Allemagne : des réfugiés chrétiens persécutés par des musulmans | Causeur

Allemagne : des réfugiés chrétiens persécutés par des musulmans

«Là où nous sommes règne la charia»

Auteur

Caroline Bruneau
est journaliste.

Publié le 30 septembre 2015 / Politique Religion

Mots-clés : , , , ,

Allemagne réfugiés chrétiens musulmans

Les premières répliques du séisme migratoire qui secoue actuellement l’Europe se font sentir. Et on peine à y croire. Des réfugiés fuient aujourd’hui l’Allemagne, pour échapper aux mêmes persécutions que celles qui les avaient poussés à quitter leur pays d’origine.

En Bavière, en Saxe ou dans le Brandebourg, les témoignages s’accumulent. De nombreux réfugiés chrétiens en provenance de Syrie, d’Irak ou du Kurdistan subissent intimidations et agressions de la part de réfugiés musulmans. Dans plusieurs centres d’accueil mis en place par les autorités locales, la charia s’applique et les chrétiens – minoritaires – sont victimes de brimades.

Le pasteur luthérien de l’église de la Trinité de Berlin-Steglitz (sud de Berlin) Gottfried Martens témoigne de la situation très précaire des chrétiens dans l’édition dominicale du quotidien berlinois Die Welt du 27 septembre : « Les musulmans très croyants répandent dans les foyers l’idée suivante : là où nous sommes règne la charia. » Et ceux qui souffrent le plus sont les musulmans convertis au christianisme : « Ceux-là ont 100% de chance d’être agressés », précise le pasteur.

La situation n’est pas récente : l’hebdomadaire Die Zeit s’est lui aussi fait l’écho d’agressions et d’une ambiance délétère dans les foyers de réfugiés dès juillet 2014. Voilà plus d’un an, donc, que les autorités allemandes sont conscientes des dangers qui menacent les réfugiés chrétiens. « Il y a une ambiance d’intimidation et d’hostilité envers les chrétiens », explique le prêtre maronite de Francfort Gaby Magea. L’accès aux cuisines communes est restreint pour les chrétiens, traités de « porcs » par certains musulmans, et leurs enfants sont agressés.

La solution proposée par les autorités locales ? Une ségrégation des réfugiés selon leur religion, y compris entre musulmans chiites et sunnites, qui ont importé pour certains leurs conflits sur le sol allemand. Outre-Rhin, des voix s’y opposent, au nom justement de l’asile, et prônent la distribution d’une charte fondamentale des valeurs allemandes, telles que l’égalité entre les hommes et les femmes, la liberté d’opinion ou de religion. Mais sans beaucoup d’espoir que les migrants y adhèrent, comme l’explique dans le quotidien berlinois Max Klingberg, qui travaille depuis 15 ans pour la Société internationale des droits de l’homme : « La situation va empirer, prévient-il. Les agressions sont le plus souvent le fait des Pakistanais et des Afghans, ils sont encore plus islamistes que les Syriens. » Pour lui, l’aveuglement n’est plus de mise : « Il faut arrêter de croire que tous les réfugiés sont des défenseurs des droits de l’homme. Parmi ceux qui arrivent, une portion non négligeable a des croyances d’une intensité équivalente à celle des frères musulmans. » Rien d’étonnant à ce que les témoignages recueillis en Allemagne, au sein même de foyers de réfugiés, se rapprochent de propos tenus par l’Etat islamique.

Les foyers sont désormais devenus des lieux de violence religieuse, et l’Allemagne ne peut plus l’ignorer. A Suhl, en Thuringe (centre du pays), une cinquantaine de demandeurs d’asile sunnites ont organisé ce que le mensuel bavarois Bayern Kurier (édité par le parti conservateur CSU) décrit comme « une chasse à l’homme » contre un Afghan qui avait déchiré des pages du Coran. Dix-sept personnes, donc six policiers, ont été blessées dans l’émeute qu’ils ont provoquée. L’hebdomadaire de gauche Der Spiegel, qui a consacré à cette émeute un article sur son site web, n’a pour sa part pas indiqué la raison de cette flambée de violence.

S’agit-il pour le journal d’entretenir encore un peu l’illusion, alors que l’Allemagne attend désormais près d’1 million de réfugiés d’ici la fin de l’année ? Sur les six premiers mois de 2015, 20% seulement étaient Syriens, 5,2% Irakiens, les autres provenant surtout du Kosovo et d’Albanie (17 et 13%). En 2014, le pays à accueilli deux fois et demi plus de musulmans que de chrétiens. Ces derniers ont donc été rattrapés par la peur. En Allemagne, ils sont de plus en plus nombreux à réclamer d’être hébergés au sein des églises locales. Mais pour certains, l’aide arrive trop tard. Une famille de chrétiens d’Irak a préféré rentrer à Mossoul : des islamistes présents dans leur foyer, à Geissen, les avaient menacés de les tuer et de « boire leur sang » s’ils ne partaient pas, rapporte Die Welt. Et ce départ est sans retour : tout réfugié qui quitte le pays doit s’engager à ne pas demander l’asile une deuxième fois.

*Photo : SIPA. AP21788852_000006

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 4 Octobre 2015 à 0h46

      Tartuffe dit

      Ce site web est consternant!! Pure propagande, qui donne à lire ce que ses lecteurs intolérants viennent chercher… Pour conclure que ces familles d’innocents sont aussi barbares que ces fous de Daech qu’ils fuient… On n’est pas à une contradiction près. Il suffit d’un fait divers (et j’imagine que sur des millions de gens qui se côtoient dans la promiscuité et tous à bout de nerf, il y en a bien un ou deux) pour que vous condamniez tous ces pauvres gens. Vous êtes minables. Ce sont des êtres humains comme vous. Ils rient, ils pleurent. Ils souffrent. Ce sont des enfants, des parents, des frères, des soeurs. Ils veulent vivre tout simplement.

      • 4 Octobre 2015 à 13h56

        Azty dit

        Cher Mr Tartuffe, si vous préférez un son de cloche nettement plus ancré à gauche, je vous suggère ce post de Marcel Sel qui raconte à peu près la même chose:  http://blog.marcelsel.com/2015/09/28/des-refugies-importent-leurs-haines-le-vrai-defi-laisse-en-friche/

    • 3 Octobre 2015 à 18h58

      salaison dit

      Vous voyez bien que c’est une guerre de religions en fait !!!!

    • 3 Octobre 2015 à 14h19

      salaison dit

      ah !…… ces “amalgames” 
      que de dégâts font-ils sous le COUVERT du P.S et des socilistes en général (car ils sont loin d’être tous d’accord!) 

    • 3 Octobre 2015 à 10h19

      RAMUNCHO dit

      Ceux qui sont réellement des réfugiés sont les chrétiens qui fuient la vie d’enfer que leur imposent les musulmans radicaux .

    • 3 Octobre 2015 à 0h46

      LL dit

      L’islam modéré est un oxymore.

    • 2 Octobre 2015 à 21h25

      salaison dit

      bof…. c’est même pas vrai (disent les socialistes)

    • 2 Octobre 2015 à 15h37

      thierryV dit

      Il n’y a pas de musulmans modérés , il y des musulmans silencieux . Bien sur que la vie de tous les jours en fait des citoyens lambda . Bien sur que beaucoup se trouvent bien là ou ils sont .Ils y en a même qui aiment leur pays d’adoption . Le problème c’est le terreau et les “possibilités” rampantes ou latentes , une sorte de porosité dont on ne sait jamais ou elle va se concrétiser . Il ne doit pas y avoir plus de 1 ou 2% de cette culture dans un pays du nord . Au delà , le problème du nombre deviendra insoluble a moyen ou long terme .

    • 1 Octobre 2015 à 23h33

      aregundis dit

      Bonsoir. Arte a confirmé au 19.45, ce jour. Tout ça est consternant. Mais il fallait bien s’y attendre, non ? Je disais récemment dans Causeur que rien ne distingue un musulman « modéré » d’un autre qui ne le serait pas. Ils se ressemblent comme des frères. (« krouya », en arabe), kif-kif bourricots. Ils sont tous les mêmes à trimballer depuis quatorze siècle les croyances et mœurs les plus rétrogrades qui se peuvent imaginer. De Gaulle avait raison.
      Le problème, c’est que l’Europe est drivée par des gens de qualité qui devant le danger se comportent comme autrefois Daladier et Chamberlain, et droit-de-l’hommistes, au surplus. Les évêques appellent à la construction de mosquées. C’est qu’ils craignent de ne pas paraître assez progressistes aux yeux des faiseurs d’opinion accrédités. Même le pape se croit obligé d’en rajouter sur le chapitre, appliquant à la lettre les préceptes bibliques : « J’ai eu faim… J’ai eu soif… j’étais nu… Étranger, vous ne m’avez pas recueilli. Malade et prisonnier, vous ne m’avez pas visité… ». (Mt 25). Impressionnant. Mais il faut peut-être replacer les choses dans le contexte de la Palestine juive sous occupation romaine, il y a deux mille ans. Et celui d’un peuple qui souffrit la déportation à Babylone. L’Évangéliste s’inspire de la tradition d’hospitalité multiséculaire dans le monde sémitique. L’étranger, c’est l’homme de passage, peut-être une famille, mais pas un million de transfuges parmi lesquels se dissimulent quelques centaines d’égorgeurs patentés.

      C’est là que les choses deviennent incompréhensibles à l’opinion publique qui se voit imposée – au nom des grands principes – une politique dont tout laisse prévoir qu’elle sera fatale à la conception que nous avons de la civilisation. Et dire qu’il m’aura fallu atteindre les 80 berges pour voir mon pays assiégé et menacé d’invasion une seconde fois.
      Il faudra bien se résoudre à nettoyer les écuries d’Augias, si ce pays veut survivre. Moi, je ne vois personne capable de secouer l’apathie générale, la lâcheté collective. Tous sont contaminés par une conception complètement dévoyée des droits de l’homme devenue une farce de la bonne conscience universelle. Et Vladimir Poutine le trop commode exutoire des indignations permises.

      • 2 Octobre 2015 à 9h28

        Hannibal-lecteur dit

        Tout-à-fait d’accord avec vous, Aregundis, et j’ajouterai qu’il n’y a pas que leur religion qui s’oppose aux droits de l’homme chez ces gens-là, il y a leur culture. La culture de la soumission complète au pouvoir en place, quelque soient ses aberrations, contre lesquelles on essaie de se prémunir par la ruse ou la dissimulation, au mieux par l’astuce, jamais par le courage ou la révolte. Le faible est faible par la volonté d’Allah et taper sur plus faible que soi revient à faire la volonté d’Allah! Taper sur plus fort que soit est une stupidité qui ne viendrait à l’esprit d’aucun homme sensé….

        • 2 Octobre 2015 à 15h49

          thierryV dit

          en effet , nous avons un point de comparaison évident avec le comportement pacifiste de l’entre deux guerres . pour d’autres raisons on criait plus jamais ça .
          Après 1000 ans d’affrontements religieux , on demande a des peuples de s’écraser malgré le fait qu’on vienne égorger et tuer sur son propre sol et avec des complicités intolérables.
          De plus ces crimes se font au nom de principes religieux rétrogrades et plus ou moins approuvés dans les rangs silencieux .
          Et c’est nous qui sommes montrés du doigt !

          L’incroyable l’acheté de nos dirigeants consiste a parer ce discourt avec un distingo vide de sens entre les fous et les modérés . Et d’où viennent merah ? et d’où viennent Couachi ?
          Et quand bien même ! est ce notre droit de ne pas vouloir de religion musulmane puissante chez nous ? Autant le dire et même le voter .

      • 3 Octobre 2015 à 11h29

        cosita dit

        Bonjour, Je veux vous remercier pour votre texte auquel je souscris totalement; je ne peux m’empêcher de craindre un proche avenir douloureux; et ne comprend pas le silence coupable de l’exécutif.Vous faites montre d’une culture qui fait souvent défaut à tous les donneurs de leçons !  Je souhaite que nous puissions manifester d’une façon ou d’une autre; je suis  prête à me joindre à qui organisera une manifestation. Sinon la Chrétienté est condamnée à mort. Merci.

        • 3 Octobre 2015 à 21h59

          solitude dit

          je suis prête à me joindre à qui organisera une manifestation”

          allez donc voir sur résistance républicaine

    • 1 Octobre 2015 à 22h31

      Jihème dit

      Il ne devrait pas y avoir à discuter. Tous les immigrés qui tendent à reproduire dans le pays européen d’accueil les comportements fanatiques et intolérants qu’ils avaient dans leur pays d’origine doivent être immédiatement expulsés hors d’Europe et renvoyés à leur point de départ – ou offerts à l’Arabie saoudite qui milite pour de tels comportements.

    • 1 Octobre 2015 à 22h05

      maxou dit

      rien d’étonnant
       

    • 1 Octobre 2015 à 21h53

      Schiczu dit

      fake, fake, fake, fake.

    • 1 Octobre 2015 à 19h14

      ENDYMION dit

      Il n’y a pas d’islam modéré.
      En islam, on considère que tout homme est naturellement musulman. Il n’y a donc pas de conversion à l’islam mais retour à l’état normal.
      Difficile de discuter dans ces conditions.

      • 2 Octobre 2015 à 5h47

        salaison dit

        euh…. ça veut dire QUOI : “discuter”….?

    • 1 Octobre 2015 à 17h47

      Thomas dit

      CQFD. Rien à rajouter.