Syrie: le vrai-faux virage de la diplomatie française | Causeur

Syrie: le vrai-faux virage de la diplomatie française

Le Quai d’Orsay n’a pas fait son aggiornamento

Auteur

Hadrien Desuin
Expert en géo-stratégie, sécurité et défense

Publié le 20 novembre 2015 / Monde Politique

Mots-clés : , , ,

hollande poutine russie syrie

L’inflexion présumée de la diplomatie française et son rapprochement avec la coalition russe en Syrie a été hâtivement annoncés par la presse française. Europe 1 dévoile “les coulisses du rapprochement franco-russe”. RFI célèbre “La France et la Russie, la main dans la main.” TF1 et Valeurs Actuelles ont fait le chemin de Damas pour recueillir auprès de Bachar Al-Assad ses impressions sur les attentats. Après les coups de menton de François Hollande, “notre ennemi c’est Daech”, et les revirements de Juppé et Sarkozy, l’union sacrée contre le terrorisme islamiste semblait une évidence. La doctrine “ni Bachar ni Daech a du plomb dans l’aile” conclut L’Opinion. D’autant que Vladimir Poutine, meilleur allié de Damas, a une nouvelle fois tendu la main à la France et commandé à sa flotte de se coordonner rapidement en méditerranée avec le porte-avion Charles-de-Gaulle. Laurent Fabius a fini par admettre à demi-mot que la Russie n’était pas seulement là pour sauver Bachar mais aussi lutter contre Daech. Bref, après les attentats de Paris, le “Russian bashing” n’est plus de saison dans la presse française et le Quai d’Orsay doit s’en accommoder.

Ce vrai-faux virage de la diplomatie française est trompeur à bien des égards. Malgré de sérieuses divergences de vue, la France a toujours maintenu un dialogue avec Moscou. Les sanctions économiques anti-russes consécutives au changement de régime en Ukraine sont toujours d’actualité. L’ambassade de France à Damas est toujours inoccupée. Par conséquent, les services de renseignement français ne peuvent pas coopérer avec leurs homologues syriens. Lesquels ont, semble-t-il, de précieuses indications sur un certain nombre de nos ressortissants partis faire le djihad.

En réalité, Laurent Fabius n’a pas plié. Sa doctrine du « ni Bachar, ni Daech » tient toujours. L’orage est passé, les terroristes venus de Syrie ont massacré mais la diplomatie française reste imperturbable, droite dans ses bottes. Elle maintient mordicus depuis quatre ans que la solution de la crise syrienne passe par le départ du chef de l’État syrien dont la légitimité démocratique n’est pas suffisante pour faire partie de la grande coalition occidentale contre Daech. Mais hormis le départ du président syrien, la coalition occidentale n’a rien d’autre à proposer. L’envoi de troupes occidentales au sol est inenvisageable depuis les fiascos irakien et afghan. Et l’exemple libyen a montré que soutenir des djihadistes n’arrangeait rien non plus.

Les négociations de Vienne se poursuivent donc; chacun des participants ayant des objectifs opposés. Les pays occidentaux cherchent à négocier un hypothétique calendrier de départ du Président Assad. Appel pourtant maintes fois décliné par la diplomatie syrienne et ses alliés russo-iraniens. Les Russes cherchent de leur côté une alternative et de nouveaux partenaires de l’opposition qui soient crédibles pour parler avec Bachar Al-Assad et forcent les Occidentaux à lever le voile sur la vraie nature de leurs alliés “rebelles modérés”. La question est désormais de savoir si Jaïch al Islam et Ahrar Al-Sham sont des partenaires suffisamment présentables. L’Arabie saoudite, qui s’y connait en salafisme, va réunir tout ce beau monde à Riyad pour faire le tri entre les gentils et les mauvais djihadistes. Parmi ceux qui combattent avec Al-Qaïda en Syrie, lesquels sont encore présentables? Les experts saoudiens devraient nous donner une réponse d’ici peu. Si Riyad n’apparaît pas à première vue la mieux placée pour ce travail, les Occidentaux préfèrent sans doute sous-traiter le dialogue avec nos alliés djihadistes. Ça pourrait faire mauvais genre quelques jours après les attentats de Paris.

*Photo: Sipa. Numéro de reportage : AP21802242_000001.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 7 Décembre 2015 à 16h06

      walkyrie dit

      La France a un champion ; des échecs : Hollande. 

    • 27 Novembre 2015 à 11h38

      la pie qui déchante dit

      sur la photo :

      j’ai beaucoup apprécié le discret sourire de Poutine qui à l’air de beaucoup s’amuser …

    • 27 Novembre 2015 à 11h36

      la pie qui déchante dit

      Aux dernières nouvelles , Fabius envisagerait comme possible une alliance avec les forces syriennes loyalistes pour combattre Daesch …

      Vous remarquerez les conditionnels …
      c’est beau la diplomatie ..;

      Au fait savez vous la difference entre une femme du monde et un diplomate ???

      Un diplomate , quand il dit oui , ça veut dire peut-être
      quand il dit peut-être ,ça veut dire non
      et quand il dit non , ce n’est pas un diplomate

      la femme du monde , c’est le contraire :

      quand elle dit non , ça veut dire peut-être
      quand elle dit peut-être ,ça veut dire oui
      et quand elle dit oui , ce n’est pas une femme du monde ..

      Enfin , ça , c’était valable il y a 30 ans ….

    • 26 Novembre 2015 à 11h18

      thierryV dit

      La France vit sur ses acquis . Un peut a crédit quoi .L’arme nucléaire , les traditions de technologie d’armement indépendant . Bref , hérité d’un nationalisme venu du fond des âges (tiens ?). Sans nul doute , la dissolution lente du sentiment culturel français dans un tout multiculturel vat engendrer beaucoup plus de drame que de bienfaits .
      Faut il s’y résoudre et feindre de croire que nous sommes africains ? Beaucoup baissent les bras et d’autres s’énervent au point de faire peur a leur entourage .
      Sans doute le nationalisme est il un sentiment d’auto défense nécessaire . Nous entrons en période cruciale pour notre avenir .Si les politiques savaient ce qu’ils sont entrain de préparer…
      Sainte Russie priez pour nous…

    • 24 Novembre 2015 à 12h16

      jcm dit

      Les turcs dans l’OTAN !

      A virer de l’Otan de toute urgence à l’occasion de l’incident avec les russes.

      Vive les russes et leur parler vrai. C’est bas les masques à toute allure en ce moment. Et Erdogan qui saisit l’OTAN ! ( après tout, vues nos réactions passées, il a raison de tenter sa chance Erdogan, avec nous on ne sait jamais ! )

      On attend Fabius avec impatience pour rire un bon coup maintenant !

      • 24 Novembre 2015 à 14h46

        la pie qui déchante dit

        la Turquie future présidente de la commission des droits de l’homme ???

        Pourquoi pas après tout

        … Et le fils a papa qui plante les casinos de la planète avec des chèques en bois , ministre du budget et de l’économie ???

        Je vois ça très bien …
        Pauvre France , doux pays de mon enfance …

    • 24 Novembre 2015 à 12h14

      Fioretto dit

      La Turquie saisit l’otan pour pouvoir occuper le kurdistan syrien ?

    • 24 Novembre 2015 à 11h50

      MGB dit

      Nous sommes revenus en 1938, au moment des accords de Munich avec HITLER. DAECH, c’est HITLER et “nos” hommes politiques UMPS sont prêts à céder. D’ailleurs, dans leur tête, ils ont déjà cédé.

      Notre beau porte-avion ? Mais c’est la Ligne Maginot ! Croyez-vous qu’il va empêcher d’autres attentats sur le sol métropolitain ?

      Quand l’empire Romain s’est effondré devant une énième invasion, les barbares étaient depuis longtemps dans la place et occupaient de nombreux postes à tous les niveaux. 2015 : 10 millions de musulmans en France (au moins). Ca ne vous parle pas ?

      Le VIVRE ENSEMBLE, c’est surtout : “eh, petit blanc, supporte l’Autre et ferme ta g… !”.

      Voyons voir, pour qui je vais voter ?

    • 24 Novembre 2015 à 6h32

      Cardinal dit

      Il y a une solution simple pour Fabius que quelqu’un devrait lui soumettre : non seulement exiger le départ de el-Assad mais, simultanément, exiger le départ de al-Bagdadi.

    • 23 Novembre 2015 à 23h21

      da85 dit

      IL a l’air fin Hollandouille. Maintenant la Russie est notre amie et les Mistral porte hélicoptères ils sont ou ? les sanctions économiques on les maintient ? puisque l’on fait la guerre ensemble on ne peut continuer
      a chercher a affamer la Russie, surtout que nos paysans trinquent de cette décision imposée comme la première par Obama. Poutine doit doucement rigoler et ne se faire aucune illusion sur la fiabilité de son nouvel associé. Une planche pourrie.

      • 24 Novembre 2015 à 6h30

        salaison dit

        mais…… les socialistes n’ont AUCUN scrupule, et aucune notion du ridicule !

      • 24 Novembre 2015 à 11h51

        MGB dit

        HOLLANDE n’est pas seulement ridicule, c’est un irresponsable.

    • 23 Novembre 2015 à 13h44

      douce France dit

      A netrick: réponse à Poutine et depuis longtemps. Je trouve que celui qui estimait que les brigades El Nosra faisait du bon boulot, devrait être frappé d’indignité nationale et traduit devant une cour martiale.

    • 23 Novembre 2015 à 13h41

      douce France dit

      a nettrick : réponse, à Poutine et depuis longtemps.Je trouve qu clui qui estimait EL nosra fasait du bon bulot devrait être frappé d’indignité nationale et tr

    • 23 Novembre 2015 à 13h35

      netrick dit

      Fabius dit : Il convient d’envisager de combattre Dâêche ( prononcez bien comme lui ! ) avec une certaine vigueur et détermination !
      Poutine dit : On va buter ces salopards jusque dans les chiottes ! 
      En qui faites vous le plus confiance ? 

      • 24 Novembre 2015 à 14h47

        la pie qui déchante dit

        aux chiottes …

        • 24 Novembre 2015 à 14h50

          la pie qui déchante dit

          mais il va falloir tirer la chasse plusieurs fois … tout ne partira pas du premier coup …

    • 23 Novembre 2015 à 12h22

      meylanville dit

      Sa suffisance Fabius n’a plus qu’à rester à quai .
      D’Orsay .
      Un tel dogmatisme et une telle erreur d’appréciation sont impardonnables .
      Quant à Hollande, il vient de prouver une fois de plus qu’il “fluctuat” mais ne “mergitur” pas .
      J’enrage en pensant que de nombreux pays étrangers puissent croire qu’il représente les français .
      Et je pouffe de rire quand j’entends certains commentateurs dire que la politique étrangère de Hollande est la bonne . Il semble ne pas y entendre grand chose, notre “chef de guerre”, pas plus d’ailleurs qu’en politique intérieure . C’est sans doute pour cela qu’on le crédite d’une légère remontée dans les sondages . Désespérant .

    • 23 Novembre 2015 à 11h57

      salaison dit

      tout ça pour ça?…… (pour en arriver là ?….) qui se fait “avoir” en l’occurence ?
      Heureusement que Poutine est là ! (quoi qu’on pense de lui il n’est pas pire que les américains ou que Hollande!) 

    • 23 Novembre 2015 à 11h20

      distrait dit

      Et si c’était Poutine qui avait fait son virage ? tactiquement Daech a certainement fait une erreur en abattant l’Airbus de Metrojet qui a fait plus de victimes que les attentats de Paris.
      Ensuite, Poutine a dû réaliser en le faisant venir à Moscou que Bachar ne sera jamais en mesure de reprendre le contrôle de la Syrie et les Russes ont besoin d’un allié peut-être plus tiède mais stable.
      Quant à Daech, si on n’envisage pas guerre de contact + occupation des territoires sunnites pour que ceux-ci traitent eux mêmes cette metastase + mega plan Marshall. Ce sera dur.
      Rappelons que ‘est à coup de fric que les US sont parvenus a demilitariser le Japon et à denazifier l’Allemagne.

    • 23 Novembre 2015 à 11h19

      salaison dit

      désolant ! que dire de plus en attendant 2017 ?

    • 22 Novembre 2015 à 12h25

      QUIDAM II dit

      Il y a aussi « Les vies secrètes de Dominique de Villepin » Par Anne Vidalie, publié le 28/05/2015 dans l’Express, où l’on apprend notamment qu’  « Il est également très proche de la famille qui gouverne le Qatar, les Al-Thani : “Dominique de Villepin a été le tuteur de Mayassa, la soeur de l’émir, quand elle est venue étudier à Paris. A tel point qu’elle le qualifie de ‘deuxième père’”, rappelle Guy Delbès, qui a longtemps géré les actifs français du fonds souverain du Qatar. » (Source: http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-vies-secretes-de-dominique-de-villepin_1683274.html)