Mes haïkus visuels: Schopenhauer, mariage et pharmacie, whisky, etc. | Causeur

Mes haïkus visuels: Schopenhauer, mariage et pharmacie, whisky, etc.

Auteur

Roland Jaccard

Roland Jaccard
est un psychologue, écrivain, journaliste, critique littéraire, essayiste et éditeur suisse

Publié le 23 octobre 2016 / Politique

Mots-clés : , ,

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 24 Octobre 2016 à 12h01

      isa dit

      Faut arrêter ces vidéos absolument degueulasses qui mettent en présence un vieux et une jeune fille dont l’écart est de 50ans.
      Il y a des limites à la perversité!
      Et ce site qui incite tellement à La Défense de la “faaaaamille”, au droit des “enfants voire des em rions”, pourrait éviter de sortir chaque semaine des vidéos pires que pornos.
      Quant à l’autre degueu tout vieux dégoûtant qui nous raconte sa sexualité de bi centenaire avec sa cousine, comment dire… La nausée. 

    • 24 Octobre 2016 à 10h33

      Patrick Mandon dit

      Je me déplace beaucoup en France. Lorsque je parle de Causeur, on me cite souvent l’exemple des Haïku(s) de Roland. Pas plus tard qu’hier, une jeune femme m’a fait part du plaisir toujours renouvelé, souvent augmenté, que lui procurait leur lecture visuelle. Secrètement, j’ai envié Roland Des Ronces-au-Veaux de satisfaire ainsi une créature aussi plaisante.
      El Jaccardo a créé un genre dans la sphère numérisée. En mobilisant ses vastes ressources culturelles et intellectuelles, sans se départir de sa « manière » à la fois viennoise et germanopratine, bien plus sévère avec lui-même qu’avec les autres, examinant sans aménité mais aussi sans excès de rigueur le genre humain auquel il revendique d’appartenir, il signe chez Causeur une création originale, toute de désenchantement paradoxal. Il y a chez El Jaccardo un « égotiste » stendhalien qui aurait lu Karl Kraus.
      Pour le reste, que le talentueux justicier de l’inexorable peine (appelée aussi la peine capitale) se rassure : l’Enfer le craint, alors qu’au paradis il jouit d’une flatteuse réputation. Les anges, qui s’ennuient parfois, comptent sur lui pour les distraire, ainsi que ses amis, qui l’auront précédé ou qui le suivront : ils reprendront avec lui une délicieuse conversation momentanément interrompue.

      • 24 Octobre 2016 à 10h42

        mogul dit

        Bien dit !
        Je trouve curieuse cette curée anti Jaccard depuis quelque temps. Que les allergiques n’en dégoûtent pas les autres. Et que les néo Maintenon du site calment un peu leur hystérie, elles finiraient vraiment par passer pour des prix de vertu, alors que bon…

        • 24 Octobre 2016 à 11h11

          Patrick Mandon dit

          C’est vrai, Mogul, cela dit, les néo Maintenon pourront toujours tortiller du fondement, faire connaître leurs humeurs d’égouttoir, leurs plaintes acides de délaissées sentimentales, Roland Des Ronces-aux-Veaux ne leur accordera pas un regard. Sa prunelle ne bat que pour sa belle brune.

        • 24 Octobre 2016 à 11h26

          mogul dit

          D’autant que les mêmes ont le cœur qui bat la chamade pour le petit Emmanuel Macron, qui trimbale en guise d’épouse une cougar qui pourrait être sa mère, qui, à ce qu’on dit, le menotte tous les matins au radiateur pour qu’il prenne bien ses chocapic avant d’aller au boulot… Là, par contre, y a pas de problèmes !
          On pourrait discuter des heures sur le puritanisme à géométrie variable des nouvelles ligues de vertu…

    • 24 Octobre 2016 à 9h47

      Hannibal-lecteur dit

      M. Jaccard, vos haïkus visuels, voulez-vous avoir l’obligeance de vous les mettre dans votre aïe cul? et ainsi nous en débarrasser? S’il vous plaît.
      Si vous n’avez pas la capacité de dire ce que vous avez à dire, au lieu de le faire dire par autrui, ce qui est malhonnête, taisez-vous. 

    • 23 Octobre 2016 à 17h08

      isa dit

      Ce vieux degueulasses a 73 ans et cette Marie Cehere 23 ans.
      Les vieux fachos sont à vomir, le vice les torture alors meme qu’ils présentent un corps et un visage méritant la maison de retraite, et cela le plus rapidement possible avant de bousiller la vie de jeunes personnes deja psychologiquement dérangées. 

      • 23 Octobre 2016 à 21h18

        Singe bleu dit

        Oui mais il connaît du monde et a une bonne retraite.

      • 24 Octobre 2016 à 10h44

        mogul dit

        Il y a aussi des vieilles personnes psychologiquement dérangées depuis un moment…