Mai 2017: la révolution dans les urnes | Causeur

Mai 2017: la révolution dans les urnes

Les 4 phénomènes qui ont déjà fait basculer la présidentielle

Auteur

Xavier Théry

Xavier Théry
travaille dans un grand groupe de communication.

Publié le 28 mars 2017 / Politique

Mots-clés : , , , ,

Tracts de campagne de candidats, mars 2017. SIPA. 00799777_000003

La séquence électorale que nous vivons est à bien des égards révolutionnaire. Jusqu’où se poursuivra cette révolution des urnes ?

Quatre phénomènes enregistrés dans les sondages sont d’ores et déjà révolutionnaires :

L’installation de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle.

On en parle tellement depuis des mois, que cela apparaît comme presque normal. Jean-Marie Le Pen était arrivé au second tour presque par accident. Sa fille s’installe comme favorite du premier tour, en soi c’est déjà une révolution : 25 % à 30% des Français affichent clairement leur volonté de la propulser au second tour et de la présenter comme une alternative crédible au système en place. Si elle n’y parvenait pas, on parlerait alors d’accident… Un 21 avril à l’envers.

L’effondrement de la droite gouvernementale…

…et sa disparition probable au second tour. Certes, la candidature de François Fillon, accablé par les affaires, peut apporter une explication conjoncturelle à ce phénomène. Mais à y regarder de plus près, le rejet violent de l’ex-président Sarkozy à la primaire de la droite et sa perte totale d’autorité sur le parti qu’il entendait diriger manifestent aussi une volonté de renverser la table. L’UDF et le RPR qui représentaient jadis entre 40 et 45% des voix à eux deux risquent de finir ensemble à 16% ou 17% au premier tour de la présidentielle. Situation sans précédent dans toute l’Europe occidentale.

Le débordement du Parti socialiste par son extrême gauche…

…et sa disparition programmée au second tour. Premier épisode de cette révolution, l’évasion de Mélenchon des rangs du PS et son rejet de toute alliance programmatique avec le PS. Dernier épisode, le choix du courant le plus rebelle à toute action gouvernementale réformiste en la personne de Benoît Hamon lors de la primaire de la gauche. Le candidat du PS, non content de représenter la contestation du gouvernement sortant dont il faisait partie, prend en otage la gauche gouvernementale en l’acheminant tranquillement à un étiage de 11 ou 12%. Révolution qui risque de précipiter le PS dans les oubliettes de l’Histoire.

L’émergence d’un candidat et d’un mouvement sortis de nulle part

…construits en opposition à la fois à la droite et à la gauche gouvernementales. Qui au mois de novembre aurait misé un kopeck sur la candidature Macron ? Et pourtant, elle est là et bien là. Les ralliements se font de plus en plus nombreux dans la dernière ligne droite et Macron paraît assuré d’arriver au second tour. Peut-être même en tête avec 26% des voix.

Ces quatre révolutions électorales sont la manifestation d’un fossé de plus en plus profond qui sépare les électeurs des élus, les habitants des métropoles des habitants de la France périphérique, la base du sommet, les exclus de la mondialisation des inclus de la société libérale… Beaucoup de commentateurs s’accordent à voir dans la période actuelle une situation pré-révolutionnaire. Mais la révolution est déjà engagée, dans les urnes tout au moins.

Est-elle terminée ? Rien n’est moins sûr. On s’achemine vers un second tour Macron – Le Pen et des sondages convergents semblent indiquer qu’Emmanuel Macron l’emporterait par environ 60% contre 40% à Marine Le Pen. A tout le moins, cela veut dire que 15% des électeurs qui n’ont pas voté pour la candidate du FN au premier tour s’apprêtent à le faire au second tour. Au vu des quatre révolutions qu’on s’apprête à vivre au premier tour, qui peut prétendre que ce plafond de verre de 40% ne sera pas crevé par Marine Le Pen et qu’une autre révolution n’éclatera pas au second tour ?

Car après tout, si Emmanuel Macron passe le premier tour, c’est parce qu’il incarne avec Marine Le Pen le rejet des Républicains et du PS considérés comme syndics d’une France en faillite morale, sociale et économique. C’est ce rejet de l’ex-UMPS qu’incarnent au premier tour ces candidats. Mais au second ? Quand Emmanuel Macron sera seul en face de Marine Le Pen… Tous les ralliés de l’entre-deux-tours qui viendront soit du PS soit de LR vont cristalliser sur Emmanuel Macron tout le rejet de l’ex-UMPS. En période révolutionnaire, les choses basculent très vite.

Il n’est pas impossible que les partisans du « plus rien à foutre » – comme les appellent Brice Teinturier -, emportés par leur élan contestataire, éliminent Macron après avoir éliminé Fillon, Valls, Juppé et Sarkozy. Le jeu de massacre ne fait peut-être que commencer…

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 31 Mars 2017 à 13h57

      lafronde dit

      Révolution politique, en effet.

      Echec de la marginalisation du FN et de son cantonnement à une réserve de voix pour l’UMP-LR. Pour celle-ci la perte de la suprématie à Droite.
      La stratégie centriste du RPR-UMP de Chirac, puis de Sarkozy, corollaire de l’ostracisation du FN, s’avère désastreuse, et a servi davantage la Gauche que la Droite.

      Echec du socialisme de Gouvernement. majorité PS écartelée entre les socialistes collectivistes, et les libéraux-socialistes.

      Echec des politiciens français en grand partie à cause de Chirac qui a abrogé la proportionnelle. Le FN aurait pu jouer dans l’opposition un rôle utile au pays : limiter l’immigration, l’assistanat, les déficits budgétaires : 70 à 100 Mds d’€ l’an ! Au parlement, le FN aurait combattu le laxisme envers la délinquance et aurait poussé à la construction de nouvelles prisons. Sa mise à l’écart a donc été préjudiciable à la Nation.

      Maintenu dans l’opposition par un Valls irrationnel lors des régionales, le FN sans responsabilité exécutives, est à son potentiel électoral maximal. Donc en mesure d’éliminer n’importe quel candidat de la Droite du Centre ou de la Gauche.

      Macron fait renaître le Centre grâce aux primaires qui déportent chaque camp vers son pôle latéral. Reste qu’à quoi sert le Centre s’il ne défend pas la Liberté ?

      Macron ne défend pas la Liberté d’association des français ! Il veut nous imposer une politique migratoire à l’allemande !
      Macron prévoit le loyer fictif. Soit l’ISF des classes moyennes !
      Macron nous menace de l’esclavage. Supprimer l’assurance chômage après deux propositions d’emploi refusées. Dans notre contexte de pénurie d’emploi c’est inquiétant.

      Macron a donné des signes de clientélisme aux allochtones. Il leur maintiendra l’Etat-Providence ouvert à l’international, selon le Droit européen de la CEDH. Pour ses dépenses clientélistes il aura besoin de beaucoup d’argent. Le matraquage fiscal perdurera. Donc l’anémie de l’activité aussi, et le chômage de masse avec.

      • 31 Mars 2017 à 14h34

        i-diogene dit

        Lafronde,

        Plutôt que de réciter des conneries du FN, informe-toi:

        - Le programme de Macron ne prévoit pas d’impôt sur des loyers fictifs..

        - Ne pas confondre la protection sociale avec l’ assistanat..

        - Le matraquage fiscal..? NON, pas vraiment, par contre des mesures efficaces pour booster l’ industrie et le commerce..

        - son programme prévoit d’augmenter le budget de la défense pour redonner l’ autonomie militaire à la France..

        - il prévoit, en plus, une présence policière à demeure, dans les quartiers sensibles (genre commissariats de proximités),

        Relancer l’ économie est très certainement plus dans ses cordes que dans celles de MLP ou Philippot qui ont mené le FN au bord de la faillite financière.. Au point de se faire financer par une puissance étrangère..:

        - la France aux français..?

        NON..! : la France à Poutine, avec MLP dans le rôle de Pétain..!^^

      • 31 Mars 2017 à 14h44

        durru dit

        Diogène, plutôt que réciter les mantras de Macron, renseigne toi et réfléchis: le programme de Macron prévoit d’exonérer 80% des foyers de taxe d’habitation. Pour pallier ce manque à gagner pour les collectivités, il faudra bien trouver d’autres sources de revenu. La taxe foncière (qui touche les propriétaires) est la solution la plus simple. De plus, le “loyer fictif” est une trouvaille de France Stratégie, dirigé à l’époque par Pisani-Ferry, auteur principal du programme économique de Macron.
        Pour le reste, idem: renseigne toi sur les détails, sors des quelques phrases plates du programme du gourou.

        • 31 Mars 2017 à 15h23

          i-diogene dit

          Durru,

          Pisani-Ferry propose, Macron décide:

          - Le loyer fictif n’ est pas dans le programme de Macron.. C’est TOUT..!

          - il n’ a pas prévu, non-plus de retoucher les taxes foncières: de toute façon, c’ est de la responsabilité des communes, du département et des régions et ça n’ entre pas dans le budget de l’ Etat..

          - l’ exonération de 80 % des taxes d’ habitations est chiffré à 10 milliards d’ Euros..: ce sera financé sur le budget de l’ Etat..

          - l’ augmentation de la CSG rapportera beaucoup plus, puisque les revenus du capital y contribuent..!^^

          Fillon a retouché son programme sur bien des points, pour copier celui de Macron..! Ptdrr..

    • 30 Mars 2017 à 0h56

      Pierre Spicace dit

      Comment ça, sorti de nulle part ? Mais non, on sait très bien d’où sort Macron : du chapeau de Xavier Niel et de la cuisse de François Hollande.

    • 29 Mars 2017 à 23h25

      Brice Briselances dit

      L’opération de détournement du vote lancée il y a deux mois consistant à écarter Fillon pour pousser en tête Macron (celui dont des sots à plumes écrivent qu’il est sorti “de nulle part”) afin de le placer mécaniquement en position de vainqueur -par effet vote anti-Le Pen- au second tour ayant réussi, les socialistes du Parti (les sots à épines de rose qui n’ont pas encore ralliés le candidat pure pétales « sorti de nulle part ») commencent à comprendre que l’opération de détournement produit des effets jusque sur eux (ils rigolent moins qu’au mois de février). Allez poussez-vous, vous aussi ! Faites de la place au candidat sorti de notre manche disent ceux qui tiennent plus que tout à faire croire au miracle d’une opportune “révolution” afin que surtout rien ne change (par les urnes). Prestiges de la prestidigitation qui, on le voit bien dans cet article, parvient à empaumer jusqu’à des rédacteurs d’un Causeur que l’on avait connu (restons polis) beaucoup moins niais.

    • 29 Mars 2017 à 10h28

      joke ka dit

      Pourquoi voter pour Macron, entièrement fabriqué par le système rejeté des français: financiers mondialistes immigrationnistes(pour une main d’oeuvre bon marché) médias de connivence avec l’élite politique,pipoles arrogants, poussé en avant par tout ce beau monde soucieux de garder la place et les prébendes qui vont avec …
      étonnant!

    • 29 Mars 2017 à 6h36

      lumièr dit

      Quels sont dans l’ordre les candidats si élus qui agiraient pour un changement majeur en France? Je n’argumenterais pas beaucoup, je vais à l’essentiel.

      Petits candidats significatifs retenus avec les grands. Après les 5 positions premières. On est dans l’aménagement du statu quo, la dernière place est pour le candidat le plus proche de la politique d’Hollande.

      1- Asselineau. 2- Marine Lepen 3- Dupont d’Aignan.
      4-Mélenchon. 5- Fillon 6- Macron
      7- Hamon.

      Le souverainisme intentionnel d’Asselineau à celui symbolique de Fillon détermine une capacité de changement qui mettrait Hollande dans tous ses états.

      Mélenchon lui aurait des intentions
      -souverainistes- contenues davantage qu’évidemment Lepen. Cette dernière se veut tout de même plus prudente que l’on ne croit, pendant que Fillon a une prétention sur la Russie qui est souverainiste.

      J’ai oui mentionné Asselineau et D.D’Aignan, ils sont sur la scène publique ou sur le web. Comme farceurs, on a vu pire. Asselineau et d’Aignan me semblent bien plus sains que tout le parti socialiste, qu’ils soient atomisés par les médias, banalisés par un manque d’encrage populaire dans les périphéries contrairement au FN ne les rends pas inexistants. Si le peuple était plus audacieux électoralement. Les médias moins orwelliens. Tout irait mieux dans cette présidentielle.

      Si j’ai mis Macron 6 ème en termes de capacités médiocres à maintenir le système au lieu de la 7 ème place. C’est simplement parce que Macron bouscule les partis pour les législatives cela lui permet d’éviter d’être dernier, puisque le fond de tout ce qu’Hamon propose est la suite d’Hollande par l’alignement international de la France, la mise à genoux devant Bruxelles, l’islamisme vu comme bienheureux comprenant le pire que tout: le clientélisme communautaire.

      • 29 Mars 2017 à 6h40

        lumièr dit

        Hamon est aussi le candidat officiel du parti au pouvoir jusqu’en mai: le PS. Parti dévoré par les apparatchiks, parti cadavérique.

    • 29 Mars 2017 à 0h11

      Leucate dit

      Macron et ses enzymes gloutons fait tellement produit de promotion en grande surface qu’il n’est pas possible que la bulle politico médiatique n’éclate pas avant le premier tour ou durant la campagne du second.
      Où alors les électeurs sont devenus complètement idiots, ou plutôt abrutis

      Chaque fois que je le vois à la télé et pourtant j’évite, une petite ritournelle de ma jeunesse me vient immédiatement à l’esprit, c’est le “sirop Typhon” de Richard Anthony, l’universelle panacée que quelques milliardaires du gouvernement occulte veulent nous forcer à consommer pour mieux nous gruger.
      A l’époque du “sirop Typhon”, dans l’ouest américain, ce genre de bonimenteur de foire risquait le goudron et les plumes. Mais ça c’était avant ….

      • 29 Mars 2017 à 11h25

        MGB dit

        MACRON est un beau merle, il siffle bien, mais est-ce que tous le Français sont aveugles ?
        Quand je vois tous ces types de droite (Perben…) qui vont à la soupe et se rallient à lui, je suis écoeuré.
        Malgré ses défauts évidents, FILLON reste le candidat de la France millénaire et j’espère qu’une majorité de Français le ressentent, face à MACRON neo-libéral libertaire, multiculturel.

    • 28 Mars 2017 à 22h24

      Charles Lefranc dit

      M.Théry quand vous ecrivez en conclusion qu’ emmanuel Macon incarne le rejet du PS , soit vous caricaturez soit vous camouflez . Macron est la façade ultra-libérale et ultra-capitaliste du quinquennat Hollande . Sa promotion par les médias tournent au culte de la personnalité , digne de la Corée du Nord.Et pour balayer votre scenario du second tour , je vous assure que le front républicain , ne fonctionnera pas .Cette combine de l’ UMP-PS est finie, obsoléte . Donc , on risque fort d’ avoir MLP élue.

      • 29 Mars 2017 à 10h40

        joke ka dit

        Pas sûr: certes,les français se méfient des médias,de la presse partisane du système glauque mis en place par un régime en déclin..mais hélas, quand on a subi un bourrage de crâne pendant plusieurs décennies,il en reste des traces et certains réflexes automatiques .. c’est pourquoi nos fameux journalistes du service public en rajoute une dose de cheval ,juste avant le votes … vont ils influencer le choix de nos concitoyens ? de toutes les façons des années difficiles nous attendent et ce n’est pas ce que nous avions imaginé au siècle dernier : la prospérité, la paix ,une vraie démocratie,une Europe apaisée et fraternelle tout en respectant les traditions et civilisation de chaque nation

        • 29 Mars 2017 à 20h36

          ERVEFEL dit

          Vous avez raison car il faut être conscient que la grande majorité des français s’informe par la télé et la “grande” presse stipendiée et peu dans les médias alternatifs.
          Le bourrage de crâne, l’agitation de la peur associé au front “républicain”, le manque de connaissance des vrais enjeux de cette élection (l’impossibilité d’une démocratie d’un pays en dehors de sa souveraineté nationale), la puissance de frappe des médias aux ordres au regard des médias alternatifs, etc…, font que tout ceci constitue un mur qui cloisonne les français à tourner en rond dans les mêmes choix et c’est ça qui constitue le fameux plafond de verre.
          Il est peu probable que les français arrivent à briser ce mur qui les retient prisonnier et ils vont certainement souffrir 5 ans de plus dans ce carcan qui de toutes façons finira par se briser d’une façon ou d’une autre soit de l’intérieur soit de l’extérieur.  

    • 28 Mars 2017 à 21h51

      bourbons dit

      Le résultat de cette élection sera le résultat de le trouille des Français de perdre leurs petits avantages et de leurs incapacités a une vision d’avenir pour leur pays tellement contant de ce regarder le mombril

    • 28 Mars 2017 à 21h14

      fox23 dit

      J’aime la pudeur de pucelle, il travaille dans un grand groupe de communication ! Quelque soit le nom qu’il n’est pas question de révéler à ces sans dents, le groupe appartient à une des 10 plus grosses fortunes françaises et Théry est leur larbin. Sans doute bien payé, mais larbin quand même. La preuve, il vient nous en rejouer un air sur le Macron !
      Il n’y a bien que ce rigolo pour faire croire qu’en novembre, pour le télévangéliste c’était no future ! Il est mis sur orbite par ses copains banquiers depuis 2012, parce que ces gens là n’ont pas la tête dans le guidon, ils voient loin.
      D’abord, on fait ses p’tites affaires en le mettant au secrétariat général de l’Elysée. Il commença par trahir la France en favorisant la cession d’Alsthom à General Electric, il continua en s’occupant de la reprise de SFR par un semi-étranger, puis passa à Bercy pour continuer, enfin à visage découvert sa trajectoire.
      D’après vous, la sortie du bouquin sur les méchantes choses dites par Hollande sur tous, sortie initialement prévue, selon Le Foll, son plus proche lieutenant, après le quinquennat, pourquoi est-il sorti au moment ou Hollande se posait la question de se représenter ?
      Qui est derrière cette parution précipitée qui obligea Normal à retourner cultiver sa Corrèze, sinon Macron et ses amis pour dégager la route ?
      Théry, menteur, stupide, ou les deux ?

      • 28 Mars 2017 à 22h49

        tilde dit

        Merci fox23
        Je me posais les mêmes questions sur le ‘grand groupe de com’… quant au reste, vous avez tout dit !

    • 28 Mars 2017 à 20h56

      RED (From Tex) dit

      « L’émergence d’un candidat et d’un mouvement sortis de nulle part… »

      Cette phrase est d’une drôlerie absolue !

      “Sorti de nulle part” Macron ?… De qui se moque M. Théry ?

    • 28 Mars 2017 à 20h44

      jetoc dit

      Et si c’était NDA QUI CRÉE LA VRAIE SURPRISE CAR APRÈS TOUT C’est LE PLUS INCORRUPTIBLE DE TOUS (IL SUFFIT DE regarder de très près sa personnalité, son parcours, son projet et ses résultats locaux de Député Maire)Il tient vraiment la route et ce que la majorité des Français souhaitent: 1 homme intègre, de bon sens et compétent. Alors pourquoi pas pour éliminer le piège mortel d’un second tour : Macron / Le Pen …

    • 28 Mars 2017 à 18h58

      renéVar dit

      un politologue a dit (j’ai oublié qui) : “dans les sondages et les meetings, on se défoule; mais dans l’isoloir, on rejoint sa famille”. J’ai mis sous enveloppe cachetée au 1er janvier : deuxième tour : Fillon-Macron. Qui prend le pari ? gagnant : Fillon.

    • 28 Mars 2017 à 17h55

      Martini Henry dit

      Qui a dit que l’extrême droite était raciste? Le NPA, non? Cette photo le prouve s’il en était besoin! Les 500 frères de Guyane sont “très influencés par l’extrême droite” prétend le parti de Poutou! Allez y comprendre quelque chose, vous…
      http://www.fdesouche.com/837191-npa-guyane-les-500-freres-des-activistes-anti-immigration-tres-influences-par-lextreme-droite

    • 28 Mars 2017 à 16h23

      golvan dit

      Ces élections de 2017 auront au moins eu le mérite de révéler que le PS issu des manoeuvres de Mitterrand n’a jamais été qu’un groupement d’intérêts lié par les prébendes et les mandats électifs, absolument rien d’autre. Et on peut en dire autant de l’UMP.
      C’est le seul côté intéressant de ce printemps 2017.
      Constater de visu les gesticulations dérisoires des politiciens tentant sans aucune honte de faire prendre leur ralliement à Macron pour une démarche liée à une réflexion profonde sur l’intérêt de la France.
      Ils n’ont honte de rien etc…

    • 28 Mars 2017 à 16h05

      Aristote dit

      L’élection de MLP n’est pas probable, mais elle est de l’ordre du possible.

      Les soutiens de Macron sont les vaincus des primaires de la droite et du PS.

      Comme renouvellement, cela se pose là. 

    • 28 Mars 2017 à 15h48

      marie210917 dit

      Les instituts de sondage sont là pour effectuer un lavage de cerveau méthodique sur les endoctrinés ou pauvre d’esprit…

      Leur fiabilité ? AUCUNE !

    • 28 Mars 2017 à 15h31

      Villaterne dit

      Car après tout, si Emmanuel Macron passe le premier tour, c’est parce qu’il incarne avec Marine Le Pen le rejet des Républicains et du PS
      C’est une plaisanterie ? Il est au contraire l’agrégat de ces deux partis (donnant raison au passage à MLP sur sa théorie de l’UMPS. Bravo Macron !) avec toutes les vieilles gloires. Et les électeurs voteraient pour lui par rejet du PS et LR ? Ouarf !
      Ce qui par contre va être marrant si Macron passe, ce sont les législatives. Les LR et les PS qui l’ont rejoint vont perdre leurs adoubements respectifs de leur parti initial et vont se retrouver en candidat d’ « En Marche » face à des LR ou PS. Il y en a qui vont perdre leur mandature !

      • 28 Mars 2017 à 15h48

        marie210917 dit

        macron est un pur produit PS : le poulain d’hollande en somme

    • 28 Mars 2017 à 15h08

      rolberg dit

      Mitterand, Jospin, Hollande, la gradation est perceptible.

    • 28 Mars 2017 à 15h04

      ZOBOFISC dit

      MACRON n’a pas de programme.

      Il a une vague plan fait de chimères et de fumée.

      Après son élection et son échec, on l’appellera :

      Macron au vain plan !

    • 28 Mars 2017 à 14h38

      castor27 dit

      Macron, en voilà un qui devrait retourner à l’école pour savoir que la Guyane n’est pas une île, que Mayotte est un département d’outre mer, qui n’a rien à voir avec les Comores ce n’est pas pareil, sauf que l’État Français, le contribuable, paye pour toutes les comoriennes qui viennent y accoucher. Un Monsieur, d’accord avec tout le monde, un Monsieur qui change d’avis comme de chemise, un Monsieur qui est la girouette des financiers, ses amis, un Monsieur qui ne déclare rien sur le pactole qu’il a touché ces dernières années, ou presque pas, ce qui satisfait la HATVP, elle est pas belle la vie pour ce Monsieur. Bref un gangster qui va continuer à couler le navire, surtout quand on voit les ralliements de tous les ratés su socialisme, entre autres.Entre l’arnaque de l’EU et son éventuelle élection, je me demande quel est le plus dramatique pour la France. Déjà que la diplomatie internationale française ne vaut plus un pet, je l’imagine entre Trump et Poutine.

      • 28 Mars 2017 à 14h54

        ZOBOFISC dit

        En 1981, je travaillais pour Félix PROTO, secrétaire du PS de Guadeloupe qui voulait monter un quotidien socialiste pour concurrencer le FRANCE ANTILLES de M. HERSANT.

        J’ai rencontré Georges FILLIOUD qui était Ministre de la communication. Il situait la Guadeloupe dans l’Océan Indien.

        On prend les mêmes et on r’commence !

      • 28 Mars 2017 à 15h10

        Noumounke dit

        Je modifierai juste votre dernière phrase !!!
        Je NE l’imagine PAS entre Trump et Poutine.