PMA : Et 343 de plus ! | Causeur

PMA : Et 343 de plus !

Pour Libé, c’est reparti comme en 2013

Auteur

Pascal Bories

Pascal Bories
est journaliste.

Publié le 06 juin 2014 / Médias Société

Mots-clés : , ,

manifeste 343 liberation pma

Libération a toujours eu le mot pour rire. C’est même à ça qu’on reconnaît ce journal, dont les titres à base de détournements et autres jeux de mots constituent la marque de fabrique. Pour son numéro du vendredi 6 juin, on aurait pu s’attendre à quelque chose comme « Hollande ne manque pas D-Day », ou encore « Welcome to Omaha, bitch ! » Mais non. Le quotidien régional du Marais (pas celui de Ségo, l’autre) a trouvé beaucoup mieux. Plus frais, plus accrocheur.

À la « une », un gros titre : « Procréation médicalement assistée POUR TOUS ! » Et en-dessous : « Le manifeste des 343 fraudeuses. » La référence est reconnaissable au premier coup d’œil. Oui, c’est bien la même qui avait valu à votre magazine préféré un procès en moralité digne de l’Inquisition à l’occasion de son numéro spécial « Touche pas à ma pute ! », sous-titré « Le manifeste des 343 salauds ». Cette fois, de façon incompréhensible, personne ne moufte. À croire que 343 signatures sont, au choix, féminines ou sacrilèges. Mais passons. À l’origine, « Le manifeste des 343 salopes » avait réuni autant de femmes qui avouaient avoir avorté. Il s’agissait d’aide médicale à la non-procréation. Désormais, il est question d’aide médicale à la procréation. Exactement l’inverse, quoi.

Décidément, les temps changent. Mais le détournement du titre est double, puisqu’il reprend aussi l’incontournable expression « pour tous », accolée à tout et n’importe quoi depuis qu’on a décrété que le mariage était un droit, et l’enfant itou. En attendant la « maternelle pour tous » ouverte aux retraités, ou « l’hôpital pour tous » ouvert aux valides, nous voilà donc en présence d’une revendication de « PMA pour tous ». Toutes ? Non, tous. Hommes et femmes compris, puisque le masculin l’emporte.

« Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. », écrivait Joseph Fiévée (1767-1839), dans ses Correspondances et relations avec Bonaparte. Homosexuel assumé à une époque où tout n’était pas si facile, sa femme était morte en couches en lui laissant un enfant. Il a élevé son rejeton et vécu auprès de son compagnon jusqu’à sa mort, et partage aujourd’hui avec lui une tombe au Père-Lachaise. Jamais, sans doute, cet homme libre qui fut journaliste, écrivain, haut-fonctionnaire et agent secret n’aurait cru si bien dire.

La PMA « pour tous » était à l’origine un « pilier » de la loi sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, selon son rapporteur à l’Assemblée Erwann Binet. Mais face au mouvement de contestation le plus important depuis 45 ans, le gouvernement l’a finalement rangée dans un tiroir. Il n’en fallait pas plus pour que la gazette des bourgeois-bohème du 4ème arrondissement de Paris reprenne les armes. Les lesbiennes fertiles sont des malades comme les autres ! Elles ont « droit » à une aide médicale puisqu’elles ne peuvent pas procréer entre elles. Vite, un manifeste !

Problème : dans l’argumentaire déroulé sous le titre de Libé, la logique élémentaire en prend un méchant coup. Premier point : « Nous réclamons l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, sans discrimination. » Ça tombe bien, il n’y a jamais eu de discrimination selon l’orientation sexuelle pour bénéficier de la PMA, pas plus que pour se marier. Deuxième point : « Nous réclamons que la loi ouvrant l’adoption aux couples de même sexe soit appliquée partout en France. » Bonne nouvelle, c’est le cas : conformément à la décision du Conseil Constitutionnel, les tribunaux jugent au cas par cas de l’intérêt de l’enfant.

C’est après que ça se complique. Troisième point : « Nous réclamons l’égalité entre couples homosexuels et hétérosexuels pour l’établissement de la filiation de leurs enfants. » Pas évident, vu qu’aucun couple hétérosexuel fertile et en bonne santé n’aura jamais besoin de la PMA, contrairement à un couple de lesbiennes, même en pleine forme. Quatrième et dernier point : « Nous réclamons que tous les enfants de France puissent bénéficier des mêmes droits et que cessent immédiatement les discriminations dont sont victimes les enfants élevés dans les familles homoparentales. » Sur ce sujet, patience, les tribunaux recueilleront d’ici quelques années les centaines de demandes d’accès à leurs origines réelles d’enfants réputés « nés de » (sic) deux mères. Et nul doute qu’on se rappellera alors la seule chose qui soit vraiment le cas « pour tous » : chaque être humain naît d’un père et d’une mère.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 9 Juin 2014 à 22h47

      pelo dit

      “Ça tombe bien, il n’y a jamais eu de discrimination selon l’orientation sexuelle pour bénéficier de la PMA, pas plus que pour se marier.”

      Alors, on se demande bien pourquoi les homosexuelles réclament le droit à la PMA !

      En réalité, la PMA est réservée, pour l’instant aux couples hétérosexuels. Et interdite aux célibataires…

      PS : avec les manifestes des 343, on ne gagne pas à tous les coups. Et ça tient parfois à peu de choses. Le combat de Causeur pour lutter contre la pénalisation/abolition/prohibition de la prostitution était juste. La méthode maladroite. “Touche pas à ma pute” et “les 343 salauds”, j’ai trouvé ça drôle, mais hélas dangereux par effet boomerang. Car, c’était faire de la prostitution, exclusivement une affaire d’hommes, et ça donnait donc raison aux dames patronnesses qui, dans ce dossier, avaient pris – hypocritement – la parole en lieu et place des prostituées…

    • 9 Juin 2014 à 9h09

      ARTH dit

      En cherchant leur vocabulaire dans la catégorie des biens et services, les « fraudeuses » nous éclairent sur le sens de leur démarche : la fabrique des enfants pourrait bien devenir une affaire de multinationales…
      http://www.mauvaisenouvelle.fr/?article=france-343-fraudeuses–374

    • 8 Juin 2014 à 7h46

      paulau dit

      La lutte contre la discrimination  est utilisée comme instrument de destruction de la société.

    • 7 Juin 2014 à 16h44

      gigda dit

      343 343 343 343… voyons me dis je, ce chiffre doit être magique, comment saisir sa règle intime?
      J’ai fini par additionner : 3+4+3 = ? 1 ai- je trouver!
      Ah c’est donc ça : un emblème de l’unité retrouvée, du 1 pour tous, tous pour 1! Un chiffre fait manifeste, mais sur fond de pluralité, il vous emblèmerait un-animes, un-is, seul contre tous, seul avec tous?
      Oh c’est un peu facile. Je blague par désespérance de penser plus loin que l’horizon. Qui se rapproche si dangereusement qu’on découvre son mur, là où l’espace avait un temps sembler rêver sa fuite.
      Mais comment raisonner autrement qu’absurdement quand les mêmes références servent tous les fronts… pour un amalgame dérisoire de revendications les plus éloignées les unes des autres.
      Quelle époque, vraiment. De slogans et de droits à l’unanime amalgame de tous les paradoxes armés! Ouf fuyons très loin…
      “Et l’unique cordeau des trompettes marines!” ….

    • 7 Juin 2014 à 13h57

      Ralph K.Krüger dit

      @ Dame Guenièvre…

      Le plus beau des désirs sera servi à souhait par la plus belle des techniques. L’un ne va pas sans l’autre.

      • 7 Juin 2014 à 14h00

        Guenièvre dit

        Mais je suis bien d’accord . J’ai joué le contrepoint !

    • 7 Juin 2014 à 12h34

      Guenièvre dit

      @ Mogul,

      “De fait, j’ai eu du mal à évoquer la grossesse pour les hommes… ”

      …et vous avez dit ” gestation”. Vous pourriez essayer d’expliquer pourquoi ?
      Rassurez-vous ce n’est pas un piège…

      • 7 Juin 2014 à 12h52

        mogul dit

        ?
        Une certaine sacralisation de la grossesse, peut être? 
        Et puis “gestation” a une connotation plus animale, et moi je me suis toujours senti animal quelque part… >:●)))

        • 7 Juin 2014 à 13h01

          Guenièvre dit

          Je suis d’accord, avec votre deuxième partie surtout. Ce qui signifie que seul le féminin peut être dans cet état de “grossesse”.
          C’est sans doute la raison pour laquelle on parle de ” gestation pour autrui” ,” gestation” pour tenter d’en faire une simple fonction utilitaire séparée de l’existence personnelle et intime de la femme.

        • 7 Juin 2014 à 13h11

          mogul dit

          Bon sang, j’avais presqu’oublié cette foutue GPA… Bien vu Guenièvre! 

    • 7 Juin 2014 à 12h26

      Attila dit

      Absolument, Belle..!

      Et ce sera toujours mieux qu’ un père :

      - vautré sur le canapé à écluser des bibines en regardant un match de foot à la télé..!

      - ou parti en entraînement vélo avec les copains, chaque WE

      - Etc..

      Les traumatismes ne sont jamais provoqués par l’ amour, mais par la violence, le rejet ou l’ indifférence…

      • 7 Juin 2014 à 12h33

        Ralph K.Krüger dit

        Et puis si les femmes faisaient correctement leur boulot, les hommes n’iraient pas aux putes…

        • 7 Juin 2014 à 12h42

          nadia.com dit

          “leur boulot” ?? ça fait vachement envie.
          L’heure n’est plus à la corvée du samedi soir en repassant sa liste de course.
          On fait ce qu’on veut quand on veut et avec qui on veut. Faut être à la hauteur. Du coup, c’est sûr, pépère se la met en bandoulière plus souvent qu’à son tour.

        • 7 Juin 2014 à 12h42

          Guenièvre dit

          Ah ! c’est un ” boulot” maintenant ?

        • 7 Juin 2014 à 12h45

          nadia.com dit

          Salut Guenièvre !
          et ils s’étonnent les PHDC (petits hommes des cavernes) !

        • 7 Juin 2014 à 12h46

          Attila dit

          Mourf..!

          Boulot..?

          C’ est le genre d’ idée qui mène droit à la cata..

          L’ amour, ce n’ est pas une obligation contractuelle, mais un désir réciproque..!

          Si l’ un ou l’ une ne fait pas envie à son partenaire, c’ est qu’ il (elle) a des comportements à revoir..!^^

        • 7 Juin 2014 à 12h49

          Ralph K.Krüger dit

          Comprenez-moi bien les filles, ça fait des années que je m’échine à faire de bons cunnilingus, jusqu’à toucher du doigt l’excellence, des années de travail et de pratique.

          Et quoi en retour ? De médiocres fellations, faites à la hâte, sans conviction, comme si cela était une corvée.

          Ne venez pas vous plaindre…

        • 7 Juin 2014 à 12h50

          Guenièvre dit

          Bonjour Nadia !

          Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire !

        • 7 Juin 2014 à 12h55

          Guenièvre dit

          La technique, toujours la technique ! Mais elle ne remplacera jamais le désir votre technique !
          Le désir, c’est un trouble délicieux et une promesse de plaisir. Le plus grand plaisir de l’amour c’est d’être emporté par quelque chose de plus grand que la volonté et la maîtrise de soi.
          Rien compris ces mecs !

        • 7 Juin 2014 à 12h55

          mogul dit

          Kruger, :)))))

        • 7 Juin 2014 à 12h58

          Villaterne dit

          Les interventions de Krüger sont provocatrices et il doit bien s’amuser des réactions!
          La dernières est plutôt marrante, il faut la prendre comme telle !
          Allons les filles faut rire un peu non? Deviendriez-vous plus rigides que les hommes? :-)

        • 7 Juin 2014 à 13h14

          mogul dit

          Ça n’aurait rien d’étonnant dans l’ambiance actuelle! 

        • 7 Juin 2014 à 15h07

          Belle dit

          Plus rigides, j’espère que non.
          Mais ce devoir conjugal doit rendre frigide.
          Et barjot te?

          En tous cas, ces mecs qui parlent sans arrêt de cul, nous savons, nous les femmes , que ce sont les plus mauvais coups.

        • 7 Juin 2014 à 15h17

          Ralph K.Krüger dit

          @ Nutella,

          Ah bon, c’est un peu comme celles qui parlent un peu trop de politique… Désolé, certains hommes parlent de cul parce qu’ils savent justement de quoi ils parlent.

          Ce n’est tout de même pas de ma faute si je sais me servir de ma langue. C’est bien simple, les filles sont toutes béates de bonheur et ont toujours la nette impression de s’être fait passé la chatte à la station de la lavage. D’ailleurs, toutes mes copines me surnomme l’éléphant bleu.

        • 7 Juin 2014 à 15h20

          Belle dit

          Pour me laver, j’ai mieux.
          Si c’est l’impression que vous leur faites, ça confirme bien le fameux dicton ” ceux qui en parlent le moins sont ceux qui agissent le mieux”. 

        • 7 Juin 2014 à 15h20

          Attila dit

          Mouaif..!

          Homme ou femme, le fantasme fait l’ orgasme..!

        • 7 Juin 2014 à 15h28

          mogul dit

          @Krüger,
          C’est donc toi le Ralph Kärcher dont j’ai entendu parler? :D

        • 7 Juin 2014 à 15h29

          Ralph K.Krüger dit

          Je ne sais pas, en tout cas le fantasme nourrit le désir, mais celui-ci doit rester invisible, car une fois au grand jour, tout s’éteint et s’appauvrit.

        • 7 Juin 2014 à 15h42

          Attila dit

          On dit ça, Belle, mais les femmes aiment les cochons..:

          - Dans le cochon, tout est bon..!

          - Dans la cochonne aussi, d’ ailleurs..!^^

        • 9 Juin 2014 à 20h50

          améoui dit

          Ah mais oui, il était très drôle le Krüger, Reiser et Desproges jouent Labiche. Mais la biche est toute effarouchée. Il a même réussi un miracle. “Nadia se tourne vers Guenièvre”, peinture miraculeuse de 3.00 x 5.00 m, clairs-obscurs et rayonnement divin. A genoux mes frères, faîtes comme moi pernez un kilim c’est plus confortable, sauf Krüger qui garde l’oreiller.

    • 7 Juin 2014 à 12h11

      Prince Murat dit

      Pour faire plaisir à quelques dames qui interviennent sur ce site, je dirais que la question de la PMA ne se pose pas beaucoup plus que celle la prostitution, puisque des pays voisins de la France la pratiquent librement.
      Finalement, seules sont désavantagées les femmes qui habitent une région trop excentrée (la Bretagne) ou celles pour qui même un billet d’avion ”low-cost” pour la Belgique ou l’Espagne reste cher.
      Note : ceci est pour la PMA, pour la prostitution, il y a toujours l’Espagne, mais plutôt que Bruxelles, si vous n’êtes pas député européen, choisissez plutôt Amsterdam ou Cologne, ou encore Genève.
      Cependant, je sais qu’une de mes nièces a eu une PMA en Belgique (avec le sperme de son mari) mais que cela a nécessité plusieurs tentatives.
      Il faut donc prévoir de nombreux allez-retours.
      Il y a quelques petits hôtels pas chers dans le centre de Bruxelles.
      Personnellement, mon plus grand doute est sur l’état psychologique des enfants (filles et garçons) qui auront été élevés par deux lesbiennes…

      • 7 Juin 2014 à 12h14

        Belle dit

        Peut- être meilleur qu’avec un père qui passe sa vie avec des putes?

        • 7 Juin 2014 à 12h27

          nadia.com dit

          -;))))))))

          Et qui n’est “aimé” que pour le pognon qu’il laisse dans la soucoupe…

      • 7 Juin 2014 à 12h25

        Prince Murat dit

        Si les hommes se résolvent à faire appel aux service de leurs amies, de leurs alliées, les prostituées, c’est parce qu’en pratique, beaucoup de femmes françaises, même mariées et mères de famille se révèlent être fondamentalement lesbiennes !
        De plus en plus, quand une femme trompe son mari, c’est avec une autre femme !

        • 7 Juin 2014 à 12h30

          nadia.com dit

          Vous avez dons si peu confiance en vos “talents” ??
          C’est donc pour ça que vous préférez payer ?
          Rassurez-vous les femmes aiment toujours autant les hommes. Elles sont juste un peu plus exigeantes sur la qualité.

        • 7 Juin 2014 à 12h33

          Attila dit

          Boh,

          - le rejet de l’ homme peut avoir diverses raisons, parfois l’ homme lui-même,

          - Si ce n’ est pas un rejet… On s’ amuse mieux à trois, qu’ avec une prostituée qui va éponger le client en 10 mn chrono..

          Maintenant, je n’ ai rien contre les prostituées, elles sont nécessaires dans la mesure où beaucoup plus d’ hommes que de femmes, sont handicapés pour la drague..!^^

        • 7 Juin 2014 à 12h44

          nadia.com dit

          C’est sûr que quand on voit les specimens qui traînent par ici, à part sortir un peu de cash…

        • 7 Juin 2014 à 15h17

          Belle dit

          Excellent Prince Machin!

          Respect, ptdr 

      • 7 Juin 2014 à 12h55

        Prince Murat dit

        Bonjour Nadia,
        Vous êtes réveillée ?
        C’est bien joli d’affirmer sur internet, sous couvert d’anonymat, que vous êtes l’exception qui confirme la règle !
        ”une femme qui aime les hommes” !
        Dans ma (grande) expérience, les jeunes femmes ont deux désirs :
        1) se sentir désirée et surtout, surtout
        2) avoir des enfants.
        Ce qu’elles attendent des hommes, après la petite goutte de sperme, c’est uniquement de l’argent pour élever leurs marmots.
        Ce que les ”honnêtes femmes” reprochent aux prostituées, c’est de pratiquer des tarifs infiniment plus bas que les femmes mariées.
        Ceci dit, je dois préciser ma pensée : mon raisonnement ne concerne que les femmes en âge d’avoir des enfants : tous les jours des dizaines de mamies entre 60 et 75 ans consultent ma page ”Meetic” !

    • 7 Juin 2014 à 12h01

      Villaterne dit

      Reprendre le slogan des « 343 salopes » qui demandaient le droit à l’avortement pour le coller à « 343 fraudeuses » qui demandent à avoir des enfants !
      Le paradoxe ne fait donc sourire personne ?

      • 7 Juin 2014 à 12h08

        Belle dit

        Bof

      • 7 Juin 2014 à 12h12

        mogul dit

        Ça ne fait qu’illuster le retournement idéologique de nos néo-féministes-queer-degenrées! De Giséle Halimi à Cornélia Saucisse…

        • 7 Juin 2014 à 12h15

          Belle dit

          Parce que vous aimiez les anciennes, Mogul? Assumez, assumez

        • 7 Juin 2014 à 12h28

          mogul dit

          Les pétroleuses à poil dur qui balançaient leurs soutifs pour de réapproprier leurs corps, ça avait une autre gueule que les sauterelles glaçantes d’Osez le feminisme qui ne cessent de nous bassiner avec le partage des tàches ménagères, non?

        • 7 Juin 2014 à 12h31

          nadia.com dit

          Il n’y a pas de honte à faire le ménage vous savez.

        • 7 Juin 2014 à 12h46

          mogul dit

          Je fais très bien le ménage, mais pas avec une inspectrice des travaux finis d’OlF sur le dos…
          Maintenant, si vous vous jugez dignement représentées par ces nouvelles nonnes éducatrices… :)))

    • 7 Juin 2014 à 7h28

      kuroneko dit

      « “Il y a en France un principe fort
      ridicule et qui est vivement
      enraciné, c’est que l’égalité
      consiste à ce que chacun puisse
      prétendre à tout.”,
      écrivait Joseph Fiévée »
      Nul doute que cet admirable auteur a dû trouver ridicule la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, qui dispose sottement que… Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits (art. 1er), ou que tous les Citoyens étant égaux à ses yeux [ceux de la Loi] sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.
      Comme il aurait trouvé abusif l’art. 3 du Préambule de la Constitution de 1946 : La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme.
      En réalité, la citation de Fiévée ci-dessus se poursuit par :
      « Je demanderais à quoi on prétend ?
      aux places et à l’argent ?
      Mais si le gouvernement donne les
      places, ce sont les contribuables
      qui fournissent l’argent ; et ce
      beau principe d’égalité n’est au
      fond que la guerre de ceux qui n’ont
      rien, déclarée philosophiquement à
      ceux qui possèdent. »

      En définitive, et si notre ami n’était qu’un vulgaire « inégalitariste décomplexé »… ?
      Cela étant, ce fin raisonneur a des arguments qui percutent (notez, Bories, ça peut resservir) :
      « un préfet qui irait dans un
      village, et qui dirait à un habitant
      qu’il va le faire pendre, paraîtrait
      injuste ; mais s’il assurait qu’il
      va faire pendre de suite tous les
      autres habitants, on déclarerait
      qu’il est juste, parce qu’il y
      aurait égalité.
      […]
      l’esprit d’égalité, esprit dominant
      dans ce siècle, détruit toute idée
      morale du juste et de l’injuste,
      mène au plus affreux despotisme, et
      ne s’établit cependant que par des
      lois générales, par un pouvoir
      général ou absolu »

      Mais (ouf !) il existe une parade à cette chienlit :
      « On ne donnera jamais trop
      d’ascendant aux prêtres ; c’est la
      vaie milice des Rois, le seul moyen
      de faire reconnaître le Roi dans les
      campagnes, d’y entretenir la
      civilisation, d’y ramener des mœurs
      et un esprit de soumission qui ne
      soit pas esclavage. »

      Ainsi le voit-on, tant au début du XIXe que du XXIe, les curés sont toujours — quelle surprise ! — embringués dans les luttes contre l’égalité et pour la soumission à l’autorité…

    • 6 Juin 2014 à 23h38

      Carantec dit

      Il ne peut y avoir égalité tant qu’elles ne risquent pas de chopper le sida et autres joyeusetés en atteignant l’extase…les MST pour tous ?

    • 6 Juin 2014 à 21h35

      Attila dit

      Mourf..

      La PMA, Je ne me sens pas trop concerné..!

      Par contre, je me dis que pour un musulman, le MPT est trop limité, puisque certains sont polygames..!

      Ce qui les oblige à faire un choix d’ union légale entre leurs femmes..!

      Idem pour les libertins ( es) qui souhaitent la polygamie..!

      L’ égalité, ce n’ est pas pour demain..!^^

      • 6 Juin 2014 à 23h02

        Lector laetaberis dit

        des libertins ?! Mais non, l’amour libre est mort et enterré, vous devez parler d’échangistes…

        • 7 Juin 2014 à 12h42

          Attila dit

          Non, ça n’ a rien à voir avec ces clubs d’ échange qui ne sont que des cours de récréations pour grandes personnes..

          Moi, je parle de ménages à trois, voire plus..: Tout ceux et celles qui ont eu, en même temps un mari ET un amant ou une épouse ET une maîtresse, savent que sentimentalement parlant on peut aimer plusieurs personnes en même temps..

          L’ obligation d’ un choix est forcément douloureuse, et ce n’ est jamais une nécessité incontournable..!

    • 6 Juin 2014 à 21h34

      Nolens dit

      Nous réclamons que tous les enfants de France puissent bénéficier des mêmes droits et que cessent immédiatement les discriminations dont sont victimes les enfants élevés dans les familles homoparentales..
      C’est pas gagné. 

    • 6 Juin 2014 à 20h00

      Patrick dit

      Je ne suis pas satisfait : je réclame la PMA pour les hommes !
      Na !

      • 6 Juin 2014 à 20h07

        mogul dit

        Je réclame même le droit à la gestation pour les hommes!..

        • 6 Juin 2014 à 20h12

          Parseval dit

          ♦ Monsieur avait accouché de projets toute la nuit, RETZ, III, 176

        • 6 Juin 2014 à 20h14

          Parseval dit

          GESTATION [jè-sta-sion ; en vers, de quatre syllabes] s. f.
          1° L’état d’un individu qui est porté. Gestation à cheval, en voiture, etc.
          Exercice en usage chez les anciens Romains, qui consistait à se faire porter, entraîner rapidement, pour faire subir au corps un mouvement salutaire. La gestation est très utile à la santé suivant Celse.

        • 6 Juin 2014 à 20h24

          mogul dit

          Parseval,
          Votre culture est une source perpétuelle de joie!
          De fait, j’ai eu du mal à évoquer la grossesse pour les hommes… 

        • 6 Juin 2014 à 20h36

          Parseval dit

          Les hommes portés sur la bière peuvent en tout cas avoir un ventre de femme enceinte.
          En parlant de romains, j’ai vérifié, mons, montis et du genre masculin : dans la phrase d’Horace Parturient montes, nascetur ridiculus mus on a une mise à bas par un mâle ; mais pour une souris ça ne vaut pas la peine…

        • 6 Juin 2014 à 20h54

          mogul dit

          “…Les hommes portés sur la bière peuvent en tout cas avoir un ventre de femme enceinte.”
          Chez nous, on appelle ça le durillon Kronenbourg… Peu de chances que ça donne une souris à l’arrivée. 
           

        • 6 Juin 2014 à 21h32

          Patrick dit

          Certains l’appelle poche à trolls.

        • 6 Juin 2014 à 21h40

          Guenièvre dit

          “Les hommes portés sur la bière peuvent en tout cas avoir un ventre de femme enceinte”

          C’est un mythe Parseval ! Je connais des buveurs de bière qui n’ont pas un poil de ventre …
          http://www.ladepeche.fr/article/2013/02/14/1560956-la-biere-ne-ferait-en-realite-pas-prendre-de-ventre.html

        • 6 Juin 2014 à 21h48

          mogul dit

          Chic!
          Merci Guenièvre!
          Moi qui m’enfonçait dans les affres de la culpabilité après ma troisième Heineken…

        • 6 Juin 2014 à 21h55

          Guenièvre dit

          @ Mogul,
          “La bouche d’un homme parfaitement heureux est pleine de bière.” maxime de l’Egypte ancienne :-)

        • 6 Juin 2014 à 21h55

          Parseval dit

          Oui, j’avais vu passer cette info mais enfin il fallait bien introduire l’expression !

        • 6 Juin 2014 à 22h08

          mogul dit

          @ Guenièvre,
          Hommage à votre sapience, et une gorgée à la santé de Ramsès :●)))
          @Parseval,
          Vous connaissiez l’info, mais il convenait de rabattre notre joie d’abord! On vous reconnaît bien là… :●)))P 

    • 6 Juin 2014 à 19h57

      Patrick dit

      En attendant la « maternelle pour tous » ouverte aux retraités, ou « l’hôpital pour tous » ouvert aux valides, nous voilà donc en présence d’une revendication de « PMA pour tous »
      En attendant, on a déjà le “bordel pour tous“, et bientôt le “chaos pour tous“.

      • 6 Juin 2014 à 20h05

        Parseval dit

        Bientôt la parousie ?
        Joye joye joye pleurs de joye

    • 6 Juin 2014 à 19h13

      mogul dit

      Causeur, prescripteur de modes recyclées et inspirateur de Libé! Voilà un destin qu’Elisabeth n’avait sûrement pas prédit…  :^D
       

    • 6 Juin 2014 à 18h50

      Naif dit

      libération de l’aberration journalistique tel est la devise de ce papier Q

    • 6 Juin 2014 à 18h26

      Cyranitto dit

      Dans deux ans nous aurons bien 343 loueurs qui nous pondront un manifeste pour dénoncer la discrimination éhontée qui stigmatise horriblement (je sais, c’est long) ceux qui sous-traitent la chambre de pousse (avec vomissements, vergetures, risque de fausse couche…) face à ceux qui conservent en interne cet élément de la “chaîne de valeur”.
      Il devient évident que l’égalité ne se juge plus que par la faculté que nous devrions tous avoir d’obtenir tout ce que nous désirons, quand bien même nous n’aurions aucune capacité ou disposition “naturelle” à l’obtenir.

    • 6 Juin 2014 à 18h19

      Cyranitto dit

      Quand je pense à toutes ces causes de revendications légitimes qui ne pourront pas être défendues par un manifeste, faute de parvenir à faire signer 343 personnes.

    • 6 Juin 2014 à 18h11

      nadia.com dit

      Tiens, ça me rappelle une autre Une débile qui creusait le même sillon. C’était pour le droit à sa pute et 343 gogos s’y étaient collés avec le même bonheur moutonnier pour faire genre trop anticonformiste. En peau de zob, bien sûr.

      • 6 Juin 2014 à 18h34

        Belle dit

        :-))))

      • 6 Juin 2014 à 18h59

        nadia.com dit

        Enfin je dis 343, il y a quand même eu quelques retournements de culotte assez tonitruants sans compter tous ceux qui ne devaient pas être si fiers d’eux, au fond.

        • 6 Juin 2014 à 19h15

          mogul dit

          Vrai, on n’y reprendra pas ce pauvre Nicolas Bedos…:^D

        • 7 Juin 2014 à 0h33

          nadia.com dit

          Insupportable fat, mais répugnante parodie d’un manifeste dont les signataires risquaient la prison.
          Les 343 “salauds” autoproclamés ont fait des émules à leur image. C’est vraiment la marmite qui appelle le chaudron cul noir.

      • 9 Juin 2014 à 13h51

        Jac_Bro dit

        J’ai signé, et pas pour ces raisons-là: alors tu m’insultes.