Ces terroristes sont le produit de l’islamisme, pas de notre société | Causeur

Ces terroristes sont le produit de l’islamisme, pas de notre société

N’en déplaise à Edwy Plenel

Auteur

André Versaille
est écrivain et éditeur.

Publié le 07 juin 2017 / Politique

Mots-clés : , , , ,

Mémorial aux victimes de l'attentat du London Bridge, Londres, juin 2017. SIPA. AP22062181_000059

André Versaille publie en ce moment un feuilleton sur le site du Monde, intitulé : « Les musulmans ne sont pas des bébés phoques »

En Asie et en Afrique, en Amérique et en Europe, l’islamisme tue. Que ce soit des musulmans qui, au nom de leur foi, provoquent de tels désastres humains, nous, « progressistes », refusons de le voir : attention ! Islamophobie ! Ne faisons pas le jeu des racistes et de l’extrême droite !, crions-nous avec toute la vigilance requise. Dès qu’un quidam met en cause quelque aspect que ce soit de l’islam, le téméraire est remis à sa place, nous le traitons d’islamophobe et nous parlerons bientôt de lepénisation des esprits. En vérité, nous avons du mal à envisager sereinement la question de l’islamisme. Comme le dit Gilles Kepel : « Entre le marteau de la “radicalisation” et l’enclume de “l’islamophobie”, il est devenu très difficile de penser le défi culturel que représente le terrorisme jihadiste. »

« Ces monstres sont le produit de notre société » (Edwy Plenel, 14 janvier 2015)

Islamophobie… C’en est au point que nous sommes incapables de simplement considérer le djihadisme. Le malaise de bien des « progressistes » face à l’islamisme tyrannique, est tel qu’ils en viennent à traiter, de manière quasi pavlovienne, d’islamophobes et de racistes ceux qui prennent la liberté de questionner l’islam. L’embarras est tel, que beaucoup répugnent jusqu’à prononcer le mot d’islamisme, et recourent systématiquement au déni.

« Ces monstres sont le produit de notre société, déclarait Plenel au Bondy Blog au lendemain des attentats de janvier 2015. Ce n’est pas l’islam qui a produit ces terroristes. Ces derniers se prétendent de l’islam mais n’ont rien à voir avec l’islam. En revanche ils sont le produit de toutes les fractures, de toutes les déchirures de notre société. » Le politologue François Burgat tiendra à peu près le même langage : « Je considère que nous sommes en réalité les partenaires indissociables de cette violence trop simplement qualifiée d’“islamique” par les uns, de “nihiliste” par les autres. […] Le recours à la violence sectaire fait donc suite à des dysfonctionnements majeurs du “vivre ensemble” européen ou oriental qui poussent ces individus à la rupture. […] La question n’est donc pas pour moi de combattre les djihadistes mais d’arrêter de les fabriquer. »

Nos dysfonctionnements, toujours nos dysfonctionnements. Mais les tueries en Allemagne et en Angleterre, sont-elles également le « produit de fractures et de déchirures » ?

Contrairement à la France, ces pays ont pourtant instauré cette politique multiculturaliste que tant d’idéologues « progressistes » souhaitent voir instaurée en France ? Décidément, nos vertueux ne savent plus comment prouver leur bienveillance à ceux qu’ils veulent à tout prix tenir pour des « dominés ».

 La « phrase inacceptable » d’Alain Finkielkraut

Prenons le livre d’Edwy Plenel, Pour les musulmans. Publié en 2014, il reste le reflet de la position que l’auteur tient aujourd’hui. À contre-courant dans le sens de la marche, cet ouvrage est un festival d’égarements compatissants. Mon livre, dit l’auteur, est une réaction à la « phrase inacceptable » d’Alain Finkielkraut prononcée en juin 2014 sur France Inter : « Il y a un problème de l’islam en France. » Cette seule phrase aura suffi à Plenel pour se mettre en branle. Pourtant Finkielkraut s’était expliqué : « Je pense que l’islam doit se soumettre aux lois de la république. Et d’ailleurs, je lis avec beaucoup d’intérêt le dernier document publié par le Conseil français du culte musulman (CFCM). Ça, c’est un moment d’espoir. […] Le CFCM est absolument clair sur le devoir d’intégration et il explique que l’islamophobie existe, mais que les musulmans ne doivent pas se dédouaner de leurs responsabilités dans l’entretien d’un tel sentiment. […] Il y a un problème de l’islam en France. Gilles Kepel, dans une tribune tout à fait éclairante du Monde, disait qu’un tueur comme celui de Bruxelles était endoctriné par des textes qui expliquaient qu’il fallait mener des actions, notamment contre les lieux communautaires juifs pour solidariser les musulmans. Et comme il y a des lieux où ceux-ci sont majoritaires, cela pourra former des enclaves musulmanes en Europe. Ce n’est pas le discours du CFCM, il faut le dire, mais ce discours existe, ces majorités existent, il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt, nous devons avoir une réponse appropriée et ferme dans le cadre républicain. Si la réponse est faible, le Front national prospérera. »


Alain Finkielkraut : “Il y a un problème de l… par franceinter

De cette argumentation, Plenel n’en a cure. Comme tant d’autres, ce héraut du « padamalgam » assimile toute critique de l’islam à la stigmatisation des croyants et au racisme. Le 18 septembre 2014, au micro de Léa Salamé, il ne citera que la « phrase inacceptable ». « Inacceptable » ? « Parce qu’elle globalise, parce qu’elle essentialise ». Elle globalise et essentialise quoi ? Cette phrase ne parle pas des musulmans mais de l’islam radical utilisé comme idéologie. Cette méfiance vis-à-vis de l’islamisme peut se comparer à celle du président du Conseil Ramadier, en 1947, envers les communistes qu’il avait exclus du gouvernement : cette mesure n’était pas une manifestation d’hostilité envers les communistes en tant qu’individus mais une marque de défiance envers le PCF dont les positions, au moment de la guerre d’Indochine, étaient regardées comme incompatibles avec les intérêts de la politique étrangère de la France.

Islam et idéologie. Deux mots qu’Edwy Plenel n’imagine probablement pas pouvoir relier. Au lieu de réfléchir sur le fait qu’une idéologie sectaire (religieuse ou laïque, d’ailleurs) pourrait ou non poser un problème en France (ou dans n’importe quelle démocratie occidentale), le cofondateur de Mediapart se dépêche de disqualifier toute interrogation relative à cette question, et de traiter systématiquement d’islamophobes ceux qui les posent. Edwy Plenel pense à la manière des catholiques de l’Ancien régime, rugissant contre les philosophes des Lumières qu’ils nommaient blasphémateurs dès qu’ils osaient critiquer l’Église et son enseignement.

Globaliser ? Essentialiser ? Amalgamer ? Mais que fait d’autre Edwy Plenel dans son livre ? Pour les musulmans ? Bizarrement, on n’en aperçoit aucun dans son ouvrage. Pas une de leurs paroles n’est rapportée. Il parle d’une masse musulmane compacte composée de victimes indistinctes qu’il est urgent de protéger comme une espèce zoologique menacée. On croirait entendre Brigitte Bardot parler des bébés phoques…

Retrouvez André Versaille sur son blog, Les musulmans ne sont pas des bébés phoques

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 13 Juin 2017 à 5h24

      StéphaneO dit

      Je crois que c’est surtout une affaire de gros sous.
      Le terrorisme moderne n’a pas de visage, pas d’ennemi ciblé dans un conflit ouvert.

      Je me pose une question et fais appel à votre sagacité : quelqu’un pourrait m’expliquer pour quelle raison des “pays” du Golfe mettent l’embargo sur le Qatar (encore un “pays” créé de toutes pièces) ? En plein ramadan ? Au motif qu’ils soutiennent le “terrorisme” ? Le tout piloté par les Saoudiens qui, comme nous le savons, eux, n’ont jamais financé de terroristes ni fourni des armes ?

      Allons ! C’est bizarre, non ?

    • 12 Juin 2017 à 8h26

      Moshé_007 dit

      Et si le terrorisme arabe était le fruit du catholicisme ?

      • 12 Juin 2017 à 17h47

        Alex Z dit

        Que voulez-vous dire ?

      • 12 Juin 2017 à 19h54

        steed59 dit

        mais oui voyons mais c’est bien sûr comment n’y avons nous pas pensé plus tôt ?
        En tout cas ça ne peut venir en aucune façon du sionisme

        • 12 Juin 2017 à 22h35

          Moshé_007 dit

          Et si les cathos n’avaient pas exterminés des juifs à toutes les générations afin de planquer leur vide, les sionisme aurait-il vu le jour ?

      • 11 Juin 2017 à 18h07

        saintex dit

        Effectivement, mais est-elle jolie ?
        Il y a une phrase bizarre en fin de cet article : “Les juifs continuent à révérer le promontoire comme le mont du Temple, mais ne sont pas autorisés à y prier”.

        • 11 Juin 2017 à 18h21

          steed59 dit

          qui autorise qui à prier sur ce lieu ? n’est-ce-pas sur la commune de jérusalem annexée par Israël ? Il y aurait donc des zones de non-droit dans ce pays comme chez nous.
          En tout cas il y a juste à espérer qu’elle ne finisse pas au goulag

        • 12 Juin 2017 à 0h39

          Schlemihl dit

          Il est des promontoires devant lesquels je tomberais volontiers à genoux et ils ne sont pas tous à Jerusalem . Et je pourrais même garder mon entonnoir poil au promontoire .

          Celui dont on cause ici est vraisemblablement l’ éminence au pied de l’ esplanade des Mosquées . On dit que le Temple se trouvait là , et bien que la chose soit écrite dans les journaux il est possible qu’elle soit vraie . Il n’ est permis qu’au Grand Prêtre de pénétrer dans l’endroit le plus saint et comme il n’ y a pas de Grand Prêtre ( avez vous remarqué comme on s’en passe ? ) et qu’on ne sait pas ou est cet endroit le plus simple est de n’ y aller pas .

          Méditez ce qui arriva à Pompeius Strabonovitch qui y entra alors que rien n’ était si facile que de réclamer l’ argent et de s’en aller . Ce qui prouve qu’il faut toujours respecter les préjugés des indigènes , surtout quand on vient les voler . 

          Et l’ on vit que les mystères n’ étaient rien écrit Tacitus , qui n’ y comprenait absolument rien . Moi non plus d’ailleurs mais je ne me dis pas historien .

          il n’ y a pas de goulag en Israël . Et le monde , je crois , ne s’en porte pas plus mal  

        • 12 Juin 2017 à 8h49

          Moshé_007 dit

          @Schlemihl,

          Sauf que les enfants d’Israël ne s’agenouillent pas ni se prosterne, même face à D.ieu !

          Sachez-le et Israël ne veut justement pas que ce lieu devienne un promontoire pour les idolâtres rampants !

        • 12 Juin 2017 à 9h38

          saintex dit

          Mais ils prient devant le promontoire. Le fait est mondialement connu et aisément vérifiable.

        • 12 Juin 2017 à 18h09

          i-diogene dit

          Simplex,

          .. Et alors, ça ne leur donne aucun droit d’invasion..:

          - si le mont de Vénus de ta voisine t’inspire, ça ne te donne aucun droit de propriété..!^^

          .. Pourtant Eve, c’est bien plus vieux que Jérusalem..!^^

        • 12 Juin 2017 à 19h42

          saintex dit

          Tu oublies quelque chose. Joseph Marie Garibaldi, né le 4 juillet 1807 à Nice (Empire français) et mort à Caprera (royaume d’Italie) le 2 juin 1882, est un général, homme politique et patriote italien. Il est considéré, avec Camillo Cavour, Victor-Emmanuel II et Giuseppe Mazzini, comme l’un des « pères de la patrie » italienne.

        • 12 Juin 2017 à 20h10

          i-diogene dit

          Idem pour Bonaparte.. Ce sont des usurpateurs..

          … D’ailleurs, Hitler aussi..!^^

        • 13 Juin 2017 à 13h05

          saintex dit

          Eh ouais, sans compter que ZZ Top est un groupe de blues rock américain originaire de Houston au Texas, qui a connu le sommet de sa célébrité dans les années 1970 et 1980. Les membres de ce trio sont Billy Gibbons, Dusty Hill et Frank Beard. C’est également l’un des seuls groupes historiques à n’avoir jamais changé de formation depuis la sortie de leur premier album, en 1971. Après près de 50 ans de carrière quasi ininterrompue, le groupe a vendu plus de 70 millions d’albums à travers le monde, dont la moitié aux États-Unis.

    • 11 Juin 2017 à 15h38

      Bacara dit

      On va rechercher les bibliothèques dans ce fabuleux monde musulman et on tombera sur nada.

    • 11 Juin 2017 à 9h03

      Hannibal-lecteur dit

      De retour sur ce site je constate avec confusion que m’avait échappé la teneur de la pancarte : pourtant, quelle vérité dans le slogan : le terrorisme n’a pas de religion. Bon. Supposons.
      Par contre une religion a son terrorisme, et une seule, aujourd’hui : l’Islam. 

      • 11 Juin 2017 à 11h30

        Moumine dit

        Hannibal-lecteur
        C’est vrai, les malfaisants actuels se réclament de l’islam. Et j’ai déjà eu l’occasion de dire combien il est abominable de vivre dans leur proximité, d’autant que les pouvoirs publics ne protègent aucunement leurs victimes – forcément, elles sont toutes islamophobes.
        Il n’empêche, si tous les Musulmans étaient mauvais, ce serait beaucoup plus commode pour nous. Seulement, ce n’est pas le cas. Je ne dis pas cela en théorie, mais d’après mes observations personnelles.
        Pour ne citer qu’un exemple, je connais un Musulman qui s’est installé depuis belle lurette avec sa famille dans un petit village de Souchiens, afin d’échapper à l’oppression des malfaisants islamiques. Cela parce qu’il souhaite vivre sa vie sans embêter personne : il n’a aucunement envie d’être mauvais, et refuse que ses enfants le deviennent.
        Hélas, depuis les attentats de 2015, il est regardé avec suspicion par une partie du village. Et que peut-il à part se faire tout petit ? Sans compter que, s’il se manifeste trop, il risque des représailles pour lui et sa famille de la part des malfaisants islamiques. SANS POUVOIR ESPÉRER DE PROTECTION DE LA PART DE NOS AUTORITÉS !

        • 11 Juin 2017 à 14h20

          Bacara dit

          Stop à la paranoïa : à Lugos ou à Belin-Beliet , pas un cas d’”islamophobie” n’a été
          constaté. On est bien d’accord : les “attaques” sont le fait d’islamistes ? 

        • 11 Juin 2017 à 15h52

          Letchetchene dit

          Moumine

          Vous dites :

          “je connais un Musulman qui s’est installé depuis belle lurette avec sa famille dans un petit village de Souchiens, afin d’échapper à l’oppression des malfaisants islamiques”.

          Je pense (mais ce n’est que moi) que s’il s’est installé dans ce village c’est pour échapper aux islamistes comme vous dites , donc cette personne devrait s’investir dans son village, montrer qu’il est comme tout les autres , demander au maire comme il peut aider la commune s’il le veux s’inscrire sur la liste communale pour peut-être dans l’avenir être élu au conseil municipal et bien d’autres choses encore et par là se fondre dans la nation en deux mots comme en un s’assimiler.

          Moi qui suis Vice-Président d’un CIQ à Marseille je n’en ai encore jamais vu un, venir me voir, pour intégrer le C.A. et se mettre aux services du quartier?

          Autrement je peux vous certifier qu’il serai le bien venu car nous manquons de volontaire aujourd’hui le bureau n’est constitué que de retraités!!!

        • 12 Juin 2017 à 1h04

          Moumine dit

          Letchetchene
          Ce monsieur est bien intégré et participatif, ce qui n’empêche en rien ce que j’en ai dit, à titre d’exemple. La question n’est pas là.
          Le fait est que les lois de la République ne protège pas les personnes en butte avec le terrorisme islamique (bruyant ou discret) et qui, lorsqu’elles ont le culot d’y recourir, reçoivent une réponse de déni.
          Le fait est que, parler des nuisances commises au nom de l’islam provoque une levée de boucliers anti-islamophobiques. Y compris pour les dissidents musulmans, demandez donc par exemple à Kamel Daoud.

      • 11 Juin 2017 à 14h29

        Bacara dit

        L’islam tient la palme : plus ils sont arriérés, plus ils se présentent comme des victimes. Au fait, qu’est devenue la bibliothèque d’Alexandrie ? je parle bien sûr de celle qui a été financée par l’UE .

    • 11 Juin 2017 à 8h49

      lafronde dit

      A propos d’idoles à déboulonner !

      Justement aujourd’hui vous pouvez en dézinguer quelques-unes !

      - le présidentialisme, qui vous appelle à “donner au président une Majorité pour gouverner”. Et pour aller où ? Pourquoi l’Assemblée devrait être alignée sur l’Exécutif ? En Démocratie n’est-ce pas l’Exécutif qui s’aligne sur la Majorité parlementaire ? La “stabilité” institutionnelle du quinquennat Hollande vous a-t-elle été profitable ? Et pour le pays ?

      - le cartel progressiste dit front républicain. Il prétend porter les valeurs de la République, mais en fait n’en défend aucun des principes : comme une Assemblée représentative, comme l’Egalité en droits, l’Egalité devant l’Administration, la Liberté d’expression, la Liberté et le pluralisme de la Presse (verrouillé par le CSA pour le PAF), la libre administration des communes…

      En y réfléchissant je suis certain que vous étofferez cette liste !
      Bon vote et bon dimanche !

      • 11 Juin 2017 à 16h58

        i-diogene dit

        La différence, c’ est que LREM rassemble la droite modérée ET la gauche modérée, donc tout un panel de gauche à droite.. Modérés, donc RAISONNABLES..!^^

        .. Quoi de plus démocratique..?

        Quant aux extrêmes 7 % de chaque côté suffisent..!^^

      • 12 Juin 2017 à 18h05

        Alex Z dit

        C’est la Ve République voulue par le Président de Gaulle (un des rares hommes politiques visionnaires que la France ait jamais connu).
        Une Assemblée issue du peuple est élue par le peuple pour aider un homme élu lui aussi par le peuple à conduire sa politique. Si l’Assemblée est divisée, si le gouvernement n’a pas de majorité, ou une majorité hostile, le gouvernement devient inutile, il lui est impossible de gouverner, c’est la chienlit, la pagaille, l’immobilité, la paralysie, c’est la IVe République qui n’a jamais été en capacité de régler le problème algérien. C’est la VIe que voudraient bien les nostalgiques du temps où les partis étaient les rois.

        • 12 Juin 2017 à 18h16

          i-diogene dit

          Hé, oui, les partis politiques trop puissants, c’ est contre-productif..:

          Les solutions des problèmes sociétaux ne sont jamais idéologiques, mais simplement logiques..!^^

        • 12 Juin 2017 à 18h22

          durru dit

          “Les partis politiques trop puissants”? Comme le PS avant les élections, ou comme LREM maintenant? Tu ne me le fais pas dire…

    • 11 Juin 2017 à 7h47

      lafronde dit

      Année 1950 Jean-Paul Sartre : “un anti-communiste est un chien !”

      8 Juin 2017 à 20h59 i-diogene dit

      .. Ceux qui ne voient pas la nature fasciste de l’ islamophobie sont forcément racistes..!^^

      Aussi sectaire que les “maîtres à penser” communisants, mais le talent littéraire en moins, i-diogène relaie la pensée wahabite.

      Moralité : “on a toujours besoin d’un i-diogène utile” Utile aux lobbies islamiques ça oui !

      • 11 Juin 2017 à 17h07

        i-diogene dit

        L’islamophobie est une phobie, comme a négrophobie, l’ arabophobie ou l’ antisémitisme..

        On ne peut donc pas nier les caractère raciste de ces phobies..!^^

        .. Le drame, c’est qu’avec un phobique, aucun raisonnement logique ou humaniste ne peut le ramener dans la réalité: c’ est du domaine de la psychiatrie..!^^

        • 11 Juin 2017 à 18h46

          Laurence dit

          L’islam n’est pas une race.
          Le drame avec les esprits bornés et incultes, c’est qu’il n’y a aucune chance d’y voir germer une graine d’intelligence aux fruits féconds.
          Ce n’est même pas de la jachère chez vous, c’est de la friche industrielle du genre accidentée. Vous êtes foutu. Quoiqu’ il reste l’exorcisme, puisque d’après les diocèses, il paraît que leur croissance est exponentielle en France.
          Sort de ce corps, stupide Bidochon fétide et velu…

        • 11 Juin 2017 à 20h21

          i-diogene dit

          L’eau rance et fétide,

          Pour ta gouverne: Le terme “racisme” ne s’ applique pas qu’aux races mais à toute discrimination physique, culturelle, religieuse ou idéologique..

          .. Que dire de l’ antisémitisme..?

          - tout les sémites ne sont pas juifs,
          - tout les juifs ne sont pas d’origine sémite..

          .. Vas-donc faire du sport, la grosse..!^^

        • 11 Juin 2017 à 20h42

          Laurence dit

          idio-grande gueule, petite bite,
          Votre définition du racisme est aussi documentée et drôlatique que votre compréhension de la physique quantique.
          Contentez-vous de beugler comme un beauf rougeaud et puant en vous branlant sur la vieille macron.

        • 12 Juin 2017 à 2h36

          i-diogene dit

          L’Eau Lourde,

          Informe-toi, avant de baver ton fiel:

          Le Petit Larousse définit aussi le racisme comme « une attitude d’hostilité répétée voire systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes ». Dans cette acception étendue, des expressions comme racisme anti-jeunes ou racisme anti-seniors cessent de prendre allure d’oxymore.

          Pour ce qui est de la physique quantique, en mécanique ondulatoire, on en est là où je le dis, ne t’en déplaise..!

          … Laisse tomber, ce sont des notions inabordables pour les dames-pipi de ton acabit..!^^

        • 12 Juin 2017 à 6h34

          lafronde dit

          @i-diogène
          Attention, vous avez fait une erreur de catégorisation. L’islam est une religion qui inclue sa propre Législation. La foi soutient la Loi.

          Il est légitime de s’opposer à une Législation, surtout d’origine étrangère, c’est même nécessaire si cette législation produit des sociétés violentes.

          L’islamophobe craint et s’oppose à la loi coranique. Il anticipe son expansion à venir. Il indique clairement aux musulmans que cette loi coranique ne sera jamais acceptée – casus belli – sur le territoire français, quelque soient la croissance de la population musulmane.

          L’Algérie coloniale était fondée sur deux collèges : celui de la loi coranique, celui du Code civil. Ce système peut parfaitement être instauré dans le France d’aujourd’hui.
          “Vous refusez les lois françaises, l’ordre public républicain, entrez en insurrection face à la Police ?”
          “très bien on vous retire la citoyenneté et la nationalité française, vous serez désormais un étranger, invité à quitter le territoire”

          Rien de raciste, ne pas nourrir, ni héberger des serpents qui vous mordront, simple prudence.

        • 12 Juin 2017 à 13h29

          Schlemihl dit

          Antisémites et sémites …. poil aux bêtes .

          Sémite est un terme pseudo scientifique qui servait à désigner les juifs et surtout les juifs européens . La seule humanité véritable , c’ était les hommes blancs de souche européenne , et elle était religieusement divisée en deux groupes , depuis  longtemps .

          L’ Europe étant devenue chrétienne  depuis la conversion des Saxons , puis des Russes et des Scandinaves , elle appartenait au Peuple élu , Israël selon l’ esprit .

          Les juifs d’ Europe étaient Israël selon la chair .

          L’ humanité était donc divisée par un schisme , l’ ancien et le nouvel Israël . Et les autres ? on ne s’ y intéressait pas beaucoup , sauf quand ils avaient le mauvais goût d’ envahir l’ Europe comme les Avares Sarrasins Petchenègues Mongols Turcs . A propos , le dernier ( ? ) siège de Vienne par les Turcs  est de 1683 . Oui , le temps de Newton et d’ Edith de Nantes .

          Vers la fin du 19ème siècle , on pensait toujours de même mais avec d’ autres mots . On ne disait plus Israël selon l’ esprit mais Aryens , ou mieux Aryas .  Depuis 1870 ils étaient devenus blonds et dolichocéphales , et on les faisait venir de Bactriane ( personne ne sait ou ça se trouve et c’ est très bien ) . Et Israël selon la chair c’ était les Sémites en lutte contre les Aryas depuis toujours  .

          Depuis 1945 les Aryas sont complètement out et ringards et l’ antisémitisme ( le mot , pas la chose ) est démodé .

          On n’a pas trouvé de mot pour les ci devants Aryas , parce qu’il est plus facile de nommer les autres que de se définir soi même . Et peut être que l’ Europe de déchristianise , ce qui ouvre des perspectives inquiétantes .

          Les Sémites , dès le début des années 1950 , étaient devenus Sionistes .Ils continuent d’ être mal vus poil au nez

          Et l’ humanité non européenne , les bougnoules ? On continue de s’en foutre , ils peuvent crever en masse en Syrie Irak Nigeria Congo Chine …. On s’ y intéresse à Gaza parce que les Sémites , ou Sionistes ..

          Merci de votre attention
           

        • 12 Juin 2017 à 18h04

          i-diogene dit

          Lafronde,

          Le sionisme est un mouvement politique, pas une religion..!

          Quant au christianisme, il comporte aussi ses lois et directives politiques et sociétales..

          Seule, la laïcité pourra nous épargner les outrances sectaires des religions..

          L’Islam en France, s’y pliera aussi..!^^

          Pour moi, que les croyants musulmans soient aussi nombreux que les chrétiens, ça ne pose aucun problème: AUCUNE religion n’ imposera sa loi en France..!^^

          … Poil au manche..!

        • 12 Juin 2017 à 18h10

          durru dit

          “Quant au christianisme, il comporte aussi ses lois et directives politiques et sociétales..”
          Comme par exemple “rendre à César…”?

        • 12 Juin 2017 à 18h19

          Alex Z dit

          I-Diogène a dit : “Pour moi, que les croyants musulmans soient aussi nombreux que les chrétiens, ça ne pose aucun problème: AUCUNE religion n’ imposera sa loi en France..!”
          Le jour où ils deviendront majoritaires, votre conclusion deviendra tout naturellement caduque. Ne le pensez-vous pas ?

        • 12 Juin 2017 à 20h17

          i-diogene dit

          Alex Z..

          .. NON..!

          Parce que d’ici là, l’ islam aura été muselé et canalisé, de la même façon qu’on a muselé l’ église catholique..!^^