Le Québec est-il structurellement raciste? | Causeur

Le Québec est-il structurellement raciste?

Une certaine gauche veut le faire croire

Auteur

Jérôme Blanchet-Gravel
est essayiste.

Publié le 24 février 2017 / Monde

Mots-clés : , , , ,

Manifestation de soutien aux victimes de l'attentat contre une mosquée de Québec, à Montréal, janvier 2017. SIPA. AP22007645_000005

Au Québec, plusieurs évènements récents ont créé un tel climat de tension que certains acteurs politiques se sentent autorisés à prôner un grand nettoyage. L’actualité a effectivement contribué à faire sortir de l’ombre une gauche régressive qui se montre plus intolérante que jamais envers ses adversaires, mais dont le mandat est évidemment de prôner la tolérance sur toutes les tribunes.

Deux concepts servent maintenant à justifier la javellisation idéologique du Québec : le « racisme systémique » et la « culture du viol ». Si les deux notions n’entretiennent en apparence aucun rapport, elles n’en demeurent pas moins liées par un objectif commun : celui de purifier la société québécoise. Les représentants de la vertu tentent d’imposer de nouvelles mesures d’hygiène sociale à un peuple qu’il faudrait dompter comme un animal sauvage.

Le « racisme systémique »

La tuerie qui a fait six victimes dans une mosquée de Québec le 29 janvier dernier a permis à certains milieux d’intenter un procès médiatique à l’ensemble du peuple québécois pour racisme et xénophobie. Même le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a sauté sur l’occasion pour accuser le principal parti d’opposition (le Parti québécois) d’avoir engendré un climat de haine propice aux dérapages « ethno-nationalistes ». En Chambre, Couillard a accusé le Parti québécois d’être « l’auteur » de ces « évènements malheureux» en raison de son scepticisme par rapport au multiculturalisme, ce qui a immédiatement suscité l’indignation chez les souverainistes.

Pour témoigner de sa bonne foi en matière de diversité culturelle, le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, avait pourtant proposé quelques jours après le drame que des inspecteurs soient chargés de surveiller les employeurs qui pourraient faire preuve de discrimination à l’embauche. Ce n’est pas dans un ancien État confédéré des États-Unis que cette initiative a vu le jour, mais bien au Québec. Le débat est si intense et la réalité si déformée que des observateurs étrangers pourraient penser que le Canada français pratique la ségrégation raciale.

À en croire certains idéologues qui occupent des chaires de recherche dans les universités, le Québec serait structurellement raciste. En fait, tout l’imaginaire québécois serait marqué par une tentation génocidaire, laquelle se serait d’abord manifestée contre les autochtones lors de la conquête de l’Amérique. Le racisme serait une pulsion tribale qui coulerait dans les veines de tout Québécois « de souche » attaché un tant soit peu à son héritage culturel.

La « culture du viol »

Des histoires de harcèlement sexuel impliquant des personnalités publiques et des cas de viols malheureux perpétrés sur un campus universitaire ont également convaincu certaines personnalités de parler d’un phénomène congénital affectant l’ensemble de la société. La députée du parti de gauche Québec solidaire, Manon Massée, considère que la lutte contre culture du viol doit être une priorité gouvernementale. Non seulement le Québec serait structurellement raciste, mais il serait structurellement violeurPour faire face à la situation, l’Université Laval, à Québec, a annoncé la semaine dernière que des brigades allaient être créées pour chaperonner les soirées étudiantes susceptibles de mener à des dérives sexuelles.

La gauche régressive n’attend d’ailleurs jamais que la justice fasse son travail avant de lyncher, dans un style moyenâgeux, toute personne soupçonnée de ce genre d’inconduite. L’histoire de la dénommée Alice Paquet en témoigne : en octobre 2016, à l’occasion d’un évènement à caractère féministe, la jeune fille s’est empressée de prendre la parole pour dénoncer l’agression sexuelle qu’un député était censé lui avoir fait subir. Elle a mis le feu aux poudres et de grandes marches de soutien à toutes les victimes de viol ont suivi sa dénonciation. Aucune accusation n’a pour le moment été retenue contre le député en question, mais les radicaux l’assurent : il est coupable !

Ce sont bien sûr les mêmes féministes qui nous invitent à changer notre rapport à la sexualité et nous interdisent d’émettre la moindre réserve au sujet des coutumes machistes et rétrogrades que certaines personnes issues des communautés culturelles entretiennent au nom de leur religion. Jusqu’à aujourd’hui, aucune grande manifestation n’a été organisée pour protester contre les mariages forcés qui se multiplient dans les grandes villes.

La gauche régressive peut bien prétendre combattre tous les préjugés du monde, elle devra réaliser que son propre projet s’inscrit dans une démarche de purification de la société aux velléités totalitaires. Son but : la création de ce qu’elle appelle des « safe spaces », c’est-à-dire des espaces totalement hermétiques où toute liberté d’expression (et même d’action) est soigneusement encadrée par des gardiens de la morale.

 

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 27 Février 2017 à 22h30

      Livio del Quenale dit

      “unissons-nous contre la haine ”
      peut-on lire sur une pancarte de la photo ci dessus.
      -
      IL faudrait peut-être commencer par arrêter de patauger dans ce discours délétère, voire même de s’y rouler dedans.
      Jamais tel malaise à ce propos en France et maintenant ailleurs, ne fut aussi central dans les occupations des français … cherchez l’erreur ! ou si vous préférez : à qui profite le crime ?
      Et qu’est ce qui en est à l’origine ?

    • 27 Février 2017 à 16h50

      plouc dit

      ces ordures de cette gauche québécoise veulent faire effacer toute trace du passé afin de promouvoir leur nouvelle société multiculturelle afro arabo musulmane !!!!
      alors tout leurs est bon dans les manipulations idéologiques et tricheries afin de faire le service après vente de l’ islam au Québec !!!!!

    • 27 Février 2017 à 13h56

      José Bobo dit

      Le Canada devrait accueillir deux ou trois millions d’Algériens en provenance des bas quartiers de la capitale ou des campagnes profondes, ça permettrait à ses habitants de relativiser leurs divergences sur les comportements acceptables et ceux qui ne le sont pas…

    • 27 Février 2017 à 11h27

      Broquere dit

      Gauche égale à elle même des deux cotés de l’Atlantique. Qui est surpris?

    • 27 Février 2017 à 8h41

      dov kravi דוב קרבי dit

      Les ravagés du politiquement correct international sévissent partout dans les parties du monde pacifié depuis ww2. Ailleurs, on n’a pas le loisir de jouer à ces jeux malsains.

    • 27 Février 2017 à 2h54

      Livio del Quenale dit

      Oui tous les chiens ont qq puces !
      Ce n’est pas pour autant qu’ils les cultivent .
      Il faut de tout pour faire une démocratie, c’est d’ailleurs le signe de sa bonne santé.
      La France aussi est accusée de racisme par les mêmes en son sein qui flagornent une variété de gens dont ils guignent les voix électorales.
      C’est ainsi que nous avons eu le “fourbe illusionniste”   
      Mais “l’uniformitarisme” de la gauche qui à l’instar des pathologiques rigides veut l’uniformité , la confondant d’ailleurs avec l’égalité, se pétrissent de pluralité, culturelle à haute dose,générant une doxa en vogue dans ces milieux.   Pusillanimes drapés dans la vertu du candidat à la droite du dieu des conformistes qui pointent du doigt ceux qui ne pensent pas comme eux de peur d’être accusés eux même de ce dont ils les accusent.
      Cette sottise malheureusement aujourd’hui s’exporte engendrant des extrémismes inverses, c’est le ping-pong de la sottise.    
      –  

    • 26 Février 2017 à 18h15

      Pol&Mic dit

      les arguments des “Gauches” les enfoncent de plus en plus (les votants ne sont plus dupes! : ils savent bien que tout est faux !)

    • 26 Février 2017 à 6h59

      taubiroute dit

      Les anglosaxons Canadiens, idolatres du multicuturalisme et de son corrolaire l appartheid essayent pour la 3eme fois dans l histoire du Quebec de proceder a un nettoyage ethnoque . Apres les indiens et les Accadiens, voila qui veulent chasser les Quebecois ” de souche” pour les remplacer par des minorites qu ils controlerons a loisir

    • 25 Février 2017 à 17h48

      Fixpir dit

    • 25 Février 2017 à 10h28

      QUIDAM II dit

      Il y a des  racistes en plus ou moins grand nombre dans les démocraties occidentales, mais aucune démocratie occidentale n’est institutionnellement, ni même majoritairement, raciste.

      Dans aucune d’entre elles, une ethnie ou les croyants d’une religion, quelle qu’elle soit, ne sont persécutés, ou même seulement inquiétés, fort heureusement.

      Un procès en racisme institutionnel, ou majoritaire, n’a pas de pertinence sous nos latitudes.

    • 25 Février 2017 à 1h16

      Quatre chemins dit

      Les Québécois sont à l’avant-garde du vivre-ensemblisme hygiéniste.

    • 24 Février 2017 à 20h02

      Sancho Pensum dit

      “La tuerie qui a fait six victimes dans une mosquée de Québec le 29 janvier dernier a permis à certains milieux d’intenter un procès médiatique à l’ensemble du peuple québécois pour racisme et xénophobie.”
      Ou est le problème ? Nous avons bien en France, certains milieux qui imputent la la responsabilité des attentats que nous avons subi à la totalité de la communauté musulmane (qui serait par ailleurs entièrement antisémite).

      • 24 Février 2017 à 20h03

        silco dit

        Pas entièrement, mais pas loin

      • 24 Février 2017 à 21h00

        Wil dit

        Ni entièrement,ni pas loin mais nulle part…
        On ne peut a priori penser que le peuple québécois soit raciste et xénophobe puisque justement il fait tout pour ne pas l’être,jusqu’à l’auto destruction.
        On ne peut pas dire la même chose de l’Islam,bien au contraire.

      • 27 Février 2017 à 11h48

        FRANCDESOUCHE dit

        “Ou est le problème ? Nous avons bien en France, certains milieux qui imputent la la responsabilité des attentats que nous avons subi à la totalité de la communauté musulmane (qui serait par ailleurs entièrement antisémite). ” Oui mais, là, s’agissant de l’antisémitisme de la communauté musulmane, on est tout proche de la vérité statistique  

      • 27 Février 2017 à 13h58

        José Bobo dit

        Heureusement !

    • 24 Février 2017 à 19h16

      Wil dit

      Je ne sais pas si le Québec est structurellement raciste mais il est structurellement con,c’est sûr.
      De toute façon,qu’attendre de plus d’un peuple structurellement soumis qui refuse la liberté quand on la lui donne par référendum,donc sans qu’il ait à combattre pour l’avoir,et ce plusieurs fois?…
      Et ce sont ces gens qui viennent donner des leçons au peuple français!
      Pfff,bande de larves!

    • 24 Février 2017 à 18h55

      Marc-Aurèle dit

      Ne reste plus au Québec qu’à donner l’asile islamo-politique à Mehdi Meklat ?

    • 24 Février 2017 à 17h43

      enfer dit

      Le Québec!!!Les Quebequois!!! Se croient français parce qu’ils parlent comme Henri IV, se voient comme le nombril de l’Amérique alors qu’ils n’en sont que le trou du cul.
      Une université pléthorique encombrée de penseurs creux,de chercheurs découvrant l’eau chaude, ou , pire copiant servilement des travaux connus ou rebattus et les présentant comme le fruit de leur sublime intelligence….
      J’y vois le résultat d’une consanguinité séculaire et d’un entre soit sectaire.
      Incapables d’arriver à l’heure à une réunion où du haut de leur connerie gélifiante ils arriveront par tous les moyens à vous resservir leur identité douteuse et en en encombrer n’importe qu’elle discussion.
      A éviter…Plutôt Calgary que Québec…Plutôt Vancouver que Montréal…

    • 24 Février 2017 à 17h27

      Malg dit

      (…) Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés

    • 24 Février 2017 à 16h27

      jeanpierremartin dit

      La grande fracture dans le monde occidental aujourd’hui n’est pas du tout raciale ou religieuse. Elle est plutôt entre ceux qui “luttent contre la haine” et les autres (qui sont forcément des haineux).
      Forts de leur glorieuse cause (l’Amour), les gens du camp du bien, s’autorisent tous les excès, toutes les insultes, toutes les calomnies, toutes les violences parfois.
      Et ils s’endorment en paix le soir car ils savent qu’ils sont les gentils de ce siècle.

      • 24 Février 2017 à 23h13

        Barbapapa dit

        Je n’aurais pas pu le dire aussi bien mais c’est exactement aussi ma vision. Ceux qui se prennent pour les gentils ne savent pas qu’ils ne sont que sectaires. Mon seul regret est qu’en dehors de Causeur on n’ait pas d’autre moyen de dialogue pour essayer de les éveiller. Et comme il n’est pas certain qu’ils viennent sur Causeur, c’est triste.

        • 25 Février 2017 à 18h23

          jeanpierremartin dit

          Merci Barbapapa, c’est pour ça que je ne suis abonné qu’à Causeur (et Riposte Laique), même si je lis les autres pour connaitre leur état d’esprit.
          Bénis soient Causeur et Elysabeth lévy.

    • 24 Février 2017 à 15h56

      mogul dit

      Tout ce qui est décrit dans cet article nous rappelle furieusement quelque chose.
      Certes le multicu n’a pas encore (officiellement) voix au chapitre chez nous.
      Mais les ressorts de culpabilisation et les mécanismes de mise au pas sont d’une ressemblance troublante.
      Pas de doute les Québécois, vous êtes bien nos frères :-))