Philippe Manoeuvre file backstage | Causeur

Philippe Manoeuvre file backstage

Il avait promis d’arrêter en même temps que les Stones…

Auteur

Sébastien Bataille

Sébastien Bataille
Auteur de nombreux ouvrages biographiques, dont Jean-Louis Murat : Coups de tête (Ed. Carpentier, 2015).

Publié le 26 mars 2017 / Culture

Mots-clés : , ,

Philippe Manoeuvre, août 2016. SIPA. 00770054_000009

Les promesses n’engagent que ceux qui les tiennent. En France, il ne reste guère que Juppé pour tenir les siennes. Ainsi, Philippe Manoeuvre vient d’annoncer qu’il jette l’éponge dans l’édito de son dernier Rock&Folk en qualité de rédacteur en chef (numéro daté Mars 2017, avec les Cure en couverture). Désormais, il ne sera plus qu’un lecteur lambda tous les mois. Lui qui avait affirmé il y a quelques années sur Canal Plus qu’il arrêterait en même temps que les Stones… Pas Stone et Charden, non, pas Stone Temple Pilots, non non, les vrais Stones : Mick et Keith ! Jagger et Richards ! Ceux qui viennent de sortir un album de Blues, frais comme au premier jour. Nos papys du rock connaissent la musique, Mick joggeur ayant passé un pacte faustien avec l’éternité quand son âme damnée, Keith Richards, moins sportif, s’est contenté de changer son sang dans une clinique suisse. Eux, ils arrêteront les tournées quand le monde s’arrêtera de tourner.

L’heure du bilan a sonné

L’heure du bilan a donc sonné pour celui qui a repris les rênes du mensuel Rock&Folk en 1993, avec une couverture sur Aerosmith. Après avoir multiplié les Unes sur les Stones, Iggy, Led Zep, Iggy, les Stones, Led Zep, les Stooges, Iggy, etc., Manoeuvre a considéré qu’il avait fait le tour de sa sainte Trinité rock. A l’heure d’un premier bilan dans les années 2000, il confessait un seul regret : avoir consacré une couverture à Daft Punk. C’était avant le grand retour du binôme casqué avec Nile Rodgers en guest de luxe, événement qui valu au groupe français… sa seconde couverture de Rock&Folk. Keep rocking!

Poursuivons le bilan : avec ses couvertures sur les parfaits inconnus Naast et non moins parfaites inconnues Plastiscines, numéros sortis successivement en février et mars 2007, PhilMan – pour les intimes – a fait coup double : les ventes du magazine se sont envolées pendant deux mois d’affilée… à Versailles, fief des deux groupes. Keep rocking!

Malgré tout, ce rock versaillais ne révolutionnera pas vraiment le genre, se contentant de recycler les vieux plans éculés du rock’n'roll à papa, en mode bobos yéyés.

Exploits et audace

On remarquera aussi l’audace de la couverture très « constructivisme russe » des Pussy Riot, les Femen du rock, dont on attend toujours l’album. Le titre de ce numéro sorti en 2012 : « Ni Poutine, ni soumises ». Ni Trump aujourd’hui, à en croire leur nouveau clip, « Make American Great Again ». Pour les amateurs de contorsionnisme russe :

En outre, Manoeuvre a réussi l’exploit d’imposer Les Enfants du rock en prime time, près de 30 ans après la création de l’émission culte, avec pour seule concession le changement du titre : Nouvelle Star, d’où a émergé… Lio ! Et accessoirement « le nouveau Kurt Cobain » (dixit Manoeuvre) : Steeve Estatof. Keep rocking!


Les Enfants Du Rock – Michael Jackson – 1988 par teledantan

L’ex-rédacteur en chef a aussi signé la biographie de JoeyStarr (le James Brown français) et de Michel Polnareff, qui partage un point commun avec les Pussy Riot : on attend toujours l’album ! (ses fans, surtout). Keep rocking!

Certaines mauvaises langues, au vu de ce pedigree, diront que Philippe Manoeuvre aurait mieux fait d’arrêter en même temps que les Beatles. Un peu comme McCartney d’ailleurs, mais ce n’est pas le sujet.

Last but not least, il décernait dans les pages de Rock&Folk, en 2008, la palme du meilleur album de l’année à… Second Sex (groupe ami des Naast et des Plastiscines) ! Keep rocking!

Rappelons qu’en 2008 sont sortis, entre autres, les albums Bleu pétrole de Bashung et Forth de The Verve.

Un vide incommensurable

Reste son œuvre littéraire : son ouvrage référence, Rock’n'roll : La discothèque rock idéale (idéale pour lui donc) et Rock français : De Johnny à BB Brunes, 123 albums essentiels, parmi lesquels figurent Izia, Naast et… Lio. Essentiels, c’est le mot. Par manque de place probablement, les Second Sex sont absents de cette sélection. Keep rocking!

Pas étonnant, au final, qu’il ait reçu au fil des années le charmant sobriquet de Phil « Mad » Manœuvre. Maintenant qu’il  se retire du jeu, laissant un vide incommensurable dans la société du spectacle « rock », la question brûle toutes les lèvres : les Rolling Stones vont-ils arrêter ?

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 27 Mars 2017 à 16h37

      Colonel DAX dit

      Lio n’a(urait) donc rien à faire dans un dico de rock, soit…
      Quid de Jean-Louis Murat, Mr Battle ?
      Il y est ?
      Il devrait y être ?

      Pour ceux qui ont commenté d’anciens articles de Mr Battle et qui ne connaîtraient pas bien-bien (comme nous) Jean-Louis Murat, c’est (de mémoire) un artiste auvergnat dont “l’âme aime à jouir loin du peloton”, qui (de mémoire) considérait le premier album d’AIR comme “de la triple merde” et qui (de mémoire) conchiait BREL —– c’est Wil qui l’aime autant que Trust et Noir Désir ? (de mémoire) —- parce qu’il manquait de pudeur

      >>> écoutez Murat 30 sec., vous comprendrez pourquoi… la pudeur !!!

      Au final, nous nous souvenons que nous avons une excellente mémoire, chez Dax, et qu’à la question posée, il faut répondre : “Oui, 1000 fois oui : Murat mérite de figurer dans un dico de rock”…

      Murat, lui au moins, c’est vraiment “Keep rocking !”

      • 29 Mars 2017 à 18h48

        Anouman dit

        Ah, Murat fait du rock maintenant?

    • 27 Mars 2017 à 15h45

      Amaury-Grandgil dit

      Il est sympa Maneuvre mais c’est quand même pas Pacadis ou Lester Bangs…

    • 26 Mars 2017 à 9h59

      Habemousse dit

      Dommage : on voit sur la photo que la langue des signes n’a pas de secret pour lui ; qui va lui succéder pour électriser les sourds-muets mal-voyants ?

      • 26 Mars 2017 à 10h20

        Laurence dit

        Je ne m’inquiète pas trop pour les mal voyants, ils ont certainement plus d’oreille que cet exégète du néant branché qui pourtant n’a jamais fait d’étincelles. C’est l’épitaphe que je lui réserve.

    • 26 Mars 2017 à 8h23

      Laurence dit

      Good riddance.
      Du coup à quand un article sur… Lio ?

    • 26 Mars 2017 à 7h47

      Garmin dit

      “Philippe Manoeuvre file backstage” mais ou vont ils chercher leurs sujets de chronique à Causeur. Je préfère aller me recoucher que lire de telles âneries.

      • 26 Mars 2017 à 9h10

        Alain M. dit

        Garmin, à 7h47 l’humour vous manque, Allez, un bon dodo heure d’été + 3 et ça ira mieux :-)