Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Patrons à l’honneur

Tardi a refusé sa Légion d’Honneur. Par peur d’être en mauvaise compagnie ?

Publié le 09 janvier 2013 à 9:30 dans Politique

Mots-clés : , , ,

jacques tardi legion honneur

Dans l’habituelle promotion de la légion d’honneur du 1er janvier, on aura surtout retenu le nom de Jacques Tardi pour une raison bien simple, c’est qu’il l’a refusée.

Aurélie Filippetti a certainement cru faire plaisir à un des dessinateurs français les plus connus, créateur d’Adèle Blanc-Sec, héroïne féministe de la Belle-Epoque. Après tout, notre ministre de la culture, fille d’un sidérurgiste lorrain sur lequel jadis, elle avait écrit un beau roman, Les derniers jours de la classe ouvrière (Stock) et qui a battu aux dernières législatives le candidat de droite dans la circonscription historique des Wendel, doit être encore persuadée, malgré Florange, qu’elle siège dans un gouvernement de gauche. Mais Jacques Tardi, viscéralement pacifiste et libertaire, s’est aussi beaucoup penché sur le carnage de la guerre de 14 ou encore, avec  Jean Vautrin comme scénariste, sur l’histoire de la Commune dans Le Cri du Peuple. Et Aurélie Filippetti a sans doute sous-estimé ce qu’un artiste comme lui peut vraiment penser de notre monde tel qu’il ne va pas.

Tardi met fin en même temps à la légende consistant à dire qu’il faudrait directement demander la légion d’honneur pour avoir une chance de l’obtenir. Non, en fait, des excellences haut placées peuvent simplement vouloir vous faire plaisir, en jouant sur la fierté qu’il y aurait à recevoir ce plus célèbre des hochets de la vanité, créé par Napoléon 1er. Vous faire plaisir, ou plus subtilement, vous rendre reconnaissants car on sait bien depuis La Rochefoucauld que les consciences les plus pures se laissent parfois dévorer par l’amour-propre.

Avec Tardi, pour le coup, c’est raté : “Je n’ai cessé de brocarder les institutions. Le jour où l’on reconnaîtra les prisonniers de guerre, les fusillés pour l’exemple, ce sera peut-être autre chose”. Tardi est d’ailleurs toujours marié avec Dominique Grange, ancienne chanteur yéyé devenue dans les années 60, l’égérie du mouvement mao et auteure en 69 de ce qui fut l’hymne de la Gauche Prolétarienne, le groupe qui fut le plus violemment engagé dans les années de poudre du gauchisme. D’ailleurs, les paroles de Dominique Grange ne laissaient aucune ambiguïté  et on pense que ce doit pas être le morceau préféré du Medef pas plus que de la ministre Fleur Pellerin qui, d’après ses récentes déclarations, est non seulement chargée de l’économie numérique mais aussi de l’éradication de la lutte des classes dans les PME : « Vous comptez vos profits, on compte nos mutilés/Regardez nous vieillir au rythme des cadences/Patrons regardez nous, c’est la guerre qui commence/ Nous sommes les nouveaux partisans/ Francs-tireurs de la guerre de classe/ Le camp de peuple est notre camp/ Nous sommes les nouveaux partisans »

En revanche, cette même promotion devrait rassurer, voire consoler le monde des affaires et le patronat, si sensible ces temps-ci à la chasse aux riches. Parmi les heureux récipiendaires, on compte ainsi le président de Casino, Jean-Charles Naouri, dont la filiale logistique Eaysidis était en grève à Noël pour les conditions de travail et l’augmentation des salaires. On retrouve aussi le célèbre Pascal Lamy, directeur général de l’OMC et un des principaux théoriciens de l’Europe austéritaire mais qui pourrait bien, à la fin prochaine de son mandat, succéder à Jérôme Cahuzac,  actuel ministre de budget, un peu ennuyé par les rumeurs sur son éventuel compte en Suisse.

On citera également, mais la liste n’est pas close, l’ancien PDG de Renault Louis Schweitzer, qui a laissé il y a quelques années un beau souvenir chez les ouvriers belges en fermant du jour au lendemain Vilvoorde, un important site de production pour des raisons de pure rentabilité financière. Quant aux plus anciens d’entre nous, ils seront heureux de savoir qu’Yvon Gattaz,  patron des patrons à l’époque où le Medef s’appelait encore le CNPF, a été élevé  à la dignité de Grand-Croix.

C’est tout de même étonnant, quand on y songe, qu’aucun d’entre eux, comme Tardi, n’ait refusé d’être décoré par ce gouvernement bolchévique qui déteste tellement les riches et les chasse jusqu’en Russie poutinienne, là où ils peuvent choisir la liberté, de l’autre côté du Mur de la dictature fiscale. En même temps, si on additionne le nombre de licenciements dont tout ce petit monde est responsable directement ou indirectement, c’est peut-être cela le critère décisif pour obtenir le fameux petit ruban rouge.

Ce que semblerait confirmer un autre refus, moins médiatique, qui date de l’été 2012 celui de la chercheuse Annie Thébaud-Mony, spécialiste des cancers professionnels, qui avait écrit à Cécile Duflot pour dénoncer l’«indifférence» qui touche la santé au travail et l’impunité des «crimes industriels». Du coup, on pourrait peut-être suggérer à Tardi, qui vient de publier un album sur son père prisonnier lors de la seconde guerre mondiale, de se rapprocher d’Annie Thébaud-Mony. Ça ferait une belle BD en perspective. Avec plein de taches rouges.

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire aussi

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

61

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 9 Janvier 2013 à 17h49

    Sophie dit

    J’avais loupé la question de Lampiste : “Que pensent les libertariens de ces hochets?”

    Je l’ignore, tout ce que je sais c’est que le savoir-vivre précise qu’une médaille, c’est comme un titre nobiliaire, ça ne se demande pas, ça ne se refuse pas, et l’on en parle le moins possible.

    • 9 Janvier 2013 à 17h50

      Eugène Lampiste dit

      et pourquoi ça ne se refuserait pas ?

  • 9 Janvier 2013 à 17h31

    kravi dit

    @Jérôme :
    C’est peut-être parce que certains, soutenant par ailleurs des critiques radicales de la société tant par l’extrême droite que par l’extrême gauche, se permettent de traiter Israël de pays nazi.
    C’est beaucoup plus que désobligeant, c’est carrément obscène.

  • 9 Janvier 2013 à 17h12

    Alain Briens dit

    Jérôme, dans la liste des sublimes avancées de la société belge, vous avez omis de mentionner l’euthanasie, c’est probablement par distraction…
    Par ailleurs dans votre article, par ailleurs intéressant comme toujours, je relève que c’est pour des raisons “de pure rentabilité financière” que Schweizer a décidé la fermeture de Vilvoorde.
    Je suis rassuré car jusqu’ici, je m’étais toujours demandé si c’était par pure belgophobie (ce qui eut été un comble pour l’ancien président de la HALDE), par pure taquinerie, ou purement et simplement pour s’éclater qu’il avait fermé ce site.

  • 9 Janvier 2013 à 16h57

    Villaterne dit

    Ah misère !!
    Merci Jérôme d’avoir cassé mon plan avec Sophie !!
    Je voulais juste une Chimay et une Chimène !!
    ;-)

    • 9 Janvier 2013 à 17h01

      Jérôme Leroy dit

      Désolé, vraiment. Mais je suis pas loin, je vous en donnerais moi de la Chimay Bleue. La bière, c’est bon quand on allaite…

      • 9 Janvier 2013 à 18h05

        Villaterne dit

        Au comptoir de l’amitié je suis toujours preneur!

  • 9 Janvier 2013 à 16h51

    Sophie dit

    Villaterne est gay et veut faire un mouflet? Bon, ben, pas de Chimay ambrée, dans ce cas, c’est pas recommandé quand on attend un enfant! ;-)

  • 9 Janvier 2013 à 16h26

    Sophie dit

    @ Villaterne

    C’est fou le nombre de Français qui se sentent “un peu belge” depuis l’arrivée triomphale de Normal Premier! ;-)

    Si vous le souhaitez, je vous attendrai à la frontière! Avec une Chimay ambrée, de surcroît!

    • 9 Janvier 2013 à 16h36

      Jérôme Leroy dit

      Vous voulez surement parler des couples gays qui vont y faire un enfant.

      • 9 Janvier 2013 à 16h43

        Eugène Lampiste dit

        Tiens, ça me fait penser que dodo la saumure a demandé la nationalité belge, lui aussi.

  • 9 Janvier 2013 à 16h22

    Sophie dit

    “Vous êtes les Belges à vous toute seule?”

    Non, Jérôme. Je me suis contentée de relayer la question, judicieusement posée par un de mes amis, collègue de Tardi, qui circule beaucoup en Belgique, de FB en FB et de blog en blog.

    Je pouvais?

    Sinon, pour l’infime minorité rattachisto-islamophobe (tu aurais pu ajouter nympho, tant qu’à faire, comme ça j’aurais vraiment été toute seule sur mon créneau) c’est un peu plus complexe. La majorité flamande est séparatisto-islamophobe. Les francophones ont bien plus tendance à s’en foutre, habitués qu’ils sont qu’on ne leur demande pas leur avis, pour cette question comme pour le mariage gay ou la PMA.

    • 9 Janvier 2013 à 16h32

      Jérôme Leroy dit

      Pourtant une bonne manif, comme le 13, ça pourrait le faire.
      Et si tout simplement la Belgique avait été de tout temps, tout simplement plus tolérante? Il y a eu des exilés français en Belgique pour des raisons bien plus nobles que celles du Mordovo-compatible.

  • 9 Janvier 2013 à 16h15

    Sophie dit

    “Tant que Tardi ne demande pas un passeport tchétchène pour échapper à la légion d’honneur, où est le problème ?” Lampiste dixit.

    Et d’ailleurs quand bien même il demanderait un passeport tchétchène, on se demande quel problème cela poserait….

    • 9 Janvier 2013 à 16h16

      Eugène Lampiste dit

      vous avez raison, Kadyrov n’a jamais euthanasié d’éléphants, c’est le signe d’une grande démocratie.

  • 9 Janvier 2013 à 16h08

    kravi dit

    C’est amusant, les trajectoires (rroseselavy38) qui se croisent. Oui, on peut tourner vraiment mal. C’est pourquoi j’approuve sans réserve le commentaire de Nadia.
    Jérôme, que voulez-vous dire avec « pas prêt à accepter le subtil glissement de “bourgeois” à “sioniste” « ?

    • 9 Janvier 2013 à 16h18

      Jérôme Leroy dit

      Que je ne supporte pas, ou de plus en plus difficilement, que certains soupçonnent systématiquement les critiques radicales de la société d’être, par quelle mystérieuse alchimie idéologique, des antisionistes, voire des antisémites. C’est très désobligeant (euphémisme)

      • 12 Janvier 2013 à 13h58

        GPS dit

        Me permettez-vous de vous expliquer, cher camarade, la raison de cette alchimie idéologique ? Un antisioniste étant quelqu’un qui souhaite la disparition de l’Etat d’Israël, qu’il considère comme raciste, colonialiste, et, dans l’ensemble, comme pas gentil, se trouve malheureusement dans une inévitable contiguïté avec le “critique radical de la société” qui partage avec lui la dénonciation du racisme, du colonialisme, etc.
        Quant à la proximité des antisionistes et des antisémites, il est possible qu’elle ne soit pas automatique. Mais elle est tout de même assez fréquente.
        J’ajoute que souhaiter la disparition de l’Etat d’Israël ne me paraît pas un signe d’intelligence, ni d’humanisme (ni de philosémitisme).
         

      • 12 Janvier 2013 à 18h34

        Jérôme Leroy dit

        C’est bien ce que je dis. Si vous croyez que c’est rendre service à Israël en particulier et aux Juifs en général, ce genre de raisonnement par l’absurde?
        Surtout que vous le prenez à l’envers, comme par hasard. C’est à dire en partant de l’antisionisme à la critique radicale et non le contraire, ce qui est pour le moins bizarre intellectuellement.
        Sinon, moi, l’antisionisme, là où j’en ai entendu de lourd, du vrai, du “faux-nez” de l’antisémitisme, c’était jusqu’à une époque très récente chez les idenditaires, que certains trouvent très sympas ici,en oubliant que leur amour récent pour Israël porte-avion de la race blanche dans un océan de bougnoulerie cherche à faire oublier des propos délirants sur la domination américano-sioniste qui voulait mettre à genoux l’Europe.
        Propos que l’on entendait aussi sous une forme à peine atténuée dans le vieux FN.
        Sinon, amusez-vous à voir le nombre de Juifs qui sont à l’origine ou acteurs de premier rang du mouvement communiste international…
        Vous ne m’avez donc rien n’expliquer. Et camarade est réservé à ceux qui ne prennent pas pour potentiellement antisémite toute personne qui porte un discours anticapitaliste, ou même simplement vraiment de gauche.

  • 9 Janvier 2013 à 15h36

    Sophie dit

    Une question que se posent les Belges (qui sont un peu cons, comme chacun sait) :

    “Bon, amis Français, faut quand même nous expliquer à nous idiots pas Français. On pige pas tout. Y a quelques semaines, Gérard Depardieu écrivait : “Je vous rends mon passeport et ma Sécurité sociale, dont je ne me suis jamais servi. Nous n’avons plus la même patrie,(…) Je ne demande pas à être approuvé, je pourrais au moins être respecté.” et vous l’avez tous insulté, traîné dans la boue. Il a osé répondre au premier ministre. “Hou, le mauvais Français, hou l’indigne, le traître à la nation,…”

    Maintenant, Tardi écrit : “Etant farouchement attaché à ma liberté de pensée et de création, je ne veux rien recevoir, ni du pouvoir actuel, ni d’aucun autre pouvoir politique quel qu’il soit. (…) On n’est pas forcément content d’être reconnu par des gens qu’on n’estime pas”. Et là, les réactions (souvent des mêmes) fusent de toute part. C’est l’ovation générale. Wééé, il chie sur l’état, il se torche avec le pouvoir, et pan dans la gueule des ministres, on ne peut que l’approuver… On est fier de lui. On en attendait pas moins. On est comme lui.

    Donc la question, c’est : “Les bons, ils sont du côté des nationalistes qui sont fiers des valeurs de leur beau et sympathique pays, ou du côté des vieux artistes chieurs qui n’en ont rien à branler de tout ça ?” Parce que ici, au nord de Néchin, on a du mal à vous suivre (mais si Tardi veut venir, on l’accueille volontiers).”

    • 9 Janvier 2013 à 15h47

      Villaterne dit

      Décidément ces belges ne comprennent rien à rien !
      Dois être un peu belge moi !

    • 9 Janvier 2013 à 15h48

      Eugène Lampiste dit

      Tant que Tardi ne demande pas un passeport tchétchène pour échapper à la légion d’honneur, où est le problème ?

    • 9 Janvier 2013 à 15h53

      Villaterne dit

      Aucun risque Eugène car les cas Tardi et Depardieu sont quand même différents!
      Pour le premier il s’agissait de donner, dans le second de prendre !

      • 9 Janvier 2013 à 15h58

        Eugène Lampiste dit

        prendre quelque chose qu’il n’avait pas demandé, si j’ai bien compris.

      • 9 Janvier 2013 à 16h20

        nadia comaneci dit

        Alors que Depardieu ne veut pas donner ce qu’on lui demande !
        Les deux cas n’ont effectivement rien en commun. 

    • 9 Janvier 2013 à 16h14

      Jérôme Leroy dit

      C’est un peu compliqué.
      Vous êtes les Belges à vous toute seule?
      Ah, ce pays que la droite adore parce qu’elle accueille les exilés fiscaux mais qui oublie pudiquement de dire, et c’est à tout l’honneur de la Belgique, qu’elle a accordé depuis belle lurette le droit de vote aux étrangers, le mariage gay, la PMA, etc…
      La Belgique à géométrie variable.
      Mais ça ne doit pas déplaire, cette idée surréaliste, au fantôme de Scut, ou à l’entartreur ou a ce fou si sympathique de Bucquoy.
      Si Tardi venait, ce serait surement pour eux, d’ailleurs et pas pour une infime minorité rattachisto-islamophobe.

  • 9 Janvier 2013 à 14h51

    attila dit

    Mon grand-père a fait 14-18: il a de belles médailles-gagnées au feu !! mon père à eu des médailles : il a fait de belles actions !!! j’ai eu des médailles : je n’ai rien fait !!!!……………………s

    • 9 Janvier 2013 à 14h52

      attila dit

      sans commentaires……………enfin si : je suis assis dessus !!!!

  • 9 Janvier 2013 à 13h22

    rroseselavy38 dit

    Cher Jérôme, vous ne devriez pas évoquer avec autant de légèreté ce que fut (et ne fut pas) la GP… J’ai chanté à tue-tête en son temps cette chanson… certains de mes camarades ont tourné (très) mal, vous le savez bien… Je me demande parfois pourquoi sommes nous encore tant indulgents et bienveillants à l’égard du gauchisme en général (je pense à quelques-uns qui, s’ils le pouvaient, feraient encore pêter des bombes sur la gueule des “bourgeois” ou des “sionistes”…

    • 9 Janvier 2013 à 13h37

      Jérôme Leroy dit

      Bonjour Rose C’est la vie.
      La GP aura au moins eu le mérite de refuser la lutte armée et de nous éviter des années de plomb à l’Italienne, non?
      Et puis, si je m’abuse, un de ses fondateurs était Benny Levy, non?
      Parce que je suis prêt à entamer la discussion, mais pas à accepter le subtil glissement de “bourgeois” à “sioniste”.
      Quant à la GP, j’en parle d’autant plus à l’aise. La GP, ce n’était pas franchement la tasse de thé des communistes. Et il se trouve que j’ ai longtemps été ami avec le regretté Frédéric Fajardie (Ronald Moreau de son vrai nom) qui a écrit un livre terrible en 1993, Chronique d’une liquidation politique, toujours d’actualité qui montrait (comme celui de Hocquenghem, lettre à ceux qui sont passés du col Mao au Rotary) comment le maoïsme français a été chez la plupart des chefs le principal fourrier de la nouvelle nomenklatura toujours aux affaires dans la politique, les média et même au…medef.
      Cela dit, on a toujours raison de se révolter et on n’est pas sérieux quand on a dix sept ans.

    • 9 Janvier 2013 à 14h52

      panpan2017 dit

      C’est mal la lutte armée ? :-) 
      Nous sommes arrives au nirvana démocratique donc la seule issue aux problèmes ce sont les urnes ? 
      Nous serons toujours bienveillants à l’égard du “gauchisme” parce que ses questions sont fondamentalement vraies. Les réponses peuvent parfois être malencontreusement fausses.

      • 9 Janvier 2013 à 15h08

        Eugène Lampiste dit

        Si vous aimez la lutte armée, allez donc déclencher la révolution dans ces usines chinoises où les employés sont traités en esclaves.

        Les anciens maoÏstes de la GP apprécieront l’hommage… 

      • 9 Janvier 2013 à 15h13

        nadia comaneci dit

        Je suis assez d’accord avec votre avant dernière phrase. Questions fondamentalement vraies.
        Par contre, dans la dernière phrase, je répèterais l’adverbe. Les réponses du gauchisme sont fondamentalement fausses, et non “malencontreusement”, parce qu’il s’appuie sur des postulats qui sont faux.
        C’est d’ailleurs tout son drame. Poser des questions, et ne jamais y répondre. D’où l’impasse violente et armée, inéluctable. Et elle aussi condamnée à l’echec.
        Parce que c’est une impasse… nous sommes bien d’accord ? Non ? :-) 
        Dur, dur d’être gauchiste.

      • 9 Janvier 2013 à 15h16

        Jérôme Leroy dit

        Cher Panpan

        Tout à fait d’accord. Mais non seulement elles sont fausses, mais elles sont toujours instrumentalisée: “Le terrorisme étatique et le terrorisme gauchistes sont les deux machoires du même piège à cons.”
        Jean-Patrick Manchette, Nada

      • 9 Janvier 2013 à 15h45

        panpan2017 dit

        Fondamentalement :-) d’accord avec vous & Manchette, Leroy.
        Dire que l’empire commence à essayer de nous fourguer des télévisions 3D alors que la politique s’exprime toujours en une seule dimension (même pas 2 ! ). Gauche/droite….  
        Il y a pourtant plein d’espaces au dessus et en dessous qui ne demandent qu’à nous accueillir. 

  • 9 Janvier 2013 à 11h59

    Eugène Lampiste dit

    Qu’en pensent les libertariens, de ces hochets ?

  • 9 Janvier 2013 à 11h55

    Patrick Mandon dit

    À cet hommage, je voudrais associer les noms de Henri Torre, ancien ministre de Georges Pompidou (gouvernement de Pierre Messmer 1973-1974), ancien élu gaulliste de l’Ardèche, qui refusa la Légion d’honneur en 2008, « très noble distinction, […] qu’on a bafouée en nommant n’importe qui ». Et qui réitéra son refus en 2010, précisant qu’il n’accordait plus qu’une confiance limitée au président Sarkozy ! On rappellera que firent de même, en 2009, les journalistes Françoise Fressoz (Le Monde) et Marie-Eve Malouines (France Info), afin d’exercer librement leur métier. En revanche, Mme Voynet s’est précipitée à l’appel de l’ineffable Cécile Duflot, le 14 juillet 2012 pour recevoir son hochet !

  • 9 Janvier 2013 à 11h34

    Marie dit

    J’ai le sentiment que comme pour l’argent les français détestent ceux qui possèdent ce qu’ils n’ont pas!

  • 9 Janvier 2013 à 11h06

    Patrick dit

    Et sur la prochaine liste, il y aura sans doute la présidente de Virgin, Christine Mondollot ?
    Je propose qu’on y ajoute aussi Vladimir Poutine, ému de compassion devant la situation d’un exilé fiscal au point de lui offrir la nationalité russe.

  • 9 Janvier 2013 à 11h05

    Marie dit

    Il a peur d’être aux côtés de Séguy?

  • 9 Janvier 2013 à 11h05

    Marie dit

    “la Légion d’honneur ?

    C’est d’abord un ordre dans la continuité des ordres de chevalerie. Il est constitué par un nombre restreint de personnes civiles et militaires reconnues pour les mérites éminents qu’ils ont acquis au service de la Nation. Telle était la formulation de son créateur Napoléon Bonaparte alors Premier consul. Moi-même, j’ai été décoré en même temps que Georges Séguy, le secrétaire général de la CGT. Actuellement, l’ordre comporte 92 000 membres dont 3 500 nouveaux chevaliers nommés chaque année. Il y a un plafond à 120 000 membres voulu par le général de Gaulle. C’est pour cela qu’a été créé l’ordre national du mérite.”
    ” Généralement, ce sont des personnes qui ont eu des responsabilités, des chefs d’entreprise ou des personnes investies dans la vie sociale”
    “La Légion d’honneur évolue-t-elle ?

    Depuis la présidence de Nicolas Sarkozy, les nominations doivent compter 50 % de femmes. Cinquante personnes peuvent être décorées chaque année dans le cadre de propositions d’initiatives populaires. La Légion d’honneur doit refléter la population française.

    Quel est le parcours d’une demande de Légion d’honneur ?

    Le cheminement se fait par le biais des ministères. De la sous-préfecture à la préfecture puis au ministère. Il y a deux remises chaque année : le 1 er avril et le 14 juillet. Toutes les candidatures sont envoyées à la Grande chancellerie qui en élimine 12 %. Il y a ensuite une enquête sur l’honorabilité de la personne. Alors certains pensent qu’il y a des dérapages, c’est très rare. Il faut se dire qu’un grand sportif ou un artiste de renom honorent le nom de la France à l’étranger. Rappelons que le président de la République est le grand maître de la Légion d’honneur.”
    http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-General-Coignard-La-Legion-d-honneur-reflete-la-population-_14265-avd-20121109-63959629_actuLocale.Htm

    • 9 Janvier 2013 à 11h08

      Patrick dit

      J’ai eu chaud, Marie ! Je croyais, à vous lire que vous étiez décorée… Ce n’est qu’après que j’ai vu les guillemets !

      :-)

      • 9 Janvier 2013 à 11h32

        Marie dit

        ni moi ni ma moitié mais 3 générations de légionnaires chez ma moitié… panpan , vous ne connaissez rien de le LH , vous êtes vous penchez sur les listes? non vous ne voyez que ce qu’on nous pointe du doigt!

    • 9 Janvier 2013 à 11h26

      panpan2017 dit

      Pas la peine d’attendre du Général Coignard qu’il casse la boutique. Il en est un des tenanciers.
      Il suffit de lire la liste des décorés pour réaliser que le grotesque dépasse largement le “très rare”.
      Quant a “refléter la population française”, alors la on nage dans le surréaliste.  

    • 9 Janvier 2013 à 11h45

      panpan2017 dit

      @Marie…  oh mais Maame, tout le monde peut se faire sa propre opinion. Tiens, vous jetez un oeil la-dessus http://www.legiondhonneur.fr/shared/fr/promo/fpromo.html et vous revenez en m’expliquant que ce panel (celui de 2012 qui n’a statistiquement pas de raison de différer des années précédentes) “reflète la population française”. Ou alors c’est que vous ne sortez plus souvent de chez vous.

  • 9 Janvier 2013 à 10h54

    panpan2017 dit

    Bien que pas fana fana des militaires je regrette que beaucoup de nos pères et grand-pères n’aient jamais eu droit a cette Légion d’Honneur, quand la patronne du resto du coin (oui, du coin de la rue de l’Opéra et de la rue Saint François de Paule) se l’est vue refiler par Sarko il y a 2 ans. Et elle ne fait même pas la cuisine ! 
    Napoléon voulait décorer ses savants comme ses soldats, résultat maintenant on décore surtout ses amis. La Légion d’Honneur est surtout devenue une distribution de hochets.
    Aux US les torchons et les serviettes sont moins mélangés, la “Purple Heart”  garde une vraie signification de médaille, bravoure tout ça 

    Cela dit, si il se trouve 50 Causeurs dans le département de Leroy, ils peuvent pétitionner pour proposer son nom a la prochaine tournée de nominations… :-)  

  • 9 Janvier 2013 à 10h06

    Eugène Lampiste dit

    M’enfin, Jérôme, évidemment que Hollande n’est pas bolchévique !
    Depuis que la mode est à la future loi sur l’euthanasie, on nous explique ici qu’il est nazi.

    Et bravo à Tardi.