Trump contre les «élites» | Causeur

Trump contre les «élites»

Mais c’est qui, au juste, les élites ?

Auteur

Jérôme Leroy

Jérôme Leroy
Ecrivain et rédacteur en chef culture de Causeur.

Publié le 10 novembre 2016 / Monde

Mots-clés : , , , ,

C’est amusant cette manie de la droite de trouver des qualités au peuple et aux cols bleus depuis qu’ils ont eu le bon goût de ne plus avoir de conscience de classe...
trump elites clinton populisme fn

Des unes de journaux américains, le 9 novembre 2016 à New York © AFP Bryan R. Smith.

L’affaire est entendue. La victoire de Donald Trump est écrasante, incontestable et peut-être le pire de tout, pour un démocrate,  c’est une victoire profondément démocratique. Après tout, Hillary Clinton n’a qu’à s’en prendre à elle-même. Plutôt que de constater avec une certaine hauteur de vue qui n’appartient qu’aux grands personnages historiques qu’elle n’était pas la mieux placée pour défendre ses idées et de céder la place, elle s’est obstinée au nom d’un certain amour du pouvoir mêlé à une arrogance qu’elle a  toujours eu du mal à cacher. Et elle a laissé Trump accéder au pouvoir. Trump, c’est-à-dire une manière de créature éminemment post-moderne, spectaculaire comme aurait dit un certain Guy Debord, qui fait croire qu’il a réellement vécu alors qu’il n’a fait que s’éloigner dans une représentation, et la plus cheap qui soit, la téléréalité, bien mal nommée puisqu’elle n’est que la mise en scène d’un vide abyssal, un homme qui est un lointain surgeon des années 80 quand New-York était livré à la spéculation immobilière et que le comble de l’ambition pour les traders que l’on voit rôder dans American Psycho de Brett Easton Ellis était de se faire inviter aux fêtes données par Ivana Trump pendant que les premiers SDF du reaganisme crevaient dans les rues.

Le FN aurait-il félicité Sanders aussi vite?

Mais, encore une fois, Trump a gagné. Certains, dans ces colonnes, s’en réjouissent plus ou moins ouvertement, au nom du peuple, ou plus exactement d’une victoire du peuple contre les élites. On a un peu de mal pour notre part à considérer  que ces petits plaisirs que je pourrais partager sans problème et qui résident dans les mines déconfites ou  catastrophées des marquis des médias, des experts autoproclamés, des instituts de sondages ruineux et incompétents, des universitaires pour qui « ça va de soi » et même des milieux d’affaires du capitalisme libre-échangiste qui expriment leur début de panique sur les sacro-saints marchés, que ces petits plaisirs donc, soient payés au prix exorbitant de la victoire de Donald Trump. C’est un peu cher le ricanement, je trouve.

D’abord, j’aurais pu ricaner le cœur beaucoup plus léger si c’était Sanders qui avait gagné la primaire puis qui aurait défait le candidat républicain. Est-ce qu’en France, Marine Le Pen se serait empressée de féliciter Sanders, qui lui aussi était anti-establishment ? J’ai quelques doutes, mais je dois avoir l’esprit mal tourné…

Ensuite, le discours de la victoire du peuple contre les élites – c’est amusant cette manie de la droite de trouver des qualités au peuple et aux cols bleus des Etats du Nord-Est depuis qu’ils ont eu le bon goût de ne plus avoir de conscience de classe- a quelque chose d’un peu mécanique. On peut légitimement se demander qui sont ces élites. Si c’est pour désigner les catégories nommées plus hauts, on est d’accord.

Tous les populismes ne se valent pas

Mais j’ai l’impression, à lire certaines réactions, que les élites, c’est aussi tout ceux qui ont eu le tort de faire des études, tout ceux qui vivent en ville, tous ceux qui sont gays, mariés et ont adopté, voire toutes les femmes qui ont l’audace de vouloir avorter, divorcer, manger des légumes frais et ne pas forcément apprécier la musique country, tous les Américains qui préfèrent goûter les grands espaces en compagnie de Jim Harrison ou Jack London, écrivains qui savaient que la terre est belle mais qu’elle ment comme une arracheuse de dents. Tous ceux qui pensent que boire du Moonshine de contrebande en écoutant Tammy Winette et en votant Trump ne donne pas une supériorité ontologique sur le prof de littérature d’une highschool marié à une latino dans la banlieue de Miami qui a voté Clinton sans y croire.

Une dernière chose : quand j’étais petit, c’était l’arrivée de la gauche qui paniquait les marchés, pas celle de l’extrême droite. Mais quand j’étais petit, il y avait une gauche. Ça ne veut pas dire pour autant que l’extrême droite, c’est ce qui a remplacé la gauche. Ça, c’est justement ce que voudraient faire croire ceux qui ont tout intérêt, aux USA comme ici, qu’il n’y ait comme alternative à la mondialisation brutale que la brutalité de Trump…

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 14 Novembre 2016 à 20h51

      bartolomee dit

      Je m’étais promis – depuis plus de cinq semaines – de ne plus intervenir sur “Causeur”, lassé du spectacle des pathologies (hystéries, schizophrénies, paranoïas en tout genre) qui s’étalent sans la moindre pudeur.
      Je reprends le chemin du clavier pour vous épargner de saturer les serveurs.

      Ce qui s’est passé aux USA, les américains eux-mêmes ne le comprennent pas. Un collègue de travail natif d’outre-atlantique m’expliquait que la victoire de Trump dans l’Ohio, le Wisconsin, la Pennsylvanie, la Floride (traditionnellement acquis à la cause démocrate sans faillir)demeurait un mystère. Pour donner une analogie, comme si, dans les années 70, un bastion historique du PCF avait basculé à droite sans le moindre signe avertisseur.

      Voilà les faits vus et vécus par des américains. A vous de jouer les “experts” pour me mettre en charpie.

      Bien l’honneur de vous saluer.

      • 14 Novembre 2016 à 20h57

        steed59 dit

        Eh bien ça lui donnera du travail à reflexion

      • 14 Novembre 2016 à 22h33

        Warboi dit

        Hi Bart ! Welcome back !

      • 15 Novembre 2016 à 0h55

        Martini Henry dit

        C’est exactement ce que l’on dit depuis la victoire de Trump! L’intelligentsia ne l’a pas vue venir et est absolument incapable de la comprendre.
        Pourquoi voulez-vous donc être “mis en charpie” pour avoir confirmé ce que l’on dit depuis 4 jours?
        Le terme de “rust belt” et les réactions de rejet que cela peut susciter ne dit rien à votre collègue?
        Sa connaissance de la région (il a réalisé un film dessus) a, au contraire de votre collègue, permis à Michaël Moore d’anticiper la victoire de Trump, sans être entendu d’ailleurs.

      • 15 Novembre 2016 à 4h00

        àboutdepatience dit

        Encore un psy ?

    • 14 Novembre 2016 à 4h26

      francause dit

      Trump pour les américains est le modèle de l’homme qui a réussi, qui a fait prospérer ses affaires. Les électeurs se fichent pas mal que leur Président soit cultivé ou subtil. Ils veulent quelqu’un qui agisse, qui fasse. Pas un chef d’Etat qui reste passif et impuissant devant les problèmes posés par les conflits mondiaux et leurs conséquences migratoires, la récession économique et les dérives des banques, la concurrence déloyale et la perte des emplois. Tous ce que les électeurs de Trump veulent c’est quelqu’un d’efficace qui restaure la prospérité de son peuple, qui rapatrie les emplois, qui permettent à chacun de vivre dignement de son travail. En l’état actuel des choses et étant donné que c’est une question de survie et que le choix entre Trump et Clinton est ce qu’il est, c’est le vote pragmatique qui prévaut. Les idéologies et la culture sont un luxe que certains, de plus en plus nombreux malheureusement, et même parmi les classes moyennes, ne peuvent plus se permettre.

      • 14 Novembre 2016 à 12h29

        Schlemihl dit

        Si vous voulez dire qu’ un rustre énergique et efficace vaut mieux qu’ une personne distinguée qui ne fait rien , je suis d’accord . Cavaignac Thiers Clémenceau de Gaulle Churchill n’ ont pas toujours été très sympathiques mais ils ont été plus utiles que MM Giraudoux ( ministre de l’ information en 1940 ) Lebrun ( Président de la république ) …..

        Je ne sais pas du tout si M Trump sera énergique et efficace . Je l’ espère . L’ histoire de France est remplie de démagogues à grande gueule qui n’ ont pas fait grand chose .

    • 13 Novembre 2016 à 18h12

      caffer dit

      Jérome Leroy ne semble pas saisir qu’il comment là la même erreur de jugement des leaders d’opinion qu’il moque par ailleurs.
      Il n’y a pas de bon et de mauvais populisme.
      De Gaulle a vogué là-dessus pour remettre la France sur ses rails.
      Le populisme est le produit de ce phénomène classique lorsque le peuple ne fait plus confiance à ses dirigeants. Il préfère celui qui parle comme lui aux discours des marquis, quitte à prendre le risque de l’instabilité.
      C’est à cet aspect des choses, le risque, qu’il faut alors s’intéresser.
      Quel est le risque en France, comme aux USA?
      Ces deux pays partagent, chacun à leur manière, un système juridique et surtout judiciaire qui a priori doit être capable de limiter les dérives du populiste arrivé au pouvoir.  
      De même, ces deux pays sont peuplés par une classe moyenne de propriétaires de détenteurs de plans d’épargne ou encore de fonds d’investissement pour leur retraite future.
      De sorte que ce peuple, qui a “mal” voté, restera très vigilant et sanctionnera très vite l’équipe au pouvoir dès l’élection suivante.
      Rien à voir donc avec les populistes qui prennent le pouvoir dans les pays à faible classe moyenne.
      Par conséquent Trump devra vite oublier ses sorties vulgaires et sexistes pour s’atteler à la tâche que lui a confié le peuple américain.
      Plus politiquement, on peut dire que Trump accompagne en fait la volonté des Américains de revenir à une gestion plus nationale de leurs intérêts, et d’abandonner un impérialisme militaire dont les seuls résultats auront été le chaos et son corollaire, l’antiaméricanisme.  

      • 13 Novembre 2016 à 18h30

        Martini Henry dit

        “Plus politiquement, on peut dire que Trump accompagne en fait la volonté des Américains de revenir à une gestion plus nationale de leurs intérêts, et d’abandonner un impérialisme militaire dont les seuls résultats auront été le chaos et son corollaire, l’antiaméricanisme.”
        Yep.

        • 13 Novembre 2016 à 22h39

          Warboi dit

          Le problème c’est que Trump veut augmenter le budget militaire… Vous m’expliquerez sa logique.

        • 13 Novembre 2016 à 22h54

          steed59 dit

          Et veut faire payer aux europeens leur part de contribution a l’otan

        • 14 Novembre 2016 à 0h28

          Warboi dit

          c’est plus que jamais le moment de monter une armée européenne. Trump a dit dans sa campagne (mais que n’a t-il pas dit) qu’il n’aiderait aucun pays de l’OTAN agressé. Les pays baltes sont morts de peur… Vivement la défense européenne, sans l’aide de personne.

        • 14 Novembre 2016 à 6h45

          durru dit

          Laisse tomber, Steed, Warboi n’est pas là pour comprendre, mais pour faire comprendre.

        • 14 Novembre 2016 à 11h59

          steed59 dit

          hopopop, trump a dit qu’il n’aiderait pas un pays de l’OTAN qui n’aurait pas contribué financièrement à la défense collective, NUANCE

          Il s’agit juste d’un rappel à la responsabilité collective.

      • 14 Novembre 2016 à 2h40

        i-diogene dit

        … Sauf que les démocraties américaine et française ont le même défaut:

        - les campagnes électorales sont un pur produit de marketing, donc populistes au possible,
        - une fois élu, les citoyens n’ ont plus aucun contrôle sur la politique des élus..

        Il manque cruellement la décision finale par référendum d’initiative populaire..

    • 13 Novembre 2016 à 10h49

      Jérôme Leroy dit

      Apparemment, MK (mais ça ce n’est pas étonnant) ainsi que quelques commentateurs (minoritaires) font semblant de ne pas comprendre et déplacent sur un plan idéologique ce qui est de la simple décence. Non, mon avertissement sans frais à MK ne porte pas sur le fond, aussi délirant soit-il, de ses interventions sur ce fil où comme à son habitude il ne me lit pas mais lit la signature et que je parle des fleurs, du ciel bleu, de Donald Trump ou des bouquinistes (ça a l’air de particulièrement l’énerver me ressort Staline et Pol Pot, notre énarque bidon complètement bidon d’ailleurs, mettant dans le même sac l’URSS et le Cambodge. J’ai le cuir assez dur, mais je me réserve le droit de répondre, surtout quand les attaques sur des contributeurs femmes, comme par hasard, deviennent de ce niveau (c’est à propos de Paulina Dalmayer sur le veganisme:
      “Non Non une journullarde!!! oh ça peut être une grosse poule mais Baupin ou DSK préfère quand elles ont des petites fesses et des cuissardes ! Et si en plus elles pensent avec leur cul, c’est le septième ciel!!! Evidement, à ce compte là , comme je l’écrivais sur un autre forum en réponse à Will , Françoise Fressoz ne risque guère d’être pistonnée”
      Voilà, et c’est tout le temps, comme ça. Alors que quelques uns fassent de ce pauvre mythomane et, je le répète, coprolalique, un martyr de la liberté d’expression victime d’un stalinien, si le scénar peut les consoler… Mais il est effectivement hors de question pour moi et pour d’autres que ce type de propos perdure ici. Ils sont juste inacceptables par n’importe qui ayant un minimum de décence. Les oppositions les plus vives, les attaques de mauvaises foi, les “je fais semblant de comprendre à côté ce qui est écrit pour ressasser mes obsessions”, tout ça, ok. Mais avec courtoisie. Tant de défenseurs du monde d’avant, ici, et si peu pour défendre ce qu’il avait de meilleur: les formes.

      • 13 Novembre 2016 à 11h06

        steed59 dit

        ceci dit si vous continuez à l’exciter il va se déchainer, à moins que ça soit une part de vice de votre part

      • 13 Novembre 2016 à 11h08

        steed59 dit

        je croyais que le silence était la meilleure réponse aux imbéciles

        • 13 Novembre 2016 à 11h20

          Jérôme Leroy dit

          Je réponds aussi votre singulière manière de commenter la chose pour la minorer en inversant subtilement les responsabilités et j’avance quelques éléments du florilège. Il est vrai que je n’ai qu’à me baisser pour les ramasser et qu’étant donné la vénération qui règne ici pour Trump contre les zélites, parler d’une femme comme cela, c’est de bonne guerre puisqu’elle est une “zélite” sans doute (végane en plus, on peut donc en parler comme de putes, tout est permis…)

        • 13 Novembre 2016 à 11h36

          C. Canse dit

          À Monsieur Leroy

          C’est tout à votre honneur que de défendre celui des femmes.

          Vive la galanterie ! :-) 

        • 13 Novembre 2016 à 12h53

          steed59 dit

          j’ai rien compris à la première phrase

      • 13 Novembre 2016 à 11h33

        C. Canse dit

         À Monsieur Leroy

        Nous sommes tous attachés à la liberté d’expression, montrons-le en dépit de tout. 

      • 13 Novembre 2016 à 16h25

        Hannibal-lecteur dit

        Jérôme, il reste une chose absolument insupportable qui est la censure. Laissez QuelBorné fatiguer lui-même les lecteurs, il est au bord d’y parvenir. Pour moi, c’est fait. 
        Pourquoi envahit-il Causeur? Probablement parce que son blog reste désert malgré la pub gratuite que Causeur lui autorise. S’il en prend un tant soit peu conscience, il corrigera.
        Un autre ėtonnement, le concernant: il prétend être énarque …et personne ne met ça en doute ! Les lecteurs de Causeur sont vraiment des braves gens pour croire un pareil siphonné pour qui le trou du cul est l’alpha et l’oméga et constitue le pôle de ses préoccupations.
        Mon cher Jérôme, s’il vous plaît, laissez-le causer il est même possible que les gentilles réflexions aigres-douces et les prières d’autres contributeurs parviennent à lui suggérer un autre comportement, plus conforme à l’idée qu’on se fait – mais peut-être à tort – d’un comportement d’énarque… s’il tient à en accrėditer l’idée…

        • 13 Novembre 2016 à 16h48

          Lector dit

          :) Hannibal, juste un mot ici pour dire que je vous ai répondu plus bas sur la question marxienne. Bien à vous.

        • 13 Novembre 2016 à 16h55

          Laurence dit

          « plus conforme à l’idée qu’on se fait – mais peut-être à tort – d’un comportement d’énarque… »…
          Alors même que les 5 années ubuesques de gouvernance de l’énarque en scooter devraient vous inciter à ne plus nourrir aucune espérance de ce côté-là.

        • 13 Novembre 2016 à 17h17

          àboutdepatience dit

          HL
          Les idées qu’on se fait sur les énarques sont des préjugés
          JL se fait le défenseur de la cause des femmes
          Ce faisant il se grandit au regard des lois de la chevalerie
          Mais les femmes sont bien capables de se défendre toutes seules
          Et MK est loin d’en avoir fait sa cible favorite
          Non ce qui a amené JL à sur-réagir c’est que lui-même est la cible favorite
          Ne masquons pas l’amour propre et la susceptibilité sous des dehors héroïques, après tout c’est humain de se vexer de temps en temps

        • 13 Novembre 2016 à 18h49

          Hannibal-lecteur dit

          Lector, vu, et …non approuvé! Avec tentative d’explication succincte.

        • 14 Novembre 2016 à 11h54

          Hannibal-lecteur dit

          Laurence, cent fois d’accord, et merci pour ce moment de franche rigolade.
          ABDP, remarque très exacte, cet azimuté de QuelBorné s’était spécialisé dans la moquerie ciblée à répétition sans imaginer qu’elle pourrait finir par fatiguer, et notre Jérôme en était une cible privilégiée. Que celà ait fini par lui filer des boutons, rien d’étonnant, sauf peut-être pour QuelBorné enfermé dans son logiciel d’ironie méchante autant que gratuite.

      • 13 Novembre 2016 à 18h10

        Martini Henry dit

        Jérôme, vous dites : “si le scénar peut les consoler…” Les consoler de quoi? De quoi faudrait-il que des contributeurs à un forum se consolent pour avoir simplement défendu la liberté d’expression?
        Je ne saisis pas.

        • 13 Novembre 2016 à 19h48

          àboutdepatience dit

          Bien vu
          N’oublions pas d’autre part qu’on a revendiqué le droit à Charlie hebdo d’utiliser la coprolalie autant qu’il lui plaisait et ce, au titre de la liberté d’expression
          Autres temps, autres moeurs (o tempora o mores)
          Cad que tel aura les oreilles délicates lorsque cela lui conviendra

        • 13 Novembre 2016 à 20h45

          àboutdepatience dit

          Difficile à comprendre aussi “coprolalie qui flirte avec la psychose” (JL hier) et “pauvre mythomane” (JL aujourd’hui)
          La manie de psychiatrique les opposants à encore de beaux jours devant elle

      • 14 Novembre 2016 à 0h50

        i-diogene dit

        Boh, les interventions de MK, ne faisaient que révéler son échec social et son impuissance à réagir face aux aléas de la vie…

        Je pense que son cas relève de la psychiatrie et qu’ une aide psy lui ferait plus de bien que d’ exprimer ses rancoeurs avec des coms scatos sur les réseaux sociaux..

        Bast, on n’ est pas psy, ni punshing-ball..Qu’il consulte..!^^

        • 14 Novembre 2016 à 5h17

          àboutdepatience dit

          Depuis quand vous êtes psy, vous ?

        • 14 Novembre 2016 à 20h54

          i-diogene dit

          A boutd’nerf,

          Je ne prétend surtout pas être psy, mais je sais quand-même reconnaître un gus qui déconne plein-pots..:

          - échec social (de son aveu), rancoeurs contre la société, incapacité à se remettre en cause, injures systématiques, recours compulsifs à la scatologie… Et le tout en boucle…

          - si ça te semble des signes de bonne santé mentale, je t’ engage également consulter..!^^

      • 14 Novembre 2016 à 7h01

        durru dit

        Pourtant, Jérôme, vos réflexes vous trahissent. Quand vous parlez de la gauche qui aurait été remplacée par l’extrême droite, ça serait pas un abus de langage bien coupable et tout à fait inacceptable?
        Que voulez-vous dire par là? Que les régimes communistes derrière le Rideau de Fer n’étaient pas extrémistes? Que les Brigades Rouges et autres bandes à Bader n’étaient pas d’extrême gauche? Que Mao, Pol Pot et autres criminels de moindre envergure n’étaient pas des extrémistes?
        Voyez-vous, Jérôme, ce genre de présentation déformée de la réalité participe aussi au lavage de cerveau mis en place par “les élites” (la minorité éclairée qui se sent obligée de prendre les décisions au nom de la majorité ignare, qui a le tort majeur d’être d’un avis différent) dont vous semblez vouloir faire partie.
        Si, Jérôme, l’extrême gauche existe bel et bien, et elle est bien plus active que l’extrême droite que vous décriez. Il suffit de regarder en France. Toutes les ZAD, les places de la République, les mises à feu de voitures de police, ici en France comme dans des pays voisins, ne sont de nos jours que le fait de l’extrême gauche, pas de l’extrême droite. La violence est dans ses gênes. Et vous allez évidemment nous ressortir tous vos arguments possibles et (in)imaginables pour cautionner de tels agissements. Pour que derrière vous vous mettez de suite à relever des paroles qu’une MLP, un Trump ou autres Hofer auraient sortis, et qui seraient bien plus dangereuses que des actes, bien réels eux.
        Et vous voulez que ce genre d’attitude passe comme une lettre à la poste? Non, désolé, ce que vous appelez de manière très nostalgique “la gauche” n’est autre chose que l’extrême gauche, qui a fait au moins tout autant de mal dans ce monde que votre si décriée extrême droite. Désolé, les faits sont têtus, le communisme est un extrémisme. Vouloir à tout prix changer la nature humaine, contre l’avis même des intéressés, est extrémiste.

        • 14 Novembre 2016 à 21h16

          i-diogene dit

          Durru,

          - toutes les idéologies on leurs extrémistes à gauche comme à droite..

          - la droite voudrait mettre une élite au pouvoir,
          - la gauche voudrait mettre le peuple au pouvoir..

          - Je te ferais remarquer que la Révolution française prônait des idées d’ extrême gauche avant l’ heure, puisque l’ extrême droite gouvernait..!^^

          - La démocratie, telle que nous la connaissons en France, n’ est que la dictature d’ une majorité sur des minorités opposantes..

          - La démocratie représentative n’ est qu’ une escroquerie dont le but est de supprimer les décisions finales aux citoyens au profit d’ une élite de droite ou de gauche (d’où les grèves et les manifs à répétitions)..

          - la France en crève de ces retranchement idéologiques gauche/droite.. Les solutions des problèmes, les choix de société n’ obéissent à aucune idéologie..: Seule la décision populaire est légitime..

        • 15 Novembre 2016 à 18h30

          durru dit

          La gauche, Diogène, veut mettre toujours une élite au pouvoir, “au nom” du peuple. Elite construite sur des critères plutôt bureaucratiques. Si tu réfléchissais des fois, ça pourrait servir…
          Encore si la démocratie en France aujourd’hui serait la dictature d’une majorité… Mais le vrai souci, c’est que s’est devenue la dictature d’une minorité, dont tu tiens absolument à faire partie, tout en proclamant le contraire :)
          Pour ce qui est des extrémistes, je faisais simplement remarquer à Jérôme que pour lui il n’y a qu’à droite qu’on les trouve…

        • 16 Novembre 2016 à 5h07

          i-diogene dit

          Durru,

          Tu baves pour ne rien dire..: Une élite de droite ou de gauche, ça ne veut pas dire la même élite..!

          Par contre, les financiers qui les soutiennent et leur impose leur feuille de route sont certainement les mêmes…

          .. Ce qui fait que droite ou gauche, c’ est toujours la même caste qui gouverne: la FFFinance..!^^

          Quant-à toi, si tu en es encore à ces guéguerres droites/gauche, c’ est que tu n’ as toujours rien pigé, t’ as bonne mine de me demander de réfléchir..!^^

    • 12 Novembre 2016 à 13h39

      kelenborn dit

      CHERS CONTRIBUTEURS A LA DISCUSSION SUR DES FORUMS SUPPOSES COMBATTRE LA PENSEE UNIQUE

      Chacun a pu apprécier à leur juste valeur les commentaires et les menaces que m’a adressées le Roi reconverti en citoyen commissaire du peuple et bras vengeur des prolétaires outragés.
      On peut apprécier ou non la manière dont je m’exprime.
      Je ne conteste pas le droit de Causeur de publier la plume d’un individu aussi « fat » au sens français et anglais de ce terme.
      J’affirme en revanche que si, tout à fait légitimement, on peut , plus de 70 ans après rappeler les crimes nazis, on doit aussi pouvoir faire de même pour les crimes de Staline, Pol Pot, Mao et Castro n’en déplaise à ceux qui ont bien du mal à accepter que ces gens la ont même fait plus de mort que le dernier occupant du bunker.
      Le commissaire du peuple ne l’entend pas de cette oreille
      J’accepterais volontiers de le penser innocent des crimes perpétrés par les personnages précités.
      Je l’accepterais si chacun des papiers qu’il commet ne pouvait pratiquement être écrit à l’avance à condition d’en connaître le sujet dès lors que tout cela pourrait être produit, mot à mot par la première photocopieuse dont s’est équipé le Guépéou.
      Oui Brecht n’avait qu’à moitié raison! A force d’attendre que la bête immonde mette bas une créature brune on en oublie, pour le plus grand bien de certains que sous le sang elle en ponde une autre de la couleur du sang .
      Non, monsieur le Commissaire, MLP n’a pas de sang sur les mains, vous avez plus de chance vous n’avez pas de mains !!!
      ” Le Commissaire ne m’a pas  tuer » Kelenborn s’immole sur l’autel de la censure mais la bête qui l’a produite s’appelle l’Hydre de Lerne et vous n’allez pas tarder à vous en rendre compte

      MK

      • 12 Novembre 2016 à 16h34

        Warboi dit

        Mais laissez tomber ces gamineries grandiloquentes ! Vous êtes au moins aussi “fat” que lui. Vous donnez l’impression que toute votre vie tourne autour de “Causeur”. Par vos insultes permanentes contre tous les commentateurs les uns après les autres, tous les rédacteurs sans exception, vous vous êtes offert tout en polluant le débat. Tel un petit Trump (mais sans sa réussite) vous le réduisez à une litanie assommante d’injures. Donnez nous des arguments, et c’est tout.

        • 12 Novembre 2016 à 17h01

          àboutdepatience dit

          Warboi
          L’outrance de MK ne vous plaît pas, sa grandiloquence non plus
          Etes-vous l’arbitre du bon ton ?
          Si vous savez lire, il y a un argument de poids : JL ne court aucun risque à associer le FN aux crimes d’Hitler

        • 12 Novembre 2016 à 17h07

          steed59 dit

          nadia, kelenborn est une sorte de pirate de droite. Je comprends que son style quelque célinien heurte les habitués de la note administrative. Par contre je suis d’accord avec lui quand il pointe l’hypocrisie de JL et son aplomb à donner des leçons de virginité historique à ses adversaires (ennemis ?) politiques quand on connait non seulement l’histoire de son parti, mais aussi l’impunité morale dont il a bénéficié après la 2GM.

        • 12 Novembre 2016 à 22h43

          Warboi dit

          Je me fous de sa grandiloquence, de son outrance, du bon ton, des crimes d’Hitler, des pirates et des marins d’eau douce de droite ou de gauche. Ce serait son droit absolu s’il savait faire autre chose qu’éructer depuis qu’il squatte Causeur nuit et jour. Célinien ? A peu près autant que Trump est lincolnien. On se prend à regretter que ce soi-disant énarque qui devrait manier la note administrative comme on respire ne s’inspire pas un peu plus de ce qu’il a appris à l’école.
          Je ne suis vraiment pas l’avocat du PCF qui a 1OO ans de retard et n’existerait plus depuis belle lurette sans le soutien électoral du PS, mais le ramener inlassablement à ce qu’il était sous Staline n’a pas de sens. Pour preuve la leçon de démocratie de la semaine dernière, les cadres qui désavouent leur premier secrétaire en attendant le verdict des militants dont on ignore tout. Reconnaissons lui au moins ça.
          Mais finalement Steed59, si je comprends bien, vous ne crachez sur “l’élite” que lorsqu’elle ne pense pas comme vous ? Voilà qui est quelque part rassurant.

        • 13 Novembre 2016 à 2h13

          àboutdepatience dit

          W
          Pourquoi vous en plaindre si vous vous en foutiez ?
          Je pense que les cibles de MK dont vous faites partie sont allées cafter
          Par dépit ou jalousie
          Vous vous plaignez surtout depuis que vous savez qu’il a fait l’ENA car chacun sait que la jalousie mène le monde
          Vous pointez son langage, mais le vôtre est loin d’être relevé

        • 13 Novembre 2016 à 10h07

          steed59 dit

          nadia, si JL ne passait pas son temps à assimiler la droite actuelle avec les crimes de la 2GM, nous n’aurions pas besoin de lui rappeler “le passé de (son) illusion”. (furet)
          Sinon j’ignorais que kelenborn était énarque et à vrai dire je m’en fous

      • 13 Novembre 2016 à 9h41

        durru dit

        Ah bah, MK, c’est pas de la part des détenteurs de la vérité absolue que nous allons recevoir la moindre acceptation de leurs erreurs.
        JL, comme Nadia (alias Wargirl), comme Sancho et tous les autres (sans même parler d’Eugène), SAIT qu’il a raison, quoi qu’il advienne. Du coup, ils accusent le FN des crimes qu’il n’a pas commis, mais quand on leur fait remarquer que leur PCF tant aimé, ainsi que Mitterrand fier porteur de la Francisque, ou Lipietz l’adorateur de Pol Pot, ou plein d’autres donneurs de leçons de gauche, ont été les alliés directs des pires criminels de ce monde, la seule réponse c’est qu’il n’y a aucun rapport. Circulez, rien à voir, c’est moi qui ai raison, vous ne faites que raconter des conneries.
        Les vrais idéologues de gauche se distinguent par cette volonté irrépressible de changer le monde et, plus particulièrement, l’Homme. “L’homme nouveau” est leur but ultime et cette avalanche de résultats électoraux incompréhensibles (pour eux) ne fait qu’exacerber leur désir d’aller plus vite et “éduquer” ces ignorants qui n’ont rien compris. Le lavage de cerveau, par médias interposés (“le temps de cerveau disponible”, quelle belle formule!), devient vraiment urgent à pratiquer et tous les moyens sont bons à prendre.
        La méthode ultime pour détecter un gauchiste acharné est son incapacité totale à comprendre la devise attribuée à Voltaire (mais qu’il n’a jamais énoncée): “J’ai raison et vous avez tort, mais je serais prêt à donner ma vie pour votre droit d’avoir tort”. Pour eux, celui qui a tort (pas dans l’absolu, mais selon leur échelle de valeurs), ne mérite pas de vivre, sauf s’il accepte de changer d’avis.
        Tout ce qui reste à faire c’est de leur donner de coups de pied au c.l à chaque fois qu’ils font l’âne. Le reste, c’est totalement inutile.
        Pour ce qui est du style, c’est question de goût et, comme on le sait trop bien, ça ne se discute pas ;)
        Bonne continuation :)

        • 13 Novembre 2016 à 11h04

          Warboi dit

          Vous vous décrivez là Durru ?
          Vous remplacez gauche par droite et on a votre portrait…
          Tout cela est d’un vain.

          En fait votre seul et unique argument est de m’attribuer une “identité” virtuelle qui n’est pas la mienne mais qui en dit long sur votre vacuité.
          Je constate que depuis quelque temps tous ceux qui ne savent pas quoi me répondre m’appellent “nadia” ! En général je ne relève pas, aucun intérêt, mais votre rage inutile à commencer absolument tous vos commentaires oiseux par ce prénom est à se tordre. Vous allez parfois jusqu’à le répéter quatre ou cinq fois !!
          Demandez son adresse pour lui écrire en MP et assouvir votre passion et sur Causeur, essayez le raisonnement. Et évitez de convoquer ce pauvre Voltaire.

        • 13 Novembre 2016 à 22h24

          durru dit

          Que vous refusez à accepter cette double identité, je m’en fous, mais vous n’imaginez même pas. C’est ce refus infantile qui m’amuse, voilà pourquoi l’emploi du pseudo d’origine. Il n’y a rien de forcé par ailleurs dans son utilisation, remplacez “Nadia” par “Warboi” (ou tout autre nom qui vous convient, d’ailleurs) et vous aurez toujours un texte compréhensible.
          Je ne suis pas toujours d’accord avec MK, ou avec d’autres contributeurs ou intervenants, d’ailleurs, mais votre manie automatique à vouloir toujours refuser aux autres le droit d’avoir un avis différent du vôtre est tout de même symptomatique de ce que vous êtes.
          Mon portrait? Oh, la belle affaire… Vous n’avez strictement rien compris à mon message au-dessus. Ni à d’autres, en fait. Mais, comme je l’ai déjà écrit ailleurs, ça ne m’étonne plus du tout.

        • 13 Novembre 2016 à 22h52

          Warboi dit

          Je ne me refuse pas à accepter cette double identité, ce n’est pas la mienne !! Pouvez-vous l’entendre ? Je ne sais d’où vous vient cette fantaisie, sûrement pas de moi, mais de vos fantasmes… Soignez vous.
          “votre manie automatique à vouloir toujours refuser aux autres le droit d’avoir un avis différent du vôtre est tout de même symptomatique de ce que vous êtes”.
          vous m’expliquerez en quoi vous acceptez l’avis des autres.
          Il n’y a pas plus obtus que vous.
          Et vous osez vous dire “libéral”.
          Peut être, un jour, vous m’ignorerez comme je vous ignore.

        • 13 Novembre 2016 à 22h56

          steed59 dit

          Durru, warboi, comme vous engueulades n’interessent personne, merci de bien vouloir le faire en roumain

        • 14 Novembre 2016 à 0h30

          Warboi dit

          Je ne parle ni le roumain ni le durruyen, s’il voulait bien en prendre note -;)

        • 14 Novembre 2016 à 1h24

          i-diogene dit

          Durru,

          Petite mise au point.:

          - je ne défend pas la gauche, je m’ en tape autant que la droite, je revendique le droit de réfléchir sans mode d’ emploi ni gourou.

          - les seuls arguments que tu proposes, ce sont des attaques ad hominem…: “tu ne comprends rien”, “t’ as pas de cerveau”, etc…

          - quant à ta fixette sur Nadia, tu l’ as déjà révélée avec d’ autres contributeurs que Warboi..!^^

          - Il faut croire^que, moi aussi, que je t’ ai gravement traumatisé pour que tu me cites systématiquement, même dans des articles où je n’ interviens pas..!

          Faut consulter impérativement..

        • 14 Novembre 2016 à 20h18

          Warboi dit

          Si ça peut lui faire plaisir, nous le sacrons “Roumain de causeur”, titre envié !
          Il ne se rend pas compte qu’il fait exactement ce qu’il reproche à tous ceux qui… ne pensent pas comme lui.

    • 12 Novembre 2016 à 11h55

      Danshu dit

      Tousse, tout ceux, tout ceux, tous ceux. Plus l’ecriture se numerise, plus l’orthographe se volatilise. 

    • 12 Novembre 2016 à 10h08

      Pierre Jolibert dit

      Hi, hi,
      si vous n’avez pas écouté le Répliques de Finkielkraut qui se termine à l’instant, foncez dès que vous pouvez, un des meilleurs depuis longtemps, Buisson et Minc très en forme. Ils ont effleuré toutes les questions abordées ici, commençant par chercher ce que sont les élites, puis le peuple… après ça dévie un peu partout mais il y a des pépites.

    • 12 Novembre 2016 à 9h00

      oups dit

      Les électeurs de Trump n’ont pas voté contre les élites , les élites , ils s’en foutent !
      Ils ont voté Trump parce que leurs existences n’intéressent personne d’autre.

      • 13 Novembre 2016 à 10h26

        Hannibal-lecteur dit

        Les pauvres, ils se sont gourés : leur existence n’intéresse pas davantage le Trump non plus.

    • 12 Novembre 2016 à 4h23

      politshouk dit

      un homme qui est un lointain surgeon des années 80
      Et Sanders? d’un bolchevisme réchauffé

    • 11 Novembre 2016 à 23h31

      Fioretto dit

      Sanders n’a même pas été élu à la candidature démocrate alors se poser la question de ce qu’aurait fait marine le pen est totalement ridicule. Il y a un très bon article sur le monde diplomatique qui explique bien comment cette gauche terronova bien incarné par Clinton à battu Sanders en instrumentalisant les minorités.

      • 11 Novembre 2016 à 23h46

        Lector dit

        Bonsoir Fioretto, intéressant, pourrais-tu nous dire le titre de l’article ou bien poster ici son lien s’il est accessible via l’internet ?

        • 11 Novembre 2016 à 23h57

          Fioretto dit

          J’essaye mais j’arrive pas à me rappeler

        • 12 Novembre 2016 à 0h01

          Lector dit

          dommage Fio, fais-nous signe si tu te souviens.

        • 12 Novembre 2016 à 0h02

          Fioretto dit

        • 12 Novembre 2016 à 0h14

          Lector dit

          merci Fio, très intéressant et qui devrait aussi intéresser J.Leroy je crois.

        • 12 Novembre 2016 à 0h31

          Martini Henry dit

          Oui, bonne analyse où on retrouve pas mal de Clouscard quand même…
          J’ajoute une donnée qui ne devrait pas réjouir son auteur, c’est celle de l’immigration.
          Quand l’auteur prétend, à juste titre que : “Comme le soulignait il y a fort longtemps le grand dirigeant syndical (noir) A. Philip Randolph, la seule politique qui favoriserait le plus l’ensemble des travailleurs, mais particulièrement les travailleurs noirs, est le plein-emploi pour tous.
          Quand tout le monde a du travail, les salaires augmentent et le pouvoir des travailleurs aussi. Voilà pourquoi, malheureusement, comme le soulignait il y a encore plus longtemps le grand économiste (blanc) Michal Kalecki, le plein-emploi « ne plaît pas du tout » aux capitalistes.”, il néglige le rôle de l’immigration dans cette lutte contre le plein emploi!
          L’immigration fournissant toujours de nouceaux travailleurs, que l’on sait inemployables, à la seule fin de maintenir ce chômage de masse pour faire pression sur les salaires.
          Et c’est sur ce point de fond que butent tous les anti-capitalistes du monde et les Mélenchon en France : l’immigration est bel et bien, une arme du patronat. Mais cela, ils ne veulent pas l’admettre, l’immigré étant revêtu, pour eux, de la tunique immaculée du damné de la terre et faisant, à ce titre, l’objet de toute leur sollicitude.

        • 12 Novembre 2016 à 0h41

          Lector dit

          Clouscard, exact ! Et je dois dire que j’abonde dans le sens du reste de votre commentaire. J’ajouterai que la globalisation de la pensée unique politiquement correct a fait beaucoup de tort à la possibilité du discours analytique. Cela me rappelle d’ailleurs à l’inverse de chez nous les propos tenus aux USA par les tenants des droits civiques sous Bush père dans le remplacement de Thurgood Marshall par la nomination de Clarence Thomas à la Cour suprême des États-Unis.

        • 12 Novembre 2016 à 0h48

          Fioretto dit

          J’avais pas suivi la polémique, je sais qui est Clarence Thomas mais ils avaient dit quoi les tenants des droits civiques ?

        • 12 Novembre 2016 à 0h52

          Martini Henry dit

          Oui. Cette analyse de l’antiracisme comme moyen de défense du capital pour détourner sur le thème racial le combat de classe est également le thème central des analyse d’un type que l’heure tardive me permet de citer ici, un certain A. Soral… Analyses reprise par lui chez Clouscard. Soral et sa paranoïa y ajoute sa note personnelle délirante en faisant porter la responsabilité de ce “transfert” d’une lutte à l’autre au sionisme… On est là vraiment “on the edge”, à la limite, le multiculturalisme et les luttes religieuses venant encore obscurcir, si possible, la situation et ses enjeux…
          Bref, tout est là en bordel sur la table et chacun y puise dans la plus grande confusion, tant qu’une salutaire recomposition du paysage politique ne sera pas intervenue…

        • 12 Novembre 2016 à 1h03

          Lector dit

          @Fio, qu’il fallait débarquer Thomas au plus vite, qu’il était l’antithèse de ce pour quoi Marshal s’était battu. T. Marshall avait dit notamment que la discrimination positive pourrait avoir des conséquences négatives (NB l’affaire du harceleur C. Thomas a d’ailleurs fait l’objet d’un biopic) et m’avait marquée sa déclaration toute de bon sens : “there’s no difference between a black snake & a white snake they both bite” parce qu’elle m’avait rappelé celle du chanteur Sly Stone qui disait lui-même dans les 70′s : “don’t hate the black, don’t hate the white, if you get bitten juste hate the bite” :

          https://www.youtube.com/watch?v=6q1vAa0br0w

        • 12 Novembre 2016 à 1h21

          Lector dit

          https://www.americanprogress.org/issues/courts/news/2013/07/09/69044/clarence-thomas-the-anti-thurgood-marshall/

          NB à revoir (rediffusé hier soir sur Arte)l’excellent “White dog” (en français “Dressé pour tuer”) de Sam Fuller sur un scénario de Romain Gary.

        • 12 Novembre 2016 à 1h30

          Lector dit

          haha Soral qui grenouille chez Clouscard y ajoutant comme vous dites peu ou prou ses obsessions antisionistes.

          NB Je me souviens qu’à l’univ’ de l’EUJS à Cetinje où j’avais eu le plaisir de rencontrer et discuter un peu avec S. Fuller qui venait peu ou prou témoigner de son expérience comme jeune cinéaste des armées à la libération des camps, l’un des participant qui m’avait invité rappelait que finalement l’antisémitisme était moins la question qui devait obnubilé Fuller que celle du meurtre.
          Les 70′s & 80′s était bien une autre époque qui nous fait dire en comparaison que les choses se sont envenimées depuis.

      • 12 Novembre 2016 à 0h01

        Martini Henry dit

        Oui. On a même accusé à ce propos (cf Michael Moore qui le dénonce) des accusations à très forts relents antisémites contre Bernie Sanders.
        J’ai du reste trouvé un indice supplémezntaire de la réactionb possible du FN à un possible succès de Sanders dans ce texte publié par Bruno Larebière sur Atlantico qui évoque L’influence de Sapir sur le FN, et plus précisément sur Philippot et affirme ceci: “Le texte de Sapir fait écho, là encore, aux multiples hommages rendus, tout au long de cette campagne, par Florian Philippot à Bernie Sanders, systématiquement présenté comme l’autre candidat « anti-establishment », préfiguration de ce que sera, suivant cette logique, un appel aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon à se reporter sur Marine Le Pen. [...]
        Alors M. Leroy?
        Qu’en déduisez-vous? Toujours la réponse de l’opportunisme politique?
        Je vous rappelle, pour éclairer votre jugement, que Philippot vient du chevènementisme, pas d’un quelconque fascisme phantasmé…
        http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-jean-marie-pen-se-trompe-lourdement-en-pensant-que-fn-devrait-renoncer-strategie-dediabolisation-suite-victoire-trump-2877088.html

        • 12 Novembre 2016 à 0h03

          Martini Henry dit

          Je voulais dire : on a même accusé le clan Clinton d’avoir utilisé à cette occasion des arguments à très forts relents antisémites. C’est Michael Moore qui l’affirme. Je vais tâcher de retrouver ça quelque part.

        • 12 Novembre 2016 à 0h07

          Lector dit

          qu’en déduire ? Peut-être que ce sont les débuts de Philippot à gauche (parait-il) qui le démangent encore un peu… :)

        • 12 Novembre 2016 à 0h12

          Martini Henry dit

          Autant pour moi, c’est le contraire : le clan Clinton a accusé Sanders de flirter avec l’antisémitisme pour le discréditer et c’est ce que dénonçait Moore, qui semble maintenant avoir changé son fusil d’épaule…
          Tout cela est vraiment très compliqué…
          http://us.blastingnews.com/news/2016/11/michael-moore-claimed-that-bernie-sanders-not-given-a-fair-shot-at-democratic-nomination-001250589.html

        • 12 Novembre 2016 à 0h17

          Martini Henry dit

          Moi j’en déduis que le FN est en train de changer résolument son logiciel politique sous la conduite de Philippot. La lutte sera serrée entre les tenants du FN “classique”.
          J’ai toujours pensé que les élections de 2017 seront les dernières à ce jouer sur l’ancien paysage politique français.
          Après ces élection, peut-être même dès les législatives, on peut assister à une complète redéfinition de ce paysage, sur des bases enfin adaptées aux réalités d’aujourd’hui.
          La venue de personnages comme Macron, le virage Mélenchon sur l’identité, Philippot, Sapir, la déroute du socialisme pragmatique et du PC à son opposé, l’éclatement de l’écologie politique, etc… Rien ne tient plus debout.

        • 12 Novembre 2016 à 0h33

          Lector dit

          tout à fait exact Matini, du moins je crois aussi que nous sommes rendus à un tournant, qui a tardé à venir étant donné les alternances que mettaient en place les suffrages… c’est ce qui me semblait être en préparation depuis les diverses cohabitations et j’estime pour ma part que l’avènement du quinquennat était de ce point de vue une résistance du système en place plus qu’une prise de conscience de la volonté des électeurs que l’on arrête de les enfumer… c’est d’ailleurs comme cela que j’avais en son temps rejoint Bayrou -en passant comme qqs uns (plus nombreux qu’on ne croit) de centre gauche à centre droit- qui me semblait à l’époque avoir entendu quelque chose de cet ordre (logique vu que des militant -donc plus que des électeurs- PS était passés à l’UDF).

        • 12 Novembre 2016 à 0h40

          Martini Henry dit

          Oui. De façon assez étonnante, le paysage politique et ses acteurs, pourtant prompts à nous inciter au changement, sont les seuls à n’avoir pas changé et se retrouvent encore tous sur les anciennes oppositions périmées datant de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier…
          Il faut donc, compte tenu de cette fossilisation des oppositions, que tout éclate afin que les problèmes réels du monde trouvent enfin leur traduction au sein des forces politiques et qu’elles puissent se prononcer clairement sur leur appréhension de ceux-ci plutôt que de nous envoyer de la poudre aux yeux constamment. Et pas de la bonne…

        • 12 Novembre 2016 à 0h46

          Warboi dit

          Sanders antisémite ?? Mais il est 100% juif !

        • 12 Novembre 2016 à 0h54

          Martini Henry dit

          Oui Warboi… J’avoue que tout cela est extrêmement compliqué et qu’une poule n’y retrouverait pas ses petits… Et moi non plus.

        • 12 Novembre 2016 à 0h58

          Warboi dit

          Martini, tout à fait d’accord avec vous, le monde politique français doit exploser. Ce n’est même pas de la CECA qu’il date mais du CNR, c’est dire s’il est obsolète. On voit bien que tout se recompose. Mélenchon qui nous vire une cutie nationaliste pour draguer le FN, Macron qui se dégage des partis dans un coup de poker intéressant, le Ps et le PC qui vont s’évaporer, la droite et la gauche qui ne veulent plus rien dire… Qui osera un pronostic risque le ridicule.

        • 12 Novembre 2016 à 0h58

          Martini Henry dit

          Et ici encore : http://www.powerlineblog.com/archives/2016/06/bernie-sanders-anti-semite.php
          Vous trouverez une infinité d’articles de ce genre sur le net…

        • 12 Novembre 2016 à 1h01

          Martini Henry dit

          Nous sommes d’accord sur ce point. Il est clair que le paysage politique français actuel n’aide pas à la clarification ou à l’exposition des enjeux.

        • 12 Novembre 2016 à 16h41

          Warboi dit

          Mais je crois que nous avons une analyse assez proche. Beaucoup plus que vous ne le croyez. Du moins sur le constat de la situation actuelle.
          Nous différons sur la suite à donner à cette nécessité de renverser la table. Si j’ai bien compris vous voulez vous resserrer sur l’espace national et des valeurs “conservatrices”, je crois au contraire qu’il faut l’ouvrir à l’Europe (pas forcément celle-là), aérer la maison et faire circuler toutes les énergies. Je crois profondément que Trump ou Le Pen ne sont pas des fatalités et qu’on peut répondre autrement aux légitimes colères qui secouent aujourd’hui l’Occident.

        • 13 Novembre 2016 à 2h30

          Fioretto dit

          @ warboi
          En fait il a été accusé de grossir le nombre de morts à Gaza, ce qui est par ailleurs vrais par contre d’autre les trouvent trop sioniste à l’extrême gauche. Le fait qu’une personne soit 100% juif ne veut pas dire grande chose on a une sénatrice en France de l’UDI qui est 100% juive et elle se donne au meilleur offrant d’abord l’Iran, puis l’Arabie Saoudite puis le Qatar (livre de malbrunot) elle serait donc capable de faire de l’antisémitisme au cas où elle serait bien payée à mon avis.

        • 13 Novembre 2016 à 22h55

          Warboi dit

          Fioretto, je ne fais aucune confiance à Sanders. Dans son genre c’est un populiste, lui aussi.

    • 11 Novembre 2016 à 22h55

      Arthropode sexopède dit

      Dommage que Causeur n’ait pas retenu cet article passionnant de votre blog

      L’inénarrable Elisabeth Badinter, dont la laïcité est devenue, in fine, un pulsion anti arabe comme une autre et le féminisme un autre nom pour protéger les droits de la bourgeoise blanche qui les a déjà tous est interrogée, ce lundi, sur la presse de gauche qui ne soutiendrait pas assez le gouvernement d’après Hollande, à la matinale de France Culture.
      Figurez vous que si Le Nouvel Obs a perdu 15% de ses lecteurs’, d’après Badinter, ce n’est pas de la faute aux pages économiques ultra libérales, c’est de la faute d’Aude Lancelin qui a donné la parole dans les pages idées à Badiou ou Baudrillard. Pour le dire autrement, Badinter confond volontairement la dernière barricade qui rendait le journal lisible avec les chars d’assaut qui l’ont écrasé.
      Qu’ils s’en aillent. Tous.

      • 11 Novembre 2016 à 23h19

        Fioretto dit

        S’il y en a une qui fait partie de la bourgeoisie blanche c’est bien Aude Lancelin et son compagnon Baudrillard. Quant à Badiou qui s’est inventé un complot sioniste au Maroc pour faire brûler des synagogues et qui prend comme argent comptant l’aveu des juifs irakiens sur la torture leur des progroms anti-juifs en Irak laissez moi rire. Quant à Leroy qu’il nous parle du Venezuela qui après Chavez il laisse dans la merde.

        • 11 Novembre 2016 à 23h26

          Fioretto dit

          Oups son compagnon lordon. Si non Badiou qui parlé de la loi anti-voile comme une loi capitaliste :) Mais ça c’était avant que les grands marques capitalistes. récuperent la mode islamique

      • 11 Novembre 2016 à 23h59

        Lector dit

        ah ! Deuxième gauche ou néo-réac… qu’importe finalement, je partage assez cette critique d’E.B. par J.L. ; les déclarations de celle-ci furent une source d’étonnement que je partageais l’hiver dernier avec quelques amis plus âgés de l’ancienne gauche.

        • 12 Novembre 2016 à 4h54

          Arthropode sexopède dit

          partagez vous les accusations de racisme du blogueur contre elle ? Elle serait donc clairvoyante sur un sujet et donc juste raciste ? C’est un peu court.

        • 12 Novembre 2016 à 13h19

          Lector dit

          ce n’est pas mon propos mais dans votre tête ça en a tout l’air, je ne suis donc pas navré de décevoir votre paranoïa donneuse de leçon. Ravalez donc votre salive.

      • 13 Novembre 2016 à 16h41

        Hannibal-lecteur dit

        Arthropode sexoq, ne lisant pas le NObs, si je crois vos dires il comporte des ” pages économiques ultra-libérales ” j’ai bien lu? 
        Étonnement.
        Autre : Badiou et Baudrillard écœureraient les lecteurs de gauche? J’ai bien lu? Leur bêtise serait entendue à gauche? Je ne crois pas aux miracles : êtiez-vous sobre en pondant ces merveilles? Ou E Badinter bourrée? 

    • 11 Novembre 2016 à 22h53

      Arthropode sexopède dit

      C’est bête qu’il n’y ait pas le sous titre de l’article qu’il y a sur votre blog

      ….ou la tarte à la crème démago de la droite dure (et honteusement fasciste)

      http://feusurlequartiergeneral.blogspot.fr/2016/11/trump-contre-les-zelites.html#comment-form