On en fait beaucoup pour Théo… | Causeur

On en fait beaucoup pour Théo…

Pourquoi ne parle-t-on pas de Marin?

Auteur

Benoît Rayski

Benoît Rayski
Journaliste et essayiste

Publié le 17 février 2017 / Société

Mots-clés : , , , ,

marin theo police hollande

Marin. Photo: DR.

Marin a vingt ans. Il est étudiant. Ou peut-être –et  hélas- il faudrait dire était… Il est hospitalisé à Lyon. On lui a fracassé le crâne. Après un long coma, il a repris conscience. Mais il a, en grande partie, perdu la mémoire. Ne sait pas pourquoi il est là. Et ne se souvient plus de ce qui lui est arrivé.

La tête défoncée à coups de béquilles

Voilà donc ce qui lui est arrivé. Il se trouvait dans une rue de Lyon, à proximité d’un couple qui s’embrassait sur la bouche. Il y a des pays où un tel comportement vaut le fouet ou un lynchage immédiat. Mais pas à Lyon, tout de même ? Eh bien si !

Un groupe d’individus, choqués et indignés par ce baiser, s’en est pris au couple. Insultes, injures … Sur les rares sites qui évoquent cette affaire, les individus en question sont qualifiés au choix de « jeunes » ou de « racailles ». Marin s’est interposé. Et c’est lui qui a tout pris. La tête défoncée à coups de béquilles. Dans certains quartiers de nos villes, la béquille est une arme.

La presse locale a évoqué ce drame. Mais pas avec suffisamment d’insistance pour que Gérard Collomb, le maire de Lyon, se rende au chevet de Marin. Il était sans doute trop occupé à soutenir Macron… Hollande non plus n’est pas venu. Pourtant, le courage est une vertu tellement rare de nos jours que la moindre des choses serait de le saluer. Le président de la République a trouvé le temps d’aller au chevet de Théo, blessé par un policier à Bobigny. Son Premier ministre a trouvé le temps de recevoir des soutiens de Théo. A-t-il reçu des membres du comité de soutien à Marin ?

Pour lui, il n’y a eu ni émeutes, ni voitures brûlées, ni flics caillassés. Pourquoi se dérangerait-on pour Marin ? Mais j’entends bien le reproche qui pourrait m’être fait à propos du parallèle entre Marin et Théo. Ce dernier a été victime d’un policier. Et ça changerait tout. Admettons.

La “fachosphère” a bon dos

Essayons alors une autre comparaison. Supposons que des allumés de Civitas, le fer de lance de la Manif pour tous, croisent un couple homo en train de s’embrasser et que, haineux, ils les agressent. Mais ça hurlerait de partout ! Hollande condamnerait, Taubira se roulerait par terre. Et la presse en ferait des gros titres. Supposons encore que quelques Identitaires aux cranes rasés se jettent sur des musulmans prosternés dans la rue à l’heure de la prière. Là ça hurlerait encore plus ! Et de partout, dans tous les médias, on annoncerait le retour des « heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire ».

Alors oui, Marin mérite tout autant de compassion que les victimes supposées citées plus haut. Mais tel n’est pas le cas. Pourquoi ? Parce que, me souffle-t-on, le drame de cet étudiant lyonnais est relayé par la « fachosphère ». Ah la « fachosphère »… Elle s’intéresse de très près à l’identité des agresseurs de Marin. Et il faudrait taire cette identité, alors que c’est elle – et elle seule- qui, revêtue de la défroque du fanatisme, a fait que le spectacle d’un couple s’embrassant a été jugé blasphématoire et méritant châtiment ?

La « fachosphère » a bon dos. Mais pourquoi devrait-elle être seule à protester ? C’est à nous, à nous tous, de crier notre dégoût. A  nous tous, de gauche, de droite, du centre, de rien du tout. A nous tous, athées, chrétiens, musulmans. A nous tous, car, avec Marin, c’est nous qu’on essaye d’assassiner. Si nous nous taisons, qui criera pour nous quand on essaiera de nous fracasser le crâne ?

 

Ndlr: Une pétition en ligne demande la Légion d’honneur pour Marin.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 21 Février 2017 à 21h05

      lenaj13 dit

      Eh oui Benoît Rayski, vous avez parfaitement raison, on en fait beaucoup pour Théo et presque pas pour Marin. Et vous avez raison de poser la question sur cette différence de traitement, par ailleurs inadmissible. Cela me rappelle la différence de traitement entre deux affaires d’homicide survenues il y a quelques années. Et pour vous démontrer cette différence de traitement je vous propose de faire un test. Posez à 100 personnes la question suivante : “Qui est Jean-Pierre Planqueel ?”. Le nombre de personnes qui seront capables de vous répondre pourront se compter sur les doigts d’une main. Demandez-leur ensuite : “Qui est Youssouf Fofana ?”. Et là, je vous parie qu’au moins 90 personnes sauront vous répondre correctement. Pourtant, les deux personnages sont les auteurs de deux crimes crapuleux survenus la même année (2006), à la même époque ! Demandez aux gens “Qui est Ilan Halimi ?”, tout le monde saura vous répondre. Demandez ensuite “Qui est William Modolo ?” Personne ou presque pour vous répondre ! Une recherche google retourne 98 000 résultats pour William Modolo, et 230 000 pour Ilan Halimi !!! Les derniers articles sur le cas de William remontent à 2010, ceux sur le cas d’Ilan… à il y a quelques mois ! Pourtant, ces deux jeunes ont tous les deux été victimes de barbares qui les ont torturés avant de les assassiner. Les amis de William ont, à l’époque, créé une page Facebook pour le soutenir et protester contre cette différence de traitement, rien n’y a fait. L’attitude de la presse vis à vis de William m’a parue plus que désolante, je comprends donc parfaitement votre article et je vous en félicite. J’adhère totalement. Vous parlez de l’identité des agresseurs de Marin pour avancer une explication sur la différence de traitement. Dans le cas de William, je n’ai pu trouver que le fait que parmi ses tortionnaires se soit trouvé un fils d’avocat. Mais j’avoue n’avoir toujours pas compris.

    • 19 Février 2017 à 18h37

      ERVEFEL dit

      La presse est une caisse de résonance qui ne vibre que pour les sons pour lesquels elle est formatée/autorisée et sensibilisée.
      Elle n’est pas formatée/autorisé a vibré sur le cas Marin par construction idéologique. En effet elle se doit de “lutter contre le racisme” et ne pas faire le jeux du front national. Toujours le même mantra : tout accepter pour faire barrage au FN.
      Elle n’est pas sensibilisée car idéologiquement elle est de gauche et le cas Marin n’entre pas dans son système de valeurs qui la mobilisera alors que pour Théo la “lutte contre le racisme”, “la défense des libertés” contre l’oppresseur que représente l’ordre établi sont des valeurs en osmoses avec sa pensée post 68 attardée. 
      De plus les politiques, de gauche bien entendus, se joignent au mouvement pour amplifier le tintamarre  que font les partisans de Théo.
      Et comme toujours ce ne sont pas ceux qui souffrent le plus qui font le plus de bruit mais ceux qui crient le plus fort. 

    • 19 Février 2017 à 15h59

      IMpro dit

      On parle d’un phénomène insoluble. Pour contrer la délinquance, ni le tout sécuritaire, ni le tout bienveillant, ni un mix des deux, n’ont jamais été efficaces. Sinon, les hommes politiques auraient trouvé la solution depuis longtemps. Dans ce cas ce sont sur les positionnements idéologiques que chacun se replie. La droite a raison d’embrayer sur le tout sécuritaire au risque de faire le jeu du FN, comme ils disent? la gauche ne peut faire autrement que de nous distiller son discours à la guimauve. C’est une question d’électorat. Il faut être un peu cynique à droite, car les délinquants ne correspondent nullement au profil type de l’électeur moyen de Fillon. De toute façon le délinquant ne vote pas et sûrement pas à droite. Les populations ex-immigrés victimes auraient même plutôt tendance à voter FN. Donc , on s’en fout. A gauche on s’en fout aussi et c’est un autre cynisme qui se met en place. Une gauche privilégiée , loin des banlieues, donne des signaux à ces populations, mais ça leur revient en pleine figure. Donc match nul. Pour ma part, je pense qu’il vaut mieux taper sur les délinquants ou potentiels, en disant qu’on veut protéger les populations, ça coûte de tte façon moins cher que tous les programmes éducatifs inutiles et contreproductifs. Mais il ne faut pas le dire. En politique il faut être cyniquement intelligents, ça rapporte des voix pour pas cher. Et puis cet abruti de Ribéry vient rendre visite à Theo, ça fait baisser mécaniquement la gauche. Vive la politique, et surtout vivent les cons.

    • 19 Février 2017 à 14h52

      persee dit

       Je vais réagir en européen , je m’étonne du bruit occasionné par “le viol ” de ce Monsieur  Théo , et pas un mot sur les viols (et les meurtres)  que subissent les femmes et mineurs  suédois par des migrants musulmans (rapports de police à l’appui) , faisant passer la suède juste devant le Lesotho pour ce record de la barbarie .   A quand notre tour , et les Médias resteront-ils encore muets , selon les bons sentiments voulus par l’UE qui tait ces réalités pour ne pas faire le jeu de la peste brune . Et on n’en sort pas .  

    • 19 Février 2017 à 8h33

      accenteur dit

      Les manifestants ( qq milliers tout au plus) ont manifesté contre “LA” police. Les mêmes qui refusent l’amalgame sûrement. Mais cette contradiction, ils ne la voient même pas. La Fontaine, lui, nous contait la fable du Loup et de l’agneau…mais La Fontaine, qui le connait en banlieue ? La Fontaine est blanc, donc réactionnaire, donc raciste.
      “Peur de la police” ? Mais on apprend à ses enfants à respecter la loi et obtempérer. Si on en est là, c’est que dans l’esprit de beaucoup, le seul respect de la charia s’accompagne du refus de la loi de la République et de ses représentants.

      A ce stade, ajoutons un élément au discours de Macron : les défenseurs de la charia doivent retourner au pays de la charia devenu pays indépendant depuis la défaite des colonisateurs.`
      NB notons le vocabulaire suspect des manifestants qui se plaignent d’être “gazés” par la police. GAZES ???

    • 18 Février 2017 à 23h56

      Oddo dit

      Il y a quelques jours, sur TF1 ou France 2, au JT, un jeune homme racontait qu’en octobre 2015, il a subi la même chose que Théo, il a porté plainte, mais la justice est lente…Il s’appelle Alexandre, et il est blanc ! Il y a surement des mesures à prendre pour éviter des abus comme les trop nombreux contrôles au facies, et des violences, mais les “responsables” politiques et associatifs devraient être mesurés et ne pas employer les grands mots sur la France, la République. La violence autour des manifestations est inadmissible.

    • 18 Février 2017 à 21h47

      Mazagan dit

      Cette histoire n’est pas le “retour des « heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire »” mais pourrait bien en être l’annonce.

    • 18 Février 2017 à 20h04

      AGF dit

      On relève parmi les syndicats qui manifestent “contre la police”, le Syndicat de La Magistrature”. Quand cette officine qui viole les lois tous les jours va-t-elle enfin être interdite? J’espère que la gauche s’effondrera comme prévu et que ces magistrats félons et leur marraine ,Christiane Taubira, seront poursuivis et condamnés.