Ados et manchots, même combat! | Causeur

Ados et manchots, même combat!

Tanguy aux Galápagos

Publié le 30 avril 2017 / Société

Mots-clés : , , , , ,

Crédit photo : DR

Bipèdes et habillés en noir et blanc comme s’ils travaillaient dans une tour de la Défense… pas besoin d’être accro à la chaîne National Geographic pour pressentir que les manchots ont quelque chose d’humain. Grâce aux chercheurs de l’université de Washington, on apprend que cette ressemblance va si loin qu’elle en est presque inquiétante : comme chez les humains, les jeunes adultes manchots tardent de plus en plus à prendre leur autonomie.

Selon l’étude publiée le 13 mars dans The Wilson Journal of Ornithology, une équipe de scientifiques a observé que, contrairement à leurs cousins de l’Antarctique, les pingouins des Galápagos, même déjà couverts de plumes – ce qui signifie pour cette espèce l’âge de l’indépendance –, demandent toujours de la nourriture à leurs géniteurs. Ces derniers essaient d’esquiver mais

[...]

  • causeur.#45.couv.bd

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 104 - Avril 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#45.couv.bd
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 1 Mai 2017 à 11h16

      cathlahm dit

      On peut lire cet article sous un oeil écolo, ou sociétal ou même politique. De toute façon, il n’est pas long, amusant et bien écrit

    • 30 Avril 2017 à 21h34

      Maringo dit

      “On comprend mieux pourquoi les colonies des manchots ressemblent à Nuit debout, et pourquoi nos ados sont souvent un peu manchots”
      Trop drôle!

    • 30 Avril 2017 à 16h58

      Schlemihl dit

      Manchots Pingouins Sphéniscidés Alcidés , tout vous sépare , entre autre jusque à quinze mille kilomètres . Mais ces aimables palmipèdes bicolores ont en commun la bonhomie , un caractère placide , un bon bec , l’amour des discours , une dignité comique et un je ne sais quoi qui évoque les villages d’ un pays européen situé à l’ ouest . On croirait voir Monsieur le Maire le garde champêtre Mademoiselle l’ institutrice et monsieur le curé ainsi que le patron du bistrot ” Au rendez vous des chasseurs et des pêcheurs ” , cette modeste hostellerie juste à côté du marchand de vélos en face du Monument au morts derrière l’ Eglise et l’ Ecole , là ou ça descend vers la poissonneuse Julienne qui coule entre ses ajoncs et ses saules avant de se jeter dans l’ Indre à Courtalon les Mignonnettes après avoir traversé Mouchacout Saint Léger lèz Vergnes et l’ Abricoterie aux Epagnolles .

      en France nous sommes tous un peu palmipèdes . 

    • 30 Avril 2017 à 16h24

      Habemousse dit

      Les Galàpagos dépendent de l’Equateur, un pays sympathique, dirigé par un économiste de gauche, d’où l’assistanat dont bénéficient les pingouins, qui comme chacun le sait sont manchots de naissance, comme Tanguy.

       L’auteur, fûté, n’est pas tombé dans le piège de la tortue des Galàpagos qui, au premier abord, donne l’impression de ne pas en faire une rame, mais qui, à son train de sénateur et la façon dont elle envoie ses petits se faire voir en bord de mer, ne se laisse pas raconter des salades, bien qu’elle en raffole : on peut dire que, contrairement à ce sot de Tanguy, elle en a sous la coquille.