Présidentielle: la peste et le choléra | Causeur

Présidentielle: la peste et le choléra

Les interrogations d’un catholique

Auteur

René Poujol
est journaliste, ancien directeur de la rédaction de Pèlerin.

Publié le 11 octobre 2016 / Politique

Mots-clés : , , , ,

Sarko Le Pen 600 400

Par tradition familiale et sensibilité personnelle, je suis de centre gauche, sans doute du fait d’un fort attachement à ce qu’il est convenu d’appeler la doctrine sociale de l‘Eglise. J’ai «émergé» à une certaine conscience politique à l’ère du RPR triomphant dont Alexandre Sanguinetti reconnaissait qu’il n’était plus rejoint que «par ceux qui refusent l’espérance des autres»1. Sans doute les centristes, pour qui j’ai toujours eu de l’estime,  auraient-ils été ma famille naturelle si le système politique français, bi-partisan, ne les avait condamnés à l’inexistence. C’est ainsi que je me suis retrouvé «de gauche» sans avoir le sentiment d’être jamais reconnu par elle. De Rocard à Delors, mes modèles ont toujours été les mal-aimés de la «vraie» gauche laïcarde et anticléricale ! De quoi faire mienne l’évocation par Albert Camus, en 1959, de «cette gauche dont je fais partie, malgré moi et malgré elle »2.

Déçu par la gauche au pouvoir

J’ai voté pour François Hollande en 2012 malgré mon désaccord radical avec ses projets de réformes sur le mariage pour tous et la fin de vie3. Mais ce désaccord ne me semblait pas suffisant pour envisager de voter à droite, alors même que ce que je portais par ailleurs de désirs de réforme sur la justice sociale et fiscale, la transition énergétique, la recherche d’une autre forme de croissance écologique ou la priorité à donner à la jeunesse me semblait se trouver du côté du candidat socialiste.

L’homme m’a déçu, comme tant et tant de mes compatriotes. Et plus encore cette gauche libéralo-libertaire laminée lors des scrutins successifs de ces dernières années. Et qui pense se refaire une virginité en radicalisant ses positions sur la laïcité. Rien de nouveau sous le soleil. Tocqueville écrivait déjà : «Nous avons vu des hommes qui croyaient racheter leur servilité envers les moindres agents du pouvoir politique par leur insolence envers Dieu et qui, tandis qu’ils abandonnaient tout ce qu’il y avait de plus libre, de plus noble, de plus fier dans les doctrines de la Révolution, se flattaient encore de rester fidèles à son esprit en restant indévots.»4

Ni Hollande, ni Sarkozy…

A mes yeux l’heure n’est pas encore au bilan du quinquennat. Et j’attends de savoir quelle offre politique nous réservent les candidats potentiels issus de la gauche. A ce jour, comme une majorité de Français, mon souhait est simplement que ni François Hollande ni Nicolas Sarkozy ne se présentent à ce scrutin. J’entends néanmoins les meilleurs observateurs de notre vie politique conjecturer qu’ils pourraient, l’un et l’autre, remporter les primaires dans leur camp respectif et donc figurer en tête dans la compétion Elyséenne. Magnifique illustration de la crise du politique en France, où les citoyens, pour la seule élection réellement décisive, se trouvent pris au piège du diktat des formations politiques.

J’ignore donc toujours à qui ira mon vote du premier tour. Mais je ne peux éviter de me poser la question du second. Le bilan personnel du chef de l’Etat semble devoir nourrir, à gauche, des divisons qui pourraient lui être fatales. Et, je l’ai dit, nul ne peut exclure une possible victoire de Nicolas Sarkozy lors de la primaire à droite, si les militants de son parti y sont largement majoritaires. Ce qui pourrait lui assurer de se qualifier au premier tour de la présidentielle.

«Au second tour on élimine…» les deux ?

Imaginer au soir du 27 avril 2017 la perspective d’un duel opposant Marine le Pen – donnée à ce jour présente par tous les sondages – et le Président du parti les Républicains, n’est donc pas une hypothèse d’école. Et c’est là que les sueurs me viennent au front. Je suis bien résolu à ne voter, le 7 mai, ni pour l’un ni pour l’autre. «Au premier tour on choisit, au second on élimine… « assure l’adage. Et si l’on pense, en conscience, devoir éliminer les deux ? Que l’on me fasse grâce du discours sur « l’ardente obligation » du vote républicain. Comment pourrais-je croire, une seule seconde, en la capacité de Nicolas Sarkozy à rassembler au centre et à gauche après des mois et des mois d’une campagne menée sur des idées à ce point opposées à mes convictions les plus profondes.

Alors autant le dire : oui, je suis prêt à prendre le risque de laisser à d’autres le soin de trancher entre la peste et le choléra. Parfaitement conscient que dans un contexte d’abstention massive, on peut se retrouver à l’Elysée avec les voix de 37,51 % des inscrits comme ce fut le cas de Georges Pompidou en 1969. Sauf que c’était Georges Pompidou et qu’il fallait, face à Alain Poher,  départager deux candidats de «centre droit»5.

Au risque de la cohabitation

Il y aurait un non-sens dramatique pour notre pays à devoir choisir entre l’extrême droite et une droite extrême qui ne correspondent en rien à l’opinion d’une majorité de Français. Ce qui pourrait se traduire, lors des législatives suivantes, par un de ces revirements parlementaires et citoyens dont la France est bien capable. Bref un président ou une présidente de droite extrême et une Assemblée d’opposition recentrée. Bref un quinquennat s’ouvrant sur une impossible cohabitation. Une forme de chienlit version vingt-et-unième siècle, induite par la logique de nos institutions et de nos pratiques politiques.

Est-il encore temps d’éviter le pire ? Certains, au centre-gauche, déçus par François Hollande et légitimement inquiets du scénario que je viens de décrire, s’apprêtent à participer à la primaire de la droite avec la ferme intention de servir l’élection d’Alain Juppé. Et après tout, peut-on les accuser de se renier vraiment en signant une adhésion, toute formelle, à des idées «de la droite et du centre» ?  Derrière cette «menace» se cache un vrai message à l’adresse des électeurs de droite qui participeront à la primaire : de leur choix pourrait dépendre, pour nombre de Français, l‘acceptation ou le refus d’une «discipline républicaine» qui pourrait faire basculer le second tour de la présidentielle.

Retrouvez cet article sur le blog A la table des chrétiens de gauche
  1. Alexandre Sanguinetti, J’ai mal à ma peau de gaulliste, Grasset, 1978.
  2. Albert Camus, Carnets, Folio Tome III, p. 309.
  3. J’ai consacré à mon engagement sur la question du mariage pour tous nombre d’articles dont je propose une relecture sur mon blogue, à la faveur d’un long entretien avec Virginie Tellenne.
  4. Cité par Albert Camus dans ses Carnets, op.cit, p.105.
  5. Opposé au Président du Sénat , Alain Poher, ce duel entre deux «centristes» avait justifié l’appel à l’abstention de la part du PC encore puissant, en la personne de son candidat malheureux du premier tour : Jacques Duclos.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 16 Octobre 2016 à 15h43

      Letchetchene dit

      Toute les réponses à nos questions viennent d’être données par M L P dans l’interview avec la Pauline de MALHERBES sur BFMTV de ce jour 16/10 entre 12H30 et 14H00.
      Une excellente , je dit bien , une excellente prestation de la future présidente de la France , je pense en toute objectivité , que c’est la première fois que je vois des journalistes rester “ba-ba” devant toute les réponses aux questions de ceux-ci.
      Je dirais même que P. de M. a coupé les 2 journalistes qui on interrogés MLP car elles s’enferrer dans des réponses qui les desservez , oui à ce point…

      Même le journaliste Anglais qui l’interroger sur le BREXIT c’est fais remettre à sa place quand il a dit “le Royaume Unis va quitter l’Europe (en même temps que la Pauline)” , Marine à réponse “mon bon messieurs mais le R.U ne quitte pas l’Europe mais sort de l’Union Européenne ce qui n’est pas pareil , rassurez vous vous serez toujours un européen”

      Excellente dans toute ces réponses même les plus ardues sur la Syrie , la
      Clinton sur tout en un mot.

      A voir de toute urgence!!!!

    • 15 Octobre 2016 à 14h28

      Zinho dit

      Ces propos sont scandaleux, la gauche se croit tout permis. Et si le choix entre Aubry et Hollande était catalogué celui entre la merde et la pourriture quelle serait la réaction de Mr. Poujol ?

    • 14 Octobre 2016 à 11h18

      vieuxchameau dit

      MOI, je n’ai plus d’états d’âme…….
      Mr POUJOL AVEC VOS LARMOIEMENTS….vous m’avez vraiment mis en colère ce matin…..

      J’ai été élevé par les Frères de Ploërmel qui m’ont inculqué (parfois à coups de claques, ou de coups de pieds dans le C…) l’Amour de l’effort pour réussir et je les en remercie car grâce à leurs méthodes éducatives: j’ai réussi et ce n’est pas pour voir MA France défigurée à ce point par “des droits de l’homme” dévoyés de leur signification originelle, ou un “humanisme” qui a subit le même sort!

      Centriste ? Nous avons vu ce que c’était avec le félon Giscard, traître à notre Patrie ( Début de l’assistanat professionnel, regroupement familial pour soi disant lutter contre la prostitution!!!!!!!!)

      La Gauche ? Nous avons vu ce que c’était avec Badinter (l’ami de la racaille) et consorts (je suis farouchement favorable à la mise en place d’une nouvelle forme de peine capitale) sans même parler de la culpabilisation des Blancs Français par rapport à leur passé, leur histoire dite coloniale (Il serait temps de revoir cette histoire car tout n’a pas été ni criminel, ni négatif)

      La Droite ? Chirac s’est endormi très vite et n’a rien fait trop heureux de serrer les mains dans les rues…..Sarkosy dit à juste titre le “Moulin à vent” qui brasse de l’air et n’a même pas branché le tuyau du karcher

      Reste le FN qui de par son nouveau programme sociétal est un parti centriste et du fait de son programme économique est le nouveau PC

      Par conséquent, n’en déplaise à l’auteur de cet article: je boycotterai ces élections car je ne cautionnerai pas un Juppé socialiste comme tant de leaders de cette droite qui n’en est pas une
      J’ai un faible pour les identitaires du GUD mais ils ne se présentent pas aux élections
      Donc: j’ai de nouveau:
      DECHIRE MA CARTE D’ELECTEUR CAR JE REFUSE CETTE PANTALONNADE…..

      • 14 Octobre 2016 à 15h00

        chlomo dit

        bravo @ vieux chameau pour ce post plein de bon sens …
        vous touchez du doigt la pédagogie et la transmission du savoir .
        les dérives débiles aussi que l’on connait
        en ce qui me concerne , gros en nul en langue allemande, je suis devenu l’un des meilleurs grâce une “colle “de 3 heures un samedi après-midi avec la honte devant mes parents par une prof qui ne s’en laissait pas conter
        après ça , j’ai toujours appris mes déclinaisons grammaticales , j’ai fait des progrès rapides et énormes et je me suis libéré à l’oral .
        Trés utile aves les allemands … 30 ans après
        J’ai été formé au conservatoire par l’assistante d’ André Navara , grand maitre français du violoncelle .
        pendant 6 mois , elle m’a laissé faire comme je voulais mais elle m’ a dit après le concours de fin d’année :” maintenant , tu fais comme je te dis où tu restes chez toi scier du bois . je te marque sur ta partition les exercices que tu n’as jamais voulu faire et tu reviendras me voir après si tu veux ”
        je n’ai pas touché mon violoncelle pendant deux jours , j’ai serré les fesses , je me suis à ces exos et je me suis rendu compte qu’elle avait raison ” je pense à elle tous les jours que D. ieu fait
        L’intransigeance et la fermeté (sans la vexation ) bien sûr ont payé , croyez-moi !
        j’abonde dans votre sens : des baffes , des colles , des mises au pied du mur sans concessions viennent à bout des esprits par nature paresseux et bouchés
        “qui peut le plus , peut moins ”
        bien à vous pour ce rappel

      • 14 Octobre 2016 à 16h48

        Rico dit

        @vieux chameau

        Les mecs du GUD ou du BI votent pour le parti Patriote alors arrêtons le cinéma car avec un état d’esprit du GUD ou du BI ,on va pas très loin pour rassembler les Français Patriotes. 

         Apparentez le FN au PC et au Centre relève d’une sacré mauvaise foi et ce n’est pas parce que vous avez voté longtemps pour des partis de mou avec les résultats anti-Nationaux que l’on connait qu’il vous faut raconter n’importe quoi.

        Vous n’êtes qu’un déçus de plus en ce qui concerne Sarkosy,et qui en 2017,retournera tète basse reprendre les mêmes pour pleurnicher encore après coup en discréditant avec fausseté ce FN tellement dérangeant pour vos champions qu’il vous faille l’étiqueter de gauchisme après l’avoir peut être a une époque pas si lointaine traiter d’extrêmes.

         Ne soyez pas si versatile et le FN propose dans son programme un référendum populaire entre peine capitale et prison a vie selon acte de délinquance ou de terrorisme.

         Moi,le “gauchiste-coco selon vos dires ou l’centriste”,j’suis pour le retour de la veuve pour les pires ordu… et si c’est ça êtres de gauche ou du centre pour vous,alors que sont les autres dont vous êtes. 

        Restons sérieux et analysons les programme plutôt que des fantasmes. 

      • 15 Octobre 2016 à 21h23

        Hannibal-lecteur dit

        Vous avez oublié que si Sarko branchait le tuyau tout le PS et les syndicats foutaient le bordel: il était sage de ne pas le faire. Comme l’âge de départ à la retraite et quelques autres que les sottises et l’impuissance de FH ont rendues possibles aujourd’hui.
        Maintenant vous vous montrez aussi incohérent que Poujol avec le raisonnement éminemment élaboré du je ne peux rien faire, je laisse aux autres la responsabilité des conneries à venir que je me refuse évidemment à critiquer puisque j’y consens d’avance.
        Outre le manque de courage, manque de discernement? Car deux pires ne sont jamais identiques et choisir le moindre , c’est agir et garder le pouvoir de critique .

    • 14 Octobre 2016 à 5h29

      Orwell dit

      Ah oui, désolé, encore autre chose : je ne peux pas vous en vouloir d’être tenté par l’abstention, je le suis aussi pour le 2° tour. Seulement, vous savez ce que cela signifiera : un crétin au QI inférieur au votre votera donc deux fois au lieu d’une, et vous imposera un futur que vous envisagez comme cauchemardesque. Et il le sera si le choix sera entre Juppé alias “la faiblesse tranquille” et un succédané de Hollande genre Macron (Marine Le PEn, je n’y crois pas, une trop grande frange de l’électorat est trop conservatrice et trop lâche pour tenter une aventure avec un parti qui n’a jamais été au pouvoir. Alors vous pourrez vous réjouir durant 5 ans de subir la bêtise crasse de votre voisin qui vous aura imposé son vote stupide et qui vous enfoncera encore un peu plus parce qu’il est trop con pour réfléchir avant de voter.

    • 14 Octobre 2016 à 0h13

      chlomo dit

      il fallait comprendre et lire Madame :” le retour en force et par la force , en défonçant les portes de nos sociétés( par trop sécularisées) par l’islam …”

      ma phrase sans ce dernier mot ne voulait rien dire . En effet le réveil de l’islamisme avec ce qu’il implique a braqué le restant de la population d’Europe à part ceux et celles qui s’en accommodent bien sûr

      • 14 Octobre 2016 à 19h48

        chlomo dit

        Bonjour les Canse …

        bon ,juste avant mes 20 ans , j’ étais , en ce qui me concerne dans l’expectative politique et mes études : assez centriste , plutôt VGE pour être franc .
        Ce qui m’a fait basculé (sans voter) à gauche 3 petites années après , c’est le matraquage et le bourrage de crâne médiatiques contre la droite de l’ époque . VGE n’ a pas été finaud d’abaisser l’âge de la majorité à 18 ans entre autre
        les partis de gauche n’ont pas leur pareil ailleurs pour ratisser large ( les étudiants , les mal logés , les artistes , les immigrés etc )
        Après et au contact de réalités douloureuses à Paris , je suis tombé de trés haut et j’ai commencé à me rendre compte du fossé entre la réalité ( la mienne en tout ) et la propagande bien pensante , de la démagogie décomplexée ( fourberie ? ) de la gauche qui a morpionné le débat politique et l’appareil d’état …
        je savais qu’un mauvais scénario se mettait en place et je ne me suis pas gourré : plus question de frayer avec le PS et la gauche …
        J’avais un peu d’avance sur mon âge mais je trouve cette formule plus haut , de Churchill , bien vue .
        à 20 ans effectivement , on n’a pas le recul et on est une bonne poire pour la gôche .
        bien cordialement

        • 14 Octobre 2016 à 20h00

          C. Canse dit

          Chlomo

          Personne ne vous reproche quoi que ce soit.

          En 2007, j’ai voté à nouveau Sarkosy car je ne voulais pas de gauchiste et pourtant, j’ai vraiment eu un sentiment de tromperie à la fin du mandat de NS. 

        • 14 Octobre 2016 à 20h17

          chlomo dit

          aux C Canse merci ,

          j’ai juste tenu à vous expliquer ma trajectoire : vu de province à l’époque , “tout le monde il était beau , tout il était gentil” mais qu’en était -il à Paris au même moment ????
          Aucun reproche de ma part à vous bien sûr mais je serais tenté de voter Sarko aux primaires pour contrer Juppé
          car , n’en doutez pas , les sympathisants de gauche voteront massivement pour Ali Juppé :-)
          quel aveu je vous fais là , vous vous rendez compte !!!
          ….
          les vidéos embarrassantes de Tarek Oubrou sans doute qui me restent coincées quelque part !

          “la corde et la guillotine” , vous savez , ça peut être le grand capital qui fait feu de tout bois d’un côté et de l’autre l’islam et ses amis :-) . Donc les fréquentions de Sarkozy ne me sont pas plus choquantes et détestables que celles d’un Juppé .
          Alors ???
          on se bouche le nez et on vote NS:-)

        • 14 Octobre 2016 à 20h24

          C. Canse dit

          Chlomo

          S’il le faut, je ferai comme vous. Moi, non plus je ne veux pas de Juppé. :-) 

    • 13 Octobre 2016 à 22h48

      Wil dit

      Dites moi,la comédie sur la primaire de droite sur TF1,ça compte comme temps de parole pour la droite aux prochaines présidentielles?
      Ah non?Mais comment se fait-ce?
      CE sont bien des candidats à la présidentielle qui font campagne?
      Etrange.3 semaines avant les régionales de l’année dernière,le président des ripoublicains Nicolas Sarkosy et le chef du PS l’escroc notoire Cambadélis s’étaient appelés pour ensuite protester après du CSA comme quoi une émission de TV dont MLP était invitée principale était scandaleux,ce que la le CSA dans sa grand indépendance avait sitôt relayé auprès de la direction de France télévision poussant ainsi MLP à annuler sa présence à l’émission.
      Ce que le “grand journaliste français” paillasson des politiques Pujadas avait justifié en disant que c’était de la faute de MLP qui avait refusé les conditions de l’émissions.

      • 14 Octobre 2016 à 11h09

        Rico dit

        Tout a fait Wil et sans oublier qu’elle se retrouvait seule face a 6 adversaires si ma mémoire et bonne.

         http://www.20minutes.fr/politique/1715063-20151022-video-paroles-actes-comment-france-2-arrivee-devoir-annuler-emission.  

        Courrier au CSA de Xavier Bertrand estimant que recevoir Marine Le Pen si près des élections régionales est avantageux pour la candidate frontiste.

         Jean-Christophe Cambadélis, a dénoncé à son tour « une distorsion dans l’équité médiatique ». Il adresse une lettre à Nicolas Sarkozy pour lui proposer de saisir le CSA.

         Sous le feu des critiques, France 2 finit par changer son fusil d’épaule dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 octobre.

         tweet MLP.   @France2tv persiste à m’imposer 6 débats de suite dont le dernier régional de 40 min ! Ils me prennent pour leur chien ? #DPDA MLP 1:46 PM – 22 Oct 2015

        Retweet MLP ” J’ai alors proposé à @France2tv de remplacer @SLeFoll et @jclagarde par mes adversaires régionaux. Ils refusent… #TweetPrécédent MLP 1:56 PM – 22 Oct 2015.”

         Refus de Pujadas et des sus-cités.

          Auprès du Figaro, la leader frontiste s’interroge aussi a l’époque sur l’agitation provoquée : « Pourquoi paniquent-ils ? Craignent-ils, en réalité d’être accusés de ma victoire ? ». Et de montrer les muscles : « Je suis encore sympa de ne pas les planter ».

         Encore une fois,les fifrelins face a cette présidente du 1er parti politique par nombre d’électeur et anti-Bruxelles.  

         ”C’était sans compter une dernière saillie de Marine Le Pen, et non des moindres : dans un communiqué de presse publié en fin d’après-midi, la présidente frontiste annonce sa décision de ne pas se présenter à l’émission. « Avec une arrogance inouïe, M. Pujadas a cru pouvoir, pour la deuxième fois, me mettre devant le fait accompli. […] L’amateurisme et la servilité de M. Pujadas ont transformé aujourd’hui l’organisation de cette émission en véritable pantalonnade», tacle-t-elle.”

        Face a a Pujadas et la main mise du pouvoir en place,elle a bien fait.

      • 14 Octobre 2016 à 20h00

        chlomo dit

        @ WIL
        MLP a de la chance et si j’ étais vulgaire , je dirais qu’elle a les fesses bordées de nouilles ….
        Ce sont ses adversaires qui lui font une super pub et gratos surtout la téloche et quelques homme politiques dont les imbéciles heureux de Cambadélis , Bartolone , Bayrou ou mieux encore d’ Elkabbach , à plus de 80 piges .
        Il suffit de l’ écouter ( MLP )sur YouTube comme à Bruxelles en face d’Angela Merckel de temps en temps : efficacité garantie et gratuité .
        au demeurant , vu l’insupportable mépris avec lequel sa nièce et elle sont reçues par les médias , elles en n’ ont plus vraiment besoin de ces médias !

    • 13 Octobre 2016 à 19h01

      Hannibal-lecteur dit

      Quand on est catho de gauche autoproclamé, est-il obligatoire d’être hypocrite et faux-cul?
      ” À mes yeux, l’heure du bilan du quinquennat n’est pas encore venue…j’attends de voir quelle offre politique nous réservent …etc.”
      Donc, M. Poujol, un bilan, le récit comptable du passé réel ne se regarde pas pour lui-même, il dépend …de l’avenir !!!! Quelle confusion dans votre cerveau. Il semble que le travail intellectuel de qualité supérieure nécessaire à l’acceptation par un catho des valeurs de gauche, au cas, hein, où les valeurs cathos comme l’amour du prochain ne fonctionneraient pas bien, soit un entraînement à la confusion systématique…
      Ce refus de juger sur pièces, c’est quoi sinon une acrobatie pour justifier “à vos yeux” votre propre attitude dont vous voyez bien l’ineptie, si vous la regardez en face.
      Des cathos de votre tonneau ne donnent guère envie d’adhérer à votre religion…

      • 13 Octobre 2016 à 21h31

        chlomo dit

        “des cathos de votre tonneau ne donnent guère envie d’adhérer à votre religion”

        • 13 Octobre 2016 à 21h35

          chlomo dit

          je préfère que ce soit un autre qui écrit ça comme ça , c’est préférable

    • 13 Octobre 2016 à 18h21

      beornottobe dit

      “Juppe”????????? en effet rien ne changera (par rapport à il y a vingt ans) (c’est à dire “revenons-en au passé” : cela a fait ses preuves sous Chirac)

    • 13 Octobre 2016 à 17h57

      Orwell dit

      Votre titre, “les interrogations d’un catholique” me font rire jaune. Donc pour vous, Marine et Nicolas sont les dangers principaux pour le catholicisme ? Pour moi, le choix ne sera pas entre la peste et le choléra (je doute vraiment que Sarkozy puisse être présent au 2° tour). La plus forte probabilité sera un duel Le Pen vs Juppé, à savoir un remède de choc qui comporte certes des risques, ou la stagnation juppéiste d’un pays où rien de changera, pour le plus grand bien des “happy few”.

    • 13 Octobre 2016 à 17h50

      Orwell dit

      PS : votre titre “Entre l

    • 13 Octobre 2016 à 17h49

      Orwell dit

      L’abstentionnisme croissant n’est-il pas dû à un dégout de la jeunesse et à la conviction que la France, depuis longtemps, se voit empêchée de gouverner du fait des mondialistes et des européanistes ? “Il y aurait un non-sens dramatique pour notre pays à devoir choisir entre l’extrême droite et une droite extrême qui ne correspondent en rien à l’opinion d’une majorité de Français” (faux ! La France d’aujourd’hui est majoritairement contre la gauche qui a rejeté le peuple pour le plus grand bonheur des élites bobos et des minorités diverses qui monopolisent le canal des l’information. Cette fois ci, la “majorité silencieuse” et le “pays réel” (ou plutôt celle à qui l’on intime le silence par le terrorisme intellectuel) ne sera plus un mythe élaboré par l’extrême-droite; “Certains, au centre-gauche s’apprêtent à participer à la primaire de la droite avec la ferme intention de servir l’élection d’Alain Juppé” (eh quoi ? En quoi cela vous catastrophe t-il ? Juppé n’est-il pas le candidat idéal (à savoir un Hollande 2″) qui incarnera ce marais constitué des mous de droite comme des mous de gauche ?) “l‘acceptation ou le refus d’une «discipline républicaine» (que voulez vous dire par là ? Alors mieux vaut la discipline d’une idéologie factice pour des raisons dogmatiques qu’un choix clair ? Cela fait longtemps que nous sommes une République, mais plus une démocratie !

    • 13 Octobre 2016 à 17h32

      Orwell dit

      (c’est on ne peut plus vrai, le 2° tour se fait par détestation des 2 candidats que l’on trouve le plus exécrable).”oui, je suis prêt à prendre le risque de laisser à d’autres le soin de trancher entre la peste et le choisir” – d’abord vous donnez dans l’excès en assimilant Marine Le Pen et Sarkozy – l’extrême droite (dont il reste à prouver la réalité) et la droite extrême qui ressemble autant à la fameuse “gauche de la gauche”, si l’on suit du moins l’euphémisme hypocrite de nos journalistes officiels et cravatés. “Parfaitement conscient que dans un contexte d’abstention massive, on peut se retrouver à l’Elysée avec les voix de 37,51 % des inscrits” ( et à qui la faute si la France sera gouvernée demain par une minorité ? l

    • 13 Octobre 2016 à 14h51

      Orwell dit

      “De Rocard à Delors, mes modèles ont toujours été les mal-aimés de la «vraie» gauche laïcarde et anticléricale !” (je remercie l’auteur de cet article de reconnaître l’existence d’une gauche anti-chrétienne qui s’est toujours dissimulée sous des mobiles basés sur la haine de l’Église catholique).« Et qui pense se refaire une virginité en radicalisant ses positions sur la laïcité. » (j’aime beaucoup ce besoin de virginité propre à la gauche néo-totaliraire, consciente malgré ses déclarations, qui se sent coupable) “Tocqueville : «Nous avons vu des hommes leur insolence envers Dieu…. et qui se flattaient encore de rester fidèles à son esprit en restant indévots.» (Le fanatisme des uns valait bien celui des autres ; l’athéisme n’a t-il jamais été qu’une autre forme de dévotion religieuse ?) ” A ce jour, comme une majorité de Français, mon souhait est simplement que ni François Hollande ni Nicolas Sarkozy ne se présentent à ce scrutin.” (nous sommes d’accord, mais alors pour qui voter ?)”Magnifique illustration de la crise du politique en France, où les citoyens, pour la seule élection réellement décisive, se trouvent pris au piège du diktat des formations politiques” (mais cette crise n’a t-elle pas toujours existé, notamment sous les III° et IV° Républiques, où l’électeur se trouvait trompé par les combinaisons parlementaires occasionnée par la recherche d’un gouvernement effectif ?)”Imaginer au soir du 27 avril 2017 la perspective d’un duel opposant Marine le Pen – donnée à ce jour présente par tous les sondages – et le Président du parti les Républicains, n’est donc pas une hypothèse d’école” (faux : les médias croupions ont toutes les malchances de faire élire Juppé – l’hypothèse d’une victoire de Sarkozy me semble bien lointaine). “Je suis bien résolu à ne voter, le 7 mai, ni pour l’un ni pour l’autre” (moi non plus, et c’est pourquoi l’abstention n’est pas obligatoire comme en Belgique). «Au premier tour on choisit, au second on élimine…”

    • 13 Octobre 2016 à 13h58

      AGF dit

      Je ne suis plus de gauche depuis longtemps, ou plutôt depuis longtemps la gauche n’est plus le pilier de la république démocratique.
      Depuis les massacres d’Oran et d’ailleurs commis par le FLN, j’ai conçu de la haine pour ces “chrétiens de gauche” qui en ont été les complices silencieux, haine qui ne fait que se confirmer quand je constate leur compromission avec l’Islam sous quelque forme que ce soit dont ils sont avec l’extrême gauche les idiots utiles. Aussi pour moi la peste c’est Hollande et le choléra Mélenchon, Duflot et toutes les raclures du NPA.

      • 13 Octobre 2016 à 21h34

        chlomo dit

        pour moi “aussi” la peste c’est Hollande et le choléra Mélenchon, Duflot et le NPA .

      • 16 Octobre 2016 à 6h22

        chlomo dit

        à AGF

        Il faut voir comment le secours catho s’empresse d’aider( sous le paravent d’ un vernis religieux et pour ratisser large les prébendes )la population qui le bouffera plus tard : ils se ressemblent , tous les mêmes dans ces secours différents et (a) variés : mêmes âges , même apparence grise, même milieux , même opinions politiques , même sectarisme en accord avec ceux auxquels ils servent la soupe …
        donnez plutôt autour de vous aux gens qui en ont besoin et qui crèvent en silence .
        c’est n’est pas du secours mais du masochisme social …

    • 13 Octobre 2016 à 13h02

      kelenborn dit

      ET CELLE LA QUI EST BONNE AUSSI
      http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/un-ministre-sur-hollande-il-va-falloir-s-en-debarrasser-13-10-2016-2075600_1897.php

      Avec cet inénarrable commentaire du journulard de service
      “Il aura détruit sa famille avec Ségolène Royal, envoyé à l’hôpital Valérie Trierweiler, trahi la gauche et ses électeurs, systématiquement éliminé tous ceux qui pouvaient lui faire de l’ombre. Que sont devenus les principaux chefs de courants du PS avant son entrée à l’Élysée ? Laurent Fabius expédié au Conseil constitutionnel ; Pierre Moscovici évacué vers Bruxelles ; Martine Aubry emmurée dans son beffroi lillois ; Ségolène Royal chloroformée en dame patronnesse de l’Écologie ; Vincent Peillon exfiltré vers Strasbourg ; Benoît Hamon licencié dans le même plan social que Montebourg… Manuel Valls ? C’est pire, il l’a ligoté et l’entraîne dans sa chute vers les abîmes. Il n’y a qu’Emmanuel Macron qui a trouvé la porte de sortie de l’asile de fous. Et encore…”

      Franchement, il y a punition pire que ceux qu’ont subie ces connards qui…étaient demandeurs quand les victimes de l’Islam et du chômage n’ont eux, rien demandé mais ont quand même été servis!

    • 13 Octobre 2016 à 11h08

      Hannibal-lecteur dit

      De toute cette logorrhée alambiquée découlent deux conclusions évidentes : 
      1/ M. Poujol vous n’avez pas de couilles. Vous comptez sur autrui pour pallier votre dėfaut de jugement, votre flou décisionnel.
      2/ M. Poujol, vous êtes un autiste volontaire, un obstiné de principe qui continue de s’accrocher à des valeurs de gauche dont la réalité montre qu’elles ne fonctionnent pas . Mais ça ne vous rebute pas. C’est la réalité qui a tort. 

      • 13 Octobre 2016 à 14h12

        Jacques des Ecrins dit

        Lui mettre cette dérouillée, si justement étayée, en si peu de mots, chapeau !

      • 13 Octobre 2016 à 14h32

        ZOBOFISC dit

        On prête à W. Churchill (mais aussi a B. Shaw) la formule : ” celui qui n’est pas socialiste à 20 ans n’a pas de coeur, celui qui l’est encore à 40 n’a pas de tête”
        Que dire de celui qui persiste au delà de 60 ?

        Je ne parle pas bien sûr des hommes politiques : eux ont choisi un métier dans lequel si on n’est pas franchisé, on n’a aucun débouché.  

        • 14 Octobre 2016 à 15h03

          chlomo dit

          Churchill voyait juste .
          normal d’ être de gauche à 20 ans après c’est déjà plus suspect .
          bien vu de nous ou de me le rappeler .
          être de gauche aujourd’hui après 50 ans , c’est désespérant !

        • 14 Octobre 2016 à 15h11

          C. Canse dit

          Chlomo

          Bonjour.

           Pas d’accord du tout.
          À 20 ans, n’étais de droite ni de gauche mais du côté de la fête et de l’étude.

          Quand j’ai eu décidé de voter, ce fut toujours à droite.
          La gauche ne fait qu’appauvrir  les citoyens, intellectuellement, financièrement et culturellement. 

    • 13 Octobre 2016 à 11h08

      kelenborn dit

      regardez celle la , c’est à se tordre!

      http://www.lepoint.fr/medias/aude-lancelin-l-obs-est-un-petit-poumon-malade-encore-necessaire-a-la-gauche-13-10-2016-2075574_260.php

      Quand les rats ne trouvent même plus la décence qui leur permettrait de quitter le navire, ils se bouffent entre eux!
      Cette gonzesse, c’est le Chagrin et la Pitié!! on a envie de lui donner trois balles pour s’acheter de quoi torcher ses vilaines fesses
      Le plus beau est à la fin
      “Or nous crevons justement de ne pas donner aux lecteurs ce qu’ils attendent. Mais je crois beaucoup à une prise de conscience. ”
      Les lecteurs attendent sans doute que ce soit les épaves alcoolo-beuglantes de Nuit Debout qui écrivent les articles du Nouvel Obserfoireur !!!
      C’est ce que l’on appelle être à côté de ses pompes!!
      Sauvons la merde, elle ne mérite pas cela!
      MK

    • 13 Octobre 2016 à 10h56

      Blablioco dit

      Malheureusement à la peste et au choléra que vous mentionnez il faut ajouter le sida, l’alzeimer etc. représentés par la totalité des autres candidats qui se présentent à cette élection. Depuis Pompidou, se sont succédés à ce poste que de lamentables et souvent abjectes politiciens tous responsables (conjointement avec les français) de la déliquescence de ce pays. La lettre des évêques de ce jour (phénomêne extraordinaire dans l’histoire de ce pays) en est une nouvelle illustration explosive.

    • 13 Octobre 2016 à 9h34

      bu2bu dit

      Au fil de la discussion on tombe sur ” l’Empereur Ciceron “.
      Mouarrrf. L’ignorance crasse n’empêche pas de blablater.

      • 14 Octobre 2016 à 0h19

        chlomo dit

        mouarrrrf , la” crasse ignorance “te répond bu2bu2 : combien de lignes est capable d’aligner le pauvre con derrière son ordi ?
        deux lignes et pour ne rien dire . abonnes -toi à Mickey magazine , tu pourras le lire sur tes chiottes .
        et va te faire mettre

      • 16 Octobre 2016 à 18h00

        Hannibal-lecteur dit

        Bu2bu, en plus, si vous faites remarquer son ignorance à chlomo, ça le vexe !! Ne pouvant la nier …il situe même Cicéron après JC… il passe à l’injure. On voit non seulement l’ignare, mais l’ignare qui, au lieu de désirer s’instruire et progresser, préfère camper dans son ignorance et conspue celui qui lui indique son ignorance. Difficile de progresser avec pareille mentalité.

    • 13 Octobre 2016 à 8h57

      L'Ours dit

      Oui, moi aussi mes parents votaient à gauche et j’ai aussi voté Mitterrand… une fois.
      Oui! parce qu’après j’ai choisi de prendre le risque d’être mal vu car j’ai choisi la vérité.