Quelques secondes après la défaite contre l’Italie, l’envoyé spécial de Causeur.fr alpaguait Raymond Domenech (aka Raymond-la-Science) dans les couloirs du KriegGrossMalher Stadium, pour une interview aussi exclusive qu’imaginaire[1. Imaginaire ? Merci tout de même à M6, lequipe.fr et liberation.fr dont la (presque) totalité des propos de Raymond Domenech sont tirés. A côté des buts, hélas.].

Causeur : Raymond, la défaite est ce soir sans appel, et vive est la déception…
Domenech (béat) : J’aime Estelle…
Causeur : Certes. Mais quel match calamiteux, tout de même !
Domenech (catégorique) : La seule chose à laquelle je pense désormais, c’est à me marier avec Estelle. Je demande sa main… Dans ces moments là, on a besoin des gens proches. Et là, j’ai besoin d’elle.
Causeur : On me signale dans l’oreillette qu’elle vient d’ouvrir son magazine sur M6 par cette question : « Faut-il virer le sélectionneur ?  »
Domenech (grand seigneur) : Je ne fais pas de politique…
Causeur : Votre demande en mariage, en ce soir d’affliction patriotique, n’est-elle pas… déplacée ?
Domenech (extatique) : Pardonnez-moi. Pardonnez-moi d’avoir eu un moment d’humanité quand il aurait fallu rester froid, professionnel. J’ai eu une… lueur.
Causeur : Amen. Revenons à l’Euro : c’est fini…
Domenech (outré) : Pas du tout ! Il reste encore des matches, et moi, je compte bien tous les regarder !
Causeur : Le bilan, pour les Bleus, est catastrophique, n’est-il pas ?
Domenech (rêveur) : C’est vrai, soyons francs, soyons directs : tout n’a pas complètement fonctionné.
Causeur : On évoque une ambiance détestable dans le groupe…
Domenech (indigné) : Mais je…
Patrick Viera (qui passe en béquilles) : Diafoirus !
Domenech (imperturbable) : Je vais vous…
Patrice Evra (les dents serrés) : Mytho !
Domenech : Je vais vous dire…
Franck Ribéry (depuis sa civière) : Nadinemouk !
Domenech : L’ambiance était bonne…
Thierry Henry (crachant) : Loser…
Domenech : Trop bonne peut-être ?
Causeur : Comment en sommes-nous arrivés là ?
Domenech : Je ne comprends pas. J’avais fait le thème astral de l’équipe. Pluton, à l’influence si néfaste, était hors-jeu, et Vénus….
Causeur : Raymond…
Domenech : L’équipe était bonne, la tactique était bonne : différents facteurs ont, bien malgré nous, différé la victoire. Mais en 2010, nous serons prêts pour la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Je vous emmènerai vers d’autres victoires ![2. Propos également attribués à Ségolène Royale, ex-attaquante de Hollande.]
Causeur : Serez-vous seulement encore sélectionneur à la rentrée ?
Domenech : Houla ! Pas de politique ! Je n’entre pas dans ces combines… J’ai un bon groupe, toute sa confiance… (Karim Benzema, qui passe l’air de rien, tente soudainement un coup de boule). Tout roule, seuls les journalistes, ces charognards, jouissent de la critique pour la critique…
Causeur : Vous n’êtes donc ni responsable ni…
Domenech (martial): Je hais la langue de bois, tenez-le vous pour dit. On n’a pas tout à fait atteint nos objectifs, c’est vrai. Mais ne pinaillons pas : les bases sont là. L’avenir est à nous !
Causeur : J’insiste : la Fédération va-t-elle vous virer ?
Domenech (philosophe): Je ne dis ni oui, ni non, je ne réponds pas à cette question. Il peut m’arriver de faire de la langue de bois. Là, ce n’est pas ça. Je ne réponds pas. Moi je dis que cette équipe a un avenir, des capacités, que cet Euro était une expérience intéressante pour une jeune génération et je n’ai plus rien à dire là-dessus. Mon sort personnel n’a pour moi aucun intérêt ! Pensez un peu au sport, bordel, à sa beauté ! Vous parlez d’échec. C’est votre droit. Moi, je rappelle juste que j’ai un contrat en béton jusqu’à 2010 et un cabinet d’avocats anglo-saxons derrière moi. C’est grand, non ?
Causeur : Quant à l’Italie…
Domenech (les yeux frits): Ah ! Ouais… Je pense y amener Estelle en voyage de noces : Palerme, Venise, Barcelone…
Causeur : Barcelone, c’est en Espagne.
Domenech (chagriné): Putain, vous êtes vachement négatif ! Y faut toujours voir tout en noir pour avoir sa carte de presse ou quoi ?
Causeur : Non, mais…
Domenech (complice) : Et puis, l’Espagne, on a largement les moyens de les battre.
Causeur : Raymond, on est é-li-mi-né.
Domenech (sardonique) : Détail !
Causeur : Plusieurs joueurs annoncent ce soir leur retraite. Ainsi Thuram…
Domenech (à ses assistants) : Estelle a téléphoné ? Non ? Etrange…
Causeur : Admettez-vous oui ou non que nous avons pris une raclée à l’Euro ?
Domenech (triomphant) : Impossible : la Commission de Bruxelles interdit désormais cette pratique d’un autre âge !
Causeur : Encore une fois : les dirigeants de la Fédération vous maintiendront-ils en place ?
Domenech (air entendu) : Oh ! vous savez, le propre des dirigeants, c’est la langue de bois et la déconnexion de la réalité… Moi, je suis un technicien, je m’en tiens aux faits. Tout va bien, général Gamelin !
Causeur : Pardon !?
Domenech (à un vigile helvète) : Estelle, ma douce ?
Causeur : C’était, en exclusivité et à chaud, la réaction de Raymond Domenech…
Domenech (attaqué à coup d’extincteur par Willy Sagniol, à l’entrée du vestiaire) : L’amour est enfant de…

Lire la suite