Romance sans romantisme | Causeur

Romance sans romantisme

Weyergans revient avec un roman d’amour vache

Auteur

Arnaud Le Guern
est écrivain.

Publié le 20 mai 2012 / Culture

Mots-clés : ,

Quand l’air du temps se fait lourd, lire François Weyergans est une échappée. Sa réputation n’est plus à faire : paresseux, dilettante, adepte de Jean-Luc Delarue, toujours en retard. Sept ans après Trois jours chez ma mère, prix Goncourt 2005, Royal Romance, une histoire d’amour triste, de flâneries, de spleen et d’humour léger comme un entrechat de ballerine, vient pourtant d’arriver.

[...]

François Weyergans, Royal Romance, Julliard, 2012.



  • Une_Causeur46

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 46 - Avril 2012

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    Une_Causeur46
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 24 Mai 2012 à 20h19

      elguerno dit

      Cher Ornoto.be (joli pseudo),
      En quatre lignes, vous parlez trop d’argent.
      Il n’y a, pour le coup, pas d’escroc : juste un ornoto qui a tort de pleurnicher sur le prix du livre.
      Vous voulez peut-être que l’éditeur vous rembourse ou le déduire de vos impôts ?
      Quant au niveau de l’article, j’attends avec impatience de lire les vôtres, pour peu que vous sachiez nous offrir autre chose que vos relevés de compte.
      ALG

    • 24 Mai 2012 à 19h56

      ornoto.be dit

      Il y avait longtemps que je n’avais lu un article aussi nase. Causeur attention au niveau ! Ce Monsieur m’a escroqué de 19 € pour avoir cru en lui pour “Trois jours chez ma mère”. Rien, du vent, du sperme, de la décrépitude !

    • 20 Mai 2012 à 16h48

      Dio Gêne dit

      Je connaissais pas mais ça donne envie, surtout l’hôtel.