Syrie: Poutine sur les traces de Pharaon | Causeur

Syrie: Poutine sur les traces de Pharaon

Le rêve de l’Etat islamique est de devenir une seconde Assyrie

Auteur

Thomas Flichy de la Neuville
enseigne à Saint-Cyr. Dernier livre: Les grandes migrations ne détruisent que les cités mortes (L’Aube, 2016).

Publié le 29 août 2016 / Histoire Monde

Mots-clés : , , ,

poutine syrie egypte sumer

Vladimir Poutine. Sipa. Reportage n°AP20290930_000002.

Même si la survie de l’Etat islamique s’explique essentiellement par le jeu des puissances régionales, qu’il s’agisse de l’Iran, de la Turquie ou de l’Arabie Saoudite, force est de constater que les limites territoriale de ce proto-Etat peuvent être utilement rapprochée des Empires qui se succédèrent à l’aube de l’histoire au Moyen-Orient.

En premier lieu, la mainmise de l’Iran sur le sud de l’Irak n’est pas sans rappeler l’antique complémentarité entre le foyer de l’Elam, à mi-chemin entre plaine et montagne, et la riche plaine de Mésopotamie dans laquelle fleurit la civilisation de Sumer. Dotée en abondance de naphte et de céréales, Sumer importe des montagnes iraniennes le bois, la pierre et les métaux indispensable à la construction de sa civilisation très avancée. Plus tard, la conquête perse de la Babylonie préservera ce foyer majeur de civilisation et l’incorporera à l’Empire. Les liens actuels entre l’Iran et la partie chiite de l’Irak, s’enracinent par conséquent dans une complémentarité vieille de cinq milliers d’années, la plaine mésopotamienne ayant inventé l’agriculture au moment où le piémont iranien domestiquait moutons et chèvres. Il n’est donc pas négligeable de constater que l’antique territoire de Sumer, partie la plus avancée de la Babylonie, échappe aujourd’hui au contrôle de l’Etat islamique au profit de l’Iran.

Dans sa forme actuelle, le territoire de l’Etat islamique correspond à celui de la civilisation d’Akkad, située plus au nord de Sumer, et qui la supplantera entre le XXIVe et le XXIIe siècles avant Jésus-Christ.
akkad
Le territoire d’Akkad, restreint à la Mésopotamie, n’a jamais réussi à trouver un débouché sur les mers occidentales et il y a fort à parier pour que la chute de l’Etat islamique ressemble à celle de cette civilisation. En revanche, le rêve de l’Etat islamique est de devenir une seconde Assyrie, balayant, depuis le cœur des terres, le rivage syrien et formant un empire étendu au cœur du Moyen-Orient, capable de projeter des forces jusqu’à l’Egypte ou l’Anatolie lointaines. Il est en effet à noter que l’Assyrie, même après avoir été détruite, connut plusieurs renaissances, notamment sous la forme d’un empire néo-assyrien.

assyrie

Si nous déplaçons notre regard plus à l’ouest, il apparaît que les velléités néo-ottomanes de la Turquie, cherchant à déborder des montagnes anatoliennes pour conquérir le piémont syrien, s’enracinent elles aussi dans une histoire très anciennes. L’histoire de l’Empire indo-européen Hittite, qui se construisit au cœur de l’Anatolie avant de mener une offensive éclair contre la Syrie du nord en est un exemple éclatant. Le contrôle d’Alep, représentait alors déjà un enjeu stratégique de premier plan. Pour contrer le danger Hittite, les cités marchandes syriennes s’appuyèrent sur une puissance militaire de premier plan : celle de l’Egypte de Ramsès II dont la contre-offensive militaire préfigura celle de la Russie contemporaine. Après s’être combattus lors de la bataille de Qadesh (1274 av. J-C), Égyptiens et Hittites finirent par trouver un compromis.

hittites

La permanence des complémentarités géopolitiques comme des lignes de fractures pourrait relever de l’effet d’optique si elle n’était corroborée par l’empilement des fortifications sur des micro-territoires circonscrits. Négliger l’archéologie de ces espaces revient par conséquent à s’interdire toute capacité à contrer efficacement l’Etat islamique. Vladimir Poutine, qui l’a bien compris, pourra préparer ses prochaines opérations cartes en mains, tout en fumant tout à son aise les cigares du Pharaon.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 2 Septembre 2016 à 13h47

      beornottobe dit

      le “colonialisme arabo-islamique”…….. (TOUT EST DIT!)

    • 31 Août 2016 à 23h22

      kelenborn dit

      Ah je pense que Poutine va apprécier cet article!!! D’ailleurs pourquoi n’est il pas encore abonné à Causeur
      Nous espérons tous que Thomas Flichy de la Neuville va nous relater dans un prochain article la rencontre de Vlado avec Rhamses et Assurbanipal prévue chez Ponce Pilate!!

    • 31 Août 2016 à 17h09

      beornottobe dit

      ces pays ont tout à gagner, à “apostasier” le Coran, et autres écrits de religionS…… (le “S” majuscule est volontaire!)

    • 31 Août 2016 à 17h06

      beornottobe dit

      est-ce que les Algériens, Marocains, Tunisiens, Lybiens etc…….(mettre au féminin , selon…. (enfin tout le Maghreb)va secouer le joug “Arabe”?

    • 30 Août 2016 à 20h33

      netrick dit

      L’auteur ne nous dit pas si les Kurdes descendent des Mèdes ou des Hittites !

    • 30 Août 2016 à 12h25

      beornottobe dit

      ces pays ne sont pas plus “arabes” que moi, je suis “Pape” !…….

    • 30 Août 2016 à 12h13

      beornottobe dit

      les “arabes” ne sont pas Algériens !….. (ils étaient là avant eux ! bien avant!)
      quand les algériens reprendont-ils leur indépendance ? vis à vis de “”ceux-là” ?
      LES AUTRES PAYS DU MAGHREB AUSSI !!!!!!!!!

      • 30 Août 2016 à 12h24

        beornottobe dit

        par exemple : l’Egypte, la Turquie (oupsss actuellement), la Lybie, la Tunisie? Le Maroc, ….. etc……

      • 31 Août 2016 à 8h32

        RED (From Tex) dit

        En réalité, tous ces gens se considèrent (se revendiquent” “Arabes” alors qu’ils ne le sont pas, tout simplement parce que le mot est devenu un synonyme de “Musulman”.

        Sur d’innombrable sites du Maghreb, on lit “nous les Arabes”, alors que comme vous le dites 80% de la population de ce Maghreb n’est PAS arabe !

        Mais c’est comme ça : l’identification est totale.

      • 31 Août 2016 à 18h34

        beornottobe dit

        ils s’appelaient (entre autres) “berbères”……
        ( Comme au Maroc !)
        en syrie ils s’appelaient “Perses”
        etc etc etc……

    • 30 Août 2016 à 12h09

      beornottobe dit

      …. hum….. peut-être!…. et après ?
      (C’est pas pire que les États unis!…..)

    • 30 Août 2016 à 8h00

      QUIDAM II dit

      Il est toujours intéressant d’interroger « le temps long » pour éclairer le présent…
      Il est notamment très pertinent de rappeler la conquête arabo-musulmane (suivie de la colonisation) des territoires d’Afrique du nord et du Proche-Orient alors peuplés exclusivement de Berbères (païens, juifs et chrétiens), de chrétiens, de Juifs et de Grecs.
      Il est également très pertinent de rappeler l’impérialisme turc ottoman (détenant le califat jusqu’en 1924) qui a dominé le monde arabe et une partie de l’Europe pendant quatre siècles.
      Cependant, remonter jusqu’aux hittites et Sumer est un rien vertigineux, bien que passionnant…

      • 30 Août 2016 à 10h14

        QUIDAM II dit

        Rappelons que l’impérialisme turc ottoman, qui a dominé le monde arabe pendant quatre siècles (sauf le Maroc), a totalement liquidé l’empire byzantin et finit par chasser la quasi-totalité des chrétiens de leurs terres ancestrales.

    • 30 Août 2016 à 1h52

      Angel dit

      Allez Mr Poutine eclatez ces criminels sadiques.
      VVu qu’Obama et Killary ne veulent surtout pas le faire.

    • 29 Août 2016 à 18h03

      Cardinal dit

      Merci pour cet excellent cours d’histoire, mais doit on croire que al-Bagdadi a tout cela en tête ?
      Quand à Poutine devant les pyramides celà fait il de lui le nouveau Sphinx ?

      • 29 Août 2016 à 18h34

        IMHO dit

        Bof ce n’est pas méchant et ça ne mange pas de pain .
        Pour une fois que je suis en humeur de bonté.

        • 31 Août 2016 à 23h28

          kelenborn dit

          Vaut mieux ouais parce qu’en fait la photo a été truquée!! Poutine, sur l’original, est en compagnie de Thierry Roland
          Poutine!!! il n’a rien oublié du KGB!

    • 29 Août 2016 à 17h48

      Pepe de la Luna dit

      Dans la même veine, sans doute plus vrai encore, le parallèle éclairant entre l’OTAN et la Ligue de Délos sous direction athénienne : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2015/07/guerre-du-peloponnese-et-guerre-froide-2-0.html

    • 29 Août 2016 à 17h45

      Pepe de la Luna dit

      Même s’il y a quelques raccourcis historiques et que le sujet aurait pu être creusé un peu plus profondément, cet article est très sympa. Merci à son auteur.