L’énigme Peillon | Causeur

L’énigme Peillon

Petits heurs et grands malheurs d’un candidat par défaut

Auteur

David Desgouilles

David Desgouilles
Blogueur et romancier.

Publié le 11 janvier 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

vincent peillon ps valls aubry

Vincent Peillon. Sipa. Numéro de reportage : 00785813_000008.

La candidature de Vincent Peillon constitue une énigme. D’ailleurs, Vincent Peillon est en soi une énigme. Voici un homme, agrégé de philosophie, excellent connaisseur de l’œuvre de Ferdinand Buisson et de Merleau-Ponty, dont on se dit qu’il pourrait assurément enrichir le débat politique. Et, très souvent, patatras ! Le philosophe passe dans le poste . Il tente de ramasser sa pensée complexe en une ou deux formules et il ose un raccourci qui vaudrait une note très en-dessous de la moyenne à l’un de ses élèves.

Jusqu’où va-t-il descendre?

Ainsi, en une semaine, l’ancien ministre a maladroitement expliqué que la laïcité avait été instrumentalisée par Vichy pour imposer l’étoile jaune (on lira à ce propos l’excellent décryptage de Natacha Polony), que les gens de droite ressentaient une légère réticence au fait que les personnes à la peau noire se voient accorder le droit de vote, et enfin que la germanophobie française menait à la guerre, on l’avait déjà vu trois fois. Evidemment, et certains de ses amis nous l’ont fait savoir, il est inimaginable de penser que Vincent Peillon puisse penser de telles calembredaines. D’ailleurs, pour la première bourde, il avait aussitôt corrigé son propos. Nous en prenons acte : Peillon est bien trop intelligent pour penser cela. Mais pourquoi donc profère-t-il ces énormités, sommes-nous tentés de leur rétorquer ? Certains évoquent le cynisme. Nous sommes davantage tentés de privilégier la maladresse. Car Vincent Peillon n’a pas commencé à être gaffeur la semaine dernière. Sa carrière politique est jalonnée d’exemples où ce brillant sujet s’est pris les pieds dans le tapis médiatique, ce qui, du reste, est arrivé à d’autres esprits bien plus brillants mais pas toujours capables de maîtriser le terrible medium audiovisuel. Il n’avait, par exemple, pas usé de toute la diplomatie nécessaire à propos de la chasse, ce qui n’est pas forcément conseillé lorsqu’on est élu député de la Baie de Somme, avec pour résultat le saccage de sa permanence. Il avait aussi emporté un point Godwin en commentant un propos de Martine Aubry, ce qui représente un exploit inégalé. Tout cela est fort dommage car il arrive même à produire d’excellentes prestations, malheureusement entachées par une gaffe. L’autre soir, par exemple, chez Ruquier, s’il n’avait pas eu ce mot ridicule sur la germanophobie, sans doute destinée à envoyer une pierre dans le jardin de Montebourg, il aurait presque rendu une copie parfaite. Il avait notamment marqué des points lorsque la chroniqueuse Vanessa Burgraff croyait le pousser dans ses retranchements en lui reprochant de ne pas avoir suffisamment chiffré son programme. Or il avait posément démontré le ridicule du questionnement de la journaliste.

La conjuration des anti…

On pouvait légitimement penser que la candidature Peillon aboutirait à ce genre de gaffes, et qu’il n’était donc pas précisément « the right man in the right place ». On a lu que certains amis anti-Valls (et tout aussi anti-Montebourg et anti-Hamon) l’auraient poussé à être candidat, et qu’il aurait accepté malgré lui. L’ayant évoqué sur les réseaux sociaux, un ami commun m’a repris de volée, m’indiquant que Peillon avait très envie d’être candidat et qu’il n’avait rien d’un homme de paille. Il n’en reste pas moins que sa candidature a donc ravi un certain nombre de personnalités du PS qui exècrent tout autant Manuel Valls qu’Arnaud Montebourg. Ainsi on croit percevoir l’ombre de Pierre Moscovici, commissaire européen, celle d’Anne Hidalgo, maire de Paris. Et Martine Aubry ? Elle a formellement démenti avoir contribué, directement ou indirectement, à cette candidature. Du reste, on attend toujours son soutien officiel.

Pourquoi donc une grande partie de la Hollandie et même de la Mitterrandie (voir le soutien en grandes pompes apporté par Mazarine Pingeot herself), appuient un candidat dont on sait pertinemment qu’il sera catastrophique en campagne ? Osons une hypothèse, tout en martelant qu’il ne s’agit que d’une hypothèse. Anne Hidalgo et Pierre Moscovici souhaitent l’une et l’autre être candidats en 2022. Ils détestent autant Valls que Montebourg et ne veulent pas les voir, dans le souffle de la primaire, prendre le contrôle futur du PS. Ils ne peuvent pas actuellement, à cause de leurs postes respectifs, apparaître publiquement. Et ils ont sauté sur l’occasion, quand ils ont appris que Peillon voulait y aller, pensant que la candidature de ce dernier pouvait savonner la planche de Valls et Montebourg à la fois. Là-dessus, se sont agrégés tous les pro-européens quidétestent Valls, tous ceux qui le sont moins mais n’ont aucune confiance en Montebourg, et tous ceux qui aiment encore Hollande et en veulent à la fois à Valls, Montebourg, Hamon, Macron, sur le mode « ce sont des traîtres ». Et voilà comment a été construite une candidature « faute de mieux », dont on attend avec impatience les prestations lors des débats télévisés, en préparant ses réserves de pop corn.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 12 Janvier 2017 à 16h46

      Wil dit

      “On a lu que certains amis anti-Valls (et tout aussi anti-Montebourg et anti-Hamon) l’auraient poussé à être candidat, et qu’il aurait accepté malgré lui. L’ayant évoqué sur les réseaux sociaux, un ami commun m’a repris de volée, m’indiquant que Peillon avait très envie d’être candidat et qu’il n’avait rien d’un homme de paille.”
      Pour ceux qui en douteraient…
      “Vincent Peillon a installé son QG de campagne… dans l’appart’ d’un ami.”
      http://www.marianne.net/vincent-peillon-installe-son-qg-campagne-appart-ami-100248591.html

    • 12 Janvier 2017 à 13h47

      MGB dit

      PEILLON, idiot utile des Musulmans

    • 12 Janvier 2017 à 10h43

      Malinamodra dit

      Et comme il ne craint pas le ridicule, voila ce qu’écrit ce crétin abyssal et que l’éléphant peut recopier pour sa prière du soir
      “À ce titre, le vieux rouge que je suis, en cours de conversion écologique, voire décroissante, comme il y a des vins en cours de conversion bio, les considère comme des alliés objectifs, ces « conservateurs ”

      On savait déjà qu’en copinant avec Staline, PolPot et Fidel, Crassepouille avait oeuvré pour le bonheur du prolétariat
      Le frigo rouge étant rempli de barbaque faisandée, reste donc (comme pour Lipietz et tutti quanti) le frigo vert où la décroissance permettra d’augmenter le SMIC du prolo en même temps que de payer Crassepoutine pour nous troubadouriser ses répugnantes conneries!
      Allez Hannibal, y a même des tickets gratos si on retient à l’avance avant les soldes!

      • 12 Janvier 2017 à 10h48

        steed59 dit

        c’est marrant tout ceux qui découvrent ce concept de décroissance, sauf qu’il a toujours existé, mais sous un autre nom. ça s’appelle la récession

        • 12 Janvier 2017 à 15h24

          Malinamodra dit

          Oh Steed si ce n’était que la récession, on serait dans un monde normal ou presque! La décroissance c’est quand même une affaire de cinglés!!A moins qu’il ne faille faire appel aux tréfonds de ce qu’il y a de plus noir dans notre cerveau reptilien: je m’explique
          Quand les richesses deviennent rares,(qu’il s’agisse des biens ou de la possession des femelles) elles sont accaparées par les plus puissants ( voir les sectes) et en plus ça fait chic! Arsene Lupin ne roule pas en BX et les partouzes de la Régence c’est quand même pas une boite échangiste peuplée de ribaudes un peu grasses!
          Au fond c’était aussi vrai du temps de Staline et Brejnev: les biens étaient rares et donc y accéder était le privilège de la Nomenklatura!
          Craspouille ne se débarrasse pas des ses nostalgies

    • 12 Janvier 2017 à 10h12

      accenteur dit

      Une énigme, Peillon ? Non, le simple constat fait en son temps par Montaigne qu’une tête bien pleine n’est pas une tête bien faite.

      On observe souvent ce type d’individus d’une part capables de dégurgiter un discours appris à la fac mais incapables d’avoir un jugement personnel pertinent. Une curiosité.
      Ces personnes se retrouvent dans un parti qui leur fournit un kit à penser rassurant et ne s’en éloignent jamais.

      • 13 Janvier 2017 à 7h00

        FM Arouet dit

        Je crois surtout que vous régurgitez une idée bien convenue et que vous faites surtout l’apologie de la médiocrité et de l’ignorance. La pensée personnelle n’est pas une pensée spontanée mais une pensée construite ce qui suppose des savoirs, beaucoup de savoirs.

    • 12 Janvier 2017 à 7h58

      Malinamodra dit

      Ah oui , je me suis quand même pincé le nez pour aller voire les commentaires sous l’article de Crassepoutine afin de faire quelques statistiques
      Crassepoutine a cru trouver une combine! Il se mêle au dialogue ce qui a un double avantage
      1. Donner le sentiment que l’article est beaucoup commenté et donc intéressant
      Celui qui fait le plus de posts est…. Crassepoutine avec 15% des messages (la plupart du temps des tombereaux d’insultes-mais son maître à penser Vychinski faisait mieux): conclusion: on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même
      Il est à noter que le total Crassepoutine+ Steed+Saintex+Durru- c’est à dire les pros de l’incontinence liquide- font plus de la moitié des posts: c’est donc une partie de belote entre ivrognes
      2. On ne peut avouer mieux que Crassepoutine ce peu d’estime qu’il a pour lui même. Venir vérifier et malheureusement constater qu’il est pris pour une merde ne doit pas arranger ses nuits tout comme ce changement de photo pour montrer que, contrairement à ce que dit un certain il n’a pas un gros cul
      Durru and co pourraient, plutôt que de s’user les doigts faire un “Crassepouthon” afin de recueillir des fonds pour lui payer une maison de retraite
      Marianne est en cessation de paiement! Causeur est déjà en cessation de pensée!
      Madame la Reine, il est temps de faire le ménage à la Cour ! Trouvez un Youssoupf de service

      • 12 Janvier 2017 à 9h53

        Hannibal-lecteur dit

        Ma Lina chérie, vous voici revenue avec votre TOC Leroy, vos tonnes de vulgarités et de grossièretés ad hominem dénuées d’arguments, votre inclination incoercible vers les parties génitales et un soi-disant humour jamais renouvelé dont la répétition incessante fatigue et prouve la pauvreté de votre esprit. Ce besoin de distiller du fiel, de pisser vinaigre , vous n’avez pas conscience qu’il ne révèle pas les défauts de vos ennemis mais , au contraire, les misères de votre pensée. 
        En fait, vous leur faites, à l’insu de votre plein gré, de vrais compliments en montrant comment une méchante personne telle que vous vous montrez les abhorre : par contraste, ils deviennent sympathiques .
        Et vous démontrez ainsi vous-même la sottise de vos propos .

        • 12 Janvier 2017 à 10h35

          Malinamodra dit

          Ah bon vous n’avez pas retrouvé votre dentier!!
          Au passage, triste crétin , le terme “ad hominem” est directement importé du “ad stalinum” de Crassepoutine!!! C’est dire là où vous apprenez à lire!!!
          Quant à la misère de ma pensée, je vous souhaite d’en avoir le vingtième; cela vous permettrait peut être d’avoir le certificat d’étude!
          Et s’agissant des parties génitales, je vous rappelle que c’est vous qui me proposiez les vôtres! Même Craspouille trouverait mieux chez Leclerc aux abats pour animaux pour égayer ses tristes ébats!
          Bon !vrai que pour sucer votre éléphant, pas besoin de dentier!

        • 12 Janvier 2017 à 16h35

          Hannibal-lecteur dit

          Du fiel, de l’invective graveleuse, rien d’autre. 
          :-))) 

    • 11 Janvier 2017 à 21h41

      Malinamodra dit

      Comme on s’ennuie un peu ici, j’ai juste ouvert la porte des chiottes car on n’y entre pas vu la taille de son cul et surtout le fait qu’il en met partout!

      “Jérôme Leroy dit
      C’est bien, je le garde pour ma collection ce commentaire. Ce n’est pas que je fasse des fiches (je vous vois venir), c’est parce que j’ai en route un projet du Dictionnaire de la Bêtise.”

      Ahh ben voila! un dictionnaire de la bêtise!!
      Comme disait Marx: l’humanité ne se propose jamais que les tâches qu’elle peut accomplir”
      Pour une fois, Crassepoutine est un vrai marxiste! Seul un abruti a le talent pour écrire un tel dictionnaire!

    • 11 Janvier 2017 à 20h05

      Villaterne dit

      Peillon est un idéologue !
      Rien que ça le rend dangereux !

      • 12 Janvier 2017 à 9h24

        Hannibal-lecteur dit

        Je le vois plutôt comme l’illustration parfaite du personnage de Brel : beau, beau et con à la fois.

    • 11 Janvier 2017 à 18h22

      Borgo dit

      Peillon est à la fois député européen et prof de philo en Suisse.
      Ce type est, soit un bourreau de travail, soit un fumiste surtout intéressé par le fric qu’il touche de la part de ses deux employeurs…
      Et en plus, il ne paye même pas ses cotisations au PS…
      Et il faudrait voter pour lui ?!!!!!!!

    • 11 Janvier 2017 à 18h11

      Simbabbad dit

      On ne sort pas des idioties pareilles par “accident”.

    • 11 Janvier 2017 à 17h55

      Guy Morel dit

      suite…
      Le site du GRIP ( Groupe de réflexion interdisciplinaire sur les programmes)  instruire.fr
      - La pédagogie oubliée    : choix d’articles du Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire de Buisson ( 1887)
      Par Michel Delord et Guy Morel.
      -La méthode d’écriture-lecture des maîtres républicains. Présentation Guy Morel

      • 11 Janvier 2017 à 18h42

        steed59 dit

        pas d’auto-pub, s’il vous plait

        • 11 Janvier 2017 à 21h42

          Malinamodra dit

          Beh que faites vs la alors?

    • 11 Janvier 2017 à 17h54

      Tonio dit

      “Peillon est bien trop intelligent pour ..” mais il est incapable d’improviser: on en a la preuve!
      C’est un brillant élève et appliqué, sans idées personnelles, car toute sa vie il s’est copieusement servi de celles des autres avec habileté, un certain opportunisme, ses faire-valoir commodes, mais sorti de son salon de conversation … patatras !

      Au fond, qui donc saura jamais quelles sont les vraies idées très personnelles de Peillon ?
      Lui-même n’en sait trop rien, je pense … Vous avez dit “misère de la philosophie” ?

    • 11 Janvier 2017 à 17h11

      Nolens dit

      L’intelligence et l’instruction (voire la culture) sont deux choses bien distinctes. Au PS en particulier et à gauche en général, on trouve une flopée d’érudits qui connaissent par cœur tout un tas de choses écrites par d’autres, par contre ils n’ont aucune idée personnelle, aucun sens critique à part un sectarisme aigu relevant de la psychiatrie.
      Tout ce beau monde psalmodie sans arrêt, sur toutes les chaînes et émissions des copines (du genre Ruquier) ce qu’ils ont retenu de leurs chères études. Aucune idée originale à gauche, rien : le néant. Que ce soit Peillon ou d’autres.
      On peut quand même rappeler qu’ils ont Hamon comme candidat à la primaire, il est quasi illettré ! Ces connards l’ont quand même bombardé ministre du mammouth !
      Quand va-t-on avoir un début de campagne de presse dans ce sens.

    • 11 Janvier 2017 à 17h06

      AMA dit

      Fils de banquier juif soviétique, agrégé prétendu, il est la vraie gauche.

      • 11 Janvier 2017 à 17h55

        steed59 dit

        pourquoi quand S. Royal profère des conneries du même style (cf. Cuba) personne ne daigne préciser qu’elle est la fille d’un militaire catholique ?

        • 11 Janvier 2017 à 17h58

          Guenièvre dit

          Bien dit steed !

        • 11 Janvier 2017 à 18h10

          Aristote dit

          Parce que elle a renié son père.

        • 11 Janvier 2017 à 18h44

          steed59 dit

          Fille de militaire catho, elle est la vraie droite

          gueniève, tiens je lui attribue un point “youpin” à Ama. C’est un concept que je viens d’inviter. Je l’attribue quand quelqu’un se croie obligé de rappeler les origines de quelqu’un qu’il s’agit de critiquer quand bien même cela n’a rien à voir. 

        • 11 Janvier 2017 à 19h47

          Malinamodra dit

          Merde les mecs!!! avec Steed on pourra plus dire que Jesus est le fils de Dieu!!!
          Bon pour le fils Bedos c’est moins grave puisqu’il est aussi con que son père, y a pas besoin de le préciser…
          Mais alors si on dit que Zezette Duflot, c’est la fille du Père Dupanloup, on se ramasse quoi hein Steed?

    • 11 Janvier 2017 à 17h04

      Guy Morel dit

      “Voici un homme, agrégé de philosophie, excellent connaisseur de l’œuvre de Ferdinand Buisson…”
      Non, c’est trop vite dit. De quoi forger une réputation d’intellectuel à l’intéressé à peu de frais. J’ignore qu’il en est au fond des travaux de monsieur Peillon sur la laïcité ou sur la religion laïque de Buisson, dont lui-même a fait grand cas, mais ce dont je suis sûr,  c’est que la pensée et l’oeuvre pédagogique du père fondateur de l’instruction publique et des écoles primaires et primaires supérieures n’a pas intéressé monsieur le ministre Peillon du temps où il était aux responsabilités,  et passait  davantage de temps à priver d’heures de cours pour des amusettes des enfants qui ont tant de mal à savoir écrire, lire et calculer.
      Non, monsieur Peillon ne connaît pas grand chose à Buisson.
      Pour en savoir plus l’oeuvre du pédagogue de Jules Ferry 
      Voir instruire.fr