Présidentielle: un duel Macron – Le Pen | Causeur

Présidentielle: un duel Macron – Le Pen

Les résultats définitifs

Auteur

AFP

Publié le 23 avril 2017 / Politique

Mots-clés : , ,

Emmanuel Macron et Marine Le Pen (Photo: AFP)

Avec AFP – Emmanuel Macron (23,49%) et Marine Le Pen (22,09%) s’affronteront au second tour de l’élection présidentielle, selon les dernières estimations du premier tour publiées dimanche soir qui placent le candidat d’En Marche! en tête, devant la candidate FN, puis, au coude-à-coude, François Fillon (19,75%) et Jean-Luc Mélenchon (19,45%). Très loin derrière vient le candidat socialiste Benoît Hamon (6,2%).

Source: AFP

Ce scénario Macron-Le Pen rebat les cartes de la politique française: c’est la première fois sous la Ve République que la droite est absente du second tour, et la première fois qu’aucun des deux grands partis qui ont dominé la vie électorale depuis près d’un demi-siècle, Les Républicains (LR) et le Parti socialiste, n’y est présent.

>> Les résultats officiels du premier tour de l’élection présidentielle 

François Fillon a reconnu sa défaite: il votera “contre l’extrême-droite” et “en faveur d’Emmanuel Macron”.


François Fillon : “Il n’y a pas d’autres choix… par BFMTV

Marine Le Pen entend quant à elle représenter la “grande alternance” pour “libérer le peuple français”. L’alternance, la “vraie”, “pas celle qui a vu des gouvernements se succéder sans que rien ne change”. Emmanuel Macron lui a répondu: il se veut “le président des patriotes face aux nationalistes”.


Déclaration de Marine Le Pen par CNEWS

Jean-Luc Mélenchon n’a donné aucune consigne de vote.

 

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 24 Avril 2017 à 22h32

      Liamone dit

      Quand on perd les élections on est souvent constipé durant plusieurs jours. Aussi les partisans du clan Le Pen doivent prévoir de préparer des poireaux bouillis pour quelques jours et si la constipation persiste, il faudra prendre quelques lavements

      • 24 Avril 2017 à 22h34

        eclair dit

        liamone, si c’est pas là c’est 2022.

      • 25 Avril 2017 à 9h05

        Rico dit

        Encore une fois tu te trompe Liamone car l’électeur FN très loin d’être aussi stupide que toi connait deja le résultat du Rassemblement-Rippoux qui se prépare.

        Donc peu d’impact sur son morale,et le mien,autre de savoir ce qui va perdurer et s’accélérer pour nous tous dans notre pays.
        La Chienlit sociale et le terrorisme…

        Et l’avantage de cet électorat contrairement a toi et aux collabos anti-France qui te ressemble,c’est qu’il évitera le caca nerveux qui t’attend dans quelques temps,une fois que le soufflet du bling bling Macron retombera.

         

        • 25 Avril 2017 à 9h06

          Rico dit

          Alors prépare donc tes propre lavements mon pauv’vieux.

        • 25 Avril 2017 à 9h48

          Liamone dit

          les idéaux et les valeurs de Pétain ne sont pas prêts de s’imposer dans ce pays. Bien sur il faudra entendre encore les rodomontades et les éructations de l’extrême droite mais les valeurs et les idéaux de la Libération et de la Résistance sont le socle de la Nation. Tout le reste c’est de la démagogie qui permet à l’extrême droite d’étayer sa propagande. Mais cela passera l’extrême droite en a connu d’autres avec sa condamnation à des peines d’indignité nationale à la Libération. L’oubli cela se cultive avec un peu de réflexion et l’on peut également surmonter l’amertume de la défaite électorale avec les soins traditionnels en cas de constipation soutenue, symptômes habituels qui se déclenche lorsque l’on perd les élections. Les recommandations traditionnelles sont les mêmes: la cure de poireaux et s’il le faut les lavements.

        • 25 Avril 2017 à 16h23

          Liamone dit

          De Gaulle a fait condamner l’extrême droite à des peines d’indignité nationale et à des peines de prison à la Libération. Il a combattu l’extrême droite durant tous ses mandats et a jeté en prison les plus activistes d’entre eux. Alors revoyez vos références historiques et confortez votre culture. Lorsque en décembre 1965,jean Moulin est entré au Panthéon avec toute la colonne des martyrs, l’extrême droite, égale à elle même, crachait sur son cercueil.

        • 25 Avril 2017 à 21h00

          Laurence dit

          Et pourtant Liamone, la France a élu en 2012 l’héritier de Georges Hollande pétainiste convaincu brave collabo qui a léché du cul de nazi. Je ne vous ai pas entendu vos appels grandiloquents à la résistance. Où étiez-vous ?
          Tenez, allez donc lire les livres de Simon Epstein sur les années d’occupation, plus efficaces pour les neurones que la cure de poireaux. Vous en avez un grand besoin.

        • 25 Avril 2017 à 23h20

          Liamone dit

          Votre Hollande ma pauvre vieille est de la même eau. Son profil en aurait fait un bon notable proche de tous les oripeaux de notables qui se trouvaient surtout sous la quatrième. Il en a en tout cas le physique et il se tamponne de l’avenir de ma patrie comme les vieux pétainistes.
          Quand à vous , je vous conseille de lire le livre de Robert Q. Paxton sur Vichy.

        • 26 Avril 2017 à 20h52

          Laurence dit

          Liamone, puceau attardé, ne savez-vous donc pas à quelle sainte nitouche vous allez vous vouer : Macron est l’héritier de François Hollande.
          Je vous rappelle qu’à l’époque où Saint Paxton a écrit son bouquin la plupart des archives (et notamment celles de l’URSS) n’étaient pas accessibles aux chercheurs… Depuis on en a appris de belles et de bien gerbantes. Mais cela demande un peu d’honnêteté dont vous semblez singulièrement dénué. Je ne chercherai donc pas vous éloigner de votre petit catéchisme de peine à jouir : faites-vous plez en récitant 3 avé Paxton et un je vous salue Mitterand.

    • 24 Avril 2017 à 20h57

      a2lbd dit

      Si Macron est élu, quelque soit le résultat des législatives hormis le cas fort improbable d’une majorité des candidats En Marche, les anciens partis de droite et de gauche vont craquer. Il y aura une recomposition nécessaire entre ceux qui seront prêts à travailler avec le nouveau président et ceux qui refuseront. Nous aurons donc un renforcement du parlement avec à la clé un besoin de réforme constitutionnelle.
      Si Marine Le Pen est élue, quelque soit le résultat des législatives et hormis la victoire très improbable du FN au législative, les anciens parti se recomposeront. Il y aura néanmoins une renforcement du parlement mais autour d’un noyau existant (probablement Les Républicains) avec à la clé une cohabitation. Ceux qui ont lu la constitution savent que Marine Le Pen ne pourra pas lancer un référendum pour changer le mode de scrutin avec un parlement qui s’y oppose. Après 5 ans de cohabitation et les bourdes à la Trump que commettra Marine Le Pen nous auront sans nul doute à nouveau une présidence d’un parti tradi.

      Donc, et je vise Saul en disant cela et les partisans de Merluche, ils feraient bien de voter Macron.

      J’ajoute que l’insulte suprême venant des tenants de l’Europe des nations est de traiter leurs adversaires d’européistes. Je remarque que souvent ces braves gens prétendent être des européens convaincus mais pas pour cette Europe là. En attendant cela fait maintenant 12 années depuis le référendum du TCE qu’ils ont été infoutus de mener le combat à l’échelle européenne en passant des alliances avec des partis hors de France qui partageraient leurs convictions. Alors Brave gens qui me lisez, je vous le dis soit vous décidez une bonne fois pour toutes de vous déclarer nationalistes et cessez de nous baratiner sur votre soi-disant fibre européenne, soit vous commencez à vous bouger un peu le trognon et dégagez au niveau européen un parti représentant vos idées.

      Hi Nadia !

    • 24 Avril 2017 à 15h30

      Ganzo dit

      Et Fillon, minable de chez minable, illico d’appeler à voter ceux là même qui l’ont couvert d’excréments !!!

      • 24 Avril 2017 à 17h16

        steed59 dit

        j’y décèle une forme de masochisme pathologique. Faudrait que j’en parle à kravi. ça vient peut-être d’un traumatisme de l’enfance.

        • 24 Avril 2017 à 20h10

          i-diogene dit

          … NORMAL: CATHO = MASO… !^^

      • 24 Avril 2017 à 17h20

        Sancho Pensum dit

        C’est rien à côté de ce qui l’attend au sein de son propre parti. Et j’ai trouvé le petit Macron plutôt mesuré sur le tonnage d’insultes, par rapport à certains de ses concurrents…

        • 24 Avril 2017 à 19h09

          Saul dit

          La montée du Golgotha, Père pardonnez leur…

    • 24 Avril 2017 à 15h29

      Renaud42 dit

      hé oh la droite, abstenez vous au second tour et votez massivement aux législatives.
      Macron inaugurera les chrysanthèmes pendant 5 ans.

    • 24 Avril 2017 à 12h35

      Yvosarti dit

      Mais comment faire pour que, décidément, Houellebecq ne soit pas à ranger à côté de Orwell et Huxley ? La seule « erreur » qu’il aurait commise étant d’avoir élu, en 2017, Hollande sans imaginer l’apparition de son fils putatif… Pour conjurer la malédiction abyssale, ne nous reste-t-il que le choix MLP ?

      • 24 Avril 2017 à 17h50

        gigda dit

        NON, Tant qu’à faire plutôt une abstention suffisante à dévaluer la victoire macreuse… 

    • 24 Avril 2017 à 12h26

      radagast dit

      De toute façon l’U.M.P L.R. était depuis longtemps un conglomérat de convictions différentes voire incompatibles .
      L’explosion à venir du parti L.R. ne sera que le point d’orgue d’une lente décomposition et la fin du grand écart idéologique auquel s’évertuaient ses dirigeants .
      Je pense aussi que le plus gros des forces de droite ” Macron compatibles ” a déjà voté pour lui au premier tour et qu’il n’a pas grand chose à espérer de ce coté là .
      C’est chez les électeurs de Mélenchon et de Hamon que Macron devra trouver des voix , je lui souhaite bien du plaisir !
      La bonne nouvelle de ce scrutin est que les ” écolos ” n’existent plus .
      On va pouvoir peut être se soucier à nouveau de vraie écologie .

      • 24 Avril 2017 à 12h45

        Sancho Pensum dit

        La fin du grand écart idéologique concerne aussi le PS. Pas seulement LR.
        Attention avec les écolos. C’est un parti qui a toujours, aux présidentielles, fait de petits scores. Ils sont en revanche plus vigoureux aux législatives (par combinazione), aux régionales et aux européennes. Et surtout ils ont gagné la bataille idéologique depuis longtemps. Voyez où nous sommes avec le diesel, l’interdiction des vieux véhicules dans les CV, les énergies renouvelables, le bio, etc. Certaines de ces transformations sont inéluctables, ou désirées par ne majorités de concitoyens, d’autres traduisent essentiellement des parti-pris idéologiques…

    • 24 Avril 2017 à 12h05

      Aristote dit

      On n’est pas sorti de l’auberge.

      Il n’est pas absolument certain qu’EM gagne contre MLP, et qui que ce soit, le prochain président sera très mal élu, avec en prime une assemblée à la majorité incertaine.

      Si seulement on était certain que l’échec de FF était seulement du aux « affaires ». Ont aussi voté pour EM tous ceux qui ne s’en tirent pas trop mal dans le « modèle français », et ne veulent pas qu’il soit remis en cause. En Marche est en fait le mouvement de l’immobilisme. Ceux qui souffrent vraiment se laissent séduire par les extrêmes de droite comme de gauche, ce qui empêche qu’émerge une majorité pour des réformes profondes mais sensées.

      NS avait une opportunité en 2007… A quand la prochaine ?

      Sinon pour moi, du moins pour mes enfants.

      Je voterai Macron, contraint et forcé. 

      • 24 Avril 2017 à 12h12

        steed59 dit

        tiens, t’es le premier filloniste que je rencontre qui va voter macron.

      • 24 Avril 2017 à 12h38

        Sancho Pensum dit

        L’échec de François le Fictif est certes lié au Pennygate. Mais pas que. Son projet de casse de la sécu, dans l’ombre de l’ex-patron d’AXA, avait en réalité amorcé le début de la fin. Il a aussi, tout comme Hamon, très mal joué au sein de son parti, en étant persuadé qu’il n’avait plus aucun effort à fournir pour rassembler puisqu’il était le champion des primaires.
        Macron, lui, n’a eu de cesse d’aller vers tout le monde et de s’assurer que chacun trouve un peu son compte dans son projet. Et surtout, il répond à l’aspiration des Français d’être gouvernés au centre.
        Puisqu’on est dans les confidences, je n’ai pas voté Macron au premier tour, mais je voterai, ni contraint, ni forcé, pour lui au second tour. Satisfait qu’on ait évité l’escroc et désireux de nous épargner la furie à tignasse blonde. Macron, c’est le moins mauvais choix parmi les 5 “grands” candidats (ceux qui ont la chance de se voir rembourser leurs frais de campagne).

      • 24 Avril 2017 à 12h40

        saintex dit

        “En Marche est en fait le mouvement de l’immobilisme”.
        Cela revient un peu à dire que le PS (gouverné par son aile droite amie de la financiarisation) était le parti de l’immobilisme. Je le vois plutôt comme un des partis de la dissolution de la France, se différenciant de LR par une plus grande efficacité dans cette opération. Maintenant LR est scindé entre juppéistes et francophiles, et les premiers s’agglomèrent eux-mêmes dans un chérijuppéisme.
        Cette dissolution s’opère depuis quelques décennies à un rythme lent et à l’échelle microscopique(1)et n’est absolument pas figé. Ecoutez France Inter. Musique ? Oh les bienfaits de la mondialisation. Peinture ? Oh la volonté de mélange. Littérature ? Non ça c’est fini. Histoire ? Oh les bienfaits des migrations vers l’Europe (pas les autres)…

    • 24 Avril 2017 à 10h57

      almifrel dit

      Tous ces énarques nous ont mené au triomphe des deux populistes à force de déménager le territoire et ainsi d’opposer la France des villes à la France des champs.!!!

    • 24 Avril 2017 à 10h56

      radagast dit

      On a vu hier sur France 2 l’interview d’un adepte de Macron , élève d’une école de commerce , présent à son ” Q.G. ” .
      C’était très parlant quant au noyau dur des forces qui le soutiennent , et j’ai coupé le son très rapidement .
      Je ne pense pas que ce profil soit majoritaire en France…

    • 24 Avril 2017 à 10h53

      radagast dit

      Je ne crois pas que Marine Le Pen ait véritablement envie de gouverner car sinon elle aurait présenté un programme moins ” extrême ” .
      J’entends ou lis des avis de plus en plus nombreux , étrangers le plus souvent , quant à la fragilité et à l’absence de légitimité de l’euro .
      Il connaîtra sans doute bientôt de nouvelles crises ( euribor ça vous dit quelque chose ?) auxquelles Macron quant à lui prétendra apporter ses solutions de banquier ce qui risque de déplaire à pas mal de monde chez nous…
      Point n’était besoin de parler de referendum sur la sortie de l’euro avec tambours et trompettes , il suffit d’attendre qu’il se défasse sous la pression des forces contraires.
      Et certains arguments , comme la retraite à 60 ans , pour bien intentionnés qu’ils paraissent ne sont , évidemment ! , pas d’actualité pour des raisons démographiques qui ne sont ni d e droite ni de gauche .

      Il serait temps que le bon peuple s’intéresse aux propositions de Macron et de sa camarilla :
      Par exemple , que dira le bon peuple de son projet de suspendre les indemnités de chômage après je crois deux refus ?
      Que dira le bon peuple des petits entrepreneurs de son projet de les faire bénéficier du chômage quand il verra le supplément de cotisations qui lui sera demandé ? sinon comment le financera t’on? comment calculerait on les indemnités ?
      Que dira le bon peuple des fonctionnaires de ses projets pour la fonction publique ?
      Et je m’attends sous peu à une attaque en règle sur les jours fériés d’origine chrétienne , à un assaut sans précédent du politiquement correct et de la discrimination positive …
      Je serais d’ailleurs curieux de connaître la répartition des votes des français issus de l’émigration ?

      • 24 Avril 2017 à 11h36

        durru dit

        “Je serais d’ailleurs curieux de connaître la répartition des votes des français issus de l’émigration ?”
        Regardez les résultats dans le 9-3.

    • 24 Avril 2017 à 10h32

      Flo dit

      Faisons le compte :

      Macron est pris en tenaille entre Mélanchon et les frondeurs de Hamon ( dans les 26 %)
      d’une part, et entre le FN et NDA ( dans les 26 % également).

      Bon courage pour gouverner avec deux fronts de chaque côté qui font chacun un bon quart de l’électorat.

      • 24 Avril 2017 à 10h39

        Warboi dit

        C’est au contraire très sain.
        et correspond enfin parfaitement à la photographie politique de la France d’aujourd’hui.
        La césure se fait entre conservateurs de gauche ou de droite et les progessistes.
        On sait où on va et avec qui. Le système qui vient de disparaître avec ses fractures au sein de chaque parti nous a tout simplement paralysé depuis 30 ans. Le PS encombré de ses frondeurs marxistes, on l’a vu à l’œuvre ou plutôt à l’arrêt avec Hollande. C’était pas mieux à droite. Quel point commun entre Yves Jégo et Rétailleau avec le pauvre Fillon au milieu ?? Aucun.
        ça fait des années que je milite pour la recomposition. On y est. enfin.

        • 24 Avril 2017 à 10h56

          durru dit

          Mais arrêtez avec vos chimères… Les soutiens de Macron sont les vrais conservateurs, ceux qui veulent à tout prix garder leurs privilèges. Macron ne fera rien, encore moins que Hollande, pour la simple et bonne raison qu’il n’aura jamais une quelconque majorité pour faire quoi que ce soit.
          Il y aura du “progressisme” sur le plan sociétal, PMA, GPA et tout le reste, on va repartir dans les délires hollandais pour encore plus diviser cette société, comme s’il n’y avait rien d’autre à faire. On va rien faire sur le plan économique, sinon pour brader encore et toujours ce qui existe encore de tissu industriel, pour le plus grand profit de ses amis et au grand désespoir de ses votants atterrés.
          “On sait où on va avec lui.” Ah bon? Parce que lui-même le sait? Très bonne, la blague…

        • 24 Avril 2017 à 12h54

          Sancho Pensum dit

          Les progressistes sont les vrais conservateurs. Remarquable exercice de novlangue, Durru.

        • 24 Avril 2017 à 15h10

          durru dit

          Vous arrivez des fois à lire ce qui est écrit, et pas ce que vous aimeriez voir?
          “Les soutiens de Macron”, j’ai écrit, “sont les vrais conservateurs”. Et j’ai expliqué pourquoi. Se déclarer “progressiste” ne suffit pas. Faudra les voir à l’oeuvre, les Drahi, Minc, Attali, Bergé, etc, quand il sera question de toucher à leurs intérêts et privilèges. Et je ne parle même pas des gamellards habituels et autres syndicalistes “progressistes”.

        • 24 Avril 2017 à 17h32

          Sancho Pensum dit

          Si pour vous “conservateurs” signifie simplement “pas touche à mes avantages acquis”, alors tout le monde est “conservateur”, cad personne, puisque ce qualificatif ne permet pas une caractérisation pertinente.
          Et s’il y a d’un côté des gens qui se disent progressistes sur la ligne politique mais qui seraient conservateurs pour leurs avantages, et de l’autre, des conservateurs qui s’affichent comme tels et qui sont politiquement des conservateurs, alors les vrais conservateurs sont les seconds, pas les premiers.
          Pour l’anecdote, c’est chez Macron que j’ai vu le projet de diminution du nombre de députés et la fiscalisation de tous leurs revenus, pas chez Fillon.

          Bref, vous avez encore perdu une bonne occasion de vous taire…

        • 24 Avril 2017 à 17h43

          durru dit

          Le seul qui a parlé de “sueur, sang et larmes” n’a pas été Macron, figurez-vous. Et vous qualifiez ses votants de conservateurs à propos de leurs petits avantages. Non, c’est vous qui faites partie de la catégorie des progressistes pour les autres et conservateurs pour soi-même.
          “c’est chez Macron que j’ai vu le projet de diminution du nombre de députés et la fiscalisation de tous leurs revenus, pas chez Fillon” Non, pas de diminution du nombre de parlementaires chez Fillon, ni de clarification de leur statut et de leur rémunération, Fillon qui expliquait même qu’il allait faire passer ça par référendum, car les parlementaires n’allaient pas se tirer une balle dans le pied.
          Vous disiez comment, déjà? Ah, oui: “vous avez encore perdu une bonne occasion de vous taire”.
          L’honnêteté intellectuelle et Sancho, ça fait deux.

      • 24 Avril 2017 à 10h50

        Sancho Pensum dit

        Ce compte est illusoire. Il faut attendre le resultat des legislatives pour connaitre precisement le rapport de forces.
        Au pire, En Marche pourrait n’avoir qu’une majorité relative, et serait donc obligé de composer tantôt avec la droite tantôt avec la gauche. Ce qui est pile poil au coeur de sa logique. Et pile poil avec ce que souhaite desormais l’electeur lambda : la fin du tout a droite ou du tout a gauche. L’électeur français a toujours aimé etre gouverné au centre. Jusqu’à maintenant il a du se contenter d’expedients, qui s”appelaient alternance ou cohabitation. 

        • 24 Avril 2017 à 10h59

          durru dit

          Ha Ha Ha Ha!
          Un gouvernement d’extrême centre, quel pied! Ne vous aura pas échappé, tout de même, l’extrême intolérance des soutiens de Macron. Avec ce genre d’approche, aucune composition ne sera possible.

        • 24 Avril 2017 à 12h52

          Sancho Pensum dit

          En revanche, Durru, traiter de “crevure” Warboi, si j’ai bien lu, prouve votre formidable indulgence pour ceux qui ne sont pas de votre bord.
          C’est normal, Mogul, vous avez encore la gueule de bois, vous n’êtes pas en état de comprendre.

        • 24 Avril 2017 à 15h13

          durru dit

          C’était un simple constat, Sancho, suite à des dizaines d’interventions de Nadia/Warboi/Gnu/etc. Que vous ne voulez pas le voir, c’est votre problème. Et c’est purement personnel, aucune généralité là-dedans, contrairement à ses prises de position (ou aux vôtres, d’ailleurs).
          Tout aussi personnel, je n’oublierai pas RdC non plus, il a une place à part, lui.

    • 24 Avril 2017 à 10h14

      Rico dit

      Je suis évidemment satisfait de voir MLP au 2 ème tour mais pas emballé par un score que j’estime bas en fonction des difficultés de notre Nation,Identitaire comme Civilisationnelle ,et de son déclin a tout les niveaux. 

      Fillon a démontré une fois encore la coalition bien réelle de l’UMPS pro-Bruxelloises et anti-Nationale qui se fout comme d’une guigne de la France et du sort des Français…ou du moins ceux qui la porte au cœur sans pollution communautariste.

      Fillon,digne représentant de la droite molle et traîtresse,comme a son habitude, préfère garder le pouvoir avec leurs complices PS a l’image d’un troubadour de la Finance qui considère la France sans culture et coupable de crime contre l’humanité.

      Fillon sans hésiter fort de son despotisme et de son irrespect envers son propre électorat remet sans vergogne via le fils spirituel de Hollande,notre sort et celui de la France entre les mains molles et boudinés d’une Merkel pourvoyeuse d’Islamisme assassin et d’austérité économique a l’encontre des peuples d’Europe.

      C’est l’aventure socialo-libérale qui va continuer dans une France qui se meurt et le seul qui gagnera dans cette affaire,c’est Hollande.

      Je souhaite malgré tout le plus haut score pour Marine et le FN qui restera déterminant afin de continuer une lutte sans merci seule face contre tous.

      Nous ne parlons plus de politique mais bel et bien d’honneur a faire cesser la collaboration anti-Nationale de l’UMPS qui n’emploie le terme de France que lors des meetings afin de berner le naïf qu’il jetteront de plus belle une fois encore dans la gueule d’une Europe dictature qui fait de nous des citoyens de seconde zone en leur pays.