Au même titre que la DS, le strip-tease, l’abbé Pierre, le steak-frites ou l’affiche électorale, la Série noire aurait pu figurer dans les Mythologies, où Roland Barthes a croqué sur le vif les symboles les plus marquants de la société française de la fin des années 1950. Ces signes familiers à tous prenaient soudain sens et dévoilaient l’esprit d’une époque en décryptant son paysage visuel et sonore, intellectuel et idéologique. La Série noire, collection de polars créée en 1945 au sein des éditions Gallimard, qui fête donc ses 70 ans cette année, est, de fait, une mythologie française de plein droit. À sa grande époque, il aurait été difficile de trouver une famille, toutes classes sociales confondues, qui ne possédât pas quelques livres à la célèbre couverture noire au liseré blanc dont le jansénisme (il ne faut jamais oublier l’ADN très parpaillot de la NRF) contrastait avec les illustrations plus ou moins dénudées et sanglantes des autres collections de l’époque. On les apercevait sur le coin d’une table de nuit, dans la bibliothèque d’une maison de campagne, en pile au pied du lit de l’insomniaque, dans le barda du soldat en permission, voire sous les lambris dorés des beaux quartiers où la grande bourgeoise bovarysait en s’encanaillant avec des détectives qui buvaient trop et la bousculaient agréablement.

Certes, dans le registre de la sobriété, la très respectable collection Le Masque, avec sa couverture jaune et son logo mêlant un masque et une plume, créée avant-guerre, avait le privilège de l’ancienneté. Entre Le Masque, éditeur d’Agatha Christie, et la Série noire, qui popularise James Hadley Chase, il y a la même différence que dans le vieux parallèle scolaire entre Corneille et Racine : Le Masque, c’est l’humanité telle qu’elle devrait être, la Série noire telle qu’elle est.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Jérôme Leroy
Écrivain et rédacteur en chef culture de Causeur. Derniers livres parus: Nager vers la Norvège (Table Ronde, 2019), La Petite Gauloise (Folio Policier, 2019)
Lire la suite