Le Québec multiculturaliste au secours de la France intolérante | Causeur

Le Québec multiculturaliste au secours de la France intolérante

Dès aujourd’hui à la Sorbonne

Auteur

Jérôme Blanchet-Gravel
est essayiste.

Publié le 10 janvier 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, assis au milieu de membres de la communauté Sikh à Ottawa, avril 2016. SIPA. AP21881330_000004

Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, assis au milieu de membres de la communauté Sikh à Ottawa, avril 2016. SIPA. AP21881330_000004

C’est le journal québécois Le Devoir qui nous prévient : le professeur de science politique Alain Gagnon de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) va entreprendre, dès aujourd’hui, une grande série de conférences à Paris pour honorer sa nomination temporaire comme titulaire de la Chaire du Québec contemporain de l’Université Sorbonne Nouvelle (Paris 3). De son propre aveu, Gagnon affirme vouloir débuter une tournée des amphithéâtres destinée à familiariser les étudiants français avec ce qu’il appelle « l’École de la diversité ».

« Le monde occidental doit prendre la mesure de la diversité profonde »

L’objectif du projet : faire la promotion du multiculturalisme à la sauce québécoise (c’est-à-dire l’interculturalisme) dans un contexte où les Français et les Européens feraient preuve de plus d’intolérance que jamais. En gros, il faudrait sauver l’Europe ! Le Nouveau Monde, ouvert et progressiste, serait appelé à sauver l’Ancien de son éternelle tentation fasciste. « À la fois à la Sorbonne Nouvelle et à Science Po Paris, où je serai professeur invité, ils sentent bien que les Québécois, en particulier ceux de la mouvance multinationale et plurinationale, ont des choses majeures à dire à l’Europe et au monde occidental, qui doit prendre la mesure de la diversité profonde », assure le professeur. Quoi de mieux qu’une délégation de Nord-Américains accoutumés à la modernité pour apprendre le pluralisme à une bande de conservateurs attachés aux très vieilles pierres ?

Après tout, la France a mauvaise presse actuellement. Depuis les attentats terroristes qu’il a bien mérités, le pays discrimine ces valeureuses citoyennes entièrement vêtues de noir qui désirent seulement profiter du soleil sur les plages de la Côte d’Azur. La France, c’est le pays à ne plus fréquenter intellectuellement. Le Québec ferait donc mieux de se rapprocher du Canada anglais, d’héritage britannique et communautariste, plutôt que de ce vilain pays laïque. Un petit voyage en France ? Pourquoi pas. Pourvu qu’on en profite, au passage, pour sermonner ses habitants. L’Angleterre n’a-t-elle pas fait preuve de modération par rapport à cette France révolutionnaire, radicale et napoléonienne ?

Cette grande tournée missionnaire ne sera évidemment pas réalisée sans une bonne instrumentalisation des fonds publics à des fins idéologiques. Les premiers à prôner le pluralisme culturel sont souvent les moins enclins à prôner le pluralisme intellectuel. Que signifie vraiment « l’objectivité scientifique » dans des universités qui ressemblent parfois davantage à des prisons de la pensée qu’à des centres de diffusion du savoir ?

Il faut aussi préciser que le modèle interculturel dont Alain Gagnon et ses acolytes feront la promotion durant les prochains mois n’a jamais fait l’unanimité auprès de qui que ce soit au Québec. Non seulement le débat sur lesdits accommodements raisonnables et la laïcité fait toujours rage dans cette province, mais jamais le multiculturalisme n’y a été aussi violemment remis en question dans son ensemble. L’agenda politique et les sondages en faveur des deux principaux partis politiques opposés au multiculturalisme canadien (le Parti québécois à 24% et la Coalition Avenir Québec à 26%) témoignent de cette réalité.

Et pour cause, de nombreux Québécois savent très bien ce qui les attend en cas de perpétuation du modèle « diversitaire »: la ghettoïsation des communautés immigrées et l’expansion de l’islamisme au nom du « vivre-ensemble ».

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 14 Janvier 2017 à 21h24

      Marithé dit

      Merci Jérôme Blanchet-Gravel pour cet article, fort bien écrit, et dont le contenu met en lumière les réalités que cache le sacerdoce multiculturaliste de ce dit “nouveau” monde.

      S’il est une suggestion que nous pourrions faire à Alain Gagnon, elle serait celle d’aller vivre la France dans ce qu’elle est vraiment, avant de parler… Et, alors, il découvrirait que le métissage, l’accueil de “l’Autre” est vécu depuis toujours, simplement, sans s’en targuer, par une population qui n’a pas attendu la nouvelle idéologie multiculturaliste pour se comporter ainsi. 

      Bon séjour en France, Alain Gagnon. Ne jouez pas à celui qui pense savoir mieux que les autres. C’est un jeu triste qui vous conduit à vous enfermer dans un tout petit monde…

      M.T.Seguin 

    • 14 Janvier 2017 à 17h59

      Roturier dit

      « Le Nouveau Monde, ouvert et progressiste, serait appelé à sauver l’Ancien de son éternelle tentation fasciste ».
      Ah bon ? Le « Nouveau Monde », sauf erreur, c’est désormais plutôt le Donald ! Ouvert et progressiste ?
      Tout vient au Canada par le sud. Serait-ce exclu de pronostiquer que cette mouvance (prétendument…) québécoise finirait balayée par le tsunami étatsunien ?

    • 14 Janvier 2017 à 1h59

      Livio del Quenale dit

      la tolérance!
      il y a des maisons pour ça !

    • 13 Janvier 2017 à 9h29

      keg dit

      Quand nos cousins, incapable de vivre ensemble avec ses rennes et ses ours nous apprend à vivre avec nos hôtes terrorisés au point de nous terroriser…, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la Charité….

      http://wp.me/p4Im0Q-1u1

    • 12 Janvier 2017 à 22h28

      Menardyg dit

      C’est uniquement pour vérifier si l’adage à l’effet “Le ridicule ne tue pas” est toujours actuel.
      Après tout, en cette nouvelle ère trumpiste…

    • 12 Janvier 2017 à 19h52

      Félix dit

      Voilà bien encore un imposteur !

    • 12 Janvier 2017 à 15h43

      Christine dit

      Dieu merci, le chantre des accommodements raisonnables a été éjecté de la primaire de droite.
      Mais il y reste tellement de sympathisants ici et là que nous ne sommes pas à l’abri de la catastrophe …

    • 12 Janvier 2017 à 15h28

      QUIDAM II dit

      (article intitulé : « Merkel : le modèle multiculturel en Allemagne a «totalement échoué» » dans Libération du 16/10/2010, source AFP)
      Extraits : « La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé samedi que le modèle d’une Allemagne multiculturelle, où cohabiteraient harmonieusement différentes cultures, avait “totalement échoué » « Le credo “Multikulti” (multiculturel) -”Nous vivons maintenant côte à côte et nous nous en réjouissons”- a échoué, selon elle. “Cette approche a échoué, totalement échoué”, a martelé la chancelière devant le congrès des jeunes de son parti CDU et de son pendant bavarois CSU, à Potsdam près de Berlin. »    http://www.liberation.fr/planete/2010/10/16/merkel-le-modele-multiculturel-en-allemagne-a-totalement-echoue_687052
      Le multiculturalisme est le plus sûr chemin vers une libanisation (dont on voit déjà les prémisses) des sociétés européennes.