Ne prenez pas le Ferry au sérieux ! | Causeur

Ne prenez pas le Ferry au sérieux !

Luc Ferry fait son intéressant

Auteur

François Miclo

François Miclo
Twitter : @fmiclo

Publié le 02 juin 2011 / Société

Mots-clés :

photo : UMP

La pire chose qui puisse arriver à un homme n’est pas de faire son intéressant, mais d’être pris en train de le faire. C’est ce qui est arrivé à Luc Ferry l’autre soir dans le “Grand Journal” de Canal +. Comme il n’avait rien à dire – ce qui lui arrive souvent –, l’ancien ministre de l’Education nationale a cru bon d’évoquer un “ministre qui s’est fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons”, avant d’ajouter : “J’ai des témoignages des membres de cabinet au plus haut niveau et des autorités de l’Etat au plus haut niveau… Si je sors le nom maintenant, c’est moi qui serai mis en examen et à coup sûr condamné, même si je sais que l’histoire est vraie.”

Les réactions ne tardent pas. Les uns taxent Ferry de délateur doublé d’un menteur ; les autres le somment de donner un nom. Il revient et explique à lexpress.fr : “Je n’ai aucune preuve, ni aucun fait précis sur cette affaire, mais à l’époque où j’étais ministre, j’en ai entendu parler.”

On le croyait philosophe, on le retrouve concierge

Donc, hier, Luc Ferry certifiait publiquement avoir eu vent d’un crime. Il excipait même d’un argument d’autorité pour justifier la véracité de ses allégations : “au plus haut niveau”, on savait. Vingt-quatre heures plus tard, tout devient flou, vague, incertain. Sous son petit crâne, tout se brouille jusqu’à ce qu’il reconnaisse n’avoir jamais fait que colporter un bruit de chiottes. On le croyait philosophe, on le retrouve concierge. Il n’y a pas d’âge pour entamer une reconversion professionnelle.

Mais là n’est pas l’essentiel. L’essentiel de la pensée ferryée (un ferry fait du cabotage, Ferry fait du cabotinage) réside dans l’emploi de l’expression “partouze avec des petits garçons”. Qui veut bien apprendre la vie à Luc Ferry ? Qui se dévoue pour l’amener dans un club échangiste – pas pour baiser, juste pour voir et apprendre à distinguer un baisodrome d’une halte-garderie ? Qui lui dévoile qu’une partie carrée peut être autre chose qu’un tableau de Watteau ? Qui lui fait comprendre que le cul, même partouzé par un régiment de légionnaires en rut, ça se passe entre adultes consentants ? Et que, dès lors qu’il est question de “petits garçons”, ce n’est plus de banale bandaison qu’il s’agit, mais de crime.

Donc, cher Luc Ferry, quand un Monsieur, eût-il un maroquin, colle son zizi tout dur dans le fion d’un môme, fût-il marocain, ce n’est pas de simple touche-pipi qu’il s’agit. C’est un abus sexuel sur mineur. Et c’est passible de la Cour d’Assises. Que les actes se soient produits au Maroc ne change rien : la France s’est dotée, à l’instar du Canada et de la Belgique, de lois d’exception, qui autorisent les magistrats à poursuivre tout Français qui se serait rendu coupable d’un tel acte partout dans le monde.

Quant à celui qui apprend qu’un crime a été commis et ne saisit pas l’autorité judiciaire, il encourt les foudres de la loi : notre Code pénal punit la non-dénonciation de crime de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Rachida Dati a eu le malheur de rappeler ce petit point de droit. Luc Ferry a aussitôt rétorqué que l’ancienne Garde des Sceaux ne connaissait rien à rien, qu’il ne pouvait pas saisir la justice puisqu’il n’avait pas été témoin et ne disposait pas de preuves. Mais alors, en vertu de quoi va-t-il caqueter à la télé s’il n’est au courant de rien ? Apprenons à ce type prêt à dire n’importe quoi du moment où sa trombine passe dans le poste à ne plus parler la bouche pleine !

Le Parquet de Paris a décidé, d’ailleurs, de se saisir de l’affaire. Une enquête préliminaire a été ouverte hier soir. Que donnera-t-elle ? Nul ne le sait. Apprendra-t-elle à Luc Ferry à fermer sa gueule quand il n’a rien à dire ? Rien n’est moins sûr.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 8 Juin 2011 à 18h44

      ungars dit

      L’explication de Luc Ferry sur ses cours non assurés :
      http://www.minutebuzz.com/2011/06/08/luc-ferry-sest-explique-a-matignon

    • 8 Juin 2011 à 18h16

      ungars dit

      Vous avez vu comme Luc Ferry commence à se faire démolir par le canard Enchaîné, qui sort l’affaire des cours universitaires non effectués, alors qu’il serait payé pour ça ? Vous trouvez pas que c’est une magnifique coïncidence après ses révélations explosives sur un ministre pédophile amateur de partouzes avec de jeunes garçons et ayant bénéficié des plus hautes protections de l’Etat français, sans oublier celles du pays où se sont produits les faits ?
      Sincèrement, vous pensez quoi d’un Etat capable de telles protections ? Et de ce journal ? Vous y croyez réellement, à la liberté de la presse, avec ce journal qui a eu dans le passé des réactions très étonnantes vis-à-vis de certaines personnalités opportunément suiciées ?

      Franchement, quand j’entend le mot “révolution”, je me dit “Vite, vite !”. Mais attention…Imaginons que le ni le PS ni l’UMP ne soient au pouvoir en 2012. Le nouveau pouvoir commence à nettoyer les écuries d’Augias de la 5ème République. Certaines affaires particulièrement explosives (financement des partis politiques, des syndicats), scandales en tous genres (Karrachi, Sécurité Sociale), voire affaires criminelles (trafic de drogue et traites d’êtres humains, flux financiers plus que bizarres vers certains paradis fiscaux pour des dizaines de milliards d’euros, venant directement de l’Etat), bref, de vraies saloperies bien crades seront mises clairement sur la place publique. Il y aura forcément des réactions. Et donc un pouvoir légitime peut se voir violement contesté par des…insurgés. Si ça dégénère en guerre ciivle, ces mêmes “insurgés” pourraient demander une action de l’ONU, de l’OTAN pour éliminer un pouvoir qui fait tirer sur une partie de son peuple. CA NE VOUS RAPELLE RIEN ?

    • 5 Juin 2011 à 18h16

      Marie dit

      La première fois que j’ai entendu parler , sans le comprendre j’étais trop jeune de pédophilie ce fut à l’occassion de cette affaire
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_ballets_roses_(1959)
      Je vous conseille de bien lire afin d’y trouver l’origine du Tous Pourri actuel.et l’affaire des ballets bleus avec Charles Trenet…

    • 5 Juin 2011 à 18h04

      Marie dit

      J’arrive un peu après la bataille mais je suis d’accord avec Saul.
      @l’Ours
      Vos enigmatiques réponses , je me suis tapée de lire tous les commentaires m^me ceux qui donnent des boutons “réponse”, ont enfin du sens merci!

    • 5 Juin 2011 à 15h29

      didier H dit

      @Pirate

      C’est peut-être un effet de la fonte des glaces. L’animal est désorienté par la mutation de son environnement. Et nous devrions plutôt compatir que nous esbaudir.

      • 5 Juin 2011 à 16h57

        pirate dit

        euh c’est la réponse à quoi ? Vous vous êtes gouré de fil, déjà que les boutons…

        • 5 Juin 2011 à 17h17

          didier H dit

          C’est la réponse au “Le plantigrade devient énigmatique”. 15 h 17 sur ce fil, par vos soins.

        • 5 Juin 2011 à 18h51

          pirate dit

          Ah oui mais ce plantigrade là est effectivement désorienté par la mutation de son environnement, c’est pas nouveau, et comme tel il lui arrive de donner une baigne à un lampadaire en le traitant de sale con.

    • 5 Juin 2011 à 11h37

      L'Ours dit

      Oui, 5 commentaires de plus.
      Partez en randonnée pour les trouver puisque vous aimez tant le bouton “réponse”.
      Allez je suis sympa, ne cherchez pas, ils n’ont aucun intérêt.

       

    • 5 Juin 2011 à 11h32

      isa dit

      J’ai beaucoup réfléchi à tous les points de vue que j’ai lu ici.
      Sincèrement, en première lecture on peut à peu près trouver que tout le monde a raison;

      C’est affreux de salir sans rien dire.
      Mais décidémment, c’est pire si ça existe vraiment, donc je pense qu’il faut aller maintenant aller au bout de l’histoire.

      Saul, j’ai été confrontée dans ma famille à des crimes pédophiles en institution, croyez-moi, ils sont bien punis, pas assez à mon goût, mais très très punis.
      En revanche, il faut savoir comment procéder, c’est sûr.
      Il s’agissait d’un instit constamment “muté” mais dans des quartiers “difficiles”, en gros où ce grand gauchiste en se faisant pote avec les parents les plus pauvres les faisait fermer la bouche.
      Le jour où il s’est retrouvé dans une ville du 92 avec des parents “éduqués” à ce genre de problème, il n’a survécu (et c’est beaucoup trop) que deux ans et demi; Là, il y avait des parents gynécos, psys, etc…

      Vous savez qui a débloqué la parole sur la pédophilie en Institution, c’est tout simplement Mireille Dumas, que personnellement je ne moquerai jamais comme le fait le choeur des bien-pensants;

      • 5 Juin 2011 à 19h24

        Saul dit

        Isa,
        juste muté dans des quartiers difficiles ? ça confirme plutôt mon impression…
        franchement, je n’appelle pas ça une sanction très lourde….
        je considère que ces sous merdes sont pires que des nazis, car coupables du plus abominable des crimes.
        à ce titre, même la peine de mort serait une sanction encore trop douce pour ces raclures (mais o combien indispensable)

        • 5 Juin 2011 à 19h26

          pirate dit

          Non, la barbarie n’est pas une réponse à la pathologie, ça c’est justement la réponse du nazisme.

        • 5 Juin 2011 à 21h16

          Saul dit

          Non Pirate, là tu te plantes.
          que tu considères la peine de mort comme une barbarie, à la limite pourquoi pas, il ne s’agit là dessus que de points de vue…subjectifs.
          mais comparer l’exécution d’une raclure pédo au nazisme, c’est mettre le pédo sur le même plan victimaire que les victimes du nazisme.
          or la grande différence est que les nazis assassinaient des innocents au nom d’une idéologie tarée, alors que l’exécution d’un pédophile est avant tout, outre la réponse judiciaire et sociétale à un crime, l’annihilation, radicale certes, d’un danger pour la société, et en l’espèce pour ses membres les plus fragiles. un chatiment et un principe de précaution en somme.
          quant au terme “pathologie”, non désolé, mais ce ne sont pas des “malades”, mais bien des tarés, au sens 1er du terme : ils ont tout à fait conscience de ce qui est bien ou mal…le fait de les considerer malade n’amène qu’à les déresponsabiliser et in fine à relativiser ce crime.
          perso, j’entends le point de vue abolitionniste, mais ne le comprends pas (limite si je ne le trouve pas hypocrite, car les mêmes ne se seraient pas offusqués si on avait exécutés himmler ou hitler), car partant du principe “qu’une société qui refuse de sanctionner est une société qui s’écroule” (si quelqu’un peut me retrouver de qui c’est ça…).
          or pour le plus abominable des crimes, seul peut répondre un chatiment le plus radical possible. ce qui du coup montre aussi la valeur de l’enfant aux yeux d’une civilisation.
          bref pour tomber dans des parallèles à la con, quand un chien a la rage, on le pique…si on ne le fait pas on prend un risque.

          de toute façon on ne se convaincra pas ;-)

    • 4 Juin 2011 à 19h49

      Saul dit

      Tout comme Guenièvre qui a parfaitement résumé :
      L’attitude de Ferry n’est pas au top (soit trop ou pas assez) mais les réactions suscitées franchement…”Ainsi , la dénonciation d’actes de pédophilie serait un retour à l’ordre moral ?”

      on croit rêver !!!
      c’est plutôt ça qui va donner le vent en poupe à Marine et ses bras cassés, Pirate, car accréditant justement ses théories de l’Elite comportant des pédos…

      ça + une chose qui m’a toujours surpris et qui me rend soupçonneux : en France, la pédophilie est très peu, pour ne pas dire pas du tout, combattue. Y’a qu’à voir l’émission “les infiltrés” consacrée à ce sujet sur le net, où l’on voit bien qu’il n’y a aucun controle, même de la part des services policiers concernés (grand moment de rigolade, quand le grand chef flic explique par “le manque de moyen”, alors que le journaleux en découvre juste en se conectant avec son portable !!!), et les réactions suscitées !!!
      exactement comme pour Ferry…ainsi les journaleux auraient trahis leur code déontologique, leur interdisant de donner leurs sources (ce qui est faux, ils doivent porter à connaissance de la justice, tout ce dont ils ont connaissance et qui porte atteinte à l’ordre public et/ou menace des tieces personnes…).

      bref perso, ça me donne l’impression que dans notre pays, ces raclures sont plutot protégées que combattues….

      • 4 Juin 2011 à 21h21

        eclair dit

        @saul
        même pas j’aurais tendance à dre qu’on est au même niveau que le viol il y a 20 ans-30 ans ou les victimes on ne les croyaient pas et cela n’interessait personne.
        En plus cela demande des enquetes longue qui ne sont pas sure d’aboutir.
        Il faut pas oubliez une chose c’est que la police doit faire du chiffre.

        Or qu’est ce qu’on constate actuellement combien de réseaux de prostitution tombé depuis quelques années. Combienn de réseaux de drogue tombé?
        C’est la même chose pour les pédophiles.

        Pour faire du chiffre dsur la prositution plus facile d’arretez une prostituée pour racolage.
        Pour la drogue quoi de mieux d’arretez des consomateurs.
        Et les pédophiles et ben on s’occupe des faits divers quand ils sont signalés.

        On est dans une politique du chiffre. Et dans ce genre de politique les réseaux sont plus difficlement combattu.

        Pour les bras cassés vous êtes severe mais sur certain point je ne peux qu’être d’accord avec vous.

      • 4 Juin 2011 à 21h40

        didier H dit

        En Belgique, l’Eglise a fait un vrai mea culpa. Trop tard, pas assez, hypocrite, c’est sans doute en partie vrai. Mais il a eu lieu et les évêques vont devoir indemniser. A juste titre. Par contre, silence radio du côté de l’enseignement, du scoutisme, des assoc officielles actives dans le milieu de l’enfance où les pédophiles seraient légions. Sans parler de l’autre monothéisme où le viol de gamines est une vertu théologique. Je suis en train d’achever le livre d’Ayaan Hirsi Ali qui aborde notamment ce thème (“Nomade” chez Robert Laffont). Elle sait de quoi elle parle. 

    • 4 Juin 2011 à 19h37

      L'Ours dit

      eclair,

      une dénonciation calomnieuse, c’est quand on accuse faussement quelqu’un  en tant que prétendu témoin ou victime. Rien à voir avec ce qui nous occupe ici.

      Brindamour,

      je ne sais pas où vous avez lu qu’on prétendait que Ferry aurait mieux fait de se taire? Relisez-nous, vous verrez que mes reproches sont très précis. 

      Guenièvre,
      tout à fait d’accord avec cette confusion des concepts que vous relevez chez certains commentateurs. 

    • 4 Juin 2011 à 19h16

      Guenièvre dit

      @ L’ours, pirate,

      Je ne dis pas du tout que L.Ferry dans cette histoire a raison d’avoir fait ce qu’il fait. J’ai même pour tout dire été surprise et pensé qu’il en avait soit trop dit, soit pas assez. Mais ce qui m’a sidérée davantage ce sont les réactions qu’il a déchaînées contre lui. Je les trouve parfaitement exagérées et révélatrices d’un état d’esprit parfois inquiétant. Quand on voit dans le Nouvel Obs par exemple ce titre :” Luc Ferry, la délation et les remugles d’ordre moral” on se pince vraiment. Ainsi , la dénonciation d’actes de pédophilie serait un retour à l’ordre moral ?

      • 4 Juin 2011 à 19h45

        pirate dit

        Le nouvel obs il ferait mieux de pas la ramener ces crevards, les mêmes qui titraient sur ces nantis qui se permettent tout. Enculons un enfant, luttons contre l’ordre moral…. ici en effet le bal des faux culs, ce qui va faire un sérieux troupeau avec le philosophe en BMW

    • 4 Juin 2011 à 19h01

      brindamour dit

      Bravo Ferry. Grâce à vous l’enquête est réouverte. Ils ont retrouvé les policiers en charge de ce dossier à l’époque. Des associations marocaines portent plaintes.
       Si des pédophiles qui se promènent dans la nature sont envoyés au gnouf et si des enfants sont mieux  protégés ce ne sera pas à cause de tous ceux qui pensent que vous auriez mieux fait de vous taire.
      Bien sûr il eut été plus confortable pour vous d’adopter l’attitude de toutes les personnes qui ont entendu des horreurs mais qui se sont tu  par lâcheté.
      C’est dommage, on a l’impression que cela n’intéresse pas Miclo de savoir si tout cela est vrai. Moi si.

    • 4 Juin 2011 à 18h34

      eclair dit

      @l’ours pirate,
      dénoncer quelqu’un sans apporter la preuve. cela s’appelle une dénonciation calomnieuse.

      Imaginons qu’il ait donné un nom lors de son interrogatoire.
      SI les enquetreurs ne ramenait pas de preuve. la personne diont le nom a été cité aurait put faire une plainte pour dénonciation calomnieuse.

      Suffit de voir l’affaire baudis. contrairement à ce que vous affirmiez c’était dex prostitués qui avait fait les déclarations en tout premier sur baudis. Résultat baudis a beneficié d’un non lieu mais les deux prostituées ont été condamnéess pour dénonciation calomnieuse.

      ou l’affaire du scooter de jeansarkozy. une personne affirmait que le scooter de jean sarkozy lui étit rentré dedans résultat plainte enterré et le plaignant condamné pour dénonciation calomnieuse.

      • 4 Juin 2011 à 18h43

        pirate dit

        vous n’entravez décidément rien à rien, on ne lui demandait pas de dénoncer qui que ce soit, juste de citer le 1er ministre et les plus hautes instances qui lui auraient causé de ça. Voyez c’est pas une calomnie, puisque lui-même dit “ils m’en ont parlé”… et quoi, bin il s’est déballonné votre héros.

      • 4 Juin 2011 à 20h09

        Saul dit

        pour Baudis, c’est même carrément plus tendancieux.

        je crois que c’est Birenbaum qui expliquait comment discréditer des témoins qui peuvent être dangereux : on en sort un nouveau qui raconte n’importe quoi, les enqueteurs vérifient et découvrent que tout son témoignage est faux, ce qui du coup jettent la suspicion sur les premiers témoignages.

        ainsi les prostitués qui avaient témoignés sur Baudis, et ce des mois avant que n’éclate l’affaire, et dont les témoignages comportaient des éléments sérieux….mais voici que soudainement débarque Djamel le travlo, un nouveau témoin qui se révèle être un affabulateur…mais surtout qui aura la décence et le bon gout de se suicider une fois son témoignage discrédité….

        concernant le prince héritier, c’est vrai que la justice chez nos uissants prête à rever…ainsi vous avez le fils d’un 1er ministre qui a envoyé dans le fossé, une mère de famille en deux roues, volontairement, juste pour s”amuser…
        rassurez vous, la justice a été très compréhensive avec le pov’chéri

        http://www.newsnours.com/2009/09/le-fils-fillon-comme-le-fils-sarkozy-%C3%A9gaux-devant-la-justice.html

        chiche un petit billet là dessus Causeur ?
        (Skarda, quand je vous disais qu’on est en république bananière…)

        • 5 Juin 2011 à 18h41

          isa dit

          Saul, je ne sais pas d’où proviennent vos sources, mais elles sont nettement niveau raclures de bidet.
          Le national-sarkozysme? Ca, c’est vraiment dégueu et du type d’amalgame qui fait que plus jamais les mots n’ont un sens!

    • 4 Juin 2011 à 17h14

      L'Ours dit

      Guenièvre, 

      nous sommes rarement en désaccord, il fallait bien que cela arrive. 

      Si je suis votre position, Ferry aurait bien mieux fait de dénoncer la complicité silencieuse des médias dans des affaires de moeurs aussi graves que la pédophilie, en donnant des faits et des noms de journaux et de journalistes.
      Rien de tout cela à l’horizon! 
      Je continue à trouver que cette façon de faire est la pire de toutes. Quand on “envoie le bois”, on l’envoie jusqu’au bout! 

    • 4 Juin 2011 à 16h38

      Guenièvre dit

      @ Skardanelli,
      Intéressant et bien vu !

      @ L’ours,
      Je comprends votre point de vue mais comme très souvent on est obligé de choisir entre deux positions qui ont toutes les deux des inconvénients majeurs . Il y a d’une part une possible dérive que je ne nie pas et que je crains autant que vous : le risque de chasse aux sorcières, de propagation de rumeurs désastreuses et infondées pour la joie mauvaise de voir tomber un puissant, de règlements de compte à coups de délation tous azimuts. Bref , comme vous le dites, l’établissement d’ un climat délétère.
      De l’autre, la situation actuelle qui, je le trouve, est elle aussi très malsaine, avec un fossé qui se creuse chaque jour davantage entre les élites – en particulier les politiques – et la population ; avec l’impression de « deux poids, deux mesures », le sentiment accru d’injustice et la certitude que dans le monde parallèle des riches les lois ne s’appliquent plus . Luc Ferry n’a pas « lancé une rumeur », il en a repris une qui traîne depuis des années et qui a même fait l’objet d’un article, rumeur qui conforte le citoyen lambda dans l’opinion qu’il a que les gens de pouvoir se permettent impunément des choses qui sont sévèrement réprimées quand elles sont commises par le bon peuple. Et quand on entend G.Halimi dire qu’une affaire comme celle de DSK ne serait sans doute pas sortie en France on se dit que cette opinion n’est pas complètement dépourvue de fondements. Alors il faut peut-être que ça éclate véritablement et que la lumière soit faite : c’est la seule manière pour que la rumeur s’arrête enfin.
      Luc Ferry n’est pas un politique et il a été très impressionné par la violence inouïe qui régnait dans ce milieu. Peut être a-t-il été imprudent, maladroit, peut être a-t-il fait une erreur et parlé trop vite mais peut- être aussi a-t-il ses raisons pour se comporter ainsi. Je ne le sais pas. Je sais par contre que lorsque l’on veut agir discrètement et selon les voies légales dans ce genre de situation les pressions sont parfois terribles. J’ai un ami qui a payé très cher le fait de ne pas vouloir fermer les yeux sur une histoire de mœurs locale, seulement locale, alors j’imagine au niveau du gouvernement ! Ce qui est stupéfiant c’est que L.Ferry fait unanimement et sans nuance les frais de la colère de la presse ce qui fortifie les gens dans l’idée que journalistes et politiques c’est décidément la même caste. Pas très bon tout cela !

      • 4 Juin 2011 à 17h27

        pirate dit

        Non en effet pas bon du tout et le fossé dont vous parlez, il a pas attendu St Ferry priez pour nous, le justicier carambar, pour se creuser. Et ce vieux beau ne va rien arranger du tout parce que finalement il joue le jeu comme les autres.Il la ramène sur un plateau, provoque un raz de marée de rumeur, et se déballonne devant les flics.
        Maintenant pour le haro des médias, je vous rejoint quand même. Parce que depuis DSK c’est la course au titre le plus craspec avec Rolls, cochon et Marianne porno à la clef. La course à qui va en sortir une bien énorme, et Ferry les a tous battu d’un coup. Sans doute pourquoi ils l’ont mauvaise. Et comme nous on est des couillons, on ne voit pas du tout que les mêmes qui dénoncent aujourd’hui l’irresponsabilité du philosophe en BMW ne sont même pas contredit par leur confrère, et même benoitement approuvé par les politiques, trop contant de voir leur laquet les précéder dans le lynchage. Vous savez quoi, si Ferry avait vraiment voulu mettre un pavé dans la marre, il aurait reprit les déclarations sous serment de Barril à propos du réseau Coral et aurait posé des questions. Mais non, il a préféré faire celui qui sait tout mais qui ne dira rien pour “pas embarrasser des gens”… bah au moins on a parlé de lui, les plateaux devaient lui manquer… et maintenant ils vont vraiment lui manquer…

    • 4 Juin 2011 à 16h37

      pirate dit

      Tiens, pour les défenseurs de la bonne vertu et de Luc Ferry le justicier en carton. D’une part le philosophe indigné a été entendu par les flics, comme chacun sait, et n’a rien lâché aux poulets… quel surprise. Par contre très curieusement hein, la présidente de l’association Touche pas à mon enfant, association marocaine de lutte contre la pédérastie, a été très choquée par la désinvolture avec laquelle le justicier des plateaux télé a balancé son scoop. Apparement il y a des gens qui prennentça un peu plus au sérieux que monsieur Kant en Rolex.

    • 4 Juin 2011 à 15h22

      L'Ours dit

      Sakardanelli,

      Je me demande si on se comprend bien?
      Je ne défends pas la pédophilie, je l’abhorre, la dénonce et j’espère bien qu’on enfermera ceux qui commettent de tels actes et qu’on fait tout pour protéger les enfants.
      Mais entre ça et la rumeur, il y a la dignité des hommes.
      Prenons les choses autrement.
      Si Ferry était allé voir la Justice en disant “j’ai entendu ceci, il paraît que cela…” et que quelques temps après il se retrouve sur le plateau de canal + en s’indignant ” voilà ce que j’ai dit à la Justice et ils n’ont même pas diligenté une enquête”, là je dirais bravo!
      Mais ce n’est pas le cas.
      L’ordre des choses a de l’importance. Il fait même la différence entre la honte et l’honneur! 

      • 4 Juin 2011 à 15h24

        L'Ours dit

        “là j’aurais ditbravo!
        Avant je ne me relisais pas plus que mainteant, donc je n’ai pas d’excuses, mais là, même quand j’essaie, c’est encore moins confortable que dans l’ancienne version. 

      • 4 Juin 2011 à 23h05

        skardanelli dit

        L’Ours s’il y a bien une chose qui ne me viendrait pas à l’esprit, ce serait que vous souteniez la pédophilie !  

    • 4 Juin 2011 à 13h37

      eclair dit

      @pirate
      vous êtes à la jonction de deux génerations en fait je vous pensais un peu plus jeune et donc vous êtes plus impregné par la permissivité.

      Il ne s’agit pas de peur mais de rejet d’une societé qui n’a plus les bons codes moraux par rapport à une génération qui monte en puissance. Et vous l’avez bien expliqué l’impact qu’a eut le sida.
      Et il y a eut aussi l’influence de la téévision

      LA génération fin années 90 des années 2000 aura sans aucun doute une autre approche sans doute moins morale et plus individualiste..

      mais la géneration des années 70-80 elle a une attitude beaucoup plus morale que la géneration précedente

      • 4 Juin 2011 à 13h51

        pirate dit

        “plus imprégné de permissivité”… non mais vous êtes allé cherchez où vos théories à deux balles ? Je ne suis pas né dans un milieu permissif mon bonhomme, le bourge du XVIème c’est pas son truc la permissivité. Et ceux que je fréquentais dans les années 80, ceux de ma génération, ils étaient pas des masses portés sur la permissivité non plus, plutôt sur la conformité. Une lesbienne ? Oh la la quel affaire ! Un pédé ! Oh la la vous avez vu ! Par contre ça se défonçait sérieux, c’est comme ça le fils de riche, ça s’emmerde, ça se défonce, ça peut, ça a les moyens. Et comme tous les camés ça se la jouait je suis vachement cool. Mais la réalité c’est vivement le mariage et les mômes. Et aujourd’hui, ceux que j’ai revu : des pères la morale casse couilles qui font des leçons aux petites parce que la gamine se sape Barbi porno mais avec un cathéchèse binaire dans le crâne à base de bien /mal. Plus imprégné de permissivité… et tout ça parce que je suis né dans les années 60… quelle marade.