Mossoul, le grand show d’adieu de Barack Obama | Causeur

Mossoul, le grand show d’adieu de Barack Obama

Un enjeu stratégique pour Obama

Auteur

Luc Rosenzweig

Luc Rosenzweig
Journaliste.

Publié le 08 novembre 2016 / Monde Religion

Mots-clés : , , ,

L'incroyable mise en scène de la Maison blanche autour de la bataille de Mossoul est spectaculaire mais mensongère, car Daech survivra à sa défaite en Irak. En revanche, c'est un enjeu stratégique pour Barack Obama, bien décidé à finir son mandat en beauté.
Obama Mossoul Daech

Déploiement des forces irakiennes à Qayyarah, sur le front Sud de la bataille de Mossoul, 22 octobre 2016

Nous n’en sommes, au moment où nous écrivons ces lignes, qu’à la bande-annonce, mais la bataille de Mossoul, à l’issue de laquelle les forces du Bien devraient écraser celles du Mal, retranchées dans la deuxième ville d’Irak depuis plus de deux ans, promet un spectacle exceptionnel, qui hissera son principal interprète, le président des Etats-Unis, Barack Obama, au rang de star planétaire juste avant qu’il quitte la Maison blanche. Tel est, en tout cas, l’objectif d’une opération de communication d’ampleur inégalée orchestrée par Washington à la veille de l’assaut final sur Mossoul.

Le premier président noir de la plus grande puissance planétaire pourra alors  quitter les avant-postes de la scène politique mondiale sous les acclamations, après avoir défait les barbares de Daesh dans le lieu même où il avait subi, durant l’été 2014, la pire humiliation. Ses alliés du gouvernement de Bagdad, dont les troupes étaient formées, conseillées et encadrées par des militaires US avaient détalé comme des lapins, abandonnant à quelques milliers de djihadistes de Daesh une ville de deux millions d’habitants et sa région, la province de Ninive. Ces derniers s’emparaient alors de l’armement lourd (chars, canons, munitions de toute nature), du trésor estimé à 200 millions de dollars entreposés dans la succursale de Mossoul de la banque nationale d’Irak. Dans les mois et les années qui suivent, Daesh ponctionne à son profit l’essentiel des richesses des territoires conquis, qui alimentent des trafics de toute nature : le pétrole, abondant dans la région, qui transite par camions citernes vers la Turquie alors complice, le coton, les antiquités et même les salaires des fonctionnaires toujours versés par le gouvernement de Bagdad. Les membres des minorités non sunnites (chrétiens, yézidis) sont sommées soit de se convertir, soit de payer un lourd tribut, et sont massacrés ou réduits en esclavage s’ils résistent.

[...]

  • causeur.#40.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 40 - Novembre 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#40.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 10 Novembre 2016 à 11h06

      plouc dit

      sacré obama !!!!!!
      pendant 8 années de ” présidence ” il était plus préoccupé à faire le ” beau ” avec le milieu du showbiz sur les plateaux TV que d’ etre concentré sur son job !!!!!!
      il faisait le beau lorsqu ‘ il a ordonné le retrait des troupes américaines en Irak sans se préoccuper le moins du monde de l’ émergence du groupe islamiste de Daech dont il avait minimisé la dangerosité alors que les milliers de morts GI’s américains avaient été tués essentiellement par des musulmans sunnites irakiens !!!!! ça il n’ a pas voulu le voir !!!!!!!!!
      et surtout que rien n’ était réglé après le départ des troupes américaines !!!!
      et effectivement ici , à grands coups de matraquage des médias occidentaux , il nous refait le meme coup pour la bataille de Mossoul pour nous faire croire que le problème Daech est résolu surtout en laissant à l’ouest de la ville un passage pour que Daech puisse s’ enfuir en Syrie !!!!!!
      quelle belle supercherie de la part de cette administration obama de menteurs , de manipulateurs , d’ imposteurs et d’ escrocs en plus d’ avoir doublé le nombre de pauvres aux USA , d’ avoir manipulé les cours de la bourse , d ‘ avoir gelé les salaires , d’ avoir menti sur la réalité de cette soit disant croissance économique et l’ on peut avoir des gros doutes tant les chiffres ne collent pas en plus d’ une société qui n’ a jamais été autant divisée !!!!!!!
      mais pour les milieux prout prout de la gauche caviar américaine et française , il a été ” parfait ” ahahahahahahahaahhhhhha!!!!!! hé ouais il en va de l’ avenir de leur société multiculturelle afro arabo musulmane pour ces doux reveurs et leurs caprices d’ un monde de bisounours atteint d’ islamophilie aigue !!!!!!!!!
      le bilan obama se résume plutot à la fable de la cigale et la fourmi !!!!!!!!!!!

    • 9 Novembre 2016 à 11h09

      Pol&Mic dit

      il ne pouvait en être autrement (n’est-ce pas les gouvernementaux Etats-uniens!!!)wouarfffff…..
      alors que le boulot a été fait par une autre nation.
      (ils étaient quasiment devenus comme les Gouvernementaux Français sur ce sujet)

    • 9 Novembre 2016 à 10h37

      keg dit

      Son fantasme… Voir Mossoul et partir! C’est fait et c’est Hillary qui en paie les peaux cassées….

      Un tournant s’est présenté aux States d’on ne sait de quoi sera fait l’avenir….

      http://wp.me/p4Im0Q-1mW

    • 9 Novembre 2016 à 3h06

      Cardinal dit

      Luc Rosenzweig donne en plein dans le lyrisme, ou plutôt délire.
      Ses souvenirs de guerre sans doute !
      Pas ceux de 43-45 il n’avait que deux ans, ni ceux d’Algérie, il n’avait que 19 ans en 62, pas de 20 ans dans les Aurès pour lui, lesquels alors ? .
      Ridiculiser ainsi la guerre de peut venir que d’un peacenik.
      Sauf bien entendu s’il a participé vaillamment aux guerres des Six Jours et du Kippour, ce dont on peut se permettre de douter car on en trouve trace nulle part dans son CV.
      Qui a connu la guerre ne se permet pas un texte comme celui qui figure ici sous son nom. Mossoul n’est pas le titre d’une opérette d’Offenbach, des gens y meurent réellement.
      Il ne reste plus qu’à mettre ce cynisme sur notre bon vieux anti américanisme national. Avec un rien de misogynie, le texte tiré de “l’envoyée spéciale” du ” Monde” ne peut être un hasard.
      Lui, faute de mieux, fait sa guerre le cul sur son auteuil. Il oublie que nous sommes à l’époque des pleureurs et des marches blanches, alors il faut bien qu’un ou une journaliste nous arrachent quelques larmes en se tenant aussi loin des combats que possible, le temps des Cappa, Hemingway, Jones et autres n’est plus à la mode.
      En 61-62 à Alger et en 78-79 à Téhéran les journalistes avaient les barmen des grands hotels pour leur fournir les informations du front, il n’y pas d’hotel à proximité de Mossoul. Alors on récolte ce qu’on peut dans les camps de réfugiés et chez les troupes de l’arrière.
      On s’attendait à un peu plus de professionnalisme de la part de Luc Rosenzweigh

    • 8 Novembre 2016 à 19h12

      persee dit

      D’autant que l’on apprend (si c’est vrai ) que sur plus de 10 000 syriens réfugiés accueillis sur le sol US , il y aurait 56 chrétiens. Là il y aurait matière à s’interroger , mais peut être est-ce de la propagande de D.Trump ?

    • 8 Novembre 2016 à 19h06

      persee dit

      Bof ,tout cela est d’un banal . Mais , ce qui fait la différence , c’est que Barack Obama est prix Nobel de la paix, qu’il est pas islamophobe etc.; Tout cela fait une amélioration notable par rapport à ses prédécesseurs. Moi je suis très optimiste…..que du bonheur