Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

UMP : « Et maintenant que vais-je faire ? »

La guerre civile est terminée. Dommage, il va falloir s’opposer. Mais à quoi ?

Publié le 20 décembre 2012 à 17:27 dans Politique

Mots-clés : , , ,

ayrault ump cope

Pour l’UMP, les beaux jours sont terminés. La rigolade, les amusettes, la guerre des boutons, ça n’a qu’un temps.
Parce que, l’air de rien, une bonne petite guerre civile de plusieurs semaines, ça permet de procrastiner en paix : on amuse le tapis médiatique avec des rebondissements shakespeariens, c’est-à-dire à la fois tragique et bouffons,  une guerre des chefs, des conjurations de couloirs, des déjeuners secrets, des anciens premiers ministres et même un ex président de la république qui y perd la moitié de son crédit au passage, des berlines aux vitres fumées, des mâchoires crispées, de vraies-fausses scissions.

Et puis voilà, il faut bien que ça s’arrête.
On sentait bien, comme dans ces séries américaines genre Dexter ou Six Pieds sous terre que le concept avait beau être intéressant, nouveau, fascinant (tueur en série gentil, vie familiale d’une entreprise de pompes funèbres ou deux groupes parlementaires pour un même parti), au bout de trois ou quatre saisons, l’attention du spectateur faiblit, il a compris le procédé, l’effet de surprise est passé, l’audience baisse.

Alors quoi ? Alors maintenant il faut faire face, qu’on s’appelle Copé, Fillon pour les plus abîmés. Ou NKM, Bertrand, Le Maire pour les jeunes pleins d’espoir et de crainte mêlés. Faire face à la sinistre réalité pour un parti de droite : être dans l’opposition à un gouvernement de droite.

Aussi à droite que lui, voire plus. On peut essayer de trouver des dérivatifs, des biais, des pseudos marqueurs droite-gauche, mais ça ne prend pas vraiment. Tiens, si on attaquait les socialistes qui veulent marier les gays et qui n’aiment pas le talent, le courage, le génie, la délicatesse des entrepreneurs en général et de Gérard Depardieu en particulier ? Oui, mais tout le monde voit bien que c’est un peu court. Les sondages sur Depardieu semblent indiquer que les Français, plus souvent soumis au RSA qu’à la tranche à 75%, trouvent eux aussi, majoritairement, qu’il s’agit d’un comportement minable un peu, beaucoup, à la folie.

Alors, hélas, il faut se résoudre désormais pour l’UMP bicéphale comme la défunte monarchie austro-hongroise, à s’opposer sur l’essentiel. Sur le lourd. Sur l’économique, le politique, le social. Et là, problème : c’est que l’UMP ne sait pas trop sur quel front attaquer sans paraître ridicule, façon « Je dirais même plus ».

La compétitivité et la flexibilité ? Ayrault a accepté 80% du rapport Gallois et le PS parle de flexisécurité comme si ça allait de soi. Et puis on donne vingt milliards pour baisser les charges afin de favoriser l’embauche, politique que la droite a toujours menée et recommandée.

L’embauche de fonctionnaires et de politiques publiques qui aggraveraient les déficits ?  Matignon vient de lancer la MAP, la modernisation de l’action publique, qui ressemble à s’y méprendre à une bonne vieille RGPP des familles. Et qui dit à demi mot qu’il va falloir quand même tailler au hachoir austéritaire dans les politiques du logement, de la famille et de la formation professionnelle.

Le Smic ? La courbe de sa revalorisation horaire suit celle de l’inflation comme un danseur de Merengue suit celle de sa partenaire. Sauf que c’est moins dansant  de travailler avec 9, 43 euros de l’heure, à temps partiel imposé. Surtout quand aucun blocage n’est opposé aux augmentations de « rattrapage » du gaz et de l’électricité.

Le livret A, le placement des locdus qui veulent  une petite poire pour la soif ? On va voir, si on peut pas baisser un peu le taux d’intérêt pour qu’ils consomment malgré eux, ces salauds de pauvres.

Tiens, puisqu’on parle des banques, le gouvernement renonce finalement en rase campagne à séparer les activités de dépôt des activités spéculatives. On fait juste semblant de les obliger à créer des filiales quand elles veulent jouer au casino, ce qui d’après l’organisation Finance Watch, est un filet de sécurité  dérisoire pour le client de base.

Il n’y a pas jusqu’à Peillon qui ne parle pas des profs comme en parlait jadis Sarkozy : « J’ai envie de vous augmenter mais en échange, votre statut de glandeur, il va falloir vous asseoir dessus. Vos missions ont changé, et patati et patata. »

Pauvre UMP ! La schizophrénie la guette ! La droite est aux affaires et il lui faut s’opposer à cette droite-là. En faisant croire que c’est la gauche… Bon courage, les amis !

*Photo : Partis socialiste.

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire aussi

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

26

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 24 Décembre 2012 à 13h16

    YVAN BACHAUD dit

    Dans notre “démocratie représentative” on a pu constater depuis des décennies que l’opposition parlementaire ne peut pas abroger une loi adoptée par la Majorité et ne peut pas non plus faire donner force de loi à une de ses propositions alternatives. 
    SI l’ UMP voulait véritablement pouvoir s’ OPPOSER efficacement il faudrait qu’il commence par mettre a l’ordre du jour de l’assemblée une  proposition de loi en faveur du référendum d’initiative citoyenne grâce auquel les citoyens et donc les dirigeants UMP pourraient tenter de faire abroger des lois et en proposer de nouvelles.

    Cette proposition de loi devrait avoir toutes les chances d’être adoptée en effet de nombreux partis  qui ont des députés l’ont dans leur programme 2012.
    Le Parti radical de gauche, EELV, le Front de gauche, le PCF, Debout la République, le FN même s’il n’a que 2 députés.. 
    De plus M.M. Montebourg et Peillon  avaient le RIP dans leur appel à la rupture lors de la Création de la convention pour la 6ème république..!!! que Google trouve très facilement.. 
    De plus en 1988 F. Mitterand  avait écrit:” Le référendum d’initiative populiare est une aspiration profonde des Français 5;;;° Je v

  • 24 Décembre 2012 à 13h07

    Jrockfalyn dit

    Cela dit, Jérôme Leroy, je pense que le combat des sous-chefs de l’UMP a encore plus servi la gauche qui a pu éluder ses divisions intestines (mot fort approprié au cas d’espèce) : les violence intergauchistes à Notre Dame des Landes, l’indigence de Jean-Marc Z’Ayrault, la gastéropodisation conjugale de M’Hollande, l’Héllénophilie du ministre du budget, l’anthropophagie du front de gauche..

    • 24 Décembre 2012 à 13h08

      Jrockfalyn dit

      Je voulais dire L’helvétophilie du ministre… Que Messieurs Cahuzac me pardonnent.

  • 23 Décembre 2012 à 14h49

    Claude Roche dit

    Désolé mais vous dites de grosses bêtises. On a d’ailleurs l’impression que certains journalistes ici, ne font qu’essayer de dire simplement le contraire de ce que dit Marianne ce qui revient – on le sait depuis Hegel – à dire la même chose .
    Il n’est ni vrai que le PS soit la même chose que l’UMP, ni surtout qu’il ait évolué à droite ..
    Comment expliquez vous puisqu’il est à droite que le PS se soit aussi fâché avec l’économie réelle et le patronat – chose que n’avait pas fait Mitterrand ? Par une sorte de prurit des “patrons-sangsues” comme on dit au verso de votre article ( au PCF) ? Qui cacherait aux yeux du bon peuple la réalité des ‘trahisons” du PS ?
    Ceci est irréel. En fait c’est vos critères qui sont surranés (et très proche de ceux du PC justement). L’économie, les problèmes qu’elle pose à la Nation ont fortement évolué. Et que vous le vouliez ou non le PS et l’UMP sont des deux côtés différents de la barricade : ceux qui dépendent de l’Etat et ceux qui le financent.
    Problème : ceux qui dépendent de l’Etat et de l’argent des autres sont majoritaires et lèvent l’étendard de la Nation.. jusqu’à vous en dégoûter. SOS Angela !

    • 24 Décembre 2012 à 13h52

      YVAN BACHAUD dit

      A ce jour il y a au moins un sujet sur lequel l’UMP et le PS sont  d’accord c’est pour confisquer le Pouvoir au peuple et le réduire au silence pendant les 5 ou 6 ans qui séparent deux scrutins de même niveau.
       Tous deux ignorent superbement que la souveraineté nationale , c’est à dire le Pouvoir avec un grand ” P” appartient au PEUPLE et ni au Président ni aux députés qui ne devraient être que des REPRÉSENTANTS DU PEUPLE !

      Tous les autres partis ayant eu des députés avaient le référendum d’initiative citoyenne dans leur programme législatif pour 2012! 

      PRG, EELV, Front de gauche, PCF, Debout la république, et le FN…
      Sans parler des petits partis comme  l’UPR de F. Asselineau, l’ Alliance écologique indépendante,MHAN, le parti pirate, etc

      Les luttes internes étant officiellement finies nous allons voir si l’ UMP va tout faire pour obtenir le RIC  qui seul lui permettra de s’opposer, ou s’il va se contenter de gesticuler pendant 4,5 ANS en attendant une alternance en 2017.. 
      Mais si l’UMP estime vraiment qu’un gouvernement socialiste irresponsable même la France et les Français a la ruine, ne pas se battre pour le RIC c’est indiscutablement de la “non assitance à personne en danger”.. CQFD  
       

  • 21 Décembre 2012 à 16h37

    Angel dit

    Bonjour Saul et content de vous lire sur Causeur (Rue 89 c’est un peu fade).
    Je suis entierement d’accord avec vous les sujets a tres forrte dose societale sont l’unique jouet pour faire croire qu’il y a une differencence entre l’UMOSMODEMEELVFDG.

    Salut a tous,
    Angel

  • 21 Décembre 2012 à 15h44

    Angel dit

    Bonjour Jerome,

    j’aime souvent ce que vous ecrivez. Et je trouve meme que certaines personnes ici sur Causeur (au fait bonjour aussi a tous les causeurs) sont trop severes avec vous.

    Mais avouez sans tomber dans l’attitude anti fonction publique primaire que certains profs sont de veritables glandeurs. Au sens de trnasmettre le savoir et non le nombres d’heures de cours ou d’heures passees a corriger les copies et preparer les cours.

    Salut a tous.

  • 21 Décembre 2012 à 9h21

    eclair dit

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0202464791484-presidentielles-2012-les-comptes-de-campagne-de-sarkozy-auraient-ete-rejetes-523175.php

    L’UMP vas être dans une merde noire.
    Si les comptes de campagnes sont rejettés cela signifie qu’il ne sera pas remboursé
    Que l’UMP vas perdre une subvention de 11 millions d’euros par an.
    Mal parti là l’UMP 

  • 21 Décembre 2012 à 0h54

    MONCHERETBEAUPAYS dit

    Jérôme Leroy ou l’histoire d’un coco cucu qui s’étonne

    Vous aurez t-il échappé, chère étoile (rouge) de la pensée, que la situation est la suivante depuis une trentaine d’année:

    1) La gôche a rallié la doctrine économique libérale (la chute du mur a facilité les choses, c’est vrai….);

    2) La droiche a rallié les l’amoralité de gôche (destruction de la famille, drogue, pédagogisme, repentance, etc)

    3) Et tout ça permet de surconsommer…de surconsommer…toujours plus de fric, toujours plus de dope, toujours plus de cul (sans faire de gamins bien sûr!)…à quoi ça sert encore de penser…de penser…aller encore un petit shoot !

    2)

    • 21 Décembre 2012 à 1h23

      CVT dit

      @MONCHERETBEAUPAYS,
      la gaute, la gaute, cher ami et pas la gôche :-)!
      Sinon, ce que vous dites n’est pas un scoop: cela fait 30 ans que les socialistes sont libéraux! Depuis le tournant de la rigueur et le choix de l’Europe!
      Donc en tant que communiste, J.Leroy a raison! Le problème, c’est que même le PCF a rejoint le camps des li-li (libéraux-libertaires)! Donc, comprenez l’affection de l’auteur de ce post :-(… 

    • 21 Décembre 2012 à 18h15

      Eugène Lampiste dit

      1) en quoi la gauche est amorale ?

      2) en quoi la droite est sousconsommatrice ? 

  • 20 Décembre 2012 à 22h31

    zapping dit

    J’adore Leroy et j’ajoute:
    Quand la loi sur le mariage homo sera votée, on embrayera sur les rythmes scolaires, un autre sujet totalement en dehors de la réalité. Avec une mise en scène rodée, le spectacle tiendra bien jusqu’en septembre mais après ? Que va-t-il nous tomber du ciel ? Quelle distraction à la hauteur des précédentes ? Quelle foire d’empoigne factice pour jouer les rôles de la fausse opposition ? Seule certitude, elle sera au rendez-vous, si ponctuelle et imprévisible que la vraie question est de savoir si ça s’arrêtera un jour, si derrière la scène le réel existe encore.
    (exorcismes postmodernes)

    • 20 Décembre 2012 à 22h34

      Eugène Lampiste dit

      Le droit de vote des étrangers pour les futures élections à l’UMP ?

      • 20 Décembre 2012 à 22h55

        Saul dit

        ou encore l’euthanasie…ça commence à pointer son bout du nez.
        le sociétal, y’a plus que ça pour faire croire encore à un clivage PS/UMP.
        mais tenir 5 ans à ce rythme, ça va donner….

      • 21 Décembre 2012 à 18h16

        Eugène Lampiste dit

        ça fait plus que le pointer, son nez.

        hollande comparé à hitler, ça devrait bien tenir quelques jours, ici. 

  • 20 Décembre 2012 à 19h47

    Théodore Plouf dit

    Qu’allez vous faire Leroy Jérôme sans ennemi à combattre , sans Bouc-émissaire en face de vous sur qui vomir votre race dans Causeur .
    C’est que désormais l’ennemi de la Gauche sera tout simplement elle-même .
    Prenez la réforme qui a porté l’âge légale des retraites à 62 ans . Des milliers de gens de Gauche avec tous les Saints Dicats réunis étaient dans la rue , insultant Nicolas Sarkozy et sa réforme des retraites , et maintenant votre cher Gôche envisage ou m’dévisage comme une fille que je ne suis pas .Cette cher Gôche recherche des pistes dont une est un nouveau rallongement de l’ âge légal de départ à la retraitre car les retraites ne seront pas payé en 2020 .
    Qui sont les menteurs dans cette histoire . La retraite à 62 ans est toujours là mon gars .
    Je m’exile , mille et une nuits m’éloignent de toi , toujours le même thème , tandem c’est idem , bientôt le crash , …..peut-être .

  • 20 Décembre 2012 à 19h44

    viaval dit

    Et que dire des commentateurs de gauche, qui ne peuvent plus utiliser l’épouvantail Sarkozy pour accommoder à la belge les couleuvres qu’ils doivent avaler depuis quelques mois.
    Il est vrai que vous n’êtes pas concerné, vous qui êtes à la gauche ce que les piments rouges sont à la cannelle, mais il n’en reste pas moins que votre position n’est pas plus enviable que celle du PCF au Parlement : il faudra bien voter aux municipales et, sans vous faire l’injure de vous considérer au même niveau que les verts-de-gris, la réalpolitik reprendra alors toute sa place.
    Quant aux bisbilles chez le voisin, gare à la poutre dans l’oeil du FG : on me dit qu’il y a de l’eau dans le gaz…

    • 20 Décembre 2012 à 19h50

      Marie dit

      un petit conflit dans l’air effectivement , mais chut…

  • 20 Décembre 2012 à 18h49

    L'Ours dit

    Bien vu Jérôme Leroy.
     

  • 20 Décembre 2012 à 18h37

    Eugène Lampiste dit

    Comment Jérôme ???

    Partout on me dit que Hollande est le pire des communistes staliniens, et voila que j’apprends qu’il n’est même pas socialiste !!!

    c’est depardieubrantesque !

  • 20 Décembre 2012 à 18h15

    panpan2017 dit

    Et encore, Leroy, vous avez eu l’élégance de ne pas mentionner Valls…..   D’ou la question : si on veut voter a gauche dans ce pays, faudrait voter quoi ?  :-) 

    • 20 Décembre 2012 à 19h17

      Fiorino dit

      Faire la revolution et imposer une dictature du proletariat, il n’y a pas d’autres solution panpan.

      • 22 Décembre 2012 à 14h04

        Raminagrobis dit

        Go
        Je pourrai faire partie du staff dirigeant ?
        Je vais prendre des cours sur l’art d’échapper aux purges.
        Et promis, juré, je suis un prolétaire, la preuve je travaille avec un statut précaire sur le back-office, alias la soute à charbon, d’un grand groupe.
        Je peux dénoncer tous les riches que je connais.

    • 20 Décembre 2012 à 19h33

      Fiorino dit

      Pour valls il y a des gens qui ne sont pas à gauche mais à droite non plus qui se chargent de l’opposition après tout ils doivent payer non les français panpan:
      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/12/20/97001-20121220FILWWW00665-toulousemerah-insultes-devant-un-lycee.php

  • 20 Décembre 2012 à 17h35

    LEPIEUX dit

    Oui très juste, la droite est aux affaires en ce qui concerne l’économie, son rapport au capitalisme, en revanche pour les questions sociétales il s’agit bien de la gauche la plus débridée, celle qui croit en l’avenir radieux, en l’empire du bien, alors comment faire quand la droite et la gauche sont schizophrènes mais partage le même mépris des travailleurs et sont soumis au Dieu argent.