Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

et recevez la synthèse de l'actualité vue par Causeur.



X

Rwanda : les leçons humanitaires du Pr Kagame

La faute de la France, forcément

Publié le 09 avril 2014 à 14:00 dans Monde Politique

Mots-clés : , , ,

paul kagame france rwanda genocide

Le président rwandais accuse une nouvelle fois la France d’être impliquée dans le génocide qui ensanglanta le Rwanda au printemps 1994. Rien de nouveau : en 2004 déjà, après que l’enquête d’instruction du juge Bruguière l’eût désigné comme responsable de l’attentat du 6 avril 1994 ayant déclenché le génocide, Paul Kagame avait demandé l’ouverture d’une commission indépendante pour déterminer l’étendue de la responsabilité de la France dans le déroulement de ces événements.
Mais aujourd’hui, les termes ont changé. Le président rwandais, anglophone strict élevé en Ouganda, parle de participation directe et active de l’armée française au génocide de 1994 qui fit plus de 800 000 morts en 100 jours, chez les tutsis du Rwanda, mais aussi chez les hutus modérés.
« After all…after all, les faits sont têtus. » À la tribune du stade de Kigali, devant plusieurs milliers de personnes et la chaise vide de l’ambassadeur de France, l’homme de fer de ce petit pays des milles collines, vient, en français, d’accuser l’armée française d’avoir combattu aux côtés du Hutu Power, et d’avoir pris part aux massacres.

Comment, dans ces conditions, ne pas se réjouir que ni Christiane Taubira, ni Michel Flesch, ambassadeur de Franche à Kigali, ne se soient rendus aux célébrations ? « Revenir sur la responsabilité de la France, c’est une chose. Accuser la France de façon directe et précise d’être les coauteurs de ces crimes, c’en est une autre. C’est infamant, ignoble et faux. », explique Rony Brauman, ancien directeur de Médecins sans frontières présent au Rwanda en 1994.

C’est à l’heure où tous les projecteurs sont braqués vers Kigali que l’homme à la silhouette longiligne détourne habilement le regard de la communauté internationale de ses propres responsabilités. En accusant la France, en saisissant cette tribune qu’est le vingtième anniversaire du génocide rwandais, le président Kagame tente de faire oublier ses agissements. Car beaucoup de voix s’élèvent contre ce quasi-dictateur, ce « prétorien à sang froid », selon l’expression du  journaliste Vincent Hugeux. « Kagame est un expert dans l’instrumentalisation du malheur des siens. Longtemps, la communauté internationale n’a rien osé dire, tant elle se sentait coupable d’avoir laissé une telle horreur arriver. Il a longtemps bénéficié d’une diplomatie dérogatoire. »
Liberté d’expression muselée, dissidence emprisonnée, Kigali n’a jamais été aussi isolée. Même les Etats-Unis, l’allié de toujours, semblent refroidis par les dérives du président. Les relations avec les Etats africains sont tendues : ainsi l’Afrique du sud a subitement expulsé quatre diplomates rwandais après l’assassinat le 31 décembre 2013 du colonel Patrick Karegeya, un opposant en exil.
Le « miracle rwandais » ne suffit plus à masquer le régime mis en place par Paul Kagame depuis son élection en 2000. Pour Rony Brauman « le président du Rwanda est un tyran sanguinaire qui assassine et enferme ses opposants, et a qui saccage la région du Kivu en République Démocratique du Congo par l’intermédiaire de ses milices. Cela en fait l’un des criminels les plus sanglants de l’Afrique, au moins autant que le président soudanais Omar el-Bechir ».

C’est en France que Jean-Marie Micombero, ancien haut gradé du Front patriotique rwandais, a choisi de s’exprimer. Il accuse Paul Kagame d’être l’instigateur de l’attentat du 6 avril 1994. Son témoignage crucial sur les événements, repris par Pierre Péan dans les pages du journal Marianne, n’a rencontré que peu d’échos. Il contredit en partie les conclusions de la seconde enquête d’instruction menée par les juges Marc Trévidic et Nathalie Poux. Selon le journaliste auteur en 2005 d’une enquête à charge contre le régime du FPR de Kagame, Noires fureurs, blancs menteurs, il n’y a pas, comme on l’entend aujourd’hui, d’incertitude sur l’origine de l’attentat qui coûta la vie au président rwandais de l’époque, Juvénal Habyarimana, et fut l’étincelle qui transforma le pays en abattoir. « C’est Paul Kagame et le FPR qui ont commandité cet attentat dans l’espoir de prendre le pouvoir qu’ils n’auraient pu gagner démocratiquement, étant issu de la minorité tutsie. Bien évidemment, ils n’avaient pas prévu l’ampleur du désastre, mais ils savaient qu’il y aurait des dommages collatéraux. » Aujourd’hui, plusieurs témoignages viennent accréditer cette version des faits, et menacent de faire exploser la légitimité sur laquelle est basée le régime de Paul Kagame.
Pour répondre à ces accusations, le président emploie les méthodes dignes des anciens régimes communistes  : emprisonnement, comme pour l’opposante Victoire Ingabire condamnée à 8 ans de prison, ou accusations de négationnisme, comme pour le journaliste Pierre Péan et beaucoup d’autres de ses adversaires.

Le développement économique spectaculaire du pays reste la grande réussite de Kagame. Mais à quel prix le Rwanda, politiquement et socialement étranglé, est-il devenu le « dragon de l’Afrique »?

*Photo : Ben Curtis/AP/SIPA. AP21550758_000014.

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Cet article vous a plu, inscrivez-vous à notre Newsletter.

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire sur Causeur.fr

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

82

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 11 Avril 2014 à 0h06

    nadia.com dit

    Le FPR et Paul Kagamé sont auteurs et responsables de l’attentat contre l’avion de Juvénal H. A eux seul profite le crime.
    Ensuite, tout est extraordinairement compliqué et la responsabilité de la France, si responsabilité il y a, singulièrement diluée.

  • 10 Avril 2014 à 11h06

    kersablen dit

    Hollande le grand repentant de la république devrait aller demander pardon, pieds nus depuis sa descente d’avion, en chemise de nuit, la tête couverte de cendres, une valise de € a la main . Il agirait ainsi en digne représentant de la France Socialiste . En effet les Tutsi et les Hutus étaient indépendants et avaient donc le droit de se génocider mutuellement . S’en mêler était du colonialisme interdit par les Valeurs de la République .D’autre part, si ils avaient choisi cette méthode pour lutter contre la surpopulation cela doit être considéré comme leur choix légitime .

    • 10 Avril 2014 à 19h44

      Rolleyes dit

      Correction : 
      - Personne ne s’est génocidé mutuellement : le génocide, c’est la volonté d’exterminer un peuple, et c’est le gouvernement intérimaire du Rwanda, hutu, qui a conduit un génocide sur les tutsis.
      - Personne n’a le droit de génocider son voisin impunément. Le droit international considère à juste titre qu’il s’agit du pire des crimes possible. Si un génocide est avéré quelque part, la communauté internationale a l’obligation d’intervenir. C’est pour ça que les pays du monde se sont abstenus pendant aussi longtemps de prononcer le mot.
      - De fait, la France s’en est mêlé. Elle a soutenu les responsables du génocide, qu’elle avait armé et entraîné pendant la période de guerre antérieure, en faisant preuve d’un aveuglement criminel envers les multiples alertes qui ont été lancées par les associations, ses diplomates, certains militaires.
      - Je crois que rien dans votre discours ne concorde avec quoi que ce soit de proche des valeurs de la République. 

  • 10 Avril 2014 à 10h27

    arn.rienne@hotmail.fr dit

    Je commence à en avoir assez d’entendre, depuis 20 ans, ces imbéciles qui persistent à imputer à la France la responsabilité, voire la culpabilité de ce massacre. C’est Matra ou Thomson CSF qui ont fourni les machettes sans doute? Je commence à en avoir marre d’entendre la France insultée par ce dictateur sanguinaire qui devrait, depuis belle lurette, être déféré devant les tribunaux internationaux pour sa responsabilité bien réelle, elle, dans l’attentat du 6 avril 1994 et des conséquences que l’on sait! Enfin j’en ai assez de voir que cette thèse révisionniste de la responsabilité française bénéficie, sur notre propre sol, de relais officiels! Ainsi de SOS racisme qui a d’ailleurs attaqué Pierre Péan en justice au prétexte qu’il aurait traité, dans son livre, les tutsis de menteur culturels (l’attitude actuelle de Kagamé semble le démontrer à plaisir), ce dont ils ont été déboutés en 1ère instance, en appel et en cassation! SOS racisme n’en continue pas moins à relayer tranquillement les calembredaines du FPR, tout en continuant à être subvantionnée avec nos sous! YES…

    • 10 Avril 2014 à 19h37

      Rolleyes dit

      Paul Kagamé n’est pas la seule personne au monde qui accuse la France. L’accusation de participation au génocide n’est pas fondée, mais il est tout à fait réel que la France de l’époque a soutenu le régime génocidaire au pouvoir au Rwanda, qu’elle a été seule au monde à l’époque à reconnaître et qu’elle a soutenu envers et contre tout.

      La responsabilité de Kagamé dans l’attentat du 6 avril n’est pas “bien réelle” : l’enquête là-dessus est en cours depuis que l’enquête du juge Bruguière, à charge, a montré toutes ses faiblesses. Quand bien même il serait mis en accusation, un attentat contre un avion n’est absolument pas comparable avec le crime de génocide commis par les copains de la France.

      Les propos de Pierre Péan dans son livre sont totalement tendancieux. C’est normal qu’ils aient fait réagir. 

  • 10 Avril 2014 à 1h02

    disco dit

    En fait la situation est pourrie des deux côtés.

    Grosso modo la France soutenait le gouvernement rwandais contre le FPR, elle soutenait donc un régime qui s’est avéré contenir des génocidaires à machettes qui sont passés à l’acte. Ca la fout un peu mal même si le pays n’a pas de participation au génocide.

    Kagame passe pour un genre d’oie blanche auréolée d’une victoire contre des génocidaires et une certaine réussite semble-t-il dans la reconstruction du pays. Ca craint si en fait c’est lui qui, sans prévoir un génocide, est derrière l’assassinat du président dans son avion et probablement tout plein d’autres coups foireux. Bref, il ne doit pas passer pour ce qu’il est probablement, un chef politique et militaire sanguinaire comme les autres.

    • 10 Avril 2014 à 7h23

      Naif dit

      Non vous ne pouvez pas mettre les deux partis sur le même plan car l’un des deux à commis un génocide et pas l’autre et la France à participer à ce génocide il y a suffisamment d’élément qui le prouve. J’aurais aimé qu’en France un juge puisse s’emparer de l’affaire mais voilà il s’agit de l’idole socialiste et cet idole est intouchable même si elle était vert de gris !

      • 10 Avril 2014 à 9h13

        Flo dit

        C’est dégueulasse ce que vous dites.  
         

      • 10 Avril 2014 à 10h21

        schaffausen dit

        Je ne sais comment qualifier vos propos, Naïf. Ils sentent mauvais. Ils ont une odeur de pourriture, celle de la haine obsessionnelle qui vous habite et dirigée contre François Mitterrand. Ceci étant dit, vous n’êtes rien, rien que quelques propos baveux sur un fil internet.

      • 10 Avril 2014 à 12h58

        Naif dit

        @ flo et co
         ah oui c’est dégueulasse de rappeler que Mitterand à été un collaborateur du gouvernement pétainiste qui à envoyé à l’extermination des dizaine de milliers de juifs ? 
        C’est dégueulasse de rappeler que Mitterand a aidé au génocide de centaines de milliers de tutsi ? 
        Encore une fois vous préférez attaquer ou insulté ceux qui disent la vérité plutôt qu’argumenter ou débattre !
        Peut m’importe que cela ne vous plaisent pas, je n’interviens pas pour plaire aux gens de votre espèce.

      • 10 Avril 2014 à 15h43

        Georges dit

        Pour Naif, la responsabilité est associative, même vaguement. Votre hystérie godwinesque ôte le peu de crédibilité qui restait à votre discours bien saumâtre.

      • 10 Avril 2014 à 18h27

        schaffausen dit

        @Naïh
        L’explication qui vous est la plus favorable est que vous êtes cinglé, ou lobotomisé du fait de la haine.
        Allez donc donc cracher sur la tombe de Mitterrand à Jarnac puisque vous le haïssez tant. Mais faites attention à ne pas croiser les habitants car, qu’ils soient ou non socialistes, vous risquez de passer un mauvais quart d’heure.

      • 10 Avril 2014 à 22h22

        disco dit

        Je trouve que vous allez trop loin dans vos formulations. Je considère que la France n’a pas participé au génocide. Gros désaccord donc.

        A propos de la Mena que vous évoquiez, mon sentiment est qu’avec le Rwanda elle règle des comptes avec nous. C’est de bonne guerre mais je ne la suis que très moyennement là-dessus.

    • 10 Avril 2014 à 9h38

      Schiczu dit

      Bon d’accord, Naif. Là on comprend mieux. En fait, il s’agit de vider votre sac contre Mitterand. Ceci dit, impliquer la France entière pour salir un type déjà mort est un procédé aussi excessif qu’exécrable.
      Alors allons-y, Mitterand a joué avec le feu en soutenant le gouvernement Hutu, et donné des ordres pour limiter les pertes côté Français, ce qui a réduit le nombre de Tustis sauvés.
      Reste que c’est lui qui a engagé son armé pour faire cesser les combats pendant que les autres pays se rongeaient les ongles en regardant ailleurs.

      • 10 Avril 2014 à 12h07

        Georges dit

        Mitterrand n’a pas plus joué avec le feu en soutenant Habyarimana (lequel était en voie de conciliation avec les Tutsi, mouvement imposé par la France) que les USA et le Royaume-Uni en soutenant le FPR.

        Et comme vous le dites, la France a agi positivement, alors que les autres se sont au mieux abstenus d’intervenir.

      • 10 Avril 2014 à 13h01

        Naif dit

        Je vous rappelle que Mitterand était chef de l’état et le représentant de la France, c’est donc au nom de la France que ces atrocités ont été menées. que cela vous plaise ou non. 

      • 10 Avril 2014 à 13h05

        Schiczu dit

        Mais non, mais non. Je vous prie de retirer votre bave haineuse de mon bon pays, et de la retourner contre ceux qui le mérite.

  • 9 Avril 2014 à 23h49

    Hector dit

    Le coup de la muleta,

    En tauromachie, ça sert à leurrer le taureau pour qu’il se fatigue et ça préserve l’intégrité du matador. En politique, ça sert à mystifier les peuples et ça préserve les intérêts des dirigeants.
    La muleta, ici, c’est la France. Rien de tel qu’un pays réputé arrogant, poil à gratter diplomatique et donneur de leçons de morale pour s’exonérer de sa propre responsabilité. Ah, les autres! C’est toujours de leur faute! Mais comme le disait François Mitterand, “l’obligation de non-ingérence s’arrête à l’endroit précis où naît le risque de non-assistance”. Décider, c’est s’exposer. Les dirigeants d’alors l’ont fait, ceux d’aujourd’hui tout autant en étant solidaires!

  • 9 Avril 2014 à 23h39

    schaffausen dit

    Le dictateur sanguinaire  Kagame accuse  l’armée française d’avoir participé directement au génocide. Écrire que l’on “peut  considérer que Kagame exagere” (sic) ne manque pas d’audace …

    • 10 Avril 2014 à 0h29

      Rolleyes dit

      L’accusation de participation directe est exagérée.

      L’accusation d’avoir joué un rôle ne l’est pas. Que Kagamé soit autoritaire ou non ne change rien – il n’est pas le seul à tenir ces accusations, et elles sont étayées par de nombreux faits facilement vérifiables.

      • 10 Avril 2014 à 9h15

        Flo dit

        Ce sont les Américains qui ont joué un jeu dangereux.
        Ce sont eux qui ont joué un jeu dangereux. Ce sont eux qui ont voulu Kagame aux manettes et qui l’ont soutenu.
        Et c’est Kagamé qui a fait tuer le président, ce qui a mis le feu aux poudres.
         

  • 9 Avril 2014 à 21h40

    Rolleyes dit

    Qu’est ce que c’est que ce tour de passe passe qui consiste à dire qu’abattre (éventuellement) un avion, c’est commettre un génocide ?

    D’une part, il n’est pas formellement établi que Kagamé est responsable de l’attentat contre l’avion. L’enquête menée par le juge Bruguière a été sérieusement critiquée sur sa méthode (témoins qui se sont rétractés, appui sur les déclarations de Paul Barril, personnage trouble et double “trouveur” d’une boîte noire qui n’est était pas une, absence d’éléments objectifs du genre étude balistique) depuis qu’elle a été reprise par le juge Trévidic.

    Ensuite. L’attentat est une chose – l’assassinat méthodique, en mouillant environ deux millions de personnes, de 800 000 tutsis en est un autre. Il s’agit d’un génocide reconnu par le droit international : cela veut dire qu’il y avait une volonté d’extermination totale d’un peuple et une planification des massacres. C’est ce dont témoignent les survivants et les bourreaux. Cette volonté, ce n’est pas une catastrophe tombée du ciel avec un avion crashé, c’est une volonté de meurtre portée par un gouvernement, le gouvernement intérimaire du Rwanda et les extrémistes qui le composaient. Or, ce gouvernement a été construit avec des hommes du régime précédent, que la France avait soutenus, armés et entraînés dans le cadre de la guerre contre le FPR. Or, ce gouvernement a été reconnu et reçu par la France, seul pays au monde dans ce cas. Or, ce gouvernement a été déclaré dans l’ambassade de France au Rwanda ! Or, la France a livré des armes à ce gouvernement et exfiltré des haut dignitaires du régime d’Habyarimana, hutus extrémistes, lors de l’opération Amaryllis, alors même qu’elle refusait d’emmener le personnel tutsi de l’ambassade de France, qui a été assassiné. 
    Je n’invente et je n’interprète rien : ce sont des faits qui ont été établis par la mission d’information parlementaire de 1998. On peut considérer que Kagamé exagère dans ses déclarations, mais on ne peut pas faire l’économie de l’investigation sur le rôle qu’a tenu notre pays et sur les conclusions à tirer de ces faits accablants.

    • 9 Avril 2014 à 21h42

      cage dit

      c’est quand?
      que les africains se regardent dans le blanc des yeux?

    • 9 Avril 2014 à 22h51

      Naif dit

      Les faits n’intéresse pas les contributeurs habituels de causeurs. 
      vous ne vous rendez pas compte mais c’est comme ci vous posiez un miroir devant des singes il ne peuvent pas comprendre !

      • 9 Avril 2014 à 23h32

        schaffausen dit

        Mon petit bonhomme, vous êtes d’une ignorance crasse pour ce qui est des singes. Renseignez-vous un peu avant d’écrire n’importe quoi, car les gorilles, par exemple, sont assez évolués. Ceci étant, quand vous vous regardez dans une glace, que voyez-vous ? 

      • 10 Avril 2014 à 7h14

        Naif dit

        la différence entre vous et moi c’est que je ne réplique pas par le mépris lorsqu’on me contredit par des arguments.
        Des arguments vous n’en avez pas ! des preuves pour me contredire vous n’en avez pas et en plus vous avez le culot de vouloir me faire croire que vous êtes quelqu’un d’honnête !
        Vous êtes incapable de débattre et cela ne vient pas des éléments que l’on apporte ou pas cela vient de votre mépris naturel pour toute contradiction ! 

      • 10 Avril 2014 à 10h26

        schaffausen dit

        @Naif     Vous avez raison : la nature de vos propos fait que je vous méprise (cf ce que vous écrivez à propos de F. Mitterrand). Et notez que j’ai le sens de l’euphémisme.

    • 9 Avril 2014 à 23h54

      eclair dit

      kagame était à la tête de rebelles armés qui massacraient les hutus avant l’attentat. qui les massacraient après.

      hutus qui furent massacrés aussi 
      Il n’y a pas eux 800 000 tutsis tués. Il y a eut 800 000 tutsis et hutus tués. 

      Question qui a armé kagamé et surtout qui lui  a livré des missiles sol air?
      Parce qu’à l’époque le missile sol air c’était une denrée rare surtout en afrique
      les forces gouvernementales rwandaise n’avaient pas de missile sol air. La france n en vendait pas. Et surtout quel aurait été l’interêt de ce pays d’en avoir. Contre ces voisins?Non plus.

      la protection de la France suffisait.
      De plus comme dit avant la France ne vendait pas de missile sol air et le rwanda s’approvisionnait exclusivment chez les français.

      ALors qui reste t il à avoir eut en leur possession des missiles sol air? kagame et ses forces. Et cela s’est prouvé qu’ils avaient des missiles sol air!

      • 10 Avril 2014 à 0h22

        Rolleyes dit

        Il y a 800 000 hutus et tutsis tués… Dans le cadre du génocide. Les tueurs des hutus modérés sont les hutus génocidaires. Les premières balles du gouvernement intérimaire hutu ont été pour l’ancienne premier ministre du Rwanda, hutu mais contre le génocide, en assassinant les casques bleus belges chargés de sa protection, en passant. Le chiffre de 800 000, c’est le chiffre des morts du génocide, ce n’est pas les chiffres de la guerre. Ils sont uniquement imputable à la volonté génocidaire des alliés de la France.

        Des crimes de guerre ont été reprochés à Kagamé, certains crimes contre l’humanité pendant la guerre du FPR contre le Rwanda d’Habyarimana. Mais personne ne prend que Kagamé a commis un génocide. Parce que ce n’est pas le cas. 
        Le génocide est le pire crime selon le droit international – il force la communauté internationale à agir, il est imprescriptible.
        Dire que le FPR est coupable d’un génocide parce qu’il a mené une guerre, c’est équivalent à dire que les nazis et les américains en 44, c’est pareil parce Dresde = la Shoah.

        Qui a armé Kagamé ? Mais qui que se soit qui a armé Kagamé et même dans le cas d’un attentat contre l’avion fait par le FPR – ce qui, rappelons-le, n’est PAS prouvé, l’enquête est en cours -, ceux-là seraient moins coupables humainement et moins nuls politiquement que les fins stratèges qui ont soutenus des bouchers envers et contre tout !

        Rappelons enfin que contrairement à ce que certains défenseurs de châteaux de sable voudraient nous faire croire, les américains s’en FOUTAIENT profondément du Rwanda dans les années 90. Les relations diplomatiques avec la France avaient clairement établi que le Rwanda était dans la sphère diplomatique de la France, la France s’en occupait si elle voulait.

  • 9 Avril 2014 à 20h56

    eclair dit

    Dans le milieu des années 90  cela a été l’offensive américaine d’augmenter son aire d’influence en afrique notamment contre la France.
    les US soutenaient le front de kagame.
    Depuis des années les tutsis de kagame menaient une guerilla contre les hutus depuis les pays voisins.
    Les hutus étaient la majorité du pays. les tutsis la minorité.
    Ce qu’il faut savoir c’est que dans le passé les tutsis dominaient les hutus ils les consideraient comme leurs serviteurs.
     
    Puis vient l’avion abattu. 
    avec les forces de kagame qui lançait une offensive.

    résultat le bain de sang. sur les tutsis mais également sur les hutus.

    Or le TIP a exclut de son enquête les crimes commis par les tutsis  et l’épisode de l’avion abattu et cela à la  demande des américains.

    la france est intervenu principalement pour permettre d’éviter un trop gros bain de sang contre les hutus et a permit à des centaines de milliers de hutus de fuir les forces de kagame.

      

  • 9 Avril 2014 à 20h05

    scylax dit

    Il faut se poser une question simple, qui est le b a ba de la critique historique: à qui profite le crime?
    La liquidation d’Habyarimana profitait au FPR de Kagamé, et non à la France.
    Quant au génocide, en quoi la France y aurait eu intérêt? Alors que Kagamé a joué avec les allumettes et s’est brûlé. En abattant l’avion, il pensait détruire le coeur de l’Etat hutu et s’emparer du pays assez rapidement pour éviter toute représaille contre sa communauté tutsie. 

    • 9 Avril 2014 à 22h22

      cage dit

      oui mais bon, pourquoi expliquer simple qd on peut expliquer compliqué?”
       

  • 9 Avril 2014 à 18h18

    schaffausen dit

    En tapant Mena sur Google, une des occurrences présente une ravissante blonde… ce qui est autrement plus intéressant que le site de l.officine de propagande.

    • 9 Avril 2014 à 18h35

      Naif dit

      tiens le commissaire du peuple regarde les blondes !

      • 9 Avril 2014 à 20h36

        schaffausen dit

        C.est toujours mieux que de lire vos sornettes. Au reste, si j’étais commissaire du peuple, vous auriez du souci a vous faire.

      • 9 Avril 2014 à 22h52

        Naif dit

        je m’en ferais le  jour où on vous donnera le pouvoir, ce qui ne devrait pas être long !

  • 9 Avril 2014 à 18h15

    schaffausen dit

    @Naif       Vous souhaitez à l’évidence que la France ait été directement impliquée dans le génocide. Dites-le franchement plutôt que d’aller chercher de pseudo-informations dans une prétendue agence de presse qui n’est qu’une officine de propagande. 

    • 9 Avril 2014 à 18h17

      cage dit

      la pensée magique, le complot:
       la solution à tout les “maux de têtes”.

    • 9 Avril 2014 à 18h34

      Naif dit

      quand vous ne savez  pas quoi répondre vous parlez  de propagande.
      donnez des preuves au lieu de dire n’importe quoi ! 

      • 9 Avril 2014 à 20h40

        schaffausen dit

        Tout ce que vous nous produisez comme preuves, mon petit bonhomme, ce sont des “témoignages” recueillis par une pseudo agence de presse, et elle seule. Pour votre gouverne, lisez le témoignage de Rony Brauman, qui était sur place, lui et arrêtez de me bassiner avec vos divagations.

      • 9 Avril 2014 à 22h54

        Naif dit

        Je vous renvoie au commentaire de Rolleyes mais à quoi bon de toute manière vous êtes obtus !

  • 9 Avril 2014 à 17h54

    Fiorino dit

    Naif,
    pas le temps de continuer la polémique, mais pour le coup comme vous aimez donner des points godwin, vous et ce site vous vous comportez comme ceux qui veulent à tout prix impliquer Israël et Sharon dans le massacre de Sabra e Chatila. Pareil.  

    • 9 Avril 2014 à 18h02

      Naif dit

      voilà pourquoi j’ai arrêter d’intervenir sur ce site. Encore une fois vous ne donnez aucune contre preuve. Dans le cas de Sabra et Chatila, il y a eu beaucoup d’éléments et de preuve qui ont été fournie pour démontrer que l’armée Israélienne n’avait pas participé et les témoignage ont été un à un démonter lorsqu’ils relataient des faits précis.
      donc au lieu de sortir des affirmations péremptoirement. Donnez des faits des informations précises et arrêter tout ce prêchi prêcha  

  • 9 Avril 2014 à 16h48

    Naif dit

    Pourtant il y a pas mal de preuve de l’implication de la France mitterandienne fournit par la Mena.
    Au lieu de démolir l’accusateur,tactique très fréquente dans les médias français,  l’auteur ferait mieux de répondre à ces accusations. Ce serait plus crédible et ne laisserait pas le goût amer d’une forfaiture commise au nom de l’intérêt supérieur de la nation. 

    • 9 Avril 2014 à 16h53

      Naif dit

      pour ceux que cela intéresse : 
      http://www.menapress.org

      • 9 Avril 2014 à 16h58

        Georges dit

        Je ne vois que des supputations, aucun élément concret. De plus tout cela semble franchement douteux (blog mal fait et agence de presse soi-disant israëlienne ? Ben Voyons).

        Ca sent l’amateurisme partisan.

      • 9 Avril 2014 à 17h02

        Fiorino dit

        Oh mais naif on sait que les milieux néoconservateurs proches des USA ne perdent pas une occasion d’accuser la France et que l’objectif est bel et bien d’expulser la France de cette région et surtout permettre à Kigali de continuer à exploiter les richesses minières de l’est de la RDC impunément. En fait tout cela est dans les intérêts d’autres nations. 

      • 9 Avril 2014 à 17h05

        Fiorino dit

        Tout à fait Georges, mais c’est pas de l’amateurisme c’est une campagne de dénigrement de la France. Millière, Juffa ce sont des personnes qui haissent la France. Peut être à cause du comportement de celle-ci vis-vis d’Israël, on peut critiquer l’attitude de la France et je suis d’accord avec certaines de leurs critique mais se servir du génocide au Rwanda pour exprimer cette haine qui n’a sens équivoque pas comme motif la verité et la justice. 

      • 9 Avril 2014 à 17h06

        Naif dit

        c’est bien vos commentaire mais où sont vos preuves ?
        pouvez vous fournir des éléments prouvants que ces temoi
        gnages sont faux ou inexactes ?
        Non !
        autrement dit vous faite la même chose que l’auteur émettre des doutes sur ce que vous ne pouvez argumenter.
        La théorie du complot n’est pas loin… 

      • 9 Avril 2014 à 17h10

        Schiczu dit

        Naif, il y a une procédure pour faire une enquête. Ça implique en particulier de pouvoir vérifier la véracité des témoignages et de vérifier que le témoin n’a pas d’intérêt à mentir. Là, on n’a ni l’un ni l’autre donc ces témoignages sont inutilisables.

      • 9 Avril 2014 à 17h15

        Fiorino dit

        Mais Naif c’est à l’accusation de fournir des preuves, or il y en a pas. C’est vous qui êtes dans la théorie du complot que Kagamé soit un type venu de l’extérieur c’est pas un complot c’est un fait. Alors pourquoi répondre à des sites dont le but est d’accabler la France pour des raisons idéologiques qui n’ont rien à voir avec la defense de la verité. Je me rappelle quand Millière qui est dans votre site disait encore que la Turquie était un meilleur allié d’Israël que la France et il était très vague sur le génocide arménien. Depuis la flottille il ne cesse de dénigrer la Turquie. Alors ces gens là écoutez ne méritent aucun intérêt pour ma part. Je pense qu’on peut défendre Israël sans détester la France.  

      • 9 Avril 2014 à 17h16

        Naif dit

        @ Schiczu
        les témoignages sont vérifiables car les faits sont précis et ces témoignage ont été vérifié, par la Mena entre autre et je ne vois pas l’intérêt de la Mena à accusé la France. Donc soit vous avez des documents qui peuvent prouver que ces témoignages sont faux et dans ce cas produisez les soit vous n’en avez pas mais dans ce cas ne cherchez pas à prouvez ce que vous ne pouvez pas prouver.
        Ah au faite pour l’intérêt d’un témoins à mentir je vous rappelle que les négationnistes utilise cet argument pour nier la Shoah sous prétexte que les témoins avaient intérêt à mentir. Alors s’il vous plait utiliser un autre stratagème ! 

      • 9 Avril 2014 à 17h24

        Fiorino dit

        L’interet de la mena d’accuser la France me parait evident c’est un site proaméricain pro conservateur. Touts ces gens là ils ont soutenu la guerre en Irak, tiens combien des morts depuis cette opération qui devait etre une franche réussite selon millière et compagnie ? Alors vous savez la mena peut dire ce qu’elle veut c’est loin d’être une officine de vertu. Franchement il faut vraiment nous prendre pour des cons pour nous faire croire que les gens qui écrivent ces articles n’ont aucune arrière pensée. 

      • 9 Avril 2014 à 17h28

        Fiorino dit

        @ Naif
        Mais c’est à vous d’utiliser un autre stratagème ici on ne nie pas un génocide mais que la France ait participé activement à ce génocide. La mena c’est pas un tribunal officiel c’est juste un organe de propagande néoconservatrice et francophobe alors libre à eux de soutenir la dictature de Kagamé apparament le fait qu’il tue ses opposants et qui interviennent de l’est du Congo ne semble pas vous poser aucun soucis.  

      • 9 Avril 2014 à 17h35

        Schiczu dit

        @ Naif
        J’ai essayé de lire ces soit-disant témoignages. Ils se classent en trois catégories :
        - des gens qui ont été directement impliqués dans le génocide donc qui ont tout intérêt à mentir.
        - des gens qui ne savent pas grand chose, mais qui aime faire des sous-entendus, du type “Arrivés sur place, ils n’ont vu personne. Certainement, quelqu’un leur a dit « attention, il y a des gens de la MINUAR qui arrivent”
        - des gens qui sont venus après coup et qui s’inventent des complots sur la base de l’absence d’archive.
        Cet article n’a donc d’autre intérêt que de montrer la haine et la mauvaise foi de celui qui l’a écrit

    • 9 Avril 2014 à 16h55

      Fiorino dit

      Mais la France a répondu aux accusation Kagamé n’a pas de preuve que la France ait participé activement au génocide. Par contre lui aussi aurait pu répondre sur les accusation d’être impliqué sur l’assassinat du président et apparemment la tactique de Kagamé de démolir l’accusateur en faisant manifester les gens comme quoi la France voudrait un autre génocide ne semble pas vous déranger. 

      • 9 Avril 2014 à 16h59

        Georges dit

        Il y a bien plus de questions gênantes sur le rôle du FPR que sur celui de la France dans cette histoire.

      • 9 Avril 2014 à 17h11

        Naif dit

        Et bien si il y a des preuves que la Mena a fournit relisez leur articles ils sont précis.

      • 9 Avril 2014 à 17h18

        Fiorino dit

        C’est ça la mena fournit des preuves maintenant et qu’elle aille devant un tribunal alors c’est pas aussi compliqué on verra bien ce que les juges en diront. Ils disent eux memes que les témoignages doivent etre vérifies. Votre problème c’est que le Rwanda n’étant pas un pays démocratique et ou l’on tue les opposant politiques, aucune intéret d’aller devant un tribunaux rwandais.

      • 10 Avril 2014 à 7h27

        Naif dit

        vous êtes de plus en plus dégoutant, vous êtes d’une telle mauvaise foi ! 
        Il y a déjà eu des commissions qui ont établit de façon formelle la participation de la France. Si vous étiez vraiment honnête je vous fournirez les liens pour que vous puissiez vous informer mais je vous connait trop pour savoir que cela ne sert à rien.
        C’est qui est incroyable c’est que des gens tel que vous interviennent sur un site comme causeur !  

    • 9 Avril 2014 à 17h05

      Schiczu dit

      C’est comme pour les négationnistes. Que répondre à un tissu de mauvaise foi?
      La France n’avait strictement rien aucun intérêt à prendre part à cela. Elle ne l’a donc pas fait. Point. Ensuite, on peut discuter “devoir d’ingérence”, “non-assistance à personne en danger” mais parler de participation au massacre est mensonger, diffamatoire et insultant.
      Pour Kagame, personne ne pourra juger qu’il savait ce qui allait se passer après l’assassinat. Il me semble déplacé donc de parler de ses responsabilités. Reste qu’un meurtre est un meurtre, ce qui met effectivement sa légitimité en jeu.

      • 9 Avril 2014 à 17h07

        Naif dit

        IL y a des témoignages il y a des faits ou vous pouvez prouver qu’ils sont faux ou alors si vous êtes honnête, vous devez au moins vous interrogé sur le comportement de la France dans cette affaire

      • 9 Avril 2014 à 17h12

        Schiczu dit

        Je suis honnête. La France n’avait intérêt à le faire, donc elle ne l’a pas fait. Vos accusations restent ridicules tant que vous n’exhibez pas un mobile un peu sérieux.
        Pour les témoignages, j’ai répondu au-dessus.

      • 9 Avril 2014 à 17h18

        Naif dit

        @Schiczu
        d’affirmer péremptoirement vous feriez mieux de relire les articles de la Mena ils sont suffisamment clairs et explicite sur qui soutenais les Hutus, mais avez vous vraiment envie de savoir ? 

      • 9 Avril 2014 à 17h21

        Fiorino dit

        Mais on a pas besoin de Mena pour savoir que les français soutenait la majorité Hutu et les anglosaxons la minorité tutsi et que Kagamé c’est un type qui n’est meme pas née au Rwanda e n’y a pas vecu. Mais c’est pas une preuve de participation à un génocide. A ce compte la Mussolini était une balance des services secrets anglais et au départ il était soutenu par les anglais.

    • 9 Avril 2014 à 17h13

      Schiczu dit

      MENA = Mineur étranger non accompagné ?

      • 9 Avril 2014 à 17h19

        Naif dit

        Si vous aviez suivi le lien au lieu de répondre avec mépris vous ne poseriez pas ce genre d’égalité !

    • 9 Avril 2014 à 22h08

      Rolleyes dit

      L’implication de la France mitterrandienne au Rwanda est relayée par beaucoup plus de médias que ce site.

      L’accusation est sortie en premier du Figaro dans les années 90, par la plume de Patrick de Saint-Exupéry, fondateur de la revue XXI et dont le livre “L’Inavouable” est une référence.

      Ces derniers jours, le Monde, le Point, le Nouvel Obs en particulier ont tous sortis des articles sur les responsabilités de la France. Les radios n’ont pas été en reste.

      Et enfin, le contenu de la mission d’information parlementaire de 1998 contient beaucoup d’éléments accablants, et c’est tout ce qu’il y a de plus officiel.

      • 9 Avril 2014 à 22h58

        Naif dit

        à nouveau ce n’est pas tant le nombre de revue qui compte la précision des faits relaté et de ce point de vue Patrick de Saint-Exupéry à fait un véritable travail d’investigation. Cela nous change des sempiternelle rumeurs colporter ici ou là mais toujours par les mêmes !

  • 9 Avril 2014 à 16h30

    cage dit

    avec le Prof. Kagame, l’Afrique entre dans les histoires.

  • 9 Avril 2014 à 15h44

    L.Leuwen dit

    Ce papier oublie de mentionner le rôle de Londres et Washington dans cette affaire. Les Anglo-Américains ont soutenu, financé, armé Museweni et Kagamé (deux Tutsi) en Ouganda et Rwanda. Ils les ont incités à achever le régime (pourri) de Mobutu au Zaïre, se débarrassant ainsi de l’influence française en Afrique centrale. Résultat : 800 000 morts au Rwanda (autant Hutu que Tutsi) et plus de 3 millions de morts au Congo. Une réussite éclatante! Et le désastre continue, car Kigali et Kampala n’ont pas renoncé à s’emparer de l’Est du Congo.
    Mitterrand a calé dans ce bras de fer, il n’a pas pu s’opposer frontalement aux Américains car les troupes françaises et les forces spéciales américaines auraient pu se trouver face-à-face. Il a cru trouver la solution en favorisant un accord entre Kagamé et Habyarimana. Mais Kagamé n’a jamais voulu d’accord. Selon le principe de caste auquel tient ce membre de la famille royale (cousin du dernier Mwami), il voulait tout le pouvoir. Il venait de connaître une défaite cinglante aux élections locales lorsqu’il a fait assassiner le président rwandais et, on l’oublie toujours, le premier président Hutu du Burundi, Cyprien Ntaryamira, qui voyageait dans le même avion. Les Tutsi de l’intérieur, accusés d’être la «cinquième colonne (ce qu’ils furent parfois réellement) ont payé un prix affreux à cette politique barbare. Mais parmi les 800 000 victimes annoncées (en fait, on ne sait pas) une bonne partie a été tuée par le FPR qui se livrait à des massacres, sans parler des soldats tués de part et d’autre dans les combats, qui ne sont pas dénombrés séparément. Il suffit de visiter les nécropoles du Rwanda pour le constater : les noms des victimes sont rarement indiqués sur les sépultures. Bizarre pour un pays qui possède un bon état civil.
    Kagamé vit donc depuis 20 ans sur l’instrumentalisation d’un massacre qu’il a provoqué. Rony Braumann a raison de le décrire comme un dictateur sanguinaire, c’est probablement le pire criminel aujourd’hui au pouvoir. Et les politiques français sont paralysés devant ses monstrueuses accusations, paralysés par un mot : génocide.

    • 9 Avril 2014 à 16h52

      Fiorino dit

      Il me semble que hollande contrairement à Sarko qui était coaché par Kouchner a quand même réussi à renverser la vapeur au Congo, en faisant de la lutte contre les ingérences dans l’est du Congo une priorité. Il me semble par ailleurs que les musulmans ougandais expulsé de l’Ouganda sévissent avec des viols et des tueries dans le nord del RDC, j’avais lu un témoignage d’un prêtre catholique à ce sujet dans la presse italienne.

  • 9 Avril 2014 à 15h00

    Flo dit

    Sur ce sujet, Bernard Lugan en connaît un rayon. Pour lui, c’est Kagame qui a programmé l’attentat du 6 avril. 

     http://bernardlugan.blogspot.fr/ 

    • 9 Avril 2014 à 15h09

      Georges dit

      Ce n’est pas le seul. C’est notamment le cas du Juge Bruguière, magistrat indépendant. Le juge Trévidic, de son côté, a résisté à deux reprises au lobbying de l’Etat ruandais de classer le dossier.

      • 9 Avril 2014 à 15h35

        Flo dit

        Eh oui, même que Lugan s’appuie sur les travaux de Bruguière et de Trévédic.

    • 9 Avril 2014 à 22h00

      Rolleyes dit

      Bernard Lugan dit également un truc intéressant dans son dernier billet de blog (http://bernardlugan.blogspot.fr/2014/04/rwanda-un-genocide-en-questions.html) : il dit que Mitterrand souhaitait un intervention militaire pour repousser le FPR au Rwanda après l’attentat, mais que Balladur s’y est opposé.

      Tiens ! C’est précisément ce que beaucoup de gens reprochent à Mitterrand. Bernard Lugan a en effet oublié de préciser ce léger élément de contexte : à ce moment là, le régime que le FPR allait finir par abattre était en train de procéder à l’extermination de centaines de milliers de tutsis. 

      Si son amour pour la langue française lui faisaient penser que 800 000 morts en valaient la peine pour que le Rwanda continue à parler français, je pense qu’il faut faire rentrer Mitterrand à l’Académie Française à titre posthume. 

  • 9 Avril 2014 à 14h37

    Prince Murat dit

    Ce qui me paraîtrait intéressant de savoir, c’est ce qui s’est passé AVANT que l’avion ne soit abattu.
    Pourquoi la France de mr. Mitterrand n’est pas intervenue auprès de son ”ami”, ce président hutu qui a fait fonctionner cette Radio des Milles Collines pendant des mois, avant l’attentat et le drame, appelant au meurtre…
    Était-ce acceptable ?
    De même, en Yougoslavie, au départ, Mitterrand était très copain avec les serbes, au nom de souvenirs de la première guerre mondiale.
    Et il était titulaire de la Francisque et ami de Bousquet…

    • 9 Avril 2014 à 14h41

      Vassili Tchouïkov dit

      Une enfilade de conneries…
      Cracher sur son pays, pour le trahir à la première occasion. Le propre de l’extrême droite.  

    • 9 Avril 2014 à 14h44

      Fiorino dit

      D’accord avec Vassili. Bien vu.

    • 9 Avril 2014 à 14h48

      Georges dit

      En fait c’est exactement ce que Mitterrand a fait, en forçant Habyarimana à engager des discussions avec les représentants Tutsi, qui ont abouties aux accords d’Arusha.

      C’était déjà plus que le reste de la Communauté Internationale. Et la France n’a pas vocation à fliquer les radios et media des pays du monde entier.

      Enfin, faire de Mitterrand un vichyste dans l’âme est à la fois faux et franchement mesquin.

    • 9 Avril 2014 à 17h02

      schaffausen dit

      @murat       Pour ce qui est de Mitterrand, reportez-vous donc à ce que disait de lui Philippe Dechartre, compagnon de la Libération. Et que je sache, il ne s’est pas réfugié à Sigmaringen. Alors, lâchez-nous un peu. Vous me gavez avec votre discours d’extrême-droite.

  • 9 Avril 2014 à 14h34

    Fiorino dit

    Si je ne m’abuse pas Mme Taubira avait témoigné contre Pierre Péan à son procès pour racisme, comme quoi on change très vite d’opinion quand on est au gouvernement et non plus dans la rébellion.