Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Mur des cons : pas de quoi fouetter le SM !

Une belle c…, pas une affaire d’Etat

Publié le 26 avril 2013 à 12:00 dans Politique

Mots-clés : , ,

syndicat magistrature gauche

C’est une polémique dont le syndicat de la magistrature, traditionnellement étiqueté à gauche, se serait volontiers passé. Dans son propre local, un mur sert de catharsis, le « mur des cons » (sic). Y sont apposées les photos d’un certain nombre de personnalités dont on présume qu’elles ont mené la vie dure aux magistrats ou à l’institution. On y retrouve pêle-mêle Nicolas Sarkozy et une bonne partie de ses ministres : Brice Hortefeux (la photo est sobrement légendée « L’homme de Vichy ») Eric Woerth, Nadine Morano, François Baroin, Luc Chatel, etc. Parfois, un autocollant du Front national s’ajoute à la photo. Les journalistes aussi en prennent pour leur grade : Eric Zemmour, Etienne Mougeotte, Yves Thréard ou encore Béatrice Schoenberg. Trainent aussi les portraits de quelques inclassables à l’instar de Guy Sorman, Alain Bauer, Alexandre Adler, Jacques Attali ou encore Alain Minc. Enfin, plus surprenant, la cloison affiche aussi le portrait de parents de victimes. Ainsi peut-on voir Jean-Pierre Escarfail, père de Pascale, une jeune fille violée et tuée par Guy Georges ou le général Philippe Schmitt père de la jeune Anne-Lorraine, sauvagement assassinée dans le RER, un dimanche matin, parce qu’elle refusait de se donner à son agresseur. Disons-le franchement, il est ignoble de les épingler.
Depuis que nos confrères d’Atlantico ont révélé le scoop, bien des voix se sont élevées pour hurler au scandale. Le Front national a évoqué la question d’une dissolution du Syndicat de la magistrature dénonçant une liste qui rappelle « des heures sombres » et qui constitue « une atteinte au principe d’indépendance de la justice ». Le chef de file des députés UMP Christian Jacob s’est fendu d’un courrier au président de la République pour pointer « un manquement grave au principe d’impartialité de la justice » tandis que Bruno Beschizza, secrétaire national de l’UMP, s’est insurgé contre une pratique qui « peut faire craindre la mise en place d’une justice politique ». Pour sa défense, la présidente du SM, Françoise Martres, a qualifié ce mur de « défouloir » et d’action de « potache » indiquant que « ce mur a été fait à une ancienne époque, sous l’ère Sarkozy, où les magistrats étaient attaqués de toutes parts ».
Gardons-nous de crier haro trop vite. Longtemps sacralisée, la justice n’a pas les lettres de noblesse que l’imagerie d’Epinal lui prête si souvent. Car elle est rendue par des humains, trop humains. Ce n’est pas parce qu’ils sont appelés à rendre la justice de manière impartiale et indépendante que les magistrats sont dispensés de penser, que ce soit avec raison ou passion. C’est d’ailleurs toute la symbolique de la robe que revêtent les magistrats lorsqu’il leur revient de juger. Avec elle, ils se départissent des milliers de sentiments qui les animent et se concentrent sur leur unique devoir : dire le droit. Comme l’ouvrier qui se consacre dans une parfaite dévotion à sa tâche mais n’en a pas moins des revendications, on peut prêter bonne foi au juge qui dit le droit et lui reconnaître, en dehors de son office, d’apprécier ou non la politique et ses représentants.
Soyons honnêtes, tous les métiers, toutes les corporations ont leur tête de turc. On ne compte plus les innombrables courriels qui circulent sur l’inanité des fonctionnaires, la paresse des ouvriers, la cruauté du patronat ou le caractère escroc des professions libérales. Les magistrats n’échappent pas à cette règle qui leur est d’ailleurs beaucoup plus restrictive. Le devoir de réserve auquel ils sont assujettis leur interdit en effet toute délibération politique, toute manifestation d’hostilité au principe ou à la forme du gouvernement de la République et toute action concertée de nature à arrêter ou entraver le fonctionnement des juridictions. Ont-ils outrepassé ce devoir ? Manifestement non. Ces invectives ont été affichées dans un local syndical, un lieu privé réservé où les adhérents peuvent librement s’exprimer, avec intelligence ou bêtise, cela leur appartient.
Cela étant dit, cette polémique de surface en cache peut-être une autre. La question, notre confrère Philippe Bilger, lui-même magistrat honoraire, l’avait soulevée il y a sept ans sur son blog : la justice est-elle de gauche ? Mis à part Jack Lang, Manuel Valls et quelques autres, la liste ne noire ne comporte que des personnalités classés à droite. Est-ce à dire que la connerie est réservée à la droite ? Ou alors que le recrutement des magistrats est si bien verrouillé qu’à compétences égales, on préfèrera toujours un postulant progressiste à un candidat réac ?
S’il est une question qui mérite d’être posée, c’est peut-être celle-là. Et alors n’hésitons pas à demander un nouveau choc de moralisation au pouvoir en place. Pour le reste, et comme le résume très bien Christophe Régnard, le président de l’Union syndicale des magistrats (USM), « on est toujours le con de quelqu’un ».

*Photo : Atlantico.fr/BFM.

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire aussi

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

217

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 1 Mai 2013 à 15h31

    Razibus dit

    Le problème ce n’est pas tant l’acte du SM, qu’on peut ranger au rang des imbécillités.

    Comme l’indique Goldnadel, “Ce qu’il y a sur le mur du Syndicat de la Magistrature est bien moins instructif que ce s’y trouve derrière.”

    http://www.atlantico.fr/rdv/semaine-goldnadel/mur-cons-democratie-et-liberte-expression-sont-elles-reservees-ceux-qui-sont-dans-ideologiquement-correct-gilles-william-goldnad-711903.html?page=0,0 

    • 1 Mai 2013 à 15h43

      Enûma Eliš dit

      Comme la muraille de conionios qui enrichissent ce site.
       

  • 30 Avril 2013 à 14h13

    quadpater dit

    À Aramis : il devrait vous apparaître évident que puisque Causeur laisse (pour une raison que j’ignore) le pseudonyme “Eugène Lampiste” insulter, provoquer, faire des HS, flooder et agiter ses grelots en toute impunité, vous n’avez aucune chance de le faire taire.

    • 30 Avril 2013 à 14h19

      Eugène Lampiste dit

      tant que je ne le traite pas de bamboula, rien ne saurait vous choquer, quadpater.

    • 30 Avril 2013 à 14h43

      saintex dit

      En ce qui concerne Causeur, cela paraît évident, c’est le droit de ne pas être d’accord. Gégène remplit parfaitement cette fonction puisqu’il n’est d’accord avec rien. Comme vous le dîtes indirectement, il fait le fou du roi. Qui voudrait que le fou soit condamnée et banni ? Peut-être le roi. Qui voudrait que le fou se taise. Sûrement le roi, mais il n’y a plus de roi.
      Imaginez une file de commentaires allant dans le même sens. Quel ennui, quelle sclérose ! Il existe des sites réservés à l’entre-soi. Mais ce n’est pas le cas de celui de Mme Levy que certaines diversitudes agacent à l’évidence, et que probablement l’uniformité ennuie.
      Gégène fait tourner les rotatives ? Tout au plus tient-il des propos, d’une certaine façon (délibérément obtuse, j’ai bien écrit délibérément) qui font que certains appuie sur le bouton “marche” de la rotative. Et comme la bécane tourne un peu folle, trop vite démarrée sans attendre le pré-chauffage, elle imprime quelques coquilles que Gégène s’empresse de rattraper au bond.
      Tout un chacun a les possibilités de ne pas lui répondre, et/ou de répondre en démontant calmement ses syllogismes et amalgames. Ceci jusqu’à ce que leur parti-pris soit évident au plus grand nombre, et en ayant profité des informations et visions qu’il cache derrière ses saillies.
      Ce que n’a absolument pas fait Aramis, probablement trop impulsif mousquetaire
      À cours d’arguments vous balancez en HS un lien sur Israël et ses bus.” Rien à dire, c’est une bonne base. Son propos est HS et HS. Il peut lui être demandé de faire le lien. Il répondra par une esquive, etc…
      “Méthode vile, classique et éprouvée: taper sur le juif”
      C’est tout faux. Déjà quand on s’énerve on ne maîtrise plus.vile = insulte ; bouffer du rabin = taper sur le juif = amalgame.
      A moins de débarquer ici, il est naïf de penser qu’il laissera passer une telle occasion, non pas d’avoir raison, mais de montrer que l’autre à tort.
      Si quelqu’un veut bouffer du bouffeur de principe et s’enrager, il y a Pierre Robes qui est très bien, très creux, très agressif, très en colère lui-même, très caricatural. Bon, après Gégène va le défendre et devenir son pote. Mais ça au moins c’est marrant.

      • 30 Avril 2013 à 14h48

        Eugène Lampiste dit

        alors que ça, c’est pas du hs, et c’est de l’argument :

        “Il croit se faire passer pour Diogène mais c’est l’almanach Vermot, variante culture administrative. Chez les fonctionnaires territoriaux, l’héritage c’est le clientélisme. Il suffit de lécher le cul du baron local et de peigner la girafe ensuite. C’est pas la Silicone Valley. C’est la culture du ricanement sans avenir.” 

      • 30 Avril 2013 à 15h15

        saintex dit

        La culture du ricanement sans avenir n’est pas de l’argument, mais c’est quand même ta façon de faire.
        Pour le reste, bien sur mon grand, c’est autant HS que tes propos, et même plus parce que plus violent et agressif.
        Et maintenant qu’on sait qui pisse le plus loin, on regarde ses chaussures.

      • 30 Avril 2013 à 15h30

        Eugène Lampiste dit

        ah bon ?

        on peut lire certains tout en gardant son sérieux, ici ?

        mais qui peut croire une fable pareille !!! 

      • 30 Avril 2013 à 16h52

        quadpater dit

        Saintex, mes propos avaient pour objectif de rappeler à Aramis, mais aussi à Marie, Lisa, et d’autres, qu’on ne peut causer (c’est à dire communiquer de façon bilatérale) avec un être qui n’accepte pas les messages entrants. Sens interdit ! Du côté sortant, on trouve principalement des questions et des affirmations non-négociables. Jamais une opinion, jamais rien de perso.
        Pourquoi s’épuiser alors à tenter de tirer quoi que ce soit d’un non-causeur (car à la fois nihiliste, sourd et radoteur) ?

      • 30 Avril 2013 à 18h25

        Eugène Lampiste dit

        Ah merde !!! Me voici coupable du délit de non-opinion !!!

        rassurez-moi, Bobeauf 1er, ce n’est pas un crime antisémite, j’espère ?

        parce que bon, je voudrais pas avoir de problèmes avec thathave et son étroit mousquetaire… 

    • 30 Avril 2013 à 16h15

      Aramis dit

      Eugène Lampiste n’est ni un amuseur ni un clown.
      Il sait parfaitement ce qu’il fait, et – augmentant le nombre de clics bons pour les bandeaux publicitaires -beneficie de l’indulgence de Causeur. C’est le LepenoMelenchon du site
      C’est à dire rien, du vent. 

    • 30 Avril 2013 à 20h40

      eclair dit

      @quadpater
      Par rapport à 1 an et demi c’est light rien de comparable.

      Il y a un an et demi c’était de l’insulte à tire larigo.

      De l’intimidation de causeur. C’était vraiment detestable comme ambiance. Là  au final eugene insulte trés peu. Il tourne en dérision les argguments de chacun certes mais il n’essaie pas d’intimer à l’autre de se taire. 

      Il y a des vas et vient des reflux  

      • 1 Mai 2013 à 13h36

        Eugène Lampiste dit

        m’enfin, cage, vous oubliez que je suis un dangereux antisémite, un “eugoebbels” comme dit bibi.

        d’ailleurs, si cette vieille ganache de bibi nous lit encore, qu’elle sache que je l’emmerde toujours. 

      • 1 Mai 2013 à 13h41

        Eugène Lampiste dit

        pas cage, pardon : eclair

        je m’y perds dans tout ce monde 

  • 30 Avril 2013 à 13h55

    quadpater dit

    À Parick du 30 Avril 2013 à 11h34.

    Tous les nominés du panneau y figurent parce que leurs discours vont à l’encontre des idées du SM. Pour quelle raison serait-il plus choquant d’y trouver Shmitt qu’un autre ?

    • 30 Avril 2013 à 14h37

      Patrick dit

      Je n’ai pas dit que la présence sur ce “mur des cons” des uns est plus choquante que pour les autres. Je ne fais pas de hiérarchie. C’est grave pour tous.
      Ce qui est sûr, c’est que si leurs enfants n’avaient pas été assassinés, ils n’y seraient pas. Ils sont fichés sur ce mur, parce que militants d’une cause certes, mais ils militent en raison de ces assassinats.

  • 30 Avril 2013 à 11h19

    Aramis dit

    @  Eugène Lampiste votre 15h03 du 27 avril
    Je viens de prendre connaissance de votre post du 27 avril
    À cours d’arguments vous balancez en HS un lien sur Israël et ses bus.
    Méthode vile, classique et éprouvée: taper sur le juif. 
    En d’autres temps vous auriez provoqué un pogrom
    Finalement – et ce n’est pas gentil pour Luis-  vous êtes le Beppe Grillo de Causeur.

    • 30 Avril 2013 à 12h15

      Eugène Lampiste dit

      rassurez, aramis, de même que thathave,  vous n’êtes pas le premier con qui traite d’antisémite quiconque critique un juif.

      j’en ai même croisé une belle collection, ici.

      envoyez-moi vos photos, je songe à faire un mur 

    • 30 Avril 2013 à 12h26

      Eugène Lampiste dit

      allez, je vous remets le lien, aramis.

      ne me remerciez pas, ça me fait plaisir 

      http://judaismes.canalblog.com/archives/2012/10/15/25345761.html

      • 30 Avril 2013 à 12h37

        Aramis dit

        Critiquer un juif ne me gêne pas.
        Mais a bout d’arguments et confirmant  le mépris que vous m’inspirez vous sortez une saloperie hors sujet.
        Vous noterez que je ne vous ai pas traite d’antisémite,mais vous le reconnaissez d’emblée.
        Dont acte

      • 30 Avril 2013 à 12h47

        Eugène Lampiste dit

        “Méthode vile, classique et éprouvée: taper sur le juif. En d’autres temps vous auriez provoqué un pogrom.”

        rassurez vous, aramis, vous n’êtes pas le premier con qui ne se rend même pas compte qu’il vient de traiter quelqu’un d’antisémite.

        c’est pavlovien, chez vous. 

  • 30 Avril 2013 à 11h00

    ocean dit

    Stupéfiant ce commentaire,
    des gens ayant le pouvoir de vie ou de mort sur les citoyens gangrénés par leur idéologie,
    dans n’importe quelle démocratie européenne ces juges auraient été mis à pied et une enquête parlementaire aurait été nommée, mais la France est-elle encore une démocratie !!!

  • 30 Avril 2013 à 8h51

    Habemousse dit

    C’est l’arbre qui cache la forêt : derrière ce mur se cachent l’école de la magistrature, l’école du journalisme et l’éducation nationale …
    Ce “défoulement de potaches” révèle l’état d’esprit du personnel en charge de l’enseignement, des bancs de l’école jusqu’à ceux des amphithéatres : la est le coeur du problème, qui empêche tout esprit critique de fonctionner dès le plus jeune âge …

  • 29 Avril 2013 à 18h07

    fumacien dit

    Au fond, je ne comprends pas pourquoi Elisabeth Lévy n’a pas protesté pour discrimination: elle ne figure pas sur le mur des cons….. Est-ce un oubli? … Est-elle une taupe trotskyste révélée “en creux”?????. En réalité je pense qu’elle n’est pas con et que même le SM le reconnaît……

  • 29 Avril 2013 à 17h38

    creuxduloup dit

    Pas une affaire d’Etat, mais un éclairage utile sur la considération que les juges ont pour les victimes, même des crimes les plus odieux..
    Maintenant on fait quoi ? Droit de récuser un juge ? Délit d’outrage à victime ?  

  • 29 Avril 2013 à 12h35

    zelectron dit

    Tout le monde sait que pour exercer certaines professions en France il faut être encarté (je vous laisse deviner) cela concerne EDF, SM, RATP, SNCF, CNRS, le Livre etc…etc je m’arête là car la liste est bien trop longue !
    Ceci est du au pragmatisme (lâcheté pour certains) de de Gaulle qui pour faire rendre les armes (très nombreuses) après la libération a concédé au parti communiste maitre majoritaire des maquis un nombre plus que sensible de postes et de secteurs économiques l’exemple de la spoliation de Renault avec fabrications de fausses pièces à charges étant un des plus tristes exemples (peronne ne s’est demandé à chaque reprise du procès pourquoi 100% des pièces étaient à charge, c’est considérer Louis Renault comme un crétin congénital alors qu’il était d’un intelligence supérieure y compris par rapport à ses accusateurs)

  • 29 Avril 2013 à 12h00

    MONTCLAR dit

    “La justice est-elle de gauche”? Interrogation inepte : le Syndicat de la Magistrature est “classé à gauche” comme disent les journalistes et se revendique ouvertement “de gauche”. Ses prises de position sont donc “de gauche”. Ensuite, chaque citoyen réagit en fonction de ses propres convictions de gauche ou de droite. On ne va tout de même pas exiger qu’en France on puisse revendiquer le droit de réagir sans passion et intelligemment.

  • 28 Avril 2013 à 23h16

    quadpater dit

    Interrogée sur la présence sur ce mur, des deux pères de victimes, Françoise Martres répond : “Ce mur s’attaquait aux idées, pas aux personnes. Ces deux hommes ont défendu des positions que nous combattons : l’un était favorable à la suppression du juge d’instruction, l’autre était membre de l’Institut pour la justice, une association qui milite pour davantage de répression. Jamais nous ne les avons visés en leur qualité de victimes”.

    Et je crois qu’elle dit la vérité. Il ne faut pas que la droite, saisissant opportunément l’occasion qui lui est offerte de taper sur le SM, se rende ridicule par des interprétations outrancières.
    Escarfail et Schmitt mettant en avant leur statut de pères de victimes, c’est comme si Zemmour se plaignait de figurer sur le mur des cons en tant que juif…

    • 28 Avril 2013 à 23h32

      quadpater dit

      Le lien : article dans Atlantico ce jour
      Excusez-moi de cet oubli !

    • 30 Avril 2013 à 11h34

      Patrick dit

      Pas d’accord sur ce coup-là Quadpater !
      On est juif ou on ne l’est pas, en tout cas, on ne choisit pas, on en hérite.
      Par contre, adhérer à une association est un choix personnel que l’on fait en fonction de ses idées et de ses opinions.
      Ce n’est pas la même chose.

  • 28 Avril 2013 à 22h18

    cage dit

    Charia du “camp du bien” sur les “cons”:
    3ème mandat de Mitterrand.
    Président et gouvernement ds le formol.
    Sclérose idéologique.
    Hystérie du Sens.
    Hubris de la moulinade.
    Déteste ton prochain comme ennemi du peuple.
    Voir la gueule “d’intelligents” de l’avant-garde (sur Rue 89) 

    • 29 Avril 2013 à 19h53

      saintex dit

      C’est bien hubris, je ne connaissais pas.
      Vicomte Charles-Hubris de la Moulinade, j’adore.