Manif du 24 mars : mandales pour tous ! | Causeur

Manif du 24 mars : mandales pour tous !

Le dialogue avec les opposants au mariage gay, les CRS s’en chargent

Auteur

Laurent Cantamessi
co-anime le site http://idiocratie2012.blogspot.fr/

Publié le 25 mars 2013 / Politique

Mots-clés : , , ,

manif pour tous

Dimanche 24 mars, 14h45, métro Sablons. On est accueilli dès la sortie par les cris de ralliement de trois membres du service d’ordre de la manifestation qui s’égosillent afin de faire emprunter aux voyageurs et manifestants la sortie « Jardin d’acclimatation ». Le ton est donné et l’atmosphère bien différente de celle du 13 janvier dernier. Si les petits drapeaux et les T-shirts colorés sont toujours là, les chars et les ballons roses se font plus discrets et la techno laisse place à une Marseillaise furibarde qui ne se prolonge cependant pas jusqu’au couplet fatal – « Qu’un sang impur abreuve nos sillons… » – mais le cœur y est. L’ambiance de kermesse festive n’est plus de mise, c’est la colère qui s’exprime cette fois plus franchement.
Cette colère n’est toujours pas tournée contre les homosexuels, quoi qu’en pense Jean-Pierre Michel (PS), rapporteur du projet de loi Taubira au Sénat, qui a refusé d’auditionner le collectif « Manif pour tous » et accuse ses responsables d’être dans le « déni d’homophobie ». Non. La colère qui se manifeste plus visiblement ici vise justement les Jean-Pierre Michel, leur morgue et leur crispation idéologique. Elle vise une classe politique et médiatique psychorigide qui depuis quelques mois s’évertue à faire passer bourrage de crâne et lobbying pour un « débat démocratique ». Les gens qui défilent ce 24 mars semblent afficher plus durement la lassitude de se voir constamment méprisés, insultés, traités à la moindre occasion d’homophobes et de haineux rétrogrades par une intelligentsia bien plus représentative de la ploutocratie festive que de la moindre intelligence. Et surtout, bien plus qu’il y a deux mois, la colère des manifestants vise François Hollande, pour des motifs qu’on imagine plus nombreux que la simple opposition au mariage gay.
Les sourires sont encore sur les visages mais une tension plane qui n’était certainement pas aussi présente lors de la manifestation précédente. Les orateurs s’égosillent au micro et reprennent, la voix déjà éraillée, des slogans qu’il est bien difficile de déchiffrer. Peu importe d’ailleurs, la colère qu’ils expriment est, elle, parfaitement audible. À presque 15h, un cortège impressionnant s’est déjà massé sur l’avenue Charles de Gaulle et le service d’ordre peine à éviter que la manifestation ne déborde sur les trottoirs. De minute en minute, la foule se fait plus compacte et arrivé à la porte Maillot, le cortège n’avance plus, bloqué par l’engorgement. Au micro, les organisateurs appellent, déjà avec un peu d’anxiété, au calme et au respect de l’itinéraire du cortège. « Conservez votre enthousiasme mais respectez scrupuleusement les consignes. Ne tentez pas de franchir les barrages, c’est dangereux et illégal », répètent inlassablement les mégaphones. L’extrémité de l’avenue Charles de Gaulle est devenue un goulet d’étranglement et si la foule reste calme, quelques vieilles dames commencent à afficher un visage plus anxieux à mesure que la densité humaine augmente. Certaines, et certains, jugent déjà plus prudent de rebrousser chemin. Il vaut mieux dès lors s’éloigner un peu de la manifestation et rejoindre l’avenue Malakoff par le square Parodi.
Le petit tertre qui domine le périphérique permet aussi d’avoir une vue d’ensemble du cortège. Elle est impressionnante. La porte Maillot est noire de monde et les manifestants commencent à très largement déborder sur les rues adjacentes, formant autant de cortèges secondaires qui empruntent l’avenue Malakoff et l’avenue Foch en criant des slogans et poussant des coups de sifflets stridents. La manifestation semble bien difficile à contrôler dans ces conditions et la stratégie dissimulée derrière le refus de la préfecture de police de laisser les manifestants défiler sur l’avenue des Champs-Elysées apparaît plus clairement. Puisqu’il n’est pas encore possible de purement et simplement interdire ce type de démonstration du mécontentement populaire, les pouvoirs publics, en signifiant le plus tardivement possible l’impossibilité d’emprunter l’avenue des Champs-Elysées aux organisateurs de la « manif pour tous », ont sciemment cherché à compromettre le plus possible son organisation, sachant qu’il serait très difficile pour les organisateurs qui attendaient une foule conséquente – et elle l’est – de réorganiser le trajet dans un si court délai. À vue d’œil, le plan semble fonctionner. La méthode favorise déjà un comptage peu avantageux pour les opposants au mariage pour tous, compte tenu de la dispersion d’une partie des manifestants. Ce faisant néanmoins, la préfecture de police et le ministère de l’Intérieur ont créé des conditions de sécurité bien aléatoires pour un événement d’une telle ampleur, au risque de causer de sérieux incidents.
Et les incidents n’ont pas manqué. Une heure à peine après le début du rassemblement, des manifestants ont tenté d’envahir la place de l’Etoile qui leur était interdite par le dispositif policier. Des échauffourées ont vite éclaté, suivies de tirs de gaz lacrymogène pour disperser la foule. Quoi qu’en dise le directeur du cabinet du préfet de Paris qui a évoqué « le comportement agressif des manifestants », faire tirer des gaz lacrymogènes sur une foule composée en majorité de familles avec un certain nombre d’enfants en bas âge, ce n’est pas très bon pour les sondages. Il aurait mieux valu renvoyer les Femen gazer tout ce petit monde à l’extincteur, cela passe beaucoup mieux dans les médias…
Trois conclusions s’imposent à chaud après cette deuxième « Manif pour tous. » La première, c’est que même en dépit d’une couverture médiatique très défavorable (et c’est un euphémisme !), le rassemblement a peut-être, et contre toute attente, été plus important que celui du 13 janvier. La deuxième c’est que la « manif pour tous » s’est transformée en véritable manif anti-Hollande. Car les slogans spontanément repris, les conversations et l’amertume palpable visaient cette fois bien plus directement le chef de l’Etat et dépassaient largement le cadre du mariage gay. La troisième conclusion c’est que si l’on considère la rigidité dogmatique et l’irresponsabilité des pouvoirs publics dans la prise en charge d’une manifestation dont l’ampleur a systématiquement été minimisée pour des raisons idéologiques, il est heureux que les « débordements » n’aient pas été plus sévères. Cette fois, le dérapage est venu du gouvernement. Les vidéos de gosses en larmes et la photographie de Christine Boutin allongée par terre après avoir été vraisemblablement malmenée dans la manifestation risquent de faire encore plus mal qu’une charge de CRS…

 

*Photo : Mon_Tours.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 29 Mars 2013 à 14h49

      Patrick dit

      Voici la Conférence de Presse post-24 mars.

    • 27 Mars 2013 à 15h42

      Lauro dit

      Hollande le paiera comme Valls, lors des prochaines élections, ça fera très mal mais aussi pour l’UMP car c’est le FN qui ramassera et d(‘autres partis, j’en suis persuadé, pourtant non FN

      Mon blog : http://bougerlafrance.kazeo.com/

    • 26 Mars 2013 à 17h44

      RotilBis dit

      Je ne suis pas certain que ceci soit tellement hors sujet

      Car la suppression de la mémoire – des mémoires: individuelles, familiales et collectives – ne rejoint-elle pas, d’une certaine façon, l’indifférenciation sexuelle que l’in veut nous imposer?  

    • 26 Mars 2013 à 17h27

      Naif dit

      je viens de lire ceci :

       http://www.dreuz.info/2013/03/six-gardes-a-vue-apres-la-manif-pour-tous/

      à quand un procès des blouses blanches ? 

    • 26 Mars 2013 à 16h57

      Guenièvre dit

      Ceux qui régulièrement posent la question : ” mais enfin qu’est-ce que ça vous enlève à vous le mariage homo ? peuvent-ils penser une seule seconde que l’on peut se battre non pas pour des intérêts personnels immédiats mais pour une certaine idée de l’humanité ? Apparemment non et c’est pour cela qu’ils ne peuvent imaginer le degré de détermination des manifestants :
      http://www.famillechretienne.fr/societe/droit-de-la-famille/tugdual-derville-la-manif-pour-tous-du-24-mars-est-l-emergence-d-un-contre-projet-politique_t7_s30_d69089.html

      • 26 Mars 2013 à 17h32

        panpan2017 dit

        Eh bien après lecture ça nous a un petit gout des USA tout ça…
        Dommage que M. Tugdual ne développe pas son concept d”écologie humaine” qui va nous emmener vers la reconstruction.
        Les commentaires sont édifiants. 

        • 26 Mars 2013 à 17h35

          panpan2017 dit

          Ah dommage, faut payer pour savoir ce qu’est l’”écologie humaine”. Flûte alors !

        • 26 Mars 2013 à 17h48

          thdo dit

          Il y a peut-être un lien avec le concept d’écologie développé par Finkielkraut à Ce soir ou jamais vendredi dernier (il répondait à Cohn-Bendit) : veiller à préserver non seulement les éléphants, mais aussi les institutions, traditions,…

        • 26 Mars 2013 à 17h56

          panpan2017 dit

          Ben disons que depuis le sciècle dernier le terme “écologie humaine” a été mis à toutes les sauces. C’est ce que mettent derrière nos amis de famille chrétienne qui est intéressant.
          Surtout qu’apparemment on va bientôt être submergés par la chose, tant qu’à faire…

        • 26 Mars 2013 à 19h19

          iris dit

          Pour l’écologie humaine, un extrait choisi, ailleurs….
          Hors contexte pour le reste.

          ” Si l’écologie est d’abord le respect de la nature, pourquoi alors ne pas commencer par respect notre propre nature humaine. On ne peut pas attaquer l’homme dans sa vraie nature et après défendre tous les animaux du monde au nom de la biodiversité. On ne peut pas accepter que l’on soit condamné en justice pour la mort involontaire d’un animal, et que le fœtus ne soit pas protéger légalement. Dans la nature aucun couple homosexuel n’existe et n’élève de bébés. Alors pourquoi l’accepter chez l’homme ?
          La décentralisation, le régionalisme, voire la création de communautés intermédiaires rejoint un souci commun de vivre dans une société plus humaine. Mais rejeter la Nation, base de notre histoire et de notre culture communes, et faire table rase de notre passé ne peut qu’avoir des bases idéologiques puisées dans l’anarchisme, sans aucun examen de la réalité de ce que la Nation apporte à l’homme.
          Et paradoxalement les partis écologistes sont tous pro européens, alors même que la commission européenne n’en finit pas de démontrer ses liens étroits avec les grands groupes industriels qui recherchent le profit même au risque de nous empoisonner. L’Europe par son libéralisme économique intégral ne protège pas les européens. Les partis écologiste eux protègent l’Europe ; qui comprend ?”

    • 26 Mars 2013 à 14h02

      paulau dit

      Non au mariage gay et à la reconnaissance juridique de l’ homoparentalité. I. Le langage La normalophobie. L’habitude a été prise, depuis une douzaine d’années, d’utiliser systématiquement les termes d’homosexualité ou d’hétérosexualité, au point que personne ne parle plus d’orientation sexuelle normale ou d’orientation sexuelle déviante. Certains sympathisants de la cause homosexuelle refusent même l’emploi du terme « normal » quand il s’applique à la sexualité. Ils ne tolèrent pas que l’on puisse ainsi porter un jugement sur les orientations sexuelles ni, par conséquent, réfléchir sur le mariage gay et l’homoparentalité. Des mots précis. L’emploi d’un même terme pour désigner deux réalités différentes conduit à des confusions. On ne peut donner un même nom, en l’occurrence “couple” à l’union homosexuelle et à l’union hétérosexuelle. En effet l’union d’un homme et d’une femme est différente de l’union entre deux hommes ou entre deux femmes, à moins de considérer que l’homme est identique à la femme. L’homosexualité est une forme d’ intolérance à l’altérité sexuelle alors que l’hétérosexualité fait vivre la complémentarité sexuelle. L’utilisation d’un même terme, “couple” pour désigner deux réalités différentes, et même antagonistes, est anormale. A deux types d’unions différentes il faut donner des noms différents : “couple”, comme on l’utilise depuis toujours pour les unions hétérosexuelles et, pour les unions homosexuelles, on peut préconiser le terme “paire” car cette union concerne deux personnes de sexe identique. Si le couple est composé de deux personnes c’est qu’il y a deux sexes différents. Le chiffre “2″, en tant que tel, n’ouvre aucun droit. S’ agissant d’homosexuels, le sexe étant le même pour les deux personnes, cette reconnaissance juridique de la vie à deux n’offre pas plus de pertinence qu’une reconnaissance juridique de la vie à trois, quatre ou cinq. Toute confusion dans les termes entraîne une confusion dans la perception de ces deux réalités. Cette confusion peut amener à souhaiter un même régime juridique , en l’occurrence le mariage, pour des unions qui sont différentes. II. La loi et le mariage Avec le mariage la société reconnaît juridiquement l’importance de l’altérité sexuelle et lui rend hommage, en mariant par exemple des couples qui ne peuvent pas, ou plus, enfanter. La société sait que seule l’ union d’un homme et d’une femme permet potentiellement d’ assurer son avenir. Les hétérosexuels n’ont jamais eu besoin de réclamer un droit au mariage , car une telle possibilité est évidente depuis la nuit des temps. Le mariage n’a pas été créé pour permettre au législateur de remettre en cause la liberté individuelle en se préoccupant de sexualité récréative, homo ou hétéro, ni pour s’occuper d’amour. Le maire n’a d’ailleurs pas à demander aux futurs époux s’ils s’aiment ou non. Il ne leur demande pas non plus leur orientation sexuelle, cette dernière, quelle qu’elle soit, ne confère aucun droit. Le mariage est ouvert à tous. Il ne crée ni une injustice ni une discrimination envers les personnes qui sont incapables d’établir une relation complète avec le sexe opposé. Leur déviance de l’orientation sexuelle est la seule cause de leur incapacité à se marier. Si chaque individu peut librement se marier, est l’ égal des autres devant le mariage, l’union homosexuelle, elle, n’est pas égale à l’union hétérosexuelle. Seules des choses identiques peuvent être traitées d’une façon égale. Malgré le chantage à l’homophobie le législateur n’a pas à étendre le mariage à une union différente de celle pour lequel il est prévu, cela d’autant plus qu’ avec le mariage, le plus souvent, un tiers est concerné : l’enfant . Le législateur, par le mariage, propose un cadre au couple afin de l’aider à se stabiliser et protéger ainsi l’enfant né ou à naître. S’il est exact que des homosexuels peuvent avoir la charge d’enfants, la demande de reconnaissance juridique de l’homoparentalité comme une forme de paternité est inutile, l’enfant ayant un état civil et donc un régime juridique clair. III. L’enfant Une fraction du lobby homosexuel souhaiterait assimiler le couple avec enfant et une paire d ‘ homosexuels élevant un enfant. En effet l’apparence de ces derniers se rapproche de celle du couple normal. Les demandes d’accès au mariage et à l’adoption peuvent de ce fait apparaître parfois comme destinées à faire oublier le caractère spécifique de l’homosexualité. L’enfant deviendrait alors un moyen mis au service d’une cause qui n’est pas la sienne. Les maltraitances d’ enfants, quant à elles, doivent être sanctionnées si des parents sont indignes. Les enfants placés dans une famille d’adoption doivent y retrouver le père et la mère qui leur manquent. On ne doit pas utiliser le malheur de ces enfants afin de démontrer qu’ils seraient mieux dans une famille de deux hommes ou deux femmes que dans leur famille d’origine et les transformer ainsi en propagandiste obligés de l’homoparentali

      • 26 Mars 2013 à 16h02

        Patrick dit

        Excellent, votre article Paulau.
        Question pratique : votre texte serait plus lisible si vous mettiez des paragraphes, c’est dommage. De plus, la fin est tronquée. Vous avez du dépasser le nombre maximum de caractères.

        • 26 Mars 2013 à 16h11

          Marie dit

          « Sortez couverts, pluie de déjections homophobes dans l’ouest de la capitale cet après-midi » devinez qui a posté ce tweet.

        • 26 Mars 2013 à 16h14

          Eugène Lampiste dit

          les oiseaux sont homophobes ?

          ou ça vient de plus haut ?

          pas dieu, quand même ??? 

        • 26 Mars 2013 à 16h20

          Marie dit

          Voyez lampiste avec l’auteur du tweet.

        • 26 Mars 2013 à 16h22

          Eugène Lampiste dit

          dieu est sur twitter ?

        • 26 Mars 2013 à 16h50

          Marie dit

          je pense que certains s’imaginent l’être:)

      • 26 Mars 2013 à 16h52

        Marie dit

        Pour que cesser les mensonges
        ” En Suède, on a donné le droit de se marier aux homos, MAIS avec les garde-fous PRIMORDIAUX suivants :
        -FIn DE L’ANONYMAT DES DONNEURS DE SPERME OU D’OVOCYTES CONFIRMEE
        -DROIT DE VISITE DES MERES BIOLOGIQUES DE LEUR ENFANT DANS LES COUPLES HOMOS HOMMES
        -LIMITATION ET CONTROLE SEVERE DE L’ADOPTION DES ENFANTS
        -CONFIRMATION DE L’ILLEGALITE DE LA GPA
        -ENCADREMENT SEVERE DE LA PMA”plus droit à l’enfant de connaitre son origine. Qu’avons nous dans ce projet de loi qui ressemble à ces gardes fous Rien!

        • 26 Mars 2013 à 17h29

          Eugène Lampiste dit

          j’espère qu’on a aussi mis ces garde-fous primordiaux pour les couples hétéros.

      • 26 Mars 2013 à 17h15

        Naif dit

        Je pense que notre société est basé sur un constat d’impuissance comme toute démocratie ce constat est que  nous ne détenons pas la vérité elle nous échappe par nature parce que l’autre nous est différent par nature, je crois que c’est Lévinas qui parlait de l’irréductibilité de l’altérité et c’est cette valeur qui est au coeur de notre société. c’est pourquoi le mariage hetérosexuel se doit d’être au coeur car il instaure cette altérité des sexes qui ne peut être ignorée au coeur même de la famille et c’est en ce sens que le mariage hétérosexuel est sacré.
        et que le mariage homosexuel ne doit pas existé. 

      • 26 Mars 2013 à 18h44

        Aramis dit

        24 actu 2 octobre 2012 Polo ( salut Ralph ! )

    • 26 Mars 2013 à 13h11

      Quentin albert dit

      Lu sur le site de Ménard cette réaction de Henri Mattei qui faisait partie, selon lui, des affreux “provocateurs”:

      “La majorité des gens aux premières loges sont repartis très fiers d’avoir enfin transformé la ballade Cyrillus en un vrai mouvement de contestation ! ”

      Sans aucune contestation possible, si j’avais été présent à cette manif, j’aurais été de ceux là. Qu’on rigole un peu!

      http://www.bvoltaire.fr/henrimattei/jai-participe-a-linvasion-des-champs-elysees,16541

    • 26 Mars 2013 à 10h44

      ACL dit

      Très bonne manipulation par la gauche et les médias qui la soutiennent sans réfléchir : quelques incidents mineurs dus à la mauvaise appréciation du préfet permettent d’occulter l’immense succès de cette manifestation pacifique.

      • 26 Mars 2013 à 10h53

        Guenièvre dit

        On peut aussi penser que sans ces incidents l’événement aurait été oublié dès le lendemain. J’avais lu ce type de réaction ici même : ” vivement lundi matin, que ce soit passé et qu’on n’en parle plus” !

        • 26 Mars 2013 à 17h07

          Naif dit

          je pense que vous vous trompez et je pense que la gauche fait la même erreur. peut importe qu’il y ai eu des “incidents” ce qui compte c’est le nombre de gens descendus dans la rue à vouloir minimiser cette mobilisation la gauche va exciter la colère de ceux qui sont descendus et ils seront plus détermines et plus nombreux la prochaine fois. Hollande serai obligé de céder sinon son partis perdra tout : c’est la leçon que donne les dernières élections le PS est en train de tout perdre.  

      • 26 Mars 2013 à 12h00

        Eugène Lampiste dit

        manifestation pacifique ?

        boutin a dit ce matin que ça allait péter ?

        à moins qu’elle voulait  encore parler des gaz. 

        • 26 Mars 2013 à 12h03

          panpan2017 dit

          Boutin a des gaz ? Elle a mangé du cassoulet Spanghero ?

        • 26 Mars 2013 à 12h08

          Eugène Lampiste dit

          je ne sais.

          mais quand elle sera présidente, la nouvelle devise de la france sera “in misou-mizou we trust”. 

        • 26 Mars 2013 à 15h08

          ACL dit

          oui, très pacifique quant on observe le million ou plus de braves gens qui ont “rempli” les avenues Charles De Gaulle, de la Grande Armée, Foch et les rues adjacentes et qui se sont retrouvées bloquées à l’Étoile par un préfet inqualifiable !

        • 26 Mars 2013 à 15h21

          Eugène Lampiste dit

          un préfet inqualifiable ?

          il vous ont pas ressorti papon, tout de même ???

          rassurez-nous 

      • 26 Mars 2013 à 12h12

        Guenièvre dit

        J’aime beaucoup quand les journalistes parlent des violences et des ” casseurs”. Ils ont cassé quoi, au juste ?

        Mais peu importe ! Je suis d’accord ACL l’essentiel n’est bien sûr pas là, dans ces incidents somme toute vraiment mineurs, par rapport à l’immense succès de cette manifestation. Il paraît que la préfecture avait ricané quand l’organisateur avait demandé : ” S’il n’y a pas assez de place sur l’Avenue de la Grande Armée que fait-on des gens ?”
        Soit ces gens sont incompétents ( il suffisait de se rendre sur le site de la Manif pour tous, de voir se qui se préparait dans les villes y compris dans les petites villes de province pour comprendre que ça allait être énorme ) soit ils savaient et se sont lavé les mains des difficultés qui ne manqueraient pas d’arriver…

        • 26 Mars 2013 à 12h14

          Guenièvre dit

          C’est à propos des personnes de la préfecture que je me pose cette dernière question naturellement.

        • 26 Mars 2013 à 12h21

          Marie dit

          quand on est dans le déni et le mépris c’est ce qui arrive.

    • 26 Mars 2013 à 10h12

      Patrick dit

      Personnellement je n’emmènerais jamais des enfants à une manifestation, même paisible. On ne sait jamais ce qui pourrait arriver. Des ados, c’est différent.

    • 26 Mars 2013 à 9h35

      Patrick dit

      Comment une partie de la “Manif pour tous” a voulu occuper les Champs-Elysées.

      • 26 Mars 2013 à 10h22

        panpan2017 dit

        Patrick, respect pour avoir posté ceci. Il ne me semble pas que cela aille dans le sens de vos convictions, mais l’analyse des faits est intéressante. Merci.

        • 26 Mars 2013 à 10h59

          Marie dit

          en m^me temps on peut lire ceci http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2013/03/manif-pour-tous-ce-que-jai-vu.htmlaussi, quelques agités ne représentent pas l’ensemble des personnes présentes!
          Lettre ouverte d’un prêtre d’Orléans à Monsieur Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur
          Publiée avec l’autorisation de son auteur :

          Monsieur le Ministre,

          M’étant rendu hier à Paris pour la Manifestation contre la Loi Taubira, en tant que simple citoyen, mais sans mettre ma condition de prêtre catholique dans ma poche, je viens ce jour protester fermement contre votre façon d’agir envers les familles françaises.

          Lorsque vous dites que
          «des groupes ont essayé de forcer les barrages de police. Les policiers ont fait preuve de sang-froid. Il y avait une volonté de certains groupes d’en découdre. Il y a eu une utilisation des gaz lacrymogènes, c’est vrai mais elle était justifiée. C’était difficile à gérer mais je crois qu’il n’y a pas eu de fautes des policiers»,
          vos propos sont proprement mensongers. Je me suis rendu paisiblement à cette manifestation. Ne pouvant rejoindre l’Avenue de la Grande Armée, je me suis vu contraint de rester Avenue Foch et me suis retrouvé une première fois devant des barrières derrière lesquelles étaient disposés des gendarmes. L’atmosphère était on ne peut plus bon enfant. A un moment donné, des policiers et non les gendarmes (je sais très bien faire la différence, ayant quelques connaissances du monde militaire), sont sortis et se sont mis à gazer des familles avec enfants qui n’avaient aucunement forcé les barrières. Où est le «sang-froid des policiers» face à des familles et des enfants? En quoi des enfants avaient-ils la volonté d’en découdre puisqu’en l’occurence ces «certains groupes» dont vous parlez étaient absents? En quoi l’utilisation de gaz lacrymogènes était-elle justifiée face à ces familles? Je me suis alors avancé (recevant au passage quelques gaz) pour dire à l’un de vos policiers, paisiblement mais fermement, que son attitude était lamentable et injustifiée. Il m’a simplement répondu par un profond mépris.

          Vous dites ensuite:
          «Les organisateurs ont été débordés. Je ne leur ferai pas d’excuses car le comportement des forces de l’ordre a été professionnel. Les organisateurs n’ont pas pris la mesure».
          Comment pouvez-vous dire cela? Je vous ai dit il y a un instant que je me trouvais Avenue Foch. A un moment donné, nous avons entendu que l’on pouvait accéder à l’avenue de la Grande Armée. Je m’y suis rendu avec un ami et me suis retrouvé juste à côté du podium. En continuant à marcher un peu, je suis arrivé près de l’Arc de Triomphe, sans avoir rencontré un seul policier ou gendarme n’y avoir gravi quelque barrière que ce soit, ce qui n’aurait pas été très facile avec l’habit que je porte et n’ayant plus la souplesse de mes jeunes années! Les gens flânaient autour de l’Arc de Triomphe comme en balade un dimanche et en continuant à marcher je suis arrivé à l’entrée de l’Avenue des Champs Elysées. Je n’ai pas remarqué un instant que les organisateurs étaient débordés ni qu’il y ait quelque obstacle ou interdit pour tourner autour de l’Arc de Triomphe et entrer sur les premiers mètres de l’Avenue interdite. Je me suis approché jusqu’à l’immense barrière des gendarmes et ai salué ces derniers (qui d’ailleurs ont répondu à mes salutations très gentiment, à la différence des policiers, je tiens à le souligner) et je leur ai dit en souriant que j’avais une messe à célébrer de l’autre côté avec le million de paroissiens derrière. Les personnes autour de moi ont ri ainsi que les gendarmes et nous avons causé ensemble. Où sont dans tout cela les dangereux extrémistes que vos services ont vu? Nous étions parfaitement calmes. Quelques minutes plus tard, j’étais devant, les mains dans les poches et un chapelet aux doigts, en train de prier silencieusement et sans que personne autour de moi ne le sache, quand tout à coup des policiers sont venus nous gazer copieusement sans aucune raison valable.

          Monsieur le Ministre, est-ce cela le comportement professionnel des forces de l’ordre? Est-ce être dangeureux extrémiste de droite que d’être les mains dans les poches et de prier en silence? Où avez-vous vu ces extrémistes? Est-ce un prêtre en train de prier secrètement qui vous fait peur et risque d’ébranler la République? En fin de compte, je crois que vous avez raison d’avoir peur, car Il y en a Un, le Christ, que vous rejettez et qui a vaincu sur la Croix celui que vous vous servez: le démon. Je ne suis membre d’aucun parti, étant prêtre catholique, uni au Pape et à mon Evêque, et recevant indifféremment toutes les personnes qui se présentent à moi. Mais je puis vous assurer que je n’ai vu aucun de ces extrémistes que vos services prétendent avoir vu, sauf à appeler extrémistes toutes ces familles avec leurs enfants qui viennent simplement vous dire qu’ils ont mal pour leur pays et son avenir. Alors oui, je comprends que vous trembliez de peur …”après tout un prête a lui aussi le droit de

        • 26 Mars 2013 à 11h05

          Patrick dit

          Panpan, croyez bien que je déplore ces faits-là.
          Mais cela ne doit pas salir le mouvement “manif pour tous”, qui avait pour consigne de ne pas provoquer de débordement.

    • 26 Mars 2013 à 9h29

      fredalex66 dit

      Beaucoup se demandent pourquoi des enfants se trouvaient à cette manif’. C’est vrai que l’on peut se poser la question. Mais j’aurais peut-être fait pareil puisqu’il s’agit de défendre les valeurs de la famille et de notre institution. Quoi de plus représentatif que des familles au complet.
      De plus, j’ai moi-même voté Hollande pour les élections présidentielle’ mais quelle déception!
      La gauche essaie de faire passer cette loi en force. Le peuple réclame un référendum, pourquoi ne pas lui accorder? Hollande avait proclamé qu’il serait le président des référendums.
      De plus, comme tout le monde l’a remarqué, cela permet de détourner l’actualité et l’attention sur ce problème qui touche les gens afin qu’on oublie le reste.
      Le gouvernement se fiche de ce que pense le peuple, il fait ce qu’il veut.
      Trop nul la gauche…

    • 26 Mars 2013 à 0h26

      Angkhar dit

      Bon sang, ca fait plaisir de voir que tous les journalistes ne cèdent pas à la bien-pensance et au politiquement correct, miasme ambiant dans lequel l’essentiel des médias sombre avec une facilité déconcertante.

      Merci infiniment pour cet article, continuez sur cette courageuse et extraordinaire voie !!

    • 25 Mars 2013 à 23h12

      Patrick dit

      Une vidéo que je viens de mettre en ligne : la Marseillaise.
      http://youtu.be/eN1bvz_s5_E

      • 26 Mars 2013 à 0h14

        pattie dit

        Merci cela fait un bien fou!
        Bonne nuit   

    • 25 Mars 2013 à 22h37

      quadpater dit

      la licorne, sans aller jusqu’à ricaner parce qu’un gosse qui pleure ça fait mal au cœur, on peut quand même se demander ce que ces gamines fichaient là.

    • 25 Mars 2013 à 22h26

      la licorne dit

      Bravo pour cet article qui remet les epndules à l’heure… Imaginons la police de Sarkozy qui aurait lacrymogénisé des petits noirs innocents et une ancienne ministre genre Taubira ?
      On aurait déjà les veilles précieuses ridicules de la gauche, la gueule en forme de compas ( suivez mon idée) défialnt sur toutes les TV où ils auraient micro ouverts pour nous rappeler Auschswitz, leur père ou mère déporté, les camps…
      Là, il y a des ricanements sur ces enfants qui pleurent sur les sites des journaux parasites( subventionnés) lus par ces seuls enfoirés.

    • 25 Mars 2013 à 22h16

      zapping dit

      La loi est votée mais la manif anti mariage gay fait le plein. Voir tous ces libéraux qui cautionnent depuis des décennies une politique favorisant l’individualisme, le divorce, l’hédonisme, l’égoïsme, la mobilité, le changement se rappeler de la nécessité de sauvegarder les valeurs familiales donne la mesure de l’incompréhension par la droite des effets dévastateurs du relativisme culturel et du règne de la marchandise. Tout vrai libéral devrait défendre le mariage pour tous (Roselyne). Or, la droite le conteste, la gauche l’instaure. Cette situation apparemment paradoxale a été modélisée par Clouscard dans les années 70 : pour la droite l’économie, pour la gauche le sociétal, ensemble pour le libéralisme en surjouant une opposition factice. La récupération des affiches de 68 ajoute au chahut et à la confusion, tout ceci n’est que spectacle.
      http://www.exorcismes-postmodernes.fr

      • 26 Mars 2013 à 9h25

        gafaroun dit

        Pour qu’une loi soit votée, il faut qu’elle le soit PAR LES DEUX ASSEMBLEES DANS LES MEMES TERMES. Ce qui n’est pas le cas, aujourd’hui 26 mars 2013.

    • 25 Mars 2013 à 21h18

      Alp dit

      Le traitement de cette manif par le pouvoir et ses apparitchiks des médias est tout simplement scandaleux, méprisable et révoltant. La désinformation jusqu’au dernier moment dans Le Monde et ailleurs pour décourager les manifestants “ce sera de beaucoup plus faible ampleur”. Les tergiversations volontaires de la Préfecture sur l’itinéraire. Le mensonge et la mauvaise foi sur les organisateurs. La mesquinerie sur le décompte des manifestants. “L’extreme droite” vue partout, y compris par Manuel Valls dans ses commentaires ce matin. Il fallait les voir les “terroristes” en famille, hyper-dangereux et subversifs ! Alors, défoulez-vous bonne police de Valls, donnez une réponse “proportionnée” et aspergez bien de gaz lacrymogène ces salauds avec leurs gosses, suppôts de l’Eglise et du conservatisme. Procédez  à des arrestations nombreuses (+ de 90 a dit fièrement le Ministre). Ça vous change de la poignée d’arrestations faite péniblement lors d’échauffourées avec les casseurs habituels… Et puis, il faudra une justice exemplaire pour ces sales arriérés, non mais ! On ne va pas empêcher le progrès de la PMA !
      Alors, oui, comme le dit l’auteur de l’article, il y avait une vraie colère hier. J’y étais et j’étais moi-même en colère. Marre d’être pris pour un con, marre du traitement médiatique systématiquement partial et engagé sur le sujet, marre des mensonges permanents, marre de la destruction méthodique de la famille, du piétinement du droit des enfants, de la remise en cause de la filiation, au profit d’un individualisme, d’un égoïsme et d’un matérialisme débridés . Alors oui, quand Henri Gaino a pris la parole, il y a eu un souffle, un élan. J’ai hurlé avec lui “assez” et je me suis juré de me battre sur ces sujets, de ne plus accepter la loi de la pensée unique, des manipulateurs et des menteurs.  
       

      • 25 Mars 2013 à 21h44

        gafaroun dit

        BRAVO!
        J’ai moi aussi très nettement senti hier la colère de l’immense foule provoquée par le traitement qui nous est réservé depuis des mois.

        • 25 Mars 2013 à 22h14

          la licorne dit

          Oui, la gauche a singé son arrêt de mort hier. Elle a montré son vrai visage. Quand on amnistie les auteurs des violences syndicales, quand hier encor eon en appelait à la désobéissance civile pour “protéger les droits des sans papiers”, et qu’aujoudhui Valls vient se réclamer du respect de la loi, il faut vraiment être inconscient….
          Qaund aux commentaires des partisans du projet, il faut lire leur haine de minable à l’encontre des enfants malmenés hier, ne trouvant rien d’autre à dire que critiquer leurs pénoms (souvent vieille France)…. Cette gauche là, qui a vérollé tous les leviers de pouvoir (médias, administraiton, jsutice et même police) est l’abjection même.
          Il faut arrêter de les laisser tout dominer. Il faut les tacler partout, se mobiliser, ne pas leur lacher un sip qui ne contient que des couilles en plastoc…

        • 26 Mars 2013 à 9h30

          Marie dit

          Nous sommes nombreux à crier Assez, nous ne nous tairons pas; Les tentatives de certains journalistes grand public de discréditer ce qui s’est passé dimanche est une honte . Entendre ce matin Bourdin tentez de faire croire que toutes les personnes présentes étaient des cathos pur et dur en interrogeant C Boutin m’ulcère et en rapportant la tribune du Monde qui parle d’une action concertée pour prendre les Champs. C’est ça le journalisme?

        • 26 Mars 2013 à 9h32

          Eugène Lampiste dit

          merde !!!

          rmc devient gauchiste ???

          mais où va t on !!!!! 

    • 25 Mars 2013 à 20h07

      eetu dit

      “Trouvez-vous normal qu’un homosexuel se fasse traiter de traître parce qu’il est contre le “mariage homo” ?”
      C’est un grand classique de toutes les sectes, ça.
      Tenez, un autre exemple:
      “Trouvez-vous normal qu’un juif se fasse traiter de traître parce qu’il est contre le sionisme ?” (Rony Brauman, Shlomo Sand … attention je ne cite pas ygal amir, je n’ai pas entendu le mot de traitre à son sujet)

      • 25 Mars 2013 à 21h37

        Patrick dit

        J’attends de votre part (et de Fiorino !) une vraie réponse, pas une esquive.
        Et laissez les juifs tranquilles, je subodore l’antisémitisme dans votre propos.

      • 25 Mars 2013 à 21h39

        Patrick dit

        Et j’ajouterai : est-il normal qu’un homosexuel ait besoin d’une escorte, car il a reçu des menaces de mort ? Pour le simple fait qu’il est en désaccord avec les lobbies LGBT et compagnie ?

        • 26 Mars 2013 à 7h13

          Eugène Lampiste dit

          vous voulez parler de cet homme si sympathique qui compare hollande à hitler ?

          ce n’est pas un traitre, c’est un grand résistant puisqu’il lutte contre le nazisme.

          j’attends d’ailleurs avec impatience son appel du 18 juin pour rejoindre les forces de la france libre. 

      • 26 Mars 2013 à 1h46

        RotilBis dit

        Laissez donc Ygal Amir où il est. Il a été condamné à vie, et en Israël, ça veut dire qu’il ressortira de prison les pieds devant.
         Ça vous va comme ça?