Molenbeek: la gauche fracturée par l’islam | Causeur

Molenbeek: la gauche fracturée par l’islam

Scandale, une élue a dit la vérité!

Auteur

Daoud Boughezala

Daoud Boughezala
est rédacteur en chef de Causeur.

Publié le 07 février 2017 / Monde

Mots-clés : , , ,

molenbeek belgique islam gadaleta

Molenbeek, 2015. Sipa. Numéro de reportage : SIPAUSA30138087_000003.

Molenbeek, cela vous dit quelque chose ? Son ancien maire relativiste, son église désertée, sa mosquée pleine à ras bord… Tous les djihadistes européens des quinze dernières années ont transité dans cette commune de Bruxelles aux allures d’émirat. Mais motus, il paraît que le simple énoncé de ces faits « stigmatise » une communauté entière du royaume de Belgique, ce paradis du vivre-ensemble où les accommodements déraisonnables font loi.

Reductio ad zemmourum

Il ne fait donc pas bon dire certaines vérités. Fût-on écolo, de gauche et élu du camp du Bien, comme vient de l’expérimenter Annalisa Gadaleta,  échevine – l’équivalent d’adjointe au maire – de Molenbeek. Auteur du fracassant Entretien à Molenbeek coécrit avec un sociologue italien soucieux de comprendre le bouillon de culture bruxellois, l’élue du parti vert flamand (Groen !) a choqué une bonne partie de ses alliés de gauche qui la comparent déjà à Eric Zemmour et Alain Destexhe. Que sa prose défrise les amoureux transis du multicu à peine refroidis par les attentats islamistes, on le comprend aisément à la lecture de ces extraits : « Il y a un patriarcat typique  des sociétés rurales, mais transposé dans une métropole ! On peut remarquer que ceux qui viennent ici, provenant d’un endroit rural, sont de nature à reproduire certains modes de vie : des petits groupes, des clans… Par exemple, il nous a été très difficile de faire comprendre que, pendant la fête du sacrifice, on ne pouvait pas égorger de moutons dans les maisons ».

Et ce n’est pas fini, le mouton dans la baignoire n’étant qu’un symbole. Demandez le programme.

L’endogamie entre musulmans ? « Beaucoup d’hommes, et même leurs familles, considèrent les femmes du pays d’origine comme plus attractives: leurs attentes sont plus conformes aux valeurs normatives de la tradition. Elles ne cherchent pas à mener une vie en dehors du cadre familial, et du coup, elles sont plus fiables que d’autres femmes. »

La phallocratie ? « Une amie proche m’a raconté que souvent les familles encouragent les fils à trouver une épouse au Maroc. De cette façon, ils peuvent exercer une forme de contrôle et une forme de pouvoir sur ces femmes; ce qui n’est pas possible avec les filles qui sont nées et qui ont étudié ici. »

Le natalisme immigré ? «L’existence de tant de familles nombreuses peut s’expliquer aussi par notre système d’allocations familiales qui favorise celles-ci. Ce système a eu ses raisons en son temps, mais un débat devrait avoir lieu sur la pertinence de le conserver »

La hallalisation des rues ? « Le repli identitaire ? C’est un phénomène que nous avons remarqué au cours des dix dernières années. Il s’est vraiment renforcé en rue et dans les magasins. On se croirait au Maghreb, mais nous n’y sommes pas ! », est-il écrit dans un français parfois approximatif.

Comble de la provocation, Annalisa Gadaleta réclame l’imposition de cours de langue obligatoires aux immigrés, une mesure en vigueur depuis belle lurette en Flandre, mais qu’une bonne partie de la gauche francophone juge éminemment « stigmatisante ». Dès qu’il est question de réalités qui dérangent, le champ lexical de la stigmate apparaît comme par magie. On se croirait chez Saint François d’Assise. Ainsi, si Sarah Turine, échevine du parti francophone Ecolo (et islamologue patentée à la ville!) concède que son alliée flamande « pointe des défis intéressants (comme la mixité dans les quartiers, l’émancipation des jeunes et des femmes…) », c’est pour ensuite dénoncer un « livre (…) truffé de contre-vérités et d’amalgames. Notamment par rapport à la communauté marocaine ou la question des musulmans. Des questions qui sont sans nuances et qui stigmatisent toute une population. » Autrement dit, Gadaleta pose quelques bonnes questions, selon le fameux mot de Fabius, mais donne de mauvaises réponses. « On attend désormais d’Annalisa qu’elle se rende compte qu’elle a éventuellement fait des erreurs dans son livre et qu’elle s’excuse auprès des populations concernées. » persifle Sarah Turine, dans un réflexe pacifiste qui tient doublement de la stratégie électorale.

La danse du ventre électorale

Inutile de détailler la tactique Terra Nova de la voiture-balai bobo-immigrés : la gauche belge, singulièrement wallone, en est friande, et ce n’est pas le visage bigarré des rues de Molenbeek qui la fera renoncer à cette danse du ventre électorale.

Mais en coulisses, les grandes manœuvres partisanes ont déjà commencé. Tant et si bien que les écolos francophones aimeraient reprendre du service auprès de leur ancien allié socialiste, relégué dans l’opposition depuis quelques années. Montrer du doigt la gestion clientéliste et islamo-friendly de Molenbeek depuis de nombreuses années revient à mettre en cause les héritiers PS de Philippe Moureaux, maire de la commune de 1992 à 2014. Or, jusqu’au début des années 1990, le futur bourgmestre socialiste faisait campagne au nom de  « stop à l’immigration », s’insurgeait contre la reconnaissance dans l’islam et se faisait un farouche défenseur de l’assimilation des immigrés. « Je  le dis clairement et durement : nous sommes totalement incapables d’intégrer une nouvelle vague d’immigration. On va arriver à des situations conflictuelles ». (Vlan, 29 septembre 1993) », assénait-il naguère. Mais voilà, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre. Tournant casaque, Moureaux s’est subitement converti, au propre comme au figuré, à l’islamo-gauchisme, nazifiant ici les critiques de l’islam, convolant là avec une jeune militante d’origine marocaine.

En vue des élections municipales de 2018, Catherine Moureaux a repris le flambeau paternel, proposant entre autres l’adaptation de l’enseignement de l’histoire en fonction des origines des élèves (ce qui laisse augurer de grands moments de solitude aux profs racontant les Croisades, les origines du conflit israélo-arabe ou la conquête islamique…). Dans ce petit Liban gangrené par les comptes d’apothicaire et les stratégies d’appareil, Sarah Turine et ses séides ne comptent pas injurier l’avenir, qui pourrait bien s’écrire avec le PS.

Deux gauches belges irréconciliables ?

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’opposition socialiste molenbeekoise ne suit pas une ligne franchement courageuse. Son chef Jamal Ikazban, émule quadra de Moureaux, tient à la fois de l’entrepreneur communautaire (pour son engagement passé au sein de l’Association des Jeunes Marocains) et du militant « anti-islamophobe ». Dans un jugement que ne renierait pas notre CCIF national, Ikazban balaie d’un trait de plume le livre « poubelle » de Gadaleta  plein de  « clichés islamophobes et racistes ». Il est certainement « islamophobe » et clichetonneux de rappeler l’origine molenbeekoise des assassins du commandant Massoud, des exécutants du 13 novembre ou de rappeler la tentative de prise d’assaut du commissariat qui avait suivi l’arrestation d’une femme en burqa au printemps 2012.

Jamal Ikazban fait pourtant peu de cas de l’incubateur bruxellois. Hier encore défenseur d’un djihadiste maroco-belge criant à la torture, pourfendeur de l’expert sécuritaire Claude Moniquet (« une ordure sioniste », sic), le jeune homme au CV communautaire long comme le bras ne fait pas dans la dentelle lorsque certains intérêts sont en jeu.

L’essai d’Annalisa Gadaleta tombe donc au plus mal. Comme dans la douce France, la panoplie de la gauche multicu (droit de vote des étrangers, campagnes d’Etat contre les discriminations et « l’islamophobie ») sépare « deux gauches irréconciliables », selon la doctrine Valls. À ceci près que Gadaleta, soutenue par le parti vert flamand, fait la course bien seule à Molenbeek.

Investi triomphalement par la Belle alliance populaire, Benoît Hamon pourrait donner des ailes aux terra-novistes belges, qui disposent d’un terrain sociologique encore plus favorable. Sous nos cieux, la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon a néanmoins quelque chance de rivaliser avec la France soumise d’Hamon…

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 12 Février 2017 à 10h54

      Pol&Mic dit

      c’est le sieur Kamel DAOUD ( voir le dernier n° de “le Point”) qui a raison (à mon avis )!

    • 12 Février 2017 à 10h43

      Pol&Mic dit

      les “Islamistes” ont fini par trouver la réponse, quant aux “Autres” : ils se posent encore la question….

    • 12 Février 2017 à 0h39

      AGF dit

      @Pol&Mic
      A propos des bobos béats ; Brighelli a une formule géniale :” Derrière les Communards de luxe se cachent des Versaillais repus”.

      • 12 Février 2017 à 10h40

        Pol&Mic dit

        et c’est sensé dire quoi au final ????? d’après vous….

    • 11 Février 2017 à 20h49

      Bacara dit

      Cela fait longtemps que les “forces de gauche”comme celles de droite ont capitulé devant l’islamisme rampant : déjà, dans les années 1970_1980, elles ont toutes fermé les yeux sur ce mouvement . Sûrement par intérêt ou par aveuglement “idéologique” , en tout cas un signe fort.

      • 12 Février 2017 à 10h52

        Pol&Mic dit

        eh oui!!!!! mais à “Gauche” comme à “Droite” (de cette époque) ils n’ont pensé qu’à leur Carrière politique……
        quoi qu’il en soit : ils sont TOUS pareils ces politiciens ! ( à Gauche comme à Droite ou aux extrêmes et au milieu….)

    • 11 Février 2017 à 18h27

      Bernard Atlan dit

      Ces différents pays d’Europe ont massacrés et continuent de haïr les juifs. Le Premier Ministre Belge a récemment en Israël après avoir parlé avec le Premier Ministre et le Président Israéliens de terrorisme, a été parler avec les associations israéliennes qui soutiennent ce terrorisme. Ils sont malades d’Islam mais près a sacrifier Israël. J’ai pour habitude de dire que celui qui refuse de se soigner meurt. Ou le chameau ne regarde pas sa bosse, il regarde celle des autres.

      • 11 Février 2017 à 18h46

        chlomo dit

        mouais , mouais Bernard !!!

        parlez surtout pour le gratin mais pas pour les provinces qi ont gardé la tête froide .

        moi , à votre différence, je serais malade à cause de ceux et celles qui nous dirigent depuis trop longtemps et dont je souhaite le départ .

        parmi ceux qui ont permis à ces populations (musulmanes ) de s’épanouir , croitre et nous foutrent dehors , il y a un nombre important de gauchistes d’origine Israélite donc traites à leurs coreligionnaires et traitres aux pays dans lesquels ils prospèrent … voulez-vous des noms ?

        c’est gênant Bernard Atlan !

        par ailleurs le massacre des Juifs a été le fait d’une politique allemande élaborée par un homme (et un seul ) aidé par de zélés collaborateurs et non pas du reste de la population européenne .

        interrogez-vous aussi SVP (et surtout)sur la collaboration de la population allemande !

        Cette “histoire” date de 80 ans et plus …c’est du passé ( qui repasse certes dans nos mémoires ) mais l’avenir nous promet pire .

        qu’on se la garde vous et moi cette Histoire comme Simone Weil l’a dit si lucidement est la moindre des choses mais aujourd’hui on ne peut pas faire un arrêt sur image là dessus …

        le massacre des Juifs que vous rappelez est toujours en suspens comme les éruptions volcaniques de l’Etna et leurs auteurs ne sont pas Chrétiens ne s’appellent pas Benoit , Jean-Philippe ou Gérard mais Mohamed ou Hassan …

        pris Bernard ????

        • 12 Février 2017 à 0h19

          AGF dit

          Les idiots utiles juifs des génocideurs musulmans ? mais vous avez raison :il y en a à la pelle . Le dernier avatar s’appelle Jacubowicz.Il “préside la LICRA. Ils croient qu’ils ont pour mission de sauver le monde. Et ça ne fait pas l’affaire de tous ceux qui une croix sur la poitrine ou un croissant dans la tête ont inventé les croisades,l’Inquisition ,le statut de dhimmi ou le djihad pour bien montrer de quels juifs ils se chauffent. Simplement pour passer la pilule ils ont adopté le langage des Juifs. mais le langage seulement.Tiens. Voyez ce Juif illuminé appelé Jésus.

        • 12 Février 2017 à 0h24

          AGF dit

          (suite) En apparence l’Europe antijuive s’est un peu calmée Mais comme elle est débordée par les musulmans qui ont bien annoncé que, par tous les moyens ils l’islamiseraient, ses politiciens (ennes) ,toujours aussi courageux leur lèchent les babouches espérant qu’ils seront considérés comme de bons et gentils dhimmis.

    • 11 Février 2017 à 13h06

      GhislaineD dit

      Je ne sais pas si il y a vraiment un lien mais en comparant les programmes j’observe que les deux candidats qui ont prévu un programme anti musulmans fondamentalistes sont soit éjecté (Manuel Valls) et soit en difficulté (François Fillon) attaqués de toute part par les médias de gauche dont le fameux Mediapart qui ne cache pas ses affinités pour les islamistes de tout bord dont les Frères Musulmans et qui dès lors ne pourrait plus promouvoir les idées du Frère Tarig Ramadan si cher à Edwy !!! Fillon l’homme à abattre car il dérange la stratégie islamiste de certains …

      • 12 Février 2017 à 0h29

        AGF dit

        Hélas Fillon, quand il était 1er ministre aurait dû démissionner pour ne pas faire la politique suicidaire de Sarko. Il a tout largué aux arabes et à leurs complices de gauche espérant se faire bien voir des musulmans qui de toutes façon lui crachaient à la gueule car leur but n’est pas le bien être mais la conquête. C’est Zemmour qui a raison.

    • 11 Février 2017 à 11h55

      Pol&Mic dit

      Les “Gauches” ont autant à reprocher à l’”islam” (aux Islam” !…..)que les “Islams” aux “Gauches…..les deux y ont mis le temps (tant s’en faut !et “ils” n’ont pas fini leurs travaux !) (là aussi ça prendra du temps…. du temps….. du temps…..!)

      • 12 Février 2017 à 15h04

        Pol&Mic dit

        il y a une formule (un peu vulgaire, mais qui dit tout): “cul et chemise”

    • 10 Février 2017 à 14h59

      papazulu dit

      Ayant vécu 5 ans à Bruxelles, il y a longtemps, comme étudiant puis professionnellement, j’y retourne de temps en temps et, avec ma femme, nous faisons le “test de la rue Neuve” qui est (ou était) la principale rue commerçante de la capitale belge, nul besoin d’aller à Molenbeek. Nous ne pouvons que constater, à chaque visite, que le nombre de voiles hermétiques en circulation y a augmenté. C’est assez angoissant, n’en déplaise aux bobos béats.
      Car chez ces gens là (pour reprendre l’expression d’un belge célèbre) les moutons de Panurge finissent souvent très mal, surtout pour l’Aïd…

      • 11 Février 2017 à 11h58

        Pol&Mic dit

        “bobos béats.”…..
        c’est pas un pléonasme???????????????

        • 12 Février 2017 à 11h04

          Pol&Mic dit

          tient! ….. il y en a (au moins) un qui se sent visé!…..MDR !

    • 9 Février 2017 à 17h49

      Ganzo dit

      En France le candidat à la présidentielle socialiste est un élu de Trappes, la gauche y est aussi fracturée mais pas sur ce sujet……

    • 9 Février 2017 à 6h40

      QUIDAM II dit

      Extrait dans lefigaro.fr, envoyé spécial à Bruxelles Stéphane Kovacs, Publié le 21/03/2008 :
      « La capitale européenne sera musulmane dans vingt ans. C’est du moins ce qu’affirme une étude publiée la semaine dernière dans le quotidien La Libre Belgique. Près d’un tiers de la population de Bruxelles étant déjà musulmane, indique Olivier Servais, sociologue à l’Université catholique de Louvain, les pratiquants de l’islam devraient, en raison de leur forte natalité, être majoritaires «dans quinze ou vingt ans ».
      Depuis 2001, Mohamed est, chaque année, et de loin, le premier prénom donné aux garçons nés à Bruxelles. »
      http://www.lefigaro.fr/international/2008/03/21/01003-20080321ARTFIG00068-l-islam-premiere-religiona-bruxelles-dans-vingt-ans.php

    • 8 Février 2017 à 18h53

      Hannibal-lecteur dit

      Donc selon Daoud, il y aurait une gauche belge moins con que l’autre? …s’il suffit d’excuses en cas de vote…

    • 8 Février 2017 à 16h26

      accenteur dit

      Quel est ce prof de science-o qui a été le prof de Macron et est à présent son conseiller politique et prônait ce matin sur Classique un système libéral sans actionnaires. Sans actionnaires, pourquoi pas. A un moment cet âne prétentieux cite cet exemple de bon fonctionnement d’une société dans le vivre ensemble : il s’agit d’une même maison de retraite où l’on pourrait voir des vieux bourgeois qui paieraient plein tarif et des gens sans revenus qui donc ne paieraient rien.
      Connerie de ouin-ouin qui ne sort jamais de son établissement.
      Si vous asseyez une vieille dame bourgeoise et à bonnes manières en face d’une autre qui ne l’est pas, pose son dentier sur la table pour manger car cela est plus pratique, se mouche dans la serviette, crache par terre, mange en faisant du bruit, en rotant et pétant sans s’excuser, vous obtiendrez quoi ? Ne riez pas. Vous obtiendrez la mort prématurée de la première vieille dame qui ne s’en remettra pas. Elle ne voudra plus quitter sa chambre et refusera de s’alimenter.
      Eh oui, nous sommes bien élevés ou mal élevés, et on ne vit pas ensemble sauf pour les utopistes et les cinéastes. Sauf pour ceux qui vomissent sur les bourgeois et rieront de cet exemple. Mais c’est la vie, il y a des gens mal élevés et des gens bien élevés et ils ne se fréquentent pas.
      Alors Macron un ouin ouin de plus à ranger à côté de Hamon super ouin ouin.

      • 9 Février 2017 à 9h33

        Schlemihl dit

        Boukovski notait que sa mère n’ était pas contente de loger très près de gens qui l’ avaient volée . Cela se passait dans les années  50 en URSS . Il a observé plus tard que les gens issus du prolétariat qui avaient réussi à en sortir par l’ étude ou le travail vivaient dans la terreur d’ y retomber .

        Le même Boukovski se méfie beaucoup de l’ UE .

        Des réformes ont heureusement permis aux rejetons des prolétaires d’ éviter les études . Impossible de se sortir de sa condition par l’ école ! restent le vol la prostitution le trafic et le loto .

        Quant au travail , il n’ enrichit pas beaucoup , le fisc prend soin d’ empêcher un scandaleux enrichissement . restent le détournement de l’ argent public , la prévarication , les activités illégales , les emplois fictifs , encore le vol et les trafics . Mais un prolétaire qui a gagné de l’ argent par ces moyens ne devient pas un bourgeois . Ni en France ni aux USA , ça se voit .

        PS : hier soir à Joinville deux jeunes , comme il faut dire , deux jeunes qui n’avaient pas perdu leur temps à l’ école , ont volé un portable à une jeune fille hurlante  et ont détalé . simple incident .

        • 12 Février 2017 à 0h35

          AGF dit

          Que dire des enfants qui étaient obligés de vivre à côté des salauds qui avaient dénoncé leurs parents à la police française ou à la Gestapo et qui reconvertis tardivement dans le gaulisme se pavanaient la tête haute?