Nuit de boue, jours de cendres | Causeur

Nuit de boue, jours de cendres

Ou le quinquennat des poltrons-minets

Auteur

Gérard Blua
est écrivain et éditeur.

Publié le 19 mai 2016 / Politique Société

Mots-clés : , , , ,

(Photo : SIPA.00756207_000001)

Ils sont venus, ils sont tous là, les ersatz de Mai 68, les zadistes professionnels, les écolos sans logis, les enfants perdus de la République. Tous privilégiés d’un système dont ils mâchouillent l’enseignement sur les bancs d’universités vidées de leur sens par un gouvernement – dixit notre inénarrable ministre de la sous-éducation – qui n’a de cesse de traquer le curé sous les costumes noirs des hussards de la République. C’est le sens qu’elle donne au mot « laïcité ». Avec toute la violence dont est capable un égaré incapable de lire son chemin sur une boussole. C’est le sens que je donne à « déboussolés qui nous gouvernent ».

Ils sont venus, ils sont tous là, leur manuel du parfait révolutionnaire à la main, exhibant l’apparente bonhomie peace and love d’un autre temps et le vide placardé sur leur avenir. Rien n’est construit pour demain dans leurs esprits, mais ils chantent, débattent, « commissionnent » sur tout et surtout rien, se rencontrent, se reconnaissent, se félicitent. Il suffit de quelques slogans creux et puérils pour s’imaginer édifier un futur.

Autour d’eux, pourtant, c’est tout autre chose : comme des fauves tapis dans l’ombre des nuits de boue, rôdent les casseurs sans frontières. Qui n’ont d’autre but que détruire, car pour eux tout ce qui est bâti n’est que le sas d’une prison pour l’humanité tout entière. Hordes d’une autre mondialisation, génération spontanée du massacre et des ruines, métastases mortelles d’un cancer installé dans la démocratie : celui de la liberté individuelle à tout prix.

Mais peut-on être démocrate avec qui ne l’est pas ? Alors, tous les jours et depuis tant de jours, c’est à Paris l’occupation improbable et exponentielle d’une place comme par hasard de la République, et des centaines de riverains bloqués chez eux dans cette néo-réalité républicaine qu’est le laxisme, l’abandon de toute responsabilité, le petit calcul politicien. La soumission idéologique. Et les maladies virales étant toujours contagieuses, voici Nantes, Rennes et tout ce que l’on tait, la main sur le cœur, pour ne point effrayer le bailleur de fonds qui dort en tout citoyen. Lequel, au bout du compte, a peur, creuse les tranchées de sa colère dans des pulsions de mort de moins en moins refrénées et paye avec ses impôts la note de l’inconséquence que l’on a portée au pouvoir. Car l’urne du vote est trop souvent l’urne de ses propres cendres.

Réfléchissons quelques instants au grand cirque du n’importe quoi que les gros bras gouvernementaux laissent s’installer dans nos rues et imaginons ce qui peut bien se passer dans la tête des terroristes qui nous observent. Voici un pays frappé par la foudre de la terreur islamique qui décide à grand fracas médiatique de verrouiller sciemment ses libertés fondamentales pour se prémunir de la mort annoncée. On décrète l’état d’urgence, on étale sa police, sa gendarmerie et son armée sur tout le territoire, on interdit les manifestations ludiques les plus susceptibles d’attirer les tueurs. Pourtant, alliances politiciennes exigeant, la moindre petite loi contestée peut toujours déclencher des copies-collées de notre inénarrable « Révolution de Mai 68 », avec blocage de rues, défilés agressifs, affrontements avec nos forces de l’ordre, provocations en tous genres se souciant comme d’une guigne de la loi comme du danger. Et bien sûr, les deux déclinaisons habituelles : systématiques dégradations publiques et privées d’une part, volonté de blesser physiquement, et plus encore si manque d’affinité, nos policiers et gendarmes qui hier encore étaient Charlie, d’autre part ! Tout ceci échappant, on ne sait par quelle argutie, au concept d’état d’urgence.

On croit rêver ! C’est, juste avant le jour de cendres, le petit matin des poltrons et des minets. Ceux-là même qui roulent des mécaniques devant leur miroir idéologique mais s’écrasent platement devant les réalités. Envoyant sans état d’âme au casse-pipe des fonctionnaires de la défense nationale, censés ne pas contester les ordres reçus et ne pas exprimer leur propre opinion. Ce que font pourtant allègrement ceux qui les affrontent, contester l’ordre de la démocratie et faire vibrer une opinion qui n’en admet pas d’autres. Mais que voulez-vous, réélection oblige quelques petites entorses à la logique, exige de passer sous le joug des alliances politiciennes. Réélection est mère du pouvoir.

Mais la désolation va au-delà. Voilà des voix qui s’élèvent dans le Parti socialiste et chez ses élus pour contester la faiblesse et l’irrésolution du gouvernement et de son mentor élyséen. Un gouvernement dont l’hypothermie est inquiétante : 49.3 le matin ! Les voix brandissent lors devant lui l’épée de Don Quichotte, mais c’est l’âne de Sancho Pança qui lancera le dernier braiement et les voix rentreront sagement dans leurs moulins. Fin de l’incident. On peut retourner aux apéros dominicaux. La faiblesse replie ses ailes. L’agonie se donne quelques jours de plus. Le micron présidentiel peut reprendre le chemin des micros avec sa bonne parole et les sans-dents respirer l’irrespirable. Autant qu’il est possible dans une atmosphère de cendres. Mais jusqu’à quand le mensonge ? Mais jusqu’à quand l’inconséquence ? Mais jusqu’à quand l’affaiblissement du pays, l’appauvrissement des citoyens et le supplice de nos valeurs ? Mais jusqu’à quand vendre ses souverainetés, nationale et individuelle, aux minorités donneuses de leçons démocratiques ?

Pascal disait : « Il faut que ce qui est juste soit fort et que ce qui est  fort soit juste. » J’ai peur que, désormais, ce qui est juste ne le soit même pas alors que ce qui est fort ne le sera que trop. Nous entrerions définitivement, tête première et col découpé, dans la République des victimes et des bourreaux.

>>> Retrouvez en cliquant ici l’ensemble de nos articles consacrés à Nuit debout.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 25 Mai 2016 à 9h28

      papy13 dit

      Salut Gérard, 

      Je ne sais pas si tu te rappelles de moi, on était ensemble au Lycèe Périer et je suis l’ami de Maurice Audibert qui m’a donné tes coordonnèes
      Je tiens à te féliciter pour tes différents articles qui m’ont beaucoup intéressé.
      J’espère qu’on pourra se revoir, fais moi signe quand tu seras disponible. 

      Gérard  POTTIER 

    • 21 Mai 2016 à 22h45

      cage dit

      “l’indulgence, il y a tjrs un innocent qui la paie” (E.Levinas 4 lecture talmudiques)

    • 21 Mai 2016 à 10h29

      Jupiter dit

      Il faut que ce qui est juste soit fort et que ce qui est fort soit juste disait Pascal Il aimait bien parier sur l’au-delà sans prendre de risque !
      Dommage qu’il ne nous ait pas laissé une méthode et des solutions concrètes pour rendre simplement juste ce qui n’a nullement besoin d’être fort pour la plupart d’entre nous !
      Quel beau film de science fiction ou exercice de style si on l’imaginait se promenant place de la République en ces temps déraisonnables…
      Quant à Nuit debout c’est le pendant de Jour couché, pas de quoi se taper les fesses parterre !

    • 21 Mai 2016 à 10h22

      keg dit

      Ils occupent l’espace public la nuit (en excluant dudit espace ceux qui ne sont 100% dans leur orthodoxie (c’est à cela que l’on reconnaît une dictature) et le jour il le rendent à qui de droit, c’est à dire au public….
      Et à l’aube que se passe t-il? Rien.

      http://wp.me/p4Im0Q-166

    • 21 Mai 2016 à 9h13

      thierryV dit

      Dejà le terme “nuit debout” n’était trouvable qu’ici . Instantanément on se dit que même avec le renfort d’une rotation , les yeux de ces participants ne pouvaient qu’être l’objet d’un long repos le lendemain matin . Il semble d’ailleurs que beaucoup de fonctionnaires soient de la partie , ainsi que nos chers étudiants . Ainsi fort logiquement , nuit debout doit rimer avec grasse matinée . et je ne suis pas sur d’exagérer…
      Notre nation a pris l’habitude de mettre a l’abri ses propres pantouflards pour qu’ils puissent exceller dans leur domaine . Ainsi va le monde selon la France contemporaine. De nos intermittents a nos représentants du Conseil économique et social , tout est fait pour leur permettre l’épanouissement et l’excellence . IL ne saurait tarder le jour ou nos chères têtes pleines , réclameront un congé détaché pour cause d’expression personnelle .
      On donne bien une prime aux cheminots pour se rendre au travail . Le tout dans cette histoire est de savoir pourquoi la collectivité débourse . une fois le motif légitimé , c’est sur les rails .

    • 20 Mai 2016 à 22h02

      radagast dit

      Je ne sais pas où nous allons mais Micromégas débarquant dans la France d’aujourd’hui n’aurait pas beaucoup de peine à diagnostiquer que nous sommes au bord de la guerre civile .
      Et tout cela en grande partie à cause de l’approche d’une élection qui échauffe les esprits et d’une longue période de non-dit et de politiquement correct.
      Je pense pour ma part que si le Président de la République avait un tant soit peu le sens des responsabilités il démissionnerait maintenant pour trancher ce nœud gordien .
      C’est vrai que ce faisant il rendrait un grand service à ses concurrents de droite en leur épargnant de sombrer dans le ridicule et la surenchère libérale.
      Il est vrai aussi qu’aucun candidat déclaré ou putatif ne semble véritablement à la hauteur .
      Ce ne sont pas tant les institutions qui me semblent en cause que la dégénérescence de la caste politique.
      Au point ou nous en sommes toute solution “classique” ne sera qu’un mauvais compromis , un pis aller .
      Après tout la Belgique nous a donné la preuve qu’on pouvait vivre sans gouvernement .
      Ne vaudrait-il pas mieux qu’un groupe de hauts fonctionnaires compétents et intègres ainsi que des militaires du même tonneau prennent , non pas le pouvoir , mais la direction des affaires courantes en attendant que le monde politique , de plus en plus décalé et inapte , règle ses problèmes et se réorganise ?
      Devrons nous encore supporter l’aveuglement idéologique d’un Hollande ?, d’un Ayraud ? de la plupart des prétendus écolos , l’ambition féroce et écœurante d’un Sarkozy ou d’un Valls? les certitudes arrogantes d’un Juppé ou les compromissions douteuses d’un Fillon ? sans parler des facilités racoleuses du tandem Le Pen/Phillipot?
      Et qu’on ne me parle pas d’un Macron qui n’est qu’un soufflé médiatique , une sorte de “bachelor à sciences-po” et dont on sait très bien qui le soutient en coulisses , quelle est sa vraie idéologie et où elle nous mènerait .
      Qu’on le veuille ou non nous attendons un homme providentiel et il tarde

      • 20 Mai 2016 à 22h06

        radagast dit

        il tarde à se découvrir .
        Cette sorte de gouvernement de salut public que je pense nécessaire mais je le répète n’émanant ni du petit personnel politique ni de ce qu’on appelle la société civile ,fera ricaner ou hurler la plupart d’entre vous , pourtant je pense qu’il serait le meilleur moyen et le moins coûteux de sauver les meubles en attendant mieux.
        Une sorte de “primum non noccere” à usage politique.

      • 20 Mai 2016 à 22h37

        Parseval dit

        Ah, mais je crois que Micromégas avait eu beaucoup de mal à nous apercevoir et qu’il nous croyait tout emplis de sagesse, les philosophes du bateau ayant dû le détromper. Non ?

      • 20 Mai 2016 à 22h38

        Parseval dit

        Pourquoi voulez-vous que, miraculeusement, il y ait plus de hauts fonctionnaires/gradés intègres que d’élus intègres ?

      • 20 Mai 2016 à 22h56

        Lector dit

        Radagast, vous dites, “Ce ne sont pas tant les institutions qui me semblent en cause que la dégénérescence (ou déliquescence) de la caste politique.”

        N’est-ce pas là que se nouerait le noeud gordien précisément : déliquescence ou corruption prise comme conséquence de la cause institutionnelle ? Ne saurions-nous imaginer des institutions, des formes politiques qui nous préservent mieux des écueils évoqués ? Le tirage au sort des élus, depuis la Grèce antique, revient de nos jours séduire des oreilles attentives et comme la forme actuel du pouvoir est administrative (UE), cela me semble un débat tout à fait d’actualité ; plus que l’espoir d’un homme providentiel il faudrait des personnes de bonne volonté.

        • 21 Mai 2016 à 7h47

          radagast dit

          Lector je reconnais là votre esprit curieux et ouvert , j’ai aussi entendu prôné le retour au tirage au sort pour certaines fonctions et pourquoi pas ?
          Cela aurait sans doute des mérites et aussi des inconvénients …mais au vu de la situation contemporaine peut être au moins autant des uns que des autres et peut être davantage de ceux là.
          De toute façon je pense que dans l’antiquité les candidats au tirage au sort avaient déjà subi une sorte de tri…
          Vous évoquez la forme administrative du pouvoir de l’U.E. je pressens qu’un de ses grands vices et qu’il n’y a pas en face assez de contre pouvoir ou seulement quand la situation devient très sérieuse , on a voulu à toute force copier les Etas Unis , la loi du marché tempéré par le juridisme alors que nous ne sommes pas un seul peuple soudé par un mythe commun et que nos valeurs profondes , modes de vie et mœurs politiques en sont très éloignées.
          Effectivement , quand on voit certains gâchis actuels , tous ces efforts prodigués en vain on se dit que la bonne volonté serait bien plus efficace que les bons sentiments et les programmes d’où qu’ils viennent .

      • 21 Mai 2016 à 15h24

        i-diogene dit

        Radagast, et pourquoi pas la loi martiale, pendant que tu y es..?

        Tu cherches un grand chef, mais le général est mort et enterré et son paternalisme médiatique masquait en réalité la dictature d’ une caste dominante..!^^

        La V ème république est morte lors du référendum qui a désavoué la politique gaulliste.. D’ ailleurs il l’ avait très bien compris, puisqu’ il s’ est retiré..

        Depuis, cette V ème république n’ a produit que des joutes idéologiques, entre les oligarchies de droite et de gauche…Asservis aux mêmes bailleurs de fonds..

        De mon point de vue, les élus, l’armée, les institutions doivent être au service des citoyens, puisque ce sont eux qui les financent..!

        … Et non-pas l’ inverse..!^^

        • 22 Mai 2016 à 10h01

          radagast dit

          dictature d’une caste dominante peut être …mais qui savait mieux partager parce que plus enracinée et moins cosmopolite…
          Le Général n’a rien inventé , il s’est nourri d’une connaissance de l’histoire et d’une réflexion sur les Hommes servies par une personnalité exceptionnelle pour appliquer une politique qui avait toujours été celle de la France en ses moments fastes.
          En cela le fait qu’il soit mort et enterré ne change rien car les motivations , les principes qui l’ont animé demeurent.
          Ce référendum , auquel étant bien trop jeune je n’ai pas participé , me semblait plutôt technique et le Général ne méritait pas un tel désaveu mais c’est vrai qu’il pouvait se sentir fatigué , peut être a t’il cherché à partir en beauté…
          Il fut surtout victime de l’ambition de certains de ses ministres eux mêmes mus par la soif de pouvoir et aussi les intérêts de la caste financière qui fait partie de celle que vous évoquez.

        • 22 Mai 2016 à 16h24

          i-diogene dit

          Arf..!

          J’ ai une autre explication: on n’ était plus dans le cadre trouble de l’ après-guerre et l’ autoritarisme étatique ne correspondait plus aux aspirations de la société…

          D’ ailleurs, depuis cette époque, la société conteste systématiquement toutes les orientations du pouvoir en place, quelle que soit sa couleur politique..

          Les grèves et les manifs coûtent très cher à l’ économie nationale..!

          Les décisions d’ une consultation populaire ont l’ avantage d’ être légitimes, donc indiscutables.. 

        • 23 Mai 2016 à 19h15

          IMHO dit

        • 23 Mai 2016 à 19h20

          i-diogene dit

          Ptdr..!^^

    • 20 Mai 2016 à 21h42

      chouette13 dit

      C’est regrettable de voir tant de violence.
      Les policiers sont là pour veiller à l’ordre public et non pour se faire tabasser gratuitement et lâchement. Qui va payer tous ces dégâts moraux, physiques et matériels qui desservent un mouvement revendicatif justifié et honorable.
      Je croyais que depuis Mme ALLIOT-MARIE les cagoules étaient interdites aux manifestants, pourquoi les laisser circuler ainsi vêtus?. Les “vrais” manifestants se montrent et n’ont pas peur d’afficher leurs revendications !

    • 20 Mai 2016 à 19h03

      Patrick dit

      On s’en prend à la police, on s’en prend aussi aux églises :
      Manosque : incendie criminel dans une église protestante évangélique.

      • 22 Mai 2016 à 16h41

        i-diogene dit

        Quel rapport avec nuit debout…?

    • 20 Mai 2016 à 13h52

      netrick dit

      J’ai visionné la video de la voiture de police incendiée. Le conducteur, un policier noir assez balaise sort du véhicule, armé, avec son pistolet à la ceinture. Devant le CasSomnambule qui veut le tabasser, il se protège avec ses bras et se dégage.
      Aux USA, l’assaillant aurait été transformé en passoire en un clin d’oeil ! avec les
      applaudissements du public.  

      • 20 Mai 2016 à 16h41

        Peter33 dit

        @Netrick
        Si vous regardez toute la video vous constaterez que cet agent de sécurité, puisqu’il n’est pas encore policier, sort son arme juste après que la vitre de sa portière est explosée par un coup de savate. Mais lorsqu’il sort de sa voiture il l’a remise dans son étui et est a mains nues.
        Pour ma part j’admire son sang-froid et je regrette qu’il n’ait pas eu le reflexe de coller une balle dans la cuisse du sauvage qui l’agressait.
        Aux USA le casseur, en effet, aurait pris tout le chargeur dans le corps. Et ce n’eut été que justice.

        • 20 Mai 2016 à 17h48

          Warboi dit

          Sans compter que le sauvage s’acharne sur lui à coups de barre de fer ! Il ne bronche pas !! Ce mec est un héro. ça mérite toutes les médailles de la République.
          Quant aux casseurs, s’il y en a encore qui voient en eux des electrons libre de la juste révolte… Ils sont là pour mettre le bordel le plus violemment possible et rien d’autre, en espérant (très) vaguement que cela créera les conditions d’un (très) hypothétique soulèvement national.

        • 20 Mai 2016 à 18h44

          Sancho Pensum dit

          Ils se savaient filmés. Ceci expliquant sans doute cela. Dans ces bagarres médiatisés à grands coups de Net, c’est celui qui ne fait rien qui gagne. Eteignez la caméra et vous aurez un tout autre type de réponse.

        • 21 Mai 2016 à 15h06

          i-diogene dit

          Ceux qui ont détruit la Bastille, étaient-ils des casseurs..?

        • 23 Mai 2016 à 14h41

          Peter33 dit

          @i-Diogène
          Ceux qui ont détruit la Bastille avait faim depuis trop longtemps. Ils n’avaient pas de tablette, pas d’IPhone, pas Internet, pas de scooter, pas d’instruction, pas la sécurité sociale, pas les congés payés, pas les RTT, pas les 35 heures, pas de retraite, pas le droit a ceci, ni le droit a cela en dehors du devoir de fermer leur gueule et de crever au labeur.

        • 23 Mai 2016 à 17h54

          i-diogene dit

          Peter,

          >En gros, tu préconises que les jeunes et leurs futures enfants continuent à pa 

        • 23 Mai 2016 à 17h58

          i-diogene dit

          Peter,

          >En gros, tu préconises que les jeunes et leurs futurs enfants continuent à payer une dette-bidon totalement artificielle et à financer les crashs boursiers qui écument les économies mondiales sans le moindre profit pour les nations..?

          Baisé et content.. Bin, à ta santé..!^^ 

    • 20 Mai 2016 à 13h31

      IMHO dit

      Un rappel quand même:
      A Rennes un jeune homme a été éborgné par un tir de flashball (et six autres manifestants ont été hospitalisé).
      Ce jeune homme a 20 ans.Il dit qu’il n’est pas violent, qu’il ne nourrit pas de haine anti-flic. « Autant que ça serve à quelque chose », dit Jean-François Martin, avec une distance étonnante.

      Mention du fait dans Causeur: néant .

      Nicolas Buss en 2012, saccage un restaurant de fast-food en résistant à des policiers, pendant une des manifs de la Ligue Fasciste Catholique, il est incarcéré et condamné à de la prison avec sursis en appel, en dépit de son arrogance et de ses provocations.
      Toute la cathosphère en fait un martyr, un prisonnier politique .
       

      • 20 Mai 2016 à 15h57

        marcopes dit

        et oui vous avez entièrement raison , beaucoup de parti pris face à ce fait que cet article veut à tout prix rattacher à “nuit debout” ; alors que les casseurs n’agissent que pour eux mêmes et discréditent tous les mouvements dont ils se servent

        • 20 Mai 2016 à 21h54

          Axiophilus dit

          A IMHO et MARCOPES
          Dans le genre comparaisons stupides, vous me faites penser à cet envoyé de l’Arabie Saoudite en France qui osait déclarer: “il n’y a pas de mosquée au Vatican , il n’y a donc pas d’église en Arabie”. Comparer les 2 millions 220OOO km2 de l’Arabie avec les 44 hectares du Vatican , voilà de la logique à ceci près qu’il y a un magnifique mosquée à Rome. L’évocation d’une poignée de nostalgiques du régime de Vichy , le rappel des “violences” (lesquelles très exactement?) à propos de la projection d’un film -manifestation aussitôt condamnée par l’évêché- pour essayer de justifier l’ultra violence des groupuscules d’extrême gauche montre et démontre à quel point de mauvaise foi peuvent tomber certains intervenants de Causeurs.

      • 20 Mai 2016 à 16h17

        durru dit

        Parce qu’on a beaucoup parlé, ici ou ailleurs, des dizaines de policiers blessés à Rennes depuis que le bazar a commencé. Et qu’il y a eu beaucoup d’interpellations de casseurs suite à tout ça. Allez demander au gouvernement pourquoi il encourage tous ces débordements.

        • 20 Mai 2016 à 16h43

          Peter33 dit

          @Durru
          Je n’ai probablement pas tout compris, mais en quoi le gouvernement, que j’exècre par ailleurs, encourage-t-il tous ces débordements ?

        • 20 Mai 2016 à 17h00

          durru dit

          Par l’impunité qu’il assure aux malfrats.

        • 20 Mai 2016 à 17h32

          IMHO dit

          Il y a beaucoup de durru de durru parmi les commentateurs .
          Des à qui on la fait pas avec des trucs comme c’est faux ou qu’est-ce-que tu en sais ?
          Eux ils savent et ils n’ont jamais tort, c’est ce que disent tous ceux qui les connaissent .

        • 20 Mai 2016 à 22h03

          durru dit

          IMHO, c’est vous qui venez avec des arguments à la noix qui se veulent définitifs. Dès qu’on veut relativiser vos propos, c’est la fin du monde.
          Il n’y a pas beaucoup d’IMHO ou de Sancho parmi les commentateurs, mais le nombre n’est pas un souci ;)
          Ce gus dont vous parlez, vous devez être aux aguets de toute info en provenance de la “cathosphère”, je n’en avais jamais entendu parler auparavant. Le seul “martyre” catho dont je me rappelle c’est un père de famille de LMPT qui a été tabassé et condamné à de la prison ferme pour l’exemple, même si aucune violence physique n’a pu être retenue à son encontre.

        • 23 Mai 2016 à 10h38

          Peter33 dit

          @Durru
          je n’ai pas d’éléments probants qui permettent d’infirmer ou de confirmer cette impunité imposée dont vous faites état. Ce que j’ai noté c’est 3 ou 4 des lascars qui ont mis le feu au véhicule de police ont été arrêtés et son maintenus sous les verrous avant leur traduction devant un tribunal ou ils risquant au maximum la prison a perpétuité. Lors de la manifestation des policiers je n’ai pas entendu de slogans mettant en cause des consignes gouvernementales laxistes données aux magistrats

        • 23 Mai 2016 à 10h59

          durru dit

          Certains de ceux mis en cause sur l’incendie de la voiture de police avaient reçu une interdiction de manifester, cassée en référé par la justice (la veille ou le matin même, je ne me rappelle plus). La participation de la justice au laxisme n’est plus à démontrer. Et celle d l’Etat, suite à des déclarations ministérielles type Ségolène (comme quoi il ne faut pas faire d’amalgame, les revendications style Nuit Debout sont légitimes) – mais pas que – non plus.
          La mise en examen du jeune rennais pour tentative d’homicide et des agresseurs de la voiture sont bien les premières de ce type, après une longue période d’agressions et de dégradations. D’ailleurs, je crois qu’on attend toujours une mise en cause pour dégradation de biens privés depuis le début de ces manifestations. Si cet argument ne suffit pas pour prouver l’impunité, je ne sais plus quoi dire.

      • 20 Mai 2016 à 16h17

        Axiophilus dit

        En voilà une nouvelle: “La Ligue Fasciste Catholique!”Il fallait l’inventer celle là! C’est fou ce qu’elle s’est montrée anti démocratique cette Ligue machin. Un gugusse baptisé Buss qui, à lui tout seul, saccage un restaurant en résistant à son interpellation.Il devait être balèze le gars.Un vrai éléphant. C’est vrai que la Ligue machin elle en a fait des dégâts : 3 fois 800.000 personnes dans la rue et pas la moindre vitrine brisée.La propagandastaffel d’IMHO en pleine action! A moins que cela soit du délire. Attention à la fumette, on a vu des gens qui comme ça se défenestraient en se prenant pour un oiseau (en l’espèce de mauvaise augure)

        • 20 Mai 2016 à 17h42

          golvan dit

          @ Axiophius
          J’avais remarqué aussi ce post complètement déjanté. En réalité le pauvre gars avait au pire renversé une ou deux tables et avait été condamné de façon purement inique par un énervé du syndicat de la magistrature.
          Quant à l’appellation ” Ligue fasciste catholique” elle laisse rêveur sur le niveau d’abrutissement sectaire de son inventeur.  

        • 20 Mai 2016 à 18h07

          IMHO dit

          3 x 250.000 à 350.000 , pas plus .
          Le dossier judiciaire de Nicolas Buss est ici: http://www.maitre-eolas.fr/post/2013/06/24/Bref-commentaire-sur-lrsquo%3Baffaire-ldquo%3BNicolasrdquo%3B
          Quant à la Ligue Fasciste Catholique, dite aussi  “les catholiques”, elle est plus antidémocratique que le FN : le FN accepte la règle majoritaire, les cathos non.
          Et lisez l’inoffensif radagast, ce qu’il écrit :
          9 Mai 2016 à 20h36 radagast dit: …
          résolument dans un sens qui ira dans le consentement , voire même le souhait d’un régime autoritaire de type franquiste.
          Il souhaite l’instauration d’une dictature nationale-catholique, en France, en 2016, rien que ça !

        • 20 Mai 2016 à 18h39

          marcopes dit

          je ne sais pas si ce sont les mêmes , mais rappelez vous des violences commises par les cathos ultra lors de la sortie du film “la dernière tentation du christ” de martin scorcese ; incendie de cinéma projetant le film

        • 20 Mai 2016 à 22h07

          durru dit

          Et on compare ces évènements tout à fait anecdotiques aux dégradations quotidiennes de millions d’euros de biens publics et privés par des excités d’extrême gauche protégés par le gouvernement. On aura fait mieux question mauvaise foi, mais là c’est pas trop mal non plus.

        • 20 Mai 2016 à 22h13

          IMHO dit

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_cin%C3%A9ma_Saint-Michel

          durru, ça n’a pas été une anecdote .
          vote problème, c’est que quand vous ouvrez votre grande gueule, elle vous bouche les yeux et les oreilles. 

        • 20 Mai 2016 à 22h21

          durru dit

          J’ai pas fait gaffe au nom du film, je croyais que c’était un évènement plus récent (il y a bien eu un truc sur un film ou une pièce de théâtre, non?). 1988, ça data quand même pour discuter à propos d’un sujet d’actualité. Pourquoi ne pas ressortir l’OAS, tant qu’on y est? Ou l’Inquisition, pourquoi pas?

    • 20 Mai 2016 à 13h23

      C. Canse dit

      Les nuitards, allez vous coucher et faites des bébés !

      • 20 Mai 2016 à 16h37

        cage dit

        les soixante-nuitards ne font pas d’enfant…

        • 20 Mai 2016 à 16h44

          C. Canse dit

          C’est pour ça qu’ils semblent si tristes…

        • 20 Mai 2016 à 17h16

          i-diogene dit

          Généralités = imbécilités..!

          .. Pour ma part, j’ en ai eu 7…!^^

    • 20 Mai 2016 à 11h39

      marcopes dit

      il faut arrêter de mettre tout ce qui se passe sur le dos de nuit debout , ces actes engagent seulement les personnes qui les produisent , et ce genre de comparaison est aussi idiot que ceux qui cassent à tort et à travers et qui nuisent aux mouvements qu’ils parasitent

      • 20 Mai 2016 à 13h01

        plouc dit

        prout prout Papa !!!!!

        • 20 Mai 2016 à 15h52

          marcopes dit

          tient un pseudo qui vous va très bien , le plouc ;

    • 20 Mai 2016 à 7h38

      Archebert Plochon dit

      Il serait tout de même à notre honneur que cet homme n’aille pas au bout de sa mandature. Qu’il puisse même songer à se re-presenter est ahurissant. 

    • 20 Mai 2016 à 7h28

      bea33 dit

      Le gouvernement est pris à son propre piège, c’est à dire qu’il a été élu sur la base de promesses qui auraient pu être prononcées il y a un siècle. Il essaye maintenant de coller (un tout petit peu) au réel du nouveau monde qui évolue à une vitesse exponentielle.
      Mais c’est les autistes minoritaires qui font la loi ils sont écoutés et traités avec une bienveillance coupable . Je souhaite bien du plaisir aux futurs responsables qui essayeront de réparer ce gâchis énorme.

    • 20 Mai 2016 à 7h08

      Lecoeuretlaraison dit

      71% des Français sont – paraît-il – hostiles à la loi dite “El Komhry”, et 71 % des Français sont entichés de Macron. Va comprendre Charles. 
      A moins que le ministre de l’économie ne soutienne pas une loi sensée bouleverser le code du Travail  (Qui l’était du moins) ? Il est vrai qu’on ne l’a jamais vu la défendre. 
      De toute façon, maintenant elle est quasiment vidée de sa substance. Les frondeurs s’y opposent par principe, le gouvernement la maintient pour faire semblant d’être  ferme et de réformer.

      On est dans un jeu de postures et de rôles pour garder ou conquérir le pouvoir.

      L’intérêt du pays dans tout ça ? 

      • 20 Mai 2016 à 10h10

        Fioretto dit

        J’ai lu qu’une très grande majorité des français selon un sondage ne conaissent pas le contenu de la loi el khomry.

        • 20 Mai 2016 à 10h23

          cage dit

          et 82 % des français sont pour l’accueil des “migrants” (/immigrés/clandestins) selon un sondage… d’amnesty Int.

        • 20 Mai 2016 à 10h29

          durru dit

          Petite correction, faite par Dati ce matin: le sondage ne parle pas de “migrants”, mais de “réfugiés”. Nuance.

        • 20 Mai 2016 à 10h34

          cage dit

          de fait, j’aurai du mettre un “?” à clandestins/immigrés etc…
          mais la tentative de manip de l’opinion est tellement grosse… 

        • 20 Mai 2016 à 12h35

          C. Canse dit

          À Cage

          Ces 82% ont donné leurs nom, adresse et numéro de téléphone, pour qu’ils les reçoivent chez eux, à leurs frais.
          Allez, les pro-migrants, assumez et payez pour vos charmants hôtes ! 

        • 20 Mai 2016 à 16h19

          durru dit

          C. Canse, dans la question du sondage, il s’agit de réfugiés. Je crois bien que j’aurais répondu pareil. Mais ceux-là, ils sont pas si nombreux que ça…

        • 20 Mai 2016 à 16h30

          cage dit

          Durru,
          La majorité (82%??) les habitants d’Afrique et des pays arabo-mulsumans rêvent de venir se réfugier en UE…
          Quant à Amnesty Inter. c’est une institution du même tabac que Greenpeace et qui doit faire tourner son bizness pour payer ses employés. 
          Si on les écoute, faudra bientôt faire une place aux baleines et aux ours blancs. 

        • 20 Mai 2016 à 17h05

          durru dit

          Cage, “réfugié” ne veut pas dire “je veux venir chez vous”. Le statut de réfugié s’obtient suite à une procédure bien définie, qu’Amnesty connaît. Seulement, entre la question posée et la présentation des résultats dans les médias, il y a des raccourcis. On “oublie” de présenter ces “détails”. Et, comme Bourdin ce matin avec Dati, on parle de “migrants” au lieu de “réfugiés”. Mais Dati n’est pas le perdreau de l’année, malheureusement pour Bourdin, elle a donc relevé l’arnaque.

    • 20 Mai 2016 à 0h33

      Fioretto dit

      Pour urgence notre police assassine la contre manif est un véritable fiasco.
      Un policier noir qui avec sa froid échappe à une tentative de meurtre par une meute des blancs est quelque fille voilée. 

      • 20 Mai 2016 à 0h49

        Sancho Pensum dit

        Vous êtes un robot, et votre software a bugué ?

        • 20 Mai 2016 à 1h10

          Fioretto dit

          Et toi un homophobe qui soutient ce collectif pourri qui réfuse de condamner l’homophobie parce que le rappeur kery james homophobeslui donne du pognon.

      • 20 Mai 2016 à 0h52

        i-diogene dit

        Arf..!

        Tu t’es relu avant de valider..? 

        • 20 Mai 2016 à 1h17

          Fioretto dit

          Oui le héro c’est lui pas ton black m homophobe.
           

        • 20 Mai 2016 à 1h58

          i-diogene dit

          Ho..?

          Bad trip..!^^
           
          T’ es sous ecstasy ou sous acide..? 

        • 20 Mai 2016 à 6h26

          IMHO dit

          J’aime bien, c’est brut .

        • 20 Mai 2016 à 10h19

          Fioretto dit

          Non je suis juste informé. “Urgence notre police assassine” est un collectif qui a organisé la contre manif qui a dégénerée dans la tentative de meurtre des deux policiers. Sauf qu’au final le héro c’est le policier noirs qui s’est défendu avec sang froid.

      • 20 Mai 2016 à 9h00

        Peter33 dit

        @Fioretto
        J’ai beau lire et relire ce que vous avez écrit et je n’arrive toujours pas a comprendre un traitre mot de ce que vous avez exprimé !
        Vous avez dû confondre le tube d’Aspirine avec celui d’Ectasy

        • 20 Mai 2016 à 9h14

          durru dit

          C’est surtout le correcteur automatique qui a dû faire une syncope…
          La première phrase reste un mystère, à se demander si Fio va pouvoir se rappeler ce qu’il voulait dire. Pour la deuxième, la traduction devrait être à peu près ça: “Un policier noir qui avec sang froid échappe à une tentative de meurtre par une meute de blancs et quelque fille voilée.” (il a vu Assbague en keffieh sur une vidéo, à quelques dizaines de mètres de la voiture en feu, d’où la référence à la fille voilée)

        • 20 Mai 2016 à 10h15

          Fioretto dit

          “Urgence notre police assassine” est un collectif crée par la soeur d’un délinquant tué par la police. Si non il s’agit d’assabague qui n’est pas voilée. Mais d’une autre vidéo de la contramanif.

        • 20 Mai 2016 à 10h28

          cage dit

          “collectif pour le respect du droit de travail des truands en sécurité”
          dont fait partie la “charmante” vipèrebeu qui a clashé A.Fink. à des Paroles et des actes, cet hiver,  avec au final le “taisez-vous”…