Belgique: la ministre qui aimait (un peu trop) la bière | Causeur

Belgique: la ministre qui aimait (un peu trop) la bière

Dérapage contrôlé

Auteur

Jérôme Leroy

Jérôme Leroy
est écrivain.

Publié le 06 mai 2017 / Politique

Mots-clés : , , ,

Si la réalité dépasse parfois la fiction, c'est que la fiction précède souvent la réalité. La littérature prévoit l'avenir. Cette chronique le prouve.

Week-end de la bière à Bruxelles, 2015. SIPA. 00722451_000031

Connaissez-vous Marie-Martine Schyns ? Elle est belge, ministre de l’Éducation de la communauté française. C’est une jolie trentenaire issue de la démocratie chrétienne, et c’est assez logiquement qu’elle marque une prédilection pour la Val-Dieu, une bière d’abbaye qui titre entre 6 et 9 degrés. Le problème est qu’elle vient, pour la seconde fois en dix mois, d’être contrôlée positive au volant, avec un taux trois fois supérieur à celui autorisé.

Elle a fait amende honorable, d’autant plus qu’une de ses missions est la prévention de l’alcoolisme chez les jeunes et que son second contrôle a eu lieu lors d’une opération « Week-end sans alcool », ce qui la fiche mal : « C’est d’autant plus grave si l’on considère les fonctions que j’occupe, et je présente mes excuses les plus sincères. »

Pas d’alcootest pour Alcibiade!

Elle a échappé de justesse à la démission, Marie-Martine, car la Belgique n’est pas

[...]

  • causeur.#45.couv.bd

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 104 - Avril 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    causeur.#45.couv.bd
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 7 Mai 2017 à 12h29

      Warboi dit

      Cher monsieur Leroy, petit mot de la part de ma petite nièce qui ne vous lit pas du haut de son paradis où l’a envoyée un connard qui vous aurait beaucoup plu, un brave et bon vivant qui avait bu un coup de trop et n’a pas vu la petiote qui traversait la rue pour aller acheter une baguette à la boulangerie d’en face, parce que quand on a picolé la vision est réduite.
      Et j’emmerde tous les jouissons sans entrave, les alcoolos, les fumeurs, les drogués qui jouent avec la vie des autres. Qu’ils se flinguent si ça les amuse, mais qu’ils ne touchent pas à ceux qui ne leur ont rien demandé. Nous sommes bons princes, nous ne leur demanderons pas de payer leurs soins eux-mêmes comme on le fait aux USA, mais juste d’épargner ceux que nous aimons.
      Le chauffard bon vivant n’a pas que tué une petite fille, il a détruit une famille qui ne s’en est jamais remise.
      Un peu de décence, si cela vous est possible.

    • 7 Mai 2017 à 8h54

      brindamour dit

      On croit rêver. En Belgique les ministres conduisent eux-mêmes leurs voitures et ils peuvent se faire arrêter et verbaliser comme un vulgaire quidam! C’est pas en France qu’on connaitrait un pareil fait divers.

      • 8 Mai 2017 à 22h33

        Fu Manchu dit

        Ne vous faites pas d’illusion. Les ministres belges ont tous leurs voitures et leurs chauffeurs de fonction. Il m’est cependant arrivé de rencontrer un ministre régional se déplaçant en tramway mais, il s’agit à n’en point douter d’une exception, d’un “accident”…

    • 6 Mai 2017 à 20h01

      C. Canse dit

      En Suède, pour deux verres de vin bus à midi, une femme ministre (dénoncée ?) dut démissionner le soir.
      Vive la transparence !
      Du verre, à eau. 

      • 7 Mai 2017 à 16h28

        Andalou dit

        C’est pouquoi je n’ai jamais voulu être ministre.

    • 6 Mai 2017 à 19h17

      Vive la France libre! dit

      Lire la fable de La Fontaine “l’ivrogne et sa femme”. Le choix des politiques par la morale, on voit où ça nous mène.

    • 6 Mai 2017 à 19h12

      Habemousse dit

      Je ne vois qu’une chrétienne, plus responsable que la moyenne, qui boit en lieu et place de son chauffeur, pour lui éviter des ennuis comme le sien : son sacrifice est exemplaire.

       Le mieux, cependant, pour prendre son pied, c’est d’être à pinces.  

    • 6 Mai 2017 à 18h58

      srul dit

      vive noblens vive schlemiel à bas les pisse vinaigres!

      • 6 Mai 2017 à 20h07

        Schlemihl dit

        Lapons Buvons Pintons Chantons

        A Bacchus , biberon insigne
        Topons Masse ! et buvons en choeur 
        Vive le clair jus de la vigne
        Qui sur le nez nous met des fleurs !

        Nous sommes en France , pays des francs buveurs et des champions du piot , tous descendant du grand Père Noé qui planta la vigne , pays ou coule le Lot , rivière qui porte le nom d’ un grand soiffard biblique  . Les gens méchants sont souvent anti alcooliques . Jamais nous n ‘avons connu Prohibition , providence des mauvais . Et glou et glou et glou , et si vous n’ avez point de vignes , la bière est là !

        • 7 Mai 2017 à 14h35

          FM Arouet dit

          On ne vous demande pas de ne pas boire; On vous demande de ne pas boire quand vous conduisez et que la vie des autres en dépend. trop compliqué pour votre entendement,l’ivrogne ?

        • 8 Mai 2017 à 12h21

          Schlemihl dit

          M Arouet , il se trouve que quand conduis je ne bois pas. Je ne veux pas encourager l’ ivrognerie ni les imprudences criminelles . Je me tais devant la souffrance causée par un chauffard . 

          Je veux seulement protester contre les gens qui veulent faire le bonheur de l’ humanité en embêtant les gens de toutes les manières , qui ont la manie d’ interdire punir faire souffrir , et pour le bien des gens évidemment .

          Il y a beaucoup de gens qui ont eu une révélation et qui connaissent la chose la plus importante du monde , et qui veulent imposer leurs lubies aux autres  . Toujours ils sont cruels , toujours ils traitent les autres d’ insectes et un insecte ça s’ écrase .

          Abolir la propriété privée ! la première application ça a été la Terreur . Le fléau des temps moderne , la masturbation ! et on a cautérisé au fer rouge le clitoris de petites filles . La Race ! la Dégénérescence ! la vraie doctrine ! la société parfaite ! le végétarisme ! sauver la Terre ! et quand on poursuit de si nobles buts on n’ est pas indulgent  . Sans oublier les médecins qui pratiquaient des curetages sans anesthésies pour punir les avortées , pour leur bien évidemment .

          Je préfère Rabelais , qui n’ étais pas un ivrogne et qui proposait une communauté humaine dont la devise serait FAIS CE QUE VOUDRAS .

          exactement le contraire des terroristes , eugénistes , nazis , fascistes , communistes , végétariens , adeptes de la méthode Carton ( des verts d’ autrefois ) , et aujourd’ hui brillamment représentés par les islamistes et la pègre intellectuelle pseudo écologiste des verts . 

    • 6 Mai 2017 à 17h19

      Schlemihl dit

      Amis la morale en chanson
      Me fatigue et m’ ennuie
      Doit on invoquer la raison
      Quand on sert la folie ?
      D’ailleurs tous les refrains sont bons
      Quand on trinque avec des lurons
      Epicure l’ atteste
      N’ allons pas chercher Apollon
      Quand Bacchus est notre échanson
      Rions !
      Buvons !
      Et moquons nous du reste !

      Quand je déguste
      J’ veux qu’ on soit saoul
      Disait Auguste
      Dans un glouglou
      La soif nous traque
      Et nous flapit
      Buvons d’ attaque
      Et sans répit
      On a bonne trogne
      Quand on est saoul
      Vive la Pologne
      Et l’ Père Ubu !

      Honte à qui d’ eau claire se mouille
      Au lieu de boire du vin frais
      Devant les brocs qu’il s’ agenouille
      Ou qu’ il soit changé en grenouille
      Et barbote dans les marais !

      Victor Hugo

    • 6 Mai 2017 à 17h05

      Nolens dit

      Eh bien moi je trouve sympathique de conduire en état d’ivresse, ces lois sont chiantes et liberticides. Combien de fois j’ai conduit avec certainement plus d’un gramme et demi. Je n’ai jamais risqué l’accident.
      Cette dame a fait l’objet d’un contrôle, j’ai eu du pot de ne jamais avoir été contrôlé.
      Ce connard de Sancho doit être un bonnet de nuit. Il est bien comme tous ces cons de gauche, prêt à restreindre les libertés, y compris de conduire bourré, de ne pas mettre sa ceinture etc.
      Vive la liberté, si on veut se tuer au volant, on doit pouvoir être libre de le faire.
      Je t’emmerde Sancho, t’es un vrai con, un nuisible, un vrai, en plus t’es chiant.

      • 6 Mai 2017 à 23h37

        Sancho Pensum dit

        Rien compris, Nolens, comme d’hab !
        Je suis pour la liberté de ne pas boucler sa ceinture, pour celle de ne pas porter un casque, pour celle de se droguer avec n’importe quoi… bref, pour tous les comportements qui ne regardent que nous.
        Or  brûler un feu rouge, rouler bourré peut nous tuer mais aussi tuer autrui. Rouler bourré multiplie le risque d’accident mortel par 20. L’Etat est plus que légitime à intervenir dans ces dernières situations. Aucunement dans les premières.

      • 7 Mai 2017 à 8h51

        brindamour dit

        J’espère qu’aucune personne dont un être cher a été tué sur la route par un chauffard alcoolisé ne vous lira.
        Et certains ont le vin méchant: plus ils ont bu plus ils sont grossiers et agressifs. 

    • 6 Mai 2017 à 16h50

      Sancho Pensum dit

      Bien évidemment d’accord avec les deux précédents messages. Dès l’introduction, tout est pourtant dit. Taux trois fois supérieur à la limite… C’est pas 0,51 ou 0,55, c’est 1,5 g/L ! A ce niveau là, on commence vraiment à être un danger sur la route.
      Par ailleurs, elle a des circonstances aggravantes. Elle n’est pas chargée de la viticulture belge, mais de la prévention de l’alcoolisme. Elle nous refait le coup de Cahuzac luttant contre la fraude fiscale. Celui de Fillon prêchant la moralité en politique. De Tartuffe matant ce sein qu’il faudrait cacher…
      Que les gens qui écrivent les lois, qui éditent les sanctions s’appliquant au peuple, qui se chargent de les promouvoir, s’en affranchissent avec autant de légèreté : c’est effectivement insupportable !
      Je n’aurais rien contre un peu plus de liberté sur la route (ou ailleurs), à la condition expresse qu’on ne puisse nuire à personne d’autre que soi. Mais pour ça, il faudrait que nos politiciens réfléchissent à deux fois avant de sur-réagir à chaque chat écrasé. Ce n’est visiblement pas le cas. Eh bien, alors, quand ça leur retombe dessus, bien fait pour leur gueule !!

    • 6 Mai 2017 à 16h25

      la ménagère dit

      Mais, monsieur Leroy, je ne comprend pas bien: vous citez des extraits de l’Iliade et Panégyrique expliquant que l’on peut très bien boire et remplir ses fonctions d’homme (ou de femme) d’état. Je n’ai pas l’impression qu’à un moment cela ait été remis en cause en Belgique, surtout quand on repense à notre vieil alcoolique Michel Daerden qui est resté très longtemps en fonction malgré son alcoolisme avéré. Ce qui est grave ici, c’est l’infraction routière, la conduite en état d’ivresse qui lui a valu son retrait de permis par ailleurs.
      Vos citations me semblent par conséquent à côté de la plaque: Alcibiade, ne roulant pas en Porsche, ne s’était pas mis hors-la-loi et ne risquait pas de tuer quelqu’un.

    • 6 Mai 2017 à 15h50

      A mon humble avis dit

      Sans tomber dans le “rigorisme scandinave”, je ne trouve pas d’excuse à ce ministre lui permettant de rester à son poste.
      Un membre du gouvernement ivre qui doit lutter contre l’alcoolisme, cela ne vous fait-il pas penser à notre ex-ministre du budget qui fraudait le fisc, Cahuzac pour ne pas le nommer?
      Les références dans l’Antiquité ne sont pas des exemples admissibles: excuseriez-vous aujourd’hui la pédophilie, sachant que la pédérastie était de règle dans l’Athènes d’Alcibiade?
      Un ministre ou un élu qui exige du peuple un comportement exemplaire sans s’y astreindre lui-même, doit à la fois démissionner et être sanctionné.
      N’est-ce pas ce type de comportement d’”élites” au-dessus des lois, qui provoque légitimement la colère des électeurs? N’est-ce pas une des raisons qui amène les votes extrémistes?

      • 6 Mai 2017 à 17h20

        Schlemihl dit

        Hips , en ai rien à branler , verrai ça une fois dessoulé