Tout nu soit qui mal y pense | Causeur

Tout nu soit qui mal y pense

D’Arno Breker aux “Dieux du stade”

Auteur

Jean-Paul Brighelli

Jean-Paul Brighelli
Enseignant et essayiste, anime le blog "Bonnet d'âne" hébergé par Causeur.

Publié le 27 décembre 2016 / Société

Mots-clés : , , ,

Sharon Stone dans "Basic Instinct", 1992.

Les élèves d’une classe de Terminale d’arts appliqués font parler d’eux sur la Toile pour avoir osé poser nus — ou presque — sur leur photo de classe.

La photo de classe des élèves de Terminale d'un lycée d'Avignon, décembre 2016.

Tout cela reste d’une indécence mesurée, y compris pour le prof debout à droite. Les rectangles judicieusement disposés occultent les pudenda — « ce qui doit être caché », traduiraient les mauvais latinistes. Dommage que ces jeunes gens n’aient pas pensé à y inscrire quelques sentences bien senties, dans le genre que Ben Vautier mit jadis à la mode. D’autant que paraît-il, quand on a de bons yeux, on peut discerner un bout de sous-vêtement qui implique que l’on a osé, mais pas trop.

Mais peut-on oser à demi ? (Beau sujet, vous avez quatre heures).
Evidemment, le problème est plus complexe qu’il n’y paraît. S’afficher dans le plus simple appareil est à la portée de tout le monde, et ça ne laisse plus rien à deviner. Alors qu’un…

Lisez la suite de l’article sur le blog de Jean-Paul Brighelli.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 30 Décembre 2016 à 12h46

      Alpheratz51 dit

      Je ne savais pas qu’il existait, dans l’éducation nationale, une “phase” terminale.

    • 29 Décembre 2016 à 16h43

      Nolens dit

      Ce qui est indécent c’est qu’il puisse y avoir de telles classes terminales.
      Ce qui est indécent c’est qu’on donne le bac à tout le monde et que les universités soient pleines d’illettrés.
      Après on peut toujours présenter ses vœux, ça coûte pas cher.

    • 29 Décembre 2016 à 11h35

      Tonio dit

      La pudéfaction, si l’on comprend J.P. Brighelli devrait s’étendre à tout ce que l’esthétique classique tenait pour honteux; que resterait-il à regarder dans le monde du jour ?
      Pour quelques euros on donne à voir tout et n’importe quoi en l’affublant des hardes de l’Art!
      Triste!
      Merci quand même à M. Brighelli.

    • 29 Décembre 2016 à 10h33

      renéVar dit

      s’ioui plé, lili et les philosophes du dimanche, une utilisation de virgules, points (je ne parle pas du point-virgule, trop subtil d’emploi)rend déjà beaucoup plus clairs les concepts de Kant ou Sartre…

    • 29 Décembre 2016 à 0h20

      lili23 dit

      l’esthétique est une esthétique de son époque kant n’avait pas trouver le concept du désintérêt esthétique en introduisant le concept de néant non intuitif sartre conceptualise le sans concept de kant il ya effort de description à fournir

    • 29 Décembre 2016 à 0h05

      lili23 dit

      Pour moi c’est marrant mais c’est pas de l’art encore moins de l’esthétique il aurait fallu proposer une partie du corps désirable ( il y a des personnes qui ont des cheveux désirables par exemples puis former un corps genre de cadavre exquis surréaliste art= mouvement artistique= histoire de l’art l’histoire n’a pas de sens ce faisant l’homme n’est rien d’autre que ce qu’il se fait

    • 28 Décembre 2016 à 23h26

      lili23 dit

      En plus en regardant la photo il y en a une qu’il la fait avec un dessin

    • 28 Décembre 2016 à 23h01

      lili23 dit

      il y avait une pub  pour de l’eau comme ça 

    • 28 Décembre 2016 à 22h56

      lili23 dit

      Nul à chier. comme d’habitude  Faites quel pour 2017 démissionner

      • 28 Décembre 2016 à 23h01

        lili23 dit

        Moi les pancartes j’aurai pris less vrai fotos de nus. mais je les aurais interchangé
        pour brouiller les pistes  

    • 28 Décembre 2016 à 19h53

      Terminator dit

      Pas de quoi fouetter un chat… ni une chatte, dommage !

    • 28 Décembre 2016 à 14h41

      douce France dit

      Et alors , c’est de l’art non.

    • 28 Décembre 2016 à 13h13

      durru dit

      Bizarre que les photos soient attachées au profil de Kevin…

    • 28 Décembre 2016 à 13h05

      renéVar dit

      l’image de Sharon Stone me rappelle qu’elle a montré son entre-cuisse au monde entier, ce qui lui a valu… la légion d’honneur… donnée par qui ? Hollande ? eh bien non : Nicolas Sarkozy. À vomir.

      • 28 Décembre 2016 à 13h14

        clark gable dit

        Rien de nouveau , ce sont rarement les timides et les discrets qui sont récompensés dans ce bas monde , faut se montrer et demander ( souvent avec insistance ) pour réussir

      • 28 Décembre 2016 à 13h37

        Eric Dufour dit

        En ce qui concerne cette fameuse scène dans laquelle Sharon Stone dévoilerait son intimité — personnellement, j’ai eu l’occasion de voir la scène plusieurs fois et…je n’ai rien vu ; je ne dois pas avoir une bonne vue –, j’ai lu, ou entendu, la chose suivante :

        En fait, Sharon Stone a tourné la scène une première fois avec une culotte. Le réalisateur, Paul Verhoeven, a remarqué que cette culotte se voyait fortement à l’écran alors que, dans une scène précédente, on voit, dans un jeu de miroirs,  le personnage de Sharon Stone s’habiller pour  qui va suivre en enfilant une robe sur son corps entièrement nu. Il y avait donc un problème : comment le personnage qui est censé être nu sous sa robe peut-il avoir une culotte.

        Paul Verhoeven aurait donc demandé à Sharon Stone d’enlever ladite culotte. Elle aurait accepté à condition que son intimité n’apparaisse pas à l’écran. Verhoeven aurait promis mais, finalement n’aurait pas tenu cette promesse ce qui aurait engendré une période de relations assez difficiles entre l’actrice et le réalisateur. 

    • 28 Décembre 2016 à 9h22

      keg dit

      La semi nudité des programmes électoraux…. Elle laisse deviner ce qui ne sera jamais… Voteriez vous pour un programme bardé de remparts. Alors on fait voir quelques artifices, bien vite remplacés dès votre adhésion. L’Oudini en la matière, Fillon et son immobilisme à venir et annoncé en semi nudité…. (expliqué aux intelligents)

      http://wp.me/p4Im0Q-1sg

    • 27 Décembre 2016 à 20h31

      Eric Dufour dit

      Pardon, “adressée”

    • 27 Décembre 2016 à 20h30

      Eric Dufour dit

      Autre remarque directement adressé à M. Brighelli.

      “y compris pour le prof debout à droite”

      Je suis moi-même enseignant titulaire de l’Education nationale, plus précisément professeur de Sciences économiques et sociales.
      Dans le passage de votre texte que j’ai recopié ci-dessus, vous utilisez le mot “prof”. Ce mot me fait bondir. Je ne suis pas un personnage de “Blanche Neige”, je suis un enseignant ou un professeur ! Peut-être avez-vous utilisez le mot “prof” pour relativiser le degré d’intelligence — qui selon moi est bien bas mais, on est toujours le con(ne) de quelqu’un et je n’échappe pas à la règle — de l’enseignante mais, si nous voulons que l’on nous respecte, commençons par nous respecter nous-mêmes en n’utilisant pas de diminutifs réducteurs et/ou familiers pour nous désigner.

      • 27 Décembre 2016 à 20h48

        Eric Dufour dit

        “avez-vous utilisez” à remplacer par “avez-vous utilisé”… “RELIS TOI !” comme aurait ma grand-mère institutrice.

        • 28 Décembre 2016 à 11h23

          Georges dit

          “comme aurait ma grand-mère institutrice.”
          Bon bref

        • 28 Décembre 2016 à 13h22

          Eric Dufour dit

          @ Georges

          Pan sur mon bec… bien vu :-) 

    • 27 Décembre 2016 à 20h15

      Eric Dufour dit

      Réflexion toute personnelle :

      l’indécence, aujourd’hui , est de faire preuve de connaissances et d’intelligence et non pas de poser dans le, plus ou moins, simple appareil.

      Pauvres jeunes gens en fait. 

    • 27 Décembre 2016 à 18h29

      clark gable dit

      Il n`y a aucun parent d`éléves qui portent plainte contre ce prof , qu`on rigole un peu !