices directs des services de l’Occupant ont été jugés, condamnés.

      Il n’existe pas de culpabilité héréditaire des français. Et à mon avis pas même de culpabilité intellectuelle de famille de pensée, parce qu’un adversaire politique trouve pratique de vous disqualifier par ce moyen.

      Chirac a donc eu tort de mêler l’Histoire, ses tragédies, avec un jugement moral sur un parti et des politiciens contemporains. Il est vrai que des lobbies puissants le lui demandaient. Comme Président de tous les français il aurait du refuser.

      Madame Le Pen sais le refuser, je lui en sais gré.

      • 11 Avril 2017 à 16h58

        isa dit

        Elle est bien bonne celle/ co! C’est BHL qui est responsable de la condamnation du gouvernement de Vichy!
        Ben dis donc, je n’avais jamais entendu parler de ce brave homme et j’étais toute gamine, sachant que la France avait plus collabore que résister!!! Mais n’importe quoi, BHL a n’importe quelle sauce!
        Revoyez un village français…. 

        • 11 Avril 2017 à 20h42

          Martini Henry dit

          Vous êtes absolument incapable de comprendre le moindre mot de ce que vous lisez. Irrémédiablement incapable à un point tel que cela en devient presque inhumain.
          Alors reprenons ce que dit lafronde :
          “La culpabilité (de la France) n’existait pas sous De Gaulle, ni sous tous les Présidents qui avaient combattu durant la Guerre.”
          Puis Lafronde poursuit :
          “Puis vint BHL et son “Idéologie française”qui accusait la France et les français d’être à l’origine de l’antisémitisme”. Lafronde n’a jamais prétendu une seule seconde que BHL été le premier à condamner Vichy mais qu’il a été le premier à faire peser sur la France et les français la culpabilité de Vichy… Il faudrait citer Robert Paxton qui a été le premier historien à évoquer cette responsabilité de la France alors que la plupart des historiens adoptaient jusque là, les thèses de De Gaulle sur la différence entre la France et Vichy. Le principal d’entre eux étant Robert Aron.
          Quand Lafronde précise que “Le régime pétainiste, Pétain lui même, et les complices directs des services de l’Occupant ont été jugés, condamnés”, il ne dit pas que c’est la responsabilité de BHL! Il rappelle seulement un fait historique : la condamnation des principaux collabos et de Pétain lui-même, pas par BHL hein Isa, mais par la justice, très vite après la fin de la guerre. Vichy et ses œuvres ont été déclarés illégaux en 1944. Voyez, on n’a pas attendu BHL pour cela. C’est exactement ce que dit Lafronde.
          Vous saisissez? Non, j’imagine…

      • 12 Avril 2017 à 15h49

        Liamone dit

        Le clan Lepéniste ce n’est pas la Droite mais l’extrême Droite

    • 11 Avril 2017 à 15h29

      Liamone dit

      L’extrême droite au pouvoir
      Je suis assez vieux pour me souvenir de la haine que nous portions à Laval Pétain et à toute l’administration française qui s’était vautré dans la collaboration et avait participé à la déportation de nos voisins juifs. L’administration française n’était pas partie à Londres. Il y avait seulement la France combattante à Londres avec le père de la Patrie, le général de Gaulle. L’extrême droite n’a été au pouvoir que sous l’occupation Hitlérienne. Elle tenait le haut du pave à Paris et à la Libération le général de Gaulle fit condamner ses dirigeants à des peines de prison et d’indignité nationale. Si l’extrême droite revient au pouvoir nous serons des milliers à entrer dans la clandestinité pour la combattre en souvenir de la Patrie bafouée et martyrisée.

      • 11 Avril 2017 à 16h25

        lafronde dit

        @Liamone
        Pouvez-vous, avec des critères précis à vous, définir Extrême Droite ?
        L’Hyper Cacher en janvier 2015, puis les massacre de Paris en novembre, et de Nice en juillet dernier, ces crimes se situent où sur votre échelle latérale ? Et Illian Halimi ? et la rue des rosiers ?

        Face à Mme Le Pen, Mr Mélanchon l’a expliqué, pour lui Extrême Droite est une catégorisation. Autrement dit un classement subjectif donc arbitraire pour faciliter son jugement politique.

        Votre étiquette “extrême droite” peut ainsi être accolé à n’importe quel mouvement politique qui conteste un peu énergiquement l’Ordre établi.

        Extreme Droite est un concept compatible avec la “loi des suspects” et tous les excès que la Terreur a pu commettre et justifier en l’invoquant.

        Les partis progressistes ont toujours eu besoin de créer des ennemis imaginaires pour asseoir leur pouvoir.

        Le progressisme c’est le Progrès souhaité par le parti et imposé par la loi au corps social. Sont progressistes tous les partis qui ont appliqué cette méthode. Le Progrès selon le parti c’est au choix la dictature du prolétariat, le communisme mondial, l’espace vital nazi ou encore le Califat mondial, au choix.

        Royaliste, catholique pré-concilaire, fillonniste de Sens Commun, et du Trocadéro, fédéraliste et libertarien, je suis peut être classé à l’Extrême Droite par le Ministre de l’Intérieur, mais ce n’est qu’un classement administratif. Je préfère être ici que dans le camp progressiste où Macron côtoie BHL et Sarkozy, pas loin des mânes de JP Sartre, Pol Pot, Trotsky et Goebbels !

        Bon après midi !

        • 11 Avril 2017 à 17h58

          Liamone dit

          L’extrême droite c’est le clan Le Pen et tout ce qu’il traine derrière lui. Les nostalgiques de Vichy comme l’est le clan Le Pen dont le père a encensé l’occupation Allemande de notre pays. Cette occupation qui a martyrisé le pays. L’extrême droite c’est le jeune Mitterrand à Vichy. L’extrême droite c’est Marine Le Pen et son clan qui considèrent que l’administration française qui a organisé la déportation des juifs était peut être à Londres. L’ extrême droite c’est les déglingués de Sigmaringen et ceux qui prospèrent dans son sillage en prenant les français pour des ignares en tentant de leur vendre comme le fait le Front National, la haine de la civilisation Européenne. L’extrême droite c’est aussi les dignes héritiers de Laval qui depuis 1945 ont combattu le père de la Patrie , le général de Gaulle, comme le clan Le Pen l’a combattu depuis 1958.

        • 11 Avril 2017 à 20h44

          Martini Henry dit

          Selon Liamone : “L’extrême droite c’est Marine Le Pen et son clan qui considèrent que l’administration française qui a organisé la déportation des juifs était peut être à Londres.”
          Y-at-il un médecin dans la salle?

        • 12 Avril 2017 à 7h09

          lafronde dit

          @Liamone 11 Avril 2017 à 17h58
          Bon, vous donnez des exemples autour de Pétain, le Pen et le FN. vous amalgamez avec des termes imprécis “clan”, “héritier” “sillage” “ceux qui suivent”. Avec de telles définition chacun peut être qualifié par vous d’Extreme Droite.

          rassurez-vous vous n’êtes pas le seul à catégoriser ainsi tous les opposants au régime progressiste qui nous gouverne. puisque le Gouvernement et sa Majorité de Gauche le fait, à la suite de l’Extreme Gauche depuis que Mitterrand est arrivé au pouvoir.

      • 11 Avril 2017 à 16h59

        isa dit

        Merci,

    • 11 Avril 2017 à 14h15

      godefroy dit

      Dans l’interview donnée sur France Info hier, Annette Wieviorka utilisait le terme de “nazis” pour les allemands, alors qu’elle disait “la France” en parlant des français ayant participé à la rafle.
      Et pourtant, elle condamnait les propos de MLP.
      Il faudrait savoir à la fin : c’est un pays ou un gouvernement qui a commis ces crimes ?

    • 11 Avril 2017 à 13h10

      taubiroute dit

      mais Chirac na j amais dit que la France etait responsable. l a dit que l Etat Francais et ses fonctionnaires etait responsable et ca change tout 1 L etat francais c est l etat de Vichy collaborateur.
      Sinon il faut en deduir que Degaulle, la resistance, et l ensemble des francais y compris les justes ( du Chambon-sur-lignon- dont je suis issus) sont responsables collectivement
      est ce bien cela la realite historique ?
      Franchement il faut arreter de tordre l histoire du pays pour la plier au desir politique et electoraliste de certains, voir aux causes associatives en vogue dans la bien pensance!

    • 11 Avril 2017 à 12h04

      Marcel Meyer dit

      Voilà Benoît Rayski bien mal inspiré ! Déjà, se demander pourquoi Marine Le Pen a parlé de ça alors que, d’évidence, elle en a parlé parce qu’on lui a posé la question, c’est assez fort. Certes, elle écrit dans son programme qu’elle veut mettre fin à la manie, officialisée par Chirac, de la repentance et la question du médiatique en coulait naturellement ; mais alors c’est là qu’il faut débattre et demander non pas pourquoi elle a éprouvé le besoin de parler du Vel d’Hiv mais si oui ou non il est justifié de reposer la question de l’opportunité de la repentance, ce qui est très différent.
      Ensuite, à tous les arguments irréfutables que résume Luc Rosenzweig et que je ne vais pas recopier, il faut en ajouter ceci : quand on parle de l’éventuelle responsabilité de la France dans cette affaire, ne faut-il pas rappeler que si les trois quarts des Juifs qui vivaient en France ont survécu (contre, par exemple, seulement dix pour cent de ceux qui vivaient en Pologne ou sept pour cent en Lithuanie), c’est d’abord, parce que le peuple français dans sa grande majorité, c’est-à-dire la France, les a protégés ? Comme l’écrit Serge Klarsfeld dans son ouvrage “Vichy-Auschwitz”, si la majorité des Juifs de France ont échappé à la déportation, c’est grâce à « la sympathie sincère de l’ensemble des Français, ainsi que leur solidarité agissante à partir du moment où ils comprirent que les familles juives tombées entre les mains des Allemands étaient vouées à la mort ». Certes il y a eu des Bousquet, mais nous n’avons pas à rougir de l’attitude de la majorité de nos compatriotes de l’époque !

      • 11 Avril 2017 à 21h08

        Martini Henry dit

        Non, non! c’est la France qui est responsable! La France vous entendez? Ceux qui ont sauvé plus de juifs que partout ailleurs n’étaient sans doute pas français car les français étaient, eux, trop occupés à collaborer activement. La France, la vraie France, était là et seulement là! Et, à ce titre, elle doit se couvrir la tête de cendres ad vitam aeternam…

        • 11 Avril 2017 à 21h46

          Liamone dit

          VOUS DEVRIEZ RELIRE LES DISCOURS DU CONDUCATOR DU FN ET SES TIRADES ANTISEMITES. LES MEDECINS QUE VOUS POURREZ CONSULTER VOUS CONSEILLERONS DE RELIRE LES DISCOURS DE VOTRE GUIDE

        • 11 Avril 2017 à 21h49

          Martini Henry dit

          Une camisole, vite! C’est plus grave que prévu!

    • 11 Avril 2017 à 11h08

      politshouk dit

      Si j’ai un conseille a donner a l’état d’Israël
      C’est de changer le cour de l’histoire. Faire tout peter
      200 bombes atomiques
      Recommencer tout a zéro
      Eliminer cette race humain pourrie jusqu’à la moelle et offrir a l’humanité un nouveau départ.
      Une extraordinaire ironie du sort

      • 11 Avril 2017 à 11h39

        Ananias dit

        “Le diable est bien optimiste s’il pense pouvoir rendre les humains pires qu’ils ne sont”.
        Karl Kraus.

    • 11 Avril 2017 à 11h05

      Bibi dit

      Toute grande nation a ses moments de gloire et ses moments très bas et, généralement, elle les assume tôt ou tard. Après la fable des extra-terrestres déportant des juifs, vint la reconnaissance et c’était digne. Toutes les repentances, sincères ou feintes, ne raviveront pas les morts. Aux vivants de tirer les leçons et se comporter dignement.

      • 11 Avril 2017 à 11h13

        Amaury-Grandgil dit

        Cela fait maintenant sept décennies que les historiens, les institutions, les bonnes consciences, insistent particulièrement sur ces moments de honte. Ils les râbachent encore et encore, ils s’étonnent ensuite : Comment se fait il que les gosses issus de l’immigration ait tant de mal à aimer ce pays ? alors que depuis des décennies on leur serine qu’il n’y a eu que des salauds en France pendant la Seconde Guerre…

        a propos de moments de honte, à quand une bafouille sur Sabra et Chatila…

        A tous ceux opposant le ras le bol de ce masochisme mémoriel constant on oppose leur antisémitisme supposé. Et de cela aussi il y a d’ailleurs ras le bol. Dans mon cas, à tout hasard, je rappelle que je descend de juifs enfuis d’Espagne en 1492…Et que j’en suis fier…

        • 11 Avril 2017 à 13h42

          Bibi dit

          Commentaire de caniveau descendant aux égouts.

        • 11 Avril 2017 à 15h37

          Liamone dit

          L’extrême droite n’a été au pouvoir que sous l’occupation Hitlérienne. Elle tenait le haut du pave à Paris et à la Libération le général de Gaulle fit condamner ses dirigeants à des peines de prison et d’indignité nationale. Si l’extrême droite revient au pouvoir nous serons des milliers à entrer dans la clandestinité pour la combattre en souvenir de la Patrie bafouée et martyrisée.

        • 11 Avril 2017 à 17h03

          isa dit

          Il est franchement immonde cet Amaury.
          Pourquoi il ne va pas rejoindre ses potes en Syrie? 

    • 11 Avril 2017 à 10h35

      Ganzo dit

      Franchement : Chirac n’était pas un foudre de guerre. Il a proféré un invraisemblable nombre de conneries.

    • 11 Avril 2017 à 10h24

      dacey dit

      Comme d’habitude l’hystérie déferle dès qu’on prononce le mot “juif”! Cette “polémique” totalement artificielle n’a aucun sens. “Ce n’est pas La France qui a agi, c’est le gouvernement d’alors”. Quoi de plus évident dans cette affirmation qui devrait faire consensus dans un pays normal ? Prononcée par n’importe qui d’autre que Marine Le Pen, cette phrase banale n’aurait même pas été relevée …

      • 11 Avril 2017 à 20h56

        Martini Henry dit

        Et elle a souvent été prononcée par des gens très intelligents, très cultivés, des historiens éminents, des politiques de tous bords, des Présidents de la République (De De Gaulle à Mitterrand) sans que cela ne provoque, effectivement, aucune réaction.
        Il est tout à fait évident que, comme vous les dites, ce n’est “pas La France qui a agi, c’est le gouvernement d’alors”…
        Mais bon, plus ça va, moins on peut s’éloigner de la doxa imposée.
        Souvenez-vous du scandale du bouquin de Gouguenheim “Aristote au mont Saint-Michel : les racines grecques de l’Europe chrétienne” qui a été cloué au pilori pour avoir osé rappeler que non, nous ne devions pas tout à la transmission arabe des connaissances grecques, ou de celle de Pétré-Grenouilleau pour avoir osé prétendre que l’esclavage et la traite des noirs était très largement le fait des noirs eux-mêmes et des arabes!
        Non, il ne faut décidément jamais rien dire qui puisse laisser supposer que la France n’est pas la seule coupable de tous les malheurs du monde. Si vous avez le malheur d’affirmer que la France n’est pas responsable de toutes les crapuleries humaines, tout le monde vous tombera dessus.
        Quel est le but de cette attitude? Voilà la question qui mériterait d’être posée.

    • 11 Avril 2017 à 10h09

      Grosse fatigue dit

      MLP a parlé de la rafle du Vel d’Hiv en répondant à une question posée par un journaliste. Il n’y a aucun calcul de sa part… seulement une connerie (s’être laissée embarquée sur le sujet). Tout n’est pas toujours calcul dans le chef d’une personnalité politique. On peut aussi se fourvoyer, par erreur, par fatigue, par emportement. Les raisons ne manquent pas.

    • 11 Avril 2017 à 9h44

      Alain Leroy dit

      Marine Le Pen : Benoit Rayski en piètre Machiavel.

      Allons, allons Monsieur Rayski, vous savez très bien que ce n’est pas MLP qui a choisi d’en parler, mais que c’est le journaliste. Votre mauvaise foi est profondément choquante, vos insinuations et chantage à l’antisémitisme aussi.

    • 11 Avril 2017 à 9h18

      Ananias dit

      “Pourquoi Marine Le Pen a-t-elle éprouvé la nécessité de parler de la rafle du Vel’ d’Hiv “?
      Elle, et son parti ne veulent pas du pouvoir.

      • 11 Avril 2017 à 22h29

        C. Canse dit

        Olivier Mazerolle lui demanda son avis sur le discours que J. Chirac prononça en 1995 portant sur la Rafle du Vél’d'Hiv. Elle n’avait qu’à se conformer aux propos d’un ancien président de la République au lieu de tomber dans le piège.