« Trotskiste un jour, trotskiste toujours ! » Même lorsqu’ils ont migré vers des partis réformistes, les émules de Lev Davidovitch gardent leurs vieux réflexes. Notamment celui de tirer en priorité sur les adeptes de la chapelle concurrente issue d’une des innombrables scissions intervenues au sein de la IVe internationale. Ainsi le « frankiste » Julien Dray, tout juste réveillé de son coma judiciaire, n’a pas raté l’occasion de flinguer le « lambertiste » Jean-Christophe Cambadélis, qui n’avait pas hésité à comparer Eric Besson à Pierre Laval. Juju met sur le compte de la mauvaise éducation reçue par Camba à l’OCI ce dérapage condamnable. Dans le même ordre d’idée, il faut être aussi naïve que la préposée du Monde à la couverture de la gauche de la gauche pour s’étonner que Lionel Jospin ait préféré faire entrer Jean-Luc Mélenchon plutôt que Julien Dray dans son gouvernement. Ceux qui auront trouvé avec quelle chapelle trotskiste avait jadis fricoté Lionel Jospin ont gagné un piolet.

Lire la suite