Ils ont craché sur la détresse des ouvriers | Causeur

Ils ont craché sur la détresse des ouvriers

… qui votent Front national

Publié le 25 mai 2017 / Société

Mots-clés : , , ,

Pendant deux semaines, sous couvert d'antifascisme, les nantis parisiens ont agoni d'injures les meurtris de la mondialisation, coupables de ne pas être satisfaits de leur sort et de voter en conséquence.

Des ouvriers de Whirlpool interpellent Emmanuel Macron lors de sa visite de l'usine d'Amiens, 26 avril 2017. Sarah Alcalay / SIPA: 00804103_000013

Bien sûr, le dimanche 7 mai, je n’ai pas voté blanc, bien sûr j’ai voté Macron comme il le « fallait » et pourtant… Pourtant qu’est-ce qu’ils m’ont fatigué les « curés », les donneurs de leçons, les moralistes étriqués du camp du Bien. Ils m’auraient presque fait douter tant ils manquaient de doute, de curiosité et d’empathie. Moi, j’avais envie de nuance.

Il y a 30 ans, ma petite ville était heureuse

Au fond, j’aurais dû leur raconter l’histoire d’une ville comme il en existe beaucoup en France. Elle s’appelle Chauny, pourrait s’appeler Laon aussi, ou Soissons. Il y a trente ans, depuis mon petit village de Picardie, juché sur ma Mobylette 103 SP (pour les connaisseurs), j’allais y retrouver mes amis, la plupart fils d’ouvriers. C’était une ville heureuse, « la petite maison dans la prairie » version 20 000 habitants : un centre-ville vivant, des couples et des enfants aux sourires partagés, la simplicité d’existences réglées par les 3×8 des usines qui faisaient respirer l’économie de la ville et vivre le petit commerce. Une maison, un jardin, deux voitures, les couples d’ouvriers croyaient en l’avenir. Le parti communiste de l’époque accompagnait ces familles vers l’émancipation par les études et la culture.

>> A lire aussi: Christophe Guilluy: «En 2017 ou en 2022, la France périphérique fera basculer la présidentielle»

Seulement voilà, à partir des années 1990, les usines, l’une après l’autre, ont déposé le bilan ou été délocalisées. Nexans, Saint-Gobain, Atochem ont disparu du paysage. Il n’en reste plus une seule à Chauny. De plans sociaux en réductions d’effectifs, les ouvriers ont été ballottés, précarisés, chaque foyer perdant un puis deux emplois. Ne sont restés que quelques distributeurs low cost et grandes surfaces de hard-discount pour consommateurs subventionnés par la dette d’un État obèse.

Aujourd’hui, on y crève

Aujourd’hui, dans le centre historique de Laon, un magasin sur deux est en vente ou à louer. À Chauny, mon oncle médecin ne voit plus un seul patient à fiche de paye. Seuls demeurent les CMU, les RSA et les sans-rien. Chacun compte. À 30 euros près, le budget du mois déraille. On gratte le sol, on piste les promotions, on reporte les

[...]

  • couv.46

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 105 - Mai 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    couv.46
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 28 Mai 2017 à 16h32

      Bacara dit

      Hors sujet. Pourquoi interdire la culture de plants de cannabis chez les particuliers  ?

    • 26 Mai 2017 à 10h49

      Anouman dit

      Voilà un article étonnant. Se lamenter sur le sort de victimes de la politique suivie depuis trente ans et voter pour la poursuite (en plus marqué) de cette politique…

      • 26 Mai 2017 à 16h50

        Hannibal-lecteur dit

        Êtes-vous sourd, aveugle ou bécasson ? Il n’a pas voté pour ce que vous dites mais contre ce qui eut été pire encore. C’est du moins ainsi qu’il le voit et vous pouvez voir autrement mais faire semblant de ne pas comprendre son message avance à quoi? Ou c’est de l’humour? …pas drôle pour qui a fait comme lui, pour les mêmes raisons, la mort dans l’âme!

        • 26 Mai 2017 à 16h54

          durru dit

          N’empêche que vous avez donné un chèque en blanc pour que ce que vous redoutez arrive, et pour qu’une cruche comme Nadia se pavane partout avec le score de son idole.
          Ceux qui avaient voté Hollande en 2012 avaient le bénéfice du doute. Ceux qui ont voté Macron en 2017 ne l’ont plus. Qu’ils portent leur croix et qu’ils se taisent.

    • 26 Mai 2017 à 10h00

      ruanluis dit

      C’est peut-être l’explication, le vote n’a rien à voir avec le projet de société. France des corporatismes et des privilèges depuis 50 ans, notre pays n’a pas de conscience collective pour diriger son destin. C’est une proie facile pour tous les totalitarismes, celui de l’Europe, celui d’une religion conquérante. Ouvriers sacrifiés, générations sacrifiées ? Aucun tabou n’empèche de le constater, comme si c’était pas si grave… à comparer aux “valeurs” l’europe, le communautarisme, que des tabous féroces écartent de toute discussion publique raisonnable. Incompréhensible!

    • 26 Mai 2017 à 8h49

      georges dit

      J’habite un petit village proche de Périgueux en Dordogne tenu par la gauche depuis peut-être 45 ans, le bourg est d’une laideur, j’ignore où il vont chercher leurs idées d’embellissement. Nous sommes environ 2300 habitants nous avons une salle de concert une superbe école de musique un stade de sport couvert et non couvert une salle des fêtes et j’en passe tout pour la fête… Plus loin Boulazac maire coco une ville construite de toute pièce urbanisme communiste vous devriez voir MAGGGNIFIQUE ! Et en Aquitaine il y en a pléthore et les ronds points Miam ! Tout ça pour vous dire, mais qui est le plus dangereux ? Enfin, votre article me laisse perplexe ; vous savez qu’il existe le vote blanc. Mme le pen n’est pas A.Hitler mais au fond qui sont les plus dangereux dans cette histoire et qui détient le pouvoir ?  des gentils messieurs ou adorables dada mes.  Chez nous, le 1er employeur c’est le conseil général après vient la mairie de px. A ce propos, lorsque vous appelez le conseil général et demandez un nom ou des noms on vous rétorque lequel ? Le père, le fils ou le saint esprit ou si vous préférez le tonton la tantinet le beau-frère la cousine le grand-père ? Vous m’avez irrité.

    • 26 Mai 2017 à 7h45

      Naif dit

      Macron est un fasciste.
      Comme eux il n’a aucun programme.
      Comme eux il veut tout régenter.
      Comme eux il a défini qui était son ennemi.
      Comme eux il n’a aucun respect pour la république- il veut régner à coup de décrets-
      Comme eux il promet des lendemains qui chantent
      Comme eux il est porté par quelques financiers dont les intérêts ne sont pas ceux de la nation
      Comme eux il est porté par un pouvoir corrompu qui voit en lui un moyen de continuer à régner.
      l’antifascisme est comme l’antisionisme un cache sexe pour recycler les idéologies qui ont mener le monde au bord du gouffre.

    • 26 Mai 2017 à 6h50

      QUIDAM II dit

      Une certaine gauche et les bobos auraient voulu que la classe ouvrière vote pour ceux qui l’ont trahi, et ne se tourne pas vers ceux qui entendent la défendre.
      La classe ouvrière ne la pas fait.
      Une certaine gauche et les bobos ne sont pas contents. Ils n’ont que l’insulte à la bouche, révélant ainsi le mépris qu’ils ont toujours eu pour le peuple dont ils se servaient électoralement et qui, désormais, leur fait naturellement défaut.

    • 26 Mai 2017 à 2h51

      Nolens dit

      Ce n’est pas de la haine que j’éprouve envers les électeurs de gauche, c’est plutôt un sentiment analogue à ceux que je ressent lorsque je pense aux nuisibles. Ce qu’on ose appeler pensées ou idées de gauche est ce que l’homme a engendré de pire, sous prétexte que ce ramassis de salopards qui bourrent les urnes de leurs torches-culs a fait un hold-up sur le bien, les gens normaux, ceux qui triment et qui veulent élever décemment leurs enfants ne peuvent plus voter ce qui leur semble être un début de solution.
      Le FN n’a pas de programme qui tienne la route. Par contre la gauche n’a jamais eu autre chose que des actions visant à détruire, la famille, la patrie, le travail, tout cela au nom d’idéologie dont on sait pertinemment la nocivité.
      Une révolution ou un coup d’état semble être la seule solution, mais les français sont à présent des junkies, accrocs aux subventions et aides. On leur promet un avenir fait d’oisiveté avec un maigre pécule garanti. Plus d’efforts à fournir, plus d’école, plus d’entreprises et surtout plus de patrons. Le miroir aux alouettes fonctionne à plein régime.
      Un peu de patience, bientôt la charia. Bougnoules à tous les étages.

    • 26 Mai 2017 à 2h02

      Sadim dit

      Certains commentateurs semblent être en service commande. Cette vraisemblance est attestée par deux indices distincts: 1/ leur ligne est inébranlable, sans nuance vis-a-vis la ligne politique correspondante et utilise les memes techniques de communications d’une part et 2/ d’autre part, ils jettent perpetuellement l’anathème sur ceux qui affichent une ligne différente. Ce sont sans doute des marcheurs uberises, c’est-a-dire quasi-benevoles. Ils semblent se relayer entre eux et affichent une coordination de section bien entraînée et très disciplinée.

      Le résultat est assez convainquant. Si je devais partir en campagne, c’est eux que j’embaucherais plutôt que les merdes parfaitement représentées par l’auteur de ce torchon: ceux qui se bouchent les narines a longueur de journées sont méprisables!

    • 25 Mai 2017 à 20h02

      Fred dit

      Excellent article !!
      Imaginez ces « people nantis » sans le FN. Sur quoi s’appuieraient-ils pour hurler leur gauchitude sans risquer de déclencher l’hilarité ? Leur train de vie spartiate ? Leur petit SMIC ? Leur quartier pourri ? Leur boulot de merde ?
      On peut être de gauche et riche. Dans ce cas ça oblige à faire des choses concrètes pour les autres, des choses moins faciles ou confortables que des grands discours sublimes de générosité et de tolérance. Il y a des centaines de milliers d’associations qui attendent toujours des bénévoles. Il est encore temps !
      Ce que j’ai aimé dans l’article, c’est qu’il montre que la pauvreté c’est d’abord de la souffrance. Utiliser finalement la souffrance des gens pour se draper dans une « posture », c’est infiniment moins excusable et plus cynique que de voter FN en sincère désespoir de cause.
      C’est en gros depuis 1986 qu’on « lutte contre le FN » avec des leçons de morale et d’Amour de l’Autre. A la présidentielle de 1988 le FN a obtenu 4,4 millions de voix au premier tour. En 2017 : 7,7 millions au premier tour et 10,6 millions au second. Efficace l’arme anti-FN, non ?
      J’ai voté Macron aux 2 tours. Ce n’est pas mon Dieu ou mon Sorcier. J’attends de lui qu’il ait des résultats, qu’il démontre qu’il est infiniment plus probable d’améliorer les choses par la réforme, que par la révolution. Ca ne se fera plus avec des mots.
      Il n’est pas sans qualités ni atouts, ni sans doute sans défauts. J’ai confiance mais il a déjà une lourde responsabilité sur les épaules. Parce que si ça ne marche pas, même moi qui ne suis pas un révolutionnaire (une vraie révolution, ça tue, ne l’oublions pas), je me poserai des questions sur le « système ». Aujourd’hui, faute d’un autre évidemment mieux, je ne vois pas comment en changer. Je pense qu’il faut plutôt l’améliorer très très très significativement. Je verrai dans 5 ans.

    • 25 Mai 2017 à 18h55

      Letchetchene dit

      LIAMONE:

      Le multiculturel baveux car le plus répugnant c’est encore lui cette masse visqueuse et nauséabonde car comment peut on qualifier une ordure pareille qui est déjà le bouffon à côté du singe MICRON.

      le Grand Remplaçiste derrière la MERKEL, le JUNKER, La REDING, La MOGHERINI , le Donald TUSK et pour finir le HANES, tous des suppôts de l’islam radical et de l’entrée en masse de migrants pour prendre la place des salariés français avec des salaires dignes des pays de l’Est ou du Bangladesh!!!

      Alors oui pour éviter tout ceux-ci il fallait voter FN même avec tous les défauts de certains d’entre eux, mieux çà que de mettre notre pays à genoux devant les envahisseurs , mais peut être que LIAMONE avec sa famille sont les descendants directs des collabo du temps de PÉTAIN qui les mêmes qu’aujourd’hui après avoir applaudit HOLLANDE en Avril on applaudit MACRON en mai , pareil qu’en Avril 1944 on applaudit PÉTAIN , Juin on applaudi les Américains et on tond les femmes après la libération…

      Des ordures qui payent pour faire entrer les futurs remplaçants!!!

      • 25 Mai 2017 à 19h57

        Liamone dit

        Tu représente malgré ta verve, l’héritier de Pétain type. Celui qui soutient un parti qui a porté à sa présidence par intérim un négationniste. Tu descends surement de ces pétainistes condamnés à la libération à l’indignité nationale ou à la prison. Tu incarnes les idéaux du pétainisme honteux que tous les miens ont combattu les armes à la mains, rase motte.

        • 25 Mai 2017 à 20h11

          Fred dit

          Liamone, je ne suis pas totalement certain que Letchetchene soit dans le profil de l’électeur FN dont parle l’article. Il me semble a priori davantage dans le délire que dans le désespoir. Mais je peux me tromper, je ne le connais pas. Dans tous les cas restons calmes.

        • 25 Mai 2017 à 20h54

          Liamone dit

          Fred merci d’y voir clair

    • 25 Mai 2017 à 17h34

      Terminator dit

      Je suis retraité à l’abri du besoin et pourtant j’ai voté FN sans état d’âme, “pour que ça change”, parce que j’en ai marre des petits marquis “ripoublicains” donneurs de leçons et des “veautants” à qui l’on fait croire que la mondialisation réputée “heureuse” est l’avenir du citoyen français et qu’aimer son pays plus que les autres est fasciste… Et je voterai de même jusque dans la tombe et j’emmerde tous les bien-pensants !

      • 25 Mai 2017 à 18h08

        ruanluis dit

        J’ai toujours voté socialiste ou communiste. Depuis la debauche de propagande et de coups bas des dernieres elections, j’ai decidé de ne plus JAMAIS voter pour ces incompréhensibles islamo-mondialistes. Ils detruisent la France où j’ai grandi. Dans quel but, pour quel bonheur au bout ? La charia et la femme sous-humaine? Mon incomprehension est totale. Il parait que le monde entier est effaré par notre politique européenne d’immigration.

    • 25 Mai 2017 à 17h13

      isa dit

      Le FN n’a qu’une explication bien simplette: on n’est plus chez nous.
      C’est assez facile comme analyse et hop je te vote pour ces cons! 

      • 25 Mai 2017 à 17h51

        accenteur dit

        ISA
        Tant qu’on est encore un peu chez nous. LE FIGARO. – Un millionnaire algérien voulait organiser une opération «Toutes en burkini sur les plages du Festival de Cannes». À quoi faut-il s’attendre sur nos plages cet été?
        Si les millionnaires et les milliardaires saoudiens s’en mêlent ?!!! comme ceux qui paient les amendes des femmes en voile total.

      • 25 Mai 2017 à 22h45

        solitude dit

        Le FN n’a qu’une explication bien simplette: on n’est plus chez nous.”

        les racailles islamisées disent “on est chez nous” .Vous préférez et respectez? Ils vous mettront dehors , vous les bien pensants qui préférez vous coucher devant leur désir d’importer des coutumes contraires à notre façon de vivre et nous ramenant en arrière . La France est à ceux qui l’aiment et la respectent. Ceux qui qui veulent la détruire ne sont pas chez eux mais chez ceux qui ont construit notre pays avec tant d’efforts et que nous devons préserver malgré les lâches.

      • 26 Mai 2017 à 17h58

        marrosie dit

        J’attends avec impatience votre analyse qui, j’en suis sure sera très fouillée, et expliquera pourquoi un jeune musulman dont la famille s’est réfugiée en Europe, massacre sans état d’âme les enfants innocents de ceux qui l’ont accueilli.

    • 25 Mai 2017 à 16h49

      Naif dit

      “les vainqueurs de la mondialisation” quelle phrase absurde ! Il n’y a pas de français vainqueur de la mondialisation, parce qu’il sont incapable de se confronter à la mondialisation. les vainqueurs dont parle l’auteur ce sont le vampires socialistes qui sucent l’argent des impôts. toujours plus bien sur , ne leur parlez pas de leur décroissance, c’est bon pour les autres. Alors ne me parlez pas de mondialisation. 

    • 25 Mai 2017 à 16h29

      Loubiarnes dit

      C’est à cette analyse que l’on reconnaît les ” éduqués” sans courage, à la noble bien-pensance qui finalement leur permet de continuer leur vie en accord avec leur petite personne. Avec tout mon mépris…

    • 25 Mai 2017 à 16h11

      marcopes dit

      c’est bien connu il n’y a que ceux qui ne votent pas FN qui sont intelligents et instruits

    • 25 Mai 2017 à 15h38

      Bacara dit

      Très amusant tout ce qu’on lit ou entend sur les électeurs de MLP : à en croire “Le Monde” , on serait tous obèses, illettrés, etc…Cela m’indique qu’ils n’ont rien compris .

    • 25 Mai 2017 à 15h36

      àboutdepatience dit

      Votre ville autrefois heureuse et qui aujourd’hui étouffe
      Vous pourriez dire cela de tant de villes et de quartiers autrefois harmonieux prospères et cohérents
      La France que vous aimiez va s’éteindre dans une lente asphyxie

      • 25 Mai 2017 à 16h06

        Bacara dit

        Pas du tout , la France demeure éternelle avec un passé culturel inégalé .

        • 25 Mai 2017 à 20h53

          àboutdepatience dit

          Comme vous le dites : avec un passé culturel
          J’ai écrit au futur
          Au présent vous pouvez lire l’article et faire un petit tour par-ci par-là
          A la Chapelle Pajol par exemple. Le choix ne manque pas.

    • 25 Mai 2017 à 15h19

      morsang dit

      C’est un peu frustrant tout ces titres attractifs proposés sur le site qui aprés une mise en bouche renvoient au mensuel papier

      • 25 Mai 2017 à 21h54

        Boomer dit

        Je rappelle que le mensuel papier existe aussi en ligne, mais il faut s’abonner évidemment.  Dans le cas contraire, soyez patient, car plusieurs articles du mensuel (papier ou numérisé) deviennent librement accessibles dans les semaines suivant sa parution.