Mail Facebook Twitter RSS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez chaque lundi la synthèse de l'actualité de toute la semaine



X

Nouveau timbre de Marianne : Les Femen sont-elles des affranchies ?

Publié le 16 juillet 2013 à 13:30 dans Brèves Société

Mots-clés : , , ,

Faute d’être un grand artiste, Olivier Ciappa est un poème. L’interview qu’il a donné à Libération pour justifier le choix d’Inna Shevchenko, bûcheronne  ukrainienne et réfugiée politique sextremiste, comme modèle  pour le timbre de Marianne est un chef d’œuvre . « Pour moi, Marianne, qui est représentée seins nus, en 1789 aurait certainement été une Femen car elle se battait pour les valeurs de la République, la liberté, l’égalité, la fraternité » a déclaré celui qui se décrit comme un « activiste engagé ». Tout le monde sait que Robespierre était un militant LGBT, et que Saint-Just défendait les bébés phoques, mais là tout de même, faut pas pousser.  Dans son CAP en gender studies, il n’y avait sans doute pas de cours d’histoire de France. La vague réminiscence d’une visite scolaire au Louvre a dû lui faire prendre pour un éclair de génie le rapprochement inepte entre la militante féministe et La liberté guidant le peuple de Delacroix, où effectivement Marianne a les seins à l’air… sur les barricades de 1830. Et puis d’abord, contrairement à Inna qui voue une haine viscérale à la famille et à l’hétéro-patriarcat, tout le monde sait depuis Michel Delpech que « Marianne a cinq enfants/ Qu’elle élève de son mieux. »
Ne nous étonnons point d’un choix qui mêle inculture indignée et idéalisme pré-pubère  : ce sont les lycéens, citoyens militants aux goûts trash-lol qui ont eu la dure tâche de désigner de leurs suffrages le « symbole officiel de la France ». Inna la douce a eu heureusement la victoire modeste, elle s’est contenté d’un petit tweet , violent comme une tronçonneuse et vulgaire comme une paire de nichons dans une cathédrale :  « Femen est sur le timbre français. Maintenant les homophobes, les extrémistes et les fascistes devront lécher mon cul quand ils voudront envoyer une lettre.»
Ça ira !

Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !
Participez au développement de Causeur, faites un don !

voir les commentaires / réagir         envoyer
 

A lire sur Causeur.fr

La rédaction de commentaires nécessite d'être inscrit

46

Déjà inscrit, connectez-vous

mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
 
  • 20 Juillet 2013 à 17h10

    Bernard de Aldecoa dit

    NEW STAMP REVOLUTION (suite) 

    La gaystapo court-circuitait la voie hiérarchique en prenant directement ses ordres au sommet, ce qui produisait un chaos d’ordres et de contre-ordre.

     Marine Lorphelin, Miss France 2013, dont les manifestants réclamaient le visage sur les timbres français, avait vainement lancé un appel au calme en précisant qu’elle n’était pas candidate à prêter son visage à la figure de Marianne, rien n’y fit. Les manifestants exigeaient des excuses publiques de la pute ukrainienne que celle-ci se refusait à faire en dépit des pressions du pouvoir. Pressions fort modérées puisque les antifascistes avaient manifesté contre l’expulsion de cette réfugiée politique symbole de la démocratie et le pouvoir ne pouvait se déjuger de son choix philatélique sans provoquer des émeutes violentes de ses soutiens.

     C’est alors que quelques voix s’élevèrent, ô bien timidement, pour suggérer l’abrogation de la Loi Taubira à l’origine de tous ces troubles …

    C’était trop tard. Le bruit que faisait cette affaire parvint aux banlieues, qui apprirent que la Marianne timbrée avait également insulté la religion du Prophète.
     Les prédicateurs dirent que la Marianne qui figuraient sur les timbres français avait insulté l’Islam et appelèrent au djihad contre les bureaux de postes. Les CRS étaient occupés à séparer anti(familles) et Veilleurs postés quand furent attaqués les bureaux de poste des banlieues.

     Le gouvernement décréta l’état d’urgence et proclama la loi martiale. Il fit appel à l’armée. Les généraux répliquèrent qu’il lui suffisait de renvoyer une agitatrice timbrée en Ukraine et de changer un timbre pour rétablir l’ordre. Le président fut contraint à la démission.

     Et ce fut l’Apocalypse. Le coup d’Etat arc en ciel avait échoué. Le Nouvel Ordre Procréatif avait avorté. Le sort du monde, le futur de la Terre en étaient changés pour 25 000 ans.

     Le soulèvement républicain des banlieues contre Hitler Hollande et sa Marianne islamophobe avait fait participer les masses musulmanes à la French Stamp Revolution.

     L’intégration s’était faites derrière les barricades.

     Musulmans et Gaulois s’étaient battus dans le même camp contre le même ennemi. Et la French Stamp Revolution devint un exemple suivi par les patriotes du monde entier. Ce fut là le premier effet magique de la riposte au coup d’Etat arc en ciel.

     http://fr.scribd.com/doc/149150697/Le-Coup-d-Etat-arc-en-ciel-et-l-effet-magique-de-la-riposte 

  • 20 Juillet 2013 à 17h05

    Bernard de Aldecoa dit

    FRENCH STAMP REVOLUTION : J’ai fait un rêve. Hollande Le Timbré glisse sur son timbre jusqu’à tomber dans le précipice où chutent les nazis au carré préparant pour 2017 un coup d’Etat arc en ciel si Marine Le Pen est élue.

     Pour le boycott du timbre de la Marianne Femen, les Veilleurs postés se faisaient de plus en plus nombreux autour des bureaux de postes. Non seulement, les gens boycottaient la Marianne Femen, mais se joignaient aux Veilleurs postés pour renforcer le boycott.
    Les effectifs de police étaient mobilisés en force pour empêcher les gens de rester debout en face des bureaux de poste avec à la main le message d’une vulgarité inouïe de la pute ukrainienne traitant les Français d’homophobes, extrémistes, fascistes en les invitant à lui lécher le cul en guise d’expiation. Pute qu’Hollande Le Timbré nous imposait comme Marianne sur les timbres avant de lui faire présider dans les mairies au mariage pour tous les timbrés.

     Au début, la gaystapo se livrait à ses habituelles vérifications d’identité et garde à vue. Mais elle fut surprise par une nouvelle stratégie : les manifestants encerclés demandaient à être emmenés au commissariat. Une fois là, ils demandaient au procureur une comparution immédiate. Le tribunal se dessaisissait aussitôt de l’affaire, comme ce fut le cas pour les Hommen, et ils étaient libres. Cette opération blanche mobilisait les policiers pour rien et une claire distinction s’opérait entre police républicaine qui rechignait aux ordres et gaystapistes, qui faisaient du zèle pour plaire aux pédocrates préparant le coup d’Etat arc en ciel. L’irrégularité du comportement de la gaystapo surprenait leurs collègues républicains qui demandaient aux manifestants des vidéos de leurs exactions.

     Les effectifs de police furent rapidement débordés, la foule devenait houleuse à leur apparition aux cris de « On ne lèche rien ! », « Marianne, c’est Marine », et les missions habituelles de la police ne pouvaient plus être assurées, suscitant un mécontentement croissant de leurs syndicats.

     Les gens parlaient entre eux de la manière dont les choses s’étaient soudainement dégradées depuis le mariage pour tous les timbrés. Le drapeau tricolore remplacé sur des mairies par le fanion arc en ciel, l’illumination arc en ciel de la Tour Eiffel, le gender à l’école pour enseigner la branlette aux petits travelos, la diplomatie de lutte contre les pays arriérés homophobes et la pute ukrainienne en guise de Marianne leur donnait l’impression d’être des indigènes colonisés par des pédocrates dont les moindres caprices devaient être satisfaits par le pouvoir. Le mariage pour tous les timbrés avait été l’entonnoir pour le gavage des coqs gaulois à transformer en chapons tendance gay à déguster comme en Suède, où les hommes doivent uriner assis pour ne pas être supérieurs aux femmes.

     Ils ne sont que 3% de la population, disait le peuple, et ils se comportent en terrain conquis. Ils exigent maintenant d’être mariés à l’église, veulent nous voler nos enfants parce que leur branlette n’est pas procréative. Leurs féministes lesbiennes trouvent formidable le sort des mères porteuses contraintes par la pauvreté de vendre leurs enfants et des usines à bébés se créent pour leur vendre des gosses sans papa ni maman dont ils font on ne sait trop quoi. Devant les bureaux de poste, une parole homophobe se libérait dans la rue, au grand scandale de la presse de Pierre Bergé. Celui-ci n’avait pas hésité à dire que si une bombe explosait parmi ces fascistes, il ne verserait pas une larme et les appels à des violences antifascistes se multipliaient dans la presse aux ordres de Bergé.

     Les effectifs de police avaient du être renforcés pour séparer les gens attendant paisiblement à l’entrée des bureaux de postes des hordes antifascistes belliqueuses qui venaient pour en découdre en criant : « Femen vaincra, le fascisme ne passera pas ! » « Pas de fachos dans nos quartiers ! Pas de quartier pour les fachos ! ». C’étaient maintenant d’importances troupes de CRS qui étaient immobilisées pour séparer les camps en présence, l’un calme et pacifique, l’autre éructant sa haine.

     Le bruit se répandait que l’indifférence du pouvoir à l’opinion signifiait la préparation d’un coup d’Etat arc en ciel pour 2017, quand Hollande se maintiendrait au pouvoir en dépit du verdict des urnes favorable à Marine Le Pen. Hollande était un nazi au carré adhérant à un plan de mise en batterie de pondeuses humaines, de manière à faire sortir des bébés blancs de ventres noirs, ce qu’aurait fait Hitler s’il avait connu la GPA. Certains policiers vomirent en apprenant les projets du Nouvel Ordre Procréatif fondé sur la GPA auxquels adhéraient Hitler Hollande et sa gaystapo et crièrent avec les manifestants « A bas Hitler Hollande ! ». La police des polices s’inquiétait de ce climat de suspicion mutuelle, allant jusqu’à l’affrontement ouvert, qui s’était établi au sein d’un corps connu pour son homogénéité. (à suivre)

  • 19 Juillet 2013 à 23h47

    beneficedudoute dit

    C’est un coup des écolos… pour économiser le papier et les arbres, une façon d’obliger les méchants homophobes à faire au moins une bonne action en n’écrivant plus de lettres, mais des mails (que l’on pourra surveiller)

  • 19 Juillet 2013 à 15h51

    Hoëllard dit

    CIAPPA LE FAIRE.
    Le dessin (?) dudit Olivier étant d’une indigente niaiserie, est-il si étonnant que notre chef d’État l’ait justement élu parmi d’autres projets que l’on aimerait quand même connaître.
    Non seulement le geste de l’artiste est consternant en tant que “production scripturale” mais de surcroît, l’auteur en est béat au point de causer sans fausse modestie dans le journal et là, ça loupe pas : Quand Bisounours a une idée et justement comme il en a une d’idée, Bisounours, il nous l’évacue droit sous la languette.
    Nous protéger, plaindre l’auteur ou le modèle, rire ou pleurer, relève alors du “c’est mon choix” (en d’autres temps, un autre timbre) de tout(e) chacun(e)…

  • 18 Juillet 2013 à 13h06

    mickeymaousse dit

    Une question se pose : qui finance ce groupuscule agité … ou plutôt “d’agitées du bocal et du cul” (l’un valant l’autre) ?
    On parle de George Soros, lequel nous avait habitué à plus de discernement  dans ses placements financiers …
    Alors qui … en France, pour les ‘Femen’ qui se démènent (et se dévêtent) en France ? That is the question …