“Dans certaines zones, les islamistes assurent les missions régaliennes de l’Etat” | Causeur

“Dans certaines zones, les islamistes assurent les missions régaliennes de l’Etat”

Entretien avec le sociologue Tarik Yildiz

Auteur

Daoud Boughezala

Daoud Boughezala
est rédacteur en chef de Causeur.

Publié le 11 janvier 2017 / Société

Mots-clés : , , , ,

Pour le sociologue Tarik Yildiz, spécialiste de l'islam en France, l'influence des salafistes progresse partout où l'autorité de l'Etat s'affaisse.

Tarik Yildiz est sociologue et directeur de l'Institut de recherche sur les populations et pays arabo-musulmans (Irpam), notamment auteur de "Le Racisme anti-blanc. Ne pas en parler : un déni de réalité" (éditions du Puits du Roulle, 2010). Il vient de publier "Qui sont-ils ? Enquête sur les jeunes musulmans de France" aux éditions du Toucan.

Propos recueillis par Daoud Boughezala

Causeur. Dans votre enquête sur les musulmans de France, quelle définition du musulman avez-vous retenue ?

Tarik Yildiz. J’ai considéré qu’étaient musulmanes les personnes qui se définissent comme telles. Étant donné la réalité du terrain, la grande majorité des gens interrogés sont des enfants de l’immigration maghrébine, subsaharienne ou turque.

Dans l’échantillon de musulmans que vous avez choisi, vous avez délibérément surreprésenté les repris de justice et autres délinquants. Pourquoi ?

J’ai fait ce choix parce que j’ai constaté que ce qui attisait beaucoup le débat public, c’est la perception de la figure du musulman comme délinquant potentiel. C’est quelque chose que j’ai voulu creuser pour essayer de déconstruire les parcours, de voir quelles étaient les différentes étapes dans la construction personnelle de ces individus. D’où le choix assumé, dans mon échantillon, d’avoir une bonne moitié de personnes qui, si elles n’ont pas forcément été condamnées, ont commis des actes délictueux.

Au terme de votre enquête, vous distinguez quatre grands groupes de musulmans que vous nommez « superficiels », « exclusifs », « communautaristes », « discrets ». Qu’est-ce qu’un musulman « superficiel » ?

J’ai appelé le premier groupe musulman « superficiel » car ses membres se caractérisent par une fracture forte entre leur pratique, très superficielle, et leur vision ultra-ritualiste de l’islam. Pour ces jeunes, ex- ou actuels délinquants, la religion est une espèce de liste de cases à cocher pour aller au paradis et une contre-liste pour aller en enfer, un tout extrêmement contraignant… qu’ils ne respectent cependant pas eux-mêmes ! Cela leur pose des cas de conscience qui les prédisposent à considérer ceux qui appliquent ces règles comme des modèles.

Il s’agit là de ceux qui joignent les actes à la parole, autrement dit les « musulmans exclusifs », plutôt salafistes

Oui. Fréquemment issus du premier groupe, les « exclusifs », effectivement souvent salafistes, ont changé de manière très spectaculaire, parfois en quelques semaines ou en quelques mois. Ceux-là appliquent très strictement

[...]

  • causeur.#42.couv.bd

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 101 - Janvier 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#42.couv.bd
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 13 Janvier 2017 à 8h45

      Schlemihl dit

      Vous voila bien embarrassés . Il suffit de mettre les salafistes au pouvoir dans toute la France et nous obtiendrons l’ unité , la concorde , mê

       
      me si on est obligé d’abord d’ user de procédés un peu vifs contre chrétiens juifs musulmans non salafistes démocrates rationalistes vignerons historiens et archéologues . Une fois éliminés les agents de trouble , nous retrouverons la paix et la tranquillité .

      Adaptons nous ! c’est le conseil de Terra Nova .  

      PS : la Terre est plate , Moïse et Jésus sont des prophètes de l’ Islam , le Temple de Jérusalem est une invention sioniste . Croire en ces choses est un exercice préparatoire et salutaire . 

    • 12 Janvier 2017 à 18h53

      Wil dit

      “Au terme de votre enquête, vous distinguez quatre grands groupes de musulmans que vous nommez « superficiels », « exclusifs », « communautaristes », « discrets ».”
      Je me demande combien de musulmans soi disant modérés ou quelque soit le qualificatif qu’on leur donne seraient encore modérés si demain un gouvernement musulman décrétait la charia en France.
      Combien d’entre eux crieraient à la république qu’on assassine,aux droits de la femme,des homosexuels,des autres religions à exister,et des autres que l’on bafoue et combien d’entre eux seraient prêt à risquer leur vie pour reprendre le pouvoir et réinstaurer une république laïque?
      A mon avis,plus beaucoup.
      Il y en aurait c’est sûr,mais pas longtemps,ils seraient vite éliminés pour l’exemple.
      Les autres se sentiraient parfaitement chez eux.

    • 12 Janvier 2017 à 12h57

      keg dit

      Les régalies changent et la France s’y convertit…
      A quand l’appel aux élections quotidiennes à raison de 5 par journée… François est grand et Valls est son prophète…

      Et dire que les mages nous l’avaient dit que l’anti christ serait vaincu par la bête….
      Et le peuple dans tout cela

      http://wp.me/p4Im0Q-1tN

    • 12 Janvier 2017 à 11h22

      Surbranĉa Birdo dit

      Tout cela est bien inquiétant, d’autant plus que si, parmi les candidats à l’élection présidentielle, j’en cherche un (ou une) qui n’ait pas fait du lèche-babouches, je n’en trouve pas. Si vous en connaissez, signalez-les.

    • 12 Janvier 2017 à 9h15

      Hannibal-lecteur dit

      L’ours, j’aime bien votre dėfinition fort stricte mais fort exacte de la religion musulmane de votre 12/12 du 11/01.
      Outre cet aspect purement religieux, il convient d’y associer la culture générale qui règne en terre musulmane et qui est parfois à l’opposé de la nôtre : la lecture des “Mille et une Niits” est une approche instructive: les moteurs essentiels des individus, étonnants à nos yeux d’occidentaux, sont la terreur et la soumission devant le puissant, jamais la révolte, la révolte ouverte, non, au mieux la ruse et la cautèle. La Défense du faible, la Chevalerie : inconnues.
      Quand pareille mentalité imprègne une population, quoi faire?

      • 12 Janvier 2017 à 10h49

        Mitidja dit

        Ben les foutre TOUS dehors, les harkis et leurs familles mis à part! C’est d’une simplicité enfantine. En 62, la bienpensence de l’époque ne tarissait pas d’éloge sur le FLN qui, en algérie appliquait le système “la valise ou le cercueil”, d’une efficacité absolue : quasiment plus un seul français en six mois à peine….Ce qui était bon pour nous ne serait pas bon pour eux?????

      • 12 Janvier 2017 à 12h46

        ERVEFEL dit

        @Hannibal-lecteur qui dit : “la lecture des “Mille et une Nuits” est une approche instructive: les moteurs essentiels des individus, étonnants à nos yeux d’occidentaux, sont la terreur et la soumission devant le puissant, jamais la révolte, la révolte ouverte, non, au mieux la ruse et la cautèle.”
        Ce qui explique que dans les sociétés/groupements de musulmans c’est toujours la minorité radicalisée qui impose ses lois/coutumes/façons de faire.
        On comprend pourquoi la physionomie des quartiers/banlieues/villes changent.
        Quand on réalise cela on sait aussi qu’un islam modéré en France n’est qu’une pure utopie et qu’on constate d’ailleurs que sur 40 ans l’évolution se fait plutôt vers la radicalité et non vers la modération.
        L’islam modéré n’est qu’une phase de transition (voir cette vidéo :https://www.youtube.com/watch?v=t4fbMOw9N6E ) et d’ailleurs n’existe pas en fait pour un musulman :
        “Il n’y a pas d’islam modéré. L’Islam est l’Islam” Erdogan 

    • 12 Janvier 2017 à 8h40

      L'Ours dit

      ERVEFEL,
      je ne connaissais pas cette video. J’ai regardé le début et attends d’avoir un peu plus de temps pour la regarder à tête reposée.
      Merci.

      • 12 Janvier 2017 à 8h42

        silco dit

        Si vous l’aurez encore sur vos épaules….

    • 12 Janvier 2017 à 0h21

      hmr dit

      À lire cet article sur cet ouvrage portant sur les islamistes en France, c’est à se demander si la France a pleinement conscience de la bombe à retardement sur laquelle elle est assise? Si elle s’imagine pouvoir contrer cette menace de l’islamisme rampant qui la grignote , non pas, par des mesures le moindrement drastiques, politiquement incorrectes,mais, en s’imaginant simplement pouvoir contenir le problème et vivre avec vitam æternam. Reste plus qu’à lui souhaiter bonne chance! Dieu sait qu’elle en aura besoin!

    • 11 Janvier 2017 à 22h38

      marcopes dit

      sur , y a t il encore un pilote dans l’avion?

    • 11 Janvier 2017 à 17h47

      IMHO dit

      parf

    • 11 Janvier 2017 à 17h17

      accenteur dit

      Etre tolérant, doux, pacifique, ouvert, civilisé, poli, intelligent, respectueux des lois…et mourir de connerie.

      On se demande parfois si une brute épaisse ne comprendrait pas mieux la situation de la France – qui a accueilli, ces dernières années, des millions de personnes étrangères à notre langue, lois, us et coutumes – qu’un chercheur à l’EHESS.

      Ces imbéciles heureux, à l’instar du ravi Lebras, nous disent que l’immigration n’a posé aucun problème en France.

      Savez-vous qu’on finirait par devenir grossier tant l’indignation nous gagne.

      • 11 Janvier 2017 à 22h32

        GHMD dit

        En effet, il faut se retenir. Et l’EHESS est en effet sur la sellette. Voyez donc, par les temps qui court, quel genre de conférencier elle a invité à sa conférence Marc Bloch de 2016. On se croirait revenu (ou encore) au début des années 80 !

    • 11 Janvier 2017 à 15h20

      Mitidja dit

      Quant à nous qui continuons de tenter de résister à l’invasion, n’ayons pas peur de nous dire SALAMISTES et de le crier sur les toits!

    • 11 Janvier 2017 à 15h19

      L'Ours dit

      “Les musulmans “discrets” ” ou modérés, etc.
      Je réemploie mon expression qui pour moi résume une terrible réalité:
      A partir du moment où ils se considèrent comme musulmans (et ils peuvent être des gens formidables) ils sont les porteurs sains d’un virus mortel!

      • 11 Janvier 2017 à 19h58

        ERVEFEL dit

        Oui ce sont les musulmans dont parle l’auteur de cette vidéo à la 23’27″ :
        https://www.youtube.com/watch?v=t4fbMOw9N6E
         

      • 12 Janvier 2017 à 7h57

        Hannibal-lecteur dit

        L’ours, votre définition concise et juste fait l’unanimité. Reste à trouver la façon, la façon efficace de tenter de changer ça…
        Une laïcité apaisée?
        Une demande de discrétion ?  

        • 12 Janvier 2017 à 8h46

          silco dit

          Je crains fort que dans ce cas, la laïcité ne sois qu’un pansement sur une jambe de bois

        • 12 Janvier 2017 à 8h52

          Hannibal-lecteur dit

          Craindre n’interdit pas de tenter…

        • 12 Janvier 2017 à 12h59

          ERVEFEL dit

          @Hannibal-lecteur qui dit : “Craindre n’interdit pas de tenter…”
          C’est ce que font les politiques depuis 40 ans : politique de la ville qui a engloutie des milliards, création du CFCM, UOIF, implantations de mosquées et centres culturels islamiques, etc… 
          Résultats : on le connaît : ils ont aggravés le problème en favorisant l’islamisation de la France qui a engendré la radicalité.

    • 11 Janvier 2017 à 15h01

      Prenchere dit

      Si vous ne voulez pas la guerre soyez prêt à y faire face avec détermination. Ce n’est pas eux qui… C’est nous qui devons être déterminés à faire respecter l’état de droit!

      • 11 Janvier 2017 à 22h39

        GHMD dit

        Mais le propre de l’esprit soixante-huitard qui nous gouverne depuis des décennies, c’est de pousser la tolérance jusqu’au déni de toute règle et une seule religion : le laisser-faire. Cette religion finit par se mordre la queue puisqu’il est maintenant question d’imposer le laissez-faire. Dès lors, naissent des injonctions formant des codes qui sont plus que des règles : enfreindre une règle vous expose à une punition. Ignorer un code, s’est s’excommunier. Bref, on rejoint là le comportement des salafistes…

    • 11 Janvier 2017 à 14h49

      ERVEFEL dit

      Il n’existe pas de musulmans “superficiels”, “exclusifs”, “communautarismes”, ” discrets”, ou autres choses, ces qualificatifs ne sont que des états de passage du musulmans en fonction du nombre de musulmans qui sont présents dans la population où ceux-ci vivent.
      Ce qui explique que les musulmans se comportent différemment selon l’immeuble, le quartier, la banlieue ou la ville dans la quelle ils vivent et où leur représentation en % de la population détermine leur comportement, sachant que c’est la minorité la plus radical du lieu qui impose sa loi.
      Avec l’islam rien n’est figé car le but n’est que conquête et tout bon musulman qui respecte sa foi et sa religion se doit de pratiquer le djihad au meilleur niveau possible selon sa représentativité dans la population où il vit.
      Ce qui fait que son comportement est toujours évolutif et qu’en consequence on ne peut le qualifier que temporairement et surtout pas définitivement.
      Cette évolution du comportement est complètement étrangère aux “spécialistes” occidentaux de l’islam qui veulent s’évertuer à classer définitivement les musulmans par catégories.
      Cela est très bien expliqué ici :
      https://www.youtube.com/watch?v=t4fbMOw9N6E

      • 11 Janvier 2017 à 16h30

        edgreened dit

        Je pense, je crois que ce que vous dites est faux car il y a des musulmans, hélas en petit nombre, qui sont capables de résister à l’islamisme bien que baignés en terre d’Islam, Turquie, Tunisie, Maroc, etc…les plus eclairés montrent la voie, ca prendra les morts que ca prendra bordel de merde, mais à la fin il sera possible d’être un très bon musulman, LAÏC!!
        Et pas un apostat comme la sanction menace aujourd’hui .. 

        • 11 Janvier 2017 à 19h53

          ERVEFEL dit

          Vous n’avez pas regarder la vidéo jusqu’au bout car à partir de la 23’27″ il est fait mention des musulmans dont vous parlez et que l’auteur défini comme le”stage 0 du djihad”" et qu’il appelle “complètement naïf sur le djihad”.
          Selon le Coran et les hadiths, il est impossible d’être un “bon musulman,LAÏC!! (sic)” sans être un apostat et donc condamné à mort.
          La seule solution pour ceux qui veulent pratiquer une religion musulmane compatible avec les valeurs et les constitutions de l’occident est de faire un schisme au sein de l’islam comme les protestants l’ont fait avec la religion catholique.
          Cela veut dire pour eux d’entrer en conflit avec le reste des musulmans, soit entrer en guerre de religion, c’est à dire vivre un cauchemar pour qu’un rêve devienne réalité.
          Et, si ce cauchemar aboutit à quelque chose, le résultat dans combien de siècles?  

        • 11 Janvier 2017 à 20h01

          edgreened dit

          @ERVEFEL, Je l’avais vu jusqu’au bout..  Moi j’ai l’espoir que ce soit réglé d’içi…40 ans, à la louche. 

        • 11 Janvier 2017 à 23h43

          ERVEFEL dit

          Oui c’est cela, au vu de l’évolution de la représentation de l’islam en Europe sur ces 40 dernières années, dans 40 ans la plupart des pays d’Europe passeront de Dar al-Harb à Dar al-Islam et la question sera en effet réglée!

      • 12 Janvier 2017 à 9h04

        Hannibal-lecteur dit

        Ervefel, votre remarque est d’une grande pertinence. L’aspect “collectif” du comportement individuel musulman est très important, voire primordial.
        Explication : la pauvreté du contenu conceptuel religieux coranique se compense par une démonstration publique de son adhésion.
        Le musulman ne s’inscrira dans le monde que s’il s’individualise. C’est pas gagné!

        • 12 Janvier 2017 à 18h21

          ERVEFEL dit

          “Le musulman ne s’inscrira dans le monde que s’il s’individualise. C’est pas gagné!” Ce n’est pas ce que dit le Coran et ce que pensent les musulmans qui au contraire pensent que l’islam ne peut que s’inscrire dans le monde que grâce à l’Oumma qui est un concept plus fort que les nations et les individus selon la loi coranique.
          Ce que vous dites c’est ce qu’espère, d’une façon bien utopique, les politiques de la civilisation occidentale qui favorisent l’islamisation de leurs pays en espérant amadouer les musulmans et leurs faire accepter le concept de l’individualité de la foi et de la pratique religieuse tel que nous le vivons en occident.
          Mais tout ceci n’est que pure utopie car contraire aux principes coraniques et on peut mesurer aujourd’hui les dégâts qu’ont engendré la poursuite de cette utopie qui n’a aboutit qu’à l’inverse du résultat recherché.
          Il serait temps d’en prendre conscience et de faire machine arrière avant qu’il ne soit trop tard.  

    • 11 Janvier 2017 à 13h49

      Pyrrhon dit

      Nous ne sommes qu’au début d’un approfondissement de la question, avec la multiplication des études et l’intervention d’observateurs, musulmans eux-mêmes, mais méthodiques. L’utilité de cet enrichissement est évidente.

    • 11 Janvier 2017 à 13h42

      bu2bu dit

      L’Ours: Pas mieux. Et que les branquignols qui ânonnent” les heures les plus sombres de notre histoire” réalisent que nous sommes en train d’y plonger tout droit. La réduction à l’impuissance de l’islam mondial sera le grand combat du 21e siècle.

    • 11 Janvier 2017 à 13h11

      edgreened dit

      Les musulmans “discrets” représentent ils une avant garde en expansion ou une minorité en danger, de la réponse à cette question l’avenir d’une France républicaine laïc ou islamique dépendra.

      • 11 Janvier 2017 à 13h20

        ZOBOFISC dit

        quelle perspicacité !
        C’est sûr que ça aura peu d’incidence sur les prochaines vendanges. 

        • 11 Janvier 2017 à 13h28

          edgreened dit

          Disons que c’est une vraie question, si ce n’est la seule, celle du nombre de ces musulmans discret. Et aussi, dans quel camp nous situons nous, celui du soutien à ceux ci ou celui du soutien aux trois autres camps dont il est question dans cette analyse.
          Bon enfin je retourne me coucher. 

      • 11 Janvier 2017 à 13h56

        ZOBOFISC dit

        Si vous n’êtes pas « salafiste » ou, plus précisément, si vous n’êtes pas un musulman haineux qui voudrait voir disparaître tous les « Français de souche », vous ne pouvez effectivement pas soutenir les « trois autres camps » (dont, personnellement, je ne fais qu’un seul camp).

        Comme il parait difficile d’expulser les 10 millions de Français d’origine musulmane et les dix millions d’immigrés de même religion, il faut bien, effectivement, soutenir l’autre camp, celui du moindre mal. A défaut, c’est la guerre civile ou la soumission.

        Le Français a une grande gueule mais il est pusillanime. Il se soumettra.

         Avez-vous bien dormi ? 

        • 11 Janvier 2017 à 14h48

          edgreened dit

          Je dors sans illusions…

        • 13 Janvier 2017 à 17h08

          ERVEFEL dit

          @ZOBOFISC qui dit : “…,il faut bien, effectivement, soutenir l’autre camp, celui du moindre mal. A défaut, c’est la guerre civile ou la soumission.”
          Soutenir le camp du moindre mal, c’est ce qu’on fait les politiques depuis 40 ans : création du CFCM, accréditation de l’UOIF, constructions et implantations de milliers de mosquées, etc…
          Le résultat : une accélération de l’islamisation de la France et de concert le développement de la radicalisation.
          La suite c’est la guerre civile ET la soumission à la clef selon ce que les politiques décideront sachant qu’ils ont déjà choisi pour l’instant la soumission.

    • 11 Janvier 2017 à 12h12

      L'Ours dit

      Il y a des tribunaux pour la charia en Angleterre.
      L’Europe a baissé pavillon devant une religion idiote, débile, rétrograde et surtout barbare.
      Nos aïeux sont morts pour nous sortir de l’obscurantisme et nous lui avons rouvert les portes.
      Une histoire de fous et de lâches! Et quand je dis:”lâches” je ne pense pas (encore) au défi physique, mais bel et bien à la lâcheté intellectuelle!

      • 16 Janvier 2017 à 5h32

        Laurenthr dit

        exactement…
        Je pense qu’on ne pourra pas éviter une confrontation directe et citoyenne si les politiques continuent de louvoyer.