Morandini et les onze mille vierges outragées | Causeur

Morandini et les onze mille vierges outragées

L’édito d’Elisabeth Lévy

Auteur

Elisabeth Lévy

Elisabeth Lévy
est fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur.

Publié le 02 novembre 2016 / Médias Société

Mots-clés : , ,

morandini itele bollore

Jean-Marc Morandini. Sipa. Feature Reference: 00764977_000005 .

Je n’ai pas de sympathie particulière pour Jean-Marc Morandini. Pas d’antipathie non plus. Le fait que la profession semble assez largement le tenir pour un gros beauf joue plutôt en sa faveur. Il m’est arrivé de participer à son émission à Europe 1, comme animateur, je l’ai toujours trouvé très pro, et il ne m’a jamais demandé de me dénuder. Si ça se trouve, je ne suis pas son genre. Pour le reste, le journalisme qu’il pratique ne m’intéresse guère : les potins de la télé, les audiences, les supposés dessous des cartes médiatiques, tout cela manque un peu trop de consistance idéologique. Quant à sa web série Les Faucons, je n’ai pas l’impression d’être le cœur de cible.

Lorsque l’affaire a commencé, avec la parution d’une enquête à charge dans Les Inrocks sur les castings présumés torrides organisés par sa boîte de production pour une web série, j’ai prudemment décidé de ne pas avoir d’opinion. D’abord, je l’avoue, pour avoir la paix, parce que je travaille fort agréablement avec Marc-Olivier Fogiel, ennemi notoire de Morandini, et que j’ai envie que ça continue. Ensuite parce que ces histoires crapoteuses de vidéos cochonnes de garçons me mettent plutôt mal à l’aise. D’un côté, je n’éprouve aucun plaisir à voir chuter un « puissant » – en tout cas un homme d’influence –, fût-il coupable, et encore moins à regarder la meute de ceux qui le courtisaient hier se pourlécher à l’odeur du sang. De l’autre, les témoignages sont accablants, comme on l’a répété de toutes parts avec gourmandise. Alors je me suis dit qu’il n’y avait pas de fumée sans feu et que tout ça n’avait pas pu être complètement inventé. Après tout, si Morandini n’est pas un délinquant, il n’est pas non plus un premier prix de délicatesse. Et puis, il paie aussi le fait d’avoir fait de son seul nom une marque fort rentable. Un scandale, et son capital s’évanouit. C’est ce qui vient de lui arriver.

[...]

  • causeur.#40.bd.couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 40 - Novembre 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#40.bd.couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 5 Novembre 2016 à 14h38

      AGF dit

      Le coup de pied de l’âne:
      Imaginez vous que le CSA a mis son grain de sel pour morigéner “la chaîne”. Ces sages au dessus de tout soupçon n’ont jamais rien trouvé à redire aux insultes ad nominem proférées par la famille Bedos ,encore très confortablement installée dans son gourbis de Neuilly-sur-Seine (et non sous une tente au Quai de Jemappes comme on pourrait le croire) ou aux appels au meurtre des rappeurs analphabètes reçus avec les honneurs que Ruquier croit leur devoir, ou à l’antisémitisme assumé sur les plateaux de France 3. C’est qu’au Pays-des-Droits- de-l’Homme on a confondu avec les droits de certains hommes.

    • 5 Novembre 2016 à 13h44

      lbm75 dit

      Je suis bien content de voir exprimé cet appel à ne pas se complaire dans les satisfactions malsaines..

    • 5 Novembre 2016 à 11h56

      Pol&Mic dit

      je suis passé par là…… alors j’en sais quelque chose!…. (quoi qu’on puisse en penser )!!!!! ah les “bien-pensants” (es)!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      et leurs fausses accusations! (mais le mal est fait , et “fait son chemin”)…..

    • 5 Novembre 2016 à 11h53

      Pol&Mic dit

      cqfd…… pour presque tous les articles !…….
      ET POUR CERTAINS, C’EST PAS PEU DIRE !

    • 5 Novembre 2016 à 11h50

      Pyrrhon dit

      Ce point de vue me parait sain, honnête, confraternel. Ce qui est reproché à Mr Morandini, me gêne, mais je pense que l’envie de noyer le chat est devenue un pari.
      L’acheteur de la chaine ne me semble pas un habile manager, avec cette profession, en tout cas. Mais le management de journalistes est-il encore possible?
      Là est la question. Le prix de cession d’un média va baisser.  

    • 4 Novembre 2016 à 19h58

      Orwell dit

      Je ne prendrais ni la défense de Morandini, ni le parti de Fogiel. J’avoue ne pas connaitre ces stars car j’évite la tv comme la peste
      « il paie aussi le fait d’avoir fait de son seul nom une marque fort rentable » (c’est le lot de toutes les personnes populaires et puissantes : elles suscitent toujours l’envie et la jalousie)
      « Or le voilà condamné à la mort sociale par un tribunal médiatique sans avoir été jugé. » Le lynchage moral est devenu une coutume en France. Et les « Guignols de l’Info » n’ont pas été les derniers à le mettre en place.
      « les amuseurs sont entrés dans la danse et ils tirent avec allégresse sur l’ambulance Morandini. » (les soit disant amuseurs se jettent sur tout cadavre pour alimenter leur faible potentiel humoristique ; de plus, il est moins courageux de s’en prendre à un puissant qu’à donner des coups de pied à quelqu’un déjà à terre. Mais cela fait longtemps que j’ai compris que dans la nature humaine, la lâcheté est l’une des principales caractéristiques)
      « Décidément, il n’y a pas de spectacle plus déprimant que celui d’un groupe humain refaisant son unité contre l’un des siens, victime expiatoire, » (Non, je trouve naturel que des individus pas propres sur eux choisisse le Bouc d’Israël pour se donner une bonne conscience à peu de frais)
      « J’ajoute que ce spectacle est encore plus insupportable quand ce groupe humain est une rédaction, collectivité au sein de laquelle on imagine que la défense des libertés, prime sur toute autre considération. » -avez-vous déjà oublié la manière dont Zemmour a été vire d’I-Télé sous la pression de ses « collègues » ? Haro sur le baudet !
      « On apprend, en tout cas, que ces journalistes ont atteint un si haut degré de conscience morale qu’ils ne peuvent côtoyer un pécheur présumé sans risquer d’être souillés par lui. » Le prétendu vertueux se doit se prouver son intégrité en s’acharnant sur le déclaré salaud afin de détourner les soupçons qui pourraient poser sur eux.

      • 5 Novembre 2016 à 14h44

        AGF dit

        Ce sont les mêmes journaleux qui ont soutenu le Syndicat de la Magistrature contre leur collègue qui avait ,lui, fait son travail.
        Les journalistes en uniforme sous Jarouzelski en Pologne au moins étaient visibles. Ici il portent leur uniforme dans la tête. Il est vrai que si le régime change eux mêmes se dresseront en procureurs contre leurs collègues, un peu moins souples de l’échine, qui n’auront pas assez vite senti le vent tourner.

        • 5 Novembre 2016 à 14h48

          AGF dit

          PS.référence au “Mur des Cons”.
          Au fait sur quel type de papier hygiénique doit on imprimer la photo d’un(e) Garde des Sceaux qui défendait si bien “l’indépendance de la magistrature”?

    • 3 Novembre 2016 à 19h15

      Albayrak dit

      Mme Lévy, vous avez le courage de ne pas vous joindre à la curée médiatique. Le type de journalisme de M. Morandini ne m’intéresse pas le moins du monde, mais enfin, me disais-je depuis le début de la grève des journalistes, la présomption d’innocence n’existe-t-il plus dans les principes fondamentaux de notre belle justice française?

      • 3 Novembre 2016 à 19h58

        Sancho Pensum dit

        Ce n’est pas du courage. C’est un réflexe de Pavlov. Conditionné par deux items :
        - le fait que l’enquête à charge vienne des Inrocks (mais ç’aurait été pareil avec Mediapart, Libé, le Monde ou France Inter)
        - le fait que depuis quelques temps, Lévy s’est fait une spécialité de défendre l’indéfendable : les Cahuzac, les Thevenoud, les Baupin…

    • 3 Novembre 2016 à 18h02

      flophi dit

      Ce que j’écrivais ici-même hier se précise : le cas de ce bouffi (dans tous les sens du terme) de Morandini n’est qu’une excuse. En ce qui concerne la grève de la chaîne qui a eu la “riche” idée de l’embaucher surtout !
      Le CSA menace à l’instant la chaîne de fortes sanctions si elle ne plie pas aux injonctions de ses journaleux. Les raisons invoquées sont assez cocasses, voire fumeuses. En gros en diffusant et en voulant maintenir à l’antenne l’émission dudit Morandini, l’éthique (arf arf arf) n’est pas respectée !!
      En réalité, tout cela n’est qu’écran de fumée. Le Château ou Matignon, ou la rue de Valois ou même les trois réunis, n’acceptent pas que Bolloré ait mis la main sur le groupe Canal, et donc sur iTélé, hyper pro pouvoir jusqu’à maintenant. Avec des élections approchant, et même si, en raison justement de son évidente partialité, la chaîne pourtant sur la TNT gratuite, fait des scores lamentables, cela dérange le pouvoir. Un pouvoir habitué à posséder la quasi totalité des médias de masse.
      Le fait que Bolloré ait voulu avec la Rentrée débroussailler l’antenne de plusieurs affidés PS & Co, ne plaît évidemment pas du tout !
      Remarquez, quand on pense que Libé en mai dernier s’est fendu de diffuser (et d’initier??) une énième pétition contre l’Obs (re arf arf arf) qui s’était permis de virer une de ses journalistes qui faisait quasi le procès des personnes en charge de l’Etat (oui les mêmes qui sont les plus grands incapables des ces 40 dernières années) suite aux attentats du Bataclan, les accusant de ne pas être assez à l’écoute de la population immigrée (pour mémoire, il s’agit d’une certaine M. Ancelin, compagne du meneur des sit-in de la République), plus rien ne devrait nous surprendre…..

    • 3 Novembre 2016 à 10h25

      Hannibal-lecteur dit

      L’apanage du vieux con, c’est justement …d’être vieux, donc d’avoir vu pas mal de choses et, ici, particulièrement, d’avoir vu voici, quoi, il y a un demi-siècle à peine, des tas de petits culs, c’est vrai plutôt féminins que masculins, des petits culs très jeunes, diffusés à pleines revues photographiques par un “artiste” spécialiste du floutage des bords des photos pour rendre l’ambiance plus éthérée. À l’époque c’ėtait considéré comme une libéralisation des mœurs bienvenue et personne ne criait à la pédophilie.
      Étant particulièrement soucieux de préserver la liberté individuelle surtout dans la période critique de la formation de l’individu, cette invasion du soupçon de pédophilie partout et toujours me paraît excessive, mais supportable.
      Mais je m’étonne de cette modification des mœurs, sans autre jugement sur son contenu, dont la variation me paraît trop grande et trop rapide .

      • 3 Novembre 2016 à 11h01

        François dit

        Je dois aussi être un vieux con, mais je me dis que l’époque de mon enfance et adolescence ne fus pas perturbée par un puritanisme nauséabond dont le fondement est la captation de la sexualité de l’enfant par des parents intrusifs, donc violeurs.
        Notre père avait fait construire une petite maison attenante à la familiale où les garçons habitaient dès leurs 13 ans hors contrôle parental.
        Et on ne s’en est pas porté plus mal, recevant nos ami(es) des deux sexes sans être soumis à Big Mother.
        C’est de l’histoire ancienne…

        • 4 Novembre 2016 à 17h24

          Hannibal-lecteur dit

          Pas si ancienne que ça, François, il est possible que votre toc, le femelisme et la terreur des femmes qu’il sous-entend vienne d’une malfaçon à ce niveau?

    • 3 Novembre 2016 à 9h48

      Flo dit

      Entre celui qui achète des enfants et celui qui profite de son pouvoir pour foutre à poil les jeunes éphèbes, on se dit que notre PAF est bien mal fréquenté. M’en fous, je ne regarde pas ni n’écoute cette pourriture.

    • 3 Novembre 2016 à 0h50

      ann_transib dit

      On dirait bien qu’en ce moment la même scène est jouée par le gouvernement, le rôle du “gros bof” sur lequel tirent les collègues, étant tenu par le préside de la république lui même 

      • 3 Novembre 2016 à 9h27

        Chriff dit

        Oui! le pire président de toute la Vème Republique…

        • 3 Novembre 2016 à 12h41

          Eric Dufour dit

          Je connais un execo… son prédécesseur. Et un futur execo : le vainqueur de la primaire de la droite ou  de la gauche ou des verts qui serait, éventuellement, élu président — je n’écris pas “président(e)” car, “la présidente” est l’épouse du président — de la République. Quant aux extrêmes ou au centre — du côté de Pau — que Dieu nous en préserve.

        • 3 Novembre 2016 à 16h58

          kelenborn dit

          Eric Dufour

          Oh oui, plein d’ex eco!! au moins ils sont tous égaux c’est Belcassine qui devrait être contente

    • 2 Novembre 2016 à 21h17

      gege26 dit

      I télé, m’en fout,je regarde occasionnellement LCI si je veux faire un tour rapide des ” infos”

    • 2 Novembre 2016 à 21h14

      Chriff dit

      “il ne m’a jamais demandé de me dénuder.”
      Mon voisin m’a dit “heureusement”… 

      • 3 Novembre 2016 à 9h27

        Hannibal-lecteur dit

        Voici une remarque gratuitement méchante, mais est-elle plausible?On sait, Chriff votre passion incoercible pour NVB, voyons une comparaison : NVB est lisse de visage, sans expression, et présente en permanence une attitude de parfaite neutralité identique à elle-même, une gravure de mode, une image . EL est beaucoup moins sophistiquée, se moque de son apparence, et son expression vit son discours. Le naturel de bon aloi d’EL face à l’apprêté de circonstance de NVB.
        Si votre remarque porte sur la nudité du corps, elle est parfaitement calomnieuse puisqu’aucune de ces deux jeunes femmes ne vous a permis de voir le sien. Si alors c’est une allusion à la plus grande jeunesse de l’un par rapport à l’autre, c’est franchement dégueulasse de votre part.
        Et malgré ça, entre sauter un mannequin inerte comme NVB ou une poupée agitée comme EL, mon choix va à EL, avec en plus l’idée qu’après l’amour, on cause, et que le discours de NVB n’a rien pour me séduire, au contraire de celui d’EL. 

        • 3 Novembre 2016 à 17h04

          kelenborn dit

          Ben dis donc Hannibal!! ça ne te vaut rien de sortir avec Eugene!!Que tu fantasmes sur Trump on ne le savait pas! Que les dames fantasmes sur ta trompe on demande à voir!!

    • 2 Novembre 2016 à 20h29

      gerard jourdain dit

      comme vous avez raison chère Madame
      et que pensez-vous de la démocratie à la Française?

    • 2 Novembre 2016 à 20h17

      Wil dit

      “D’abord, je l’avoue, pour avoir la paix, parce que je travaille fort agréablement avec Marc-Olivier Fogiel, ennemi notoire de Morandini, et que j’ai envie que ça continue.”
      Fort agréablement,ça se chiffre à combien de nos jours?hahaha!