Souviens-toi l’Obamania… | Causeur

Souviens-toi l’Obamania…

Espoir, ô désespoir…

Auteur

Kevin Erkeletyan
Journaliste

Publié le 08 novembre 2016 / Médias Monde Politique

Mots-clés : , , , ,

Badges à l'effigie de Barack Obama, novembre 2008. SIPA. 00570084_000005

Des pleurs et des souffles coupés. Il est 5 heures, Paris s’éveille quand, de l’autre côté de l’Atlantique, la foule exulte. Nous sommes le 4 novembre 2008, Barack Obama vient d’être élu président des Etats-Unis. Premier président noir de la bannière étoilée, comme se plaisent à le répéter, depuis des semaines, les médias du monde entier. « Le rêve », « le plus beau jour de ma vie », « je suis en extase », « c’est l’avènement d’une nouvelle ère ». Dans la froide nuit de Chicago, ses électeurs ne manquent pas d’ardeur. « Tout est possible maintenant », bafouille même, au matin, un latino-américain. Sur son plateau de Washington, David Pujadas ne peut réprimer un rictus, une mine enjouée, sur-satisfaite. Son compère Alain de Chalvron parle lui, ému, d’une « belle histoire », d’une « page qui se tourne, pas seulement pour l’Amérique mais pour le monde ». C’est clair : Obama est le messie. Dans l’essaim, un homme résume ce que tout le monde pense : « C’est énorme, on va changer de politique étrangère, ça va être formidable, le monde va nous aimer à nouveau, il y aura moins de terrorisme. » Alors qu’en France, Rama Yade, secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme, surenchérit : « une certaine idée de l’homme universel l’a emporté. »


20 heures : [émission du 5 novembre 2008] par ina

Huit ans plus tard, c’est la gueule de bois. Donald Trump/Hillary Clinton, la société américaine (et le monde ?) s’est radicalisée. Au pays du rêve et du salaire mérité, 4 Américains sur 5 considèrent que les inégalités salariales sont trop fortes. Pire, 90 millions de gens sont pauvres ou « au bord de la pauvreté ». C’est plus que la population de l’Allemagne (82 millions)… Quant aux 186 personnes les plus riches du pays, elles possèdent autant d’argent que l’ensemble de ses latino-américains. En moins de huit ans, l’homme de l’anti-ségrégation a vu resurgir le mémo racial, l’ « Obamacare » n’est que l’embryon d’un fœtus d’assurance-maladie et son désengagement de l’Irak a mis Mossoul dans la Daech.

L’argent ne ment pas. Le 5 novembre, au lendemain de son élection, la Bourse de New-York a vu juste : à l’ouverture, elle perd 1,2%. Dans les rues de Paris pourtant, une passante nous montre toutes ses dents: « Jusqu’à présent il n’y a eu que des présidents blancs et on voit où on en est arrivé. Laissons-lui sa chance, nous verrons bien ».

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 9 Novembre 2016 à 15h31

      chlomo dit

      souviens -toi quoi ??

      de l’ été dernier ?

      de ma dernière douzaine de crêpes de Fouesnant devant la TV ?

      • 9 Novembre 2016 à 23h15

        Pierre Jolibert dit

        Celle qui se souvient pas, c’est Sarah Jessica Parker : elle fait son effarouchée avec la victoire de Trump et elle a oublié le caméo de celui-ci dans Sex & the City, non mais allô.

    • 9 Novembre 2016 à 14h23

      rolberg dit

      Les peuples américain et français ne gouvernent pas. Des élites le font dans leurs intérêts. L’élection de Hilary Clinton n’aurait rien changé à la situation. Elle brasse la même merde, mais différemment, en ayant l’air de s’habituer à la senteur.

    • 9 Novembre 2016 à 14h09

      Muys dit

      Merci à Causeur pour ce petit retour en arrière.
      On pourrait faire le même exercice – avec un résultat toutefois différent – concernant Ronald (Ronald, Donald, y aurait-il un lien ?) Reagan. Je me souviens, au moment de son élection, de la réaction des médias français qui se moquaient du cow boy, de l’acteur de série B, de ce type forcément nul puisque pas issu du sérail qui allait déclencher la 3e guerre mondiale.
      Et à l’arrivée, on a eu un grand président, qui a relancé l’économie américaine et a mis fin à la guerre froide en faisant tomber le bloc soviétique.
      Aura-t-on la même chose avec Trump ?

      • 9 Novembre 2016 à 14h48

        chlomo dit

        @ Muys

        ok pour l’URSS quoique , putain , les emmerdes qu’on se paie depuis …

        Par contre , maintenant c’est la Russie avec laquelle nous avons des liens historiques , culturels trés forts …. c’est pas chouette la vie ???

        Poutine , ringardisé et diabolisé , entre autres chose , réfléchit à ce qu’il fait et le fait( à peu prés) bien …

        Reagan était parfaitement inculte mais un peu religieux et Poutine effectuerait des retraites dans un monastère ( orthodoxe ) . bien vu Wladimir et continue !

        pour moi et pour pas mal d’ Européens de toutes sensibilités religieuses , ça me rassure un peu plus que les gauchos bouffeurs de curés et traites à Israël ( aux Juifs ) soumis et vendus au Qatar , qu’un Hollande ou qu’un Juppé au pouvoir .
        raz la frange d’avoir d ‘avoir été avec d’autres , rendu cocu par la gauche et les autres …
        et ouais ,la roue tourne comme sur la place de la Concorde dans un bled au nord -est du pays et les gens sont un peu moins veau que croyait le grand Charles (paix à son âme ): ” aujourd’hui vérité , demain erreur” , c’est Molière dans le Tartuffe , acte I scène 1 :-)

        maintenant , nous avons un cheptel de chèvres et de boucs avec de grandes cornes et on ne leur fait pas le même coup deux fois …. :-)
        on tape en premier en montrant les cornes et après on cause s’il y a toujours quelqu’un :-)

    • 9 Novembre 2016 à 12h35

      loratorio dit

      Après le fils Bush et les mensonges sur l’Irak, les Américains souhaitaient retrouver une bonne image de marque en choisissant un président noir et démocrate. Aujourd’hui ils veulent restaurer le pays du rêve américain, rêve perdu dans la guerre du Vietnam. Ils risquent de déchanter…

      Notons la paire de claque donnée par Trump aux instituts de sondage… 

    • 9 Novembre 2016 à 11h02

      MGB dit

      TRUMP élu… BHL vient de se prendre un doigt dans le c… !

      • 9 Novembre 2016 à 13h23

        chlomo dit

        @ MGB

        oui , c’est ça une grosse baffe à Hilary et deux gros doigts dans le cul à BHL .
        Le contraire peut aussi se penser car BHL doit être pas mal constipé en ce moment …
        une boite de dragées fuckas pour Bernard Lévy ???

        • 9 Novembre 2016 à 14h06

          MGB dit

          Non, s’il est constipé, qu’il en gonfle jusqu’à ce qu’il éclate

        • 9 Novembre 2016 à 14h16

          chlomo dit

          trop de tafe pour les pompes funèbres et puis , le connaissant un chouïa , quel binz , qu’il reste un bon moment sur un de ce nombreux chiottes

    • 9 Novembre 2016 à 10h54

      Caligula dit

      Je ne me sens pas directement concerné par l’élection présidentielle américaine. Mais, oserais-je l’avouer, je ne suis pas mécontent de l’élection de Donald Trump. Un homme qui a contre lui toute la bien pensance française ne peut pas être totalement mauvais. Même, peut être, fera-t-il un excellent président. A voir….

      • 9 Novembre 2016 à 11h27

        MGB dit

        Je partage votre point de vue. On peut même dire que si les “bien pensances” française et américaine se sont déchaînées contre TRUMP, c’est à hauteur de leur trouille de découvrir qu’il fera un bon président. Ou pas plus mauvais que les deux précédents.

        C’est pareil en France, suivez mon regard. Il faut s’attendre à un redoublement d’attaques contre celle qui est assimilée à TRUMP. Si Marine Le Pen était élue, pourrait-elle faire pire que HOLLANDE ?

        • 9 Novembre 2016 à 14h29

          chlomo dit

          pour MLP , je n’ai pas la réponse mais j’y songe ,je songe surtout à la petite Marion . qu’elle est bellote la petite , ça nous change des pots à tabac de la téloche comme Arlette chabot hein ???
          mais on ne peut plus vraiment continuer avec ceux et celles qui vont et viennent au pouvoir des années , ça s’est sûr ….
          au fait , la fin du cumul des mandats , promesse d’ Hollande ou du flan-vanille alsa sans doute ?

          je l’ai écouté à la radio notre François nationale sur le résultat des élections US , je le trouve pitoyable et même lamentable .
          Il nous fait passer Trump pour un extrémiste presque dangereux , lui qui fricote avec les rois du pétrole !

          et WW Busch que l’on a tant suivi , c’était qui ou quoi ???

          à se tordre de rire !

          on dit ( par chez moi ) qu’il n’a plus ses cases ni trés pleines et ni trés empilées le François .
          les participants auvergnats au salon de l’agriculture , ça ne mentent pas . moi , je crois qu’il est au premier stade de la maladie d’Alzheimer ……

      • 9 Novembre 2016 à 13h29

        chlomo dit

        ok avec vous Caligula
        Trump élu , Merckel et Hollande dézingués et sur le départ définitifs ,
        le Brexit , les élections en Autriche , le bloc des pays de l’ Est qui font bande à part : c’est comme le gâteau de riz au caramel : Yabon tout ça
        il y a comme une arrête de poissons dans la terrine je crois !

    • 9 Novembre 2016 à 7h37

      kelenborn dit

      Ouais!! pour l’heure c’est plutôt l’Obamaniac!

    • 9 Novembre 2016 à 4h20

      Martini Henry dit

      Partout, dansle monde entier, le même rejet de ces élites corrompues et aveugles, absolument ignorantes du peuple, de ses désirs, de ses craintes, de ses angoisses et qui ne comprend plus rien à rien, cramponnée à ses privilèges et à ses vieux schémas archi dépassés. Ils sont complétement largués et désemparés! Tout cela est à la fois pathétique et rassurant. Rassurant car il est toujours sain de voir que le peuple n’est pas mort et qu’il peut encore envoyer cul par dessus tête ces élites auto-proclamées détestables.
      Comme le dit Michael Moore, “Trump election is going to be the biggest “Fuck you!” in human history!”
      https://www.youtube.com/watch?v=4lMp_363B2c
      Ce n’est pas fait, bien sûr mais, même en cas de victoire dela corrompue en chef Clinton, nos élites feraient bien de réfléchir un peu au lieu de trinquer au champagne, les mains encore moites de peur, si elles ne veulent pas se retrouver en slip ou, pire, dans une charrette en route vers l’échafaud.
      Nous, on les aura pourtant prévenues…

      • 9 Novembre 2016 à 4h44

        Lector dit

        pas fait mais en attendant c’est comique de voir les petits rigolos des médias qui en début de soirée n’avaient que “redneck” et “wasp” ou “vieil électorat blanc” à la bouche (répétés en boucle), depuis que Trump a un peu d’avance, changer leur discours et lui trouver, qd mm, certaines qualités stratégiques “avec deux fois moins d’argent -le nerf des campagnes us- que Clinton” etc.

        • 9 Novembre 2016 à 4h52

          Lector dit

          pas fait du tout d’ailleurs puisque la Californie (55 grands électeurs) est plutôt de tendance démocrate majoritaire bref la permutation possible en Floride ne suffit nullement.

          Ce qui me fait marrer sont ces troudculs de commentateurs amerloques bon teint qui croient que les latinos sont obligatoirement acquis aux démocrates. Ou qui trouvent atypique la campagne de Trump misant sur des clips de fin de campagne… atypique ? Mais non, c’est une partie de Texas Hold’em !

        • 9 Novembre 2016 à 5h09

          Martini Henry dit

          Oui, les médias sont un éternel sujet de réjouissement… La soirée électorale de Yann Barthès est, à ce titre, parfaitement révélatrice. Il n’y manque rien, pas même l’économiste triomphant qui continue d’annoncer le pire si le programme économique de Trump était mis en oeuvre car il ne signerait certainement pas le TAFTA qui serait “bénéfique pour l’économie européenne”, ne se rendant toujours pas compte combien c’est son propre discours, sa morgue qui donnent à Trump son élan… Non, décidément, ils ne comprennent rien….

        • 9 Novembre 2016 à 5h15

          Lector dit

          je dois dire que j’ai plutôt zappé le Yann Barthès tant il est bête et bouffi d’auto-satisfaction.

        • 9 Novembre 2016 à 5h37

          Lector dit

          programme économique de Trump annoncé plus social (mais il ne faut pas le croire disent-ils en choeur) que celui de Clinton ; et qui plus est un partenariat avec Poutine ! Comble de l’horreur pour ces médias figés dans la glace qui ne veulent surtout pas voir une redistribution des cartes géopolitiques.

        • 9 Novembre 2016 à 6h17

          Fioretto dit

          Hier soir je me suis endormi avec BFM qui nous expliqué que le grand gagnant était le géant latino qui a fait basculer l’élection en faveur d’Hillary. Je me réveil avec avantage Trump. J’ai toujours pensé que cette histoire d’électorat latino était une pure arnaque. Bcp ne votent pas parce que n’ont pas la nationalité ou alors ils sont plus jeunes que la moyenne donc encore pas l’âge pour voter. Je n’aime pas du tout Trump mais c’était prévisible si ça se confirme. Une chose positive finie les leçons de morale du NYT sur les femmes musulmanes voilées françaises qui devraient demander le droit d’asile aux USA.

        • 9 Novembre 2016 à 6h37

          Lector dit

          pour ma part j’avais vu dans des reportages us des latinos pour Trump et ça ne m’avait pas étonné (idem avec des enfants d’immigrés d’Afrique du nord qui en France s’opposaient aux migrants). Tout comme nous avions évoqué avec Khaldun il y a qqs mois que “Nation of Islam” appelait à voter Trump contre l’immigration islamiste… bah oui, c’est comme ça, et donc les petits discours politiquement correct des médias qui ne savent pas prendre la température sont de facto débiles.

        • 9 Novembre 2016 à 6h51

          Fioretto dit

          Je pense que la majorité des latinos à voté pour Clinton on verra, mais cet électorat n’est pas aussi important démographiquement qu’on veut nous faire croire. Une chose est sûre en Italie les latinos qui sont quand même nombreux en tout cas en Ligurie sont très anti-musulmans.

        • 9 Novembre 2016 à 7h04

          Lector dit

          j’ai un cousin qui travaille en Floride et d’après ce que j’ai compris les latinos de Miami ne sont pas spécialement ou majoritairement démocrates. On peut observer une chose (en France comme aux USA) : des immigrés une fois installés ne laissent pas captés leur suffrage par ceux qui leur font risette avec de belles paroles. Ils viennent pour travailler et sont plus réceptifs aux discours de droite (travailler plus pour gagner plus) qu’aux allocs ; contrairement à ce que beaucoup de gens pensent ici ou là bas.

        • 9 Novembre 2016 à 14h50

          Pierre Jolibert dit

          Pour les latinos de Floride, il faudrait savoir combien il reste en proportion de réfugiés cubains ou apparentés, il fournissait de gros contingents du vote républicain.
          Les medias de base français avaient poussé loin l’aveuglement et l’oubli, j’ai même entendu un employé de France 2 dire que l’électorat latino était traditionnellement démocrate !
          http://www.pewhispanic.org/interactives/mapping-the-latino-electorate-by-state/
          Les pauvres. Ils ont dû croire que tous les Portoricains voteraient comme Jennifer Lopez (qui après tout a peut-être chanté conformément à un contrat signé et honoré, mais sait-on pour qui elle a voté ?) et que tous les Açoréens et autres lusophones ont chanté Fireworks en choeur avec Elisabeth Lévy.

        • 9 Novembre 2016 à 23h03

          Lector dit

          Bonsoir Pierre,
          exact les cubains de Miami républicains… on peut même voir ça dans des séries tv US et donc on peut bien se demander comment il se fait que les “analyses” de nos chers commentateurs médias soient à ce point à côté de la plaque.

          erratum : j’ai vu qq-part au survol de mes comm’ un participe passé fautif en place d’un infinitif… bon ce n’est sans doute pas la seule coquille… désolé.

          PS merci pour le lien.

        • 9 Novembre 2016 à 23h08

          Pierre Jolibert dit

          Bonsoir Lector,

          je vous ai vu ailleurs dire que de toute façon cette catégorie de Latino ne veut rien dire, je suis d’accord avec vous, Black aussi de moins en moins.

        • 9 Novembre 2016 à 23h12

          Lector dit

          et, Pierre, ce qui me semble tout aussi aberrant est cette affaire démographique qui prétend, en mettant tout ceux qui ne sont pas blancs dans un même pot, que les wasp sont en passe de devenir minoritaires… au vrai une minorité encore très large et Trump ne s’est pas trompé là dessus.

        • 9 Novembre 2016 à 23h21

          Pierre Jolibert dit

          énième avatar d’un fantasme tiers-mondiste ?
          Bonne nuit, je vais voir demain si mes collègues ont digéré la nouvelle d’une part, ont pris conscience de toutes ces aberrations d’autre part.

        • 9 Novembre 2016 à 23h26

          Lector dit

          bonne nuit Pierre.
          en tout cas fantasme expiatoire : xénophilie versus xénophobie (un truc à la Plenel). Pas de troisième voie possible chez Xena la guerrière et ses camarades…

      • 9 Novembre 2016 à 5h06

        Lector dit

        étonnant ce Michael Moore, plus perspicace que beaucoup. Je ne l’apprécie pas plus que Trump ou Clinton mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’il connaît les gens bien mieux que les sondeurs et politologues voire que ces imbéciles de démographes qui opposent systématiquement les “blancs” au reste de la population américaine toutes communautés confondues, ce qui assurément de veut pas dire grand chose.

        • 9 Novembre 2016 à 5h12

          Martini Henry dit

          Exact Lector. Je ne l’aime pas trop non plus mais il fait partie de ces gens qui sentent le peuple. Comme un Mélenchon ou un Le Pen. Parmi les rares à ne pas être complètement déconnectés, encore en prise avec le peuple. À ne pas prendre ses désirs pour des réalités…

        • 9 Novembre 2016 à 5h22

          Lector dit

          oups “ne veut pas dire etc.”
          Yep Martini, je n’avais pas voulu regarder ses vidéos sur le sujet, ce fut un tort.
          J’ai aussi pensé, au delà de l’exemple brexit, à la campagne de Mélenchon sur le TCE, qui avait fait mentir les sondages comme c’était prévisible.
          “prendre leurs désirs pour des réalités” c’est exactement ce que je me disais en écoutant toute une partie des imbéciles des médias (sauf peut-être sur LCI).

        • 9 Novembre 2016 à 13h38

          chlomo dit

          @ lector
          merci pour l’info sur les latinos .
          vrai qu’on est ici dans le bourrage des crânes . ( voyez Köln )
          exemple à suivre pour nos “trés chers potes ” ici qui votent pour ceux qui leur graissent la pâte ( euh non nous ne sommes plus dans les crêpes de Fouesnant ) pour ceux donc qui leur graissent pour se maintenir prés des distributeurs de pognon ou du pouvoir sans imaginer qu’ils puissent ou doivent le quitter un jour :-)

        • 9 Novembre 2016 à 23h06

          Lector dit

          salut Chlomo, de toute façon vous savez les statistiques… Que disent-elles d’ailleurs ? Entre autre chose que le taux d’abstention est très important parmi les déclassés.

    • 9 Novembre 2016 à 3h54

      Martini Henry dit

      Sinon, elle est bien cette soirée électorale, non? Toute la France médiatique en train de flipper sa race! Tous! De Yann Barthès à LCI, de BFM à France 2, les traits sont crispés, la panique n’est pas loin…
      Voilà une soirée dont on ne connaît pas encore la fin mais qui m’offre déjà un pur petit moment de bonheur…
      Sympa, vraiment!

    • 8 Novembre 2016 à 22h51

      Pierre Jolibert dit

      Paru la 1ère fois le 18 février dernier :
      Il a les oreilles qui sifflent. A Paris, à Berlin, à Londres, à Riyad, à Ankara, à Jérusalem, ou encore à Varsovie, et même à Washington, on ne parle que de lui. Et pas en bien. (…) Celui qui a le plus gros marteau a les moyens de taper sur tous les clous, disaient les néoconservateurs autour de Bush. Obama a renversé cette diagonale du fou : ce n’est pas parce qu’on a le plus gros marteau que tous les problèmes sont des clous. Obama a compris qu’en Irak comme en Libye, et même un temps en Egypte et en Tunisie, la chute du tyran avait entraîné le chaos. Il a compris que les Printemps arabes étaient un mythe. Il n’a pas voulu recommencer l’expérience en Syrie. Sous son air idéaliste, Obama est un cynique. Derrière son allure de danseur, Obama est un cérébral. L’offensive russe en Syrie est tout sauf un camouflet. Obama laisse faire. Obama est complice. Obama et Poutine ont fait un deal. Grâce à Poutine, Obama a démasqué les traîtres de comédie : la Turquie qui aide Daech et bombarde les Kurdes. L’Arabie saoudite qui n’a qu’un ennemi : l’Iran. Par son inaction, il a révélé l’impuissance des Européens qui ont désarmé et attendent tout de l’oncle Sam. (…) Obama devrait finir le travail, dissoudre l’OTAN, et mettre enfin les dirigeants européens face à leurs responsabilités : réarmer ou sortir de l’histoire ! On comprend que Hollande, Merkel et les autres le détestent, comme des enfants en veulent à un père qui les oblige à grandir. C’est le grand paradoxe américain : la puissance qui est censée garantir l’ordre mondial est aussi un prédateur qui le détruit. L’Amérique est à la fois conservatrice et révolutionnaire. Cynique et nihiliste. En se retirant, Obama rend service au monde en général et à l’Occident en particulier : il permet aux autres de vivre. Mais les Européens veulent-ils vivre ?
      Ah zut la limite de caractères va m’empêcher de dire le nom de l’auteur de ces phrases, d’habitude si commenté, son nom est Er

      • 11 Novembre 2016 à 21h12

        chlomo dit

        au Pierre

        pas grave pour la limite des caractères : on vous a lu et on vous bien compris …
        Er ??? merci d’avance de terminer

    • 8 Novembre 2016 à 22h33

      Flo dit

      On va nous refaire le coup avec la première femme présidente mais ça sera un ton en dessous.

      • 8 Novembre 2016 à 22h48

        Patrick dit

        Eh oui, Flo, imaginez la grrrrande victoire des féministes !
        Poutine n’aura qu’à bien se tenir : seul contre trois femmes ! Merkel, May et Clinton !

        • 8 Novembre 2016 à 22h51

          Warboi dit

          Non ce n’est pas la grande victoire des féministes.
          Des femmes, tout simplement.
          Femmes, je vous aime.

        • 8 Novembre 2016 à 23h31

          Lector dit

          ou la victoire d’une va-t-en-guerre contre le protectionnisme… bref ça ne change pas trop.

        • 9 Novembre 2016 à 9h53

          Flo dit

          Hé bien non , ce ne sera pas Hillary la cinglée  ! 

          Bientôt la porte pour Memerckel ? 

        • 9 Novembre 2016 à 23h08

          Lector dit

          Flo vous avez vu (votre comm’ sur autre fil) qu’elle (HC) est tout de même un vrai pot de colle.

      • 9 Novembre 2016 à 15h02

        chlomo dit

        @Flo

        et si les amerlocks n’ont pas voulu simplement d’une bonne femme comme président , surtout cette là ???
        je crois que c’est un peu ça d’autant d’ autant plus qu’elle s’appelle Hilary Clinton et qu’elle traine en plus de sacrées casseroles derrière elle sans parler de celles qu’on va lui ramener j’espère .

        à mon humble avis , elle est restée trop longtemps dans sa cuisine à préparer de bons petits plats à son lubrique de mari .
        Flo ,ne faites pas comme Hilary , jetez donc vos vieilles casseroles et poêles à frire à la poubelle .
        Vous gagnerez en place dans votre cuisine et peut -être vous n’aurez pas la poisse comme l’autre dinguotte américaine qui a pris ses rêves pour la réalité .
        à mon avis , beaucoup de femmes ont dû voter contre elle , comprenant le danger qu’elle présentait .

        ouf, on l’ a échappé belle je crois …

        maintenant “let”s go and wait and see”

        • 9 Novembre 2016 à 15h30

          Flo dit

          Je viens de lire que 52 % des femmes blanches avaient voté pour Trump. Comme quoi l’argument de la “femme présidente” c’est forcément bien ne convainc pas les femmes blanches; Et c’est tant mieux. Les femmes, c’est comme les hommes : il y en a des bien et des moins bien, voire des pas bien du tout. Et Hillary était carrément pas bien :-D

        • 9 Novembre 2016 à 15h53

          chlomo dit

          @ Flo !

          Je n’ai aucun problème avec des femmes au pouvoir et par ailleurs . Certaines l’ont payé de leurs vies du reste !

          je vous répète “des” femmes au pouvoir et non pas “les” femmes au pouvoir . nuance (trés) importante !
          Certaines femmes sont dangereuses comme des hommes et au pouvoir je ne vous en parlerai pas .
          Des femmes sont encore trés courageuses , plus que les hommes , dans le monde musulman surtout , j’en connais .
          là où je ne marche pas , c’est avec la trés sectaire , gaucho et dogmatique parité ” homme /femme ” : un homme , un femme
          et les innombrables et stupides déclinaisons : un noir , un blanc etc

          on élit , on choisit un homme ou une femme pour ses compétences , son courage , ses projets .
          mon meilleur professeur était une femme à laquelle je pense tous les jours même là où elle est et sans oublier d’autres femmes mais à aucun homme ….
          Vous avez des femmes traitres à leur “sexe” comme des katos ou des Juifs traites à leurs coreligionnaires .
          je ne suis pas misogyne mais bien content qu’Hilary Clinton qui laissait craindre le pire pour nous Européens soit battue .
          J’attends de voir ce que Donald Trump va faire …

          merci de m’a voir lu et compris

          cdlt

        • 11 Novembre 2016 à 21h16

          chlomo dit

          alors , Flo , pour vos casseroles cramées vous en êtes où ?

          un peu de place dans les placards que Diable et ça ne fait jamais de mâles ( heu merde ) de mal bien sûr !

      • 11 Novembre 2016 à 21h20

        chlomo dit

        @ Flo ,

        réflexion faite , gardez vos poêles à frire cramées comme gilets -pare balles ou comme armes de défense , ça peut servir …

        que suis-je bêêêête pour ne pas y avoir pensé plus tôt !

    • 8 Novembre 2016 à 20h52

      golvan dit

      Il y a quelques mois, sur je ne sais plus quel fil, j’écrivais qu’Obama était le premier récipiendaire d’un prix Nobel récompensé pour son taux de mélanine.
      Et je m’étais aussitôt fait traiter de méchant raciste.
      J’ai bien l’impression que, l’eau ayant depuis coulé sous les ponts, il y a consensus sur le sujet. 

        • 8 Novembre 2016 à 21h12

          Ibn Khaldun dit

        • 8 Novembre 2016 à 23h53

          Lector dit

          Salam Khaldun (as-tu eu mon message réponse sur boite privée?)

          Obama fut le premier à s’étonner de ce prix Nobel. Nobélisé qui s’est fait très rapidement tapé sur les doigts tant dans son combat auprès de la Fed, qu’avec le projet dit obamacare sur lequel il dut faire de nombreuses concessions. On a beau jeu maintenant de lui en vouloir.
          Reste que son élection était pour les afro-américains entre autres, l’aboutissement de la lutte des droits civiques. Difficile de pleurer à l’assassinat du président Kennedy et de ne pas se réjouir au moins symboliquement de l’élection d’Obama. Faut savoir ce qu’on veut.

        • 9 Novembre 2016 à 11h42

          golvan dit

          @ lector à 23h53
          N’ayant pas pleuré à la mort de Kennedy, dont l’élection devait d’ailleurs beaucoup à la mafia, je n’avais pas non plus été spécialement ému par l’élection d’Obama.
          Il ne m’était pas difficile de n’avoir aucune émotion particulière devant l’élection d’Obama, parce que je sais que l’intelligence d’un homme métis est rigoureusement la même que celle d’un blanc pur jus, et que je ne vois pas pourquoi je devrais me réjouir de son élection.
          Par contre, je vous rejoins sur la charge symbolique que cela représentait pour les noirs américains, mais pour eux seulement.  

        • 9 Novembre 2016 à 23h22

          Lector dit

          bah Golvan, quant à moi je n’étais pas né lorsque JFK s’est fait assassiné. J’ai aussi été soupçonné du pire lorsque je ne me pâmais pas à l’élection d’Obama (qu’en quelque sorte j’avais prédite avant même qu’il soit en lice : cela ne faisait pas de doute pour moi qu’à l’époque le prochain président US serait noir, les USA ayant a réglé un passif d’apartheid pour se débarrasser de leur culpabilité, un Obama devait nécessairement pensais-je succéder à W. Bush ; mon intuition était bonne).

          Oh vous savez, bien que le combat pour les droits civiques ait été mené par des noirs (assassinés eux aussi) il englobait plus largement les discriminés de diverses origines (donc les portoricains aussi par exemple).

      • 9 Novembre 2016 à 16h59

        chlomo dit

        @ golvan !

        à mon (humble )avis Obama a dû boire trop de lait chinois (celui qui a fait crever les bébés chinois ), c’est presque sûr .
        je ne sais pas s’il a la peau foncée mais il est particulièrement costaud en tout cas : la mélanine est mortelle .
        au fait , sans rire , mélanine ou mélatonine ?
        moi , je pencherai pour la mélatonine au vu de son bilan :-)

        en tout cas , la mélamine même sur mes étagères , je n’en veux plus dès fois qu’il me viendrait l’envie de les lécher .

        J’espère que la papatte à crêpes de Fouesnant est vraiment certifiée bio avec du bon lait de vache et non pas à la mélamine distillée en douce …
        vous me faites peur tout à coup , je vais demander à un pote ( trés connu) de surveiller la maison Masson qui fait les meilleures au froment ou au sarrazin ( surtout pas au sarin j’espère !) d’y aller faire un tour cette nuit en catimini histoire d ‘être rassuré …

    • 8 Novembre 2016 à 20h27

      Martini Henry dit

      L’obamania était uniquement fondée sur des considérations purement raciste : un noir à la maison blanche suffisait, sur le seul critère de sa couleur de peau, à tous les gogos de la planète.
      Puis les gogos racistes se sont rendus compte, en dépit de leurs préjugés, qu’un noir était un homme comme les autres…
      Etonnante ironie mais tellement répandue chez les bonimenteurs de médias qu’elle ne surprend plus que les truffes.

      • 8 Novembre 2016 à 22h49

        Warboi dit

        Bien sûr qu’un noir est un homme comme les autres.
        Pour les gens comme vous c’est une sacrée découverte non ?

        • 9 Novembre 2016 à 4h56

          Lector dit

          une femme aussi est un Homme comme les autres, voire pire quand elle a du pouvoir… ça s’est déjà vu non ?

    • 8 Novembre 2016 à 19h52

      Lector dit

      En haut à droite : Sitting Bull for Obama ! Je ne connaissais pas ce pins…
      Câlice de tabarnak ! Le monde est fou ! C’est c’qu’on en dit moué pis mon chum de Solutré retrouvé à Columbia, l’homme de Kennewick ; on finira tous empaillé comme le squelette du géant Beaupré !

      • 8 Novembre 2016 à 20h36

        Martini Henry dit

        Naaan! Pas Sitting Bull! Jérôme! Alias “Celui qui baille”, alias “l’astucieux”, alias Geronimo et ses guerriers apaches!

        • 8 Novembre 2016 à 20h45

          Lector dit

          bien vu Martini !

        • 8 Novembre 2016 à 20h56

          Martini Henry dit

          “Hoka Hey!” comme disait Crazy Horse à la tête de ses guerriers Lakota de la Grande Nation Sioux à Little Big Horn!
          “Nake nula wauŋ welo”, aujourd’hui est un beau jour pour mourir!

        • 8 Novembre 2016 à 23h27

          Lector dit

          cette fois là, contre Custer, c’était bien Sitting Bull, si je ne m’abuse, le Vercingétorix sioux.

        • 9 Novembre 2016 à 0h45

          Martini Henry dit

          En fait Sitting Bull a usé de son autorité pour réunir les nations indiennes Sioux et Cheyennes mais les combats ont été menés par Crazy Horse, Gall, Rain in the face, Dull Knife, Two Moon et Crow King et quelques autres. Mais le plus grand guerrier indien, leur plus grand stratège ou “général” reste, sans aucune réserve, Crazy Horse!

        • 9 Novembre 2016 à 5h11

          Lector dit

          ah les filles du Crazy ! Un fantasme d’ado ! :D Bon ok je sors, ce commentaire va m’assimiler définitivement au vendeur de steak américain…

        • 9 Novembre 2016 à 5h15

          Martini Henry dit

          Tant que ce n’est pas un steak de “cheval fou”…

        • 9 Novembre 2016 à 5h28

          Lector dit

          au passage : j’aime trop les chevaux pour continuer à manger de leur viande… et pourtant quelle est tendre ! Je me suis abstenu vers 12/13 ans après avoir fait de l’équitation…

      • 9 Novembre 2016 à 14h13

        chlomo dit

        @ lector

        essayez les galettes aux fruits de mer , c’est pas mal !

        • 9 Novembre 2016 à 23h29

          Lector dit

          @Chlomo, un peu lourd à digérer peut-être… je les préférerai tjrs en plateau qu’en galettes.

    • 8 Novembre 2016 à 18h28

      alain delon dit

      …Et honte à la rédaction de Causeur d’avoir laissé passer un titre pareil: “Obanania”

      • 8 Novembre 2016 à 19h10

        philgold dit

        y-a plus bon…

      • 8 Novembre 2016 à 21h45

        gigda dit

        L’humour vole vraiment bas sur causeur ces temps-ci… entre Kelenborn, l’idiot et vous deux… nous atteignons les confins du laisser aller!  Quelle différence avec la prestance, l’élégance, et le grand style d’Obama, s’il faut choisir l!!!

    • 8 Novembre 2016 à 18h04

      Boomer dit

      Le soir des élections américaines j’étais alors en séjour à Paris dans le quartier de la rue St-Guillaume, l’épicentre intellectuelle de l’élite “sooo french”.  Et il n’y avait que des papillons « Yes We Can!»  collés un peu partout.  L’extase idéologique.  bien sûr on ne doit pas attendre des étudiants de science po français une quelconque réserve devant ce que représentait alors Obama : le multiculturalisme multiplié par une prestance hollywoodienne indéniable (le nouveau Kennedy) multiplié par un libéralisme de gauche (sic) et multipliée enfin par une mondialisation heureuse.  C’était l’impératrice Sissi dans une Autriche-Hongrie multinationale à la puissance 3.
      D’Obama on ne pouvait concevoir qu’il puisse être source de tragédie, médiocrité, ou politique du chien crevé au fil de l’eau.  L’élite française adoptait sans complexe un charisme issu de l’étranger, pour mieux masquer son propre manque d’imagination politique.
       Il fallait juste patienter un peu, puisque prochainement tout cela nous sera offert éventuellement de plein pied, peu importe le vainqueur présidentiel américain.  

      • 8 Novembre 2016 à 18h19

        enfer dit

        Obama, accueilli avec une certaine indifférence par les farmers et les petits industriels du midwest il y a 8ans a réussi à devenir le politicien le plus détesté,et est passe de faire de même, rien que par son soutien inconditionnel,pour la mère Clinton.
        Ces états ou le travail est encore une valeur primordiale n’en peuvent plus de l’assistanat et de l’indulgence à la fainéantise institutionnalisés.

    • 8 Novembre 2016 à 17h34

      alain delon dit

      “une passante nous montre toutes ses dents: « Jusqu’à présent il n’y a eu que des présidents blancs et on voit où on en est arrivé. Laissons-lui sa chance, nous verrons bien » ”

      F

      • 8 Novembre 2016 à 17h35

        alain delon dit

        “une passante nous montre toutes ses dents: « Jusqu’à présent il n’y a eu que des présidents blancs et on voit où on en est arrivé. Laissons-lui sa chance, nous verrons bien » ”

        Faut-il voter en fonction de son dentifrice?

        • 8 Novembre 2016 à 17h39

          agatha dit

          Les paroles de cette passante : une perle rare, vraiment. Il faut leur réserver une place de choix dans l’anthologie de la bêtise au début de XXIème siècle en Occident. Bravo à Kevin Erkeletyan d’être allé repêché cela.

        • 8 Novembre 2016 à 17h39

          agatha dit

          repêcheR

        • 8 Novembre 2016 à 17h48

          Cardinal dit

          Curieuse remarque de la passante considérant que les noirs ont aussi les dents blanches !

        • 8 Novembre 2016 à 17h49

          alain delon dit

          Vous n’êtes pas sensible à la sagesse fulgurante des sans-dents?

        • 8 Novembre 2016 à 17h52

          kelenborn dit

          Non non AD !!! pour celui qui n’a pas de caries

        • 8 Novembre 2016 à 18h25

          alain delon dit

          @ Cardinal

          Si le peuple américain suivait votre logique (imparable) il aurait élu Bill Cosby