Orlando: pas d’amalgame, encore une fois? | Causeur

Orlando: pas d’amalgame, encore une fois?

Les homosexuels visés en tant que symboles de notre civilisation

Auteur

Mathieu Bock-Côté

Mathieu Bock-Côté
est sociologue, auteur du "Multiculturalisme comme religion politique" (Cerf Ed., 2016).

Publié le 14 juin 2016 / Monde

Mots-clés : , , , , ,

orlando omar mateen daech

Omar Mateen. (Photo: Sipa. Numéro de reportage : REX40434775_000014)

La tuerie d’Orlando a été revendiquée par l’État islamique – le tueur, Omar Mateen, y avait prêté allégeance avant son carnage. Ses parents auront beau nous dire que son massacre n’a rien à voir avec l’islam, on conviendra, à tout le moins, qu’il n’est pas étranger à l’islamisme. Du moins on devrait en convenir, parce que certains esprits refusent de faire ce lien et préfèrent parler plus généralement de l’intolérance, dont l’islamisme ne serait qu’une manifestation parmi d’autres.

Nommons l’ennemi

Dénoncer l’intolérance : c’est la manière habituelle de noyer le poisson quand on a seulement à l’esprit le slogan officiel de notre époque : pas d’amalgame ! Ou alors, on s’en prendra plus globalement, comme on l’a entendu depuis hier, à l’homophobie de l’ensemble des religions monothéistes et à l’intolérance dont elles feraient preuve sans cesse – alors soudainement, on peut faire un amalgame et accuser par la bande le christianisme et le judaïsme du massacre d’Orlando. De peur de heurter la sensibilité des uns et des autres, on préfère ne pas nommer l’ennemi qui pourtant, nous a déclaré la guerre et n’hésite pas à frapper au cœur des villes du monde occidental. Au nom du refus de la discrimination religieuse, on s’en prend à toutes les religions !

Personne ne sera épargné

Même si les attentats se multiplient dans les villes occidentales, chaque fois, on est horrifié par la barbarie absolue qui se manifeste – comment pourrait-on s’habituer à de tels carnages ? On comprend surtout, sans l’ombre d’un doute, que personne ne sera épargné. L’islamisme peut frapper une salle de rédaction, il peut viser une épicerie casher, une salle de spectacle parisienne, un stade sportif ou une terrasse. Il peut aussi viser la communauté homosexuelle, pour peu qu’il parvienne à l’identifier. Omar Mateen, on le sait, a visé une boîte gay. La place accordée à l’homosexualité dans la société américaine était pour lui un symptôme de sa décadence, de son immoralité et de son éloignement de la vraie foi. Faut-il rappeler que l’État islamique se montre d’une cruauté inimaginable à l’endroit des homosexuels, et veut manifestement les rayer de la surface de la Terre ? C’est une logique d’extermination : tout ce qui ne se plie pas à sa vision du monde doit être détruit. Cette toute puissance que s’accordent les islamistes contre ce qui s’éloigne de leur dogme plaisait manifestement au tueur d’Orlando, qui s’est donné le droit de prendre des dizaines de vies. Inscrivons ce dégoût dans une perspective plus large : ce qui heurtait Omar Mateen, c’était tout simplement une civilisation qui honore et célèbre la liberté de l’individu de mener la vie qu’il souhaite. La liberté de ses compatriotes le rendait fou. Vivre et laisser vivre : Omar Mateen ne l’acceptait tout simplement pas. Dans son esprit, il fallait vivre comme lui ou périr. La communauté homosexuelle a été visée en tant que symbole de la civilisation libérale.

Le procès de l’Occident

Mais encore une fois, on assiste à l’instrumentalisation d’un crime islamiste pour faire le procès de l’Occident, en disant que ce meurtre de masse n’est pas sans lien avec l’homophobie de masse qui régnerait encore dans nos sociétés. Ou alors, comme je le disais plus haut, on en profite pour s’en prendre à l’ensemble des religions, qui seraient coupables par association de l’attentat. Dans les circonstances actuelles, certains en profitent pour attaquer de manière un peu mesquine la frange la plus conservatrice de la société américaine : on nous dit qu’elle est en bien mauvaise position pour dénoncer ce meurtre. On a même pu entendre, ici et là, que le massacre n’est pas lien avec l’ascension de Donald Trump ! Évitons ces associations grotesques. Il y a sans doute aux États-Unis une droite religieuse moralement crispée qui s’obstine à faire de l’homosexualité un problème de civilisation. Mais on fera une petite nuance : aussi détestable soit-elle, cette droite morale inscrit son programme dans les paramètres de la démocratie libérale, proscrit la violence et ne plaide pas pour la persécution des homosexuels. Cela ne devrait pas être considéré comme un détail. Dans la démocratie occidentale contemporaine, même les forces réactionnaires les plus bornées s’inscrivent dans les paramètres de la civilisation libérale. À force de tout mélanger pour se donner bonne conscience et ne pas avoir l’air islamophobe, on en vient à ne plus rien comprendre.

En un mot, on a beau rejeter de toutes ses forces la droite religieuse et son puritanisme insensé, elle n’a, dans les circonstances, rien en commun avec le fanatisme islamiste : on ne les mettra dans la même catégorie que pour occulter le plus possible le second. Surtout, on ne devrait pas, devant une telle tragédie, moquer le réflexe national des Américains de gauche ou de droite qui pleurent tout simplement l’assassinat de leurs compatriotes. C’est normalement l’effet d’une telle agression : elle fait tomber pour quelques heures ou quelques jours les divisions d’un peuple pour lui permettre de se rassembler autour de l’amour du pays. Dans les prochains jours, les Démocrates et les Républicains, les progressistes et les conservateurs, la gauche libérale et la droite religieuse, les hétérosexuels et les homosexuels, les partisans du mariage homosexuel comme ses opposants, communieront dans une même ferveur patriotique et une même répulsion devant cet assassinat de masse : tous dénonceront sans réserve cette agression contre leur pays et leur civilisation. Tous seront d’abord et avant tout Américains. On ne devrait interdire à personne de pleurer les morts pour cause de désaccord idéologique. Pour les Américains, l’heure n’est pas à la mesquinerie mais à la solidarité.

Un rapport morbide aux armes

Évidemment, cette tuerie nous révèle aussi une pathologie spécifiquement américaine – on pense évidemment à l’accès dément aux armes à feu dans ce pays, où chaque citoyen peut théoriquement se procurer un arsenal de guerre. Sans aucun doute, l’Amérique entretient un rapport morbide aux armes. Elles sont érotisées par de grands pans de sa population, qui fait preuve en la matière d’un fanatisme déshonorant – on souhaitera, sans trop se faire d’illusions, que cet attentat provoque un sursaut et un meilleur encadrement des armes. En fait, c’est le génie pervers de l’islamisme excite les pathologies propres à chaque société pour les pousser à la décomposition et à la guerre civile. C’est même la stratégie qu’il privilégie systématiquement en cherchant à fanatiser les déclassés ou les esprits troublés pour les enrôler en offrant à leurs pulsions malades un débouché militant. Chose certaine, l’État islamique vient encore une fois de confirmer qu’il sait faire naître des vocations terroristes. Mais un attentat comme celui-là, quoi qu’on en dise, n’est pas seulement imaginable aux États-Unis. Les terroristes du Bataclan avaient trouvé les armes qu’ils voulaient dans un pays qui officiellement, les proscrits.

On en revient à Orlando. L’EI s’est offert un autre charnier en Occident. Ses victimes ont été ciblées à la fois en tant qu’Occidentaux et en tant qu’homosexuels. Ils ont été condamnés à mort à cause de leur appartenance à une civilisation qui rendait possible la libre expression de leur sexualité et plus fondamentalement, qui permet aux hommes et aux femmes de vivre en paix dans une coexistence paisible et revendiquée. En d’autres mots, nos libertés ne sont pas flottantes, elles s’inscrivent dans une civilisation qui leur permet de se déployer : on devrait assumer, aujourd’hui, une forme de patriotisme de civilisation. Ce qui est effrayant devant un tel attentat, c’est qu’on sait qu’il y en aura d’autres, plusieurs autres. La guerre déclarée par l’islamisme à l’Occident cessera probablement un jour, mais certainement pas demain, ni après-demain. Nous sommes, comme on dit souvent, entrés dans une époque tragique qui bouleverse nos certitudes et nous oblige à penser à nouveaux frais la défense de nos libertés.

Retrouvez la version initiale de cet article sur le site du Journal de Montréal.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 19 Juin 2016 à 11h12

      stella dit

      Comment arriver à s’entendre avec des “SOUMIS” (éthymologie de musulman) quand on est un peuple d’AFFRANCHIS (éthymologie de Français) …. Les mots parlent d’eux-mêmes, puis que les morts ne le peuvent plus ….

    • 18 Juin 2016 à 13h56

      GinaB dit

      De ce côté-ci de l’Atlantique, vous êtes parmi les rares journalistes à voir juste dans ce phénomène. Chez les Américains, il y a Sam Harris.

    • 18 Juin 2016 à 13h04

      meylanville dit

      Arrêtons de tourner autour du pot .
      L’ennemi de notre civilisation, quels que soient les défauts de celle-ci, c’est l’Islam et sa dérive l’islamisme .
      Est-ce un amalgame de dire que le Coran ordonne de tuer les mécréants, c’est à dire nous, et ce par tous les moyens ?
      Que je sache, un bon musulman doit obéir au Coran .
      Que certains aient viré à l’islamisme barbare est un fait .
      Que les autres s’y mettent un jour est plus qu’une probabilité .

      • 19 Juin 2016 à 13h38

        i-diogene dit

        Bin, la Bible aussi:

        la Bible dit que les homosexuels devraient être mis à mort, dans Leviticus 20:13.

    • 16 Juin 2016 à 0h10

      Bibi dit

      L’homosexualité n’a pas grand’chose à voir avec le Jihâdisme.

    • 15 Juin 2016 à 22h43

      eddy12a dit

      Relire Oriana Fallaci, “la rage et l’orgueil” – 2001
      et “chronique de la troisième colonisation” – 2015
      15 ans d’aveuglement et de renoncement

    • 15 Juin 2016 à 11h37

      jjames dit

      que de verbiage pour un papier brumeux et tu te prends pour un intello sans doute

    • 15 Juin 2016 à 11h06

      cchc dit

      Votre article est excellent. Je suggère toutefois que dans un prochain article vous (ou un/une autre) vous intéressiez à l’homosexualité très répandue et pathologiquement suscitée et refoulée chez les musulmans pour des raisons évidentes (interdiction de toucher aux femmes avant le mariage, peine de mort pour les homosexuels, société machiste extreme etc) ce qui doit créer de graves troubles psychologiques. La solution à ces troubles pouvant être la rédemption par le massacre de l’interdit tout en faisant croire à ses pairs et surtout sa famille qu’on était un super-hétéro et un bon musulman. Certains des kamikazes du 11 septembre étaient homosexuels, idem pour ceux de Bruxelles et celui d’Orlando a laissé des traces de ses tendances sur divers sites web et par ses nombreuses visites au Pulse Night Club. Le Coran rend fou, littéralement. Une autre vérité inconfortable qu’il faudra dire un jour ou l’autre.

      • 15 Juin 2016 à 11h44

        Pierre Jolibert dit

        Si je me rappelle bien le bruit autour du livre, que je n’ai pas lu, BHL avait abordé le sujet dans Qui a tué Daniel Pearl ?

    • 15 Juin 2016 à 10h54

      walkyrie dit

      Guerre sainte tout simplement. La même dont parle le coran.

    • 15 Juin 2016 à 3h03

      Livio del Quenale dit

      Plutôt que de médiatiser des heures des jours sans fin sur toutes les chaines aux infos, toutes les autres émissions et autres médias comme si l’on n’avait rien de mieux à faire.
      Il serait plus intelligent d’arrêter de “délayer” ces crimes et leur motivations sur les médias des heures en boucle, avec les photos repoussantes de ces assassins abjectes et les résultats de leurs crimes sans excuses et indéfendables, que l’on affiche à plaisir, c’est faire leur jeu.
      Il ne faudrait pas du tout en parler, et ces attentats diminueraient car ils sont perpétrés pour la publicité qu’ils génèrent sans frais au bénéfice des musulmans intégristes et leur suiveurs ou ceux qui ferment les yeux tout en faisant des gorges chaudes et condamnent du bout des lèvres quand les leurs en sont par hasard victimes.
      Ces gens nous prennent pour des demeurés gouvernés par des froussards pusillanimes.
      –  

    • 14 Juin 2016 à 20h25

      LOUPI dit

      »l’homosexualité, symbole de notre civilisation…????»

      • 14 Juin 2016 à 22h34

        jcm dit

        bien sûr, en tant que civilisation supérieure ayant permis d’atteindre le but de la société : l’individualisme . The persuit of happiness.

    • 14 Juin 2016 à 20h04

      rolande.faugeron@libertysurf.fr dit

      J’ai entendu dire que ce mateen aurait été homosexuel…Il n’y a pas pire extrémistes que les refoulés; on voit ça avec les ex-fumeurs, aussi.
      Mais, pour être plus sérieuse, on ne peut que déplorer cette mentalité terroriste qui veut convertir chacun à sa pensée.

      • 14 Juin 2016 à 22h37

        jcm dit

        ce qui m’a semblé une évidence ou du moins une très forte probabilité se confirme: l’assassin était très probablement homosexuel.
        Dès lors , deux possibilités : y voir le choix libre de l’individu qui lutte contre sa nature pour l’élever : c’est la définition même de l’ambition religieuse.
        ou
        voir dans l’islam une aliénation effrayante capable de briser intégralement l’essence individuelle.

        • 15 Juin 2016 à 8h57

          phillis dit

          Ou refoulé, méprisé ou déception amoureuse. Réaction à la “Colombine”?

    • 14 Juin 2016 à 17h51

      i-diogene dit

      Bah, M. Bock-Coté semble oublier la tuerie de Anders Behring Breivic qui a dû faire au moins autant de morts..!^^

      Ainsi que ce détail:

      http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20151002.OBS6923/une-tuerie-de-masse-par-jour-aux-etats-unis-plus-de-morts-que-par-le-terrorisme.html

      Mais, bon, une tuerie provoquée par un terroriste islamiste, ça fait vendre… Des armes…!^^

    • 14 Juin 2016 à 17h33

      le fanal bleu dit

      À ceux qui voudraient croire et nous faire croire que la facilité avec laquelle on peut se procurer des armes aux États-Unis est en cause dans cette abominable tuerie, je rappelle que, dans nos souriantes banlieues, des milliers d’armes sont planquées dans les quartiers dits “sensibles”…on parle de 20 000 armes de guerre, c’est sans doute trois fois plus…..À ce jour, aucune opération d’envergure n’a été menée dans ces quartiers…..Il faut dire que notre armée est occupée ailleurs…..

    • 14 Juin 2016 à 16h31

      fleuraufusil dit

      Orlando, la faute à la liberté d’acheter une arme aux USA ,
      Ah bon et comment ont fait les assassins de Charlie et du Bataclan ? Ils ont fait le voyage. ?…

    • 14 Juin 2016 à 16h28

      fleuraufusil dit

      Au sujet du libre accès aux armes aux USA , sa mise en accusation me semble étonnante pour le drame d’Orlando.
      Car les assassins de Charlie et du Bataclan ne sont pas passés par les USA pour se fournir en armes, où je me trompe ? Si le pouvoir avait le courage de fouiller les cités connues comme à risques , il pourrait équiper les forces d’ l’ordre des armes prélevées ici et là ! Alors , la vieille parabole de la paille et de la poutre est toujours d’actualité.
      Un tueur trouvera toujours moyen de s’équiper pour finaliser son projet.

    • 14 Juin 2016 à 16h26

      Axiophilus dit

      Prétendre que les homos constituent un symbole de notre civilisation me parait un peu fort de café. Je préfère lire que la liberté accordée aux homos constitue un des piliers de notre civilisation. Cela dit, toute liberté se doit d’être encadrée sinon on glisse vers l’anarchie. L’Ouganda pour enrayer l’épidémie de sida a pris des mesures d’hygiène veillant à interdire toute promotion directe ou indirecte des pratiques sodomiques. Les résultats sont là: c’est le pays africain a connaitre une régression de l’épidémie au contraire de l’Afrique du sud plus tolérante vis à vis des pratiques homosexuelles. Le professeur Didier Raoult rappelle dans son dernier livre que le coït anal multiplie par vingt le risque d’infection. La Russie a été vilipendée pour une législation somme toute bien modeste visant essentiellement des formes de promotion de l’homosexualité. Pour autant, ce pays a toujours toléré des homos chez elle et a reconnu leur talent comme ses danseurs ( Nijinsky, Nourreïev et bien d’autres) ou leur génie comme Tchaïkovski. Quant à la France, son code civil a été rédigé par un homosexuel notoire en la personne de Cambacérès. C’est dire si notre droit s’est toujours montré tolérant en la matière et le société aussi laissant ses artistes comme le compositeur Henri Sauguet vivre en couple avec le peintre Jacques Dupont et cela même sous l’occupation.

      • 14 Juin 2016 à 16h30

        durru dit

        Personnellement, j’ai compris la formule (brève forcément pour apparaître comme sous-titre) dans le sens où la position que l’homosexualité occupe est symbolique de notre société. Par comparaison à d’autres, en lien avec les auteurs des derniers massacres (suivez mon regard). Je trouve qu’on exagère l’importance de cette formule dans l’ensemble.

      • 14 Juin 2016 à 16h34

        Parseval dit

        Que de mensonges et de diffamations !

        • 14 Juin 2016 à 17h29

          Hicos dit

          Vous pouvez argumenter ?
          ou vous êtes vous même dans la diffamation peut être ?

        • 14 Juin 2016 à 19h05

          Parseval dit

          Cherchez donc, toutes les informations sont à portée de votre main.

      • 14 Juin 2016 à 17h26

        isa dit

        Dites- moi Axio, vous n’auriez pas 110 ans et n’étiez pas un proche de Pétain?

        • 14 Juin 2016 à 19h43

          Axiophilus dit

          Isa
          ? Pouvez-vous vous montrer plus explicite? Le régime de Vichy s’est montré abject à l’égard des juifs mais, force et de constater, que les homos – à de gares exceptions près ( Robert Huges – Lambert mais celui-ci était l’amant d’un officier allemand et les causes de sa déportation restent mystérieuses)- ne furent pas persécutés en zone libre à l’inverse de l’Alsace Moselle redevenues allemandes. Jean Marais a pu péter la gueule au collaborationniste Alain Laubreaux qui le raillait lui et Cocteau en toute impunité. Abel Bonnard ministre vichyste était homosexuel. Je cite le cas de Henri Sauguet et je pourrais citer le cas de Francis Poulenc, de Charles Trénet etc. et d’une actrice dont j’ai oublié le nom qui était bisexuelle, qui a continué à jouer et tourner des films sous l’occupation.

    • 14 Juin 2016 à 16h21

      fleuraufusil dit

      Freud se régalerait de la détestation de l’homosexualité par des populations ( masculines) qui doivent la pratiquer en cachette, vu que ces populations d’hommes jeunes n’ont pas accès aux jeunes filles ou femmes sévèrement gardées par ailleurs……

    • 14 Juin 2016 à 16h13

      netrick dit

      Les homosexuels sont condamnés par l’Islam, qui est un pastiche du Judaïsme. Cela remonte à Sodome et Gomorrhe, comme les adorateurs du Dieu unique, inventé au
      Moyen-Orient, le savent tous. Dans les civilisations antiques Gréco-Latines, l’homosexualité était acceptée, aussi bien masculine, que féminine ( Sapho ).

      • 14 Juin 2016 à 16h25

        Flo dit

        Tiens, on ne nous avait pas encore fait le coup que c’était de la faute des Juifs ! Vous êtes le premier.

        • 14 Juin 2016 à 16h33

          fleuraufusil dit

          Je crois que , là, vous extrapolez….

        • 14 Juin 2016 à 17h12

          Patrick dit

          Bonjour Flo,
          En effet !
          Par contre, hier on nous a fait le coup “c’est la faute aux cathos

        • 14 Juin 2016 à 18h33

          L’objecteur dit

          Flo;
          Loin de vouloir accuser les juifs de la responsabilité de l’homophobie actuelle, il y a tout de même des faits religieux à considérer. A savoir, que la Bible condamne sévèrement les agissements des cités de Sodome et Gomorrhe qui auraient été détruites par le “Tout Puissant”. Or, si l’on considère en premier lieu que le Droit du Sang Maternel, lui-seul, confère au bébé l’appartenance “au Peuple Élu par Dieu”, et ce de façon automatique; et, qu’en deuxième lieu, que la licence sexuelle,de mode sodomite, n’est pas souhaitable pour la procréation et l’agrandissement du peuple de Dieu,la connaissance de qui est le fils de qui, au moins sur le plan putatif paternel, pour Gomorrhe est quasi- impossible. Il est donc patent que le Judaïsme originel condamne l’homosexualité et la luxure. Le Christ, fondateur de la” Nouvelle Synagogue”, interrogé sur le sujet de la sodomie aurait déclaré, selon l’Évangile, qu’il ne fallait pas inquiété les sodomites puisqu”ils seraient déjà porteurs de leur punition pour ce pêché. Il ne faut pas, en tout état de cause, réduire le Judaïsme à la Bible, car en plus de la Thora, sont à considérer les deux Talmuds ( de Babylone et Jérusalem) ainsi que tous les écrits évolutifs complexes des exégètes juifs qui ont suivi jusque le siècle dernier à travers la Diaspora.

        • 15 Juin 2016 à 22h50

          Patrick dit

          Le Christ, fondateur de la” Nouvelle Synagogue”, interrogé sur le sujet de la sodomie aurait déclaré, selon l’Évangile, qu’il ne fallait pas inquiété les sodomites puisqu”ils seraient déjà porteurs de leur punition pour ce pêché.
          Dans quel évangile lisez-vous cela ? Moi, je ne trouve ce texte nulle part.
          Ensuite, le Christ a enseigné que c’est Dieu qui jugera, l’homme n’a pas à se substituer à lui et n’a donc pas à tuer qui que ce soit.

      • 14 Juin 2016 à 17h40

        Aristote dit

        Non, l’homosexualité n’était pas acceptée. Un homme libre pouvait enfiler qui il voulait, mais il était scandaleux qu’il se fasse enfiler, l’important étant de conserver la position de l’actif viril et de ne pas se retrouver dans la position passive vue comme féminine. Néron faisait scandale car il se laissait enfiler.

        La condamnation biblique de l’homosexualité trouvait d’abord sa source dans la volonté de favoriser la procréation, nécessité vitale pour des groupes humains de petite taille et toujours menacés d’extinction ou de dilution.  

        • 14 Juin 2016 à 18h35

          isa dit

          On est deux mille ans plus tard, merci.

        • 14 Juin 2016 à 18h38

          Axiophilus dit

          A Aristote
          La condamnation biblique et plus largement de presque toutes les religions ou morales ne se cantonne pas à la procréation. Elle porte aussi un aspect hygiénique ( la pratique de la sodomie facilite la prolifération des M.S.T.)et un aspect social. La mode (car ce fut une mode) de pratiquer à outrance l’homosexualité masculine avec de jeunes hommes sous les Médicis avait entrainé de tels désordres que l’église et les corps intermédiaire y mirent le holà. Il convient de noter également que maintes études criminologiques ont mis en évidence le caractère violent des règlements de compte entre homos . Contrairement à une légende soigneusement entretenue, la communauté gay est, en proportion de ses membres déclarés, plus criminogène que le reste de la population. Évidemment certains prétendront que c’est l’exclusion qui les rend violents. Je demande à voir.

        • 15 Juin 2016 à 20h00

          i-diogene dit

          Axiosyphilus est homophobe..!^^

          1 – Du temps de l’ écriture de la bible, ils connaissaient les MST et leur mode de contagion..?

          2 – T’ as une seule étude criminologique sur les homos pour étayer tes affirmations..?

          Du coup, t’ es aussi intolérant que les barbus fous d’ allah..!^^

        • 15 Juin 2016 à 23h35

          Bibi dit

          En fait, l’homosexualité était répandue, courante et normative en Orient islamique. Et pas que cette forme de sexualité différente.
          C’est le colonialisme et l’occidentalisation qui l’ont rendu “immoral”.

        • 17 Juin 2016 à 11h23

          i-diogene dit

          Pour un coup, on est d’ accord, Bibi..!^^

          l’ homosexualité est présente dans toutes les civilisations de la planète, et ce, certainement depuis toujours..

          En Asie, c’ est d’ une banalité ordinaire, et cela ne choque personne..

          .. Déjà dans les harems, les femmes jouaient ensemble..!^^