Tunisie: le cannabis guérit le djihad? Hamon vite, très vite! | Causeur

Tunisie: le cannabis guérit le djihad? Hamon vite, très vite!

La révolution du chanvre

Auteur

Daoud Boughezala

Daoud Boughezala
est rédacteur en chef de Causeur.

Publié le 16 mars 2017 / Monde

Mots-clés : , , ,

Fumeur de cannabis au Canada, mars 2017. SIPA. AP22025228_000003

Six ans après sa fameuse révolution du jasmin, la jeunesse tunisienne hésite entre deux appels du large : un visa vers l’Occident ou un taxi pour Tobrouk, à l’ombre de l’État islamique libyen. Or si des lycéens désœuvrés de Siliana, au nord-ouest du pays, ont récemment provoqué une polémique d’ampleur nationale, ce n’est pas en tentant de gagner Lampedusa ou la Libye, mais après s’être évadés en fumant un joint.

Le 12 février, deux élèves de terminale ont ainsi été arrêtés par la police pour consommation de cannabis, un délit passible de plus d’un an de prison ferme en Tunisie. Les rapports d’Amnesty International vous le confirmeront : en dehors des ateliers de bodypainting, tendance tortures et mauvais traitements, les pénitenciers locaux évoquent moins le Club Med que Midnight Express

La répression? Efficacité fumeuse

Émus par le sort des deux jeunes embastillés, syndicalistes, politiques et intellectuels ont donc lancé darbouka battante une campagne de soutien pour assouplir la législation. Jusqu’au président nonagénaire Beji Caïd Essebsi, les plus hautes autorités de l’État ont annoncé vouloir abroger la Loi 52. Ce texte ultra-répressif criminalise l’usage de stupéfiants depuis son adoption en 1992 par le régime de Zine el-Abidine Ben Ali alors que le propre frère du raïs était englué jusqu’au cou dans un trafic mondial de cocaïne – la célèbre « Couscous connection » ! Vingt-cinq ans après cette ténébreuse affaire qui s’est soldée par la mort non élucidée de Moncef Ben Ali, on peut en tirer un bilan plus que mitigé : quelque 120 000 Tunisiens ont

[...]

  • causeur.#44.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 103 - Mars 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#44.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 19 Mars 2017 à 19h11

      Pol&Mic dit

      ….????? Hamon….. ah non!

    • 18 Mars 2017 à 20h26

      lili23 dit

      IL  faut un numéro spécial de causeur sur le cannabis et je renouvelle mon abonnement 

      Le causeur ne parle pas assez du cannabis  

    • 18 Mars 2017 à 18h56

      Pol&Mic dit

      à mon (humble) avis…… la question des “immigrés” se résume à peu de chose en fait : la religion !
      une religion qui mêle en même temps la vie politique (ou qui provoque) est en effet incompatible (et les “socialistes” n’ont pas peu fait en l’occurrence !)
      un Etat laïque tel que défini par la Loi est SEUL viable ici!….en résumé les Français sont accueillants !…..(y compris les “immigrés”)
      qu’on se le dise et répète !

    • 18 Mars 2017 à 9h55

      eoui dit

      Pépère Hamon , va aller faire ses courses au Maroc?Y ‘en a d’la bonne!

    • 18 Mars 2017 à 4h54

      Livio del Quenale dit

      Dépénaliser oui peut-être ,
      Mais pendant le temps où les gens sont drogués ou saouls ils n’ont plus de cerveau et font des conneries, voire sont dangereux pour eux et les autres.
      Alors bon si liberté des uns s’arrête où commence celle des autres, ils auraient le droit de se shooter, mais alors, il faut les enfermer pendant qu’ils cuvent, pour protéger le reste de la population. Car on voit les dégâts qu’ils génèrent autour d’eux, nonobstant ceux qu’ils s’infligent à eux même.

    • 17 Mars 2017 à 21h42

      rolberg dit

      From now on, employees should work in French. François.

    • 17 Mars 2017 à 20h17

      lili23 dit

      Le porc sera bientôt plus utile à la médecine qu’à un repas 

    • 17 Mars 2017 à 19h48

      lili23 dit

      http://www.20minutes.fr/sante/1412807-20140630-greffes-cochon-futur-fournisseur-organes-homme 

      la religion et les cantines scolaires à quand la religion et la médecine  

    • 17 Mars 2017 à 18h03

      Pyrrhon dit

      Est-ce le fruit défendu, ou le mortel ennui, qui motive la jeunesse tunisienne? Je penche pour le second. La gravité du chômage en Tunisie est réelle et ancienne.
      Quant à Tobrouk, ce n’est pas dans cette ville à l’extrême-est que l’islamisme est le plus rigide. 

    • 16 Mars 2017 à 20h09

      Bacara dit

      La répression cannabique est stupide , prenons modèle sur les réussites des Pays Bas , du Colorado.
      Au lieu de dépenser tant d’argent et tant de forces judiciaires , il serait temps de se poser les bonnes questions : à qui profite le trafic ? ces clients , qui sont-ils? 

    • 16 Mars 2017 à 15h57

      Sancho Pensum dit

      “adoption en 1992 par le régime de Zine el-Abidine Ben Ali alors que le propre frère du raïs était englué jusqu’au cou dans un trafic mondial de cocaïne”
      Tiens, ça me rappelle un certain politicien de chez nous, qui pour faire oublier ses propres turpitudes réclame un code de bonne conduite !
      Ha ha ha ha !…