En septembre 2012, Causeur a publié un billet de Jacques de Guillebon intitulé « Dantec, une renaissance », recension personnelle du conflit qui opposait Maurice Dantec à son ancien agent David Serra. En se basant uniquement sur les déclarations de Maurice Dantec pour qui Jacques de Guillebon a pris parti sans précautions comme d’autres blogueurs par ailleurs, notre auteur n’a pas mené d’enquête en écoutant uniquement les arguments d’une des parties, son article s’appuyant sur des informations dénuées finalement de tout fondement. Après avoir eu connaissance de nombreux éléments, comme celui où l’auteur lui-même exigeant de son ancien agent dès 2005 de le couper de tous ses principaux contacts parisiens, nous présentons ici même nos plus sincères excuses à David Serra et à sa famille pour l’injustice des propos tenus à son encontre.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Lire la suite