Laïcité: Panique chez Bianco | Causeur

Laïcité: Panique chez Bianco

Le président de l’Observatoire rameute ses groupies antilaïques

Auteur

Grégoire A. Crémieux-Naquet
est le pseudonyme d'un hacktiviste laïque.

Publié le 25 janvier 2016 / Politique Religion

Mots-clés : , , , , ,

Jean-Louis Bianco laïcité

Rarement Jean-Louis Bianco aura été aussi surbooké. Dans le bras de fer qui l’oppose au Premier ministre et à des centaines de militants laïques qui se déchainent sur les réseaux sociaux, excédés par les forfaitures de son Observatoire de la Laïcité, Bianco multiplie les contrefeux. Son interview au Monde a été immédiatement suivie d’une autre donnée au site communautaire SaphirNews, dans le but avoué de rassembler les musulmans de France autour de sa personne et de celle de son bras droit Nicolas Cadène.

Entre deux interviews, Jean-Louis Bianco ratisse tout son carnet de téléphone pour expliquer à ses interlocuteurs que tout va bien, que les médias sont avec lui et le Président aussi (ce qui reste à prouver, mais bon).

Et entre deux coups de fils, Bianco actionne ses réseaux. Deux de ses proches, les universitaires porte-flingues de la laïcité à adjectif, Jean Baubérot et Raphaël Liogier, se sont ainsi chargés de recruter des collègues sympathisants susceptibles de pétitionner en faveur de l’Observatoire auprès de l’Elysée. Ils ont donc écumé eux aussi leurs carnets d’adresses pour battre le rappel en envoyant le mail (légèrement grotesque) ci-dessous :

Chères Amies et Chers Amis,

Vous connaissez la tourmente actuelle qui atteint l’Observatoire de la laïcité, où il risque d’être supprimé ou du moins “normalisé”

Une Lettre, qui serait adressée au Président de la République, avec copie au Premier Ministre, signée exclusivement par des universitaires qui travaillent sur la laïcité, la religion et/ou des sujets proches (“les fondements symboliques du lien social”, les problèmes éthiques,…) serait une aide précieuse pour son avenir.

Comme les délais sont extrêmement courts, nous avons dû rédiger un projet et n’avons malheureusement pas eu le temps de le faire circuler. Il faut, en effet, obtenir les signatures dans les prochaines heures. L’esprit du texte doit, dans cette circonstance, l’emporter sur sa lettre.

Nous vous donc serions reconnaissants de nous indiquer si vous voulez bien signer ce texte, et si oui, quels seraient les titres universitaires (la modestie n’est pas requise!) qui pourraient figurer et, éventuellement, votre spécialité en lien avec le sujet de la Lettre.

D’autre part, si vous avez des collègues susceptibles de signer cette lettre, merci de les contacter très rapidement et de leur donner  notre adresse mel.

Bien cordialement

Jean Baubérot et Raphaël Liogier

Manque de bol, nos deux supposées grosses têtes ont sous-estimé la fronde anti-islamiste qui sourd partout en France depuis le 13 novembre, y compris chez les universitaires et chercheurs de gauche. Beaucoup de sollicités se sont défilés, d’autres ont carrément vendu la mèche et fait fuiter le document entre des mains authentiquement laïques. Et comme ça fuit de partout en Biancotie, voilà aussi en bonus track et en exclusivité, le texte de la fameuse pétition qui sera adressée au Président de la République . Si vraiment vous mourrez d’envie de la signer, adressez vos dons et signatures à Causeur, qui fera suivre à Jean-Louis Bianco. Ou pas.

Monsieur le Président,

Notre pays a été secoué durant l’année 2015 par les événements dramatiques qui ont à la fois rapproché les Français et nourri des antagonismes identitaires. Sous votre direction, les services de l’Etat ont réagi avec rapidité et efficacité face aux attaques terroristes répétées et d’une ampleur inédite sur notre territoire.

Dans l’adversité, alors que les angoisses légitimes des Français peuvent conduire à des amalgames qui renforceraient l’adversaire, nous croyons qu’il importe de garder recul et équanimité. C’est à cette condition que l’Etat de droit républicain sera préservé dans ses principes fondamentaux de liberté, d’égalité et de fraternité. Nous voudrions à cet égard, en tant que représentants de la communauté des chercheurs et universitaires travaillant sur la laïcité, les phénomènes religieux et les fondements symboliques du lien social, exprimer notre soutien à Jean-Louis Bianco, Président de l’Observatoire de la laïcité, et à Nicolas Cadène, qui ont su durant tous ces événements maintenir contre vents et marées cet organisme dans sa juste fonction : fournir des informations objectives remontant du terrain, prévenir et souligner les dérives contraires à la laïcité, laisser s’exprimer les différentes tendances des mouvements de promotion de la laïcité, permettre un dialogue constructif avec les représentants des grandes religions, et enfin rappeler inlassablement les textes en vigueur de la loi de 1905 jusqu’à nos jours. Nous incarnons des courants variés, parfois très divergents, mais au-delà de nos différences nous reconnaissons unanimement le travail salutaire de Jean-Louis Bianco et de Nicolas Cadène à la tête de l’Observatoire. Et il est à notre sens absolument indispensable que ce travail continue.

Nous vous prions de bien vouloir croire, Monsieur le Président, à l’expression de notre plus vif respect et de notre plus grand dévouement.

*Photo : SIPA.00619000_000045.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article