«Boules puantes»: la pensée olfactive | Causeur

«Boules puantes»: la pensée olfactive

Officiellement, Mme Clinton n’en lance pas. Trump, si.

Auteur

Ingrid Riocreux

Ingrid Riocreux
est agrégée de lettres et auteur de "La Langue des médias".

Publié le 18 octobre 2016 / Médias Monde Politique

Mots-clés : , , ,

macron boules puantes

Article de l'Express, 21 septembre 2016. Photo: Thierry Zoccolan.

La métaphore de la boule puante est un concept typique du vocabulaire « journaliste », dont il me paraît nécessaire d’examiner les conditions d’emploi. Encore une notion floue mais commode, peu précise mais idéologiquement chargée, qui nous aide charitablement à bien distinguer les gentils des méchants.

Contenu informatif faible

D’abord, la notion de « boule puante » ne fait pas la différence entre le vrai et le faux, entre l’accusation fondée et la pure calomnie. Ni même entre l’accusation et « l’insulte » :

Trump balance joyeusement ses boules puantes, mais il le fait avec méthode. Il réinvente en rafale les moyens de captiver son public. […] Le tweet, à ses yeux, est l’arme idéale pour balancer des insultes à distance (ce courageux n’aime pas les confrontations en face-à-face), cajoler les journalistes qui lui sont favorables, [etc]

« Lancer des boules puantes » c’est, de manière générale, s’en prendre à quelqu’un.

Lisez la suite de l’article sur le blog d’Ingrid Riocreux.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 21 Octobre 2016 à 10h27

      Pol&Mic dit

      “«Boules puantes»”…..
      …….
      ah….. on parle du socialisme ?

      • 21 Octobre 2016 à 10h57

        Pol&Mic dit

        des “politiciens (nes)”
        en fait (de TOUS!)

    • 20 Octobre 2016 à 1h56

      Pol&Mic dit

      “Macron” ?……. il est “socialiste”….. ça veut tout dire!

    • 19 Octobre 2016 à 11h46

      Livio del Quenale dit

      D’autant plus puantes que l’on “brasse” autour, au lieu de les ignorer. 

    • 19 Octobre 2016 à 10h34

      keg dit

      Il n’y a plus qu’en politique que l’on use de boules puantes, mais aucun ne les sent…. Ils le sont tous!

      Quand on est en plein cloaque une boule peut sentir la rose, surtout en socia-lie!

      http://wp.me/p4Im0Q-1kQ

    • 19 Octobre 2016 à 9h13

      Flo dit

      Sancho et wardia, vous n’en avez pas marre de bancer vos boules puantes à  longueur de commentaires ?! Vous ne savez rien faire d’autre ? Cela devient vraiment pénible.  

    • 19 Octobre 2016 à 8h39

      Pol&Mic dit

      s’ils gagnent du terrain aussi en France c’est “sauve qui peut” !