(Photo : SIPA.00746308_000044)

Monsieur Patrick Kanner, l’actuel ministre de la Ville, vient d’apporter un magnifique démenti au livre d’Élisabeth Lévy, La Gauche contre le réel. Il reconnaît qu’il y a en France « une centaine de quartiers » qui présentent « des similitudes potentielles avec Molenbeek ». Et ce ministre fait partie d’un gouvernement de gauche. Cela nous confirme qu’il y a dans ce gouvernement des gens capables de retirer les œillères de la gauche bien-pensante.

Face à eux, l’autre partie de la gauche gouvernementale leur envoie dans les dents un direct de gauche. Jean-Christophe Cambadélis et Julien Dray ont aussitôt  bondi et ont répliqué au ministre de la Ville que cette vérité-là n’était pas le bon message à adresser au pays. Comme si les Français qui regardent les infos ne savaient pas qu’il y a en France des quartiers où la police, les pompiers et les médecins ne peuvent pas venir sans protection.

Cambadelis et Dray insistent pour qu’on parle d’« immeubles », et non de « quartiers », et qu’on mette en avant l’intégration qui marche. Des maires de droite et du centre s’indignent, eux aussi, qu’on stigmatise leurs villes et tous leurs habitants, comme si « quartiers » et « villes » étaient des synonymes.

Mais qui a prétendu qu’à Molenbeek et dans les quartiers similaires ne vivent que des terroristes ? Aurait-on oublié que ce sont des habitants de ces quartiers qui avaient demandé à Sarkozy de les « débarrasser de la racaille » ?

Quatorze ans après la parution des Quartiers perdus de la République, on ne saurait toujours pas les appeler par leur nom ? La gauche se fracture à nouveau sous nos yeux, comme sur tous ses fondamentaux.

Le bilan de cet affrontement constitue néanmoins une bonne nouvelle : il y a des ministres de gauche qui reconnaissent la réalité, en acceptant d’être tancés par leur famille. Pourvu qu’ils tiennent bon !

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
est professeur agrégé de philosophie.
Lire la suite