Le service civique des seniors? Excellente idée! | Causeur

Le service civique des seniors? Excellente idée!

Éloge de Rama Yade

Auteur

Jérôme Leroy

Jérôme Leroy
est écrivain.

Publié le 06 mars 2015 / Politique

Mots-clés : , ,

service civique yade

Pauvre Rama Yade! Elle vient d’apprendre à ses dépens qu’il vaut mieux ne pas avoir d’idées en politique, si on veut un peu durer. Ou alors, comme Sarkozy en début de semaine ou Macron les semaines d’avant, pour avoir l’air sérieux, il faut se contenter comme l’a dit fort justement Cécile Duflot à propos de la loi Macron, justement, d’aller puiser dans la « vieille boite à outils thatchérienne des années 80 ». On ne fera pas l’injure à notre personnel politique et médiatique de penser que la violence et le mépris de ses réactions sont proportionnels au fait que Rama Yade soit jeune, belle, intelligente, ambitieuse et Noire. Mais qu’a donc proposé celle qui fut secrétaire d’Etat  aux droits de l’homme de Sarkozy, et légèrement échaudée par l’expérience quand elle s’aperçut qu’elle était le gadget cool d’une droite dure? Tout simplement un service civique pour les seniors.

Les seniors, il faut bien sûr entendre les vieux et les personnes âgées. Même Yves Jégo, le charismatique Yves Jégo de l’UDI, le parti de Rama, a trouvé par tweet l’idée « saugrenue ». On se demande si Rama va s’en remettre: après avoir perdu la course à la présidence de la formation centriste au profit du non moins charismatique Jean-Christophe Lagarde qui a l’avantage d’être un homme, Rama se retrouve « saugrenue ».

Et pourtant, ce service civique pour les seniors est-il aussi « saugrenu » ? On peut quand même y réfléchir. D’abord, pour commencer, il existe déjà sans être formalisé. Dans une société où les trentenaires vivent en coloc, où entre la précarité généralisée, les temps partiels imposés, les horaires flexibles et bientôt le travail le dimanche, heureusement qu’ils sont là, les vieux, pour maintenir en état de survie leurs propres enfants. Entendons les vieux altruistes avec le sens de la famille, ce qui ne va pas de soi car Mai 68 et l’hédonisme libertaire-consumériste étant passés par là, les vieux aujourd’hui sont les derniers riches et, en plus, ils sont en bonne santé. Alors plutôt que d’aller garder les chiares pisseux et morveux de leurs enfants qui vont vendre des voitures dans les zones commerciales ouvertes au minimum douze dimanches par an, ils peuvent préférer le trekking en Laponie ou les croisières organisées par des hebdos libéraux de centre gauche à 4000 euros la semaine où des économistes médiatiques de garde viendront leur expliquer, alors qu’on approche de Trieste, à quel point il est moderne et nécessaire de procéder à des réformes de structure, comme la retraite à soixante-dix ans alors qu’eux profitent à taux plein de la répartition depuis parfois vingt ans. Mais bon, heureusement, les papies et mamies gâteaux existent encore et n’hésitent pas à se dévouer pour aider une génération sacrifiée dans une crise interminable.

L’idée de Rama est bonne. En systématisant ce service civique par les seniors, elle voudrait aider les retraités pauvres d’une part et d’autre part demander aux retraités riches de rendre un peu ce que toute la société des Trente glorieuses leur a donné, à ces enfants du baby boom qui ont a peu près tout eu. Pour les pauvres, rappelons que finir à l’hospice dans la solitude, cette idée de service senior qui consisterait à aller recompter des histoires aux touts petits dans les écoles, par exemple, n’est pas forcément un cauchemar. Enfin pas plus que de se retrouver seul dans sa piaule d’un EPAD en Picardie, durant des journées entières, faute de personnel. Rama s’est souvenue sans doute, que ce qui choque beaucoup mais alors vraiment beaucoup en Afrique Noire, c’est précisément ce retranchement des vieillards loin des yeux et du cœur des familles qui pour des raisons économiques mais aussi parfois banalement égoïstes ne supportent plus la présence encombrante et culpabilisatrice des Anciens.

Quant aux retraités aisés ou à ces « seniors » qui, dans le monde politico-médiatique, ne veulent pas lâcher l’affaire (c’est tout de même, pour moi qui ai cinquante ans, les mêmes journalistes politiques qui ont présenté les débats présidentiels de 1981 à 2007), ce service civique sera un bon moyen de rendre un peu de ce que leur ont donné les Trente glorieuses. On ne sait pas si Rama Yade a lu La génération lyrique de François Ricard ou Le choc des générations de Louis Chauvel, et si ça n’est pas le cas, ça pourrait l’aider. La génération lyrique a tout eu sur tous les plans, comme jamais dans l’histoire: plein emploi, accès à la propriété, couverture sociale, retraite, pouvoir d’achat en constante augmentation, sexualité libre sans l’hypothèque du Sida, bref ce qu’un cinéaste a pu appeler  La parenthèse enchantée. Qu’ils rendent un peu de tout ça à leurs enfants et petits-enfants, dans cette crise interminable à laquelle ils ont échappé, ne me choque pas plus que ça.

Et en tout cas, Rama a au moins eu le mérite d’ouvrir le débat.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 14 Mars 2015 à 18h51

      salaison dit

      “Le service civique des seniors? Excellente idée!”…..
      il est vrai que tout ancien “ministre”  a tout son “bon sens” :avant, pendant et après !…… CQFD !!!!!
      ah la la la ! 

    • 10 Mars 2015 à 17h23

      voltarousse dit

      Pour “Rama se retrouve.saugrenue”. Nue…. je veux bien, mais saugre …c’est quoi ?

    • 10 Mars 2015 à 10h21

      Vert Gallois dit

      Dans ce cas-là réservons ce service aux vieilles dames. Les vieux, je vous le rappelle, ont déjà donné en faisant leur service militaire. Les vieilles ont failli se taper, dans leur jeunesse, un service cividue proposé par l’inénarrable Debré mais c’est (déesses merci) resté à l’état de projet.

      • 10 Mars 2015 à 10h22

        Vert Gallois dit

        Service civique, pardon.

    • 10 Mars 2015 à 7h15

      salaison dit

      euh…… une “ex-ministre” a t elle encore de bonnes idées comme celle là ?……
      Oupssss ! 

    • 9 Mars 2015 à 18h51

      salaison dit

      qu’elle se montre un peu plus intelligente en ne détournant pas le problème !…..
      LA VERITABLE QUESTION EST  :faut il  rétablir le service militaire  
      Si elle ne sait pas lire, nous pouvons lui apprendre!

    • 9 Mars 2015 à 18h47

      salaison dit

      preuve en est qu’en étant dans un Gouvernemen t ça rend un peu “zinzin” et
      qu’en dehors ça rend carrément dingue ! 
      fallait il encore le démontrer ????? 

    • 9 Mars 2015 à 17h45

      i-diogene dit

      J. Leroy:

      -”…ce service civique sera un bon moyen de rendre un peu de ce que leur ont donné les Trente glorieuses.”.

      Les trente glorieuses n’ ont jamais rien donné à personne :
      - ceux qui ont secoué le cocotier, ramassent les fruits de leur labeur,
      - ceux qui ont attendu que ça tombe en votant pour leurs élus et en poinçonnant leurs tickets de tiercé le dimanche ramassent…. Rien du tout..! Hahahaha..

      Personne ne donne rien…! Allez donc secouer le cocotier, plutôt que de râler en lorgnant la gamelles des autres..!^^    

      • 14 Mars 2015 à 19h11

        Lector dit

        en bref “aide-toi et le ciel t’aidera” est devenu : il faut branler le cocotier.

    • 9 Mars 2015 à 14h39

      Le bon sens dit

      Franchement, je trouve un peu choquant cette culpabilisation sournoise des retraités d’aujourd’hui, au prétexte que ceux qu’ils ont eu facilement à l’époque (par 45/50h de travail par semaine, quand même..) ils devraient le restituer jusqu’au dernier centime !! Ces retraités ont toujours, et encore aujourd’hui, payé beaucoup d’impôts, ont cotisé à leur retraite , dans un système où on leur a dit que la retraite par répartition était l’idée la plus géniale du monde (alors que l’Agirc serait en faillite en 2018 sauf réforme)..Donc, aider les jeunes générations, oui..(on n’arrête pas  d’ailleurs de le faire financièrement), par contre, aller jouer les papies gâteaux (sinon gâteux) auprès de jeunes qui se foutent bien de leur sort, cela, non..

      • 9 Mars 2015 à 17h36

        i-diogene dit

        Le bon sens, tout simplement…

    • 9 Mars 2015 à 13h20

      salaison dit

      en effet! c’est SOT et GRENU ! Grenu n’existe pas dans le Dico ?…. qu’à cela ne tienne, définissez le comme vous voudrez!

    • 9 Mars 2015 à 13h16

      Muriel06 dit

      Un service civique pour séniors pourquoi pas mais le rendre “OBLIGATOIRE” jusqu’à la perte d’autonomie serait de la pure dictature, étonnant de la part de l’UDI ! Quoiqu’il en soit je trouve cette proposition émanant de cette jeune femme plutôt ABJECTE !!!

      • 10 Mars 2015 à 10h24

        Vert Gallois dit

        Rade propose de réinventer l’esclavage.
        OK, je sors.

    • 9 Mars 2015 à 10h49

      4 feuilles pour un trèfle dit

      Pour moi, c’est ridicule et surtout injuste. Supprimez les quantités d’heures de don de soi et de dons d’argent que les seniors retraités consentent à la collectivité aux travers des associations ou à leurs enfants contraints de travailler sans pouvoir gérer complètement eux-mêmes leurs propres enfants et le système français se cassera irrémédiablement la figure. Apparemment Madame Yade ne le sait pas qui voudrait imposer aux “vieux” ce qu’ils font déjà plus que de raison volontairement. La France ne marcherait pas sans le bénévolat. Etonnant qu’un ancien ministre , célibataire il est vrai, ne s’en soit pas apperçu !
       

    • 9 Mars 2015 à 7h14

      zedong dit

      Mr Leroy, je viens d’avoir 60 ans. Je ne prendrai ma retraite qu’à 62 ans et je l’accepte bien volontiers. Je suis prêt à aller jusqu’à 65 ans s’ il le faut.Je finance L’EHPAD de ma mère entièrement . J’aide financièrement mes enfants dans leurs longues études et dans leur accès à la propriété. Que puis je faire de plus? Un service civique rémunéré pourquoi pas? Mais pas de culpabilisation s’ il vous plaît. 

       

    • 8 Mars 2015 à 21h26

      Leftcruiser1 dit

      Service civique pour les seniors: voilà une bonne idée. Car tout d’abord elle est originale, nouvelle et audacieuse, qualités plus que manquantes chez nos politicards obtus d’esprits.(Qui ne veulent qu’être à la roue de l’allemagne en l’imitant au lieu d’innover pour la dépasser).  D’autre part, elle mettrait au service une population qui a beaucoup à transmettre. Et en effet, de toutes les générations françaises celle du baby boom est celle qui a vécu la vie la plus douce.  Pas de guerre contrairement à la génération de leur parents et pas de pauvreté contrairement à la générations de leur enfants. Qu’ils donnent une année de leur vie ne serait pas injuste et probablement utile si bien utilisé. 

      • 10 Mars 2015 à 10h28

        Vert Gallois dit

        J’objecte. Plutôt la prison que me mettre au service des djeûnes. Puis quoi encore?

    • 8 Mars 2015 à 16h00

      ZOBOFISC dit

      J’adore les articles de ce genre car ils déclenchent des réactions viscérales chez les « séniors » réveillés en sursaut dans leur sieste méridienne par un « gamin » de 50 balais qui n’a pas encore cotisé 40 ans « comme eux » et ose leur demander de se rendre un tant soit peu utile.

      Je me souviens avoir été raillé par M. LEROY il y a quelques temps parce que je disais être encore en activité à 67 ans. C’était à l’occasion d’une chronique sur l’allongement du temps de travail auquel il était totalement opposé.

      A moins que cet article soit au second degré, je constate que M. LEROY a partiellement changé d’avis. C’est, dit-on, un signe d’intelligence et je pense que M. LEROY n’en manque pas.

      Je suis moi aussi d’accord avec Rama Yade. Peut être que la formulation de « service civique » est maladroite, mais l’idée que les retraités ne deviennent pas uniquement une charge pour la société durant 20,30 ans voire plus n’est pas pour me déplaire. Dans « toute la vie », je chanterais plutôt du côté des « vieux » car je pense que trop de jeunes ne savent plus que s’apitoyer sur leur sort. Toutefois, on ne peut invoquer la solidarité pour réclamer une « retraite qui vous est due » et refuser toute solidarité à l’égard des générations qui vous suivent car, grâce au « miracle » de la retraite par répartition, les retraités ont besoin de l’argent des générations suivantes.

      Mais, avec la bêtise et la paresse, l’égoïsme est une des « vertus » majeures de l’espèce humaine. 

      • 8 Mars 2015 à 18h29

        Lecteur92 dit

        @ZOBOFISC
        Le service militaire , puis national, n’est pas fait pour la solidarité, mais selon la tradition qui remonte au grecs, Dans une démocratie, toute personne doit sacrifier un an au service et a apprendre la défense de son pays et donc défendre les faible dont les vieux.
        Or, même si l’on prend le cas de l’armée romaine qui en temps de crise mobilisait des gens de 16 à 60 ans? après 60 ans on est hors champs.
        Quant à la solidarité, c’est toujours les mêmes qui payent pour les autres qui parfois n’ont même pas la nationalité et en suite, vu le nombre de personne qui vont faire des séjours au Moyen Orient, on verra en fonction de la religion s’il y aura toujours une solidarité?

      • 8 Mars 2015 à 22h39

        Patrick dit

        @ZOBOFISC
        Je vous exhorte à lire mon 8 mars 2015 à 22:01. Il constitue une réponse à votre commentaire.

    • 8 Mars 2015 à 8h02

      Lecteur92 dit

      Si elle nous en prépare d’autre comme cela, je pense que Rama Yade a un avenir politique à Groland.
      Je vois bien les petites mamés en fauteuil roulant accompagner et porter les sacs des jeunes femmes pour faire leurs courses.

    • 8 Mars 2015 à 7h35

      Frankie dit

      L’idée de service civique est bonne, c’est uniquement le terme OBLIGATOIRE qui est une aberration.
      Même Margaret Thatcher  n’aurait pas osé! (j’ai vécu en Grande Bretagne à son époque).
      Ayant passé 40 ans de ma carrière à l’étranger, je suis prêt à y rester si une telle loi était votée en France.
      De plus, étant déçu par le parti pour lequel je vote depuis des années, j’envisageais de m’inscrire à l’UDI, mais j’en suis maintenant dissuadé.

    • 7 Mars 2015 à 23h20

      GHMD dit

      Eh bien j’ouvre le débat, moi. Cette idée me fout en boule, désolé d’être vulgaire. Cette idée n’est ni plus ni moins qu’une idée de gauchiste soixante-huitard de base (Tant pis pour Rama Yade) : à savoir, je prends l’argent là où il est, là où c’est le plus facile. Moi, j’ai 59 ans, c’est-à-dire que cela fait 35 ans que je bosse et je dis que les 30 glorieuses, c’était avant moi : de 1945 à 1975. D’ailleurs, accessoirement, j’ai fait mon service militaire comme 2e pompe en Allemagne. Rama Yade, elle l’a fait où son service militaire ? Est-ce que je serai exempté de service civique pour 3e âge ? Rama Yade et tant d’autres sont venus d’Afrique en France pour profiter des avantages. Que ne sont-ils restés là-bas pour la mettre en valeur à la suite de colons, l’Afrique, puisqu’ils ont voulu l’indépendance ! Qu’en ont-ils fait de leur indépendance ? A Madagascar, il y a une voie ferrée. Une. Construite par Lyautey en 1912. Qu’ont fait les Malgaches depuis 1975, à part se chamailler ? Qu’ont fait les Africains, à part se tirer dessus et vivre des aides de la France et des salaires de leurs expats ? Du boulot ? Y a plein l’Afrique : elle regorge de matières premières, il y a le Sahara à irriguer avec l’eau de mer à dessaler à coup de centrales nucléaires…il faut se retrousser les manches au lieu de débarquer pire que les boat people en Europe pour y trouver un continent surchargé car sans matières premières. Si les Africains sont tentés par le pâle soleil du nord, qu’ils nous laissent retourner en Afrique ! Tenez, au lieu de suivre ces cons du genre Stéphane Hessel ou Edgar Morin, je ne sais plus lequel, qui a récemment proposé de fusionner la France et l’Allemagne, moi je propose qu’on fusionne la France et l’Afrique de l’Ouest. Comme cela, tous les Français, les noirs comme les blancs, les blancs comme les noirs et tous les cafés au lait, on aura les mains libres pour combattre l’Islam des kalachnikofs et pour engendrer un formidable développement. Pas besoin de faire bosser les vieux qui ont des douleurs et le soufle court, malgré leur allure fiérote avec leurs bâtons de skis en plein été (c’est pour tenir debout, en fait) et leurs chaussures de marche.

      • 8 Mars 2015 à 1h39

        Lector dit

        j’y pensais aussi : je me demandais si l’on prévoyait une objection quelconque (de conscience ?) à cette obligation de service… parce qu’on imagine bien que d’aucuns s’arrogeront dérogations et passe-droit…

        Rama Yade n’est pas venu en boat people et la question que vous posez du développement de l’Afrique par ses élites en est une importante, tjrs pas réglée ou mal ; nous avons l’habitude, ce me semble, de penser à la nécessité d’alphabétisation de la population (hier les colons de nos jours les associations humanitaires) et je me souviens qu’un diplomate congolais disait il y a une vingtaine d’année que le premier problème des africains provient encore de leur superstition. La décolonisation n’a pas su jouer la coopération manifestement.

        • 8 Mars 2015 à 3h38

          nadiacomaneci dit

          Je ne vois pas d’exemple de décolonisation facile et heureuse.
          C’est impossible. Trop de souffrances, de malentendus, d’incompréhension, de part et d’autre.
          Lire “on leur a construit leurs routes” est du même tonneau que “nous avons une créance éternelle”.

        • 8 Mars 2015 à 21h54

          Lector dit

          il faudrait en effet pour cela que la colonisation l’eut été, facile et heureuse… aïe ! Impossible.

        • 8 Mars 2015 à 23h56

          nadiacomaneci dit

          Impossible de chez impossible.
          Vérolé de A à Z.

      • 10 Mars 2015 à 10h32

        Vert Gallois dit

        Je ne dirais pas mieux.

    • 7 Mars 2015 à 17h08

      gigda dit

      Je suppose que j’ai rêvé cet article? Ou partager le mauvais rêve amoureux d’un auteur plus assez jeune et beau et .. gris?  pour confondre sa droite et sa gauche?