Comment Nicolas, 23 ans, manifestant, s’est retrouvé à Fleury-Mérogis | Causeur

Comment Nicolas, 23 ans, manifestant, s’est retrouvé à Fleury-Mérogis

La prison pour tous ? Pas tout à fait…

Publié le 21 juin 2013 / Politique Société

Mots-clés : , , ,

fleury merogis manif pour tous

Dimanche dernier, au sortir d’une énième manifestation contre le mariage homosexuel, Nicolas, 23 ans, est appréhendé au seul motif qu’il porte le sweat-shirt de la Manif pour Tous. Dans un élan de panique, il se réfugie dans un restaurant. Interpellé, gardé à vue puis mis au dépôt, il est déféré.  Mercredi, le tribunal correctionnel de Paris l’a condamné à quatre mois de prison dont deux fermes avec mandat de dépôt et à 1000 euros d’amende. Les juges lui ont reproché, outre la rébellion, d’avoir refusé un prélèvement ADN.
La situation est ubuesque. Nicolas a été condamné pour les conséquences de son interpellation qui est elle-même est, selon toute vraisemblance, sans fondement. La condamnation des juges n’a en effet aucun rapport avec les motifs de l’interpellation qui sont nuls. Après plus de quatre-vingts heures de détention qui n’ont pas d’autre objet que d’inciter à la faute, les zélés de la police nationale ont réussi à relever, chez un type poussé à bout, un refus et des protestations, tout cela afin de hisser l’affaire en justice. A ce petit jeu, plus un citoyen français ne saurait échapper à la case prison. Mettez quelqu’un en détention sans raison, il finira bien par tenter une évasion que le code pénal punit de trois à cinq ans d’emprisonnement. Et vous aurez alors le motif rétroactif de la détention. Quant au mandat de dépôt pour une peine de moins de six mois d’emprisonnement, c’est la marque d’une justice d’exception aux légers relents de lettre de cachet.
En effet, peu après sa nomination, la ministre de la Justice Christiane Taubira déclarait vouloir rompre avec la politique de répression et d’enfermement systématique de la droite: « Il faut recréer une politique pénale qui, sur la base de la lutte contre la récidive, fait de la pédagogie autour de la sanction […] Il y a des années qu’on sait que la prison, sur les courtes peines, génère de la récidive, c’est presque mécanique. Je le dis, il faut arrêter ! Ça désocialise, ça coûte cher et ça fait de nouvelles victimes. » (Libération, 7 août 2012). La Garde des sceaux promettait alors, pour des délits portant sur de courtes peines, d’utiliser tous les minuties du code pénal qui pouvaient éviter la case prison. A l’époque de cette profession de foi, Christiane Taubira ne pensait certainement pas à Ambroise, à Edouard, à Sixtine ou à Victoire1 qui iraient, drapeau français à la main et sifflet autour du cou, crier un peu partout dans les rues que le mieux pour un enfant était d’avoir un père et une mère. Non, elle pensait plutôt à d’autres, à ceux qui « n’avaient pas eu la chance de » et pour qui la justice aurait enfin des égards,  afin de faire prévaloir l’égalité des chances. Pour ceux-là, il fallait –peut-être à raison- de la clémence, de la pédagogie, de la justice sociale comme on dit.
Plusieurs récentes décisions des tribunaux montrent qu’une justice à double vitesse s’est calquée sur une France coupée en deux. Il y a trois mois, un groupe d’une vingtaine de jeunes gens aux visages dissimulés derrière des écharpes ou des capuches prenaient d’assaut, à la gare de Grigny, plusieurs rames d’un RER D rançonnant violemment les passagers, contraints de remettre téléphones portables, portefeuilles et sacs à main. Le 11 juin dernier, le tribunal rendait son verdict. Sur l’ensemble des voyous dont la participation aux faits a été reconnue par les juges, seulement cinq jeunes ont été condamnés à des peines de prison avec sursis. Les autres ont reçu des avertissements solennels, une mesure de protection judiciaire ou des heures de travaux d’intérêt général. Et l’un d’entre eux a été  relaxé au bénéfice du doute alors même qu’une des victimes soutenait formellement l’avoir identifié comme l’agresseur qui l’avait rouée de coups et aspergée de gaz lacrymogène. À Lille, il y a quelques jours, une mère veilleuse était agressée par un homme armé d’un couteau qui, à deux reprises, essayait de porter la lame au visage de la femme. Relâché après quelques heures au commissariat, il s’en tirait avec une composition pénale, mesure alternative aux poursuites pénales aux termes de laquelle, s’il donne son accord, il sera au pire sanctionné d’une amende ou d’un travail d’intérêt général. Plus récemment encore, une jeune militante antifasciste qui avait refusé de se soumettre à un test ADN après avoir été condamnée à du sursis pour rébellion (en l’espèce un coup de tête à un policier lors de la Gay Pride à Tours) se voyait astreinte à cent jours-amende à 10 €.
Il est difficile de comprendre une presse et un pouvoir qui raillent et amalgament les manifestations françaises quand, quelques semaines plus tard, cette même presse et ce même pouvoir, enjoignent l’Etat turc de couper le gaz lacrymogène et somment le Brésil de cesser la répression policière pour écouter son peuple. Mais le pouvoir est forcément partial et la presse partisane. Il est en revanche inconcevable que la justice se contorsionne comme un paon faisant la roue pour plaire au pouvoir en place. Désormais il n’y a plus un mais deux débats. La question du mariage gay continuera d’agiter la jeunesse de France qui, elle le répète assez souvent, ne lâchera rien. Mais cette jeunesse révoltée se fera aussi le nouveau défenseur de la démocratie, une démocratie où les libertés fondamentales telles que la liberté d’expression, la liberté d’aller et venir, le droit de manifester sont garantis. Tout comme le droit à un procès équitable, c’est-à-dire sans risque qu’un magistrat adepte de l’idéologie du mur des cons place ses opinions politiques plus haut que les lois de la République.

*Photo : U.S. Coast Guard.

  1. Pour éviter tout amalgame, les prénoms ont été modifiés.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 25 Juin 2013 à 14h52

      beneficedudoute dit

      J’aime beaucoup le parallélisme avec la Turquie et le Brésil…

      http://beneficedudoute.wordpress.com/

    • 24 Juin 2013 à 22h14

      Patrick dit

      Un jeune manifestant de la Manif pour Tous est condamné en comparution immédiate à quatre mois de prison dont deux fermes. Mais une député socialiste restera députée malgré sa condamnation à trois ans d’emprisonnement dont un an ferme pour détournement de fonds publics.
      Cherchez l’erreur !

      • 25 Juin 2013 à 8h23

        Eugène Lampiste dit

        enfin un qui ne viendra pas nous faire chier pendant le tour de france !

        • 25 Juin 2013 à 20h12

          saintex dit

          Ca alors, tu échanges une tête sur col blanc contre un maillot jaune !?!

        • 25 Juin 2013 à 20h19

          Eugène Lampiste dit

          ben oui, je m’adapte

          sur causeur les délinquants en col blanc sont des héros, des résistants au stalinisme, des libérateurs, des légendes vivantes 

        • 25 Juin 2013 à 20h37

          saintex dit

          Ca c’est sur, t’as l’air vachement adapté et adaptable. Même pas dans l’air du temps, le plus léger zéphyr t’envole pour peu que… que tant de choses.. toujours si peu.
          Fais tout de même gaffe, tu risques de fnir cathos factieux homophobe en col blanc dans un bus arrêt dim.
          Et parmi les femmes tu préfères la noire parce que l’anouar elle d’adapte.

        • 25 Juin 2013 à 20h39

          Eugène Lampiste dit

          ça rapporte des sous, de finir catho ?

          faut lécher quel culte ? 

        • 25 Juin 2013 à 20h51

          saintex dit

          Ca c’était dans La Foire Aux Cancres. Clovis décida alors d’embrasser le culte de Clotilde et 100 000 guerriers francs l’imitèrent.

        • 25 Juin 2013 à 20h53

          saintex dit

          D’accord, des anciens francs, mais même en euro ça en ferait baver plus d’une, ou d’un, faut voir.

        • 25 Juin 2013 à 20h57

          Eugène Lampiste dit

          il a embrassé le culte de clotilde ?

          pourquoi ? il avait pris une branlée à la pétanque ? 

        • 25 Juin 2013 à 21h11

          saintex dit

          Tu vas finir par faire interdire le coca citron par un ministre soucieux.

        • 25 Juin 2013 à 21h13

          Eugène Lampiste dit

          la loi des ministres ne s’appliquent pas au sud de la garonne.

          sinon je n’aurais pas ouvert un compte en suisse pour y déposer tout ce que me rapporte le riz Tata Ben’s 

    • 24 Juin 2013 à 20h54

      Patrick dit

      Le premier Salon du mariage gay tourne au fiasco ! Les exposants ont vu à peine 150 visiteurs. L’organisatrice met en cause les «homophobes»…

      • 24 Juin 2013 à 21h01

        Eugène Lampiste dit

        je croyais qu’ils étaient tous des consuméristes forcenés, les homos qui veulent se marier…

        • 24 Juin 2013 à 21h03

          cage dit

          Ils achètent tout sur le net.

        • 24 Juin 2013 à 21h05

          Patrick dit

          Vous êtes déçus Lampiste ?

        • 24 Juin 2013 à 21h14

          Eugène Lampiste dit

          moi ?

          si vous saviez à quel point je m’en tape.

          mais ça ne faisait pas partie de l’argumentaire récurrent des factieux homophobes, cette menace d’une dictature consumériste ?

      • 24 Juin 2013 à 21h29

        QuadPater dit

        Oui Patrick, ces crétins hésitent entre aménager leur ghetto (boîtes, magazines, salons spécifiques) et donc revendiquer leur différence, ou alors chercher l’indifférence en essayant de se fondre dans la population normale qu’ils méprisent.
        Et que ça doit parlementer, discutailler, glousser dans les cercles de réflexion des invertis…

        Quelle bande d’abrutis !

        • 24 Juin 2013 à 21h33

          Pampam dit

          Le poête Quad Pater fait toujours dans la finesse.
          Cet imbécile planqué derrière un pseudonyme fait le fanfaron là ou sûrement un môme d’un mêtre trente le ferait déguerpir dans la vraie vie en lui faisant “bouh !”.
          Enfin, il faut bien supporter des QI négatifs comme le sien. 

        • 24 Juin 2013 à 21h37

          Eugène Lampiste dit

          à quand un salon du mariage réservé aux factieux homophobes ?

        • 24 Juin 2013 à 21h58

          Patrick dit

          @ QuadPater
          C’est vrai, ils ne savent pas ce qu’ils veulent : ils veulent être différents tout en n l’étant pas ! Je me souviens de festivités en plein air à Strasbourg. Il y avait une scène où les groupes musicaux se suivaient. L’un des groupes était composé d’homosexuels et de lesbiennes. Une affiche présentant les groupes, le précisait bien !

          @ Pampan
          Parce que vous, Pampan, n’utilisez pas de pseudonyme, c’est donc votre vrai nom ?

        • 24 Juin 2013 à 22h07

          QuadPater dit

          Ce n’est pas moi qui ai inventé cette interrogation, hein Pampam ? Les milieux “gays” se posent bien la question, n’est-ce pas ?
          j’ignore pourquoi vous m’insultez parce qu’au fond, je sais que vous êtes d’accord avec moi : les pédés militants sont partagés entre l’envie très compréhensible de rester une élite à part, et le désir très naturel de se fondre dans l’anonymat.

        • 24 Juin 2013 à 22h14

          Pampam dit

          Quad Pater : vous êtes homophobe. C’est votre droit.
          Vous insultez des gens que vous ne tentez même pas de comprendre. A partir de là, ne vous étonnez pas de recevoir à votre tour des noms d’oiseaux.
          Patrick, je ne me planque pas derrière un pseudo pour insulter ceux qui ne pensent pas comme moi, ou sont différents. 

        • 24 Juin 2013 à 22h45

          QuadPater dit

          Si, Pampam, j’ai très bien compris ce qui les préoccupe maintenant que la loi est passée, et je l’ai exprimé de 2 ou 3 manières différentes ci-dessus.
          Je les trouve cons et ridicules parce qu’ils n’ont tiré aucun enseignement des luttes politiques et sociales de ces 50 dernières années.
          De plus, vous êtes d’accord, ils ont voulu détruire le mariage classique uniquement en tant que symbole de leur “oppression”. Maintenant qu’on leur a dit qu’eux aussi pouvaient se marier, ils sont un peu embêtés : la victoire a été un peu facile. Pas de morts, pas de martyrs, pas de barricades en flammes… Or on prend vite l’habitude d’être une victime ostracisée, un sans-droit méprisé… et quand on perd ce statut sans que la bagarre ait été longue et homérique, on est très frustré, très désorienté.
          C’est le cas de ces pédés militants. Aujourd’hui ils sont paumés.
          On va pouvoir compter le nombre de mariages homos dans les mois qui viennent, et s’amuser à faire des stats.
          On verra alors s’il y avait un si grand besoin à satisfaire, une telle soif de liberté à étancher… ou si c’était juste pour faire chier le monde.
          Moi j’ai pas d’avis, mais j’en ricane d’avance.

        • 25 Juin 2013 à 8h30

          Pampam dit

          Quad Pater “pour faire chier le monde” : en quoi le fait que des homos se marient ferait il “chier” les hétéros ? 
          Si ce n’est par un sentiment puéril de jalousie, genre “le mariage m’appartient”.
          Celui qui dit qu’”on le fait chier” est un faible. Le fort se moque de ce que les autres font ou ne font pas. 

        • 25 Juin 2013 à 8h41

          Parseval dit

          Quadpater vous êtes manifestement dévoré par l’homophobie, moi je trouve ça très bien que ce salon soit un fiasco, c’était une idée grotesque. Et personne n’a voulu détruire le mariage !

        • 25 Juin 2013 à 9h06

          QuadPater dit

          Pampam, on ne va pas recommencer… Le mariage est (était !) le symbole de la fondation d’une famille par un homme et une femme. En l’ouvrant à des couples de même sexe on a voulu lui retirer ce sens. C’est un peu comme si on décidait que Noël c’est n’importe quel jour de l’année, comme on veut.
          La cible de la gauche est la famille, une entité répugnante qu’il est urgent de faire disparaître. Dommage, c’est mignon une famille, c’est attendrissant.

    • 24 Juin 2013 à 18h36

      Etoile Vesper dit

      Je viens d’apprendre qu’une circulaire de la mère TAUBIRA dont la duplicité et le cynisme n’ont décidément aucune limite, excluait de fait de ce droit au mariage les gay ressortissants de 11 pays, majoritairement musulmans cela va de soi … 
      Il me semblait pourtant que nous avions circonscrit le fait homophobe à la gent catholique de droite, non ? Taubira n’est-elle pas en train de STIGMATISER la Oumma ? Que n’use-t-elle pas des mêmes arguments à l’encontre de nos amis musulmans, que ceux qu’elle a réservé à ces affreux réactionnaires de droite ? A moins qu’il y ait une homophobie acceptable, et une autre qui ne le serait pas ? Entre parenthèse, la circulaire date du 29 mai dernier et un mois s’est donc écoulé sans que quiconque ne s’en émeuve …
       

      • 24 Juin 2013 à 18h41

        Parseval dit

        cette restriction concerne les pays où une telle union ne serait pas reconnue, il y a la Pologne aussi : http://www.rue89.com/2013/06/22/jai-fait-lerreur-tomber-amoureuse-dune-polonaise-243568

      • 24 Juin 2013 à 18h41

        Pampam dit

        Avant de brailler, peut-être faudrait il regarder de plus près. En particulier les conventions qui lient la France à ces 11 pays. Conventions qui, peut-être, rendent impossible le mariage pour les ressortissants de ces pays.
        Mais ça va plus vite de crier “wahou, Taubira !”…. 

        • 24 Juin 2013 à 18h46

          Parseval dit

          l’union ne serait pas reconnue dans ces pays, en revanche pour les couple hétéros le France ne fait pas tant de zèle : la France est moins à cheval sur ces conventions quand il s’agit de couples hétérosexuels. La France ferme facilement les yeux quand une Marocaine épouse un non-musulman français, alors qu’en raison de ces conventions, cela ne devrait pas être autorisé.

        • 24 Juin 2013 à 19h13

          Etoile Vesper dit

          Le mariage pour tous en FRANCE, c’est le mariage pour tous ! Peu importait qu’il fût reconnu ou non dans le pays des mariés ! Taubira aurait pu passer outre et se refuser à pondre une circulaire DISCRIMINATOIRE. Or, vous le savez bien, beaucoup des ressortissants algériens, tunisiens et marocains ont la double nationalité : donc, ils sont de fait, bien qu’ayant aussi la nationalité française, exclus du mariage gay ! Et moi, je vous dis que c’est pour complaire à la Oumma (homophobe à 99.9%) , comme tout ce qu’entreprend ce gouvernement de merde. 

        • 24 Juin 2013 à 19h17

          Parseval dit

          ah non s’ils ont la double nationalité ça devrait marcher. Et ces conventions existaient déjà pour les hétéros : par exemple normalement un français catholique ne peut pas épouser une marocaine alors qu’un français musulman le peut.

        • 24 Juin 2013 à 19h25

          Etoile Vesper dit

          Mais ça, je le sais bien ! Et d’ailleurs, n’est-ce pas la preuve flagrante d’un racisme décomplexé, voire institutionnalisé à notre encontre. Mais on ne peut pas nous marteler pendant des semaines que le mariage pour tous EST UN DROIT, et accepter que sur le sol français, deux personnes consentantes (hétérosexuelles ou pas), soient privées de ce droit ! Donc, je persiste et je signe. 

        • 24 Juin 2013 à 19h28

          Parseval dit

          mais je suis bien d’accord ! C’est toujours aux mêmes de devoir se convertir…

        • 24 Juin 2013 à 19h39

          Etoile Vesper dit

          Alors nous sommes d’accord…
           

        • 24 Juin 2013 à 21h21

          Pampam dit

          Et moi je ne suis pas forcément d’accord. Il faudrait vérifier à quoi la France est tenue par les conventions qu’elle a signé avec des états tiers. Si ces conventions comportent des mentions sur les personnes de même sexe, elles ne peuvent être dénoncées unilatéralement. En ce qui concerne les ressortissants n’ayant PAS la double nationalité.
          Je ne suis pas sûr à 100%, mais bon…
          J’ai soutenu à find le mariage pour tous, mais le droit a des limites. 

    • 24 Juin 2013 à 17h52

      MONTCLAR dit

      Ambroise, Edouard, Sixtine et Victoire, les prénoms ont été changés mais moi j’hésite pas à balancer : en fait ils et elles se prénomment respectivement Godefroy, Adalbert, Frédégonde et Ermeline.

    • 24 Juin 2013 à 17h40

      lapaladine dit

      Merci pour votre article. Des journaux comme Le Figaro sont muets sur cet épisode.
      Nicolas est le premier prisonnier politique en France. Cela en dit long sur l’affolement du gouvernement et sa peur des opposants au mariage pour tous et ses suites inéluctables (théorie du genre, GPA, PMA, euthanasie, …). La France, le soi disant pays des droits de l’Homme, le pays de Descartes, de Pascal, de Rousseau, de Voltaire, de De Gaule, vient de s’ajouter à la liste des pays qui ont des prisonniers politiques comme la Russie, la Corée du nord, Cuba, etc., de vrais modèles de démocratie!La France, le soi disant pays des droits de l’Homme, le pays de Descartes, de Pascal, de Rousseau, de Voltaire, de De Gaulle, vient de s’ajouter à la liste des pays qui ont des prisonniers politiques comme la Russie, la Corée du nord, Cuba, etc., de vrais modèles de démocratie! On pense au régime de Mao qui a fait la chasse aux intellectuels et à la Russie avec le goulag.  Maintenant en France il est interdit de penser autrement que la pensée unique du PS, cela s’appelle la dictature de la pensée. De plus, comme a dit le Pape aux jeunes des écoles jésuites de Rome, la crise est surtout une crise humaine avant d’être une crise économique et sociale. C’est surtout la valeur de la personne humaine qui est en crise, car aujourd’hui, c’est l’argent qui compte le plus. La personne aujourd’hui est esclave et c’est aux jeunes également d’agir afin de la libérer de l’esclavage des structures économiques et sociales.  

    • 24 Juin 2013 à 17h00

      saintex dit

      22 Juin 2013 à 14h56 Jérôme Leroy dit : Je dis pas que Pierre Robes n’attige pas un peu parfois. Mais bon, se faire appeler Ducon d’Antifa, j’y verrais plutôt un titre de noblesse, dans le contexte. On a encore le droit d’être jacobin, ou dès que vous aurez repris le pouvoir, vous allez faire vos petits versaillais thermidoriens sous prétexte que le petit nicolas se retrouve en taule?

      Mais tout à fait M. Leroy, c’est bien un titre de noblesse, puisque de toute évidence Robes se pense le chantre de noblesse de l’âme qui fait défaut aux autres intervenants, et le chevalier de la juste cause du redressement de la pensée par la beigne.

      Vous trouvez qu’il attige un peu parfois ? Vraiment ? Est-ce que cela signifierait que vous lui avez lu un propos autre que l’insulte, le développement d’une idée, la justification d’une position ? Cela m’aura échappé, n’hésitez pas à me faire suivre le lien.

      Est-ce que je dois trouver cela dans son propos : “se faire traiter d antifa par les soutiens de Serge Ayoub …”. Propos de décérébré, hélas, qui ne comprend même pas que je ne le “traite” pas d’antifa mais que je constate cette appartenance. Propos stérile, propos nul et non avenu, propos que j’espère sans avenir et pourtant sans y croire lorsque je lis des commentaires sur Méric. Le besoin du groupe, de la meute pour chasser, le métèque ou le fasciste, on s’en fout, la cause est grande, bonne et généreuse.
      En revanche, je le traite de con, ça c’est vrai. Mais uniquement parce qu’il est con.

      Quant à vous, de quelle supra-stratosphère me demandez-vous si je vous autoriserai à être jacobin quand j’aurais pris le pouvoir ? Avez-vous le moindre argument pour invalider mon jacobinisme gaulliste fréquemment exprimé, ou pour subodorer chez moi la moindre vélléité de volonté de pouvoir ? Que vous ne vous soyez pas adressé à moi en particulier ? Je ne peux le croire tant vous maîtrisez cette langue que nous chérissons tant tous deux, ainsi que la dialiectique qu’elle permet.
      Devrais-je encore en conclure que l’amalgame pervers (pléonasme) a encore frappé ?