L’émotion politique | Causeur

L’émotion politique

Léa Salamé en mode Karine Le Marchand

Auteur

Ingrid Riocreux

Ingrid Riocreux
est agrégée de lettres et auteur de "La Langue des médias".

Publié le 25 octobre 2016 / Médias Politique

Mots-clés : , ,

salame lemarchand emission politique

Tout le monde n’a pas regardé le premier numéro  d’« Ambition intime », l’émission d’M6 dans laquelle Karine Lemarchand reçoit des personnalités politiques et les interroge sur des sujets non politiques, tels que leur vie affective, leur famille, leurs goûts, leur enfance, etc. Mais tout le monde en a entendu parler et personne n’en ignore le principe, tant celui-ci a suscité de désapprobation.

Une très hypocrite désapprobation

On peut juger cette émission assez nunuche et s’étonner que les participants aient accepté de se prêter à ce jeu. Il fait peu de doute que de nombreuses tractations ont dû avoir lieu avant et après le tournage, les équipes des conseillers en communication des uns et des autres cherchant à contrôler au maximum l’image que ce programme télévisé donnerait de leur candidat. Il est évident, en effet, que les personnalités interrogées ne pouvaient avoir donné leur accord que sous réserve d’avoir un droit de regard sur le résultat. Et trop désireux de donner corps à leur idée d’émission révolutionnaire, les responsables du programme étaient probablement prêts à céder aux nombreuses exigences de leurs invités. Rien ici de bien surprenant.

Lisez la suite de l’article sur le blog d’Ingrid Riocreux.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 29 Octobre 2016 à 21h16

      philippos138 dit

      Je trouve que Fillon a été digne et brillant. Il a montré une stature d’homme d’état. Mais il ne gagnera pas . Madame Salamé en fair ce qu’elle veut c’est des scalps . Ambitieuse et sans convictions. Quant à Monsieur Pujadas je prêcherais l’indulgence. Il y a longtemps qu’il est sur cette chaise et comme les politiques déconnecté des réalités.Dans notre famille il a reçu le petit nom de Playmobil.

    • 29 Octobre 2016 à 14h55

      persee dit

      Je suis resté sidéré l’autre soir devant l’attitude de léa Salamé et D.Pujadas face à F. Fillon . Pourquoi se comporter ainsi , si ce n’est pour plaire à ce qu’ils croient être la majorité du peuple la France du ricanement . Toujours la même vachardise, sous le sourire hypocrite . La confirmation vient au final avec Charline l’humoriste dépourvue d’esprit , le stade juste avant le “coussin pêteur “qu’on rêve d’expulser et on se dit : pourquoi parler de choses si graves et si sérieuses ( l’avenir de nore pays) pour les ridiculiser et les tuer au final . Et les mêmes journalistes vont nous parler doctement “- du déclin de la fonction présidentielle “, qu’ils détruisent avec constance depuis des années. Ah les vaches !

    • 29 Octobre 2016 à 13h17

      Pol&Mic dit

      vzous allez pas me croire!……
      mais c’z'est vrai!

    • 29 Octobre 2016 à 13h16

      Leboulonnais dit

      France2 et ses journalistes cherchent le buzz et ne reculent devant rien ; chaque fois ils sortent de derrière les fagots un “témoin” mal embouché et arrogant qui viendra essayer de déstabiliser l’invité. La dernière émission a opposé FILLON à un excité guadeloupéen, DOMOTA, venu l’insulter, le traiter de raciste et lui couper la parole. La fois d’avant c’était un syndicaliste du même tonneau…
      Bref, Léa SALAMA, David PUJADAS et Karim RISSOULI (le visiteur du soir de HOLLANDE) sont au journalisme ce que la fanfare et au concerto classique.